CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 and I moaned "gods are dead"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Yuliya Vassilieva
ADMIN + fairy godfucker
BLAZE : dionysass
CREDITS : mélopée(ava)
FACE : natalie dormer
DOLLARS : 583
SACRIFICES : 388
PORTRAIT :
ANNEES : trente-sept ans
CŒUR : veuve, remariée ; bisexuelle
DIVINITÉ/CRÉATURE : morana, déesse slave de l'hiver, de la mort et de la sorcellerie
TALENT(S) : cryokinésie ; régénération ; détecteur de mensonges
FACTION : bratva
GENÈSE : primus, stade 5
TALON(S) D'ACHILLE : loyauté sans fin ; trop grosse fierté ; chaleur
JUKEBOX : "pistol at dawn" seinabo sey ; "a little death" the neighbourhood
MessageSujet: and I moaned "gods are dead"   Lun 25 Déc - 16:50

yuliya anatolievna vasilieva

My fingers claw your skin, try to tear my way in. You are the moon that breaks the night for which I have to howl
ft. natalie dormer by rex corvus
The story of gods and men
Identité Yuliya, surnommé le plus souvent Yu. Anatolievna, parce que la tradition russe veut que la femme porte un patronyme ; Anatolie était le prénom de feu son père. Vassilieva, le nom que son très cher mari lui a donné en lui offrant cette bague en or.
Âge trente-sept ans | son visage est comme figé dans le temps, peu de rides, tant de charme. Un charme glacial pour une femme froide mais vieillissante.
NATIONALITÉ & ORIGINES russe, russo-ukrainienne | née à la base en URSS, elle était sur le territoire russe. Sa maman était elle aussi russe, et son père ukrainien.
Statut civil remariée | mariée jeune, veuve jeune. Juste assez pour amasser une jolie fortune rouge ; elle est aujourd'hui remariée à une autre récurrence, bien que l'amour entre eux est plutôt... glacial.  
Orientation sexuelle bisexuelle | Pourquoi se priver ? Yuliya a besoin de réchauffer son lit, mais pas trop. Cuisses galbées ou torse musclée, elle profite de tout ce que la vie lui offre.
Occupation gérante du cinéma de Siren Valley, Bratok | l'acquisition du cinéma est un mystère, dans tous les cas il appartient maintenant légalement à Yu ; c'est elle qui gère aussi les affaires (un peu moins légales) dans l'arrière boutique. Yu est une nouvelle Bratok, la plus récente.
Traits de caractère ambitieuse - appliquée - artistique - attentive - attractive - audacieuse - (faussement) bienséante - calme - captivante - charismatique - compétitive - confiante - convaincante - créative - critique - cultivée - débrouillarde - délicate - déterminée - dévouée - discrète - distinguée - efficace - engagée - imaginative - impliquée - influente - inoubliable - inspirée - intéressée - intuitive - loyale - méthodique - minutieuse - observatrice - organisée - patiente - persévérante - ponctuelle - précise - protectrice - raffinée - rigoureuse - séduisante - sûre-d'elle - vigoureuse
Groupe eyes | toujours plus, toujours mieux.
Stade de conscience actuel stade 3 | les autres dieux l'aident, son groupe encore plus. Femme accompagnée, aidée par une armée de glace, elle compte augmenter encore et encore pour surpasser un jour tout ce qui existe.
Hybris insomnie | incapable de dormir, de se reposer, de se réchauffer sous les couvertures. Son teint s'en trouve cireux, ses cernes noires comme la nuit mordante.
Faction Bratva | presque depuis sa naissance ; née rouge, elle crèvera rouge.
Theme song "pistol at dawn" seinabo sey
Gods of Violence
Récurrence Je suis une [x] Primus [] Novum
Réincarnation Morana, la déesse slave autant aimé que détesté, celle qui finit brulé chaque printemps, celle qui est à la fois belle et ignoble. Déesse du froid, de l'hiver et de la mort, elle incarne les maladies qu'apporte l'hiver.
Attribut Zibeline | animal qui supporte les grands froids, tout comme Morana ; sa fourrure est la plus chère du marché, c'est un grand luxe de se promener avec du zibeline sur le dos.
Facultés criokinésie - actif - contrôle du froid, de la glace. Elle ne peut pas créer le froid, mais peut aspirer la chaleur pour ne laisser qu'un froid glacial. Elle se sert de l'air ambiant, de l'eau présente partout autour de nous pour refroidir l'ambiance ; autour de Yuliya, la chaleur ne dure pas bien longtemps, elle utilise son pouvoir quasiment en permanence pour créer un petit cocon d'air gelé autour d'elle. Elle est capable de transformer l'eau en glace, mais cela lui demande beaucoup d'énergie, elle est incapable de le faire sur de grandes surfaces.
régénération - inactif - une sorte d'immortalité cynique ; elle meurt chaque début de printemps, sacrifier par son propre peuple, pour revenir au début de l'hiver, la rendant impossible à tuer par les moyens traditionnels. Cependant, elle finira pas mourir, la vieillesse aura sa peau ; si la chaleur ne la tue pas avant. Immortelle, en quelque sorte, mais beaucoup trop sensible à la chaleur et tout ce qui s'en suit. Une flamme serait capable de la consommer et de la tuer en quelques minutes. Le réchauffement climatique est son pire cauchemar.
nécromancie - inactif - réanimer quelques instants les morts, qu'ils soient humains ou animaux. Fonctionne mieux quand le corps est froid, mais difficulté si trop rigide.
faculté complémentaire - active - détecteur de mensonges.
Offrande(s) l'influence | Yuliya ne fait pas parti de la Bratva pour rien, et son rôle dans le gang l'aide à gagner en pouvoir.
Rumeurs Yu aurait tué son premier mari de ses propres mains ; elle imiterait son accent russe et serait en fait capable de parler un anglais parfait ; elle compterait se lancer prochainement dans la politique.
Panem et Circenses
Pseudo dionysass, la plus belle, la plus forte  56
Âge (ou plat préféré) 20 ans (les frites)   :moustachio:  
Comment j'ai connu le forum j'ai pondu une partie  :o3o:
Questions, suggestions plus de love ???



But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
quote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yuliya Vassilieva
ADMIN + fairy godfucker
BLAZE : dionysass
CREDITS : mélopée(ava)
FACE : natalie dormer
DOLLARS : 583
SACRIFICES : 388
PORTRAIT :
ANNEES : trente-sept ans
CŒUR : veuve, remariée ; bisexuelle
DIVINITÉ/CRÉATURE : morana, déesse slave de l'hiver, de la mort et de la sorcellerie
TALENT(S) : cryokinésie ; régénération ; détecteur de mensonges
FACTION : bratva
GENÈSE : primus, stade 5
TALON(S) D'ACHILLE : loyauté sans fin ; trop grosse fierté ; chaleur
JUKEBOX : "pistol at dawn" seinabo sey ; "a little death" the neighbourhood
MessageSujet: Re: and I moaned "gods are dead"   Lun 25 Déc - 16:50

Histoire

My fingers claw your skin, try to tear my way in. You are the moon that breaks the night for which I have to howl
solstice d'hiver.
☭ Née à Ienisseïsk, en plein milieu de la Russie ; ses parents étaient deux récurrences slaves. Sa mère était une pure russe, une danseuse classique et son père venait d'un des nombreux autres pays de l'URSS. Son père était un très fier membre du KGB, qui croyait dur comme fer aux bienfaits du communisme sur leur nation, et il a essayé de faire passer ses valeurs à sa chère enfant. En bonne petite fille, Yuliya hochait sagement la tête à tout ce que lui racontait son paternel, peut-être un poil trop jeune que pour comprendre la moitié.
☭ Elle y croyait, parce que son papa lui disait d'y croire très fort. Alors elle essayait, elle a essayé longtemps ; jusqu'à ce que son père disparaisse du jour au lendemain (plus tard, elle a compris qu'il avait été sûrement envoyé dans un goulag). Yuliya avait huit ans quand, en plein milieu de la nuit, sa mère l'a attrapé et elles sont partis. Elles ont voyagé pendant des semaines, avec une toute petite valise, jusqu'à la 'terre promise', comme l'appelait sa mère.

solstice d'été.
☭ Les Etats-Unis. Les USA. Les capitalistes. Yuliya avait appris à les détester depuis sa naissance, et elle se retrouvait chez eux ? Un affront, un outrage. Elle n'arrêtait pas de répéter à sa maman qu'ils devraient partir, retourner chez eux, avec papa. Ici, elle avait chaud, elle ne comprenait rien à ce que les autres racontaient autour d'elle ; le paysage était différent, lui faisait un peu peur, à vrai dire.
☭ Au fond, Yu savait très bien qu'elles ne pouvaient pas rentrer. Heureusement pour elles, la communauté russe était de plus en plus importante aux Etats-Unis et elles ont eu de l'aide, on leur a dit où aller. Malheureusement, Yuliya devait apprendre l'anglais. Elle détestait cette langue, trop différente, trop compliquée, inférieure à la sienne. Déjà gamine, elle n'avait pas honte de parler anglais haut et fort, malgré son accent très rude. Yuliya l'ouvrait pour le plaisir de fermer la bouche de ses Américains.

solstice d'hiver.
☭ Les deux Russes sont arrivées à Arcadia quand Yu n'avait que douze ans. Elle était parfaitement bilingue, mais refusait de travailler sur son accent, qui était comme son signe distinctif. Si elles avaient un peu d'argent pour se loger pendant quelques jours, tout devenait compliqué pour la mère et sa fille. La petite était bien trop jeune que pour travailler, et la mère avait été danseuse classique ; elle ne savait ni lire, ni écrire an anglais, et à part quelques mots en cyrilliques, elle ignorait aussi sa propre langue.
☭ Désespérée, la matriarche décida de demander de l'aide. Elle était encore jolie, la maman de Yuliya, et souple par-dessus le marché ; une récurrence qui intéresserait sûrement la Bratva. En quelque chose, elle était devenue la favorite, la courtisane prisée d'Ashmill. Mais au moins, sa fille avait un toit sur sa tête et des repas chauds dans le ventre. La proxénète a voulu embobiner la fille aussi ; une jolie blonde, jeune et encore pure ? Des hommes auraient payé cher pour elle. Mais la petite avait cet accent, cet air impérial et ce feu dans les yeux qui lui rappelaient à la fois sa maison et elle-même, alors à la place, l'avtoritet prit la petite sous son aile, menaçant toute la Bratva de ne pas toucher la gamine.

solstice d'été.
☭ Yuliya a eu beaucoup de chance, en un sens ; elle aurait pu devenir une de ses enfants prostitués, l'enfance brisée, vendue une fois devenue trop vieille. A la place, elle avait un pied dans la Bratva, mais pas assez que pour être mise en danger. Sa mère essayait de l'éloigner, mais elle-même ne pouvait plus rien faire. Récurrence slave ou pas, la matriarche était trop vieille, trop malade, trop usée ; sa fille, au contraire, risquait de devenir de plus en plus intéressante. Jeune et de plus en plus jolie, la Bratva toute entière espérait que la jolie blonde abriterait rapidement une déesse slave -en tout cas, c'est ce que l'avtoritet lui a dit, mais peut-être qu'elle exagérait un peu.
☭ Il neigeait, quand sa mère est morte. Les premiers flocons, à peine froids, fondants, disparaissant trop rapidement, presque invisibles ; mais Yuliya les sentait, dans son âme, comme aspirant son cerveau. Maman était gravement malade, sa mort était proche, et la blonde pensait n'en avoir rien à faire ; mais c'était faux. C'était sa matriarche, qui avait tout donné pour elle, son corps en premier. La rage qui l'habitait était forte, violente, comme une tempête. Étrangement, cette haine profonde n'était pas dirigée vers la Bratva, alors qu'ils avaient fait de sa mère une prostituée ; encore moins dirigée vers son pays natal, dont la politique répressive les avait forcées à partir, non. Sa haine était dirigée vers tous les autres, ceux qui les avaient appelées les rouges, les communistes, les espions. Dans la tête de Yuliya, ils étaient les responsables, et la Bratva était leur sauveuse.
☭ Cette nuit là, Yu se réveilla en sursaut, le froid glaçant absolument tous ses membres, l'obligeant à ne pas bouger pendant une minute, comme étouffée, écrasée par un bloc de glace. Quelque chose n'allait pas. Son esprit à la fois embrumé et trop clair lui dicta de sortir, et vite. Pieds nus, dans une simple chemise de nuit, Yuliya passa la porte de chez elle pour tomber dans la neige épaisse de dehors. Elle avait l'impression de mourir, et pourtant, une voix une dicta que c'était tout le contraire.

solstice d'hiver.
☭ Une déesse. Elle était réellement une déesse. Bien sûr, ses parents lui racontaient les histoires des dieux slaves quand elle était gamine, et il y avait ses rumeurs au sein de la Bratva, mais Yuliya était du genre rationnelle, peut-être un peu trop. Rien ne semblait vrai, tout semblait faux ; jusqu'à ce qu'elle tue un homme rien qu'en posant ses doigts sur sa peau. En quelques secondes, elle avait aspiré toute sa chaleur, toute sa vie. Un coup de téléphone plus tard, et Yuliya passait devant une bratok, puis devant la vedmak du moment. C'était il y a quasiment vingt ans maintenant, mais sa vie a changé.
☭ Une déesse, et pas n'importe laquelle. Elle était Morana, la plus belle et la plus effrayante ; elle adorait ça. Adorait faire peur, impressionner quelque part. La petite Yuliya, la rouge qui fuyait, fille d'une prostituée immigrée, était devenue un membre de la Bratva, possédait un cinéma, et depuis peu, gérait une partie des recrutements. Petite Yuliya, mariée deux fois à des hommes riches ; la communiste qui n'avait rien perdu de son accent rude était devenue une femme forte et riche, une provocatrice, une accro du contrôle. Loyale femme de la Bratva, d'une froideur d'argent, aux insultes colorées ; voilà ce qu'était devenue la rouge.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
quote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
and I moaned "gods are dead"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dylan Dog: Dead of Night
» Left 4 Dead : Le Gros Guide Tactique
» The walking dead
» OUVRIR PORTS Left4Dead2
» Death skid marks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
From Womb To Tomb :: - NEON CATHEDRAL - :: slave to memory :: validés-
Sauter vers: