CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

Happy Hour [PV Alejandro]

 :: terminés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Célestine Beauchamp
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Sweetie Plum
CREDITS : fae pour l'avatar
FACE : Jodie Comer
DOLLARS : 1370
SACRIFICES : 211
PORTRAIT :
ANNEES : 25 ans
CŒUR : Célibataire papillonnant à la fois chez les femmes et les hommes.
RÉINCARNATION : une nymphe, ces jolies créatures très (trop) souvent courtisées par les divinités grecques.
TALENT(S) : Contrôle des plantes, possibilité de se changer en abeille mais aussi une jeunesse presque éternelle dont elle n'a pas encore conscience à cause de sa jeunesse.
FACTION : Aucune pour le moment. Elle trouve les dieux beaucoup trop centré sur eux-mêmes et non sur l'essentiel à savoir protéger l'environnement.
OCCUPATION : Informaticienne dans une start-up spécialisée dans les différentes mesures en faveur de l'environnement.
GENÈSE : Comme toutes les nymphes, elle est consciente de sa nature et le vit bien.
TALON(S) D'ACHILLE : Elle est très sensible à la pollution comme toutes les nymphes.
Happy Hour [PV Alejandro] - Dim 12 Aoû - 18:55




Happy Hour
Célestine • @Alejandro Flores
Je pense que je n'ai pas arrêté de secouer la tête lorsque j'ai regardé l'heure aujourd'hui. J'ai accepté d'aller prendre un verre avec Alejandro Flores ce soir. Mais qu'est-ce qui m'a pris ? Sur le moment, cela me pensait être une idée géniale : c'est toujours sympa d'aller boire un verre (ou deux) (voir un peu plus si je me fis à mon sang britannique qui coule dans mes veines) avec quelqu'un. Mais quand j'ai dit oui, je crois que j'ai oublié qu'il s'agissait du type qui m'a demandé de faire des gosses à peine deux heures après notre rencontre. Je ne pense pas que j'ai besoin qu'on me dise que j'ai été très logique sur ce coup-là. Je m'en suis rendue compte toute seule comme une grande.

Et bien sûr, le coup classique : j'ai failli louper l'heure alors que j'ai passé ma journée à regarder l'horloge de mon appart'. Mais, je suis contente, je n'ai pas chercher en vain mes clés. Parce que, si cela avait été le cas, j'aurais très certainement glissé sur mon parquet fraîchement lavé à courir partout pour les trouver. J'ai pris le soin de prévoir un minimum mes vêtements (short et chemisette verte) et mes affaires avant de me lancer dans mes tâches ménagères. Et je dois admettre que cela m'a très certainement sauvé pour que je puisse mettre les voiles de mon appartement rapidement.

Heureusement pour moi, le lieu dans lequel je dois retrouver Flores est proche de mon lieu de travail. Je connais donc plus qu'assez le trajet pour emprunter les raccourcis nécessaires pour arriver avant lui. Faut dire aussi que j'ai déjà fait quelques courses à pied pour arriver à l'heure lorsque j'ai des pannes de réveil...

Une fois sur place, ne voyant pas Flores, je regarde ma montre. Dix minutes à attendre avant de pouvoir profiter de l'happy hour. Puisque le service est au bar, je me décide de m'installer à une table en hauteur légèrement à l'écart mais visible depuis l'entrée. J'attrape un carton de dessous de verre sur une table à proximité. Etant venue à plusieurs reprises ici, je sais qu'il faut attendre le son de la cloche afin de pouvoir profiter des boissons alcoolisées à moitié prix. Peut-être que Flores sera apparu avant le tant attendu tintement...
Fiche codée par NyxBanana

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
:luv:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 5221
SACRIFICES : 2816
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : Dévoré sous un ciel étoilé.
RÉINCARNATION : Ah Puch, Dieu Maya de la Mort et roi du Metnal
TALENT(S) : Découpe charnelle ✙ Croque-Mitaine
FACTION : Calavera ✙ à la vie, à la mort.
OCCUPATION : Capitano ✙ Papà d'un chaton nommé Cala ✙ propriétaire d'un club de Vale Tudo
GENÈSE : Primus, stade 4, conscient
TALON(S) D'ACHILLE : Maladie de Huntington ✙ Joaquin Costilla ✙ la Calavera ✙ Les p'tits chats
JUKEBOX : Soha - Mil Pasos
RUNNING GUN BLUES :


IT'S YOU BECAUSE NO ONE ELSE MAKES SENSE.
"sometimes, i have to take a deep breath and remind myself that not everyone will break me like you did"


CALAVERA TWINS
"Dna doesn't make family"


WIFE & HUSBAND
"Mi Trinidad, mi amiga, mi hermana, mi esposa."




LE PETIT CHAT DE LA CALA
"Ale-Alejandro, come here to eat, we have guacamole ! "


A LA VIDA, A LA MUERTE
"And the death is dying. "



Happy Hour [PV Alejandro] - Lun 13 Aoû - 1:15


gods and monsters

"In the land of gods and monsters,
I was an angel. Living in the garden of evil,"





Historical District à l’heure de pointe. Parfait pour échauffer le coeur et l’esprit. Les voitures vrillent à droite, les insultes fleurissent sur la gauche, et les klaxons accompagnent le tout d’une ritournelle avec toujours une seule note au compteur. Histoire de faire tourner tout le monde fou.

Je passe de trottoir en trottoir, les pieds glissant sur l’asphalte avec légèreté et élégance. Comme un chat. Comme un foutu chat qui a faim et soif. Pas de ronronnement ce soir, ce serait des miaulements plaintifs qui sortiraient de ma gueule si j’avais réellement du félin en moi. Il fait trop chaud, le soleil est brûlant même à cette heure-ci et tout mon corps se dessèche à chaque nouveau pas dans le district. Y’a même pas un pet’ de vent pour me rafraichir et malgré le marcel échancré, rien à faire, je brûle. Putà de maladie. Putà de Dieu à la con.
Quelques regards glissent sur mon torse marbré d’hématomes et de cicatrices, les femmes rougissent, les hommes lèvent le menton. Allez les gringos, gardez vos couilles bien hautes histoire d'avoir assez de cran pour m'attaquer plus tard, car pour l'instant, j'ai rencard !

Glock coincé dans le bas du dos, le bar me tend les bras et je m'engouffre dedans sans chercher des yeux Célestine. J'ai soif et j'ai faim et avant de converser, il faut je nourrisse le divin, sinon, j'donne pas cher de sa peau à nymphe.

" Un mojito et n'importe quoi à manger por favore.
" On parle pas espagnol ici.

Ça commence mal, gringo, j’avais zappé que la Cala avait un peu foutu la merde dans le quartier y’a quelques semaines.

"On parlera espagnol si j’en ai envie."

Croque mitaine de sortie, le barman a les yeux qui s’ouvrent comme deux billes. Il a peur le con, il sait pas s’il doit chialer ou se barrer. Alors il me sort un bocal de chips et des cacahuètes. Ça ira pour l'instant.

« Je… Je vous prépare le mojito et vous… ramène un truc à manger.
« Gracias mi amigo.

Clin d’oeil du p’tit con, se retourner en chopant le bocal et la corbeille de noix et voir que tu es déjà là Célestine, et que tu as du assister à toute la scène sans en comprendre le début ou la fin. Quelques pas plus tard, je m’assois en face de toi et te sers le sourire le plus adorable qui puisse exister. Un vrai gamin alors que je viens juste de faire la nique à un pauvre p’tit humain. Main dans les chips, j'en dévore quelques unes avant de prendre la parole.

« Miss Beauchamp, vous avez déjà commandé ou…. ?

Ou je suis le seul con à attendre mon mojito ?


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


"Tu sais les mots sous mes silences
Ceux qu'ils avouent, couvrent et découvrent."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Célestine Beauchamp
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Sweetie Plum
CREDITS : fae pour l'avatar
FACE : Jodie Comer
DOLLARS : 1370
SACRIFICES : 211
PORTRAIT :
ANNEES : 25 ans
CŒUR : Célibataire papillonnant à la fois chez les femmes et les hommes.
RÉINCARNATION : une nymphe, ces jolies créatures très (trop) souvent courtisées par les divinités grecques.
TALENT(S) : Contrôle des plantes, possibilité de se changer en abeille mais aussi une jeunesse presque éternelle dont elle n'a pas encore conscience à cause de sa jeunesse.
FACTION : Aucune pour le moment. Elle trouve les dieux beaucoup trop centré sur eux-mêmes et non sur l'essentiel à savoir protéger l'environnement.
OCCUPATION : Informaticienne dans une start-up spécialisée dans les différentes mesures en faveur de l'environnement.
GENÈSE : Comme toutes les nymphes, elle est consciente de sa nature et le vit bien.
TALON(S) D'ACHILLE : Elle est très sensible à la pollution comme toutes les nymphes.
Happy Hour [PV Alejandro] - Lun 13 Aoû - 9:24




Happy Hour
Célestine • @Alejandro Flores
Comme prévu, Flores ne tarde pas à faire son apparition. Je pense qu'il s'en fallut de très peu pour que ce soit en fait lui qui arrive avant moi. Quelque part, je me dis que c'est tout aussi bien que je sois arrivée avant lui. Je ne le connais pas tant que ça mais je pense que Flores doit être le genre de type à exploser la messagerie rapidement à cause de l'impatience. Et puis, il y a une question de fierté personnelle : même si je me rends compte que ce n'est pas forcément une idée de génie d'avoir accepter sa proposition, je ne me dégonflerai pas. J'ai dit un truc, j'assume jusqu'au bout.

Je suis sur le point de me lever pour aller le chercher. Cependant, je ne suis visiblement pas assez rapide puisqu'il fonce sur le bar. Je fais la grimace avant de secouer la tête de désespoir. Je suis trop loin pour avoir entendu ce qu'il a dit mais vu l'expression du barman, il a dû lui foutre la frousse de sa vie. Les Dieux je vous jure. Faut vraiment les babysitter et ne pas les lâcher des yeux cinq minutes avant qu'ils fassent le bordel.

Je sourie toutefois à son approche et fais un geste de la main pour le saluer. Bon, au moins, sa discussion à amener les chips et les cacahuètes. Voyons le bon côté des choses.

-Monsieur Flores ! Vous êtes ponctuel !

Sans complexe, je pique quelques cacahuètes avant de répondre à la question.

-Pas encore en fait. Le moitié prix est dans cinq minutes. Je ne vais commander à plein tarif alors qu'il y a la chute des prix bientôt. Vous devez être le seul à avoir commander.

Un regard dans la salle suffit pour comprendre que je ne suis pas la seule dans ce cas. Il ne faut jamais trop presser à commander.

-Par contre, je ne sais pas ce que vous avez dit au barman mais vous avez l'air de lui avoir foutue une sacrée frousse.

Un coup d’œil discret en direction du bar me prouve que l'homme est toujours rigide suite à sa discussion avec Flores. Prenant des chips afin de me donner du courage, je parviens à dire.

-Vu l'endroit où nous nous trouvons, je pense que nous pouvons laisser tomber le Miss Beauchamp.

Parce que bon, si je l'appelle par son prénom et lui par "Miss Beauchamp", cela va finir par attirer l'attention. Et franchement, un seul barman terrorisé par mon compagnon d'un soir ça suffit amplement.

Coupé dans mes réflexions, la sainte cloche retentit dans le bar.

-Happy Hour ! Je vais attendre un peu avant d'aller me chercher mon Baileys Irish Cream.

Choix britannique qui rendrait fier mon père s'il savait ce que j'avais choisi. Mais bon, va falloir attendre un peu qu'il y a moins de monde au comptoir pour commander.

-Par curiosité, vous avez demandé quoi ?

J'ai conscience que ma certaine connaissance des alcools pourrait me faire passer pour une alcoolique. Mais, à mon corps défendant, il y a encore pas si longtemps, je faisais les soirées étudiantes. Cela aurait été triste de ne pas apprendre un ou deux trucs.
Fiche codée par NyxBanana

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
:luv:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 5221
SACRIFICES : 2816
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : Dévoré sous un ciel étoilé.
RÉINCARNATION : Ah Puch, Dieu Maya de la Mort et roi du Metnal
TALENT(S) : Découpe charnelle ✙ Croque-Mitaine
FACTION : Calavera ✙ à la vie, à la mort.
OCCUPATION : Capitano ✙ Papà d'un chaton nommé Cala ✙ propriétaire d'un club de Vale Tudo
GENÈSE : Primus, stade 4, conscient
TALON(S) D'ACHILLE : Maladie de Huntington ✙ Joaquin Costilla ✙ la Calavera ✙ Les p'tits chats
JUKEBOX : Soha - Mil Pasos
RUNNING GUN BLUES :


IT'S YOU BECAUSE NO ONE ELSE MAKES SENSE.
"sometimes, i have to take a deep breath and remind myself that not everyone will break me like you did"


CALAVERA TWINS
"Dna doesn't make family"


WIFE & HUSBAND
"Mi Trinidad, mi amiga, mi hermana, mi esposa."




LE PETIT CHAT DE LA CALA
"Ale-Alejandro, come here to eat, we have guacamole ! "


A LA VIDA, A LA MUERTE
"And the death is dying. "



Happy Hour [PV Alejandro] - Lun 13 Aoû - 9:49


gods and monsters

"In the land of gods and monsters,
I was an angel. Living in the garden of evil,"





Ponctuel. Et ça te surprend visiblement ! Y’a une montre interne dans ce corps Célestine, obligé pour ne pas manquer la prise de calmants et les réunions interminables de la Calavera. Arriver en retard à un meeting de Costilla, c’est comme se prendre un coup de couteau dans le flanc droit, ça fait très, très mal. Tu me piques quelques cacahuètes et je feins l’indignation avant de t’accompagner et d’en prendre une grosse poignée. Bordel de faim, plus la maladie progresse, plus elle est dévorante. Comme si Ah Puch, pour protéger son vassal, lui quémandait de le nourrir encore et encore et encore, sans pause ni temps mort. La bouche pleine de chips, pris en flagrant délit de gaminerie, j’arque un sourcil sur l’évocation des happy hours. Ah ouais, pas con ça. Je n’avais pas tilté à cette information, toujours trop pressé, la peur de mourir affamé et assoiffé grouillant dans mes entrailles comme des vers dans un cadavres.

« Oh, il était de mauvaise humeur, je lui ai fais une blague et… J’n'ai pas un humour très fin.

C’est le cas de le dire Jan. Tes blagues font souvent rire que toi, trop morbides, trop sanglantes, réveillant trop de souvenirs parfois. Chips dans ta main, nouvelles poignée de cacahuète dans la mienne, j’acquiesce du chef face à ta requête. Okey, Célestine ça sera ! Frontière de dépassée, peut-être bien qu’au fond, tu vas m’apprécier… Une clochette retentit - ça me fait penser à la minuscule qui pend à mon cou depuis mon adolescence. Jan qui débarque dans les couloirs silencieux du QG, on entend sa clochette qui tinte, comme un petit chien qui débarque sous l’appel de son maitre.

« Un mojito…

Erreur ? Tu vas te foutre de ma tronche ? L’alcool et moi, ça fait 15. Je ne suis pas connaisseur et ça ne m’intéresse pas. Le capitano de la Calavera ne doit pas boire, il n’en a pas le droit. Car l’alcool fait perdre les moyens et le contrôle. Et toi, Alejandro, c’est pas ce que tu veux ce soir. Tu veux ni faire un massacre, ni tomber sous le glas de ton propre combat.

"... Mais après ce sera jus de fruits et eau pétillante !

Que je te balance en dévorant la fin des chips. Bocal trop petit pour appétit trop grand.

« Baileys Irish Cream… D’où venez vous Célestine ? Enfin… Vous êtes de quelle origine ?

Pas mexicaine, c’est sûr. Ni sud américaine vu ton teint palichon et tes cheveux blonds. Mais ça m’intrigue, entre le patronyme et la boisson commandée… Ça pue l’Irlande ou l’Angleterre ça… Heureusement que me plans de mariage on été abandonné, Joaquin ne s’en remettrait pas, d’une femme avec du sang irlandish dans les veines… Roukie lui suffit.


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


"Tu sais les mots sous mes silences
Ceux qu'ils avouent, couvrent et découvrent."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Célestine Beauchamp
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Sweetie Plum
CREDITS : fae pour l'avatar
FACE : Jodie Comer
DOLLARS : 1370
SACRIFICES : 211
PORTRAIT :
ANNEES : 25 ans
CŒUR : Célibataire papillonnant à la fois chez les femmes et les hommes.
RÉINCARNATION : une nymphe, ces jolies créatures très (trop) souvent courtisées par les divinités grecques.
TALENT(S) : Contrôle des plantes, possibilité de se changer en abeille mais aussi une jeunesse presque éternelle dont elle n'a pas encore conscience à cause de sa jeunesse.
FACTION : Aucune pour le moment. Elle trouve les dieux beaucoup trop centré sur eux-mêmes et non sur l'essentiel à savoir protéger l'environnement.
OCCUPATION : Informaticienne dans une start-up spécialisée dans les différentes mesures en faveur de l'environnement.
GENÈSE : Comme toutes les nymphes, elle est consciente de sa nature et le vit bien.
TALON(S) D'ACHILLE : Elle est très sensible à la pollution comme toutes les nymphes.
Happy Hour [PV Alejandro] - Lun 13 Aoû - 10:52




Happy Hour
Célestine • @Alejandro Flores
Quand Alejandro m'explique pourquoi le barman fait cette tête, mon visage prenne une mine suspicieuse.

-Je vois... Enfin non, je vois pas mais je crois que je ne veux pas savoir.

Si le barman a eu un truc du même style que moi la dernière fois, je ne veux définitivement pas savoir ce qu'il a dit. Bon, il n'a pas dû lui demander des bébés comme pour moi parce que je pense que c'est biologiquement impossible qu'ils en aient tous les deux (enfin je crois. Je ne connais pas assez ce barman pour dire le contraire.). Mais quand même, je pense que l'ignorance dans ce cas précis a du bon.

-Si vous pouviez juste éviter de trop l'effrayer. Ce serait dommage qu'il renverse de la boisson à cause de tremblement incontrôlé.

Outre le fait qu'il ne faut pas gâcher, je ne tiens à avoir une impression poisseuse d'alcool jusqu'à ce que je puisse rentrer chez moi et me changer.

-Mojito ? Hum... Personnellement, je ne suis pas fan mais je dois admettre que pour en avoir gouter ici, ils sont pas mauvais.

Entre les fêtes étudiantes et les fêtes entre collègues, je pense que j'ai dû faire une grande partie de la carte. En signe de paix, je lève les mains pour faire des gestes d'apaisement.

-Vous faites ce que vous vous voulez, hein. Je pense que vous êtes assez grand pour choisir ce que vous buvez. J'ai pour principe de n'intervenir dans les consommations que lorsqu'une personne est sur le point de vomir. Il n'y a rien de pire qu'une personne qui boit excessivement je trouve.

Je prends une moue dégoutée en pensant à la personne qui m'a vomi dessus à ma première soirée étudiante. Franchement, ce genre d'expérience vaccine à jamais de boire trop d'alcool.

Je ne retiens pas une expression surprise lorsque j'entends me demander d'où je viens. Je pensais sincèrement que la question arriverait plus tôt. D'habitude c'est le cas.

-Pas de France si c'est la question. Enfin si mais ça remonte à quelques générations.

Je n'ai pas le temps d'en dire davantage que le barman vient apporter le mojito de Alejandro et apportait à manger. Ne voulant pas rater l'occasion, j'en profite pour commander la boisson précédemment choisie avant qu'il reparte. Il semble plus que empressé à me servir en voyant qui est mon compagnon de table.

-Ok, faites comme si j'avais rien dit tout à l'heure. C'est la première fois que je vois servir avec autant d'empressement.

Il ne faut pas faire la fine bouche au vu de l'avantage que la petite frayeur qu'il lui a donné. Surtout lorsqu'il s'agit d'un jour où il y a un peu de monde.

-Ou en étais-je ? Ah oui, la France. Non, je ne suis pas française même si j'ai un nom de famille français. Vous êtes sûrement pas familier de l'histoire française mais je viens d'une famille protestante et mes ancêtres ont fui en Angleterre au moment des persécutions religieuses. C'est la version courte, je vous passe les détails car ça remonte à très loin.

Oui, je pense qu'il a clairement pas besoin de savoir que mes ancêtres, avant de partir en Angleterre, ont fait un détour par la Suisse et la Hollande. Je le sais car ma grand-mère a fait des recherches généalogiques il y a quelques années.

-Maman est franco-hollandaise et a vécu une grande partie de sa vie en Hollande. Mais mes parents se sont rencontrés à New-York et me voilà.

Je fais des gestes de la main pour montrer illustrer mon propos. Dans le même temps, le barman me rapporte ma boisson. Définitivement, je pourrais peut-être m'accoutumer à l'humour douteux d'Alejandro comme il le reconnaît lui-même.

-Mais après, je pense que je suis surtout américaine. J'ai bien un passeport britannique mais bon, vu le bazar qu'il va avoir...

Si je ne le dis pas explicitement, mon signe de la main traduit sans conteste que je parle du Brexit et que je n'en pense pas du bien.

-Enfin bref.

Je me décide à boire une gorgée de boisson.

-Et vous, vous venez d'où ?

Parce que c'est définitivement impossible qu'il soit uniquement un descendant de colon. Ou alors, il essaye de se donner un genre en parlant espagnol... Sans compter que cela me changerait un peu de ne pas être la seule à expliquer d'où je viens. Il ne pourra pas se plaindre d'être regardé comme étant un alien, je pense qu'en termes de diversité d'origines, je crois que je le bats. Merci Maman, merci Papa de vous vous être rencontré à New-York.
Fiche codée par NyxBanana

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
:luv:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 5221
SACRIFICES : 2816
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : Dévoré sous un ciel étoilé.
RÉINCARNATION : Ah Puch, Dieu Maya de la Mort et roi du Metnal
TALENT(S) : Découpe charnelle ✙ Croque-Mitaine
FACTION : Calavera ✙ à la vie, à la mort.
OCCUPATION : Capitano ✙ Papà d'un chaton nommé Cala ✙ propriétaire d'un club de Vale Tudo
GENÈSE : Primus, stade 4, conscient
TALON(S) D'ACHILLE : Maladie de Huntington ✙ Joaquin Costilla ✙ la Calavera ✙ Les p'tits chats
JUKEBOX : Soha - Mil Pasos
RUNNING GUN BLUES :


IT'S YOU BECAUSE NO ONE ELSE MAKES SENSE.
"sometimes, i have to take a deep breath and remind myself that not everyone will break me like you did"


CALAVERA TWINS
"Dna doesn't make family"


WIFE & HUSBAND
"Mi Trinidad, mi amiga, mi hermana, mi esposa."




LE PETIT CHAT DE LA CALA
"Ale-Alejandro, come here to eat, we have guacamole ! "


A LA VIDA, A LA MUERTE
"And the death is dying. "



Happy Hour [PV Alejandro] - Lun 13 Aoû - 12:05


gods and monsters

"In the land of gods and monsters,
I was an angel. Living in the garden of evil,"





Oh mais je vomis Célestine. Juste pas à cause de l’alcool. Mon soucis a moi, est plus invasif, plus violent et douloureux. Il se nomme maladie, drogue et autres substances illicites. Dur à accepter pour un homme qui a toujours ériger son corps en temple parfaitement aseptisé. Calmants, gélules, poudre et autres artifices divins pour rester éveiller, en vie et surtout, capable de tenir le rôle que la vie m’a incombé.
J’essaye d’occuper mes mains comme je peux, dardant mon dos dans le fauteuil pour tenter de calmer la faim qui gronde. Ça se fait attendre la bouffe-là, il est où le gringo ! Concentration au maxime visée sur Célestine qui débute sa plaidoirie sur ses origines et… Aaaah LA NOURRITURE ! Je sers un large sourire au barman qui se barre bien plus vite qui’il nous a servi et prend une grande gorgée du mojito. C’est frais, piquant et sucré, tout ce qu’il me faut pour calmer le Dieu qui crépite à l’intérieur de ma carcasse. J’étouffe un rire face à ta remarque sur l’empressement de l’homme, l’imaginant se pisser dessus si je recommençais mon tour de magie. Evitons d’en arriver là Célestine, ce serait dommage pour son pantalon.

Et puis… Tu parles. Parles, parles, et reparles. Madre dios, jamais je n’ai vu une personne parler autant sur une simple question d’origine. Les informations fusent de droite à gauche, protestantisme et religion, Angleterre et Hollande. J’essaye de suivre mais je perd rapidement le fil en tentant de le tenir. Mes doigts sont plus habituées à la chair qu’à la verbe et clairement, tu me sers trop de choses pour que je puisse tout retenir.
Américaine. Voilà ce que je retiendrais. Avec une touche de bizarrerie anglaise et hollandaise.

Nouvel élan de la main vers les chips et autres cacahuètes avant d’être réveillé par ta question. T'ess sérieuse là ? Ça ne se voit, ni s’entend assez ?

« Los Cabos, Mexique… Mais je suis à Arcadia depuis bientôt 30ans…

Et même si j’y vis, c’est bien dans le quartier mexician que j’ai grandis. aucune différence avec Los Cabos, autant de violence, de sang et de cris. Y’avait juste plus d’ordinateurs et d’hamburger à dispo’.

« Et Delray Hollow est ma maison depuis autant d'années.

Jamais changer de lieu de vie Alejandro, la maison familiale est toujours à ton nom même si tu l'as troqué pour un appartement plus intime et moins chargé d'histoires et de douleurs. T'as trop perdu de dans cette demeure. Pas de pleurs, pas de cris, juste du sang et ton esprit.

« … J’aime cette ville mais je suis avant tout mexicain, je n’ai même pas la nationalité américaine pour vous dire.



▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


"Tu sais les mots sous mes silences
Ceux qu'ils avouent, couvrent et découvrent."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Célestine Beauchamp
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Sweetie Plum
CREDITS : fae pour l'avatar
FACE : Jodie Comer
DOLLARS : 1370
SACRIFICES : 211
PORTRAIT :
ANNEES : 25 ans
CŒUR : Célibataire papillonnant à la fois chez les femmes et les hommes.
RÉINCARNATION : une nymphe, ces jolies créatures très (trop) souvent courtisées par les divinités grecques.
TALENT(S) : Contrôle des plantes, possibilité de se changer en abeille mais aussi une jeunesse presque éternelle dont elle n'a pas encore conscience à cause de sa jeunesse.
FACTION : Aucune pour le moment. Elle trouve les dieux beaucoup trop centré sur eux-mêmes et non sur l'essentiel à savoir protéger l'environnement.
OCCUPATION : Informaticienne dans une start-up spécialisée dans les différentes mesures en faveur de l'environnement.
GENÈSE : Comme toutes les nymphes, elle est consciente de sa nature et le vit bien.
TALON(S) D'ACHILLE : Elle est très sensible à la pollution comme toutes les nymphes.
Happy Hour [PV Alejandro] - Lun 13 Aoû - 13:53




Happy Hour
Célestine • @Alejandro Flores
Lorsqu'il me dit être originaire du Mexique. Une lumière se fait dans mon esprit.

-C'est pour ça que vous m'avez demandé ça la dernière fois !

Oui, j'aurais pu faire la connexion avant de poser la question. Cependant, je me méfie des évidences. Il vaut mieux poser des fois la question que de paraître idiote en faisant une boulette encore plus énorme en partant d'a priori faux.

-Même si je suis américaine, je crois que j'aurais fait pareil à votre place. Changer de nationalité n'est pas forcément engageant par ces temps-ci.

Alors que je suis sur le point d'ajouter quelque chose, je pense soudainement à ce qui se passe en ce moment le long de la frontière mexicaine. Il ne vient pas de dire qu'il était toujours mexicain ? Arcadia a certes une grande communauté mexicaine mais je pense peut-être qu'il est plus sage de ne pas parler de papiers alors que le président a parlé de mur. Je me doute que les réincarnations de dieux ont tendance à en avoir rien à cirer de ce genre de préoccupations (pas assez noble pour je pense) mais ce n'est sans doute pas mon cas.

Je bois un peu de ma boisson avant de changer plus ou moins habilement de sujet de conversation.

-Donc ça fait trente ans que vous êtes ici ? Je ne vous pensais pas si...

Mon si traîne un peu à mesure que je risque peut-être de faire une boulette en finissant ma phrase. Diplomatie Célestine, diplomatie !

-Enfin, je veux dire, je vous donnerai moins de dix ans de plus que moi.

Ma phrase terminée, je me jette sur mon verre pour cacher ma gêne. Ce rattrapage est moisi. Définitivement moisi. En espérant que je ne l'ai pas vexé en voulant dire qu'il est plus vieux que moi. Il y a plus qu'à attendre la délibération du jury maintenant.
Fiche codée par NyxBanana

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
:luv:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 5221
SACRIFICES : 2816
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : Dévoré sous un ciel étoilé.
RÉINCARNATION : Ah Puch, Dieu Maya de la Mort et roi du Metnal
TALENT(S) : Découpe charnelle ✙ Croque-Mitaine
FACTION : Calavera ✙ à la vie, à la mort.
OCCUPATION : Capitano ✙ Papà d'un chaton nommé Cala ✙ propriétaire d'un club de Vale Tudo
GENÈSE : Primus, stade 4, conscient
TALON(S) D'ACHILLE : Maladie de Huntington ✙ Joaquin Costilla ✙ la Calavera ✙ Les p'tits chats
JUKEBOX : Soha - Mil Pasos
RUNNING GUN BLUES :


IT'S YOU BECAUSE NO ONE ELSE MAKES SENSE.
"sometimes, i have to take a deep breath and remind myself that not everyone will break me like you did"


CALAVERA TWINS
"Dna doesn't make family"


WIFE & HUSBAND
"Mi Trinidad, mi amiga, mi hermana, mi esposa."




LE PETIT CHAT DE LA CALA
"Ale-Alejandro, come here to eat, we have guacamole ! "


A LA VIDA, A LA MUERTE
"And the death is dying. "



Happy Hour [PV Alejandro] - Lun 13 Aoû - 16:01


gods and monsters

"In the land of gods and monsters,
I was an angel. Living in the garden of evil,"





C’est pas une question d’époque Célestine. Je suis mexicain, dans le sang, dans le coeur et sur le corps. Même si on me payait 100 000$, je resterais mexicain. Les gringo et moi, on n’est pas copains alors en devenir un…No gracias. On est beaucoup dans cette situation, faux papier ou visa longue durée. T’allonges un peu de thunes et c’est bon, tu peux rester dans ton pays d’adoption. Tu mets un flingue en plus, on te laisse tranquille. Faut pas croire tout ce qu’on raconte, l’Amérique est le pays le plus corruptible qui existe.
Nouvelle gorgée, l’alcool échauffe ma gorge et mes tripes. c’est beau ces conneries, dommage que je ne puisse pas en prendre plus d’un verre.

Et puis, c’est l’heure des mathématiques.

Je te regarde, écoute chacun de tes mots et arque un sourcil face au début de ta remarque. Si quoi Célestine ? Si vieux ? Tu crois que j’ai quel age gamine, 25ans ?
Visiblement, ouais, alors je te souris, attrapant la dernière cacahuète du petit bol pour l’avaler aussi précipitamment. Nouvelle gorgée, je vrille mes yeux dans les tiens et abandonne le dos du fauteuil pour me rapprocher.

« J’ai fêté mes 40ans y’a un mois. On me dit souvent que… je fais un peu plus jeune, c’est vrai.

Un peu, quel euphémisme. C’est vrai qu’à côté de Costilla, t’as l’air d’un gamin Jan. Suffit que tu sois habillé d’un pull ou d’une veste et on pourrait presque te prendre pour un étudiant qui aime la gonflette. Parfois même, il arrive qu’on pense que Mendoza est Flores et Flores, Mendoza. Pourtant y’a dix ans entre lui et moi. Pourtant y’a des ridules autour de mes yeux, y’a les coups de couteaux, les brûlures des balles et les estafilades couleurs d’opales sur ma peau cuivrée. Y’a pleins de preuves qui montrent aux autres que non, j’peux pas avoir 25ans, 30, ou même 35ans. J’serais pas aussi proche de Joaquin si j’étais un gamin. J'serais pas aussi haut si j'étais un gamin.

« Ça vous dérange ? Que j’sois plus vieux que vous ?

Ou alors c’est les quelques regards du bar qui trainent sur notre duo qui te mettent mal à l’aise Célestine ? La Mort attire, la Mort oblige les autres Autres à s'approcher, la regarder, la renifler. Et parfois même la baiser avant de vriller dans le trépas.


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


"Tu sais les mots sous mes silences
Ceux qu'ils avouent, couvrent et découvrent."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Célestine Beauchamp
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Sweetie Plum
CREDITS : fae pour l'avatar
FACE : Jodie Comer
DOLLARS : 1370
SACRIFICES : 211
PORTRAIT :
ANNEES : 25 ans
CŒUR : Célibataire papillonnant à la fois chez les femmes et les hommes.
RÉINCARNATION : une nymphe, ces jolies créatures très (trop) souvent courtisées par les divinités grecques.
TALENT(S) : Contrôle des plantes, possibilité de se changer en abeille mais aussi une jeunesse presque éternelle dont elle n'a pas encore conscience à cause de sa jeunesse.
FACTION : Aucune pour le moment. Elle trouve les dieux beaucoup trop centré sur eux-mêmes et non sur l'essentiel à savoir protéger l'environnement.
OCCUPATION : Informaticienne dans une start-up spécialisée dans les différentes mesures en faveur de l'environnement.
GENÈSE : Comme toutes les nymphes, elle est consciente de sa nature et le vit bien.
TALON(S) D'ACHILLE : Elle est très sensible à la pollution comme toutes les nymphes.
Happy Hour [PV Alejandro] - Lun 13 Aoû - 16:53




Happy Hour
Célestine • @Alejandro Flores
Lorsqu'il m'annonce son âge, je tourne la tête tellement vite que je ne pensais pas qu'il soit possible de le faire aussi vite. Mes yeux sont écarquillés aussi grand que des soucoupes et mes sourcils ont atteints des hauteurs insoupçonnées. Merci je ne sais quelle entité supérieure, j'ai arrêté de boire lorsque Alejandro a amorcé un mouvement en ma direction. Je pense que mon instinct se doutait de quelque chose.

Je cligne stupidement des yeux en le regardant alors que je digère l'information. L'information m'a tellement sidérée que je n'ai pas cherché à m'éloigner d'Alejandro.

-Vous avez quarante ans ? Sérieusement ?

Répéter son âge me fait prendre conscience qu'il est sérieux à ce sujet. Je ne suis pas naïve au point de penser qu'il avait mon âge. Je me doutais qu'il était plus vieux que moi. Mais pas autant ! Je pensais qu'il avait 35 ans grand max. On est définitivement pas tous égaux face à l'âge. Certaines personnes sont définitivement plus avantagées que d'autres et Alejandro Flores en fait très certainement parti. En tout cas, je suis toujours estomaquée par cette information.

-Dérangée par le fait que vous soyez plus vieux que moi ? Je pense que je peux parvenir à me faire à l'idée que vous avez quinze ans de plus que moi. Et puis, le fait que vous ne fassiez pas état de votre âge, ça aide.

Puis, mon cerveau met en lien l'information de son âge avec ce qui s'est passé la dernière fois. Une expression à moitié horrifiée apparaît sur mon visage.

-En fait, tant que vous n'avez pas des comportements de suggar daddy, je crois que je peux gérer.

J'ai parlé sans réfléchir tant le parallèle me semble évident. Alejandro est un homme sensiblement plus âgé que moi et qui a mis en avant son héritage pour essayer de me convaincre de faire des enfants avec lui. Cependant, une fois que j'ai prononcé la phrase, je me rends compte que je ferais bien de préciser fissa ce que j'ai en tête avant que cela me retombe dessus.

-Je sais parfaitement que vous n'en êtes pas un mais, vu ce que vous m'avez demandé la dernière fois. Ça pouvait porter à confusion.

Je passe nerveusement la main dans les cheveux en soupirant. Maintenant que je commence à le connaître un peu mieux, Alejandro ne semble définitivement pas être ce genre d'hommes. Il doit être beaucoup de choses (et vu qu'il abrite un dieu, il serait plus que d'accord avec cette notion) mais il n'est clairement pas un suggar daddy ou un autre truc du même genre.

Si Alejandro a noté les regards dans notre direction, je n'y ai pas fait attention, bien trop préoccupée par la conversation que j'ai actuellement. Pourtant, aux yeux des mortels, on doit former un duo singulier du dieu et de la nymphe. A moins qu'on soit trop opposé pour qu'une telle association soit possible ? Allez savoir.
Fiche codée par NyxBanana

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
:luv:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 5221
SACRIFICES : 2816
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : Dévoré sous un ciel étoilé.
RÉINCARNATION : Ah Puch, Dieu Maya de la Mort et roi du Metnal
TALENT(S) : Découpe charnelle ✙ Croque-Mitaine
FACTION : Calavera ✙ à la vie, à la mort.
OCCUPATION : Capitano ✙ Papà d'un chaton nommé Cala ✙ propriétaire d'un club de Vale Tudo
GENÈSE : Primus, stade 4, conscient
TALON(S) D'ACHILLE : Maladie de Huntington ✙ Joaquin Costilla ✙ la Calavera ✙ Les p'tits chats
JUKEBOX : Soha - Mil Pasos
RUNNING GUN BLUES :


IT'S YOU BECAUSE NO ONE ELSE MAKES SENSE.
"sometimes, i have to take a deep breath and remind myself that not everyone will break me like you did"


CALAVERA TWINS
"Dna doesn't make family"


WIFE & HUSBAND
"Mi Trinidad, mi amiga, mi hermana, mi esposa."




LE PETIT CHAT DE LA CALA
"Ale-Alejandro, come here to eat, we have guacamole ! "


A LA VIDA, A LA MUERTE
"And the death is dying. "



Happy Hour [PV Alejandro] - Lun 13 Aoû - 17:10


gods and monsters

"In the land of gods and monsters,
I was an angel. Living in the garden of evil,"





Tes yeux s’arrondissent, deux billes claires qui ont l’air plus étonné que choqué à vrai dire. Et ça m’amuse particulièrement. A jouer le gamin devant ceux qui ne me connaissent pas réellement, qui n’ont aucune information sur mon identité, humaine ou divine. C'est rigolo de savoir qu’on me pare de quelques années en moins. Et c’est ironique aussi, savoir j’vais crever en ayant 40piges mais avec toujours la gueule d'un môme.
A moi les mathématiues, 15ans de plus qu’elle signifie qu’elle a….Ah je te pensais plus vieille Célestine, pas physqiuement mais là façon dont tu parles et gères ton business, j’aurais tablé sur une petite trentaine d’années. Rassuré au final, d’avoir arrêté mes négociations sur le contrat marital, pas sûr qu’une fillette de 25ans réussisse à me faire bander.

Question de malaise entre elle et moi, pas d’aptitudes, soyons claire.

Et alors que je termine mon verre, je manque de m’étouffer sous une de tes remarques. Pardonne ? Sugar quoi ? Papa en sucre ? Je ne comprend pas, fronce les sourcils et me met à mordre la joue comme quand je commence à stresser. J’n’aime pas quand des mots me semblent inconnus, quand des expressions me vrillent la tête sous des questions et des points d’interrogations. Pas le temps de reprendre la parole que tu m’informes que je n’en suis pas un vu mon comportement. Tu accoles ça à la discussion de notre première rencontre et c’est encore plus flou qu’il y a quelques secondes.

Okey.
Garde tes mains sur tes cuisses Jan, contrôle les, te laisse pas bouffer par le Dieu qui tapote dans ta carcasse pour comprendre ce que Celestine vient de te dire. Autant moi, j’n’aime pas trop qu’on se foute de ma gueule sans que j’en comprenne la raison, autant Ah Puch, il déteste qu’on le laisse sans définition. Son côté chirurgical apparement, lui qui apprécie charcuter pour assimiler et connaitre.

"Okey, euhm.... C'est quoi un sugar daddy ?

Et l'impression de passer pour le dernier des imbéciles en te posant la question.



▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


"Tu sais les mots sous mes silences
Ceux qu'ils avouent, couvrent et découvrent."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Célestine Beauchamp
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Sweetie Plum
CREDITS : fae pour l'avatar
FACE : Jodie Comer
DOLLARS : 1370
SACRIFICES : 211
PORTRAIT :
ANNEES : 25 ans
CŒUR : Célibataire papillonnant à la fois chez les femmes et les hommes.
RÉINCARNATION : une nymphe, ces jolies créatures très (trop) souvent courtisées par les divinités grecques.
TALENT(S) : Contrôle des plantes, possibilité de se changer en abeille mais aussi une jeunesse presque éternelle dont elle n'a pas encore conscience à cause de sa jeunesse.
FACTION : Aucune pour le moment. Elle trouve les dieux beaucoup trop centré sur eux-mêmes et non sur l'essentiel à savoir protéger l'environnement.
OCCUPATION : Informaticienne dans une start-up spécialisée dans les différentes mesures en faveur de l'environnement.
GENÈSE : Comme toutes les nymphes, elle est consciente de sa nature et le vit bien.
TALON(S) D'ACHILLE : Elle est très sensible à la pollution comme toutes les nymphes.
Happy Hour [PV Alejandro] - Lun 13 Aoû - 17:48




Happy Hour
Célestine • @Alejandro Flores
Je suis sur le point de lui demander s'il se fiche de moi lorsqu'il m'interroge sur la signification du terme de suggar daddy. Mais visiblement, Alejandro a l'air d'être sérieux lorsqu'il avoue ne pas connaître le sens du terme.

-Oh.

Oui, oh. Je pensais pas que je serais un jour dans cette situation d'apprendre à un type plus âgé que moi, pouvant rentrer dans le cadre de cette définition, ce qu'est justement un sugar daddy. Si lui est peut-être mal à l'aise de faire valoir son ignorance, je le suis moi aussi pour avoir à lui expliquer. Niveau de gêne ? On doit être assez élevé. Je prends une aspiration avant de commencer sur un ton détaché.

-Et bien... Comment dire ?

Bon, allez Célestine, tu peux le faire.

-Sugar Daddy est une expression qui désigne des hommes riches payant des jeunes filles souvent en manque de ressources financières pour qu'elles passent un peu de temps en leur compagnie. Généralement, ils mettent en avant le fait qu'ils sont pleins aux as car c'est une forme de prostitution déguisée.

Je suis soulagée de l'avoir expliquer d'un ton que j'espère neutre. En revanche, je reconnais que je ne regarde plus Alejandro dans les yeux depuis longtemps parce que le carton du dessous de verre est particulièrement joli.

-Comme je l'ai dit, Jan, je sais que vous êtes pas comme ça. J'ai été très... surprise lorsque vous m'avez fait votre demande mais vous avez pas insisté. Donc, rien qu'à cause de ça, je ne pense pas que vous soyez ce genre d'hommes.

Décidément, le carton du dessous de verre est fichtrement joli. C'est fou comme lorsqu'on est gêné notre regard est attiré par un détail qui nous semblait insignifiant moins de deux minutes auparavant.
Fiche codée par NyxBanana

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
:luv:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 5221
SACRIFICES : 2816
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : Dévoré sous un ciel étoilé.
RÉINCARNATION : Ah Puch, Dieu Maya de la Mort et roi du Metnal
TALENT(S) : Découpe charnelle ✙ Croque-Mitaine
FACTION : Calavera ✙ à la vie, à la mort.
OCCUPATION : Capitano ✙ Papà d'un chaton nommé Cala ✙ propriétaire d'un club de Vale Tudo
GENÈSE : Primus, stade 4, conscient
TALON(S) D'ACHILLE : Maladie de Huntington ✙ Joaquin Costilla ✙ la Calavera ✙ Les p'tits chats
JUKEBOX : Soha - Mil Pasos
RUNNING GUN BLUES :


IT'S YOU BECAUSE NO ONE ELSE MAKES SENSE.
"sometimes, i have to take a deep breath and remind myself that not everyone will break me like you did"


CALAVERA TWINS
"Dna doesn't make family"


WIFE & HUSBAND
"Mi Trinidad, mi amiga, mi hermana, mi esposa."




LE PETIT CHAT DE LA CALA
"Ale-Alejandro, come here to eat, we have guacamole ! "


A LA VIDA, A LA MUERTE
"And the death is dying. "



Happy Hour [PV Alejandro] - Lun 13 Aoû - 18:46


gods and monsters

"In the land of gods and monsters,
I was an angel. Living in the garden of evil,"





Ça n’a pas l’air d’être un joli surnom vu la mine que tu prends Célestine. Tu pues la gêne et le malaise et plus tu essayes de commencer ta plaidoirie, plus je sens que je vais mal le prendre. Et pourtant je suis un homme difficile à mettre en colère malgré ce qu’on imagine. Tant qu’on n’insulte ni la Calavera, ni Costilla, ni ma famille, les tapettes et connards peuvent pleuvoir, ça ne me touche pas. Mais je ne sais pas, avec toi, qui ne me connait pratiquement pas, je sens que les mots qui vont sortir de tes lèvres, ils ne vont pas me plaire.


………



Okey, je ne m’attendais pas du tout à ça. Et ça se voit à la gueule que je tire, les yeux écarquillés comme les tiens quelques secondes auparavant, la bouche entrouverte et les mains dardées sur mes cuisses prêtes à déchirer le tissu si je ne me calme pas. Tes yeux sont ailleurs alors que tes mots continuent de se déverser, mettant une définition sur ce que je… fais depuis quelques mois. Bordel, c’est pas ça du tout, c’est… Non. J’ui pas un Sugar Pappà merde!

« Célestine… Regardez moi.

J’attends que tu lèves les yeux, que tu m’obéisses pour une unique fois. C’est pas que je me sens bête ou insulté mais là… Ça va trop loin, je sais que je ne suis pas l’archétype du mec bien mais jamais, je ne manquerais de respect au sexe féminin. Il s’en prend déjà bien assez dans la tronche des des centaines d’années.

« Ça va peut-être vous surprendre et encore plus avec ce dont je vous ai parlé la dernière fois mais…

C’est presque bizarre d’en arriver là alors que j’ai jamais du mettre des mots sur qui j’étais. Tout le monde l’a compris à l’instant où mes yeux d’adolescent vrillaient sur les corps cuivrés et anguleux et non sur dles courbes féminines.

« J’aime les hommes.

Silence dans l’assemblé, visage qui s’est rapproché du tien et petit sourire qui nait face à la gêne que ça créé même en moi.

« Cette histoire de mariage et de gosse c’est… Ça n’a rien avoir avec le plaisir ou le sexe, je…. J’n’ai jamais ressenti aucun désir pour les femmes. Jamais.

Mes paupières se ferment, j’expire un peu trop fort, je reprends et clairement ça fait longtemps que je n’ai pas été aussi sérieux.

« Par chez moi, l’argent est…. Une évidence. Y’a tellement de gamines qui crèvent en devant tailler des pipes pour trois pesos que… C’est la première chose qu’on propose lors d’un mariage, l’argent et la sécurité. Vous ne pouvez certainement pas comprendre vu vos origines mais… Je ne marie pas par… plaisir. Je me marie par respect pour mes origines et pour ma famille.

Cette soirée ne devait pas se passer comme ça. Et putà que ça fait mal de mettre des mots sur ce qui me vrille la tête depuis des mois. J’évite de tout te dire car t’as pas à savoir que ce mariage, il doit aussi se faire parce que je crève et que je refuse de partir en laissant le nom de flores disparaitre sous la terre comme une simple identité. J'ne suis pas n'importe qui alors que je ne crèverais pas comme n'importe qui. Flores restera un nom respecté, adulé et craint, car c'est comme ça que j'ai été élevé.



▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


"Tu sais les mots sous mes silences
Ceux qu'ils avouent, couvrent et découvrent."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Célestine Beauchamp
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Sweetie Plum
CREDITS : fae pour l'avatar
FACE : Jodie Comer
DOLLARS : 1370
SACRIFICES : 211
PORTRAIT :
ANNEES : 25 ans
CŒUR : Célibataire papillonnant à la fois chez les femmes et les hommes.
RÉINCARNATION : une nymphe, ces jolies créatures très (trop) souvent courtisées par les divinités grecques.
TALENT(S) : Contrôle des plantes, possibilité de se changer en abeille mais aussi une jeunesse presque éternelle dont elle n'a pas encore conscience à cause de sa jeunesse.
FACTION : Aucune pour le moment. Elle trouve les dieux beaucoup trop centré sur eux-mêmes et non sur l'essentiel à savoir protéger l'environnement.
OCCUPATION : Informaticienne dans une start-up spécialisée dans les différentes mesures en faveur de l'environnement.
GENÈSE : Comme toutes les nymphes, elle est consciente de sa nature et le vit bien.
TALON(S) D'ACHILLE : Elle est très sensible à la pollution comme toutes les nymphes.
Happy Hour [PV Alejandro] - Lun 13 Aoû - 22:30




Happy Hour
Célestine • @Alejandro Flores
Une fois que j'ai fini mon explication, un silence d'une qualité fort appréciable s'installe entre nous. Célestine, tu as décidément l'art d'installer un blanc dans la conversation. Mais bon, à mon corps défendant, je pense qu'il a dû aisément comprendre pourquoi j'en suis venue à le comparer un suggar daddy. Je n'ai fait que lui partager mon point de vue sur la question.

-Oui ?

C'est le seul mot que je parviens à dire lorsqu'il me demande de le regarder. Ma réponse est timide et manque cruellement d'assurance. Pourtant je parviens à lui rendre son regard afin de l'écouter. Mes yeux s'écarquillent au fur et à mesure de son discours. Je n'ose pas prononcer le moindre mot car je sens combien cela a l'air d'être difficile pour lui de me le dire. Inconsciemment, je me revois alors que je suis une ado mal dans sa peau terrorisée à l'idée de devoir avouer que je trouve les corps de fille autant à mon gout que ceux des garçons. C'est jamais facile ce genre de moment, surtout quand on ne sait pas la réaction que la personne va avoir.

Sans réellement réfléchir, je prends Alejandro pour faire un câlin. Cela me semble être la seule chose censée pour montrer mon soutien et non que je vais m'en fuir en hurlant au démon.

Me desserrant de lui sans pour autant instaurer une trop grande distance entre nous, je lui adresse un sourire.

-Je mentirais en disant que je ne suis pas déçue que je ne vous plaise pas sur le plan physique.

Parce que oui, c'est toujours extrêmement plaisant de savoir qu'on est trouvé joli par quelqu'un. Je ne suis pas du genre narcissique, loin de là (enfin je crois), mais c'est toujours sympa pour l'égo.

-Mais franchement, que vous n'aimiez que les hommes ne me pose pas de soucis. Vous savez, moi-même, je regarde aussi bien les filles que les garçons.

J'ai prononcé cette réalité sur le ton d'une évidence. Non, vraiment, je ne partirai pas en courant maintenant que je sais la vérité à ce sujet. Je prends un profond soupir avant de continuer doucement.

-Je reconnais ne pas comprendre toutes vos motivations. C'est peut-être l'écart d'âge qui veut ça. Mais, si vous voulez à ce point un enfant et que vous n'êtes pas intéressé par les femmes, pourquoi ne pas avoir recours à une mère porteuse et une insémination artificielle ? N'en déplaise à certains mais il y a des tas de modèle familial qui ne sont pas fondés sur le sacro saint : un papa, une maman.

Ma question est posée d'un ton calme. Je ne porte pas de jugement, je cherche simplement à comprendre pourquoi il s'acharne dans cette voie alors qu'il y aurait peut-être d'autres solutions pour parvenir à avoir un enfant.
Fiche codée par NyxBanana

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
:luv:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 5221
SACRIFICES : 2816
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : Dévoré sous un ciel étoilé.
RÉINCARNATION : Ah Puch, Dieu Maya de la Mort et roi du Metnal
TALENT(S) : Découpe charnelle ✙ Croque-Mitaine
FACTION : Calavera ✙ à la vie, à la mort.
OCCUPATION : Capitano ✙ Papà d'un chaton nommé Cala ✙ propriétaire d'un club de Vale Tudo
GENÈSE : Primus, stade 4, conscient
TALON(S) D'ACHILLE : Maladie de Huntington ✙ Joaquin Costilla ✙ la Calavera ✙ Les p'tits chats
JUKEBOX : Soha - Mil Pasos
RUNNING GUN BLUES :


IT'S YOU BECAUSE NO ONE ELSE MAKES SENSE.
"sometimes, i have to take a deep breath and remind myself that not everyone will break me like you did"


CALAVERA TWINS
"Dna doesn't make family"


WIFE & HUSBAND
"Mi Trinidad, mi amiga, mi hermana, mi esposa."




LE PETIT CHAT DE LA CALA
"Ale-Alejandro, come here to eat, we have guacamole ! "


A LA VIDA, A LA MUERTE
"And the death is dying. "



Happy Hour [PV Alejandro] - Lun 13 Aoû - 23:04


gods and monsters

"In the land of gods and monsters,
I was an angel. Living in the garden of evil,"





Pas le temsp de comprendre, pas le temps de reculer que tes bras se referment sur moi et me serrent si forts que j’en oublie de respirer. J'ai le visage crispé, les mains qui tremblent à l’idée de se délecter d’un bout de chair. J’aime effleurer les peaux, j’aime taper dans le dos des gars de la Cala, j’aime prendre dans mes bras les mamàs et les gamines du quartier mais c’est moi qui commence, moi qui décide, et seulement avec les gens de ma famille. Pas avec des inconnus, encore moins avec des gringas… Respire Jan, c’est rien, qu’une étreinte, rien d’autre qu’une étreinte. Et qui ne se termine pas assez vite à mon goût mais qui se finit malgré tout.

Inspire, expire.
Allez Flores, c’est qu’un câlin.
Un putain de calin.
Et son sourire est trop adorable pour que tu t’énerves et lui coupe la carotide en passant.
Alors inspire, expire et écoute.

Les mots se déversent, l’espace entre nous est infime, presque intimiste et j’esquisse un sourire face à ta remarque qui me propose d’aller chercher une mère porteuse ou autre solution scientifique à deux balles.

« Premièrement, vous êtes très jolie, objectivement parlant. Juste pas mon style.

Il te manque quelques muscles, une moustache, des cicatrices et….Tu souris un peu trop Célestine pour être mon type.

« Deuxièmement, j’ai aucun problème avec le fait d’aimer les mecs, c’est pas ce que je voulais que vous compreniez, c’est… Jamais je ne manquerais de respect à une fille en lui proposant du fric pour baiser. L’idée n’est pas du tout là. Alors que votre sugar papà, c’est ça son délire. Mais c’est pas le mien. L’argent, la sécurité, le nom c’est… Pour une fille de mon pays, c’est comme gagner le gros lot à Las Vegas, ça ne se refuse pas.

Et enfin reculer, planter mon dos dans le fauteuil et essayer de mettre des mots sur des explications qui pour une américaine, sonneraient totalement fausse. Tu ne peux pas comprendre Célestine car tu n’as pas vécu là-bas. Car le poids d’un nom, tu ne connais pas. Car de tes origines, tu en as seulement pris une jolie bouille et un accent à deux balles. Tu ne peux pas comprendre car malgré les dieux qui nous unissent, tu n’es pas de mon monde. Et rien que pour ça, jamais tu ne pourras faire parti de la suite.

« Ce n’est pas une question d’âge Célestine, c’est une question de culture. Pour vous c’est impensable mais… Un enfant hors mariage, c’est pas trop la came par chez nous. Quant à ce que vous proposez, mère porteuse ou je-ne-sais-quoi c’est….Pas possible. Sans penser au fait qu’il faille trouver une mère divine histoire de continuer la lignée…Je cherche une femme pour que…

Respire Jan, arrête tes conneries.

« La femme qui m'épousera aura tout ce qu'elle veut tant qu'elle me permet de faire honneur à ma famille avant que...

Baisser la tête, respirer, se calmer. Endormir la maladie qui picorre la tête et Ah Puch qui picotte des dextres. Lever la main pour appeler le barman et lui faire signe de ramener le double de ce que j’avais commandé. Au point où on en est.

« …On vit dans un monde où tout peut se barrer en couille en quelques minutes. Je refuse que mon nom soit oublié, c’est tout.




▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


"Tu sais les mots sous mes silences
Ceux qu'ils avouent, couvrent et découvrent."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Célestine Beauchamp
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Sweetie Plum
CREDITS : fae pour l'avatar
FACE : Jodie Comer
DOLLARS : 1370
SACRIFICES : 211
PORTRAIT :
ANNEES : 25 ans
CŒUR : Célibataire papillonnant à la fois chez les femmes et les hommes.
RÉINCARNATION : une nymphe, ces jolies créatures très (trop) souvent courtisées par les divinités grecques.
TALENT(S) : Contrôle des plantes, possibilité de se changer en abeille mais aussi une jeunesse presque éternelle dont elle n'a pas encore conscience à cause de sa jeunesse.
FACTION : Aucune pour le moment. Elle trouve les dieux beaucoup trop centré sur eux-mêmes et non sur l'essentiel à savoir protéger l'environnement.
OCCUPATION : Informaticienne dans une start-up spécialisée dans les différentes mesures en faveur de l'environnement.
GENÈSE : Comme toutes les nymphes, elle est consciente de sa nature et le vit bien.
TALON(S) D'ACHILLE : Elle est très sensible à la pollution comme toutes les nymphes.
Happy Hour [PV Alejandro] - Mar 14 Aoû - 9:06




Happy Hour
Célestine • @Alejandro Flores
-Merci Jan.

C'est bien la seule chose que je suis capable de dire lorsqu'il me dit être jolie mais pas son type. Son attention est touchante mais bon, qu'il ajoute tout de suite derrière que je ne suis pas son type... Je pense qu'il n'y aurait pas forcément eu besoin. Le premier bout de phrase suffisait en lui-même vu qu'il avait dit précédemment que seuls les hommes l'intéressaient. Néanmoins, je m'abstiens de faire le moindre commentaire.

Si je ne dis pas un mot alors qu'il explique sa vision des choses, une boule semble tomber dans mon estomac lorsqu'il finit de parler. Bien sûr, je ne sais pas à quoi il fait allusion. Mais l'intensité dans ces mots qu'elle me met mal à l'aise. Mal à l'aise car je prends conscience que si Alejandro est un type charmant avec moi, il doit être aussi quelqu'un d'autre. Un quelqu'un d'autre bien plus sombre que le barman de tout à l'heure a dû entrapercevoir. Et même si je suis quelqu'un de plutôt optimiste, son intonation aurait tendance à me ôter celui-ci. Est-ce qu'il fait parti des mafias ? Je n'y avais jamais songé jusque là mais, maintenant que j'y pense, cela expliquerait beaucoup de choses. Enfin, en tout cas plus qu'une différence de culture qui ne pourrait l'expliquer.

Finissant ma boisson avant qu'une nouvelle arrive grâce à la commande d'Alejandro, je prends le temps de réfléchir avant de répondre.

-Souhait louable qui est à la fois celui des hommes comme de nous.

Le nous englobant bien sûr tout ce qui se rapproche de prêt ou de loin au divin.

-Cependant, je pense que... Je pense que nous tomberions tous les deux d'accord sur le fait que cette différence de culture entre nous rendrions les choses bien compliquées, quand bien même nous y mettrions du nôtre. Peut-être devrions-nous nous en arrêter là avant d'en faire les frais tous les deux ?

Oui, peut-être serait-ce pour le mieux pour nous deux. Certaines personnes ne sont pas faites pour construire un avenir commun et c'est sûrement le cas pour nous. Et puis, même si j'aurais pu finir par m'habituer à la longue avec l'écart d'âge, je ne suis pas intéressée pour avoir des enfants dans l'immédiat alors que c'est justement pour ça que Alejandro veut qu'on commence une relation. En fait, avant de le rencontrer, je ne savais même pas si j'en voulais des enfants. (Et non, ce sombre imbécile qui m'a prédit que j'en aurais (et des divins) est un charlatan qui ne compte pas.)

-Néanmoins, peut-être pourrions-nous être amis ?

J'ai lancé cette proposition comme ça sans être réellement sûre de ce qu'il va me répondre. Et puis, qu'est-ce que cela lui engage de répondre oui ? Pas grand chose puisqu'un numéro ou même les aléas de la vie font qu'il est facile de perdre quelqu'un de vue.
Fiche codée par NyxBanana

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
:luv:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 5221
SACRIFICES : 2816
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : Dévoré sous un ciel étoilé.
RÉINCARNATION : Ah Puch, Dieu Maya de la Mort et roi du Metnal
TALENT(S) : Découpe charnelle ✙ Croque-Mitaine
FACTION : Calavera ✙ à la vie, à la mort.
OCCUPATION : Capitano ✙ Papà d'un chaton nommé Cala ✙ propriétaire d'un club de Vale Tudo
GENÈSE : Primus, stade 4, conscient
TALON(S) D'ACHILLE : Maladie de Huntington ✙ Joaquin Costilla ✙ la Calavera ✙ Les p'tits chats
JUKEBOX : Soha - Mil Pasos
RUNNING GUN BLUES :


IT'S YOU BECAUSE NO ONE ELSE MAKES SENSE.
"sometimes, i have to take a deep breath and remind myself that not everyone will break me like you did"


CALAVERA TWINS
"Dna doesn't make family"


WIFE & HUSBAND
"Mi Trinidad, mi amiga, mi hermana, mi esposa."




LE PETIT CHAT DE LA CALA
"Ale-Alejandro, come here to eat, we have guacamole ! "


A LA VIDA, A LA MUERTE
"And the death is dying. "



Happy Hour [PV Alejandro] - Mar 14 Aoû - 11:21


gods and monsters

"In the land of gods and monsters,
I was an angel. Living in the garden of evil,"





Les hommes d’un côté, nous de l’autre. Toi aussi tu fais la part des choses Célestine. Nous avons beau leur ressembler, agir comme eux, manger comme eux, nous ne sommes pas leurs semblables. Nous ne sommes que des reflets d’une humanité qui lentement se fait dévorer par les divinités. Qu’importe ce que nous faisons et ce que nous souhaitons devenir, nous ne sommes que des réceptacles, des carcasses vides s’ils disparaissaient. Ah Puch fait parti de moi et chaque jour, il grappille un peu plus mon âme, chaque jour il fait tomber l’homme un peu plus bas dans la maladie et chaque jour je m’en délecte, car j’aime ça. J’aime devenir un dieu et ne plus être humain.

Oublier le coeur.
Oublier la douleur.
Oublier la maladie.
Oublier tout, pour ne pas devoir en finir.

J’attrape le second verre et le boit d’une traite. L’alcool brûle dans ma gorge, l’alcool tape dans le creux du ventre, ça engourdit un peu, ça détend les mains et les quadriceps trop longtemps sous pression. Ça fait du bien.
J’étouffe un rire face à ta proposition. Si je ne pensais pas que qu’une certaine « amitié » pouvait être plausible entre nous deux, tu ne serais même plus en vie Célestine. Vu la façon tu as haussé la voix la dernière fois au club, vu la façon dont tu m’as pris pour un dingue. Je suis un capitano, je ne me laisse pas marcher sur les pieds comme ça, encore moins par une gringa.

« J’n’ai pas beaucoup d’amis mais… Si vous êtes là, c’est que j’apprécie votre… fraicheur. La plupart des gens n’ont pas pour une habitude de m’envoyer bouler comme vous le faites, c’est… Drôle.

Drôle, ouais, ça l'est. Et reprendre une dernière gorgée du verre déjà vide et de la tête déjà trop pleine. On arrête les frais ici Jan, deux verres et ça te convient. Avec les médocs, ça fait pas bon ménage et ça ne plait pas à Ah Puch de savoir que tu perds le contrôle.

« Alors… C’est une bonne situation, ça, Nymphe ?

Et étouffer un léger rire en me rappelant du film d’où provient la citation. Remplacez juste nymphe par scribe et vous tiendrez le nom du long métrage le plus apprécié par Alejandro Flores.


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


"Tu sais les mots sous mes silences
Ceux qu'ils avouent, couvrent et découvrent."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Célestine Beauchamp
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Sweetie Plum
CREDITS : fae pour l'avatar
FACE : Jodie Comer
DOLLARS : 1370
SACRIFICES : 211
PORTRAIT :
ANNEES : 25 ans
CŒUR : Célibataire papillonnant à la fois chez les femmes et les hommes.
RÉINCARNATION : une nymphe, ces jolies créatures très (trop) souvent courtisées par les divinités grecques.
TALENT(S) : Contrôle des plantes, possibilité de se changer en abeille mais aussi une jeunesse presque éternelle dont elle n'a pas encore conscience à cause de sa jeunesse.
FACTION : Aucune pour le moment. Elle trouve les dieux beaucoup trop centré sur eux-mêmes et non sur l'essentiel à savoir protéger l'environnement.
OCCUPATION : Informaticienne dans une start-up spécialisée dans les différentes mesures en faveur de l'environnement.
GENÈSE : Comme toutes les nymphes, elle est consciente de sa nature et le vit bien.
TALON(S) D'ACHILLE : Elle est très sensible à la pollution comme toutes les nymphes.
Happy Hour [PV Alejandro] - Mar 14 Aoû - 13:49




Happy Hour
Célestine • @Alejandro Flores
Si je suis plus que contente de savoir qu'Alejandro n'incite pas dans sa volonté à ce que nous fassions des bébés ensemble, je suis désarçonnée lorsqu'il me dit qu'il a trouvé drôle ma réaction de la dernière fois.

-Nan mais sérieusement, vous vous attendiez à quoi ? Personne ne me demande ce genre de truc au premier rencard. Limite, j'aurais été moins choquée si vous vous en étiez resté à "et si on allait faire des jeux sous la couette ? ".

J'accompagne mon discours en bougeant des mains. Maintenant que le sujet sensible a été définitivement enterré, je reprends davantage l'attitude qui est habituellement la mienne.

-J'ai été tenté de m'envoler loin de vous à la seconde même où vous me l'avez sorti. Je crois que si vous aviez voulu me faire fuir, vous n'auriez pas pu mieux vous y prendre.

Oui, prendre ma forme d'abeille a été particulièrement tentant le jour-là. Il peut dire merci au public qu'il était présent pour que je ne l'ai pas fait. Même s'il est un dieu, je crois que j'aurais fait posé plus de questions que lui. Je ne fais pas de commentaires sur le fait qu'il soit un dieu me laisse indifférente. Si je dois dire que je suis pas d'accord avec lui, je le ferais. Point. Quand les dieux auront commencé à s'intéresser au sort de la planète comme il le devrait, je changerai peut-être d'attitude.

Je cligne des yeux en l'entendant me parler. Un grand sourire ravi étire mon visage. Nan, c'est pas vrai, il connaît le film ? Que je le connaisse moi n'est pas surprenant car maman est en partie française. Mais que lui le connaisse ? Wouah mais c'est trop bien.

Je me redresse en prenant un air sérieux.

-Vous savez, Jan, je ne pense pas qu'il y a de bonne ou de mauvaise situation.

Je me mets à glousser aussi en me se souvenant de la scène de ce film. Malheureusement, comme le commun, je suis bien incapable de me souvenir de la suite.

-Je ne pensais pas que vous le connaissiez ce film !

Alejandro Flores vient indubitablement de gagner plusieurs points de charisme à mes yeux. Ce sont les personnes de gout qui ont vu le film. Néanmoins, je parviens à reprendre mon sérieux pour lui répondre.

-Vous n'avez jamais côtoyé de nymphes avant, hein ?

J'essaye de jauger ce qu'il sait avant de continuer. Je n'ai pas trop de soucis à lancer la conversation sur le sujet. Peut-être qu'il pourra m'apprendre quelques trucs que je ne sais pas puisque la conversation que j'ai pu avoir avec le professeur Jones a tourné court il y a quelques mois.

-Et bien, par où commencer... Je pense qu'être nymphe m'a surtout fait prendre conscience de certaines choses que je n'aurais jamais pensé. Je ne dirais pas que les gouts et les couleurs ont changé du jour au lendemain, simplement, j'ai vu les choses sous un autre angle. Vous voyez ce que je veux dire ?

C'est difficile de mettre des mots sur ce qui me semble être une évidence maintenant. Et puis, les premiers jours où j'ai changé, j'étais tout simplement trop shooté par les médicaments pour complètement réfléchir à la question.

-Et il y a des avantages et des inconvénients. Mais bon, qu'on soit humain, nymphe, dieu ou lilliputien, je pense que c'est valable en tout.

En avantage ? Le fait de pouvoir voler sous ma forme d'abeille. En inconvénient ? Être à ce point sensible à la pollution ou ne pas pouvoir vivre sans la proximité des plantes bien que ce ne soit pas une corvée pour ce point précis.
Fiche codée par NyxBanana

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
:luv:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 5221
SACRIFICES : 2816
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : Dévoré sous un ciel étoilé.
RÉINCARNATION : Ah Puch, Dieu Maya de la Mort et roi du Metnal
TALENT(S) : Découpe charnelle ✙ Croque-Mitaine
FACTION : Calavera ✙ à la vie, à la mort.
OCCUPATION : Capitano ✙ Papà d'un chaton nommé Cala ✙ propriétaire d'un club de Vale Tudo
GENÈSE : Primus, stade 4, conscient
TALON(S) D'ACHILLE : Maladie de Huntington ✙ Joaquin Costilla ✙ la Calavera ✙ Les p'tits chats
JUKEBOX : Soha - Mil Pasos
RUNNING GUN BLUES :


IT'S YOU BECAUSE NO ONE ELSE MAKES SENSE.
"sometimes, i have to take a deep breath and remind myself that not everyone will break me like you did"


CALAVERA TWINS
"Dna doesn't make family"


WIFE & HUSBAND
"Mi Trinidad, mi amiga, mi hermana, mi esposa."




LE PETIT CHAT DE LA CALA
"Ale-Alejandro, come here to eat, we have guacamole ! "


A LA VIDA, A LA MUERTE
"And the death is dying. "



Happy Hour [PV Alejandro] - Mar 14 Aoû - 16:40


gods and monsters

"In the land of gods and monsters,
I was an angel. Living in the garden of evil,"





Et rire. Intérieurement, exploser de rire face à ta remarque sur comment réagir face à un gars qui vous demande d’avoir un gosse avec lui. Je ne parlais pas de ça, mais soit, je peux totalement comprendre que tu aies pris ma réflexion pour la seule situation que tu connais. Et c’est vraiment… Rafraichissant d’être pris pour seulement un homme et non un membre d’une mafia sanguinaire. Quand le nom de Flores est accolé à une phrase, on tremble, on insulte ou on se barre. C’est comme ça depuis des dizaines d’années, comme ça depuis le Padre, comme ça depuis les débuts de la Calavera. Le père abritait déjà un Dieu et quand le fils fut le réceptacle d’un autre, tous espéraient qu’il soit aussi violent que le rejeton devait le devenir. Bingo pour la famille Flores, c’est la Mort qui a pris la carcasse de votre fils comme divan ! Je me souviens encore du sourire de mon père, le deuxième offert en 16ans de vie. La fierté de voir son enfant devenir plus que ce qu’il aurait pu penser de lui.

L’amour d’un père pour son fils, ça a un prix.
Celui du sang et de la réussite.

« Je l’ai regardé un jour avec une amie…

Jolie Selda, qui au creux de mes draps termine ses nuits pour tenter de trouver le sommeil. Jolie Selda, qui au creux de mes bras, réussit à se battre contre ses propres cauchemars alors que les miens sont toujours aussi présents.
Je picore quelques gâteaux apéritifs et sent que le bar se rempli petit à petit. La musique débute son ascension, les notes suaves d’un rock des années 80. J’ai du mal à résister à ne pas bouger la tête en rythme, corps toujours habitué à bouger, à sauter, à courir. Et à danser aussi.

« Je vois totalement ce que vous voulez dire…

16ans, le choc dans le crâne, se réveillant avec le goût de la mort et l’impression de puer le cadavre. 16ans et devenir complètement toqué à devoir se récurer de haut en bas sans comprendre pourquoi. 16ans et sentir la faim vous dévorer, le dieu vous grignoter l’estomac. Oh oui célestine, je vois totalement ce que tu signifies par là…

« Je vois plus d'avantage que d'inconvénients à ma condition à vrai dire !

Petit sourire en coin, dévorer les dernières chips et sentir des prunelles me picorer le dos. Je me retourne sans aucune gêne, jette un regard en arrière et remarque un petit groupe d’individus entrain de nous yieuter. Pas d’aura autours. Rien apart des gueules de con à taillader.

« Ce sont vos admirateurs secrets, les gars derrière moi ?

Que je te murmure discrètement en me rapprochant à nouveau de la table. Pardonne me Célestine, d’être un peu parano sur les bords mais quand t’as les mafias collées à ton cul car t’aimes bien dessiner des sourires sur les visages de leurs partisans, t’es un peu sur la défensive quand on te regarde de travers.


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


"Tu sais les mots sous mes silences
Ceux qu'ils avouent, couvrent et découvrent."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Célestine Beauchamp
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Sweetie Plum
CREDITS : fae pour l'avatar
FACE : Jodie Comer
DOLLARS : 1370
SACRIFICES : 211
PORTRAIT :
ANNEES : 25 ans
CŒUR : Célibataire papillonnant à la fois chez les femmes et les hommes.
RÉINCARNATION : une nymphe, ces jolies créatures très (trop) souvent courtisées par les divinités grecques.
TALENT(S) : Contrôle des plantes, possibilité de se changer en abeille mais aussi une jeunesse presque éternelle dont elle n'a pas encore conscience à cause de sa jeunesse.
FACTION : Aucune pour le moment. Elle trouve les dieux beaucoup trop centré sur eux-mêmes et non sur l'essentiel à savoir protéger l'environnement.
OCCUPATION : Informaticienne dans une start-up spécialisée dans les différentes mesures en faveur de l'environnement.
GENÈSE : Comme toutes les nymphes, elle est consciente de sa nature et le vit bien.
TALON(S) D'ACHILLE : Elle est très sensible à la pollution comme toutes les nymphes.
Happy Hour [PV Alejandro] - Mar 14 Aoû - 17:42




Happy Hour
Célestine • @Alejandro Flores
Je me sens soulagée à l'idée que Alejandro comprenne ce que j'essaye de dire. Je crois que je n'aurais pas été capable de clarifier davantage ma pensée de toutes façons. Cependant, le fait qu'il existe une certaine similitude entre ce que j'ai pu ressentir et ce que visiblement Alejandro peut ressentir me trouble. Même si j'essaye de vivre comme une humaine tout ce qu'il y a plus normale, je ne le suis plus depuis longtemps. Du coup en quoi est-ce que je suis le plus proche ? Des dieux ou des humains ? Peut-être suis-je simplement entre les deux.

Je n'ai cependant pas le temps de me réfléchir davantage à l'idée que Alejandro se penche vers moi. Je dois tendre l'oreille afin d'entendre ce qu'il dit. J'aurais aimé pouvoir dire que j'avais aussi des avantages à être nymphe. Néanmoins, il est trop mal à l'aise pour que je n'y fasse pas attention.

Je prends un air détaché en lui répondant. Je prends soin de ne pas me retourner, même si c'est dur.

-Jusqu'à dix minutes, vous étiez mon seul admirateur. Mais puisqu'on a convenu que vous ne l'étiez pas, non, je n'ai pas d'admirateur secret aux dernières nouvelles.

Pitié pas des relous ! Je vois pour finir ma deuxième boisson. Ce n'est pas cul sec vu que j'avais déjà bien bu tout au long de la conversation. Je jauge Alejandro du regard.

-On est d'accord que c'est pas crédible si on dit que vous êtes mon grand frère ?

Non, je ne proposerai pas l'idée de petit ami. Certes, elle serait plus crédible que celle de grand frère. Mais non. Juste non.

Je sens du mouvement dans mon dos. Ils doivent être visiblement en train d'approcher. Quand je les sens se planter à proximité, n'y tenant plus, je le tourne vers eux afin de les prendre de court.

-Bonsoir !

Règle n°1 que Maman m'a toujours appris : si tu sens que cela craint en soirée, attire un maximum l'attention. Les gens ont tendance à être moins sûrs d'eux lorsque l'attention est braquée sur eux.

-On peut vous aider ?

Là, normalement, c'est bon, la moitié du bar doit nous regarder. Ils vont plus que sûrement moins faire les malins. Ou alors, ils vont s'énerver encore plus et il va falloir que je cours vite. Dans la possibilité de ce cas de figure, je me suis rapprochée un peu plus d'Alejandro.

Célestine Ada Beauchamp ou l'art d'illustrer l'expression de sauter à pieds joints dans les ennuis.
Fiche codée par NyxBanana

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
:luv:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 5221
SACRIFICES : 2816
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : Dévoré sous un ciel étoilé.
RÉINCARNATION : Ah Puch, Dieu Maya de la Mort et roi du Metnal
TALENT(S) : Découpe charnelle ✙ Croque-Mitaine
FACTION : Calavera ✙ à la vie, à la mort.
OCCUPATION : Capitano ✙ Papà d'un chaton nommé Cala ✙ propriétaire d'un club de Vale Tudo
GENÈSE : Primus, stade 4, conscient
TALON(S) D'ACHILLE : Maladie de Huntington ✙ Joaquin Costilla ✙ la Calavera ✙ Les p'tits chats
JUKEBOX : Soha - Mil Pasos
RUNNING GUN BLUES :


IT'S YOU BECAUSE NO ONE ELSE MAKES SENSE.
"sometimes, i have to take a deep breath and remind myself that not everyone will break me like you did"


CALAVERA TWINS
"Dna doesn't make family"


WIFE & HUSBAND
"Mi Trinidad, mi amiga, mi hermana, mi esposa."




LE PETIT CHAT DE LA CALA
"Ale-Alejandro, come here to eat, we have guacamole ! "


A LA VIDA, A LA MUERTE
"And the death is dying. "



Happy Hour [PV Alejandro] - Mer 15 Aoû - 9:33


gods and monsters

"In the land of gods and monsters,
I was an angel. Living in the garden of evil,"





J’ai quelques difficultés à ne pas rire face à ta remarque, admirateur c’est un bien grand mot, mais okey, allons y, pour un admirateur qui n’admire plus rien depuis quelques temps déjà. Tu sens un peu la bière, ça me chatouille le visage, ton souffle alcoolisé et je me rend compte que ça doit être pareil pour moi. Dernier verre Jan, pas un autre, on sait tous comment ça se finit quand tu bois trop. Le Dieu n’aime pas ça, perdre le contrôle. L’humain non plus, alors arrête toi là.
Pas la temps de réagir, de te proposer de juste me faire passer pour un ami, car clairement y’a quelques nuances entre nous qui nous empêchent d’être frère et soeur. Pas le temps de souffler que le petit groupe est là, juste derrière, prêt à nous tenir la jambe pour quelques minutes. J’abandonne le dossier du fauteuil, inconsciemment, le dieu gonfle dans ma carcasse, exulte face à la possible altercation. Dieu des désastres, et bah putà, la soirée risque d’en être un, un désastre, si je m’agace.

A ton bonsoir, Célestine, mon regard vrille vers toi, les yeux un peu écarquillés, ne comprenant pas le jeu que tu es entrain d’entamer. Oh… c’est ça de jouer les imbéciles ? Je ne connaissais pas mais ça a l’air drôle.

« C’est toi Flores, non ?

Les imbéciles qui se font démasquer en quelques secondes.

« Ça dépend pour qui.

Que je réponds du tac-o-tac au gringo qui utilise mon nom comme une vulgaire marque de céréales. Autour, ça c’est un peu tût, Autours ça c’est un peu tourné vers nous. Toujours assis dans le fauteuil, obligé de les regarder en levant le menton, je sens mes mains crépiter sous l’appel du sang. Pas maintenant, pas maintenant…

« T’as brisé la colonne d’un de nos potes....A un d’vos combats.

Lipe mordue, on n’parle pas de ça comme ça bande de cons. Si ça se nomme clandestin, ce n’est pas pour rien. Reste assis Jan, ne te lève pas, ne te lève…. Ah Puch gronde, Ah Puch contrôle. Jan qui se lève, obligé, acculé par la divinité. Le gringo est plus grand, plus massif, mais en graisse . Toi t’as été taillé dans le marbre depuis tes 8ans. Toi y’a tes épaules qui roulent en arrière, le menton qui se lève et les mains qui papillonnent sur tes quadriceps. Toi y'a le guerrier millénaire qui crépite sous ton derme.

« Désolé pour lui.

T’as envie de le faire se pisser dessus Jan, de le faire partir en courant sous la peur du croque-mitaine mais nons, pas avec autant de témoins. Pas avec Célestine à côté. Ne fous pas tout en l’air alors que pour une fois, t’as un moment de paix.

« On veut l’venger.
« Vous savez où vous rendre dans ce cas là. Mais ici, ce n’est ni le moment, ni l’endroit. Alors vous allez vous barrer et me laisser tranquille avec mon amie, d’accord ?
« Pas d’…

Sa main sur mon bras. Geste de trop. On ne touche pas Alejandro. Mes doigts grappillent dessus, juste une pépite, juste une petite marque. Assez pour qu’il recule en se tenant la main, qui suinte d’un liquide vermillon, là où mes doigts où tailler une ligne sur sa peau. Pas trop visible, mais assez pour qu'il comprenne d'abandonner.

« D’accord ?

Yeux de chiens agacés, la bande de cons recule, les lèvres retroussées, la fierté acculée. C’est bien, j’connais déjà le visage de mes futurs combats. Disparue la bande, et c'est comme expiration général qui se fait entendre dans le bar sous les notes suaves du rock qui passe en fond sonore.

"Désolé pour cette petite... entrevue..

Que je te sors, Célestine alors que l’ambiance festive reprend son dû. Main tendue vers toi, sourire en coin, calmer le feu, calmer la poudre, calmer les reins.

"Ça vous dit d'aller danser ?

Calmer le Dieu qui pousse, pousse, dans la carcasse pour sortir et évider les entrailles.


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


"Tu sais les mots sous mes silences
Ceux qu'ils avouent, couvrent et découvrent."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Célestine Beauchamp
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Sweetie Plum
CREDITS : fae pour l'avatar
FACE : Jodie Comer
DOLLARS : 1370
SACRIFICES : 211
PORTRAIT :
ANNEES : 25 ans
CŒUR : Célibataire papillonnant à la fois chez les femmes et les hommes.
RÉINCARNATION : une nymphe, ces jolies créatures très (trop) souvent courtisées par les divinités grecques.
TALENT(S) : Contrôle des plantes, possibilité de se changer en abeille mais aussi une jeunesse presque éternelle dont elle n'a pas encore conscience à cause de sa jeunesse.
FACTION : Aucune pour le moment. Elle trouve les dieux beaucoup trop centré sur eux-mêmes et non sur l'essentiel à savoir protéger l'environnement.
OCCUPATION : Informaticienne dans une start-up spécialisée dans les différentes mesures en faveur de l'environnement.
GENÈSE : Comme toutes les nymphes, elle est consciente de sa nature et le vit bien.
TALON(S) D'ACHILLE : Elle est très sensible à la pollution comme toutes les nymphes.
Happy Hour [PV Alejandro] - Mer 15 Aoû - 11:20




Happy Hour
Célestine • @Alejandro Flores
Ah ! Visiblement, on a pas eu les mêmes conseils de nos parents si j'en juge le regard que je peux sentir de la part d'Alejandro sur moi. Est-ce qu'il serait ce genre de personnes qui a tendance à disparaître sous la table ou à faire comme s'il ne connaissait subitement plus la personne qui attire l'attention de tout le monde ? Peut-être pas puisqu'il ne fait aucune remarque face à ce que j'ai dit.

Néanmoins, lorsque les mecs annoncent que c'est pour une visite à Alejandro, je ne parviens pas à dire grand chose. De toutes façons, qu'est-ce que je pourrais dire ou même faire ? Je suis plus du côté "demoiselle en détresse" que du côté "wonder woman". Bon, j'en suis pas au point d'attendre le prince charmant pour me sauver : j'ai suffisamment d'atout dans ma manche pour pouvoir nous assurer une fuite si besoin. Alors que je suis du regard l'altercation tel un match de tennis, j'ai remarqué une plante verte dans un coin du bar. Bon, on repassera pour la discrétion si je dois en arriver là mais je peux faire pousser la plante si besoin avant que cela dégénère.

Mes yeux s'écarquillent grand comme des soucoupes lorsque je vous qu'Alejandro n'est définitivement pas le genre de type à avoir besoin que je l'aide à prendre la fuite.

-Wouah.

Je crois que le mot seul résume mon ressenti. J'aurais aimé pouvoir gérer les personnes bourrées en soirée étudiante comme lui a géré aujourd'hui. Les soirées auraient été tellement plus agréables. Puis, rapidement, j'ai une forme d'inquiétude qui me vient.

-Je sais que vous êtes assez grand pour vous vous occuper de vous mais, s'ils reviennent, je peux nous créer une diversion si besoin.

Oui, il doit plus que surement rire à ma proposition. Comment une crevette de nymphe comme moi peut aider en cas de soucis ? Il aurait pas tord mais avec la plante que j'ai repéré, ça peut le faire.

Lorsqu'il me propose de danser, je rougis d'embarras en regardant ailleurs. Mon niveau en danse est pas très bon. Bien sûr, je sais sauter en rythme avec la musique mais dès qu'on passe à des trucs plus élaborés, je suis le genre de filles à marcher sur les pieds de son partenaire plus qu'autre chose.

-Je suis le genre de filles à écraser les pieds de ses partenaires.

Au moins, c'est clair. Il pourra pas dire que je n'aurais pas prévenu. Mais bon, j'ai pas mis de chaussures à talons, c'est déjà un danger en moins pour lui. Et puis, je reconnais que je ne me suis jamais penché sur la question car j'ai pas besoin de savoir danser pour coder un truc au travail. Sans compter qu'il est infiniment plus intéressant de savoir voler que de savoir danser. J'ai des priorités dans ce que je dois apprendre et améliorer mes techniques de danse ne sont pas en haut de la liste. Et oui, je regrette toujours lorsque ces situations se présentent. Inspirant un grand coup, je me décide à poser ma main dans la sienne. Je vais peut-être le regretter mais tant pis.

-Mais pourquoi pas ?

M'étant levé de ma chaise, je me dirige vers la piste de danse en sa compagnie. Alejandro, tu as intérêt à m'aider sur ce coup-là parce que je vois personne autour de moi sur qui je pourrais éventuellement copier les mouvements.
Fiche codée par NyxBanana

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
:luv:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 5221
SACRIFICES : 2816
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : Dévoré sous un ciel étoilé.
RÉINCARNATION : Ah Puch, Dieu Maya de la Mort et roi du Metnal
TALENT(S) : Découpe charnelle ✙ Croque-Mitaine
FACTION : Calavera ✙ à la vie, à la mort.
OCCUPATION : Capitano ✙ Papà d'un chaton nommé Cala ✙ propriétaire d'un club de Vale Tudo
GENÈSE : Primus, stade 4, conscient
TALON(S) D'ACHILLE : Maladie de Huntington ✙ Joaquin Costilla ✙ la Calavera ✙ Les p'tits chats
JUKEBOX : Soha - Mil Pasos
RUNNING GUN BLUES :


IT'S YOU BECAUSE NO ONE ELSE MAKES SENSE.
"sometimes, i have to take a deep breath and remind myself that not everyone will break me like you did"


CALAVERA TWINS
"Dna doesn't make family"


WIFE & HUSBAND
"Mi Trinidad, mi amiga, mi hermana, mi esposa."




LE PETIT CHAT DE LA CALA
"Ale-Alejandro, come here to eat, we have guacamole ! "


A LA VIDA, A LA MUERTE
"And the death is dying. "



Happy Hour [PV Alejandro] - Mer 15 Aoû - 12:27


gods and monsters

"In the land of gods and monsters,
I was an angel. Living in the garden of evil,"





Waouh. Je ne m’attendais pas à ça comme réaction, mais je prends. Je valide même, ça a la saveur de la fierté et des mécaniques qui roulent. Waouh Alejandro, tu sais parler quand tu t’y mets. Tu ne racontes plus de conneries, tu oublies de ronronner et tu griffes là où il faut. Alejandro, content comme un enfant, dont le visage, après la rage, se pare de bonheur face à sa réaction. Il ne faut pas grand chose pour me rendre heureux, de la bouffe, des blagues, quelques coups de dents. Un peu de sang aussi. Et des compliments.

« C’est bien Jan, continue comme ça.
« Tu iras loin, Pretty Boy.
«  Tu resteras toujours à mes côtés Jan.
« Ne tombes pas Alejandro, reste là.
« Trop tard Jan, ça peut plus continuer comme ça.


Les pensées qui assaillent l’esprit et le coeur, les compliments qui se parent de douleur. Les peut-être qui deviennent des non. Les virgules qui disparaissent au profit de points.

Trop tard Jan.
C’est déjà fini, les jolies histoires et les compliments.


Sourire de rigueur, oublier la tête, oublier le futur et rester les pieds ancrés dans le bon espace temps. J’attrape ta main, la laisse glisser le long de mes dextres qui oublient pendant quelques instants, la chaleur de ton derme et l’envie d’y taillader quelques plaies.

« Voyons voir tout ça alors…

Que je te glisse en t’emportant sur la piste de danse, déjà acculée par quelques couples, quelques groupes, quelques solitaires. Il y a les sons électriques, d’une guitare des années 80. Il y a une voix rauque et puissante, qui glisse quelques mots piquants sur le bord du coeur. Mais doucement Alejandro, ta partenaire n’est pas habitué à tes coups de hanches alors on calme la cadence et on appuie sur le frein à main.

« Première leçon, écoutez la musique…

Que je te murmure. Ça frappe, c’est rythmé. Alors le corps suit, les mains pétillent, le bassin ondule légèrement, juste assez pour suivre la vague du rock’nroll.

« Détendez-moi ces hanches, vous êtes bien trop jolie pour être droite comme un poteau…

Trop tactile Jan, comme toujours, tes mains s’accrochent à son bassin et prennent le rythme. Tant pis pour le cours en trois leçons, passons à l'improvisation !


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


"Tu sais les mots sous mes silences
Ceux qu'ils avouent, couvrent et découvrent."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Célestine Beauchamp
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Sweetie Plum
CREDITS : fae pour l'avatar
FACE : Jodie Comer
DOLLARS : 1370
SACRIFICES : 211
PORTRAIT :
ANNEES : 25 ans
CŒUR : Célibataire papillonnant à la fois chez les femmes et les hommes.
RÉINCARNATION : une nymphe, ces jolies créatures très (trop) souvent courtisées par les divinités grecques.
TALENT(S) : Contrôle des plantes, possibilité de se changer en abeille mais aussi une jeunesse presque éternelle dont elle n'a pas encore conscience à cause de sa jeunesse.
FACTION : Aucune pour le moment. Elle trouve les dieux beaucoup trop centré sur eux-mêmes et non sur l'essentiel à savoir protéger l'environnement.
OCCUPATION : Informaticienne dans une start-up spécialisée dans les différentes mesures en faveur de l'environnement.
GENÈSE : Comme toutes les nymphes, elle est consciente de sa nature et le vit bien.
TALON(S) D'ACHILLE : Elle est très sensible à la pollution comme toutes les nymphes.
Happy Hour [PV Alejandro] - Mer 15 Aoû - 14:19




Happy Hour
Célestine • @Alejandro Flores
Alejandro transpire l'assurance alors qu'il m'entraîne. Visiblement, il doit savoir ce qu'il fait. Je ne sais pas si une bonne chose ou non. C'est une bonne chose car il va pouvoir me dire ce que je dois faire. C'est une mauvais chose car je vais avoir l'air encore plus ridicule. Heureusement que cela ne tue pas, parce que sinon, je ne passerais pas la première danse.

Je prends l'air concentré lorsqu'il me dit ce que je dois faire. Tu vas voir Flores ! Beauchamp ne va pas te décevoir ! Je me retiens tout de même de faire une remarque lorsqu'il me dit qu'il faut écouter la musique. Je pense que je l'avais compris toute seule, merci ! Je ne pense pas être si désespérée que ça. Bon, peut-être un peu. Mais pas dans les profondeurs abyssales non plus quoi !

La remarque concernant sur ma rigidité attire un sourire crispé sur mon visage. Malgré tout, je me rapproche de lui afin qu'on ne dise pas que je le tiens éloigné de moi à l'aide d'un balai invisible. Ma main libre se pose sur son épaule histoire que je n'ai pas l'air stupide à la tenir en l'air en ne savant pas quoi en faire.

-J'aurais bien voulu vous y voir à la première fois ou quasi. Ah pardon !

Et paf le premier pied écrasé avant même la première minute. Tu es en forme Célestine, dis donc ! Allez garde les pieds loin de ceux d'Alejandro, ça peut le faire !

J'essaye de me détendre afin de ne pas opposer trop de résistance lorsqu'il me guide dans les mouvements à faire. Je commence même à y prendre du plaisir alors que le morceau commence à toucher à la fin. En tout cas, je suis suffisamment détendue pour parvenir à suivre la direction des pieds de Jan pour ne pas leur marcher dessus et avoir un minimum de conversation. Tant qu'il ne commence pas à parler philosophie, je pense pouvoir gérer.

-On sent que vous avez l'habitude de danser ! Vous en faites depuis longtemps ?

Histoire que je sache si cela vaut le coup de faire des investissements à long terme dans l'apprentissage de la danse. Je commence à rire de manière nerveuse.

-J'espère que je ne vous donne pas l'air trop ridicule à être si gauche. Oh déjà fini ?

Je suis sincèrement surprise de voir que le morceau est déjà fini. Finalement, c'était pas trop compliqué de ne pas écraser les pieds d'Alejandro. Un sourire amusé apparaît sur mes lèvres.

-Tant qu'on s'en tient à ça, je suis partante pour une autre danse.

Nan parce que le coup des envolés et autres trucs du même genre, si je dois le faire une première fois, ce sera sur un tapis de gymnastique que je voudrais me fracasser le crâne, pas sur le parquet de la piste de danse du bar.

-C'est pas que j'ai pas confiance en vous sur ce coup-là, c'est plus en moi que j'ai pas confiance.
Fiche codée par NyxBanana

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
:luv:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 5221
SACRIFICES : 2816
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : Dévoré sous un ciel étoilé.
RÉINCARNATION : Ah Puch, Dieu Maya de la Mort et roi du Metnal
TALENT(S) : Découpe charnelle ✙ Croque-Mitaine
FACTION : Calavera ✙ à la vie, à la mort.
OCCUPATION : Capitano ✙ Papà d'un chaton nommé Cala ✙ propriétaire d'un club de Vale Tudo
GENÈSE : Primus, stade 4, conscient
TALON(S) D'ACHILLE : Maladie de Huntington ✙ Joaquin Costilla ✙ la Calavera ✙ Les p'tits chats
JUKEBOX : Soha - Mil Pasos
RUNNING GUN BLUES :


IT'S YOU BECAUSE NO ONE ELSE MAKES SENSE.
"sometimes, i have to take a deep breath and remind myself that not everyone will break me like you did"


CALAVERA TWINS
"Dna doesn't make family"


WIFE & HUSBAND
"Mi Trinidad, mi amiga, mi hermana, mi esposa."




LE PETIT CHAT DE LA CALA
"Ale-Alejandro, come here to eat, we have guacamole ! "


A LA VIDA, A LA MUERTE
"And the death is dying. "



Happy Hour [PV Alejandro] - Mer 15 Aoû - 18:37


gods and monsters

"In the land of gods and monsters,
I was an angel. Living in the garden of evil,"





Non, ne repensons pas à la première fois où j’ai dansé Célestine, ça réveillerait un certain malaise en moi… « Non Alejandro, tes mains au dessus….. Oui là c’est moins gênant pour ta cavalière ». Incapable de comprendre ce qu’il y avait de vilain dans le fait de poser ses mains sur les courbes féminines. Ce ne sont que des amas de chair en plus, que des bosses, que des cambrures. Non Jan, c’est plus que ça, tu ne peux pas le comprendre, mais un jour, peut-être…. Et bien non, toujours pas compris Alejandro.

Pied écrasé, après le aïe, il y a le sourire. Amusé, touché, de voir que l’humanité tourne encore normalement dans certains coins d’Arcadia. Si quelqu’un de la Calavera débarquerait, clairement, il ne comprendrait pas ce qu’il verrait. Le Capitano qui s’adonne au cours de danse avec une nymphe. Pour quelle raison ? Aucune, sauf celle de se sentir vivant, humain, et normal. Les pas s’enchainent, tu y prends goût, ça se voit, tes hanches deviennent plus mobiles, ton sourire s’élargit et alors que tu me poses une question, je reste concentré sur les mouvements pour ne pas aller trop vite, trop loin, te faire peur en t’élançant dans quelque chose que tu ne connais pas. Puis la musique s’arrête doucement, changeant de rythme, abandonnant le rock pour un autre style plus… Jeune, plus électrique. Okey.

« Là, vous n’aurez même pas besoin de mon aide, je crois…

J’attrape ta main et commence a sautiller sur place comme un gosse de 8ans en pleine boum d’anniversaire. La musique est tendance, audacieuse et rythmée. Plus de rock gras, plus de salsa endiablée. Rien que les beats électriques qui acculent les boites de nuit depuis quelques années. Je me penche à ton oreille sans arrêter de bouger des hanches, des épaules, colonne qui vrille à droite à gauche. 40ans, le corps d'un homme, le coeur d'un gosse et la tête hésitant entre les deux depuis ta naissance.

« J’fais beaucoup de sport… Mais la danse c’est… J’ai appris avec les filles du quartier !

Hanches qui s’éclatent contre les tiennes, accaparer ta taille pour te faire tourner sur toi-même. Les beats incessants qui tournent, la lumière qui s’abaisse lentement. Le bar revêt ses apparats nocturnes, et c’est bon, de se laisser vibrer quelques instants.

« Vu que y’a… Aucune chance que j'tente de tirer mon coup après, elles se sentent plus à l'aise qu'avec un autre...

Que je termine au creux de ton oreille avant de reculer, de te lâcher et de vriller de la tête de droite à gauche, pour finir dans un sourire qui n’existe que dans les rêves.

Le Dieu exulte, de me voir vivre.
L’humain exulte, de se sentir vivre.
Les deux exultent, de me savoir partir.




▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


"Tu sais les mots sous mes silences
Ceux qu'ils avouent, couvrent et découvrent."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Célestine Beauchamp
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Sweetie Plum
CREDITS : fae pour l'avatar
FACE : Jodie Comer
DOLLARS : 1370
SACRIFICES : 211
PORTRAIT :
ANNEES : 25 ans
CŒUR : Célibataire papillonnant à la fois chez les femmes et les hommes.
RÉINCARNATION : une nymphe, ces jolies créatures très (trop) souvent courtisées par les divinités grecques.
TALENT(S) : Contrôle des plantes, possibilité de se changer en abeille mais aussi une jeunesse presque éternelle dont elle n'a pas encore conscience à cause de sa jeunesse.
FACTION : Aucune pour le moment. Elle trouve les dieux beaucoup trop centré sur eux-mêmes et non sur l'essentiel à savoir protéger l'environnement.
OCCUPATION : Informaticienne dans une start-up spécialisée dans les différentes mesures en faveur de l'environnement.
GENÈSE : Comme toutes les nymphes, elle est consciente de sa nature et le vit bien.
TALON(S) D'ACHILLE : Elle est très sensible à la pollution comme toutes les nymphes.
Happy Hour [PV Alejandro] - Mer 15 Aoû - 22:07




Happy Hour
Célestine • @Alejandro Flores
Alors que le morceau de musique change diamétralement par rapport à avant, je ne peux m'empêcher de rire comme une gamine. Je suis emportée par l'ivresse du moment. Effectivement, là, pas besoin de savoir enchaîner des mouvements que je connais pas. L'improvisation, il y a que ça de vrai. Et le pire, c'est pas moi qui ait le plus d'énergie ! Franchement, quand je disais tout à l'heure qu'il paraissait pas avoir plus de dix ans de plus que moi, c'était pas des blagues quand on voit la débauche d'énergie qu'il a. Je ris de plus belle lorsqu'il me fait tourner sur moi-même. Cependant, lorsqu'il me parle des filles du quartier avec qui il a appris à danser, je ne peux qu'approuver en hochant vigoureusement de la tête tout en continuant à plus ou moins bouger en rythme sur la musique. Je tâche de me rapprocher afin qu'il puisse m'entendre avec le bruit.

-Entièrement d'accord avec elles.

Je fais quelques mouvements avant de reprendre ce que j'étais en train de dire.

-Sans vouloir être méchante, certains garçons ont des fois les hormones qui s'agitent facilement.

Je parle par expérience mais je chasse ça de mon esprit. Je vais pas m'attarder sur des choses qui fâchent alors qu'on s'amuse non ?

-Mais vous trouvez où tout cette énergie ?

Si j'ai essayé de suivre un peu les mouvements de ce qu'il faisait, là, j'ai décroché. Il a dû vidé sa boîte de vitamines avant de venir, c'est pas possible autrement ! Même les quelques personnes qui sont autour de nous ne semblent pas autant péter le feu que lui.

Lorsque la musique change à nouveau, je ne peux m'empêcher de fredonner les paroles de la chanson. Bon, d'accord, je connais que le refrain mais au moins, je chante relativement juste même si ce n'est pas forcément dans les tonalités qu'il faudrait pour cette chanson. On va dire que c'est un remix de la chanson à ma sauce.

-You are the dancing kingggg...

Parce que oui, quitte à le faire l'attention d'Alejandro, autant aller jusqu'au bout de l'idée.

Finalement, ce n'est pas si mal de danser. Je ne mourrais peut-être pas de honte ce soir.
Fiche codée par NyxBanana

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
:luv:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Happy Hour [PV Alejandro] -

Revenir en haut Aller en bas

Happy Hour [PV Alejandro]

 :: terminés
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Making of Rush Hour 3
» Happy Anniversaire
» The Darkest Hour
» Happy birthday Shanti !
» Happy birthday, mg90210 !

Sauter vers: