CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

Time to go back in time ft. Ayo

 :: abandonnés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
Time to go back in time ft. Ayo - Mar 19 Juin - 16:44


TIME TO GO BACK IN TIME
AYO ADAMS & MERLIN ATKINS

A best friend is like a four leaf clover, hard to find, lucky to have. ✻✻✻ Le volume est presque à son maximum. Sur l’écran, Rachel, Monica se disputent encore et encore autour d’une Phoebe désemparée. A moitié endormi sur son canapé, Merlin comate, s’enfonce dans un sommeil qui n’a pas arrêté de lui faire les yeux doux et ce, depuis plusieurs heures. Autour de lui, une centaine de mouchoirs contaminent le sol. Le nez rouge, la tête lourde, il renifle. Son rhume le tue. Doucement mais surement. Sa coupe, son accoutrement, est chaotique, pathétique. A moitié nu, il se tortille, gémit. Il en a marre. Marre d’être malade, marre de se sentir aussi mal. Peu habitué à se retrouver dans de tels états, il a passé la majeure partie de la journée à se plaindre, à se morfondre. Sa mère lui manque. Seul au monde, il se sent dépérire, faible. Un sentiment qu’il déteste et qu’il ne supporte pas. Incapable de trouver une solution, il s’est contenté de dormir encore et encore, espérant que son rhume, aussi machiavélique soit-il, finisse par jeter l’éponge. Malheureusement pour lui, rien ne semble fonctionner. Que ça soit les siestes qu’il enchaîne ou bien le paracétamol dont il s’est gavé. Si seulement sa mère était là. Elle saurait quoi faire elle… Grognant, il remue un peu plus, essayant tant bien que mal d’ignorer cette sueur qu’il sent couler le long de son échine. Il se sent sale, puant. Il en a marre.

Sur le sol, son téléphone s’allume et vibre. Sans un regard, Merlin l’éteint avant de se plaindre de façon gutturale. Deux minutes passent, puis trois. Le téléphone vibre à nouveau. Énervé, le jeune réincarnés, lance une nouvelle plainte avant de finalement attraper son téléphone. Les yeux lourds, il fixe l’écran. Ayo. Doucement, l’image de sa meilleure amie se fait une place dans son esprit. Pourquoi ?  Pourquoi maintenant ? Pourquoi lui ? Las, il repose son téléphone sur le sol avant de se retourner, faisant maintenant face au dossier du canapé. Dix secondes, puis vingt. Les yeux de Merlin s’ouvrent. MERDE ! Merde, merde, merde, merde ! A la va-vite, il se relève. Un mouvement beaucoup trop rapide qui lui donne presque le tournis. A moitié debout, il prend quelques secondes pour remettre les quelques neurones qu’il possède en place. Ayo. Elle ne va pas tarder à arriver. Inquiet, il jette un coup d’oeil tout autour de lui. L’appartement est un bordel sans nom. Malade depuis deux jours, il n’a rien trouver de mieux à faire que de squatter le salon. Merde, merde, merde. Paniqué, il chope son téléphone. Elle était à une heure. Il avait donc plus d’une demi-heure pour tout ranger, s’habiller et aller la chercher… Le coeur battant sous l’effort, il attrape quelques mouchoirs qu’il fourre vite fait dans un sac plastique qui traînait là. Dans sa tête, toujours la même rengaine. Une rengaine qu’il continue de répéter alors qu’il balance les quelques vêtements qui traînaient là sur son lit qui, pour être tout à fait franc, était déjà pas mal occupé. L’appartement finalement viable, il ne lui reste plus que quinze minutes. Pas sûr de pouvoir faire l’impasse sur la douche, il se renifle avant de finalement grimacer… On va prendre la douche hein…

Sous la douche, Merlin fait de son mieux pour ne pas s’endormir. L’eau est froide mais agréable. A la va-vite, il se nettoie, s’attardant sur les zones les plus demandeuses. Finalement tout propre, il sort de la douche, attrape une serviette et fait de son mieux pour se sécher le plus rapidement. Les cheveux encore humides, il quitte la salle de bain et attraper les premiers fringues qu’ils croisent à savoir un jean slim noir et un t-shirt des Guns ‘n Roses. Finalement habillé, jette un nouveau coup d’oeil à son téléphone… deux minutes. Merde. Paniqué à l’idée de rater son bus, il attrape ses tennis blanches qu’il enfile à la va-vite. Prêt et paré, il attrape ses clés, son portefeuille et quitte l’appartement. Avec un peu de chance, Ayo aurait du retard… Avec un peu de chance, il ne serait pas en retard. Dehors, le temps est agréable, doux. Le nez rouge et les yeux lourds, Merlin fait de son mieux pour arriver au plus vite à l’arrêt de bus. Finalement sur place, il cherche son téléphone. Une poche, puis l’autre, rien… MERDE ! Il a oublié son téléphone. Quel con ! Énervé et frustré, il grogne avant de finalement se jeter dans le bus qu’il vient tout juste d’arriver. A l’intérieur, il trouve une place. Une place isolée, tranquille. Là, il est libre de se laisser aller à rêvasser, et à rêver. Littéralement.

Quelques dizaines de minutes plus tard, le voilà arrivé à bon port. Un peu partout, la foule s’éparpille ici et là. Anxieux à l’idée de retrouver celle qui a été sa seule et meilleure amie pendant près de 25 ans, il guette, les doigts noués. Lui qui, habituellement, n’a peur de rien, est nerveux. Cela fait si longtemps qu’il espère la revoir. Pourtant, il n’a jamais réellement pris le temps… d’ordinaire, il  se contente de l’appeler une fois par mois… un coup de téléphone qu’il sait insuffisant mais qu’il n’a jamais ignoré. Avec un peu de chance, elle ne lui arracherait pas les cheveux. Surtout qu’ils avaient piètre allure là tout de suite… Joignant gestes et réflexion, il tente en vain d’atténuer le volume de ses cheveux qui sèchent doucement. Au dessus de quelques têtes, il finit par l'apercevoir. Elle est là, elle attend. Sans pouvoir se retenir, il sourit comme un imbécile. Essayant de se faire discret, il se faufile parmi la foule avant de finalement se glisser derrière elle. Doucement, il glisse ses deux mains sur ses yeux et sourit un peu plus. “Devine qui c’est ! “ Il dit doucement avant de finalement la libérer et l’élancer. Tout est si naturel. Perdu contre elle, il a l’impression d’être de retour chez eux. Un temps où tout était parfait et où sa mère n’était pas cachée, six pieds sous terre.
Revenir en haut Aller en bas

Time to go back in time ft. Ayo

 :: abandonnés
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Camelot - Time Of Kings n'attend plus que vous ! [RPG]
» problème life time map updater
» Choose your last words This is the last time Cause you and I, we were Born To Die.. //Apple A NOTER
» MAC : BBOX / Disque dur / time capsule / time machine
» Bbox et Time machine

Sauter vers: