CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

Deal ~ Alcide et Silas

 :: - ARCADIA - :: historic district
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Joaquin Costilla
- BARBAPAPA -
BLAZE : /
CREDITS : Jan (vava) + Luca (gif + ban) + bat'phanie (signa) + staff (img signa + profil)
FACE : Pedro Pascal
DOLLARS : 1120
SACRIFICES : 421
PORTRAIT :
ANNEES : 44 ans.
CŒUR : Célibataire, cœur piégé en pleine lumière.
RÉINCARNATION : Buluc Chabtan, dieu du sacrifice, de la mort soudaine et violente ainsi que de la guerre
TALENT(S) : Instinct prédateur + Contrôle des fonctions vitales + Sacrifice ultime
FACTION : Calavera
OCCUPATION : Commandante de la Calavera
GENÈSE : Primus, stade 5
TALON(S) D'ACHILLE : La Calavera, son ambition et Alejandro Flores
RUNNING GUN BLUES :

CALAVERA
In blood we trust


Buluc Chabtan
Maya god


JOAQUIN COSTILLA
Commandante de la Calavera


JOANDRO
You're beginning to feel less like a friend and more like home


BULUC CHABTAN
Dieu du sacrifice, de la guerre, de la mort violente et soudaine

jtm aussi Ais:
 



JOLIIN
P.S : I hate you

Deal ~ Alcide et Silas - Dim 8 Juil - 22:26


Deal ?



Il n’a pas été compliqué de faire comprendre aux serveurs qu’il était fortement déconseillé de placer des clients aux alentours de sa table. Il n'a pas été difficile non plus de repérer Alcide Bellandi à l’instant même où ce dernier entre dans le restaurant. Il y a cet étrange aura qui l’entoure, comme tant d’autres en ville. Il y a cette lueur qui le distingue des autres, des mortels. Il y a son rang au sein de sa mafia, de la Nuova Camorra. Il y a Zeus à l’intérieur de cette enveloppe de chair et Joaquin n’a pas besoin d’être un gringo pour avoir entendu les légendes, nombreuses à l’égard de la divinité. Il éprouve une sorte de respect envers l’homme, mêlée à une méfiance plus grande.
Il a appris sans difficulté, à son arrivée à Arcadia qu’on ne pouvait compter réellement que sur son clan. Celui choisi par l’esprit et le cœur, pas par les liens du sang. Ceux-là sont superficiels, imposés par un destin capricieux. Joaquin n’a pas confiance en le don de la mafia « italienne », pas plus, sans doute que Bellandi a confiance en Buluc Chabtan.
Joaquin sait ce que l’on dit sur lui, sur sa famille. Il connait les rumeurs, sait qu’elles sont sanglantes. Que l’on parle des cadavres enroulés de barbelés jetés dans la baie. Il parait que quelqu’un y a perdu un membre, un jour, en se prenant la jambe dedans. Un nageur innocent peut-être. Joaquin s’en fout. A Arcadia personne n’est innocent. La ville et ses dieux, monstres et prophètes apportent leur lot d’horreurs.

Et c’est bien pour ça que la Calavera ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. L’argent rapporté par le trafic de drogue, O’Reilly l’a parfaitement montré à Costilla, peut permettre d’augmenter les investissements des autres économies des hispaniques. Un meilleur rendement à la clef, plus de puissance pour les dieux.
C'est n'est pas ce que Silas Salvatore lui a sous-entendu. C'est ce que Joaquin a compris. Il a vu ce qu'il pourrait tirer d'un accord avec les Italiens. Il voit aussi tout ce qui pourrait merder. La Bratva, le Royaume pourraient mal voir ce rapprochement. Les liens entre les mafias se tendent, mais peut-être est-ce aussi un moyen de les rendre plus forts.
Costilla n'a pas besoin de l'avis de Salvatore, de ses promesses. Il veut savoir si ce n'est que du vent, une manière d'entuber la Calavera, si les moyens humains et techniques suivront. Alors il a demandé à parler à Alcide. Demander aussi poliment que Joaquin Costilla peut le faire envers un égal. A l'abri dans l'établissement neutre d'une déesse, dans un quartier neutre et vierge -ou presque- de la présence mafieuse. Il n'a qu'un seul homme à lui dans le bar, plusieurs à l'extérieur. Il y a sans doute quelqu'un à Bellandi parmi les rares clients. Joaquin n'est pas assez fou pour venir seul. Et si ça tourne mal, s'il y reste, il y a de fortes chances pour que l'adversaire passe aussi l'arme à gauche. Les tueurs de la Calavera ne sont pas réputés pour rien.
- Bellandi.
Il se lève à l'arrivée de son « homologue » pour se rasseoir ensuite, le salue d'un mouvement du visage. Histoire qu'on ne vienne pas le faire chier sur le respect.
- Merci d'être venu.
Ça lui arrache la gorge de dire ça. Normalement, il ne remercie personne. Il avale une gorgée du whisky qu'il a commandé avant qu'Alcide n'arrive.
- J'espère que les affaires vont bien.
C'est bateau, mais il s'en branle. Enrique lui dit souvent qu'il est trop brut, qu'il va trop vite au but, qu'il fait se braquer les autres, à la recherche d'une efficacité trop directe. Alors il a aligné trois phases polies et enchaine, incapable d'attendre plus longtemps.
- Tes hommes sont pleins d'initiatives. Et de belles promesses ...
Il a un sourire en coin sur le bord des lèvres. On pourrait presque le voir, en cherchant bien.


Spoiler:
 

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Am I the greatest
bastard that you know?
I ain't aim for no crown, but when you mention them, no, don't leave me out. No, I ain't too flawless and no, I ain't the best. And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect. I am the man.


La plus belle moustache:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alcide Bellandi
- GOD OF ALL GODS -
BLAZE : PAPER TOWNS
CREDITS : Schizophrenic's av, banns gif de rex corvus (Alfie), jojofeels (Lulu) for many things, banns n/b de Samy (Fiona)
FACE : Brad Pitt
DOLLARS : 2318
SACRIFICES : 1267
PORTRAIT : x
ANNEES : 54
CŒUR : Couteau suisse --- veuf divorcé père géniteur pansexuel célibataire libertin
RÉINCARNATION : Zeus
TALENT(S) : Crée & contrôle l'électricité. Pvs inactifs : contrôle sur la météo et métamorphose animale comme humaine. Faculté complémentaire : charme céleste
FACTION : Don de la Nuova Camorra
OCCUPATION : Gère sa salle de boxe The Thunder Fist dans Little Italy
GENÈSE : Primus stade 4
TALON(S) D'ACHILLE : La NC, son ego
JUKEBOX : https://tinyurl.com/bellandi
RUNNING GUN BLUES :




















Deal ~ Alcide et Silas - Dim 8 Juil - 23:57




C’est imprudent. C’est stupide. Qu’est-ce qui te prend ? Tu vas te faire descendre. Le quartier a beau se prétendre neutre, tout le monde sait qu’un rencard avec le commandante n’est pas une mince affaire. Un tas d’anecdotes circule ; les impertinents  terminent troués, les ennemis au fond de la baie ou fusillés après des rituels scabreux que personne n’ose détailler. Bref, on raconte des histoires à faire frissonner un lézard au soleil. Aussi extravagantes soient-elles, Alcide est prêt à avoir foi en chacune d’elles.

Quiconque trempe dans l’univers mafieux connaît l’établissement, ce lieu de rendez-vous un peu flou. C’est qu’il s’y passe des pactes et des choses, des choses étranges, comme dans la plupart des coins d’Arcadia. Alors, parce qu’il se méfie, parce qu’il ne sait pas vraiment à quoi s’attendre, il a posté des gars dans le périmètre, dont deux déjà attablés. Armés et discrets, en espérant qu’ils aient plus à jouer le rôle de sentinelles que d’une escouade meurtrière.

Entré sans fracas, Alcide se dirige droit vers Costilla. Il n’est pas venu pour écouter le plat du jour ou saluer les joueurs de poker qui ne bougent jamais leur cul de leur chaise. « Costilla, qu’il salue en écho. C’est un plaisir. » Foutaise. On ne refuse pas un rendez-vous galant au roi du M9, qui s’offre une rasade ambrée, sûrement pour se purifier de la connerie proférée.

Si les affaires vont bien ? C’est à toi de me le dire. Les oracles nous plongent dans le flou, Saturno est Saturno et un tas d’autres soucis pourraient suivre. Mais tout ça, on le tait. Chacun ses merdes. « Les affaires se portent bien. En espérant qu’il en aille de même pour toi, malgré les récents événements. » Foutaise bis. La santé de cette bande de cinglés n’occupe aucun recoin de son coeur italien. Une alliance solide est un mirage, un peu de répit dans cette guerre sans merci.

Installé à côté de Costilla, Alcide ne commande rien, peut-être lorsqu’ils parviendront à une poignée de mains. Il veut garder ses sens en éveil et des propos sobres. Parce qu’il est de ceux qui s’emportent six fois plus vite une fois alcoolisés. Pourtant, il a beau ne rien avoir ingurgité, il ne comprend pas où le moustachu veut en venir. Peut-être qu’il n’a pas bien traduit sa pensée… Parce qu’Alcide n’est au courant d’aucune promesse. La mimique de l’hispanique aussi, n’a pas lieu d’être lorsqu’on en ignore l’exacte motivation. Mais il ne faut rien laisser paraître de trop dramatique. « Mes hommes sont toujours prometteurs, je te l’accorde. En revanche, j’aimerais savoir de quoi il en retourne, les termes de cette entrevue n’étaient pas des plus clairs. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Joaquin Costilla
- BARBAPAPA -
BLAZE : /
CREDITS : Jan (vava) + Luca (gif + ban) + bat'phanie (signa) + staff (img signa + profil)
FACE : Pedro Pascal
DOLLARS : 1120
SACRIFICES : 421
PORTRAIT :
ANNEES : 44 ans.
CŒUR : Célibataire, cœur piégé en pleine lumière.
RÉINCARNATION : Buluc Chabtan, dieu du sacrifice, de la mort soudaine et violente ainsi que de la guerre
TALENT(S) : Instinct prédateur + Contrôle des fonctions vitales + Sacrifice ultime
FACTION : Calavera
OCCUPATION : Commandante de la Calavera
GENÈSE : Primus, stade 5
TALON(S) D'ACHILLE : La Calavera, son ambition et Alejandro Flores
RUNNING GUN BLUES :

CALAVERA
In blood we trust


Buluc Chabtan
Maya god


JOAQUIN COSTILLA
Commandante de la Calavera


JOANDRO
You're beginning to feel less like a friend and more like home


BULUC CHABTAN
Dieu du sacrifice, de la guerre, de la mort violente et soudaine

jtm aussi Ais:
 



JOLIIN
P.S : I hate you

Deal ~ Alcide et Silas - Mar 10 Juil - 21:48


Deal ?



- Les affaires se portent bien. En espérant qu’il en aille de même pour toi, malgré les récents événements.
Il sourit faussement. C’est un silence pour ne pas détailler tout ce qui lui tourne dans l’esprit et qui pourrait potentiellement lui exploser à la figure. Bellandi n’a pas besoin de connaître ses problèmes. Mieux, il ne le doit pas. Chacun ses merdes. Joaquin est prêt à garder les siennes, même si un accord est trouvé. On ne mélange pas les torchons et les serviettes.
- Mes hommes sont toujours prometteurs, je te l’accorde. En revanche, j’aimerais savoir de quoi il en retourne, les termes de cette entrevue n’étaient pas des plus clairs.
Joaquin incline la tête, écoute avec une sorte de surprise les mots couler de la bouche du don. C’est une manière de parler que Joaquin entend peu. Ça en impose, à sa manière. Ce n’est pas comme ça que parle la Calavera. Ce n’est pas le même univers.
Les paroles, elles, le surprennent. C’est vrai, Joaquin n’a pas décrit en large et en travers l’objectif de la rencontre. Le message devait plus avoir des allures de « besoin urgent de te parler » qu’une longue missive bien écrite. Pourtant, il est presque sûr que Silas ne vient pas tous les jours voir les chefs d’autres mafias pour parler contrôle de territoire, drogue, profits et que ses propres propos y faisait clairement allusion.
Rien pourtant, ne lui indique que Bellandi n’a rien compris. Juste une phrase trop polie pour lui demander de développer sa pensée. Alors il retient un commentaire. Ce n’est pas le moment, pas s’il veut avoir l’attention de Bellandi et non son poing dans le nez. Pas que ça lui ferait grand-chose, physiquement parlant. Juste que ce n’est pas le moment de commencer un affrontement alors qu’il peut s’ouvrir de nouveaux horizons.
- Salvatore est venu me voir.
Jan soupirerait. Tant pis, Joaquin n’a pas envie de parler chiffons avec Alcide. Plus vite c’est plié, plus vite il est rentré, moins de temps ça lui laisse pour crever/faire une erreur diplomatique.
- Il voulait me parler d’un projet. Expansion du trafic de drogue dans un quartier vierge avec la Calavera. C’était bien foutu apparement.
Pour un peu y avait un PowerPoint en prime.
- Il a dû t’en parler …
Une nouvelle gorgée d’alcool pour cacher l’ombre d’un sourire.


Spoiler:
 

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Am I the greatest
bastard that you know?
I ain't aim for no crown, but when you mention them, no, don't leave me out. No, I ain't too flawless and no, I ain't the best. And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect. I am the man.


La plus belle moustache:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alcide Bellandi
- GOD OF ALL GODS -
BLAZE : PAPER TOWNS
CREDITS : Schizophrenic's av, banns gif de rex corvus (Alfie), jojofeels (Lulu) for many things, banns n/b de Samy (Fiona)
FACE : Brad Pitt
DOLLARS : 2318
SACRIFICES : 1267
PORTRAIT : x
ANNEES : 54
CŒUR : Couteau suisse --- veuf divorcé père géniteur pansexuel célibataire libertin
RÉINCARNATION : Zeus
TALENT(S) : Crée & contrôle l'électricité. Pvs inactifs : contrôle sur la météo et métamorphose animale comme humaine. Faculté complémentaire : charme céleste
FACTION : Don de la Nuova Camorra
OCCUPATION : Gère sa salle de boxe The Thunder Fist dans Little Italy
GENÈSE : Primus stade 4
TALON(S) D'ACHILLE : La NC, son ego
JUKEBOX : https://tinyurl.com/bellandi
RUNNING GUN BLUES :




















Deal ~ Alcide et Silas - Mer 11 Juil - 14:16




« Salvatore est venu me voir. » L’information embête Bellandi, le démange puis le refroidit comme une douche glacée. Sous le veston, c’est un frisson d’incompréhension qui grimpe dans son dos, s’empare de ses omoplates et brûle sa nuque. Pour peu et ça le gratterait presque. Il réajuste le col blanc le moins sèchement possible mais ses gestes sont mécaniques. Oh Silas, qu’as-tu fait… Alors comme ça, tu t’octroies le droit de démarcher un monstre d’Arcadia. De caporegime, tu t’improvises commercial, tête pensante, tu craches sur ma bénédiction… Je te croyais plus pieux que ça ! Prépare ton alibi ! Il a intérêt à être en béton armé.

Silas lui en a-t-il parlé ? Pas si sûr... la dernière fois qu’ils se sont entretenus, c’était au sujet de Camille l’infirmière. Jamais il n’a été question de commerce souterrain et d'annexion de territoire... Le mot “Calavera” n’a glissé qu’une fois des lèvres d’Alcide. My bad. Il ne peut pas dire qu’il ne pige pas la situation. Il ne peut pas avouer nager dans le doute.

S’il n’était pas face à Joaquin Costilla, Alcide se facepalmerait. Depuis quand les gros bras jouent les instigateurs d’un business pareil ? C’est jouer avec le feu, on ne plaisante pas avec la Calavera. On ne toque à sa porte qu’après réflexion, avec un plan et des issues de secours. Pas dans l’élan d’une conversation.

Alcide est contrarié, sa bonne volonté grésille, faiblit. L’expression de Joaquin n’est pas encourageante. Elle ne l’inspire pas à étudier avec optimisme les méfaits de Salvatore. Mais  puisqu’il est forcé de répondre, et tant qu’on y est… « Je comprends. Que dalle. Il poursuit à moitié amusé, s’adressant autant à Joaquin qu’à lui-même. Il fait son effet, pas vrai ? Alcide n’en doute pas une seconde. Silas sait se montrer convainquant, démonstratif même, en bon roublard forgé par la Nuova. – Nous nous engageons, reste à savoir si tu es prêt à nous suivre. Ou si tu préfères te coucher. » Bluff. Les pourparlers sont ni plus ni moins qu’une partie de poker déguisée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Joaquin Costilla
- BARBAPAPA -
BLAZE : /
CREDITS : Jan (vava) + Luca (gif + ban) + bat'phanie (signa) + staff (img signa + profil)
FACE : Pedro Pascal
DOLLARS : 1120
SACRIFICES : 421
PORTRAIT :
ANNEES : 44 ans.
CŒUR : Célibataire, cœur piégé en pleine lumière.
RÉINCARNATION : Buluc Chabtan, dieu du sacrifice, de la mort soudaine et violente ainsi que de la guerre
TALENT(S) : Instinct prédateur + Contrôle des fonctions vitales + Sacrifice ultime
FACTION : Calavera
OCCUPATION : Commandante de la Calavera
GENÈSE : Primus, stade 5
TALON(S) D'ACHILLE : La Calavera, son ambition et Alejandro Flores
RUNNING GUN BLUES :

CALAVERA
In blood we trust


Buluc Chabtan
Maya god


JOAQUIN COSTILLA
Commandante de la Calavera


JOANDRO
You're beginning to feel less like a friend and more like home


BULUC CHABTAN
Dieu du sacrifice, de la guerre, de la mort violente et soudaine

jtm aussi Ais:
 



JOLIIN
P.S : I hate you

Deal ~ Alcide et Silas - Mer 11 Juil - 15:42


Deal ?



- Il fait son effet, pas vrai ?
Joaquin hoche la tête en posant son verre sur la table dans un bruit sourd. Pas la peine de répondre, ils savent tous les deux que c’est le cas. Les souvenirs de la rencontre remontent dans son esprit. Ouais, assurément il a du bagout. Drôle de choix pour envoyer quelqu’un négocier ce genre de choses n’empêche … Enfin, ce n’est son problème à Joaquin. Ca a plutôt bien marché jusqu’à présent et il n’est pas là pour discuter du profil des émissaires de la Nuova.
- Nous nous engageons, reste à savoir si tu es prêt à nous suivre. Ou si tu préfères te coucher.
- C’est le sujet de ma venue.
C’est à ça qu’il veut en venir depuis le début. Il est satisfait que la discussion n’ait pas trainée.
- Salvatore m’a dit que les moyens suivraient. Je veux en être certain. La Calavera ne sera pas la seule à participer aux frais.
C’est un « oui », évidemment. C’est une manière risquée de devenir plus puissant, de renouer des liens plus solides avec la Nuova. C’est aussi un pari vis-à-vis de la Bratva et du Royaume. Ainsi que des Enfants Terribles, spécialistes dans l’art des substances illicites. C’est beaucoup de risques pour peu de chances de réussir. Mais ça vaut le coup. Qui ne tente rien n’a rien.
- Et elle sera toujours dans la course quand les profits arriveront.
Pas de trahisons le dos quand il s’agira d’encaisser l’argent. Pas de Nuova qui retourne sa veste pour dégager la Calavera et s’approprier les efforts.
- Cette conversation n’a pas besoin d’aller plus loin si ce n’est pas le cas.
S’ils ne font qu’y penser, c’est déjà trop. Il vaut mieux avouer assez tôt de telles intentions, la Calavera ne restera pas passive si les choses tournent mal, provoquées par un évènement extérieur à sa volonté.
- Nous nous engagerons de la même manière si nous sommes d’accord.
Tu te couches Bellandi ?

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Am I the greatest
bastard that you know?
I ain't aim for no crown, but when you mention them, no, don't leave me out. No, I ain't too flawless and no, I ain't the best. And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect. I am the man.


La plus belle moustache:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alcide Bellandi
- GOD OF ALL GODS -
BLAZE : PAPER TOWNS
CREDITS : Schizophrenic's av, banns gif de rex corvus (Alfie), jojofeels (Lulu) for many things, banns n/b de Samy (Fiona)
FACE : Brad Pitt
DOLLARS : 2318
SACRIFICES : 1267
PORTRAIT : x
ANNEES : 54
CŒUR : Couteau suisse --- veuf divorcé père géniteur pansexuel célibataire libertin
RÉINCARNATION : Zeus
TALENT(S) : Crée & contrôle l'électricité. Pvs inactifs : contrôle sur la météo et métamorphose animale comme humaine. Faculté complémentaire : charme céleste
FACTION : Don de la Nuova Camorra
OCCUPATION : Gère sa salle de boxe The Thunder Fist dans Little Italy
GENÈSE : Primus stade 4
TALON(S) D'ACHILLE : La NC, son ego
JUKEBOX : https://tinyurl.com/bellandi
RUNNING GUN BLUES :




















Deal ~ Alcide et Silas - Mer 11 Juil - 18:23




« Salvatore m’a dit que les moyens suivraient.  Salvatore ferait mieux de peser ses mots et mesurer ses promesses dorées. Une furieuse envie de saisir son portable et de l’appeler traverse Alcide. Il pourrait l’incendier et l’avertir que ça va être ta putain de fête ! mais il se retient. Pas devant Costilla. Et puis, le deal n’est pas stupide. Faut bien le reconnaître, un accord de cette nature comporte son lot de risques mais les enjeux sont délicieux. Y a gros à gagner, bien plus qu’à perdre. Le pactole éclipse tout le reste. Je veux en être certain. La Calavera ne sera pas la seule à participer aux frais. » Ce n’est pas parce qu’on ne peut pas concurrencer An Riocht qu’on doit rougir de notre coffre. Joaquin embraye déjà sur les intérêts du business pas encore né, menace d’avorter. Alcide décide de répondre dans la foulée. « C’est mal nous connaître. » Faisons ça.

Le fric, il en faudra. Pour faire taire, bosser, surveiller, comptabiliser. C’est un investissement de taille, il est hors de question que la Nuova règle pour deux, encore plus si le deal capote. « En ce qui concerne le fonds nécessaire, nous verserons des sommes identiques. A combien s’élèveront-t-elles ? A quel intervalle ? Il laisse au buveur de whisky le soin d’en débattre. Et bien sûr… Aucun délai ne sera toléré. » Celui qui s’empresse d’encaisser ne doit pas rechigner à payer.

Les contributions monétaires devraient permettre aux mafias de s’entendre. Pas de rompre le pain ensemble, mais ce sera une garantie mutuelle. Quant aux profits, aux entremetteurs, aux gars à employer, aux stocks... Ce seront probablement des variables imprévisibles. « La marchandise a intérêt d’être de qualité, je ne vends pas de la merde. De qualité et à l’heure, n’est-ce pas O’Reilly. Il enchaîne sur sa doléance principale. Et je ne m’installe pas près de la Bravta. » La Calavera tolère cette bande de soviets allumés, la Nuova les exècre au plus haut point. Une main mise partagée revient toujours à concilier les termes de chacun.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Joaquin Costilla
- BARBAPAPA -
BLAZE : /
CREDITS : Jan (vava) + Luca (gif + ban) + bat'phanie (signa) + staff (img signa + profil)
FACE : Pedro Pascal
DOLLARS : 1120
SACRIFICES : 421
PORTRAIT :
ANNEES : 44 ans.
CŒUR : Célibataire, cœur piégé en pleine lumière.
RÉINCARNATION : Buluc Chabtan, dieu du sacrifice, de la mort soudaine et violente ainsi que de la guerre
TALENT(S) : Instinct prédateur + Contrôle des fonctions vitales + Sacrifice ultime
FACTION : Calavera
OCCUPATION : Commandante de la Calavera
GENÈSE : Primus, stade 5
TALON(S) D'ACHILLE : La Calavera, son ambition et Alejandro Flores
RUNNING GUN BLUES :

CALAVERA
In blood we trust


Buluc Chabtan
Maya god


JOAQUIN COSTILLA
Commandante de la Calavera


JOANDRO
You're beginning to feel less like a friend and more like home


BULUC CHABTAN
Dieu du sacrifice, de la guerre, de la mort violente et soudaine

jtm aussi Ais:
 



JOLIIN
P.S : I hate you

Deal ~ Alcide et Silas - Mer 11 Juil - 21:56


Deal ?



- Aucun délai ne sera toléré.
Ou quoi ? La question lui brûle les lèvres, mais il la retient. Pas la peine de se montrer provocant. Ils abattent leurs exigences, autant voir jusqu’où Alcide va pousser les siennes. Elles semblent jusqu’ici raisonnables. Bien que la théorie soit toujours plus belle que la pratique. Et les clauses de ruptures de contrat n’ont pas été abordées.
Les bons comptes font les amis disent les gringos. Joaquin espère que c’est vrai. Pourtant, il sait que l’argent ne sera pas la seule source de conflits dans ce contrat. Certains auront l’impression de plus s’investir que d’autres. Des hommes pourraient se montrer frustrés de collaborer avec une mafia « ennemie ». Des familles hispaniques renieront cet engagement, fustigeront Joaquin sans doute. On ne pactise pas avec les gringos. Ils se calmeront quand l’argent rentrera ou quand, Joaquin, fatigué, enverra quelques pistolets et menaces de baignade éternelle dans la baie à leur porte.
- La marchandise a intérêt d’être de qualité, je ne vends pas de la merde.
Joaquin sourit. La qualité il en rirait. Tout le monde coupe la « marchandise » avec des merdes infernales.
- Si tu veux. Propose-moi un fournisseur.
Le verre tourne entre ses doigts. Il n’y touche plus. Il ne dit pas à Alcide que le whisky n’a plus aucun effet sur lui. Il n’a pas envie d’en recommander un, de briser le rythme que les deux hommes ont imposé aux « négociations ». Joaquin le sait, ce ne sont que les grandes lignes d’un accord.
- Et je ne m’installe pas près de la Bravta.
- Nous ne nous installerons pas à côté du Royaume.
Aucun des deux n’a besoin d’expliquer pourquoi.
- La Calavera se retirera sans dédommagement si l’accord n’est pas respecté. Mes hommes se tiendront au pas envers la Nuova, avec cet accord ou ailleurs.
Ils en auront tout intérêt. Il y a pire que la mort.
- Ca va faire des vagues. La Calavera ne rentrera pas en conflit si la Nuova est agressée.
Il ne s’agit pas de devenir allié et se plonger dans le cercle vicieux des alliances par engrenages.
- Et la discrétion sera appréciée …

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Am I the greatest
bastard that you know?
I ain't aim for no crown, but when you mention them, no, don't leave me out. No, I ain't too flawless and no, I ain't the best. And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect. I am the man.


La plus belle moustache:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alcide Bellandi
- GOD OF ALL GODS -
BLAZE : PAPER TOWNS
CREDITS : Schizophrenic's av, banns gif de rex corvus (Alfie), jojofeels (Lulu) for many things, banns n/b de Samy (Fiona)
FACE : Brad Pitt
DOLLARS : 2318
SACRIFICES : 1267
PORTRAIT : x
ANNEES : 54
CŒUR : Couteau suisse --- veuf divorcé père géniteur pansexuel célibataire libertin
RÉINCARNATION : Zeus
TALENT(S) : Crée & contrôle l'électricité. Pvs inactifs : contrôle sur la météo et métamorphose animale comme humaine. Faculté complémentaire : charme céleste
FACTION : Don de la Nuova Camorra
OCCUPATION : Gère sa salle de boxe The Thunder Fist dans Little Italy
GENÈSE : Primus stade 4
TALON(S) D'ACHILLE : La NC, son ego
JUKEBOX : https://tinyurl.com/bellandi
RUNNING GUN BLUES :




















Deal ~ Alcide et Silas - Sam 14 Juil - 17:24




« Si tu veux. Propose-moi un fournisseur. En dépit des délais bafoués et de leur récente altercation,  il propose ; – O’Reilly. Faudra sûrement la secouer. » Sans trop l’abîmer. Aux dernières nouvelles, des clients de leur trempe, ça ne se refuse pas. Y a vraiment moyen de bâtir un bel empire. Et en parlant de ça… « Nous ne nous installerons pas à côté du Royaume. » D’un hochement de tête, Alcide valide la requête. Il serait malvenu de dicter sa loi à ce stade des négociations. Joaquin n’exprime aucune exigence quant aux Enfants Terribles. Son silence a raison : les insulaires sont déjà sur le coup. Ce secteur a de l’avenir ; tous les bons commerçants l’ont compris. Et mine de rien, ça raye pas mal d’espace sur la carte.

Quant à la garantie d’une bonne conduite, Alcide se demande à combien s’élève la parole du commandante. Trois dollars ou un diamant noir ? Peut-on réellement se reposer sur deux affirmations ? Y a toujours des débordements. Des chiens fous qui ne respectent pas les ordres, qui s’engagent dans des vendettas personnelles. Pensée pour Serevo et sa belle conscience aux poings d’acier. Mettant ses doutes de côté, le don répond, tourne la promesse en condition. « Tiens les bien et je ferai de même. »

« Ça va faire des vagues. La Calavera ne rentrera pas en conflit si la Nuova est agressée. – Tant qu’on a le vent dans le dos, il n’y a pas à s’inquiéter. Le deal et les gars fileront droit. Dans un sursaut d’orgueil optimiste, il s’en persuade. Et d’abord, on n’agresse pas la Nuova. Elle n’a besoin de l’aide personne. Pas officiellement, non mais. Que croit-il avancer ? – Il ne s’agit que d’affaires, confirme Alcide. » Hors de question qu'un soldat saigne pour un membre de la Calavera. Chacun ses merdes. Bien sûr qu’ils seront discrets. Ils passeront entre les mailles des filets policiers, tomberont peut-être dans les petits papiers des politiciens. Spécialité des Italiens. « Les bavards seront éliminés. » (Les suspects aussi.)

Il poursuit, presque pour lui-même. Encore. « Je chargerai Silas de superviser tout ça, de notre côté. C’est à lui qu’il faudra s’adresser en priorité. J’espère que tu as un homme de confiance à mettre sur le coup. » Sait-on jamais, la Calavera n’est pas des plus limpides pour Alcide. Peut-être sont-ils tous égaux sous les ordres de Costilla, avec quelques spécialités comme tueur ou nettoyeur. Sur l’échiquier de cette partie bien engagée, il avance son caporegime.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Deal ~ Alcide et Silas - Mar 17 Juil - 0:29



Deal feat Alcide and Joaquin
He deals the cards as a meditation. And those he plays never suspect. He doesn't play for the money he wins. He don't play for respect. He deals the cards to find the answer. The sacred geometry of chance. The hidden law of a probable outcome. The numbers lead a dance. I know that the spades are the swords of a soldier. I know that the clubs are weapons of war. I know that diamonds mean money for this art. But that's not the shape of my heart.

Merde.
Merde.
Bordel de merde, même.

Silas manque de s'étouffer en buvant son café lorsqu'il est informé au téléphone. Le roi des moustachus s'est montré méfiant et s'est arrangé un rendez-vous avec le Don. La réaction est immédiate. L'homme se redresse instantanément, non sans faire valdinguer la rouquine jusqu'alors sur ses genoux. Tout juste le temps d'attraper sa veste de costume et son arme avant de se précipiter dans la rue. Ses pas le guident deux rues plus loin, où l'attendent patiemment son véhicule et l'homme de main derrière le volant. Pas question que quelqu'un ne le voit avec cette femme.

Un grognement et une adresse suffisent à mettre la voiture en marche. Ils n'ont pas fait trois cents mètres que le Titan s'impatiente déjà. « Alessandro ? Tu m'expliques pourquoi tu roules comme une nonna ? » Le conducteur, un napolitain particulièrement chauvin d'une cinquantaine d'années, est un vieil ami du père de la récurrence. « Excuse-moi Boss, c'est juste que je risque de perdre mon permis à force de foncer à travers la ville.. » Froncement de sourcil de la part du capo. « Ton..? » L'information monte lentement. Pezzo di merda qui risque de sentir passer sa licence dans un endroit inadapté. « Mais je m'en tartine les couilles avec le pinceau de l'indifférence de ton bordel ! Si tu appuies pas sur l'accélérateur, je vais te clouer ton putain de pied sur la pédale ! » Chaine de commandement oblige, Silas passe ses nerfs sur plus faible avant de se retrouver face à son propre patron. Méthode parfaitement saine afin de répartir la pression du travail. « C'est bon, c'est bon, pas de violence Boss. »

Le bolide arrive enfin à destination après d'interminables minutes et quelques feux grillés sous des menaces hystériques. Si les lieux arborent l'étendard de la neutralité, c'est bel et bien une petite armée qui squatte le quartier. Silas en vient à espérer que le suzerain des Dieux ne foudroiera pas le leader des mangeurs de tacos, ou pire, sa propre tête.

Cette histoire, ça pue franchement du cul finalement.

Le masque de l'assurance sur le visage, il fait son entrée. Instantanément, les regards se braquent sur lui. Si la présence de Joaquin et de ses molosses ne l'inquiète pas vraiment, il n'apprécie guère la perspective de devoir poser ses couilles sur la table en face du Don de cette manière. D'aucuns diraient qu'il les pose même sur le nez du patron de la mafia italienne.

« Don, Commandante. » Plein de confiance, le bougre attrape une chaise à la volée pour s'asseoir entre les deux monstres. « Excusez mon arrivée tardive. Des affaires nécessitaient mon attention. » Deux belles affaires en forme de fessier avant ce putain de coup de fil.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joaquin Costilla
- BARBAPAPA -
BLAZE : /
CREDITS : Jan (vava) + Luca (gif + ban) + bat'phanie (signa) + staff (img signa + profil)
FACE : Pedro Pascal
DOLLARS : 1120
SACRIFICES : 421
PORTRAIT :
ANNEES : 44 ans.
CŒUR : Célibataire, cœur piégé en pleine lumière.
RÉINCARNATION : Buluc Chabtan, dieu du sacrifice, de la mort soudaine et violente ainsi que de la guerre
TALENT(S) : Instinct prédateur + Contrôle des fonctions vitales + Sacrifice ultime
FACTION : Calavera
OCCUPATION : Commandante de la Calavera
GENÈSE : Primus, stade 5
TALON(S) D'ACHILLE : La Calavera, son ambition et Alejandro Flores
RUNNING GUN BLUES :

CALAVERA
In blood we trust


Buluc Chabtan
Maya god


JOAQUIN COSTILLA
Commandante de la Calavera


JOANDRO
You're beginning to feel less like a friend and more like home


BULUC CHABTAN
Dieu du sacrifice, de la guerre, de la mort violente et soudaine

jtm aussi Ais:
 



JOLIIN
P.S : I hate you

Deal ~ Alcide et Silas - Mar 17 Juil - 11:20


Deal ?



– Il ne s’agit que d’affaires. Les bavards seront éliminés.
Joaquin hoche la tête et ne rajoute rien. Car ce ne seront que ça, les affaires. Pas d’alliance, trop de méfiance. Et si les gars se tiendront tranquille, ce sera uniquement dans l’optique de ne pas rompre un contrat pouvant rapporter gros. Quant aux bavards, Joaquin ne doute pas qu’ils ne feront pas long feu.
- Je chargerai Silas de superviser tout ça, de notre côté. C’est à lui qu’il faudra s’adresser en priorité. J’espère que tu as un homme de confiance à mettre sur le coup.
Il se laisse une seconde de silence avant de hausser les épaules.
- Je te tiendrai au courant de la personne choisie.
Il n’a pas envie de faire son choix dans la précipitation. Il a besoin de quelqu’un s’y connaissant en trafic de drogue, ce qui n’est pas la spécialité de la Calavera. Il faut aussi quelqu’un d’assez diplomate pour ne pas sortir le flingue à la moindre contrariété. A méditer.

Du bruit à l’entrée. Un blond qui entre, reconnaissable autant à son aura qu’à sa démarche assurée.
- Salvatore.
La salutation est rendue sans grand entrain. Il coule un regard à Alcide, n’apprécie pas cette invitation imprévue, qu’elle ait été autorisée par le don ou pas. L’homme n’était pas censé se rajouter et la présence des Italiens devient trop importante pour que Joaquin se demande s’il en sortira entier en cas de dérapage. Il ne devrait pas y en avoir.
Ne sont-ils pas collaborateurs maintenant ? La pensée ferait presque rire Costilla.
L’homme s’excuse pour son retard, comme si Joaquin avait tenu à le voir également. Grimace intérieure, visage qui ne bouge pas. Les doigts s’agitent, montrent un agacement croissant.
Le blond ne rajoute rien, comme s’il attendait que les ainés continuent normalement.
Joaquin se tourne vers Alcide, un mince sourire ironique aux lèvres.
- Je vois que tu as choisi la bonne personne. Il est … réactif.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Am I the greatest
bastard that you know?
I ain't aim for no crown, but when you mention them, no, don't leave me out. No, I ain't too flawless and no, I ain't the best. And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect. I am the man.


La plus belle moustache:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alcide Bellandi
- GOD OF ALL GODS -
BLAZE : PAPER TOWNS
CREDITS : Schizophrenic's av, banns gif de rex corvus (Alfie), jojofeels (Lulu) for many things, banns n/b de Samy (Fiona)
FACE : Brad Pitt
DOLLARS : 2318
SACRIFICES : 1267
PORTRAIT : x
ANNEES : 54
CŒUR : Couteau suisse --- veuf divorcé père géniteur pansexuel célibataire libertin
RÉINCARNATION : Zeus
TALENT(S) : Crée & contrôle l'électricité. Pvs inactifs : contrôle sur la météo et métamorphose animale comme humaine. Faculté complémentaire : charme céleste
FACTION : Don de la Nuova Camorra
OCCUPATION : Gère sa salle de boxe The Thunder Fist dans Little Italy
GENÈSE : Primus stade 4
TALON(S) D'ACHILLE : La NC, son ego
JUKEBOX : https://tinyurl.com/bellandi
RUNNING GUN BLUES :




















Deal ~ Alcide et Silas - Jeu 19 Juil - 1:01




« Je te tiendrai au courant de la personne choisie. – Très bien. » C’est dangereux de traiter avec la Calavera. Ses méthodes, il ne les approuve pas. Pas toutes. Ses dieux, il ne les connaît pas assez. Tous plus ou moins violents, comme si on ne vouait qu’un culte aux trucs lugubres. Tant que cette mafia ne cause aucun tort à la sienne, une entente est envisageable. Mais à la moindre contrariété, le deal peut sauter.

Bruit d’une porte ouverte à la volée. Des renforts hispaniques ? Raide à cette idée, Alcide se tourne. Mais non, c’est Silas. Silas qui resplendit d’une assurance toute neuve. Silas-tu-ne-perds-rien-pour-attendre. « Don, Commandante. » Toujours poli. Quant aux affaires qui le retenaient, Alcide en ignore la nature. Par la barbe de Neptune, il n’est vraiment au courant de rien ! Pour la peine, il ne lui répond pas.

Silas pris en sandwich, l’oeillade de Costilla se fait tout même remarquer. Agacé ? Non, ironique, à en croire ses lippes. « Je vois que tu as choisi la bonne personne. Il est … réactif. » Sourire du don. Forcé d’admettre que Silas a un timing vraiment curieux. C'en est presque comique. Peut-être bien que cette intervention le sauvera du courroux électrique, surtout s’il daigne expliciter les termes “quartier vierge” et “moyens”. Parce que depuis tout à l’heure, Alcide avance des réponses aussi catégoriques qu’abstraites. Alors dis-nous, qu’as-tu promis à Costilla ? « L’homme de la situation, décide-t-il d’affirmer. Faut-il en rire ou en pleurer ? T’as intérêt à assurer. Puis, à Joaquin. Comme tu vois, nous sommes disposés à conclure. Mais tu as l’air pensif. Sache que l’offre ne se représentera pas. » Remise en question gratuite.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Deal ~ Alcide et Silas - Lun 23 Juil - 10:15



Deal feat Alcide and Joaquin
He deals the cards as a meditation. And those he plays never suspect. He doesn't play for the money he wins. He don't play for respect. He deals the cards to find the answer. The sacred geometry of chance. The hidden law of a probable outcome. The numbers lead a dance. I know that the spades are the swords of a soldier. I know that the clubs are weapons of war. I know that diamonds mean money for this art. But that's not the shape of my heart.

« Je vois que tu as choisi la bonne personne. Il est … réactif. » Le mot est inadapté. Son arrivée est trop tardive, le début des négociations lui a échappé. Silas ignore si Joaquin a bavé tous les détails du deal proposé. « L’homme de la situation » Il connait son vieux Don, il connait ce ton dans sa voix. Et bordel, il n'aime pas ça. Le padre doit rêver de foutre la fessée à son salopard de garnement. « Je suis plutôt doué pour anticiper. » Même si cette fois, le timing est foiré.

« Comme tu vois, nous sommes disposés à conclure. Mais tu as l’air pensif. Sache que l’offre ne se représentera pas. » Pensif, il vaut mieux ne pas l'être actuellement. Le moindre moment d'égarement pourrait tuer le projet dans l'œuf. La crédibilité du trentenaire en prendrait un sacré coup, ce qu'il se refuse obstinément. Il se sent comme un bébé tâchant tant bien que mal de grimper sur un fauteuil trop haut pour la première fois. Une réussite, sa réussite, serait d'autant plus grisante.

Il faut qu'il trouve un truc. Qu'il s'impose au milieu des requins à grands coups de coude, comme il a su le faire en débarquant sur le palier du Commandante. Ouvre ta gueule sans grogner.

« Les arguments que j'ai avancé lors de notre entrevue sont inchangés. » Le caporegime s'avance. Il ignore ce qu'Alcide sait ou non, aussi ne rentre t-il pas dans les détails. Il aura bien le temps de s'expliquer plus tard, lorsque les chicanos retourneront rouler leurs enchiladas. « Cela pourrait être le début de quelque chose de beaucoup plus grand. »

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joaquin Costilla
- BARBAPAPA -
BLAZE : /
CREDITS : Jan (vava) + Luca (gif + ban) + bat'phanie (signa) + staff (img signa + profil)
FACE : Pedro Pascal
DOLLARS : 1120
SACRIFICES : 421
PORTRAIT :
ANNEES : 44 ans.
CŒUR : Célibataire, cœur piégé en pleine lumière.
RÉINCARNATION : Buluc Chabtan, dieu du sacrifice, de la mort soudaine et violente ainsi que de la guerre
TALENT(S) : Instinct prédateur + Contrôle des fonctions vitales + Sacrifice ultime
FACTION : Calavera
OCCUPATION : Commandante de la Calavera
GENÈSE : Primus, stade 5
TALON(S) D'ACHILLE : La Calavera, son ambition et Alejandro Flores
RUNNING GUN BLUES :

CALAVERA
In blood we trust


Buluc Chabtan
Maya god


JOAQUIN COSTILLA
Commandante de la Calavera


JOANDRO
You're beginning to feel less like a friend and more like home


BULUC CHABTAN
Dieu du sacrifice, de la guerre, de la mort violente et soudaine

jtm aussi Ais:
 



JOLIIN
P.S : I hate you

Deal ~ Alcide et Silas - Lun 23 Juil - 12:31


DEAL


- Comme tu vois, nous sommes disposés à conclure. Mais tu as l’air pensif. Sache que l’offre ne se représentera pas.
Œillade neutre au don pour cacher un agacement qui ne cesse de monter. Les Italiens sont indéniablement en supériorité numérique, Joaquin étant incapable de croire qu’ils soient venus seul. Le terrain n’est plus si neutre que ça et cette pique, gratuite, n’arrange pas les choses après l’arrivée de Silas. Si Joaquin a demandé à parler à Bellandi, ce n’est pas pour que le blond se greffe à la rencontre. Mais ce n’était pas dans les termes demandés par Joaquin, alors il ne peut pas vraiment en vouloir à Alcide d’avoir ramené le principal intéressé. N’empêche que ça le fait chier. Encore plus de se voir poser cet ultimatum, de voir le réincarné s’approprier toute la marge de manœuvre. Comme si ça ne dépendait que des ritals …
- Les arguments que j'ai avancé lors de notre entrevue sont inchangés.
Il ne sait pas comment ça marche à la Nuova, mais ils sont spéciaux … Comment Silas peut-il être sûr que les conditions sont restées identiques ? Et si ce n’est pas le cas, s’avancer ainsi devant son supérieur est … couillu. C’est pas ton problème s’ils respectent les conditions. Chacun ses merdes.
- Cela pourrait être le début de quelque chose de beaucoup plus grand.
Il sourit et finit son verre. Il aime cette ambition, sait aussi qu’il faut la vendre. Mais on ne lui fera pas croire que le chemin sera facile voire qu’il arrivera à son terme, comme rêvé. Ils s’aventurent sur un terrain glissant où ils ne sont pas les seuls à naviguer. Les autres mafias et les éléments provocateurs dans leur propre clan pourraient grandement freiner les choses. Sans compter la rivalité entre les deux, qui s’assureront bec et ongle que leurs intérêts soient sauvegardés.
- Concluons puisque j’ai l’occasion de signer une offre exceptionnelle …
Le ton a beau être ironique, il ne reste pas moins plein d’avertissements.
- Les « arguments » ont besoin d’être détaillés. Je laisserai la personne que j’aurai choisi prendre contact avec vous, Salvatore.
Il prend son verre, prêt à se lever.
- Espérons que la suite se déroulera aussi bien que cette rencontre … Rien à rajouter messieurs ?





Spoiler:
 

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Am I the greatest
bastard that you know?
I ain't aim for no crown, but when you mention them, no, don't leave me out. No, I ain't too flawless and no, I ain't the best. And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect. I am the man.


La plus belle moustache:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alcide Bellandi
- GOD OF ALL GODS -
BLAZE : PAPER TOWNS
CREDITS : Schizophrenic's av, banns gif de rex corvus (Alfie), jojofeels (Lulu) for many things, banns n/b de Samy (Fiona)
FACE : Brad Pitt
DOLLARS : 2318
SACRIFICES : 1267
PORTRAIT : x
ANNEES : 54
CŒUR : Couteau suisse --- veuf divorcé père géniteur pansexuel célibataire libertin
RÉINCARNATION : Zeus
TALENT(S) : Crée & contrôle l'électricité. Pvs inactifs : contrôle sur la météo et métamorphose animale comme humaine. Faculté complémentaire : charme céleste
FACTION : Don de la Nuova Camorra
OCCUPATION : Gère sa salle de boxe The Thunder Fist dans Little Italy
GENÈSE : Primus stade 4
TALON(S) D'ACHILLE : La NC, son ego
JUKEBOX : https://tinyurl.com/bellandi
RUNNING GUN BLUES :




















Deal ~ Alcide et Silas - Dim 29 Juil - 12:39




« Je suis plutôt doué pour anticiper. » Franchement, ce manque de dialogue et de coordination, c'est du jamais vu. L'initiative générale a beau être audacieuse, Alcide garde en travers de la gorge cette preuve d'insolence. Cela dit, il apprécie que Silas ne se démonte pas face au commandante, qu'il y aille au culot tout en choisissant ses mots. « Les arguments que j'ai avancé lors de notre entrevue sont inchangés. » Des arguments dont l'oreille du don est étrangère... Alcide choisit de ne pas réagir pas mais au fond, il bouillonne doucement. Son coeur est une petite bombe à retardement, Silas peut sûrement l'entendre. Tic tac.

« Concluons puisque j’ai l’occasion de signer une offre exceptionnelle … Ironie ou ennui ? Costilla n'apprécie pas d'être pressé... Alcide acquiesce. Oui, concluons, cher associé, concluons sans signer. Les plus grands actes relèvent parfois d'un coup de tête brûlée. Rien à déclarer ? Rien. Les eaux sont troubles et leur profondeur un mystère. Ce sera tout. Comme s'il répondait au boulanger. Nous restons en contact. » Et puisqu'il n'a pas de verre à lever, il hoche la tête.

La suite arrive, pourtant. Une fois le moustachu hydraté, ils ne seront plus que deux. Et Silas ne s'en sortira pas comme ça. Tic tac. Tic tac.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Deal ~ Alcide et Silas - Mar 31 Juil - 13:19



Deal feat Alcide and Joaquin
He deals the cards as a meditation. And those he plays never suspect. He doesn't play for the money he wins. He don't play for respect. He deals the cards to find the answer. The sacred geometry of chance. The hidden law of a probable outcome. The numbers lead a dance. I know that the spades are the swords of a soldier. I know that the clubs are weapons of war. I know that diamonds mean money for this art. But that's not the shape of my heart.

«Concluons puisque j’ai l’occasion de signer une offre exceptionnelle … » Le mangeur de tacos est enfin décidé à accepter. La plaidoirie passée de Silas lors de leur entrevue privée semble porter ses fruits. «Les « arguments » ont besoin d’être détaillés. Je laisserai la personne que j’aurai choisi prendre contact avec vous, Salvatore. » Il est vrai qu'il ne s'est avancé qu'en son propre nom, plus par égoïsme que par pragmatisme. Les lauriers de l'accord entre les clans et de ses effets ne doivent retomber sur aucune autre tête que la sienne.

« Espérons que la suite se déroulera aussi bien que cette rencontre … Rien à rajouter messieurs ? » Todo bene. Sa témérité s'avère payante. « Ce sera tout. Nous restons en contact » Le caporegime se contente d'une signe de tête pour approuver. Malgré l'absence de verre, il se lève malgré tout, désireux d'être respectueux envers Costilla. Ce dernier ne tarde pas à s'éclipser, avec à sa suite les quelques types dépêchés pour la rencontre. Peu à peu, même les gardes italiens quittent l'établissement, très certainement sous l'œillade foudroyante de leur roi divin.

Les voilà seuls. Bien trop pour que ça sente bon.

Silas réajuste sa tenue avant de s'asseoir à nouveau. « Ca s'est plutôt bien passé. » Il ne se démonte pas un brin, le con. Sois fort, c'est l'heure de la fessée et papa est visiblement remonté.


code by bat'phanie


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alcide Bellandi
- GOD OF ALL GODS -
BLAZE : PAPER TOWNS
CREDITS : Schizophrenic's av, banns gif de rex corvus (Alfie), jojofeels (Lulu) for many things, banns n/b de Samy (Fiona)
FACE : Brad Pitt
DOLLARS : 2318
SACRIFICES : 1267
PORTRAIT : x
ANNEES : 54
CŒUR : Couteau suisse --- veuf divorcé père géniteur pansexuel célibataire libertin
RÉINCARNATION : Zeus
TALENT(S) : Crée & contrôle l'électricité. Pvs inactifs : contrôle sur la météo et métamorphose animale comme humaine. Faculté complémentaire : charme céleste
FACTION : Don de la Nuova Camorra
OCCUPATION : Gère sa salle de boxe The Thunder Fist dans Little Italy
GENÈSE : Primus stade 4
TALON(S) D'ACHILLE : La NC, son ego
JUKEBOX : https://tinyurl.com/bellandi
RUNNING GUN BLUES :




















Deal ~ Alcide et Silas - Sam 6 Oct - 19:17




Joaquin Costilla s'en va avec ses subalternes et d'un mouvement de tête un peu rageur, Alcide ordonne aux siens de faire de même. Silas et lui ont grand besoin d'intimité.

« Ca s'est plutôt bien passé.
- On a sauvé les meubles. » Il grince, se contient, se dit qu'exploser ici est une très mauvaise idée. Aréknaz Demirdjan lui ferait payer cher une coupure de courant de catégorie 6. Et c'est la seule pensée qui parvient à réfréner son envie d'électrocuter Salvatore. « J'ai assuré à Costilla que tu t'occuperais de tout. Tes arguments ont intérêt à tenir la route. Il secoue la tête de désapprobation, soupire, à la frontière de l'incrédulité et de l'envie de cogner le visage du caporegime. Mais bon, connaissant sa droite, mieux vaut s'abstenir. A quoi tu pensais ? » Ou plutôt, pensais-tu ? Alcide a l'impression de prendre son gamin en flagrant délit, les doigts à deux centimètres de la prise électrique. Il réajuste sa question car ce qui s'est passé dans la caboche du blond n'est déjà plus d'actualité. C'est le mariage de la Nuova Camorra avec la Calavera qui va devoir les inquiéter. Tu comptes faire quoi maintenant, monter une mutinerie et devenir don ? » Au moins, il sera prévenu de ce coup-là.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Deal ~ Alcide et Silas - Dim 7 Oct - 18:32



Deal feat Alcide and Joaquin
He deals the cards as a meditation. And those he plays never suspect. He doesn't play for the money he wins. He don't play for respect. He deals the cards to find the answer. The sacred geometry of chance. The hidden law of a probable outcome. The numbers lead a dance. I know that the spades are the swords of a soldier. I know that the clubs are weapons of war. I know that diamonds mean money for this art. But that's not the shape of my heart.

« On a sauvé les meubles. » Alors pourquoi l'air sent-il encore le roussi ? « J'ai assuré à Costilla que tu t'occuperais de tout. Tes arguments ont intérêt à tenir la route. »

« A quoi tu pensais ? » Le caporegime baisse les yeux, semblable à un gosse trop turbulent dans une salle de classe. Seulement, contrairement à un gamin, lui ne peut pas prétendre ne pas être impliqué lorsque la gomme traverse la pièce pour s'écraser sur la gueule du professeur. « J'ai fait ce qu'il fallait pour la Camorra. On doit agrandir nos zones de distribution mais on ne peut pas le faire seul. Ces bouffeurs de haricots ne sont pas des nôtres, mais au moins, ils ont une parole. Je ne comptais engager que mes hommes, je ne m'attendais pas à ce que Costilla me court-circuite ainsi. » Ce connard en entendra reparler un jour ou l'autre.

« Tu comptes faire quoi maintenant, monter une mutinerie et devenir don ? » Silas est piqué au vif. Qu'on lui reproche son indépendance, son intrépidité ou même son ambition est logique, mais il ne digère pas que l'on mette sa loyauté en doute. Sa famille entière n'a jamais vécu pour autre chose que la Nuova Camorra. « Je m'attendais à ce que tu hurles, à ce que tu me frappes. Mais pas à ça. » Certainement pas à ça. « Comment peux-tu douter de ma loyauté ? » L'homme se lève de sa chaise avec tellement d'entrain qu'elle se renverse. La mine sévère et le doigt pointé vers son Don, le Salvatore continue son monologue. « J'ai volé, j'ai dealé, j'ai soudoyé, j'ai même tué en ton nom. Tout ce que j'ai fait, je l'ai fait pour toi. Alors je t'interdis de mettre ça sur la table ! »

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alcide Bellandi
- GOD OF ALL GODS -
BLAZE : PAPER TOWNS
CREDITS : Schizophrenic's av, banns gif de rex corvus (Alfie), jojofeels (Lulu) for many things, banns n/b de Samy (Fiona)
FACE : Brad Pitt
DOLLARS : 2318
SACRIFICES : 1267
PORTRAIT : x
ANNEES : 54
CŒUR : Couteau suisse --- veuf divorcé père géniteur pansexuel célibataire libertin
RÉINCARNATION : Zeus
TALENT(S) : Crée & contrôle l'électricité. Pvs inactifs : contrôle sur la météo et métamorphose animale comme humaine. Faculté complémentaire : charme céleste
FACTION : Don de la Nuova Camorra
OCCUPATION : Gère sa salle de boxe The Thunder Fist dans Little Italy
GENÈSE : Primus stade 4
TALON(S) D'ACHILLE : La NC, son ego
JUKEBOX : https://tinyurl.com/bellandi
RUNNING GUN BLUES :




















Deal ~ Alcide et Silas - Dim 7 Oct - 20:00




Ce qu'il fallait faire. C'est ce qu'on répond lorsque c'est trop tard et qu'il ne nous reste que nos yeux pour pleurer. Mais y a pas d'eau en trop, dans ceux d'Alcide. Peut-être seulement un éclat de rage, de ras-le-bol. La tension muette qui a rythmé l'échange avec Costilla va devoir s'évaporer sur Silas. Pas le choix. « Avec une équipe de quinze gars à tout casser ?! C'est insensé. Qu'est-ce qu'il y avait à faire, hein ? Y avait qu'à parler, entre eux, au téléphone ou autour d'une table, comme des gens civilisés. Mais non, il fallait agir sans prévenir. Il fallait faire la surprise.

Il n'est pas question de douter de la loyauté du blond. Elle est là, elle vibre dans sa voix, elle brûle dans ses yeux trop bleus. « Ta loyauté est allée trop loin. Mais c'est trop tard, bien sûr ! Et nous voilà dans une impasse à dealer avec la Calavera. Ou plutôt sur les boulevards, vu l'angle d'attaque. Je ne te frapperai pas Silas. Je ne suis pas assez con pour ça. » (Je sais que je ne gagnerais pas.) C'est bon pour les loups et ils ne sont pas des alphas bêtas. Ils vont devoir raisonner et composer avec la bourde (ou le coup de génie, n'excluons pas cette extrême possibilité) de Salvatore.

Le caporegime fait valser la chaise, Alcide n'apprécie pas d'être ainsi dominé par celui qu'il a hébergé. Celui qui, alors  gamin sans père, n'avait plus rien à perdre. « J'ai volé, j'ai dealé, j'ai soudoyé, j'ai même tué en ton nom. Tout ce que j'ai fait, je l'ai fait pour toi. Alors je t'interdis de mettre ça sur la table ! Et quoi, tu vas mourir pour mes péchés ? Prépare-toi Silas ! Ils sont nombreux et te seront très douloureux. Calme-toi, bon sang ! Tu vas attirer l'attention de tout le casino, on n'a pas besoin de ça. » Il est frileux, Alcide. Il n'a pas envie d'un scandale sur le dos, même en ayant le soutien de la presse. Il refuse de traîner la mafia dans la boue pour quelques travers mal répondus, pour un index pointé par un caporegime.

La voix est plus basse que celle du blond, mais elle est tout autant chargée de sentiments. « Et si quelqu'un t'a entendu, t'iras le buter parce que ce sera ce qu'il y avait à faire ? Réfléchis un peu ! Alcide n'est pas déçu, en soi, il sait que Silas a cru sans doute bien faire. Qu'il a peut-être embrayé l'affaire du siècle. Mais bordel, pas comme ça. Il n'en a pas le droit. Tu as l'air de croire que la Camorra est une femme à séduire. Qu'il suffit de jouer des muscles et du culot pour lui plaire mais ça ne se passe pas comme ça. Elle aime les hommes qui pensent, qui réfléchissent en équipe. » C'est cru, c'est sûrement injuste. Silas n'a jamais merdé et rien n'indique qu'aujourd'hui est sa première fois. Mais Alcide ne peut pas se retenir. Il sermonne et croit tout ce qu'il raconte.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deal ~ Alcide et Silas -

Revenir en haut Aller en bas

Deal ~ Alcide et Silas

 :: - ARCADIA - :: historic district
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des escrocs escroquent des narcotrafiquants colombiens
» « If you stop seeing the world in terms of what you like and you dislike and saw things for what they truly are in themselves, you would find a great deal of peace in your life. »
» Placebo (ALCIDE)

Sauter vers: