CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

the future is female ♆ Damasha

 :: abandonnés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
the future is female ♆ Damasha - Mer 25 Juil - 1:50


 

  the future is female
que les âmes tourmentées s'échappent de la prison du temps

   
Damariss D. Noble ϟ  Ashara al Kathlan

 
Un océan de silence assourdit les bruits de la ville tandis que la mambo fait un pas après l'autre mécaniquement. Sa robe glisse sur les dalles, ouvrant un passage vers le coeur palpitant d'Arcadia. La populace s'efface inconsciemment devant la carcasse habitée par la mort elle-même. Elle erre sans but, l'esprit encore vide d'avoir fait face à la vérité énoncée par la Mère, à sa faillibilité. Elle se revoit avec un sourire carnassier aux lèvres, la dague enduite d'un sang vermeil. Les coups avaient été portés avec violence, loin de la méticulosité dont elle fait preuve habituellement. Les traits tracés sur la chair servant juste à blesser, à faire passer un message. Mais cette nuit, elle ne désirait pas s'arrêter jusqu'à ce que le bras de la Mère s'interpose. La colère était devenue le vecteur d'une émotion qu'elle était incapable de décrire. Un hispanique la regardant secouerait la tête en murmurant que c'est la saudade qui s'est emparée de son âme. Sombre mélasse qui embourbe l'esprit et le coeur.

Les tonnelles fleurissent de chaque côté de la rue, l'habillant des milles couleurs de l'innocence. Les touristes ne peuvent alors détacher le regard de ces contrefaçons d'Arcadia. Elles brillent d'un éclat aussi faux que le sourire des commerçants. Un sourire qui s'arrête aux pommettes joliment fardées tandis que leurs yeux sont des miroirs polis renvoyant l'image ébréchée de l'être qui les contemple brèvement. Sauf une paire qui aimante le regard de l'égyptienne. Un tourbillon de vert-gris qui oscille comme un pendule. Des yeux qui appartiennent à une femme vêtue de tissus étranges et aussi colorés que les tonnelles des vendeurs de souvenirs. Une diseuse de bonne aventure, sans doute une arnaqueuse avec une pseudo-prédiction récitée une vingtaine de fois dans la journée. Elle s'apprête à passer son chemin, un non non-verbal crié par son corps tout entier mais la gosse la fixe. Un air étrange sur le visage qui la convainc de balancer son argent pour rien.

<< - Bonjour très chère, dis-moi tout vais-je trouver le prince charmant en rentrant chez moi ? >> dit-elle d'une voix enjouée et teintée d'ironie.

Une bourse de velours quitte l'épaisseur de sa robe pour se balancer entre les doigts d'Ashara. Les pièces tintent légèrement, hypnose gratuite pour les vénaux ou pour les nécessiteux. Elle se perdra à vouloir sauver les femmes des hommes et les enfants de la rue crasseuse. Elle ne sait même pas pourquoi elle fait ça car la diseuse est loin d'être une clocharde. Elle ne fait sans doute que passer le temps de manière lucrative. Brève étincelle qui cherche à s'accaparer des miettes que les mafias ont balayé d'un geste négligeant de la main. A moins qu'elle soit une espionne pour l'une d'elle ? Les gens babillent facilement lorsqu'on les pousse dans la bonne direction. Mais Ashara elle est au-dessus de tout ça, au fond.  


 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
the future is female ♆ Damasha - Mar 21 Aoû - 0:10


 

  the future is female
que les âmes tourmentées s'échappent de la prison du temps

   
Damariss D. Noble ϟ  Ashara al Kathlan

 

Le brouhaha la berçait.
Un peu absente, un peu présente, elle laissait son regard glisser, sans jamais l'ancrer quelque part, à l'affût du fourmillement si spécifique.

Elle avançait doucement dans son entraînement personnel, découvrant comment déshabiller les existences de chacun et dévoiler leurs secrets enfouis.

Certains, ceux jugés peut-être subjectivement de manière inconsciente comme dérisoires, ou encore les plus sombres, enterrés au tréfonds des identités, dissimulés avec application, étaient encore bien trop délicats à percevoir par elle-même.

En opposition à ces images que même le destin ne souhaitait murmurer, d'autres étaient si criantes, vivantes qu'elles s'imposaient à son esprit, envahissant ses sens et sa raison pour enfin éclore au grand jour.

Les visions qu'elle traquait aujourd'hui étaient d'une toute autre espèce.
Comme elle en cet instant, elles n'étaient ni totalement ici ni totalement ailleurs.
Elles flottaient, entre deux espaces, attendant que, du bout des doigts, on vienne enfin en effleurer la surface pour révéler leurs secrets au sein de ridules ondulées.

Restait alors à étudier et comprendre ces répercussions, s'éloignant toujours davantage en arc de cercle, avant qu'elles n'emportent avec elles leur savoir.

Sa recherche s'avérait encore infructueuse pour aujourd'hui mais elle ne s'impatientait pas.
Loin du mysticisme de la certitude d'une volonté supérieure, la voulant à cet endroit précis en ce jour, son calme reposait sur la simple idée qu'ici ou ailleurs, le moment viendrait.

Le costume qu'elle portait n'était que ça, un simple costume, destiné, paradoxalement à son excentricité, à lui fournir la discrétion, le rôle qu'elle souhaitait.

L'ondulation d'un tissu au sol accrocha son attention et, remontant le long de la robe, ses yeux rencontrèrent ceux de la propriétaire du vêtement élégant.
La femme était mûre, ce que ses traits gracieux et épargnés par le temps ne disaient pas. Ses yeux, en revanche, trahissaient les années dissimulées sous le masque de jeunesse apparente.

Sans besoin qu'un mot ne soit échangé, elle s'approcha de Damariss.

<< - Bonjour très chère, dis-moi tout vais-je trouver le prince charmant en rentrant chez moi ? >>

Les railleries, expressions dubitatives et autres simagrées n'étaient que chose commune pour qui pratiquait son activité, et, si usuellement étudier les traits de son interlocuteur n'était que bénéfique pour les frasques et les farces envisagées, à l'instant même, elle n'y prêtait qu'une faible attention.

Il était là, le murmure de l'eau qui dormait sous la surface.

Le tintement des pièces, étouffé par le velours de la bourse, la rappela à la question.
Se contentant d'un sourire amusé à peine existant sur ses lèvres, pour la question comme pour le porte-monnaie atypique – cachait-elle des louis d'or là-dedans ? - elle enchaîna :

« Je crains de ne pouvoir le garantir, ni même de m'intéresser à la question. En revanche, je pourrais peut-être attiser votre curiosité avec une lecture plus spéciale ?

Elle espérait une réponse positive, sentant déjà l'onde frémir.

«Accepteriez-vous de me laisser écouter ce que votre essence me chuchote ?
« L'issue est incertaine, mais qui sait ce que vous pourriez découvrir ?
»



 
Revenir en haut Aller en bas

the future is female ♆ Damasha

 :: abandonnés
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier détails sur la future Porsche 911
» future Seat Ibiza 5 portes
» La future Bbox TV "Miami" de Bouygues Telecom en détail
» Future mise à jour forumactif: BETA test terminée.
» Future mise à jour forumactif: BETA test terminée. La mise à jour est imminente!

Sauter vers: