CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

en apesanteur - ft. too many people

 :: terminés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Anonymous
Invité
Invité
en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Sam 11 Aoû 2018 - 1:06



Il y a des choses comme ça qu’on n’avoue pas forcément au premier venu. Comme le fait d'aimer les meubles Ikea avec un compte en banque plein à craquer. Mais oui, Augustin est bien en train de déambuler entre les installations bien pensées d’Ikea, un samedi matin entre deux rendez-vous. Il faut dire que la machine à café du bas à l’agence de Little Italy est en panne depuis quelques jours, et la grogne s’est vite faite ressentir – retirez leur café aux conseillers, et ils seront tout de suite bien moins aimables. Bien sûr, d’ordinaire ce n’est pas le directeur qui se déplace pour aller chercher une cafetière, mais c’était surtout un prétexte pour aller se promener à Ikea. Il n’a pas trop de temps, il doit retrouver un client dans une heure et demie dans un restaurant du centre, mais il sera largement à l’heure. Il a même le temps d’aller regarder ce qu’ils proposent pour la cuisine, car ça fait quelques temps qu’il a envie de changer la disposition de la sienne.

Il finit par choisir une machine à café simple mais plutôt jolie pour le prix. Espérons qu’elle sera plus solide que celle que son responsable des achats avait choisie six mois avant. Évidemment qu’il n’aurait pas pris ça pour chez lui, on a ses principes tout de même, mais ses employés veulent une machine qui fait du café. Pas besoin d’aller chez Nespresso pour ça. En plus, d’après ce qu’il a entendu, l’assistante commerciale déteste les dosettes – c’est pas écolo.

La boîte de la machine sous le bras, il se dirige vers l’ascenseur qui descend au rez-de-chaussée mais aussi aux -1 et 2, où sa Maserati l’attend bien sagement – ou en tout cas, il l’espère. Bien sûr, il y a du monde qui attend, mais Augustin prend son mal en patience. Ce serait tellement plus simple de pouvoir se téléporter tout le temps. Mais bon, d'un côté, il aime trop conduire pour ça. Au bout de cinq minutes, il finit par rentrer dans l’ascenseur, avec une demi douzaine d’autres personnes auxquelles il ne fait pas vraiment attention.

Les portes se ferment, des gens appuient sur les boutons. Il y a le petit sursaut habituel, et ils entament leur descente.

Et là, c’est le drame.  
Revenir en haut Aller en bas
Annalisa Birdwhistell
Annalisa Birdwhistell
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Illabye
CREDITS : Morrigan (ava) + aurabb(gif profil)
FACE : Anastasia sidorova
DOLLARS : 1173
SACRIFICES : 438
PORTRAIT : en apesanteur - ft. too many people  Tumblr_pou9xbpGP81v2g9l8o2_500
ANNEES : 33 ans
CŒUR : Mariée à Clarence Birdwhistell
RÉINCARNATION : Nerthus, Déesse terre-mère Nordique. Reine de Vanaheim
TALENT(S) : géokinésie (actif) elle maitrise l'élément terre, peut creuser des failles, provoquer des tremblements de terre, la soulever, la modeler ~ chlorokinésie (actif) Anna peut faire pousser des plantes, plus ou moins grandes plus ou moins denses, empoisonnées ou inoffensives ~ insémination divine (actif) elle contrôle sa propre fertilité et la gestation peut être plus rapide si elle le désire ~ Insémination divine II (inactif) elle peut contrôler la fertilité d'une femme en faisant durer la phase ovulatoire de son cycle jusqu'à une naissance
FACTION : traitre de la Bratva, désormais neutre protégée par la Nuova Camorra
OCCUPATION : Mère au foyer, d'une famille réunie de 11 enfants
GENÈSE : primus, stade 6
TALON(S) D'ACHILLE : ses enfants, Clarence, ses amis
JUKEBOX : vor i vaglaskogi - Kaleo || Eivør - Í Tokuni
RUNNING GUN BLUES :
en apesanteur - ft. too many people  181220102813140357 en apesanteur - ft. too many people  1903301153549131

I breathe in color, I capture flavours
seduced by the light of butterflies


Mother earth Nerþus
en apesanteur - ft. too many people  Dbe131553ef57d6231c6b05de317a99e
Birds and butterflies, Rivers and mountains she creates. But you'll never know. the next move she'll make. You can try but it is useless to ask why. Cannot control her. She goes her own way


en apesanteur - ft. too many people  Fb564ddd2abb397cf50655b40208cfd0
A magic sea well hidden - no human knows its way, at an island in the ocean - from there she begins her journey. She rides among the humans - those honoured by her stay, she brings to all those people joy and harmony. Mother Earth, Nerthus - the eldest of the Wans. On your bless our lives depend. Holy mother of nine daughters - they all inhereted your strenght.
en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Sam 11 Aoû 2018 - 1:32

en apesanteur - ft. too many people  Tenor


Des courses, de la déco et des meubles pour la chambre à Maisie, Anna l'a choisie avec minutie avec Clarence, elle connaît les goûts de la jeune fille. La minutie était de mise sur la mesure des meubles, prenant son rôle de mère au sérieux pour offrir à Maisie un endroit confortable qu'elle puisse être dans un environnement sain pour étudier convenablement. Il a fallut acheter un lit à Sveinn aussi qui a cassé le sien on ne sait trop comment ; mais il n'en est pas à sa première destruction de biens matériel ; c'est aussi cela avoir des enfants, tout est éphémère. Le caddie est bien rempli à la sortie de caisse, Anna en a profité pour prendre quelques petites choses par-ci par là quand l'inspiration lui est venue. Notamment une banane balançoire pour Fafnir puisqu'il aime ce genre de fantaisie.  Ceci fait, ils entrent dans l'ascenseur avec leurs courses, Sveinn assis dans le caddie mange son chocoBN en en mettant de partout et Anna en profite pour voler un baiser à Clarence.

La lumière s'éteint puis se rallume après un soubresaut qui surprend tout le monde dont Sveinn qui regarde autour de lui légèrement paniqué. Il observe Clarence puis Annalisa qui s'empresse de le prendre dans ses bras car elle devine à son minois grimaçant qu'il va pleurer. « Shhhh mon chéri c'est rien » Elle adresse un regard un peu embarrassé à Clarence tandis qu'elle berce doucement son enfant afin de le calmer, elle ignore les regards agacés en direction du petit, du genre en plus d'être coincés il y a un enfant avec. La jeune mère parvint à calmer Sveinn en agitant un jouet son son nez,  son doudou qu'il attrape et tend à Clarence avant de se rétracter et le garder avant qu'il ne le prenne. Son grand jeu en somme, un vrai petit troll. « J'espère que ça ne va pas durer longtemps » Glisse la jeune femme à Clarence tout en venant se blottir aux creux de ses bras.

Et là, c'est encore le drame. 

Un pet résonne, Sveinn est un peu malade ces derniers jours, son propre pet le fait sursauter et il se met à pleurer. Si encore il n'y avait que les pleurs de dérangeants, ne parlons pas encore de l'odeur qui se répand dans l'habitacle. Dans ce genre de moment elle ignore si il a honte ou si il est vraiment surpris, qui qu'il en soit elle essaye de le consoler en le berçant «  Et ben, il n'y a pas été gentiment sur ce coup là » fait elle remarquer à son compagnon en se pinçant les lèvres.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


NERTHUS & GWYDION

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Sam 11 Aoû 2018 - 1:45


En apesanteur


Quand on ne sait pas quoi faire de sa journée, on fonce à Ikea. On n’en ressort jamais les mains vides et puis c’est climatisé. C’est maman qui enseignait ça. Souvent, Leif s’assoupit sur les lits ou grignote une pâtisserie en observant le parking et ses voitures endormies. Tout est si petit et au ralenti ! C’est une vue sympathique qui, pense-t-il, s’apparente à la vision d’un jötunn. Ce géant nordique qui l’habite et qui lui joue de sacrés tours de magie.

Le pas de traviole et les bras chargé de plantes en toc, il cligne des yeux. L’ascenseur s’est sacrément rempli en un battement de cils ! Aïe aïe aïe. Et les lumières clignotent elles aussi ! Y a eu une secousse, pas vrai ? Ça sent mauvais. Dans les deux sens du terme. Il observe la petite bande tassée dans le monstre mécanique. Et l’enfant au derrière chantant comme un cor. Tout en revissant sa casquette sur son crâne dégarni, il se penche et chuchote tendrement. « Eh le musicien, ne pleure pas, elle était belle ta note ! »



Revenir en haut Aller en bas
Alejandro Flores
Alejandro Flores
- EL PAPA CHAT -
BLAZE : Jojo
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 13903
SACRIFICES : 4944
PORTRAIT : en apesanteur - ft. too many people  3785dcdea67150afc382cb7bf951d447
ANNEES : 41 ans.
CŒUR : (Fiancé) Fusion quasi totale entre la Guerre et la Mort
RÉINCARNATION : (Ah Puch) Dieu Maya de la Mort, seigneur du Metnal
TALENT(S) : (Découpe charnelle) Doigts pareils à des scalpels (Aspiration vitale) L'eau du corps absorbé, laissant l'autre pareil à un désert. (Animorphose) Petit chat devenu jaguar (Croque-Mitaine)
FACTION : (Commandante de la Calavera) Qu'il partage avec un Dieu vorace et qui ne s'arrêtera devant rien.
OCCUPATION : Professeur de Vale Tudo.
GENÈSE : (Primus) stade 6
TALON(S) D'ACHILLE : Les p'tits chats de la Cala + Son orgueil à la limite de la connerie + La perte de contrôle sur son dieu suite au départ de son compagnon + Lui, même à des milliers de kilomètres
JUKEBOX : Sous les Arcades + Fauve
RUNNING GUN BLUES :

en apesanteur - ft. too many people  181029100640739346
"SO MUCH WAS SAID IN THE UNSAID"



en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Sam 11 Aoû 2018 - 8:45




Mission du jour à la Calavera, aller acheter une table de réunion vu que l’ancienne s’est mystérieusement retrouvée aux poubelles suite à un acte manqué de lames qui ont légèrement vrillés. « C’est pas moi, c’est mon Dieu » que j’ai balancé avec un air d’enfant pris en flagrant délit de cisailler un peu trop fort le témoin.  Du bois colombien maculé de sang, ça fait tâche dans une réunion de 9h du mat. Même pour des mexicains. Et puis entre nous, ça me donne une parfaite excuse pour aller goûter à ces boulettes de viande qui font  apparemment d’Ikea, le paradis pas-cher-et-rapide des papilles non aiguisées.

Ascenseur bondé, qui s’arrête brusquement. Génial. Dedans, y’a un vieux, un mec à casquette, un couple avec une… Rousse qui me dit vaguement quelque chose, un marmot et… Clemens ? Devant moi, qui ne me voit pas mais dont je reconnaitrais la nuque parmi mille : les mecs blancs comme des cachets d’aspirine, à la cala, ça court pas les rues (ça court plus tout court vu qu’on les tue). Nul besoin d’attirer l’attention du thaumaturge, il est devant, je suis derrière, ça pue déjà assez le divin dans un si petit espace… Sérieux, on dirait que cet ascenseur est une boule à facette tellement chaque corps brille d’une aura céleste. Les doigts refermés sur un paquet de gateau choco-caramel, j’en attrape un et le dévore très lentement (ce qui équivaut pour moi à une vitesse normale pour le commun des mortels) et….

Madre dios.

Et je veux un gosse ?

Le petit a … Sérieux ? Et l’ascenseur qui ne repart pas.

« Padre nuestro, que estàs en el cielo, sauve nous de ce bordel..…»

Une prière n’a jamais fais de mal, même murmurée dans le fond d’une boite en métal. Mais soyons utile et pensons à l'avenir.

"Tous les enfants font ça ? »

Que je pose à l'assemblée. Par ça, je veux dire infecter l'espace alors que le gosse mesure 30cm à tout cassé. Tant pis pour l'incognito, je dois savoir, pour la survie de la Cala, je dois savoir.
 

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


ray of fucking sunshine


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clemens Jones
Clemens Jones
- CRY OF THE MARTYRS -
BLAZE : rage
CREDITS : ava: jan ♥ & co: rage. code signa: solosands
FACE : dane dehaan
DOLLARS : 1351
SACRIFICES : 566
PORTRAIT : en apesanteur - ft. too many people  Tumblr_nr23jwNPmE1tbjuy7o3_400
ANNEES : 33 années et pourtant un visage de gamin.
CŒUR : incapable de mettre un mot encore dessus, effrayé d'avouer ce qu'il sait déjà. le palpitant ne blesse plus, il aime.
RÉINCARNATION : simple mortel doté d'un pouvoir de guérison.
TALENT(S) : prophète aux mains salvatrices, adoucissant les maux et collectionnant les blessures. Son sang précieux, drogue certain, guérit les blessures et tue les dieux.
FACTION : la Calavera, ceux qui ont bien voulut de lui.
OCCUPATION : Soldado sortant du repos forcé, guérisseur du commandate sur la touche.
GENÈSE : conscient depuis l'enfance d'être doté de pouvoirs surnaturels, il connait l'existence des dieux depuis son arrivée à Arcadia.
TALON(S) D'ACHILLE : la solitude, le rejet. Aura.
JUKEBOX : way out there - lord huron // the dark side - muse
RUNNING GUN BLUES : en apesanteur - ft. too many people  B2777c0879bfa482419317ed586a779f

SEEK AND DESTROY
maldwyn jones I
ψ
ONE EYED HOUND
gamze hale
ψ
THE DARK SIDE
maldwyn jones II
ψ
WICKED ONES
aura sciarra I
ψ
GUIDING LIGHT
maria magdalena asturies
ψ
AFTER ALL
aura sciarra II
ψ
THE DAWN WILL COME
maldwyn jones III
ψ
FAMILIA
alejandro flores
ψ
OUT OF MY MIND
aura sciarra III
ψ
THE MEPHISTOPHELES OF LOS ANGELES
aura sciarra IV
ψ
CHERRY BLOSSOM
aura sciarra V (ft. gus)
ψ
champion
maldwyn jones IV


(+ en apesanteur)
( + salvame)



en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Sam 11 Aoû 2018 - 11:51


en apesanteur
En toute honnêteté, Clemens aimait bien cet endroit, au début. Lorsque l’on rentre dans ce magasin, on s’émerveille devant les pièces d’expo où l’on adorerait vivre, particulièrement lorsque l’on vit dans un taudis, comme lui. À regarder les autres faire leur vie, Clemens aimerait bien être à leur place à songer à acheter le modèle d’armoire FTIGHJÅR au lieu du ITTEFÜR parce qu’avec deux cm de hauteur en plus pour 15 dollars supplémentaires, franchement, c’est pas cher.

Mais ce n’était pas pour cela qu’il était là. Les bras chargés de deux packs de couteaux, d’un sachet de daims qu’il avait malencontreusement remarqué dans une allée et un coussin tout doux qu’il s’était retrouvé à emporter sans plus de réflexion, il avait abandonné tout espoir de trouver des escaliers. Seule option, un ascenseur dans lequel il monte en s’enfonçant un maximum à l’intérieur, prêt à rentrer dans le panneau métallique plutôt que se retrouver à tripoter ses voisins… Sauf que la place est déjà bondée par des silhouettes qu’il n’a pas vraiment envie de regarder. Peu importe à quel étage, ils allaient et aux boutons sur lesquels ils appuient, sur le lot, il trouvera son étage sans avoir à s’approcher d’eux et du panneau.

Tout se passe pour le mieux, au début. Et puis l’ascenseur s’arrête. Pour être le drame, c’est le drame... L’ascenseur s’arrête. Pour n’importe qui, ce n’est pas la situation la plus tranquille du monde... Pour Clemens, c’était un retour trois ans en arrière quand son ascenseur était tombé trois étages plus bas. Alors qu’il s’apprête à partager au reste de l’ascenseur son répertoire d’insultes diverses et variées, un bruit se fait entendre et une odeur se sentir. En se tournant, il découvre le gamin qui chiale, sa mère, un mec et sa plante en pleine discussion avec le marmot pleurant…. Et puis une autre voix se plaignant au bon dieu. Il la connaît cette voix, y a pas de doute. C’est Alejandro n’est-ce pas ? En se tournant légèrement, il tombe nez à nez avec le Mexicain…. Super. La crédibilité de la Calavera en prenait un coup. Sa crédibilité en prenait un coup. Vraiment, vraiment, c’était génial qu’il se dit en essayant de garder son calme, ce qui n’était pas une mince affaire vu l’odeur de mort qui se répandait. « Si c’est pas l’ascenseur qui nous achève ce sera lui.  »

Finalement, il déteste cet endroit, même s’ils vendent du chocolat.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

☩ sabbra cadabra ☩
I feel so good, I feel so fine Love that little lady, always on my mind She gives me loving every night and day Never gonna leave her, never going away I feel so happy since I met that girl When we're making love it's something out of this world It feels so good to know that she's all mine Gonna love that woman till the end of time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Sam 11 Aoû 2018 - 14:38

Dès que les portes de l’ascenseur se referment, Gamze pressent qu’elle n’aurait jamais dû s’aventurer à Ikea pour se trouver de nouveaux poufs et repose-pieds ce jour-là. Non seulement le magasin est infernal – en se promenant dans les rayons, elle s’est senti la curieuse envie de rentrer avec une jardinière d’intérieur –, mais encore les employés et jusqu’à l’ascenseur lui-même semblent travailler d'un commun accord à ne pas vous laisser partir.

La secousse de la cabine lui arrache un soupir résigné. Le caractère… flatulent du petit garçon lui arrondit les sourcils d’un amusement mêlé d’embarras.

« Mieux vaut dehors que dedans, il paraît… » Un instant, elle porte pudiquement le col parfumé de son chemisier à son nez pour ne pas que ses narines s’affolent trop. Elle espère tout de même que le petit bonhomme n’a pas l’intention de leur faire profiter d’un concert privé en huis-clos. Ce serait un désastre, et certains, de toute évidence moins à l’aise que d’autres, semblent déjà l’avoir bien compris.

C’est elle qui prend l’initiative de bousculer un peu les personnes présentes, très poliment, pour rejoindre le panneau et appuyer sur le joli bouton jaune afin de contacter l’assistance technique. Une petite musique d’ascenseur se fait aussitôt entendre pour les aider à patienter – de quoi décomplexer les compositeurs en herbe, il faut l’espérer. Elle aura tout le temps, plus tard, de s’apercevoir qu’elle connaît peut-être déjà certains des individus présents dans la cabine.

L’un d’eux (@Alejandro Flores) a déjà retenu son attention.

« Oh, vous savez, ils ne font rien de plus que les hommes, dit-elle avec indulgence à l’égard du petit monstre que console un autre compagnon d’infortune. Ils écoulent tout ce qu’ils mangent et boivent avec l’insouciance de leur âge, et tout endroit est bon pour cela, sitôt qu’ils ont appris à se tenir à quatre pattes. Heureusement que les couches existent et que l’on ne cesse de les rendre plus performantes à cet égard. Mais je ne vous apprends rien, n’est-ce pas ? Parce qu’en vérité, vous avez tout l’air de découvrir que les enfants pètent et rotent autre chose que des papillons. » Elle sourit aimablement, et l’assistance technique se fait invariablement désirer en musique, pour leur plus grand bonheur à tous. Qui sait quel individu va bientôt se manifester à l’autre bout de la ligne ? Pas de Robert, Jean-Michel ou Huguette, espérons-le !
Revenir en haut Aller en bas
Clarence Birdwhistell
Clarence Birdwhistell
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Nao.
CREDITS : ava. (c) eilyam| icons (c) vocicus | signa (c) endlesslove | crackship (c) hedge.
FACE : Tom Hiddleston
DOLLARS : 1292
SACRIFICES : 525
PORTRAIT : en apesanteur - ft. too many people  Tumblr_phvaqyszci1s496uio1_500
ANNEES : 41 ans
CŒUR : Le palpitant qui déraille, emmêlé au creux d'une épaisse crinière rousse.
RÉINCARNATION : {Gwydion} Trickster celtique. Dieu de la magie, des sciences, de la poésie. Maître des illusions et de la métamorphose. Héritier, puis roi du Royaume de Gwynedd. Caer Gwydion est le nom de la voie lactée chez les Gallois. Certains croient que les récits du roi Arthur seraient en fait au sujet de Gwydion.
TALENT(S) : Illusions + manipulation des connaissances + vérité occulaire + animorphose (loup)
FACTION : An Riocht ; sujet
OCCUPATION : Réalisateur et producteur reconnu. Directeur d'une boîte de production télévisuelle et cinématographique majeure(Clover Studios).
GENÈSE : Primus. Sixième phase.
TALON(S) D'ACHILLE : Annalisa et leurs enfants. L'orgueil. Le surmenage. Devoir compter sur une alternative divine des antidépresseurs. La dualité entre le Dieu et l'humain.
JUKEBOX : Live to Rise (Soundgarden) | Zenith (Ghost) | Knights of Cydonia (MUSE) | Ballad of a Poet (Our Lady Peace) | In the End (Linkin Park)
RUNNING GUN BLUES : en apesanteur - ft. too many people  NWBkwSZc_o
I fell in love with her courage, her sincerity, and her flaming self respect. And it's these things I'd believe in, even if the whole world indulged in wild suspicions that she wasn't all she should be. I love her and it is the beginning of everything.

en apesanteur - ft. too many people  Tumblr_p6pjrfCQGU1xp1j77o1_500
« I like the stars. It's the illusion of permanence, I think. I mean, they're always flaring up and caving in and going out. But from here, I can pretend...I can pretend that things last. I can pretend that lives last longer than moments. Gods come, and gods go. Mortals flicker and flash and fade. Worlds don't last; and stars and galaxies are transient, fleeting things that twinkle like fireflies and vanish into cold and dust. But I can pretend.»

en apesanteur - ft. too many people  Tumblr_pawned2Y211tcg2tuo2_540
« Through the blur, I wondered if I was alone or if other parents felt the same way I did - that everything involving our children was painful in some way. The emotions, whether they were joy, sorrow, love or pride, were so deep and sharp that in the end they left you raw, exposed and yes, in pain. The human heart was not designed to beat outside the human body and yet, each child represented just that - a parent's heart bared, beating forever outside its chest. »



en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Dim 12 Aoû 2018 - 16:31



en apesanteur
Clarence & des gens
>

Ikea.
Forcément un des étages inférieurs de l’enfer. Tu détestes cet endroit, les gens qui le fréquentent, les minions tous de bleu vêtus qui savent à peine comment répondre correctement aux questions. Cet endroit te donne à chaque fois des flashbacks d’une guerre au Vietnam que tu n’as jamais vécue. Si ce n’était pas de Maisie qui part bientôt en résidence scolaire et du bon vouloir d’Anna, tu serais allé ailleurs. Ceci étant dit, tu respires tout de même la bonne humeur, parce que t’as appris, avec le temps et la nécessité d’être un individu supportable, à tout refouler quand t’es en compagnie d’un human in training.
Au moment où vous entrez dans l’ascenseur, tu sens que la libération approche, que tu vas t’en sortir vivant. Tout va très bien jusqu’à ce que la machine tremble et refuse de se remettre en marche. Ton cœur manque un battement et tu déglutis. Une chose que peu savent de toi, c’est que t’es bordeline claustrophobe. Alors tu le sens mal. Très mal. Si bien que tu serres Anna un peu trop fort lorsqu’elle vient se blottir dans tes bras « Une dizaine de minutes, tout au plus… », réponds-tu à sa remarque, voulant te rassurer toi-même.

Sveinn pète. Tu ne sais pas si tu dois rire ou pleurer. Tes lèvres se pincent de malaise. Malgré l’intervention comique de l’homme à casquette (qui t’a arraché un petit rire), les réactions de deux des hommes t’irritent, mais tu ne peux pas tant leur reprocher : avec celle des cannes de pâté pour chat, l’odeur des fonctions intestinales des bébés est forcément la pire. « Si vous croyez avoir tout vu avec un pet de bébé, bonne chance pour la suite… », soupires-tu en roulant des yeux de merlan frit.
La musique d’ascenseur t’angoisse autant qu’elle te tombe sur les nerfs.
Comme la sécu semble tarder à répondre, tu te décales d’Anna et Sveinn pour appuyer à nouveau sur le bouton censé alerter les secours. La musique cesse, mais un grésillement d’intercom activé la remplace quelques secondes, puis plus rien. Pas une seule voix de l’autre côté. « Bonjour ? », questionnes-tu de votre côté de l’intercom.
T’as vu trop de films dans ta vie pour te sentir confortable.

(c) DΛNDELION

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


Your zenith fades into eternity.
Clarence ☽ We conquered a magic, we counted the stars. Deciphered the clockwork, enacted this farce. Devoured by shadows, we cling to the light. Deluded by wisdom, the bringer of night.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Dim 12 Aoû 2018 - 17:24

en apesanteur - ft. too many people  FearfulUnevenGelding-max-1mb


L'ascenseur est en panne. Ce n'est pas une blague. L'ascenseur est en panne, et là Augustin se maudit d'avoir absolument voulu sortir sa voiture. Surtout que ce n'est pas le pire. Un bruit de pet résonne, et Augustin tourne la tête, comme tout le monde, pour voir l'auteur de la flatulence : un bébé. Un gosse qui ne doit pas avoir plus d'un an, et qui est pourtant capable de produire un bruit aussi fort. Il ne dit rien, surpris, esquisse même un sourire amusé jusqu'à ce que l'odeur qui se répand rapidement le fasse plutôt grimacer. Costaud, le môme. Il ne sait pas ce qu'ils lui donnent à manger, mais ça doit être fort dis donc. Le gars à la casquette parle au gosse, et puis un autre homme, dans le fond de la cabine, se met à parler en espagnol. Augustin lui jette un regard suspicieux : ce serait pas un des gars de la Calavera ça par hasard ? Sa tête lui dit quelque chose. Ce serait bien le comble ça.

Le pet du gosse a l'avantage de lancer la conversation dans l'ascenseur. Oui en effet, élever un gosse ce n'est pas simple – même si personnellement, Augustin a eu la chance (ou la malchance) de manquer les premières années de sa fille. Mais bon, là, maintenant, il n'a pas vraiment envie de faire la conversation à de parfaits inconnus. Une femme appuie sur le bouton pour appeler l'assistance technique, et le papa du bébé prend le relais. Ça grésille dans l'interphone. Il n'y a pas vraiment l'air d'avoir de réponse de l'autre côté – pitié dites moi que ce n'est pas en panne ça aussi. Augustin pose son carton sur le sol et fouille dans sa poche pour en sortir son téléphone. Il cherche le numéro de l'accueil du magasin sur internet et appelle. Il s'adresse à la femme (@Gamze Hale) et au papa (@Clarence Birdwhistell) « Je vais prévenir l'accueil, continuez d'essayer. »

Ça sonne. Ça sonne. Ça décroche. « Allô ? Oui, je vous préviens que l'un de vos ascenseurs est coincés. Oui, on est coincés de- »

Il y a une nouvelle secousse, comme si l'ascenseur redescendais de quelques mètres, puis il s'arrête de nouveau brutalement. Franchement, dieu ou pas dieu, ça fait quand même bien flipper. Les lumières s'éteignent, puis se rallument. « La cabine est en train de tomber, je rigole pas. Oui, on essaye d'avoir l'assistance mais pour l'instant ils ne répondent pas. » 
Revenir en haut Aller en bas
Annalisa Birdwhistell
Annalisa Birdwhistell
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Illabye
CREDITS : Morrigan (ava) + aurabb(gif profil)
FACE : Anastasia sidorova
DOLLARS : 1173
SACRIFICES : 438
PORTRAIT : en apesanteur - ft. too many people  Tumblr_pou9xbpGP81v2g9l8o2_500
ANNEES : 33 ans
CŒUR : Mariée à Clarence Birdwhistell
RÉINCARNATION : Nerthus, Déesse terre-mère Nordique. Reine de Vanaheim
TALENT(S) : géokinésie (actif) elle maitrise l'élément terre, peut creuser des failles, provoquer des tremblements de terre, la soulever, la modeler ~ chlorokinésie (actif) Anna peut faire pousser des plantes, plus ou moins grandes plus ou moins denses, empoisonnées ou inoffensives ~ insémination divine (actif) elle contrôle sa propre fertilité et la gestation peut être plus rapide si elle le désire ~ Insémination divine II (inactif) elle peut contrôler la fertilité d'une femme en faisant durer la phase ovulatoire de son cycle jusqu'à une naissance
FACTION : traitre de la Bratva, désormais neutre protégée par la Nuova Camorra
OCCUPATION : Mère au foyer, d'une famille réunie de 11 enfants
GENÈSE : primus, stade 6
TALON(S) D'ACHILLE : ses enfants, Clarence, ses amis
JUKEBOX : vor i vaglaskogi - Kaleo || Eivør - Í Tokuni
RUNNING GUN BLUES :
en apesanteur - ft. too many people  181220102813140357 en apesanteur - ft. too many people  1903301153549131

I breathe in color, I capture flavours
seduced by the light of butterflies


Mother earth Nerþus
en apesanteur - ft. too many people  Dbe131553ef57d6231c6b05de317a99e
Birds and butterflies, Rivers and mountains she creates. But you'll never know. the next move she'll make. You can try but it is useless to ask why. Cannot control her. She goes her own way


en apesanteur - ft. too many people  Fb564ddd2abb397cf50655b40208cfd0
A magic sea well hidden - no human knows its way, at an island in the ocean - from there she begins her journey. She rides among the humans - those honoured by her stay, she brings to all those people joy and harmony. Mother Earth, Nerthus - the eldest of the Wans. On your bless our lives depend. Holy mother of nine daughters - they all inhereted your strenght.
en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Dim 12 Aoû 2018 - 17:50

en apesanteur - ft. too many people  Tenor

Elle remarque souvent que ceux qui n'aiment pas les enfants sont toujours les premiers à al ramener dès que l'on entend pleurer ou entre autres dès qu'une odeur de couche se fait sentir. Si elle a sourit à la remarque de ce premier homme @Leif Nyström, les réflexions des autres sont peu pour lui plaire. Anna lève les yeux au ciel, essaye de se concentrer pour ne pas relâcher sa colère sur eux alors que la situation déjà appuie sur ses nerfs. Blottie au creux des bras de Clarence, elle le laisse s'en extirper pour qu'il aille voir si il n'y a pas moyen d'appeler un technicien. En attendant elle essaye de distraire et de calmer Sveinn qui a ressenti la lourde ambiance générale.

Nouvelle secousse, plus importante, qui surprend tout le monde et Anna qui se retrouve assise au sol en tenant son petit entre ses bras pour le protéger. Sveinn pleure, il a eu peur lui aussi et Anna essaye tant bien que mal de garder le contrôle. Le cœur s'emballe, elle respire, il faut absolument qu'elle garde le contrôle pour que son petit ne sente pas son effroi et Clarence qui semble aussi avoir du mal à gérer la situation. Tout ira bien, ils finiront par trouver une solution n'est ce pas ? Cet homme @Augustin Esposito semble déjà avoir du réseau et du contact avec l'accueil, le temps qu'ils appellent les secours, qu'ils arrivent, il y a bien moyen qu'on puisse les tirer de là non ? Tous les scénarios possibles se font dans son esprit, Anna inspire doucement, elle a l'impression d'être en travail pour un accouchement tant elle doit prendre sur elle. En parlant de ça...Anna passe machinalement sa main sur son ventre puis observe Clarence, c'est qu'elle ne lui a pas encore dit, c'est qu'elle comptait lui dire ce soir là, mais si la situation dérape, jamais il ne le saurait ? Annalisa se pince les lèvres recroquevillée dans son coin avec son gamin qui pue et qui pète en plus d'en avoir un en construction. Elle se lève quand le sol se stabilise et continue d'apaiser Sveinn qui leur fait un énorme chagrin le regard posé sur son compagnon, inquiète pour eux, pour leurs enfants. Annalisa a toujours pensé au pire, mais elle se retient de le dire.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


NERTHUS & GWYDION

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alejandro Flores
Alejandro Flores
- EL PAPA CHAT -
BLAZE : Jojo
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 13903
SACRIFICES : 4944
PORTRAIT : en apesanteur - ft. too many people  3785dcdea67150afc382cb7bf951d447
ANNEES : 41 ans.
CŒUR : (Fiancé) Fusion quasi totale entre la Guerre et la Mort
RÉINCARNATION : (Ah Puch) Dieu Maya de la Mort, seigneur du Metnal
TALENT(S) : (Découpe charnelle) Doigts pareils à des scalpels (Aspiration vitale) L'eau du corps absorbé, laissant l'autre pareil à un désert. (Animorphose) Petit chat devenu jaguar (Croque-Mitaine)
FACTION : (Commandante de la Calavera) Qu'il partage avec un Dieu vorace et qui ne s'arrêtera devant rien.
OCCUPATION : Professeur de Vale Tudo.
GENÈSE : (Primus) stade 6
TALON(S) D'ACHILLE : Les p'tits chats de la Cala + Son orgueil à la limite de la connerie + La perte de contrôle sur son dieu suite au départ de son compagnon + Lui, même à des milliers de kilomètres
JUKEBOX : Sous les Arcades + Fauve
RUNNING GUN BLUES :

en apesanteur - ft. too many people  181029100640739346
"SO MUCH WAS SAID IN THE UNSAID"



en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Dim 12 Aoû 2018 - 20:16




@Clemens Jones qui se retourne et me regarde. Okey, démasqué, la Calavera à Ikea c’est une première. Heureusement que les autres sont tous des inconnus (sauf cette rouquine, mais je n'arrive pas à savoir d'où je la connais...), sinon la réputation des mexicains va devoir être refaite. Et puis il y a une jolie chica à la crinière de lionne qui répond à ma question (@Gamze Hale) alors que les autres prennent ma remarque comme une insulte. Je note intérieurement que les gosses sont pires que les adultes, aucun filtre, mis à part des couches performantes pour les empêcher de transformer un espace confiné en bombe puante.
Alors que deux hommes décident de se la jouer super-héros de l’ascenseur en tapotant sur l’interphone, je m’adosse au fond en dévorant plus rapidement les gâteaux. La fin gronde et quand Ah Puch a la dalle, ce n’est clairement pas beau à voir. Et dans un si petit espace, des doigts qui trainent et les parois métalliques deviendraient des chefs d’oeuvres comme ceux de Pollock. Mais un peu plus sanglants.

Boum.

Ascenseur qui descend brutalement d’un bout d’étage. Okey c’est flippant cette histoire. Respire Jan, essaye de gérer la situation comme tu sais si bien le faire : en rigolant et en mettant en avant ton humour aussi fin que la lame d'un scalpel.

" Pour information, c’est juste que j’ai en tête d’avoir un bébé bientôt et… Je cherche juste à m’informer… "

Clemens doit être au courant, de ma quête de gosse et d’épouse alors ça ne va pas l’étonner. Et si ça empêche tout le monde de paniquer, de conseiller un futur papa (sans femme pour le moment mais futur tout de même), ce serait sympa.

" Vous avez des marques de couches à conseiller ? »

Nouveau gateau, sueur froide dans le dos quand l'ascenseur vrille encore un peu. Continuer de discuter des gosses, continuer de se focaliser sur l'humour, histoire que le stress ne réveille ni Ah Puch ni la maladie d'Huntington. Ça m'ennuierait  d'assister à un festin divin alors que j'étais juste venu chercher une table...


 

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


ray of fucking sunshine


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clemens Jones
Clemens Jones
- CRY OF THE MARTYRS -
BLAZE : rage
CREDITS : ava: jan ♥ & co: rage. code signa: solosands
FACE : dane dehaan
DOLLARS : 1351
SACRIFICES : 566
PORTRAIT : en apesanteur - ft. too many people  Tumblr_nr23jwNPmE1tbjuy7o3_400
ANNEES : 33 années et pourtant un visage de gamin.
CŒUR : incapable de mettre un mot encore dessus, effrayé d'avouer ce qu'il sait déjà. le palpitant ne blesse plus, il aime.
RÉINCARNATION : simple mortel doté d'un pouvoir de guérison.
TALENT(S) : prophète aux mains salvatrices, adoucissant les maux et collectionnant les blessures. Son sang précieux, drogue certain, guérit les blessures et tue les dieux.
FACTION : la Calavera, ceux qui ont bien voulut de lui.
OCCUPATION : Soldado sortant du repos forcé, guérisseur du commandate sur la touche.
GENÈSE : conscient depuis l'enfance d'être doté de pouvoirs surnaturels, il connait l'existence des dieux depuis son arrivée à Arcadia.
TALON(S) D'ACHILLE : la solitude, le rejet. Aura.
JUKEBOX : way out there - lord huron // the dark side - muse
RUNNING GUN BLUES : en apesanteur - ft. too many people  B2777c0879bfa482419317ed586a779f

SEEK AND DESTROY
maldwyn jones I
ψ
ONE EYED HOUND
gamze hale
ψ
THE DARK SIDE
maldwyn jones II
ψ
WICKED ONES
aura sciarra I
ψ
GUIDING LIGHT
maria magdalena asturies
ψ
AFTER ALL
aura sciarra II
ψ
THE DAWN WILL COME
maldwyn jones III
ψ
FAMILIA
alejandro flores
ψ
OUT OF MY MIND
aura sciarra III
ψ
THE MEPHISTOPHELES OF LOS ANGELES
aura sciarra IV
ψ
CHERRY BLOSSOM
aura sciarra V (ft. gus)
ψ
champion
maldwyn jones IV


(+ en apesanteur)
( + salvame)



en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Dim 12 Aoû 2018 - 22:09


en apesanteur
Comme dans un bon film d’horreur, personne ne décroche lorsque la jeune femme appuie sur le bouton jaune. Frank est sûrement endormi devant son écran ou en train de regarder un film pour adulte, qui sait, ça doit être ennuyant comme métier non ? En tout cas assez pour que personne ne réponde, et que l’homme - qui définitivement n’avait pas l’air de passer sa vie chez Ikea - se charge de téléphoner à l'accueil du magasin.

C’est là que la cabine bouge. S’enfonce, même, alors que les lumières s’éteignent et se rallument dans la foulée. Ils vont tomber. Ils vont tomber. Forcément, ils vont tomber. Ca n’arrive que dans les films qu’on se dit souvent, pour se rassurer en attendant d’être délivré. C’est ce qu’il s’était dit, à la seconde où l’ascenseur s’était arrêté, la dernière fois. La seconde suivante, il s’était écrasé trois étages plus bas alors… Alors, Clems, il était loin d’être rassuré, le grand gamin, accroché à ses affaires en observant les autres à la recherche de calme.. Y’en n'avait pas forcément, surtout venant du bébé.

C’est ce moment-là que Jan choisi pour parler. Clemens se met à rire malgré lui, le stress le forçant à décompresser d’une façon ou d’une autre, même si c’est se moquer de son sous-boss. Pour essayer de se taire, il se concentre sur le paquet de chocolat qu’il tente d’ouvrir avec ses dents. Pour avoir un gosse, il faudrait déjà qu’il arrive à se trouver une femme volontaire.. Et ce n'était pas gagné, apparemment, vu que cette histoire avait eu le temps d’arriver à ses oreilles. Les intimidations de la Cala perdraient un peu de leur crédibilité le jour où Alejandro se mettrait à menacer la populace avec un porte-bébé et son mioche à l’intérieur... Ce serait aussi plus drôle. Le paquet ouvert, il enfourne un sachet dans sa bouche, tirant de toutes ses forces le wrapper pour en arracher le caramel, succédant du premier coup. L’habitude. En tendant le paquet derrière lui, il laisse Alejandro se servir si ça lui chante… Ce n'est pas comme si il les avait payé, ces Daims.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

☩ sabbra cadabra ☩
I feel so good, I feel so fine Love that little lady, always on my mind She gives me loving every night and day Never gonna leave her, never going away I feel so happy since I met that girl When we're making love it's something out of this world It feels so good to know that she's all mine Gonna love that woman till the end of time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Lun 13 Aoû 2018 - 23:05

Gamze a tout à coup l’impression que le sol se dérobe sous ses pieds. Elle écarquille les yeux de stupéfaction ; la brève chute de l’ascenseur lui bouleverse le ventre une seconde et elle a toutes les peines du monde à réprimer le juron que lui inspire la précarité de leur situation. Il lui faut inspirer profondément pour ne pas tout à fait perdre sa contenance, et elle sait gré à l’apprenti papa (@Alejandro Flores) de sa tentative de détendre l’atmosphère : « Toutes mes félicitations ! s’efforce-t-elle de s’enthousiasmer. Vous en aurez des choses à raconter à l’heureuse élue, une fois que nous serons sortis d’ici ! » Parce qu’ils trouveront bien un moyen de sortir, n’est-ce pas ? Elle commence à s’impatienter et adresse un sourire d’encouragement au père, qualifié celui-là, qui l’a rejointe pour presser à son tour le bouton de l’assistance. L’appel reste hélas infructueux et elle s’enquiert de la situation d’un regard interrogateur auprès de l’homme qui s’est armé de son téléphone pour contacter l’accueil, tout en répondant distraitement à celui qui engloutit désormais gâteau sur gâteau. « Eh bien, je suppose que Madame et Monsieur sauront mieux vous renseigner que moi pour ce qui concerne l’hygiène de votre futur bébé. » Distraitement, car l’objet de son attention (@Augustin Esposito) la fait ciller, et qu’elle s’apprête à mettre le doigt sur l’impression familière qu’il lui inspire lorsque la cabine s’abat de nouveau, l’empêchant de poursuivre son examen. « Avec un peu de chance, nous toucherons le fond ainsi, en ne dévalant pas plus d’un mètre à la fois… ? » Elle n’a pas le loisir de se composer un air contrit, cependant : une voix se fait enfin entendre depuis le panneau de contrôle, féminine, traînante, d’une douceur qui laisse présager une imminente minimisation de la situation. De fait, après avoir été mise au fait de la panne et de sa dangerosité, la femme les invite cordialement à ne pas céder à la panique. « Nos techniciens ne vont pas tarder à intervenir. Il faut généralement compter une heure. » Elle n’a pas le temps de les prier de l’excuser pour la gêne occasionnée que Gamze l’interrompt dans un sourire qui trahit on-ne-peut-mieux sa contrariété : « Je tiens tout de même à vous signaler qu’il y a parmi nous un bébé et… Ses yeux accrochent le visage fort juvénile de @Clemens Jones tandis qu’elle ajoute… et un mineur. N’est-il vraiment pas possible de raccourcir le délai, du moins de nous assurer que la cabine ne va pas s’écraser et nous broyer les jambes dans sa chute ? » Elle sent venir l’énormité avec autant d’acuité qu’un pet de bébé. « Eh bien… Essayez de ne pas trop remuer ? » Super.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Mar 14 Aoû 2018 - 0:26


En apesanteur


Leif aimerait discuter avec le petit mais tout le monde semble avoir une dent contre lui. Les regards sont lourds, injustes, égaux à de longs soupirs. Ils n’ont rien d’adultes. Un pet de travers et voilà l’enfant criminel !

Contrairement au petit moustachu, Leif ne souhaite pas devenir papa. Il écoute les conseils de la jeune femme parce qu’il est poli et puis, soyons honnêtes, il n’a rien d’autre à faire. Il n’a pas de chocolats comme le petit blond et aucun bébé à consoler. Seulement des plantes en plastique qui lui occupent les bras. Les autres voyageurs s’impatientent, appellent l’accueil et le service sécurité mais rien ne semble améliorer la situation. Finalement, après de nouvelles secousses, une voix féminine annonce la couleur. Une heure d’attente.

D’ordinaire, Leif est un homme calme. Il ne s’emporte pas, ne ronchonne pas. Il prend son mal en patience et garde son sourire quoiqu’il arrive. Mais une heure ! Dans cette boîte à sardines ! Lui qui atteint presque le plafond se sent tout petit. Englouti. Il ne peut pas rester une heure à l’intérieur. Avec autant de souffles aux accents négatifs. Avec la musique oppressante, les crunch crunch incessants.

L’air va lui manquer, assurément. Son coeur se change doucement en montagne russe, se prépare au looping.

Il lâche ses plantes. Les cinq pots viennent se cogner dans les jambes des passagers et Leif se plaque les mains sur la casquette. « Une heure ! Voix étranglée. Yeux fermés. Pressés à en faire mal. Puis, plus bas, et plusieurs fois. J’peux pas... »




Revenir en haut Aller en bas
Clarence Birdwhistell
Clarence Birdwhistell
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Nao.
CREDITS : ava. (c) eilyam| icons (c) vocicus | signa (c) endlesslove | crackship (c) hedge.
FACE : Tom Hiddleston
DOLLARS : 1292
SACRIFICES : 525
PORTRAIT : en apesanteur - ft. too many people  Tumblr_phvaqyszci1s496uio1_500
ANNEES : 41 ans
CŒUR : Le palpitant qui déraille, emmêlé au creux d'une épaisse crinière rousse.
RÉINCARNATION : {Gwydion} Trickster celtique. Dieu de la magie, des sciences, de la poésie. Maître des illusions et de la métamorphose. Héritier, puis roi du Royaume de Gwynedd. Caer Gwydion est le nom de la voie lactée chez les Gallois. Certains croient que les récits du roi Arthur seraient en fait au sujet de Gwydion.
TALENT(S) : Illusions + manipulation des connaissances + vérité occulaire + animorphose (loup)
FACTION : An Riocht ; sujet
OCCUPATION : Réalisateur et producteur reconnu. Directeur d'une boîte de production télévisuelle et cinématographique majeure(Clover Studios).
GENÈSE : Primus. Sixième phase.
TALON(S) D'ACHILLE : Annalisa et leurs enfants. L'orgueil. Le surmenage. Devoir compter sur une alternative divine des antidépresseurs. La dualité entre le Dieu et l'humain.
JUKEBOX : Live to Rise (Soundgarden) | Zenith (Ghost) | Knights of Cydonia (MUSE) | Ballad of a Poet (Our Lady Peace) | In the End (Linkin Park)
RUNNING GUN BLUES : en apesanteur - ft. too many people  NWBkwSZc_o
I fell in love with her courage, her sincerity, and her flaming self respect. And it's these things I'd believe in, even if the whole world indulged in wild suspicions that she wasn't all she should be. I love her and it is the beginning of everything.

en apesanteur - ft. too many people  Tumblr_p6pjrfCQGU1xp1j77o1_500
« I like the stars. It's the illusion of permanence, I think. I mean, they're always flaring up and caving in and going out. But from here, I can pretend...I can pretend that things last. I can pretend that lives last longer than moments. Gods come, and gods go. Mortals flicker and flash and fade. Worlds don't last; and stars and galaxies are transient, fleeting things that twinkle like fireflies and vanish into cold and dust. But I can pretend.»

en apesanteur - ft. too many people  Tumblr_pawned2Y211tcg2tuo2_540
« Through the blur, I wondered if I was alone or if other parents felt the same way I did - that everything involving our children was painful in some way. The emotions, whether they were joy, sorrow, love or pride, were so deep and sharp that in the end they left you raw, exposed and yes, in pain. The human heart was not designed to beat outside the human body and yet, each child represented just that - a parent's heart bared, beating forever outside its chest. »



en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Sam 18 Aoû 2018 - 2:36



en apesanteur
Clarence & des gens
>

Une heure ?
C’est une blague. Une très mauvaise blague.
C’est pas possible.
Tu fermes les yeux, fort comme si tu croyais que te cacher derrière tes paupières changerait quoi que ce soit. Au contraire, ça ne fait qu’empirer la sensation de boule au fond du ventre, un peu comme dans les montagnes russes quand t’étais gosse, au moment où l’ascenseur tremble et tombe plus bas. Ce n’est pas la manière dont tu veux mourir ; tu penses à tes enfants, à ceux d’Anna, à elle qui tente de consoler Sveinn dans un coin de la cabine
Tu voudrais crier, frapper contre le mur comme si ça pouvait réparer l’engin (comme une télécommande…), mais tout ça reste bien caché au fond de toi, terré sous tes lèvres pincées et tes sourcils froncés. Quand l’autre demande quelle marque de couches est l’idéale, tu deviens tout rouge. De colère, d’incompréhension ; comme si tout le monde devait paniquer, comme si tu trouvais ça injuste que, dans une telle situation, quelqu’un puisse se permettre de se concentrer sur de telles futilités.

Ça ne sert à rien que vous soyez deux à harceler les techniciens à coups d’index sur le bouton de l’intercom. Alors, tu retournes aux côtés d’Anna (@Annalisa Fjalarsdottir), l’embrasse sur le front, caresse les cheveux du bambin pour lui fournir une autre présence rassurante, mais, du coin de l’œil, tu remarques l’homme qui panique (@Leif Nyström), laissant tomber ses plantes.  « Vous savez, ils disent une heure pour se défaire de toutes responsabilités s’ils disent vingt minutes et que, finalement, ça en prend quarante. C’est pour éviter les poursuites ; de nos jours tout le monde poursuit pour tout et n’importe quoi. »  Pour que personne ne les écrase, tu ramasses les plantes et tu les place bien droites sur le plancher de l’ascenseur pour qu’elles n’embêtent personne. Heureusement, il n’y a pas eu trop de dommages. « Quand on sortira d’ici, je vous donnerai l’adresse de la boutique d’une de mes amies. Elle y vend de très belles plantes. Les vôtres sont jolies, mais sa boutique de plantes et de fleurs offre une plus grande variété qu’Ikea». Solidaire, tu lui souris gentiment.


(c) DΛNDELION

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


Your zenith fades into eternity.
Clarence ☽ We conquered a magic, we counted the stars. Deciphered the clockwork, enacted this farce. Devoured by shadows, we cling to the light. Deluded by wisdom, the bringer of night.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Sam 18 Aoû 2018 - 6:50

en apesanteur - ft. too many people  FearfulUnevenGelding-max-1mb


Une heure. Une heure. Dans la cabine, ça encaisse plus ou moins bien la nouvelle. Augustin regarde sa montre, il y a des chances pour qu'il soit en retard. Lui qui pensait être large, c'est raté. Quoi que ça sent tellement le divin par ici qu'il pourrait se téléporter en profitant d'un moment de diversion quelconque (bon, ce serait ni discret, ni prudent). Quoi que si ce bébé lâche une autre de ses bombes, c'est bien possible qu'il y pense sérieusement.  La dame de l'accueil n'est pas plus utilene - elle ne peut pas faire grand chose de plus maintenant que l'assistance technique a répondu - et Augustin raccroche. Il remet le portable dans sa poche au moment où le grand dadais à la casquette (@Leif Nyström) est pris de panique et décide que lâcher ses cinquante pots de fleurs est une bonne idée. Augustin a à peine le temps de bouger son pied avant de se prendre un pot sur les orteils. Dans la confusion, son portefeuille tombe de sa poche et s’échoue aux pieds de la femme à côté de lui (@Gamze Hale). Ben tiens. Tandis que le papa (@Clarence Birdwhistell) se penche pour ramasser les pots de fleurs et rassure l'homme à la casquette - il fallait bien un père de famille pour aider une pauvre âme en panique - Augustin s'accroupit avant que la femme ait le temps de le proposer son aide (gentleman, toujours). « Désolé, » s'excuse-t’il en lui adressant son sourire discret mais charmeur. Mafieux, mais poli. Il récupère son portefeuille et se relève, sans remarquer que sa carte de mutuelle a glissé un peu plus loin. (@Gamze Hale)

Derrière, ça discute plantes. Couches, plantes. Bientôt ils échangeront des recettes de grand-mères. Mais bon, s'ils en ont vraiment pour une heure à respirer le même air, Augustin imagine qu'ils font bien d’essayer au moins d'installer une atmosphère paisible. Pour éviter les pétages de plombs - ou les pétages tout court.
Revenir en haut Aller en bas
Annalisa Birdwhistell
Annalisa Birdwhistell
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Illabye
CREDITS : Morrigan (ava) + aurabb(gif profil)
FACE : Anastasia sidorova
DOLLARS : 1173
SACRIFICES : 438
PORTRAIT : en apesanteur - ft. too many people  Tumblr_pou9xbpGP81v2g9l8o2_500
ANNEES : 33 ans
CŒUR : Mariée à Clarence Birdwhistell
RÉINCARNATION : Nerthus, Déesse terre-mère Nordique. Reine de Vanaheim
TALENT(S) : géokinésie (actif) elle maitrise l'élément terre, peut creuser des failles, provoquer des tremblements de terre, la soulever, la modeler ~ chlorokinésie (actif) Anna peut faire pousser des plantes, plus ou moins grandes plus ou moins denses, empoisonnées ou inoffensives ~ insémination divine (actif) elle contrôle sa propre fertilité et la gestation peut être plus rapide si elle le désire ~ Insémination divine II (inactif) elle peut contrôler la fertilité d'une femme en faisant durer la phase ovulatoire de son cycle jusqu'à une naissance
FACTION : traitre de la Bratva, désormais neutre protégée par la Nuova Camorra
OCCUPATION : Mère au foyer, d'une famille réunie de 11 enfants
GENÈSE : primus, stade 6
TALON(S) D'ACHILLE : ses enfants, Clarence, ses amis
JUKEBOX : vor i vaglaskogi - Kaleo || Eivør - Í Tokuni
RUNNING GUN BLUES :
en apesanteur - ft. too many people  181220102813140357 en apesanteur - ft. too many people  1903301153549131

I breathe in color, I capture flavours
seduced by the light of butterflies


Mother earth Nerþus
en apesanteur - ft. too many people  Dbe131553ef57d6231c6b05de317a99e
Birds and butterflies, Rivers and mountains she creates. But you'll never know. the next move she'll make. You can try but it is useless to ask why. Cannot control her. She goes her own way


en apesanteur - ft. too many people  Fb564ddd2abb397cf50655b40208cfd0
A magic sea well hidden - no human knows its way, at an island in the ocean - from there she begins her journey. She rides among the humans - those honoured by her stay, she brings to all those people joy and harmony. Mother Earth, Nerthus - the eldest of the Wans. On your bless our lives depend. Holy mother of nine daughters - they all inhereted your strenght.
en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Dim 19 Aoû 2018 - 20:42

en apesanteur - ft. too many people  Tenor

C'est la folie, Sveinn pleure, encore, elle ne parvient pas à le calmer et même avec cela elle arrive à entendre @ »Alejandro Flores » qui lui parle de couches et lui demande conseil. La jeune femme fronce les sourcils, très peu certaine d'avoir compris s'il fait cela pour dédramatiser ou s'il est sérieux. «  Heu lillydoo » qu'elle répond, marque de couches elle n'a usé que de celle-ci pour ses quatre derniers enfants. Ça s'agite, ça panique, le bébé pleure de plus belle et ressent ces ondes là. Anna serre les dents, son cœur cogne si vite qu'elle en ressentirait presque plus ses jambes. Une heure d'attente, une heure ce n'est rien mais une heure dans un endroit qui n'est pas sécurisé c'est une éternité. L'Islandaise souffle doucement pour faire tomber la tension, Sveinn pleurniche entre ses bras, observe les gens autour de lui et se calme quand Clarence les rejoint. Une caresse dans ses mèches blondes vénitiennes. Clarence s'occupe de l'homme qui panique, lui change les idées. Anna l'observe, sourit doucement, elle admire Clarence pour la patience dont il sait faire preuve à toute situation. Il est bienveillant, il est gentil. Annalisa s'assied par terre, garde Sveinn entre ses bras, elle fatigue un peu et piétiner ne fera rien d'autre qu'augmenter le stress. La jeune femme sort de son sac  des gâteaux, elle ouvre la boite et la laisse en évidence. «  si vous voulez un petit remontant » Ce sont des biscuits en chocolat en forme de dinosaures, les préférés de Sveinn, elle lui en donne un d'ailleurs, il rouspète mais a fini par cesser de pleurer.

La jeune femme voit dans le sac les feuilles compte-rendus de ses dernières prises de sang, confirmant la nouvelle. Dans l'éventualité où ils y passent tous, elle voudrait qu'il le sache, mais elle ne sait pas si cela lui rajoutera un stress supplémentaire, à moins qu'elle ne l'use à son avantage. Elle appelle Clarence, lui demande de venir s'asseoir à côté d'elle et pose sa tête contre son épaule. Sveinn en profite pour se redresser et aller dans les bras de Clarence, éreinté. «  Il faut que je change sa couche... » Annalisa a paniqué, dévié le sujet, elle s'en mord les lèvres et soupire. « Tu sais...J'aimerais qu'on cherche une nouvelle maison pour toute notre famille. Parce que...On va manquer de place... » mains liées, elle l'incite à poser la sienne sur son ventre où repose au chaud un petit bourgeon.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


NERTHUS & GWYDION

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alejandro Flores
Alejandro Flores
- EL PAPA CHAT -
BLAZE : Jojo
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 13903
SACRIFICES : 4944
PORTRAIT : en apesanteur - ft. too many people  3785dcdea67150afc382cb7bf951d447
ANNEES : 41 ans.
CŒUR : (Fiancé) Fusion quasi totale entre la Guerre et la Mort
RÉINCARNATION : (Ah Puch) Dieu Maya de la Mort, seigneur du Metnal
TALENT(S) : (Découpe charnelle) Doigts pareils à des scalpels (Aspiration vitale) L'eau du corps absorbé, laissant l'autre pareil à un désert. (Animorphose) Petit chat devenu jaguar (Croque-Mitaine)
FACTION : (Commandante de la Calavera) Qu'il partage avec un Dieu vorace et qui ne s'arrêtera devant rien.
OCCUPATION : Professeur de Vale Tudo.
GENÈSE : (Primus) stade 6
TALON(S) D'ACHILLE : Les p'tits chats de la Cala + Son orgueil à la limite de la connerie + La perte de contrôle sur son dieu suite au départ de son compagnon + Lui, même à des milliers de kilomètres
JUKEBOX : Sous les Arcades + Fauve
RUNNING GUN BLUES :

en apesanteur - ft. too many people  181029100640739346
"SO MUCH WAS SAID IN THE UNSAID"



en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Lun 20 Aoû 2018 - 13:48




@Clemens Jones se retourne et me reconnait. Et rigole. Je ne sais pas pourquoi, mais il se marre le blondinet. Surement un truc sur ma tronche qui le fait rire et je trouverais bien quoi - on a de jolies méthodes pour sortir les vers du nez à la Calavera. Sourire de Flores en imaginant la scène, tant qu’on casse pas le docteur de Joaquin, on peut tout faire, non ? Il me tend le paquet de daims, j’en attrape quelques uns et me fait alpaguer par la jolie brunette @gamze hale et …. Manque de m’étouffer avec le caramel au chocolat en l’entendante féliciter.

Oui, non, enfait c’est pas pour tout de suite hein… Et y’aura pas d’heureuse élue…. Y’aura qu’une élue.

Pas le temps de répliquer, j’ai la bouche plein de chocolat et les pensées ailleurs (toujours sur la scène plausible  avec Clemens, qui se dessine lentement au creux des synapses d’Ah Puch) mais les mots du techncien me rappelle sur le sol. 1h ? Sérieux, une heu-… ? @Leif Nyström qui visiblement, a les mêmes soucis que moi pour rester enfermer si longtemps dans un si petit espace, avec autant de corps à découper en rondelles  en cas de panique générale.

On respire Alejandro, tout va bien, beaucoup d’aura divine, un bébé qui… chiale. Encore. Encore. Ouais non, les félicitations c’est VRAIMENT pas pour tout de suite. L’homme avec la rouquine @Clarence Birdwhistell essaye de dédramatiser mais ça ne fonctionne pas. C’est même pire. Jan qui commence a bouger, à dodeliner du chef, à dodeliner des hanches. A dodeliner tout court, comme un oie toute blanche, incapable de rester a sa place quand le stress parcourt son corps.
J’abandonne la plaque de métal, pousse les autres sans aucun respect et choppe, le paquet de daims de @Clemens Jonesen même temps.  « Merci pour la marque de couches, je note » que je balance à la rouquine @Annalisa Fjalarsdottir qui se pense dans son loft 4 chambres en prenant encore plus d’espace qu’au début. J’avance encore un peu et débarque juste à côté de @gamze hale, la gueule enfarinée, les mains qui picorent déjà quelques bonbec.

Doigt qui appuie brutalement sur le haut parleur « He hijo de la putà si tu nous sors pas d’ici dans 10min, j’espère que t’aimes manger mexicain ! »

Et finir la scène avec deux daims fourrés entre les dents, mi en colère, mi paniqué. Pas de médocs pour tenir 1h, pas assez de bouffe malgré les dinochoco de @Annalisa Fjalarsdottir. Alejandro n’est pas content. Et quand Alejandro n’est pas content, il a tendance a se laisser aller à sa principale activité : jurer et découper quelques langues.

La première est déjà bien entamée.
La seconde…. Si le gosse ne se tait pas, elle va vite commencer.


 

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


ray of fucking sunshine


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clemens Jones
Clemens Jones
- CRY OF THE MARTYRS -
BLAZE : rage
CREDITS : ava: jan ♥ & co: rage. code signa: solosands
FACE : dane dehaan
DOLLARS : 1351
SACRIFICES : 566
PORTRAIT : en apesanteur - ft. too many people  Tumblr_nr23jwNPmE1tbjuy7o3_400
ANNEES : 33 années et pourtant un visage de gamin.
CŒUR : incapable de mettre un mot encore dessus, effrayé d'avouer ce qu'il sait déjà. le palpitant ne blesse plus, il aime.
RÉINCARNATION : simple mortel doté d'un pouvoir de guérison.
TALENT(S) : prophète aux mains salvatrices, adoucissant les maux et collectionnant les blessures. Son sang précieux, drogue certain, guérit les blessures et tue les dieux.
FACTION : la Calavera, ceux qui ont bien voulut de lui.
OCCUPATION : Soldado sortant du repos forcé, guérisseur du commandate sur la touche.
GENÈSE : conscient depuis l'enfance d'être doté de pouvoirs surnaturels, il connait l'existence des dieux depuis son arrivée à Arcadia.
TALON(S) D'ACHILLE : la solitude, le rejet. Aura.
JUKEBOX : way out there - lord huron // the dark side - muse
RUNNING GUN BLUES : en apesanteur - ft. too many people  B2777c0879bfa482419317ed586a779f

SEEK AND DESTROY
maldwyn jones I
ψ
ONE EYED HOUND
gamze hale
ψ
THE DARK SIDE
maldwyn jones II
ψ
WICKED ONES
aura sciarra I
ψ
GUIDING LIGHT
maria magdalena asturies
ψ
AFTER ALL
aura sciarra II
ψ
THE DAWN WILL COME
maldwyn jones III
ψ
FAMILIA
alejandro flores
ψ
OUT OF MY MIND
aura sciarra III
ψ
THE MEPHISTOPHELES OF LOS ANGELES
aura sciarra IV
ψ
CHERRY BLOSSOM
aura sciarra V (ft. gus)
ψ
champion
maldwyn jones IV


(+ en apesanteur)
( + salvame)



en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Mar 21 Aoû 2018 - 20:32


en apesanteur
Il ne peut s’empêcher de rire, encore. Le meilleur moyen qu’il avait de réagir, sinon c’était la panique totale qui s’emparerait de lui, il le savait très bien. Il le sentait dans ses jambes légèrements instables et dans son thorax, battu par les battement s de son coeur qui s’affolait au moindre mouvement de ses camarades.
C’était une blague ce truc. Il allait se réveiller, n’est-ce pas ?

Il ferme les yeux très fort, compte jusqu’à trois,
Les réouvre.

Apparement, non.

« Vous rêvez carrément, si on tombe jusqu’en bas, ce sera pas en douceur. » qu’il réplique, en connaissance de causes. C’était de pire en pire, il n’y avait qu’à écouter l’autre abrutie de l’autre côté de pour s’en rendre compte. Une heure. Une putain d’heure avant qu’ils puissent faire quelque chose ? Mais ils foutent quoi, ils sont en pleine partie de monopoly ? La nouvelle ne fait plaisir à personne visiblement. Entre le mec à la casquette qui fait tomber ses plantes sur le sol. Génial aussi ça. Il laisse le père de famille l’aider, de toute façon trop chargé lui-même pour aider - et puis de toute façon il ne l’aurait pas fait, hein. A la place il se concentre plutôt sur ce qui se passe au niveau de l’interphone, là où la femme de dos @Gamze Hale continue de parler.

C’est en l’entendant se moquer de lui qu’il réalise. Ce n’est pas n’importe qui, non… C’était la femme à l'hôpital, celle de ce fameux jour. Celle qu’il a dû supporter trop longtemps à son goût et qui visiblement, n’avait pas oublié qu’il avait un visage de bébé… Ni à quel point cela pouvait l’énervé, qu’on lui rappelle. « Manquait plus que ça, c’est génial. Je hais cette ville. » Qu’il souffle, levant les yeux au plafond de la cage métallique à défaut de pouvoir montrer sa désapprobation autrement. Si quelque chose de divin était dans les cieux alors, franchement, il couperait les câbles tout de suite, temps qu’à faire. Pourquoi les faire poireauter comme ça.  @Alejandro Flores en profite pour lui voler son paquet de chocolat,  histoire d’enfoncer un peu le clou dans la plaie. « Et le partage alors ?  » Râle-t-il en regardant filer le capitano près de l’interphone à son tour, comme si ça allait changer quelque chose.

En attendant, Clemens prend volontiers la place précédemment occupée par le mexicain, se laissant finalement glissé lui aussi sur le sol. On s’en fou des autres bordel, s’ils sont pas content et bien tant pis. Il pose ses affaires sur ses genoux, affalé sur le coussin Quitte à rester enfermés dans ce truc pendant une heure - si l'ascenseur ne décidait pas de tomber, cela dit - autant être plus confortable. Qui dit confortable, dit aussi bouffe. Peut-être qu’il a perdu ses daims, mais il a gagné la boite de biscuits au chocolat qui traîne non loin, dans laquelle il se sert en remerciant la rouquine @Annalisa Fjalarsdottir d’un faible merci. C’est un stégosaure qu’il pioche, dont il croque la tête sans trop s'attarder sur le design du cookie. Visiblement le gosse mettait un point d’honneur lui aussi à ne perdre aucune seconde dans sa dégustation. « J’aime bien ceux-là aussi petit, t’as raison. » En fait c’était pas si horrible, un gamin.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

☩ sabbra cadabra ☩
I feel so good, I feel so fine Love that little lady, always on my mind She gives me loving every night and day Never gonna leave her, never going away I feel so happy since I met that girl When we're making love it's something out of this world It feels so good to know that she's all mine Gonna love that woman till the end of time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Lun 27 Aoû 2018 - 19:24

Les pleurs du bébé s’intensifient et l’homme qui s’est le premier employé à le consoler bat en retraite dans une panique qui ne fait qu’ajouter à la lourdeur de l’atmosphère. Le fracas des plantes roulant au sol arrache à Gamze un léger sursaut ; elle n’a pas l’occasion d’adresser au garçon de l’hôpital enfin reconnu (@Clemens Jones) le clin d’œil mutin que son expression de trois kilomètres de long lui inspire, forcée de faire aussitôt un petit bond en arrière pour épargner ses chaussures et ses orteils. Une fois encore, elle sait gré au père de l’enfant de se montrer aussi prévenant auprès de ceux qui ne supportent pas l’enfermement et juge bon de ne pas intervenir, consciente de ne pas avoir les armes nécessaires pour rassurer qui que ce soit.
De toute façon, la chute d’un portefeuille à ses pieds détourne tout à fait son attention de lui. Du coin de l’œil, elle voit une carte s’en échapper, mais se concentre sur le cuir pour ne pas alerter l’homme (@Augustin Esposito) qui la devance. Elle lui sourit en retour : « C’est moi. » Comme elle s’est à peine inclinée, elle amorce un petit mouvement de recul, feint de marcher sur la carte égarée sans s’en apercevoir, puis de sentir quelque chose sous sa chaussure. « Oups. » s’excuse-t-elle en se penchant enfin – et en la ramassant, elle a tout le loisir de saisir furtivement le nom qui y figure. Elle remercie la jeune femme rousse pour les gâteaux, sincèrement et avec une arrière-pensée tout à la fois : il s’agit de se donner un air distrait, peu intéressé par sa trouvaille, tandis qu’elle restitue à l’homme sa carte de mutuelle. Sa première intuition en le dévisageant a sans doute été la bonne. Esposito. Tout ressurgit. Ce nom a bercé une grande partie de son apprentissage à l’Académie de Police et le Sphinx s’agite en brassant les souvenirs liés à cet infernal dossier. « J’espère que vous n’aurez pas à vous en servir prochainement. » badine-t-elle en essayant à son tour de converser avec légèreté maintenant que les pleurs de l’enfant se sont taris.
Mais d’autres pleurent encore, à leur façon. Le futur papa (@Alejandro Flores) surgit à ses côtés, et toutes adorables qu’elles soient, ses babines chocolatées ne manquent pas de proférer une vilaine insulte qui lui fait moqueusement lever les yeux au plafond : « Je me demande bien pourquoi on ne laisse jamais les mères tranquilles là où elles sont. » plaisante-t-elle tandis qu’il menace les dieux savent qui à travers le haut-parleur. « Je vais sans doute vous paraître impertinente et bonne à saucissonner, mais vous feriez mieux de respirer plus profondément. Vous paniquez, cela se voit. Respirez. Monsieur – elle désigne Augustin Esposito – vous aidera sans doute à vous détendre en vous promettant de vous inviter au restaurant mexicain… » On peut toujours essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Ven 31 Aoû 2018 - 19:33


En apesanteur


Un homme (Clarence) s’avère sympathique et réconfortant. Oui, c’est vrai, une heure c’est beaucoup trop, c’est digne d’un mauvais scénario… Tandis qu’il aligne les plantes, Leif murmure, moyennement convaincu, le sourire un peu pâle. « J’espère que vous avez raison. » Vous avez raison, pas vrai ? Et puis il lui parle des plantes d’une amie. C’est gentil… mais je verrai… je les préfère en plastique. » Des vraies plantes, c’est trop de responsabilité. Les synthétiques ne demandent qu’un coup de plumeau et n’ont même pas besoin de terreau !

Et voilà l’homme qui se détourne, retrouve son bébé et sûrement la mère de ce dernier. Leif décide de se caler dans un coin de leur cellule ; peut-être fera-t-il un avec les cloisons et pouf, dehors ! Non ? Il tente. Bien droit, le dos plaqué contre une paroi. Dehors, dehors... Il ferme les yeux, se concentre sur sa litanie, cherche des images rassurantes, pas des arguments dédramatisants. Dehors, dehors... Il imagine le parking aux lignes blanches, bleues et jaune suédois. L'air enfin libre, le bruit métallique des caddies. L'illusion l'engloutit doucement. Le calme, aussi. Surtout. Et parce qu'il sent presque le vent le traverser, il se permet de héler l'hispanique : « Madame (Gamze) a raison... vous êtes vraiment trop tendu, vous devriez tester l'acupuncture, vous verrez, ça fait des miracles... je vous offre la première séance... »

(Leif s'auto illusionne et ça le calme. Libre à vous d'être aussi atteint. sisi )



Revenir en haut Aller en bas
Clarence Birdwhistell
Clarence Birdwhistell
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Nao.
CREDITS : ava. (c) eilyam| icons (c) vocicus | signa (c) endlesslove | crackship (c) hedge.
FACE : Tom Hiddleston
DOLLARS : 1292
SACRIFICES : 525
PORTRAIT : en apesanteur - ft. too many people  Tumblr_phvaqyszci1s496uio1_500
ANNEES : 41 ans
CŒUR : Le palpitant qui déraille, emmêlé au creux d'une épaisse crinière rousse.
RÉINCARNATION : {Gwydion} Trickster celtique. Dieu de la magie, des sciences, de la poésie. Maître des illusions et de la métamorphose. Héritier, puis roi du Royaume de Gwynedd. Caer Gwydion est le nom de la voie lactée chez les Gallois. Certains croient que les récits du roi Arthur seraient en fait au sujet de Gwydion.
TALENT(S) : Illusions + manipulation des connaissances + vérité occulaire + animorphose (loup)
FACTION : An Riocht ; sujet
OCCUPATION : Réalisateur et producteur reconnu. Directeur d'une boîte de production télévisuelle et cinématographique majeure(Clover Studios).
GENÈSE : Primus. Sixième phase.
TALON(S) D'ACHILLE : Annalisa et leurs enfants. L'orgueil. Le surmenage. Devoir compter sur une alternative divine des antidépresseurs. La dualité entre le Dieu et l'humain.
JUKEBOX : Live to Rise (Soundgarden) | Zenith (Ghost) | Knights of Cydonia (MUSE) | Ballad of a Poet (Our Lady Peace) | In the End (Linkin Park)
RUNNING GUN BLUES : en apesanteur - ft. too many people  NWBkwSZc_o
I fell in love with her courage, her sincerity, and her flaming self respect. And it's these things I'd believe in, even if the whole world indulged in wild suspicions that she wasn't all she should be. I love her and it is the beginning of everything.

en apesanteur - ft. too many people  Tumblr_p6pjrfCQGU1xp1j77o1_500
« I like the stars. It's the illusion of permanence, I think. I mean, they're always flaring up and caving in and going out. But from here, I can pretend...I can pretend that things last. I can pretend that lives last longer than moments. Gods come, and gods go. Mortals flicker and flash and fade. Worlds don't last; and stars and galaxies are transient, fleeting things that twinkle like fireflies and vanish into cold and dust. But I can pretend.»

en apesanteur - ft. too many people  Tumblr_pawned2Y211tcg2tuo2_540
« Through the blur, I wondered if I was alone or if other parents felt the same way I did - that everything involving our children was painful in some way. The emotions, whether they were joy, sorrow, love or pride, were so deep and sharp that in the end they left you raw, exposed and yes, in pain. The human heart was not designed to beat outside the human body and yet, each child represented just that - a parent's heart bared, beating forever outside its chest. »



en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Sam 1 Sep 2018 - 2:08



en apesanteur
Clarence & des gens
>

Les plantes en plastique ? Tu n’aimes pas spécialement juger les goûts anodins des autres (ils ne te concernent pas, après tout), mais celui-ci est un peu particulier. Pourquoi préférer l’artificiel au véritable ? Alors que tu t’apprêtes à répondre à l’homme que de vraies plantes pourraient peut-être l’aider à se calmer si l’angoisse est naturelle chez lui, Anna t’interpelle. Donc tu laisses tes mots pendre au bout de tes lèvres et tu vas t’asseoir à côté d’elle – parce que lorsqu’Anna demande, elle obtient –, bras contre bras. Le petit ne tarde pas à migrer des bras de la mère aux tiens ; le gros nuage gris semble être passé quand il se blottit contre toi, gazouillant un tout petit peu malgré la fatigue évidente. Ça te fait sourire ; comme tous les enfants, il a une bien meilleure mine quand il ne pleure pas.
Et puis, ton cerveau prend un peu de temps à analyser tous les mots qu’Anna te glisse et quand il comprend finalement, un grand sourire illumine ton visage et un petit rire heureux fend tes lèvres. Ta main se pose tendrement sur le ventre de l’aimée. « Vraiment ? », demandes-tu avec une touche de fierté et d’incrédulité même si tu t’en doutais depuis l’appel d’Askja. T’avais vu tous les symptômes qu’elle éprouvait aussi, mais une partie de toi ne voulait pas être trop anticipatif avant d’être certain. « On va être quatorze, c’est d’une très grande maison dont on va avoir besoin ! », lance-tu joyeusement avant de lui coller un gros baiser sur la joue.

Soudainement, le bruit des caddies qui roulent, s’entrechoquant les uns contre les autres lorsqu’ils sont rangés, et la caresse du vent te surprennent. Les sourcils froncés, tu détournes momentanément ton attention. Ce n’est pas la réalité Et ces illusions ne viennent pas de toi. De qui, alors ? Ça t’amuse d’essayer de deviner qui en est la source. Tu pourrais choisir de les bloquer, mais ça te rassure, ce contact artificiel avec l’extérieur. Doucement, tu serres Sveinn contre toi, embrasse le haut de sa petite tête. « Tu vas avoir un p’tit frère ou une p’tite sœur, p’tit bonhomme. » Tu sais qu’il ne comprend pas tout ce que tu lui dis, mais les mots « frère » et « sœur » récoltent une exclamation enjouée.
T’as le cœur qui bat vite, mais plus pour les mêmes raisons.


(c) DΛNDELION

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


Your zenith fades into eternity.
Clarence ☽ We conquered a magic, we counted the stars. Deciphered the clockwork, enacted this farce. Devoured by shadows, we cling to the light. Deluded by wisdom, the bringer of night.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Sam 1 Sep 2018 - 12:23

en apesanteur - ft. too many people  FearfulUnevenGelding-max-1mb


L’épisode portefeuille n’est pas fini, de toute évidence, lorsque la jeune femme se baisse à son tour pour ramasser quelque chose. Elle se relève et lui tend sa carte de mutuelle avec une expression désolée, et lui sourit aimablement en lui souhaitant implicitement bonne santé. Que voilà une personne agréable. « Merci beaucoup, » répond-il en lui adressant un sourire chaleureux avant de ranger la carte dans son portefeuille. L’homme a la casquette semble s’être un peu calmé, tout comme le bébé. Par contre c’est au tour de l’hispanique de laisser aller sa nervosité, et Augustin fronce un peu les sourcils en le regardant. Sa tête lui dit quelque chose… il a forcément dû le croiser déjà. Il laisse passer les insultes qui ne servent à rien mais la jeune femme qui lui a rendu sa carte se permet de relever son impolitesse avec une pointe d’humour. Avant de proposer qu’Augustin lui-même ne paie le resto. Le banquier hausse les sourcils et adresse à la jeune femme un regard surpris et amusé à la fois, avant de reposer les yeux sur l’hispanique. Il regarde sa montre après cela, et lance avec un petit rire : « Eh bien si on sort de là avant mon rendez-vous, je vous invite tous au restaurant avec grand plaisir. » C’est mal barré, donc il ne s’avance pas à grand-chose.

Le monsieur à la casquette évoque l’acupuncture tandis que le couple discute de choses apparemment intimes, accompagnés par le gamin aux Daims qui a jeté son dévolu sur les dinosaures au chocolat. Aucupuncteur, hmm. Augustin le dévisage un instant, n’aurait certainement pas parié sur ce métier pour ce bonhomme à l’allure décalée, mais se dit que s’ils ont le temps, ils lui demanderait sûrement sa carte. Enfin, s’ils ont le temps… on dirait bien qu’ils auront tout le temps du monde.

Il y a comme un coup de vent alors, et il relève la tête, surpris, cherche l’origine de cette bourrasque. La porte est toujours fermée ; faux espoir. Il ressent les frétillements de Hermès qui lui indiquent la possibilité que cet événement ne soit pas tout à fait réel, pas tout à fait naturel mais plutôt provoqué par une énergie autre. Il parcourt la cabine des yeux, puis laisse bien vite tomber l’investigation quand un grésillement se fait entendre. Les lumières de la cabine crépitent, s’éteignent puis se rallument.

Et là, la radio revient. Pour le meilleur et pour le pire.

...-coutez Arcadia FM, Arcadia FM, des hits, de l’info, du fun ! Et cette semaine c’est la semaine Tour du Monde avec ce matin la playlist France proposée par votre fidèle Steve, salut Steve ! Salut Angie, et oui on est repartis avec le meilleur des hits français, 30 minutes de son et de découverte rien que pour vous et n’oubliez pas dès 11h30 on braque la banque Arcadia FM donc tenez vous prêts pour tenter de décrocher le nouvel Iphone – et on est repartis tout de suite avec le top des hits historiques, à tout à l’heure Arcadia!

Augustin ferme les yeux de dépit quand résonnent dans la cabine les premières notes de Sensualité d’Axelle Red. Ce n’est pas qu’il n’aime pas la chanson – elle n’est pas formidable, mais c’est le genre de chansons que tout le monde dans l’hexagone chante avec autant de plaisir que de honte – mais franchement, ils ne pouvaient pas trouver mieux pour représenter le pays ? Heureusement, ici peu de gens comprennent la langue de Molière, mais il n’empêche que de tout ce qui pouvait refonctionner dans la cabine il fallait que ce soit la radio. Sérieusement ?
Tant pis, il ne peut pas s’empêcher de fredonner les paroles du refrain. C’est trop entêtant. Sen-su-waalité.



 
Revenir en haut Aller en bas
Annalisa Birdwhistell
Annalisa Birdwhistell
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Illabye
CREDITS : Morrigan (ava) + aurabb(gif profil)
FACE : Anastasia sidorova
DOLLARS : 1173
SACRIFICES : 438
PORTRAIT : en apesanteur - ft. too many people  Tumblr_pou9xbpGP81v2g9l8o2_500
ANNEES : 33 ans
CŒUR : Mariée à Clarence Birdwhistell
RÉINCARNATION : Nerthus, Déesse terre-mère Nordique. Reine de Vanaheim
TALENT(S) : géokinésie (actif) elle maitrise l'élément terre, peut creuser des failles, provoquer des tremblements de terre, la soulever, la modeler ~ chlorokinésie (actif) Anna peut faire pousser des plantes, plus ou moins grandes plus ou moins denses, empoisonnées ou inoffensives ~ insémination divine (actif) elle contrôle sa propre fertilité et la gestation peut être plus rapide si elle le désire ~ Insémination divine II (inactif) elle peut contrôler la fertilité d'une femme en faisant durer la phase ovulatoire de son cycle jusqu'à une naissance
FACTION : traitre de la Bratva, désormais neutre protégée par la Nuova Camorra
OCCUPATION : Mère au foyer, d'une famille réunie de 11 enfants
GENÈSE : primus, stade 6
TALON(S) D'ACHILLE : ses enfants, Clarence, ses amis
JUKEBOX : vor i vaglaskogi - Kaleo || Eivør - Í Tokuni
RUNNING GUN BLUES :
en apesanteur - ft. too many people  181220102813140357 en apesanteur - ft. too many people  1903301153549131

I breathe in color, I capture flavours
seduced by the light of butterflies


Mother earth Nerþus
en apesanteur - ft. too many people  Dbe131553ef57d6231c6b05de317a99e
Birds and butterflies, Rivers and mountains she creates. But you'll never know. the next move she'll make. You can try but it is useless to ask why. Cannot control her. She goes her own way


en apesanteur - ft. too many people  Fb564ddd2abb397cf50655b40208cfd0
A magic sea well hidden - no human knows its way, at an island in the ocean - from there she begins her journey. She rides among the humans - those honoured by her stay, she brings to all those people joy and harmony. Mother Earth, Nerthus - the eldest of the Wans. On your bless our lives depend. Holy mother of nine daughters - they all inhereted your strenght.
en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Dim 2 Sep 2018 - 22:10

en apesanteur - ft. too many people  Tenor


Perdre son sang froid, étape deux. Ça lui rappelle ce film qu'elle a regardé lors d'un blizzard dans sa ville natale, d'une équipe de foot coincée dans les hauts plateaux de la cordillère des Andes après un crash en avion. Le mexicain insulte leur correspondante, ce qui glace le sang d'Anna qui bouche les oreilles au petit ; ne désire pas qu'il reçoive ces mauvaises ondes, qu'il entende la colère sous peine de le faire encore pleurer. Un chocodino piqué par ci par là, le chocolat ravi les cœurs et elle en est contente, Anna. Pour continuer dans les choses que l'on souhaite positives, l'annonce de sa grossesse à Clarence rajoute un peu plus d'émotions. Ça la soulage, de pouvoir le lui dire quand que la savoir enceinte le fait paniquer, parce qu'ils sont coincés dans un ascenseur et qu'ils ne peuvent même pas savoir s'ils vont s'en sortir vivants ou pas. Dans le cas contraire elle aura au moins eu l'occasion de lui annoncer la nouvelle. Sveinn sans comprendre ce qu'il se passe semble ravi d'entendre ce que Clarence lui annonce, ses gazouillis arrachent un sourire à Annalisa qui pose un baiser sur le front de son fils et en dérobe un au bout des lèvres de Clarence. Elle soupire doucement, pose sa tête sur l'épaule de son aimé et il n'y a plus... Qu'à attendre ? Chacun tente de faire quelque chose pour se calmer, Y compris cet homme @Leif Nyström  qui semble avoir un don pour changer la réalité. Annalisa l'observe, Nerthus pense aux aux rejetons d'Ymir capables de faire ce genre de chose. Mythologie scandinave au hasard, ce sont les histoires qu'elle raconte à ses enfants soit dit en passant, il y a tant de mythes avec des Jötnar. La jeune femme ne réagit pas, ignore encore trop de choses en ce monde, mais s'il parvient à rester calme, alors tout va bien ; car c'est peut être qu'une question de temps avant que l'enfermement ne les rende tous fous.

Enfermés, dans une boite.

L'électricité qui déconne, la ventilation ne semble plus marcher. Ventilation, air, oxygène. Annalisa réagit alors, la panique des uns et des autres consomme trop de leur réserve, ils ont besoin de la renouveler pour garder les idées claires. Une heure c'est trop, d'autant plus que c'est sans doute le minimum qu'ils ont envisagé de dire pour ne pas les faire paniquer. A cela ajouter le retard habituel, les procédures. Elle se lève, laisse Sveinn dans les bras de son père et observe le plafond. Il devrait y avoir une ouverture par là. Le regarde de la jeune femme se pose sur la personne qui se trouve assez proche d'elle, le type qui avait donc gentiment proposé d'inviter tout le monde au restaurant @Augustin Esposito «  Pourriez vous me faire la courte échelle , Je voudrais ouvrir le toit, qu'on puisse avoir de l'air avant de perdre les pédales »

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


NERTHUS & GWYDION

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alejandro Flores
Alejandro Flores
- EL PAPA CHAT -
BLAZE : Jojo
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 13903
SACRIFICES : 4944
PORTRAIT : en apesanteur - ft. too many people  3785dcdea67150afc382cb7bf951d447
ANNEES : 41 ans.
CŒUR : (Fiancé) Fusion quasi totale entre la Guerre et la Mort
RÉINCARNATION : (Ah Puch) Dieu Maya de la Mort, seigneur du Metnal
TALENT(S) : (Découpe charnelle) Doigts pareils à des scalpels (Aspiration vitale) L'eau du corps absorbé, laissant l'autre pareil à un désert. (Animorphose) Petit chat devenu jaguar (Croque-Mitaine)
FACTION : (Commandante de la Calavera) Qu'il partage avec un Dieu vorace et qui ne s'arrêtera devant rien.
OCCUPATION : Professeur de Vale Tudo.
GENÈSE : (Primus) stade 6
TALON(S) D'ACHILLE : Les p'tits chats de la Cala + Son orgueil à la limite de la connerie + La perte de contrôle sur son dieu suite au départ de son compagnon + Lui, même à des milliers de kilomètres
JUKEBOX : Sous les Arcades + Fauve
RUNNING GUN BLUES :

en apesanteur - ft. too many people  181029100640739346
"SO MUCH WAS SAID IN THE UNSAID"



en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Lun 3 Sep 2018 - 0:44




@Clemens Jones qui réclame ses daims. Mais va te faire foutre gamin, le paquet est à moi et en plus, y’en ah puch.  Enfin y’en a plus quoi.  Dernier chocolat entre les lèvres, j’ai envie de tout exploser dans la cage métallique mais la gazelle @Gamze Hale se rapproche et tente de me calmer à coups de mièvreries. Respirer ? Et je fais quoi la MADAME JE SAIS TOUT, je respire pas peut-être ?! Bordel de gringa qui se pense médecin alors que clairement, vu la gueule de ses cheveux, elle devrait plutôt apprendre à se coiffer. Je me recule, la regarde droit dans les yeux, les lèvres trop chocolatées pour faire peur à qui que ce soit et… @Leif Nyström qui me propose une séance d’acupuncture. Bien. Bien.Bien. Bien.

Là je ne respire plus du tout.

« Et moi j’vous offre un aller direct pour le fleuve d'à côté, ça vous dit ? Même pas de frais de livraison, gratuit et…

Et la musique. Qui retentit. Et du vent qui s’immisce. Mais la musique qui est bien plus importante. Plus intrigante. Incompréhensible. Mais tellement cool dans ses sons que j’en oublierais presque la fin qui gronde.

« Mais….

Et l’oreille tendue Alejandro, le paquet de daim qui tombe sur le sol, quasi vide et…

« Qui connait cette chanteuse ?!

Clairement c’est surement l’information la plus importante de la journée, même si la rousse @Annalisa Fjalarsdottir vient déranger ta découverte musicale en demandant de l’aide pour ouvrir l’ouverture du plafond.Et la musique qui grésille. Oh non, si triste petit Alejandro....

« La courte échelle ? Il vous faudrait une grue pour vous hisser jusqu’à là haut vu votre…. taille.

Et Alejandro Flores qui juge tellement fort. Les yeux qui regardent de haut en bas la rouquine, accule l’autre homme @Augustin Esposito du même regard puis enfin @Clarence Birdwhistell. Puis le bébé.

« Au pire, on lance le gamin au plafond là, et on voit si ça ouvre une trappe... J'ai vu ça dans les indestructibles. Ça a fonctionné.

Et avoir l’air le plus sérieux du monde. Et être prêt à s’en prendre plein la tronche par la moitié de la cage d’acier.

« Clemens est médecin au pire, il soignera le bébé !"

Et wink wink a @clemens jones en passant, histoire de foutre la merde.

Round 1 - Mexique 1point, Amérique 0.

 

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


ray of fucking sunshine


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clemens Jones
Clemens Jones
- CRY OF THE MARTYRS -
BLAZE : rage
CREDITS : ava: jan ♥ & co: rage. code signa: solosands
FACE : dane dehaan
DOLLARS : 1351
SACRIFICES : 566
PORTRAIT : en apesanteur - ft. too many people  Tumblr_nr23jwNPmE1tbjuy7o3_400
ANNEES : 33 années et pourtant un visage de gamin.
CŒUR : incapable de mettre un mot encore dessus, effrayé d'avouer ce qu'il sait déjà. le palpitant ne blesse plus, il aime.
RÉINCARNATION : simple mortel doté d'un pouvoir de guérison.
TALENT(S) : prophète aux mains salvatrices, adoucissant les maux et collectionnant les blessures. Son sang précieux, drogue certain, guérit les blessures et tue les dieux.
FACTION : la Calavera, ceux qui ont bien voulut de lui.
OCCUPATION : Soldado sortant du repos forcé, guérisseur du commandate sur la touche.
GENÈSE : conscient depuis l'enfance d'être doté de pouvoirs surnaturels, il connait l'existence des dieux depuis son arrivée à Arcadia.
TALON(S) D'ACHILLE : la solitude, le rejet. Aura.
JUKEBOX : way out there - lord huron // the dark side - muse
RUNNING GUN BLUES : en apesanteur - ft. too many people  B2777c0879bfa482419317ed586a779f

SEEK AND DESTROY
maldwyn jones I
ψ
ONE EYED HOUND
gamze hale
ψ
THE DARK SIDE
maldwyn jones II
ψ
WICKED ONES
aura sciarra I
ψ
GUIDING LIGHT
maria magdalena asturies
ψ
AFTER ALL
aura sciarra II
ψ
THE DAWN WILL COME
maldwyn jones III
ψ
FAMILIA
alejandro flores
ψ
OUT OF MY MIND
aura sciarra III
ψ
THE MEPHISTOPHELES OF LOS ANGELES
aura sciarra IV
ψ
CHERRY BLOSSOM
aura sciarra V (ft. gus)
ψ
champion
maldwyn jones IV


(+ en apesanteur)
( + salvame)



en apesanteur - ft. too many people  Empty
en apesanteur - ft. too many people - Dim 9 Sep 2018 - 18:29


en apesanteur
Les choses commencent à s’envenimer. En tout cas, c’est ce qu’il réalise en relevant le nez vers les autres. Non seulement les plantes étaient sur le sol et l’ascenseur menaçait, toujours de tomber, mais chacun vaquait à son affaire, et ça devenait juste chiant. Entre les futurs parents et leur bonheur à vomir mélangé à leur peur de se casser la gueule, au riche qui proposait même de se faire une petite bouffe pendant que le grand mec se calmait un peu, c’était le bordel. AH, et puis y’a Alejandro qui commençait à s’exciter aussi… Et ça n’allait pas être très beau à voir; Pour bien faire c’est le moment où la radio revient, balançant à ses oreilles déjà agressées une chanson qui participe un peu plus à l’ambiance oppressante. Mais la rousse, elle a une bonne idée. Ouvrir la trappe, c’était gagner un peu d’air et un peu de liberté, même si c’était minime, Clemens était tout à fait d’accord avec elle.. Mais avec sa taille il n’allait pas servir à grand chose le nabot… Et peut-être que la rousse non plus. En revanche, Gamze, vu la perche qu’elle était, pourrait aider non ? En ronchonnant il se lève, laissant un peu de place pour la manoeuvre qui allait suivre.

« Peut-être que tu peux y arriver toi, nan ? » dit-il en tournant la tête vers @Gamze Hale. C’était même certain, ils y arriverait avec l’aide d’un des hommes ici. Même le père de famille était gigantesque après tout.

C’était sans compter sur l’idée lumineuse d’@Alejandro Flores, qui aurait presque réussi à le faire rire , s’il n’était pas aussi nerveux, en dessus de son masque neutre. Ce n’était pas la situation dans laquelle il pensait se trouver aujourd’hui, ni aucun autre jour de sa vie d’ailleurs. Surtout pas maintenant, où il mettait sur ses épaules le sort des autres en vendant ( un peu) la mèche.

« Me regardez pas ... j’suis pas médecin pour un sous, il plaisante ! »

Non mais et puis quoi encore, il voulait pas non plus qu’ils sautent tous dans la cabine pour la faire tomber en espérant très très fort qu’il puisse soigner tout le monde ? En plus, pas certain qu’un mioche, aussi résistant soit-il, puisse être soigné après s’être fait défoncé le crane contre un plafond métallique. Certes, Clemens avait vu les indestructibles aussi… Mais il doutait, vraiment, de la faculté du gamin à se transformer en quoi que ce soit. Son pouvoir ? Surement ses pets malodorants… Et c’est tout.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

☩ sabbra cadabra ☩
I feel so good, I feel so fine Love that little lady, always on my mind She gives me loving every night and day Never gonna leave her, never going away I feel so happy since I met that girl When we're making love it's something out of this world It feels so good to know that she's all mine Gonna love that woman till the end of time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
en apesanteur - ft. too many people -

Revenir en haut Aller en bas

en apesanteur - ft. too many people

 :: terminés
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ★ GLAMOUR PEOPLE
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» 'India has the highest number of hungry people on earth'
» People Help The People (PV)
» People do not die from suicide, they die from sadness ○ Rahel & Ether

Sauter vers: