CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 no one's here to sleep (lyra&saturno)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Saturno Bellandi
- BEBE ADMIN + face de cadavre -
BLAZE : greywaren
CREDITS : nightgaunt (av), sial & tweek (sign), alfie (img profil)
FACE : cillian murphy
DOLLARS : 532
SACRIFICES : 224
PORTRAIT :
ANNEES : trente-neuf hivers, trop longue existence pour l’homme dont la vie pèse sur ses épaules d’atlas. il a le sentiment d’avoir vécu mille vies en une seule, âme aussi ancienne que le monde.
CŒUR : marié, l’épouse n’a que peu d’importance. femme trophée, si facilement trompée. sa jeunesse lui fait garder le silence sur les fourberies du mari.
DIVINITÉ/CRÉATURE : il est hadès, roi des morts, monarque d’outre-tombe. divinité chtonienne, le conducteur des trépassés règne d’une main de fer sur son royaume souterrain.
TALENT(S) : contrôle des âmes, manipulateur d'esprit ; géo-ferrokinésie, bulldozer fait homme (inactif) ; nécromancie, marionnettiste des morts (inactif) ; médiumnité, antenne radio des fantômes.
FACTION : c’est à la nuova camorra qu’il a donné son allégeance. un clan qui l’a vu naître et qu’il espère diriger un jour.
OCCUPATION : thanatopracteur, gérant de pompe funèbres. la boutique n’est qu’une façade, un mur d’apparence pour préserver ses activités illégales.
GENÈSE : primus, stade n°3
TALON(S) D'ACHILLE : son ambition dévorante, farouchement chevillée au corps, pourrait bien le mener à sa propre perte. lui qui se rêve en démiurge, en roi olympique, pourrait bien s'enfoncer six pieds sous terre.
JUKEBOX : angel, massive attack
RUNNING GUN BLUES :

MessageSujet: no one's here to sleep (lyra&saturno)   Dim 22 Juil 2018 - 23:50




no one's here to sleep



lyra & saturno

You can't take back the damage you've done. Oh, you can hide, but you can't run. No, you can't take back the damage you've done

Depuis plusieurs jours, il rumine sa dernière rencontre avec Lyra. La façon dont il l’a repoussée, dont il ne l’a pas retenue, le travaille nuit et jour. Il imagine sans cesse des scénarios différents, dans lesquels il réconforte la jeune femme, la rassure au cours d’une longue étreinte. Mais l’homme est fait de sorte qu’il ignore la compassion. Seules comptent son ambition et sa rancune envers Alcide et son père. Mais dernièrement, Lyra occupe ses pensées, le détourne de ses objectifs. Il craint de l’avoir véritablement blessée et que la confiance soit rompue. Il craint de la perdre, après dix années d’une complicité infaillible. Alors il s’est décidé à faire le premier pas ; à lui prouver qu’elle pourra toujours compter sur lui. Qu’il sera toujours là, qu’importe la situation. Que ni Nicola, ni Jahida, ni aucune autre ne parviendra à le détourner d’elle. Car, au-delà de leurs anciennes fiançailles, Lyra est une partie de son âme ; probablement la meilleure. Et il ne peut se résoudre à la laisser lui échapper. Déterminé, le dieu quitte son domicile en toute hâte, avec pour seules possessions son manteau sombre et son portefeuille, glissé à la va-vite dans sa poche, aux côtés de son portable.

En chemin, il se trouve con de venir les mains vides. Alors il s’arrête dans un drugstore, achète une bouteille de whisky et des fleurs, pour faire bonne mesure. Pour pas passer pour un connard fini, ce qu’il se sait déjà être. Mais il refuse que Lyra y croit. Car elle est encore, après tout, la seule personne à avoir foi en lui. Depuis longtemps déjà, Nicola a abandonné tout espoir le concernant. Quant à Alcide, il n’a jamais daigné poser un regard bienveillant sur l’adopté. De toute évidence, seule l’opinion qu’a Lyra de lui compte désormais. Alors il se dépêche de reconquérir sa belle. Ses longues foulées le portent bientôt devant la porte de la jeune femme, son bouquet de roses bien en évidence. Dans un sac en papier kraft, posée à côté du mur, la bouteille de whisky attend d’être dévoilée. Après un court instant d’hésitation, trois coups frappés à la porte résonnent dans le couloir et il abaisse sa main libre. Ne reste plus qu’à espérer qu’elle soit chez elle. Très vite, des bruits de pas le renseignent et il s’agrippe à son bouquet. Lorsque la porte s’ouvre devant lui, Saturno n’a jamais été si peu lui-même. Aussi peu sûr de ce qu’il s’apprête à faire. D’un geste malaisé, il tend à Lyra les roses défraîchies du drugstore. Il est tard, l’instant n’est pas idéal, mais c’est ce qu’il a de mieux à offrir. « Je suis venu te demander pardon, si tu es d’accord pour m’écouter. » Il s’efforce de préserver la stabilité de sa voix, sans grand succès. Il a conscience de l’importance du moment et malgré ses défauts de sa mise en scène, espère que rien ne viendra le briser.
(c) DΛNDELION



( darkness i become )
we live somewhere between life and death, waiting to move on, and in the end we accept it. we shake hands with the devils and we walk past them.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lyra al Khayzuran
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : morrigan
CREDITS : balaclava my queen (av) ; astra (sign.) ; atlantis (gifs profil) + alejandro (gif nyx)
FACE : phoebe tonkin
DOLLARS : 636
SACRIFICES : 589
PORTRAIT :
ANNEES : vingt huit ans
CŒUR : célibataire, lyra n'a cessé de repousser les prétendants que son père lui présentait. trop sauvage la gamine, assez peu encline à se laisser enchainer. elle brule trop fort, trop vite. faut pouvoir la suivre et la canaliser.
DIVINITÉ/CRÉATURE : Nyx, divinité primordiale, fille du chaos. déesse de la nuit et des ténèbres
TALENT(S) : umbrakinésie & charisme céleste
FACTION : LA NUOVA CAMORRA, par affiliation, parce qu'elle a suivi nessie. mais aussi, inconsciemment parce qe ça lui semble naturel. lorsqu'elle prendra conscience de qui elle est, l'évidence s'imposera à elle quant au choix de la nuova camorra.
OCCUPATION : archéologue & pirates des temps modernes
GENÈSE : primus - stade 3
TALON(S) D'ACHILLE : les al kz, autant sa force que sa faiblesse
JUKEBOX : breath of life - Florence + The Machine
RUNNING GUN BLUES :
A L . K Z

an army can win a battle, a king can win a war, but watch the queen seize control of the stars

+++

W H A T . I F

the hardest thing i've ever done was walk away still madly in love with you

MessageSujet: Re: no one's here to sleep (lyra&saturno)   Lun 30 Juil 2018 - 21:25

no one's here to sleep
saturno & lyra

Le nez relevé de ses bouquins, elle fronce les sourcils en voyant l’heure, à se demander qui ça peut bien être. Certainement pas une visite de courtoisie aussi tard. C’est pas comme ça qu’elle va réussir à se concentrer. Elle galère déjà bien assez. Engueulade à la con aec son ex mais qui lui reste là, dans un coin de la tête. Impossible de s’en défaire, de l’occulter. Ca la travaille, ça la bouffe. C’est pas la première dispute, mais sans doute la plus sérieuse, la plus blessante. Sa concentration en patit et son sommeil aussi. Elle soupire, sans doute la cinquantième fois de la journée, en se disant que c’est foutu pour la soirée. Le crayon posé dans le bordel étalé, Lyra rejoint sa porte d’entrée en soupirant. C’est peut-être bien Nessie. Qui d’autre ?

Lorsqu’elle l’ouvre la porte, elle reste interdite, la respiration coupée pendant un bref instant, avant de déglutir et soupirer. Saturno. Son Saturno. Ou du moins c’est ce qu’elle croyait. Belle erreur. Y’a son cœur qui se serre et l’envie de lui fermer la porte au nez lui travers l’esprit. Elle retournerait à ses bouquins, serait pas foutu de se concentrer, alors ce serait une nouvelle fois sur le whisky qu’elle se focaliserait. C’est pas franchement la meilleure des idées non plus. Mais ce qui la retient, c’est surtout ce bouquet de roses qu’il a dans la main. Lyra est pas franchement la fille la plus romantique au monde. Elle fera pas la gueule si on ne lui offre pas de fleurs à son anniversaire ou si elle n’a pas une boite de chocolats dans l’année. Elle aime les marques d’attention, pas les clichés. Mais voir l’italien avec un bouquet de fleurs, ça a au moins le mérite de l’interpeller. Pendant un bref instant, elle sent un sourire naitre sur ses lèvres, difficile à retenir mais qu’elle tente de toutes ses forces de cacher. Parce que c’est trop facile. Parce qu’elle veut pas lui faciliter la vie, mais que lui, à venir comme ça, avec sa belle gueule, ses yeux perçants, son charme auquel elle n’a jamais été foutu de résister combiné à cet air peu sûr de lui, fleurs à la main, il lui complique la sienne. « Je suis venu te demander pardon, si  tu es d’accord pour m’écouter. » « J’ai hâte de te voir essayer… » Elle attrape le bouquet, les regarde un bref instant avant de reposer ses opales inquisitrices sur l’italien, comme si elle évaluait les différentes possibilités. Il l’a réellement blessé, et il le sait, mais lorsqu’il s’agit de Saturno, Lyra semble avoir les idées brouillées. « J’apprécie l’effort, pour les fleurs. Parce que ça te ressemble absolument pas. Demander pardon non plus, d’ailleurs. » Mais elle a bien remarqué le peu d’assurance dans sa voix. Ils savent tous les deux qu’il n’est pas dans sa zone de confort, là, à tenter de la récupérer. Au fond, Lyra fait juste durer la torture, parce qu’elle sait pertinemment qu’elle le laissera rentrer. Ce n’est juste pour aucun d’eux. Dix ans qu’ils se font confiance. Dix ans de relation sans doute un peu malsaine mais plus profonde que n’importe quelle autre relation. Elle finit par e décaler, comme un premier pas pour lui pardonner. « Entre. » La porte refermée derrière lui, elle le laisse faire comme chez lui. Après tout, il connait parfaitement les lieux. Pendant ce temps là, elle s’occupe des fleurs, qui ne dureront sans doute pas bien longtemps. Les roses, des beautés éphémères. Bien trop à son goût. La jordanienne finit par se tourner vers son ex, les bras croisés, sans franchement savoir à quel niveau d’excuses elle doit s’attendre. Mais vu les fleurs, tout semble imaginable. « Je t’écoute… » lache-t-elle en remarquant qu’il n’a pas enlevé son manteau et qu’il semble fortement s’accrocher à sac en papier kraft.

(c) DΛNDELION



❝wild beasts wearing human skins❞ she was too quiet or she was too loud. she took things too seriously or not seriously at all. she was too sensitive or too cold-hearted. she hated with every fiber of her being or loved with every piece of her heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
no one's here to sleep (lyra&saturno)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Personnages de la série
» SUTTON + lately, i've been losing sleep
» Ajout de Kingdom Hearts II Final Mix
» Présentation de Lyra Wainwright

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
From Womb To Tomb :: - ARCADIA - :: historic district-
Sauter vers: