CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

one day or another.

 :: terminés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Aura Sciarra
Aura Sciarra
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : thinkky
CREDITS : (c) kaotika ♥ & ANAPHORE / aesthetic & icônes : clemy & secret santa d'amour !
FACE : Emily Browning
DOLLARS : 1855
SACRIFICES : 721
PORTRAIT : one day or another. - Page 2 Original
ANNEES : (la trentaine), masquée derrière le visage de porcelaine et les traits de poupée, tueuse au regard de feu.
CŒUR : (célibataire) au coeur de pierre, aujourd'hui fissuré et brûlant. Pensées occupées par une seule personne.
RÉINCARNATION : (Hécate), déesse de la lune, impératrice de l'ombre, guide aux carrefours, sorcière et enchanteresse du panthéon grec.
TALENT(S) : (Umbrakinésie) - ACTIF; (Transmutation) - ACTIF; (Illusions Cauchemardesques) - INACTIF; (Médiumnite) - ACTIF.
FACTION : (Nuova Camorra) mafia dans le sang, dans les veines,
OCCUPATION : (sous-boss) leadeuse de son groupe, soldats et capo à sa botte. (Avocate), spécialisée dans les affaires traîtant des mafias, mettant la sienne hors de soupçon, plombant les autres selon les alliances.
GENÈSE : (Primus), stade 5 / 27 décembre 2018, l'instabilité entre les doigts.
TALON(S) D'ACHILLE : (scarifications) réclamation de la douleur par le corps, lame perçant la peau à intervalles réguliers pour calmer les pulsions. (Clemens), coeur ouvert au détour d'un verre, soutien infaillible quand le monde s'est écroulé. (Nina), fantôme d'un passé qui ne cesse de la hanter. (Astrid), l'amie, la semblable, la soeur, la bras-droit qu'elle protègera envers et contre tout.
JUKEBOX : [u]within temptation[/u] - [i]ice queen[/i]
RUNNING GUN BLUES : one day or another. - Page 2 TzpUF88h_o
"Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité pour reprendre la main, jouer selon leurs propres règles et forcer le destin"

one day or another. - Page 2 190110121341100139

"Nous sommes de ceux qui veulent à tout prix tabasser leur part d'ombre et faire taire leurs sales travers"

one day or another. - Page 2 SSpdNeI one day or another. - Page 2 5E5Mv79

one day or another. - Page 2 181221100909461671

she walks with heaven in her steps and hell in her eyes

one day or another. - Page 2 TQaCJfg

“She has been through hell, so believe me when I say, fear her when she looks into a fire and smiles.”

one day or another. - Page 2 181020070224358962
one day or another. - Page 2 Empty
one day or another. - Ven 14 Déc - 16:45


AURA & ALEJANDRO

One way or another, I'm gonna find you
I'm gonna get you
One way or another, I'm gonna win you
I'm gonna get you, get you
One way or another, I'm gonna see you
I'm gonna meet you
....


Le premier était solidement attaché, récupéré par le don d’Aura, qui avait appris à le manipuler sous toutes ses formes. L’homme tentait de se débattre pourtant, encore suffisamment lucide pour savoir ce qui l’attendait. Mais y’avait aucun cri qui pouvait quitter ses lèvres. Et si l’italienne l’avait voulu, les ombres auraient pu entraver la vision de son prisonnier. Sauf qu’elle tenait à ce qu’il voit ce que ses camarades subiront. Pour la beauté du tout. Pour percevoir la peur s’infiltrer dans ses pupilles, la gorge se dessécher quand il se rendra compte qu’il était le prochain. L’hyperviolence n’intéressait pas Aura, ni les rumeurs qui couraient sur son compte. Cependant, elle avait appris, en tant qu’héritière, que les on dit la protègeraient plus que n’importe quel tueur, ou garde. Le mystère dont elle s’enveloppait, les murmures à son sujet… On la disait capables de tuer sans bouger le moindre doigt, d’engloutir dans les ténèbres n’importe lequel de ses ennemis… Pouvoirs effrayants, et bien peu contrables, à moins de l’attaquer en plein jour. Encore faudrait-il que quelqu’un réfléchisse suffisamment pour s’en rendre compte. Et surtout savoir qui se cachait derrière l’ombre.

Flores avait beau ressembler à un gosse, elle ne pouvait pas s’empêcher de le respecter. Après Aura avait toujours été ce genre de personnes à suivre les ordres, l’autorité. Aucune recherche de pouvoir chez elle, et c’était ce qui la rendait si efficace. Elle n’était qu’une simple main armée, une petite marionnette. Attention pourtant à ne pas trop la sous-estimer… « La discrétion ne semble pas être votre fort, mais j’apprécie votre méthode. » Au moins, c’était rapide, d’hurler aux deux derniers de sortir de leur cachette. Parce qu’ils le firent, se stoppant une seconde face à la silhouette de leur comparse enfermé.

Les tactiques et techniques différaient, l’un appréciant l’attaque de front, l’autre cherchant les coups retors, mais le résultat était le mal. Léger sourire derrière les ténèbres. Finalement, en traque, ou même en combat, ça ne pourrait donner que de beaux résultats finaux. Pour autant que les deux puissent travailler ensembles. Aura avait peut-être trop l’habitude du travail solitaire, ou plutôt de ne pas être considérée comme valant la peine par ses homologues masculins. Tant pis pour eux, son taux de réussite était parfait sans ces parasites. Un des deux hommes disparut sous l’impulsion de Flores. Bon, le mot exact serait : exsanguination. Artère tranchée, geste précis sans le moindre besoin d’armes. Attaque corps-à-corps. Doit-il forcément toucher sa cible pour déclencher son pouvoir ? « Impressionnant… Et plus besoin d’aucun lame avec cela. Vous pouvez entièrement découper un corps avec ça ? » Jusqu’à quelle profondeur peut-il aller, là était la question autrement formulée. Elle s’interrogeait réellement Aura, allant même jusqu’à se rapprocher de la première victime au sol.

Pourtant, même avec la distance qui grandissait, son propre pouvoir ne faiblissait pas autour de sa cible. Elle n’était qu’à quelques mètres après tout, plongée dans la nuit, au sommet de ses forces.

Les coupures étaient nettes, bien plus qu’avec un poignard lambda. Pouvoir dangereux qu’il possédait là Flores… « Joli. » Et sans un geste, ce fut à son tour de jouer. Bras de la cible broyé sous la pression des ombres, main spectrale remontant le long du corps. Moins de sang que son allié, moins d’éclaboussure, et certainement moins impressionnant. Mais diablement efficace.


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
She is full of

unshaped dreams
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alejandro Flores
Alejandro Flores
- EL PAPA CHAT -
BLAZE : Jojo
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 13797
SACRIFICES : 4821
PORTRAIT : one day or another. - Page 2 Giphy
ANNEES : 41 ans.
CŒUR : (En couple) Le coeur reste conquis par la Guerre.
RÉINCARNATION : (Ah Puch) Dieu Maya de la Mort, seigneur du Metnal
TALENT(S) : (Découpe charnelle) Doigts pareils à des scalpels (Aspiration vitale) L'eau du corps absorbé, laissant l'autre pareil à un désert. (Animorphose) Petit chat devenu jaguar (Croque-Mitaine)
FACTION : (Commandante de la Calavera) Montée en grade en Janvier, éclat dans le coeur qu'il va tenter de faire briller.
OCCUPATION : Professeur de Vale Tudo.
GENÈSE : (Primus) stade 6
TALON(S) D'ACHILLE : Les p'tits chats de la Cala + Son orgueil à la limite de la connerie + La perte de contrôle sur son dieu suite au départ de son compagnon + Lui, même à des milliers de kilomètres
JUKEBOX : Sous les Arcades + Fauve
RUNNING GUN BLUES :

one day or another. - Page 2 181029100640739346
"SO MUCH WAS SAID IN THE UNSAID"

one day or another. - Page 2 190219071927930246
""TUÉBOCOMMEUNLAVABO"

one day or another. - Page 2 190219071922431236
"MARIA PAPAYA & JANITO EL GATITO"


one day or another. - Page 2 181008102639476062
"THE DEEPER YOU DIG, THE DARKEST IT GET"


one day or another. - Page 2 190224021116280122
LEÇON À LA PISCINE



one day or another. - Page 2 Empty
one day or another. - Mar 18 Déc - 13:33

[quote="Alejandro Flores"]

AURA & ALEJANDRO

One way or another, I'm gonna find you
I'm gonna get you
One way or another, I'm gonna win you
I'm gonna get you, get you
One way or another, I'm gonna see you
I'm gonna meet you
....


Il est fier le capitano, brille comme l’astre du jour en plein été. Il aime ça, qu’on le regarde, qu’on s’intéresse à ses actes, qu’on perçoive ses talents et qu’on comprenne que sa réputation n’est pas qu’une légende. Alors quand a ritale s’approche du corps, il ne peut s’empêcher de bomber le torse, la joue de mordillée alors que le sourire se fait sardonique. Elle regarde, inspecte, s’interroge et ça lui gonfle le coeur, Jan, de savoir que l’italienne est impressionnée. Tout comme il l’est, en voyant sa proie être incapable de bouger malgré la distance mise entre elle et lui. C’est fou ça, les ombres toujours aussi puissantes contre le corps malingre. La nuit doit l’aider, ça correspond à son arme de prédilection visiblement… Le champ exploratoire autour d’Aura Sciarra diminue, divinité grecque en lien avec la nuit, ça ne doit pas courir les rues.

Il n’a pas le temps de répondre, les yeux hypnotisés par le mouvement des ombres à quelques mètres de lui.  « Oh… » Le sourire s’agrandit, les yeux pétillent, brillent sous l’éclat de violence dont elle fait preuve. Si petite et si impitoyable, un vrai cauchemar emballé dans un joli papier cadeau. Tout ce qu’il aime !
Le bras est broyé, on entend les craquements d’ici et le second ne peut s’empêcher de s’approcher, attrapant fermement le haut du t-shirt de sa proie pour l’obliger à le suivre. Les yeux sombres lorgnent sur la victime, fracture ouverte, une partie du cubitus est visible, une autre… Écrasée par une main invisible. Elle pourrait tuer sans qu’on la voit, arracher des cris et le souffle sans qu’on s’y attende. Lui est au spectacle ce qu’elle est au mystère. Intriguant.  « Pour vous répondre…  » qu’il commence à dire Jan, les doigts pianotant sur la nuque de l’homme qui lui sert de clébard.  « Disons qu’on ne m’appelle pas le petit chat de la Calavera seulement pour ma jolie gueule » Oh il peut découper bien plus qu’une artère le second, les cicatrices sur sa peau en sont la preuve. En parlant d’elles, il sent son épaule et sa gorge le gratter, le contre coup s’éveillant déjà, la lune comme traitresse. Mais il ne réagit pas, habitué. Tout comme il n’en dit pas plus sur son pouvoir, appréciant garder ses secrets. Qu’il puisse découper des os en plus de la chair ou qu’il réussisse à atteindre les viscères, ce n’est pas obligé d’être avoué. Jan a ses armes tout comme la Sciarra et le capitano n’est pas aussi con pour accepter ce qu’elle lui donne comme unique façon qu’elle a de tuer.  « Et vous ? Une personne à la fois ou plus ? Quelle distance maximum ? » Il est curieux Alejandro, comme un enfant qui ne peut s’empêcher de poser trop de questions à la fois. Reculant d’un pas, la paume s’écrasant sur la nuque de l’inconnu, il l’oblige à se relever d’un coup de pied dans le genou. « Ça vous dirait qu’on essaye un petit quelque chose ? Pas besoin de me faire confiance juste… De suivre mes directives. » Le sourcil arqué, la mine joueuse, Jan est conscient que la ritale ne doit pas être du genre à travailler en duo vu sa réputation. Il est pareil, préfère le travail bien fait seul qu’à plusieurs, ne pouvant maitriser les réactions des autres. Mais leur indépendance n’a d’égale que leur curiosité et ça… Alejandro sait en jouer.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


It's written in your bones, You're meant for something more. There's nothing here for you to wait for. I'll follow all the way to the Sun and no one's gonna hold us down

EN ABSENCE TOTALE JUSQU'À MI AOUT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aura Sciarra
Aura Sciarra
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : thinkky
CREDITS : (c) kaotika ♥ & ANAPHORE / aesthetic & icônes : clemy & secret santa d'amour !
FACE : Emily Browning
DOLLARS : 1855
SACRIFICES : 721
PORTRAIT : one day or another. - Page 2 Original
ANNEES : (la trentaine), masquée derrière le visage de porcelaine et les traits de poupée, tueuse au regard de feu.
CŒUR : (célibataire) au coeur de pierre, aujourd'hui fissuré et brûlant. Pensées occupées par une seule personne.
RÉINCARNATION : (Hécate), déesse de la lune, impératrice de l'ombre, guide aux carrefours, sorcière et enchanteresse du panthéon grec.
TALENT(S) : (Umbrakinésie) - ACTIF; (Transmutation) - ACTIF; (Illusions Cauchemardesques) - INACTIF; (Médiumnite) - ACTIF.
FACTION : (Nuova Camorra) mafia dans le sang, dans les veines,
OCCUPATION : (sous-boss) leadeuse de son groupe, soldats et capo à sa botte. (Avocate), spécialisée dans les affaires traîtant des mafias, mettant la sienne hors de soupçon, plombant les autres selon les alliances.
GENÈSE : (Primus), stade 5 / 27 décembre 2018, l'instabilité entre les doigts.
TALON(S) D'ACHILLE : (scarifications) réclamation de la douleur par le corps, lame perçant la peau à intervalles réguliers pour calmer les pulsions. (Clemens), coeur ouvert au détour d'un verre, soutien infaillible quand le monde s'est écroulé. (Nina), fantôme d'un passé qui ne cesse de la hanter. (Astrid), l'amie, la semblable, la soeur, la bras-droit qu'elle protègera envers et contre tout.
JUKEBOX : [u]within temptation[/u] - [i]ice queen[/i]
RUNNING GUN BLUES : one day or another. - Page 2 TzpUF88h_o
"Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité pour reprendre la main, jouer selon leurs propres règles et forcer le destin"

one day or another. - Page 2 190110121341100139

"Nous sommes de ceux qui veulent à tout prix tabasser leur part d'ombre et faire taire leurs sales travers"

one day or another. - Page 2 SSpdNeI one day or another. - Page 2 5E5Mv79

one day or another. - Page 2 181221100909461671

she walks with heaven in her steps and hell in her eyes

one day or another. - Page 2 TQaCJfg

“She has been through hell, so believe me when I say, fear her when she looks into a fire and smiles.”

one day or another. - Page 2 181020070224358962
one day or another. - Page 2 Empty
one day or another. - Lun 24 Déc - 3:46


AURA & ALEJANDRO

One way or another, I'm gonna find you
I'm gonna get you
One way or another, I'm gonna win you
I'm gonna get you, get you
One way or another, I'm gonna see you
I'm gonna meet you
....


Les pouvoirs se heurtaient, les pouvoirs se dévoilaient sous les pupilles avides des deux gradés. Ils s’étaient cherchés depuis le début de la soirée, ils avaient réclamé la récurrence de l’autre, et pourtant, il n’y avait que le silence à la question Qu’es-tu. Qui pouvait dévoiler sa divinité aussi facilement ? Aura n’était pas de ce type-là, elle qui privilégiait la discrétion au-dessus de tout, et Flores… Rien que le fait qu’elle ne savait pas prouver à quel point il maintenait le secret là-dessus. Parce que l’italienne cherchait, trouvait, était passée experte en espionnage… Et face à lui, rien. Aucune information ne filtrait, aucune n’était parvenue jusqu’à ses oreilles, même pas une foutue rumeur. C’était dire. Normalement, même sur elle, y’avait eu des choses réelles qui étaient arrivées aux tympans de ceux cherchant. Notamment tout en rapport au domaine de la nuit, véritable vampire qui ne sortait qu’une fois le soleil caché, qui s’enveloppait dans les ombres… En revanche, la déesse de la nuit chez les grecs était Nyx, peu reliée à Hécate sauf sous certains mythes. Même son pouvoir pouvait porter à confusion. A voir ce qu’il adviendrait quand le second se présenterait à sa porte… Et elle n’avait pas réellement hâte la jeune femme.

Réponse à demi-noyée par des propos sans aucun sens, caché derrière une phrase énigmatique. « Je vous donc devoir me renseigner sur la profondeur que peuvent atteindre les griffes d’un chat. » Phrase absolument magique à sortir quand on était deux tueurs qui comparaient la taille de leur… La puissance de leur capacité en plein milieu de la nuit. « Je n’aurais jamais cru mener ce genre de recherches de ma vie, je devrais certainement vous en être reconnaissante Flores. » Etait-elle réellement en train de s’enfoncer lentement mais sûrement dans la décadence de l’humour ? Ou du moins tentait-elle d’en faire, ce qui était un exploit en soi venant d’Aura ? Oui. Et elle assumait entièrement, puisque personne n’était là pour les entendre ce soir. A part deux junkies, qui finiraient bientôt hachés sur le sol. Deux blagues en une seule nuit, ça se fêtait. Mais pas avec de l’alcool, vu sa tolérance zéro… Oui, elle était ce genre de filles un peu chiantes, qui ne sortaient pas, qui ne souriaient pas, et qui ne buvaient pas. Mais étonnamment, avec Flores, ce n’était pas dérangeant. Eux, leur sortie du soir, c’était de torturer et tuer, et de comparer leurs méthodes. Pas de se bourrer la gueule jusqu’au petit matin. Ou alors si, mais avec de l’adrénaline.

« Ca dépend des jours et de l’énergie disponible. Mais j’évite quand même d’en prendre plusieurs entre mes mailles quand il s’agit de capture ou de meurtre. On ne sait jamais, si on tombe sur un peu plus puissant que nous, disperser son don nous coûterait la victoire. » Un jeu d’échecs, voilà ce qu’était chaque mission pour Aura. Et elle avançait ses pions, représentant chacun une personne, un don ou une capacité. Il fallait tout connaître pour élaborer la stratégie la plus complète possible. Même quand on était capable de passer outre quelques zones d’ombres. Pour l’italienne, tout n’était qu’un vulgaire jeu, qu’un moyen d’avancer jusqu’à la victoire de sa mafia, d’exécuter les ordres. Son ambition sacrifiée, son ambition inhibée. Y’en avait jamais après tout, c’était ce qui la rendait intéressante dans un monde régi par le pouvoir et l’orgueil… « Je suis toute ouïe, dites-moi ? » Le sérieux s’était glissé sur les traits, et les pupilles fouinaient dans l’optique de récolter les informations. Elle était avide Aura, pour combler les trous dans son esprit, noircir les pages blanches correspondant à Flores… « Dans la limite de ce qu’il nous est possible de faire. » Croyait-il réellement qu’elle seule suivrait des directives ?

Jamais.


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
She is full of

unshaped dreams
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alejandro Flores
Alejandro Flores
- EL PAPA CHAT -
BLAZE : Jojo
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 13797
SACRIFICES : 4821
PORTRAIT : one day or another. - Page 2 Giphy
ANNEES : 41 ans.
CŒUR : (En couple) Le coeur reste conquis par la Guerre.
RÉINCARNATION : (Ah Puch) Dieu Maya de la Mort, seigneur du Metnal
TALENT(S) : (Découpe charnelle) Doigts pareils à des scalpels (Aspiration vitale) L'eau du corps absorbé, laissant l'autre pareil à un désert. (Animorphose) Petit chat devenu jaguar (Croque-Mitaine)
FACTION : (Commandante de la Calavera) Montée en grade en Janvier, éclat dans le coeur qu'il va tenter de faire briller.
OCCUPATION : Professeur de Vale Tudo.
GENÈSE : (Primus) stade 6
TALON(S) D'ACHILLE : Les p'tits chats de la Cala + Son orgueil à la limite de la connerie + La perte de contrôle sur son dieu suite au départ de son compagnon + Lui, même à des milliers de kilomètres
JUKEBOX : Sous les Arcades + Fauve
RUNNING GUN BLUES :

one day or another. - Page 2 181029100640739346
"SO MUCH WAS SAID IN THE UNSAID"

one day or another. - Page 2 190219071927930246
""TUÉBOCOMMEUNLAVABO"

one day or another. - Page 2 190219071922431236
"MARIA PAPAYA & JANITO EL GATITO"


one day or another. - Page 2 181008102639476062
"THE DEEPER YOU DIG, THE DARKEST IT GET"


one day or another. - Page 2 190224021116280122
LEÇON À LA PISCINE



one day or another. - Page 2 Empty
one day or another. - Lun 24 Déc - 10:58


AURA & ALEJANDRO

One way or another, I'm gonna find you
I'm gonna get you
One way or another, I'm gonna win you
I'm gonna get you, get you
One way or another, I'm gonna see you
I'm gonna meet you
....


Il a un peu menti Jan. Du moins, il n’a pas révélé toute la vérité sur lui. Ses griffes tiennent plus de celles d’un tigre ou d’un jaguar, que d’un chat. Ses mains, ce sont des couteaux aiguisés, prêts à déchirer la peau et les organes s’il le faut. Combien de fois a-t-il usé de ses mains au lieux des instruments médicaux pour ouvrir les corps lors du trafic ? Avec un thaumaturge à ses côtés, il peut aller très loin le capitano, se fichant bien de transformer son corps en toile lacérée. Mais il ne réplique pas, laissera Sciarra rechercher sur la page wikipedia des chats, ce dont leurs griffes sont capables. Il rigolera ensuite.
Il acquiesce du menton, comprenant parfaitement ce qu’elle veut dire. Ils ont beau connaitre leur puissance à force de s’entrainer, un rien peut endommager le système et rendre leurs pouvoir caduc : trop d’ennemis, un stress trop piquant, une douleur violente. Un grain de sable dans la mécanique et c’est tout qui s’effondre sans pouvoir maitriser la suite.  « Prometido Sciarra, si vous flanchez, je prendrais le relais. » qu’il répond, un clin d’oeil accompagnant la remarque. Il le sait, Jan, cette soldate n’est pas une de ces personne s’inclinant devant la peur ou le danger. Elle est de ceux continuant à se battre s’il y a encore un soupçon de possibilité.  Les yeux lorgnant sur les deux corps, le sien est en meilleur état, la victime de Sciarra ayant tourné de l’oeil sous la douleur cuisante du bras en confettis. La nuque sur laquelle il pianotait est brutalement attrapée, l’homme, relevé. La peur, la souffrance, la drogue aussi, le junki est incapable de réagir. Il pourrait encore hurler à pleins poumons, se battre, essayer de s’enfuir mais ces trois émotions emmêlées l’empêchent de se rebeller. Ça ferait presque sourire le capitano, de se sentir aussi puissant. Mais la victime est trop faible, trophée aux allures d’inutilité. Tant pis, ils s’amuseront tout de même !  « Vous maitrisez les ombres… Mais vous avez déjà essayé de… » Il se place en arrière de la victime Jan, une paume sur la hanche, l’autre passant devant l’épaule. Il le maintient. De loin, on aurait presque pu croire à une étreinte. Seulement de loin.  «... titiller l’intérieur plutôt que l’extérieur ? » Sa voix est presque chantante, un sourire éclatant sur le visage qui ne laisse pas de toute sur la joie qu’il ressent. La main qui caresse le poitrail de l’homme, il lui murmure de se calmer, de se détendre. Mais la berceuse n’a rien de délicate, au contraire, elle est cuisante. Comme ses lames sur la peau qui déchirent le tissu, le derme et ouvre l’homme de part en part.
Ça commence sur la hanche, l’index qui suit une ligne imaginaire, découpant avec intelligence la peau sans toucher un seul organe. Le corps se peinture de rouge, lentement, comme sous la lame tranchante d'u, scalpel qui caresse le futur opéré. L’homme tremble, Jan le maintient d’une paume presque tendre. Il ferme les yeux, les réouvre sous un murmure du geôlier que la ritale ne peut entendre. Il lui chante une berceuse Jan, dans un espagnol roulant. Ça parle de la Mort et de ses jeux préférés.
Il doit se faire lent capitano, obligé pour ne pas trop éveiller le contre coup qui le laisserait le corps coupé en deux. Et même si ça chatouille le poitrail, il ne se confessera pas à l’italienne. Connaitre son don, peut-être, savoir quels sont les dangers encourus après une trop grande utilisation, jamais. La ligne est parfaite, diagonale délicate de la hanche à l’épaule. « Allez-y Sciarra, je le tiens. » La porte lui est grande ouverte, mais ça, il n'ose pas lui dire. Elle est italienne, pas stupide.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


It's written in your bones, You're meant for something more. There's nothing here for you to wait for. I'll follow all the way to the Sun and no one's gonna hold us down

EN ABSENCE TOTALE JUSQU'À MI AOUT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aura Sciarra
Aura Sciarra
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : thinkky
CREDITS : (c) kaotika ♥ & ANAPHORE / aesthetic & icônes : clemy & secret santa d'amour !
FACE : Emily Browning
DOLLARS : 1855
SACRIFICES : 721
PORTRAIT : one day or another. - Page 2 Original
ANNEES : (la trentaine), masquée derrière le visage de porcelaine et les traits de poupée, tueuse au regard de feu.
CŒUR : (célibataire) au coeur de pierre, aujourd'hui fissuré et brûlant. Pensées occupées par une seule personne.
RÉINCARNATION : (Hécate), déesse de la lune, impératrice de l'ombre, guide aux carrefours, sorcière et enchanteresse du panthéon grec.
TALENT(S) : (Umbrakinésie) - ACTIF; (Transmutation) - ACTIF; (Illusions Cauchemardesques) - INACTIF; (Médiumnite) - ACTIF.
FACTION : (Nuova Camorra) mafia dans le sang, dans les veines,
OCCUPATION : (sous-boss) leadeuse de son groupe, soldats et capo à sa botte. (Avocate), spécialisée dans les affaires traîtant des mafias, mettant la sienne hors de soupçon, plombant les autres selon les alliances.
GENÈSE : (Primus), stade 5 / 27 décembre 2018, l'instabilité entre les doigts.
TALON(S) D'ACHILLE : (scarifications) réclamation de la douleur par le corps, lame perçant la peau à intervalles réguliers pour calmer les pulsions. (Clemens), coeur ouvert au détour d'un verre, soutien infaillible quand le monde s'est écroulé. (Nina), fantôme d'un passé qui ne cesse de la hanter. (Astrid), l'amie, la semblable, la soeur, la bras-droit qu'elle protègera envers et contre tout.
JUKEBOX : [u]within temptation[/u] - [i]ice queen[/i]
RUNNING GUN BLUES : one day or another. - Page 2 TzpUF88h_o
"Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité pour reprendre la main, jouer selon leurs propres règles et forcer le destin"

one day or another. - Page 2 190110121341100139

"Nous sommes de ceux qui veulent à tout prix tabasser leur part d'ombre et faire taire leurs sales travers"

one day or another. - Page 2 SSpdNeI one day or another. - Page 2 5E5Mv79

one day or another. - Page 2 181221100909461671

she walks with heaven in her steps and hell in her eyes

one day or another. - Page 2 TQaCJfg

“She has been through hell, so believe me when I say, fear her when she looks into a fire and smiles.”

one day or another. - Page 2 181020070224358962
one day or another. - Page 2 Empty
one day or another. - Dim 30 Déc - 5:19


AURA & ALEJANDRO

One way or another, I'm gonna find you
I'm gonna get you
One way or another, I'm gonna win you
I'm gonna get you, get you
One way or another, I'm gonna see you
I'm gonna meet you
....


La situation l’échauffait quand même un peu, la petite Aura. Si elle se jouait en partie de Flores, le guidant sur la piste d’une grande déesse en rapport avec la nuit, le rapprochant de Nyx au fur et à mesure, et éloignant Hécate, lui devait, pouvait en faire de même. Et finalement, n’était-elle pas celle en train de se faire avoir ? Comme l’arroseur arrosé ? Certes, elle n’avait pas commencé, mais finalement, elle se pensait supérieure, s’estimait brillante. Il l’était tout autant, et il était temps d’ouvrir les yeux sur cela. Certes, elle présentait mieux, parlait mieux, était plus cultivé que le mexicain face à elle. Cependant, il savait cacher une information, multiplier les fausses pistes. Aura avait du mal au bout d’un moment, à faire preuve d’originalité dans ses changements, dans son mystère. Elle se contentait de garder le silence, un sourire aux lèvres, et de continuer son chemin, se drapant dans les ténèbres, se dispersant au gré des vents… Flores avait toujours ce sourire, cette chaleur brouillant les pistes. Alors, le petit chat de la Delray, ça la titillait, ça lui faisait hausser un sourcil, même si elle semblait se prendre au jeu. Il pouvait se foutre d’elle encore longtemps, mais un jour, elle saurait. Et ce jour-là, elle manipulerait tout, lui laissant croire qu’elle était encore dans le flou…

« Si vous ne flanchez pas avant moi à vrai dire. » Quel était le contrecoup du pouvoir de Flores ? Si elle, elle risquait la mort, il s’agissait plus là d’un contrecoup indirect, le premier étant la perte de son ombre et donc de sa liberté de mouvement. Lui… Il découpait les chairs, les os, les corps. Devait y avoir du sang, résultat violent sur lui-même… Et elle ne percevait rien. Soit tout ceci était étrange. Soit il était fichtrement puissant. Et quel que soit le choix, elle n’était pas certaine de l’apprécier. « Mais pour aujourd’hui, je ne pense pas que tout cela soit un souci. » Des junkies, un mort, le deuxième qui avait tourné de l’œil, à n’en pas douter, et le troisième solidement tenu par le mexicain… Pas les plus grands adversaires qu’ils avaient dû affronter dans leur vie.

Et elle écouta la proposition, silencieuse, pencha la tête sur le côté, sourcil arqué. Certainement ne voyait-il pas les détails de son visage, baigné par la nuit, à peine visible au clair de lune… Tant mieux, cela rajoutait un peu de mystère à la situation. « C’est-à-dire ? » Qu’entendait-il exactement par là ? D’ailleurs, elle précisa sa pensée en quelques mois, le laissant chantonner et bercer l’âme en peine entre ses doigts. Ca l’importait peu ce qu’il faisait, racontait à l’homme. De toute façon, il serait mort d’ici peu. « Parlez-vous d’une explosion faite de l’intérieur, ou plutôt d’écraser tous les organes sans aucun dégât externe ? » Ca avait son importance. Et en réalité, elle ne pensait pas être capable de faire cela, qu’importait la méthode. La manipulation des ombres était normalement un pouvoir agissant sur son environnement. Il avait fallu un entraînement intensif pour le pousser bien au-delà de son utilisation première, à ses yeux. Obliger une chose aussi intangible que les ombres à se regrouper pour former un amas capable d’attaquer ou défendre…

Porte ouverte, possibilité de tester et c’est une partie de l’umbrakinésie qui se scinda. Les ténèbres glissèrent sur l’asphalte, grimpèrent le long des jambes et de la chair. Aucun mot ne fut prononcé, aucun geste ne fut effectué. Il n’y avait que l’esprit, que les pupilles pour guider le don, minimalisme utilisé pour éviter de dévoiler ses prochains mouvements à l’ennemi, habitude prise depuis plus qu’une décennie. Usant de sa concentration et de sa précision, elle obligea les ombres à chercher la faille, pénétrer à l’intérieur du corps. Chatouillis légers perçus par le prisonnier, avant que tout soit brisé, écrasé.

Epuisant, ça l’était certainement, et le contrôle pouvait être facilement perdu, puisque le lieu n’était pas dans son champ de vision. Intérieur du corps qu’elle n’aurait pu atteindre en temps normal, sans l’aide de Flores. Intéressant comme possibilité, et dépassement de soi, bien qu’il soit fort compliqué de le reproduire à l’avenir. Au moins, elle l’aura fait une fois.

Et si elle relâchait le tout, faisait grandir la boule d’ombres jusqu’à le faire exploser de l’intérieur…


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
She is full of

unshaped dreams
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alejandro Flores
Alejandro Flores
- EL PAPA CHAT -
BLAZE : Jojo
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 13797
SACRIFICES : 4821
PORTRAIT : one day or another. - Page 2 Giphy
ANNEES : 41 ans.
CŒUR : (En couple) Le coeur reste conquis par la Guerre.
RÉINCARNATION : (Ah Puch) Dieu Maya de la Mort, seigneur du Metnal
TALENT(S) : (Découpe charnelle) Doigts pareils à des scalpels (Aspiration vitale) L'eau du corps absorbé, laissant l'autre pareil à un désert. (Animorphose) Petit chat devenu jaguar (Croque-Mitaine)
FACTION : (Commandante de la Calavera) Montée en grade en Janvier, éclat dans le coeur qu'il va tenter de faire briller.
OCCUPATION : Professeur de Vale Tudo.
GENÈSE : (Primus) stade 6
TALON(S) D'ACHILLE : Les p'tits chats de la Cala + Son orgueil à la limite de la connerie + La perte de contrôle sur son dieu suite au départ de son compagnon + Lui, même à des milliers de kilomètres
JUKEBOX : Sous les Arcades + Fauve
RUNNING GUN BLUES :

one day or another. - Page 2 181029100640739346
"SO MUCH WAS SAID IN THE UNSAID"

one day or another. - Page 2 190219071927930246
""TUÉBOCOMMEUNLAVABO"

one day or another. - Page 2 190219071922431236
"MARIA PAPAYA & JANITO EL GATITO"


one day or another. - Page 2 181008102639476062
"THE DEEPER YOU DIG, THE DARKEST IT GET"


one day or another. - Page 2 190224021116280122
LEÇON À LA PISCINE



one day or another. - Page 2 Empty
one day or another. - Dim 30 Déc - 21:44


AURA & ALEJANDRO

One way or another, I'm gonna find you
I'm gonna get you
One way or another, I'm gonna win you
I'm gonna get you, get you
One way or another, I'm gonna see you
I'm gonna meet you
....


La question est posée, compréhensible vu le peu d’informations données par Jan. Que doit-elle faire exactement ? Écraser ou simplement s’infiltrer ? Il a presque envie de sourire le second, face à l’étrangeté de la discussion mais aussi sous la requête de la jeune femme. Elle a du suivre des ordres très longtemps pour être autant en demande. Comme si habituée à recevoir plus de détails sur la façon d'opérer. Manquerait-elle d’indépendance, elle qui ne laisse que des ombres et du silence dans les rumeurs ? Ça étonnerait presque le capitano, le décevrait aussi à vrai dire. Pourtant, elle n’attend pas sa réponse, qu’il n’aurait donné de toute façon et commence le doux ballet. Il les voit, les ombres, Jan, se muer en des filaments grossiers, se rassembler pour serpenter jusqu’au poitrail de la victime. Il sent aussi le corps se tendre, les membres trembler et entendrait presque le léger suintement des ombres dans la plaie qui s’élance à la chasse aux organes. C’est délicieux à regarder et encore plus délicieux de sentir la carcasse vibrer sous l'attaque Que va-t-elle faire Sciarra ? Juste mettre le bazar et le laisser en vie ou écraser un à un les organes ? Jusqu’où est-elle capable d’aller sans perdre sa maitrise ?

Les yeux se relèvent, abandonnent la victime et s’arriment à ceux de la divine. Concentration absolue, ça l’amuse, le dieu de la Mort, ça le fait sourire comme quand il taille ses victimes sans se préoccuper du contre coups. Quel est le sien en y pensant ? Il va surement le découvrir vu la puissance requise et… Un craquement s’entend. Les cordes se sont accordées, l’orchestre a débuté sa litanie.  « Ne vous tuez pas à la tâche Sciarra, ça m’embêterait de perdre une aussi sympathique amie ! » qu’il balance le capitano, voyant la peau de la déesse devenir plus pâle, plus qu’elle ne l’est déjà en tout cas, à mesure que le corps de l’autre se contracte sous la douleur. La main qui empêche le premier cris de sortir, l’homme réveillé sous la douleur se retrouve dans une position de soumission totale. Les yeux ouverts, la douleur réelle mais silencieuse, le monstre invisible mais écrasant, c’est presque jouissif comme attaque. Mais quelques chose le dérange, un gratouillis dans la tête, un coup de griffe dans le coeur. Ah Puch a faim et Ah Puch s’ennuie. Lui aussi veut montrer sa puissance, qu’importe le résultat sur le corps du vassal. Il est temps de faire entrer dans le concerto le soliste final.

Une main abandonne la taille, glisse lentement sur la gorge. Il hésite, attend, veut prendre son temps, souhaite… trop tard. La carotide est sectionnée d’un coup de doigt parfaitement bien placé, une simple entaille presque délicate qui fait jaillir le sang comme un robinet ouvert oublié.  « Vous avez…. 6 secondes » Avant qu’il ne meurt. Le visage ambré du second a des allures de rubis à présent. Elle avait six secondes, elle n’en a plus aucune Sciarra, la victime est décédée, les ombres encore en elle, en train de le dévorer. Corps lâché au sol, capitano qui sourit, cette fois, ce n’est pas une simple caresse dans le cou qu’il ressent. Lentement sa peau s’ouvre sous l’astre nocturne, là où son index s’est délecté de la chair de l’autre homme.  « Sacré don que vous avez…» Il l’applaudirait presque, ne faisant même pas gaffe à sa nuque. Lui n’a pas six secondes mais une bonne vingtaine de minutes. Assez pour tuer l’autre, prendre un taxi et se faire soigner par un thaumaturge.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


It's written in your bones, You're meant for something more. There's nothing here for you to wait for. I'll follow all the way to the Sun and no one's gonna hold us down

EN ABSENCE TOTALE JUSQU'À MI AOUT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aura Sciarra
Aura Sciarra
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : thinkky
CREDITS : (c) kaotika ♥ & ANAPHORE / aesthetic & icônes : clemy & secret santa d'amour !
FACE : Emily Browning
DOLLARS : 1855
SACRIFICES : 721
PORTRAIT : one day or another. - Page 2 Original
ANNEES : (la trentaine), masquée derrière le visage de porcelaine et les traits de poupée, tueuse au regard de feu.
CŒUR : (célibataire) au coeur de pierre, aujourd'hui fissuré et brûlant. Pensées occupées par une seule personne.
RÉINCARNATION : (Hécate), déesse de la lune, impératrice de l'ombre, guide aux carrefours, sorcière et enchanteresse du panthéon grec.
TALENT(S) : (Umbrakinésie) - ACTIF; (Transmutation) - ACTIF; (Illusions Cauchemardesques) - INACTIF; (Médiumnite) - ACTIF.
FACTION : (Nuova Camorra) mafia dans le sang, dans les veines,
OCCUPATION : (sous-boss) leadeuse de son groupe, soldats et capo à sa botte. (Avocate), spécialisée dans les affaires traîtant des mafias, mettant la sienne hors de soupçon, plombant les autres selon les alliances.
GENÈSE : (Primus), stade 5 / 27 décembre 2018, l'instabilité entre les doigts.
TALON(S) D'ACHILLE : (scarifications) réclamation de la douleur par le corps, lame perçant la peau à intervalles réguliers pour calmer les pulsions. (Clemens), coeur ouvert au détour d'un verre, soutien infaillible quand le monde s'est écroulé. (Nina), fantôme d'un passé qui ne cesse de la hanter. (Astrid), l'amie, la semblable, la soeur, la bras-droit qu'elle protègera envers et contre tout.
JUKEBOX : [u]within temptation[/u] - [i]ice queen[/i]
RUNNING GUN BLUES : one day or another. - Page 2 TzpUF88h_o
"Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité pour reprendre la main, jouer selon leurs propres règles et forcer le destin"

one day or another. - Page 2 190110121341100139

"Nous sommes de ceux qui veulent à tout prix tabasser leur part d'ombre et faire taire leurs sales travers"

one day or another. - Page 2 SSpdNeI one day or another. - Page 2 5E5Mv79

one day or another. - Page 2 181221100909461671

she walks with heaven in her steps and hell in her eyes

one day or another. - Page 2 TQaCJfg

“She has been through hell, so believe me when I say, fear her when she looks into a fire and smiles.”

one day or another. - Page 2 181020070224358962
one day or another. - Page 2 Empty
one day or another. - Sam 5 Jan - 21:07


AURA & ALEJANDRO

One way or another, I'm gonna find you
I'm gonna get you
One way or another, I'm gonna win you
I'm gonna get you, get you
One way or another, I'm gonna see you
I'm gonna meet you
....


Perle de sueur coulant sur son front, qu’elle essuya en une seconde. D’un côté, pour ne pas laisser paraître sa faiblesse, de l’autre, car tout cela la dérangeait en réalité. Ca lui rappelait à quel point le contrôle était complexe sur un tel pouvoir. Pour elle, ce n’était pas une question de le déclencher ou de l’arrêter, au contraire, c’était doser sa puissance, le tordre à ses exigences qui était difficile. Celui de Flores avait cette faculté d’être direct, là pour tuer, où le sien était plus en subtilité… Au moins, elle n’avait pas de contrecoup mortel, ce dont elle doutait pour le mexicain. Tout ce qu’elle risquait c’est une incapacité à se mouvoir à force de trop forcer sur son don, pas de crever sur le coup. Evidemment, avec son rôle, son implication dans les crimes, ne pas bouger signifiait se faire tuer dans les secondes qui suivaient, mais ce n’était qu’une corrélation quelconque finalement.

Elle n’avait pas attendu la réponse de Flores pour continuer, et grand bien lui en fasse puisque celui-ci resta silencieux, un sourire sur le coin des lèvres. De quoi étonnait Aura, qui n’avait guère l’habitude de devoir décider par elle-même sur la marche à suivre. En tant que tueuse à gages, on lui donnait une façon de faire précise à chaque fois, même si à côté elle était parfaitement capable de créer un plan ou d’en modifier un pour coller aux capacités de son équipe. Là était toute la complexité de l’esprit de l’italienne, coincée entre la stratégie dont elle savait faire preuve, et l’obéissance qu’on lui avait inculquée dès son plus jeune âge. Enfin, ce n’était pas le moment pour elle de faire une réflexion philosophique quelconque. Déjà, Flores ne l’écouterait pas, et même elle n’avait pas envie d’en parler. Elle se décida simplement à faire les deux, écrasant les organes, étouffant leur vivacité, avant de tout faire exploser…

Les propos de Flores lui arrachèrent un sourire. Qui aurait cru que le célèbre capitano s’accrocherait à une ritale, lui qui ne tenait pas la Camorra et les italiens en très haute estime d’après ce qu’elle avait compris. Ou il mentait, pour prolonger le jeu dans lequel il s’enlisait. « Ne vous inquiétez pas señor Flores, je connais mes limites. Et cette action ne me tuera pas. » Si sûre d’elle, la gamine qui palissait pourtant à vue d’œil. Elle dirait que ce n’était qu’un effet de la lune sur sa peau, qu’un éclat qui disparaîtra rapidement. Sauf qu’il fallait l’avouer, c’était bien la fatigue et le manque d’énergie qui frappait à sa porte.

Elle prenait son temps, pour ne pas défaillir, jusqu’à ce que Flores la bouscule. Quelques mots prononcés, et le contrôle fut perdu, laissé pour compte. Le corps sembla se couper en deux, tout en s’écroulant dans la foulée, relâché par le mexicain. Et elle se rendit compte que quelque chose clochait. Chez lui. Chez elle. Juste un léger pas en arrière, pour absorber un peu plus de lumière, et elle perçut la différence. Coup d’œil vers le sol, ombre coupée en deux, torse disparu. Voilà pourquoi les doigts tremblaient, et le haut du corps était moins réactif. Il fallait juste ne rien en montrer…

Quelques pas pour rejoindre Flores, et quelques secondes de plus pour percevoir la blessure autour de son cou. « Vous saignez. » Clair, précis, direct… Et un sourcil s’arqua, soudainement. Elle était certaine qu’aucun des hommes ne l’avait touché. Pourquoi diable alors… « Et vous êtes l’un des rares à l’avoir vu en action. » Normalement, les autres mourraient. Et dans la nuit, personne ne faisait attention à quelques ombres en plus dans le décor. La journée en revanche… Bien plus complexe avec son hybris. « Il est temps d’aller vous faire soigner, je vous dépose quelque part ? » Si elle allait rester clouée au lit le temps que l’ombre décide de ramener ses fesses, Flores risquait de mourir, vu le flux de carmin qui refusait de se stopper. Peut-être que se bouger était la chose à faire actuellement ?


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
She is full of

unshaped dreams
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alejandro Flores
Alejandro Flores
- EL PAPA CHAT -
BLAZE : Jojo
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 13797
SACRIFICES : 4821
PORTRAIT : one day or another. - Page 2 Giphy
ANNEES : 41 ans.
CŒUR : (En couple) Le coeur reste conquis par la Guerre.
RÉINCARNATION : (Ah Puch) Dieu Maya de la Mort, seigneur du Metnal
TALENT(S) : (Découpe charnelle) Doigts pareils à des scalpels (Aspiration vitale) L'eau du corps absorbé, laissant l'autre pareil à un désert. (Animorphose) Petit chat devenu jaguar (Croque-Mitaine)
FACTION : (Commandante de la Calavera) Montée en grade en Janvier, éclat dans le coeur qu'il va tenter de faire briller.
OCCUPATION : Professeur de Vale Tudo.
GENÈSE : (Primus) stade 6
TALON(S) D'ACHILLE : Les p'tits chats de la Cala + Son orgueil à la limite de la connerie + La perte de contrôle sur son dieu suite au départ de son compagnon + Lui, même à des milliers de kilomètres
JUKEBOX : Sous les Arcades + Fauve
RUNNING GUN BLUES :

one day or another. - Page 2 181029100640739346
"SO MUCH WAS SAID IN THE UNSAID"

one day or another. - Page 2 190219071927930246
""TUÉBOCOMMEUNLAVABO"

one day or another. - Page 2 190219071922431236
"MARIA PAPAYA & JANITO EL GATITO"


one day or another. - Page 2 181008102639476062
"THE DEEPER YOU DIG, THE DARKEST IT GET"


one day or another. - Page 2 190224021116280122
LEÇON À LA PISCINE



one day or another. - Page 2 Empty
one day or another. - Dim 6 Jan - 9:38


AURA & ALEJANDRO

One way or another, I'm gonna find you
I'm gonna get you
One way or another, I'm gonna win you
I'm gonna get you, get you
One way or another, I'm gonna see you
I'm gonna meet you
....


Oui, il saignait, mais il y était habitué. Pas d’inquiétude quand le corps n’est que le jouet favori de dieux un peu téméraires.  Il savait, Jan, jusqu’où il pouvait tenir, connaissait par coeur l’anatomie humaine pour tailler là où la douleur serait la plus horrible sans pour autant causer un dégât mortel trop rapidement pour lui. Et bien que la carotide ne soit pas la meilleure solution, la finesse et la lenteur du geste lui permettaient de ralentir le contre-coup. C’était quand les émotions se mélangeaient, la rage, la colère, l’envie, la folie, que ça devenait dangereux. Quand le coeur s’y mettait, quand le dieu s’éveillait sous les pulsions morbides, c’était là que le contre-coup devenait mortel pour le capitano.
Une main sur le cou, le sourire n’en était que plus lumineux. La soirée avait pris une tournure bien différente de ce à quoi il s’attendait et le plaisir de découvrir de nouveaux dons lui donneraient presque envie de recroiser Sciarra un jour.  « Ravi d’être l’exception. » Ravi d’avoir joué avec vous qu’il aurait pu ajouter. Mais il se ravisa, le jeu ne faisait que commencer et il le savait.

Un coup d’oeil sur les deux cadavres, un homme était encore en vie. Il fallait décider vite et bien, il avait vu leur visage et surtout, leur pouvoir. Une balle serait trop bruyante… Ses mains… Non, pas la force et utiliser à nouveau son pouvoir serait stupide. La méthode classique suffira. Le capitano se baissa au sol, attrapa un couteau à sa cheville, coincé dans le porte-arme qu’il préfèrait porter ici qu’à la taille, plus discret.  « Delray Hollow ! Si vous n’avez pas de soucis pour venir en terrain conquis bien sûr. » Un sourire, amusé, la fierté dans le coup de menton trop relevé. Un pas suivi d’un autre, le corps de l’inconnu rejoint aisément, un genou au sol, le coup de couteau parti sans prévenir, déchirant l’abdomen du pauvre homme déjà au sol. On entendit un déchirement, peau, viscères, qui flirtaient avec la lame d’acier.  « Shhh…» qu’il murmura le capitano, comme un adulte berçant son gamin avant de rejoindre les étoiles. Mais lui ne reverra pas le soleil, mis à part celui du Metnal.

Couteau essuyé sur le jean sombre, pas de temps à perdre, la gorge pulsant de plus en plus sous l’estafilade qui continuait sa route.  « Si on vous demande ce que vous faisiez ce soir… » Le corps est relevé, l’italienne rejointe, le second de la Calavera a les yeux pleins d’étoiles. L’énergie commençait à se faire la malle.  « Vous n’aurez qu’à dire que vous jouez aux devinettes…Et qu’une autre partie est prévue d’ici quelques temps. » Clin d’oeil du pretty boy, les mécaniques roulant déjà dans la rue, il avait hâte, Jan, de revoir l’italienne et de découvrir qui se cachait sous le visage de poupée. Soleil et Ombre, jour et nuit, on dit toujours que les contraires s’attirent mais on ne parle jamais des semblables se complètent.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


It's written in your bones, You're meant for something more. There's nothing here for you to wait for. I'll follow all the way to the Sun and no one's gonna hold us down

EN ABSENCE TOTALE JUSQU'À MI AOUT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aura Sciarra
Aura Sciarra
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : thinkky
CREDITS : (c) kaotika ♥ & ANAPHORE / aesthetic & icônes : clemy & secret santa d'amour !
FACE : Emily Browning
DOLLARS : 1855
SACRIFICES : 721
PORTRAIT : one day or another. - Page 2 Original
ANNEES : (la trentaine), masquée derrière le visage de porcelaine et les traits de poupée, tueuse au regard de feu.
CŒUR : (célibataire) au coeur de pierre, aujourd'hui fissuré et brûlant. Pensées occupées par une seule personne.
RÉINCARNATION : (Hécate), déesse de la lune, impératrice de l'ombre, guide aux carrefours, sorcière et enchanteresse du panthéon grec.
TALENT(S) : (Umbrakinésie) - ACTIF; (Transmutation) - ACTIF; (Illusions Cauchemardesques) - INACTIF; (Médiumnite) - ACTIF.
FACTION : (Nuova Camorra) mafia dans le sang, dans les veines,
OCCUPATION : (sous-boss) leadeuse de son groupe, soldats et capo à sa botte. (Avocate), spécialisée dans les affaires traîtant des mafias, mettant la sienne hors de soupçon, plombant les autres selon les alliances.
GENÈSE : (Primus), stade 5 / 27 décembre 2018, l'instabilité entre les doigts.
TALON(S) D'ACHILLE : (scarifications) réclamation de la douleur par le corps, lame perçant la peau à intervalles réguliers pour calmer les pulsions. (Clemens), coeur ouvert au détour d'un verre, soutien infaillible quand le monde s'est écroulé. (Nina), fantôme d'un passé qui ne cesse de la hanter. (Astrid), l'amie, la semblable, la soeur, la bras-droit qu'elle protègera envers et contre tout.
JUKEBOX : [u]within temptation[/u] - [i]ice queen[/i]
RUNNING GUN BLUES : one day or another. - Page 2 TzpUF88h_o
"Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité pour reprendre la main, jouer selon leurs propres règles et forcer le destin"

one day or another. - Page 2 190110121341100139

"Nous sommes de ceux qui veulent à tout prix tabasser leur part d'ombre et faire taire leurs sales travers"

one day or another. - Page 2 SSpdNeI one day or another. - Page 2 5E5Mv79

one day or another. - Page 2 181221100909461671

she walks with heaven in her steps and hell in her eyes

one day or another. - Page 2 TQaCJfg

“She has been through hell, so believe me when I say, fear her when she looks into a fire and smiles.”

one day or another. - Page 2 181020070224358962
one day or another. - Page 2 Empty
one day or another. - Jeu 10 Jan - 10:48


AURA & ALEJANDRO

One way or another, I'm gonna find you
I'm gonna get you
One way or another, I'm gonna win you
I'm gonna get you, get you
One way or another, I'm gonna see you
I'm gonna meet you
....


Ça aurait pu être drôle, de voir Flores de la sorte, toujours souriant. Cependant, le sang ne cessait de couler, le carmin imbibait désormais les vêtements. Elle était étonnée qu’il prenne le tout autant à la légère, quand la mort n’était pas loin. A moins qu’il n’en soit pas effrayé, comme elle. La tête se pencha légèrement, la réflexion faisait son petit bout de chemin, se glissa dans l’une des petites cases de ses pensées. Bien, ne pas s’y attarder pour l’instant, même s’il s’agissait d’une information importante, cruciale. « Espérons que vous soyez encore l’exception d’ici quelques heures. » Heureusement qu’Aura n’aimait pas tuer pour tuer, et qu’elle se contentait des ordres car cela aurait été une merveilleuse occasion de descendre un capitano sans être embêtée. Qui remonterait jusqu’à elle après tout ? Surtout qu’elle ne l’avait pas touché, et qu’il se vidait de son sang seul. Ca grattait sous la carne, ça réclamait tout de même le sang. Hécate voyait, Hécate réfléchissait, multiples chemins observés, pour et contre pesé. Mais elle retenait, ce coup de colère, cette réflexion froide. Combien pouvait décider de la mort d’une autre personne aussi facilement ?

Un genou à terre, une arme entre les doigts qu’elle aperçut furtivement. Poignard utilisé pour le dernier être en vie, certainement. A moins qu’il ne tente de l’attaquer aussi ? Bonne question. « Ca ne me dérange pas. Vous devez être le seul à avoir remarqué mon association aux mafias aussi. » A n’en pas douter, il était l’un des rares à avoir autant laissé traîner ses oreilles. Pour la plupart des autres mafieux, elle n’existait pas Aura. Tout ceci n’était qu’une vague rumeur, impossible à prouver, sauf si on y croyait. Puis, ce n’était pas comme si les gens la voyaient, la percevaient. Tout était masqué par les pouvoirs, par ses choix de stratégie. « Et étonnamment, je pense que vos soins passeront avant le fait de devoir me descendre. » Et elle le regarda mettre fin aux jours de leur troisième victime.  

The End.

Les yeux roulèrent dans leur orbite, aux propos de l’homme, aux hanches qu’il roula en marchant devant elle. Bien. Parfait. Ce mexicain avait un problème, clairement. Et c’était Aura qui disait cela, oui. Les doigts glissèrent dans les poches, attrapèrent une clef entre ses doigts. La voiture n’était pas si loin, une ou deux minutes du coin finalement. Le centre de la ville, retour proche du cabinet. Plus ou moins. Une belle voiture italienne attendait sagement dans un coin, intouchée depuis le début de la journée. Ca pourrait être dangereux, de la laisser ainsi, même si le quartier ne craignait pas. « Bon, montez, nous n’avons plus de temps à perdre. » Les minutes défilaient, et c’était la mort au tournant si elle s’arrêtait. Pourtant, avec l’ombre du haut de son corps en moins, elle n’avait plus sa réactivité habituelle au niveau de ses bras. Mais ça suffirait à atteindre le quartier mexicain, surtout au beau milieu de la nuit. Et elle avait appris à conduire sur les routes italiennes la gamine, ce n’était pas une petite ville des Etats-Unis qui la dérangerait. « Une invitation à une prochaine partie donc ? Je retiens cela. » Et le pied s’écrasa sur l’accélérateur, écoutant Flores d’une oreille distraite pour le chemin. Ils ne mettront certainement pas plus de dix minutes, vu les ruelles vides…


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
She is full of

unshaped dreams
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alejandro Flores
Alejandro Flores
- EL PAPA CHAT -
BLAZE : Jojo
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 13797
SACRIFICES : 4821
PORTRAIT : one day or another. - Page 2 Giphy
ANNEES : 41 ans.
CŒUR : (En couple) Le coeur reste conquis par la Guerre.
RÉINCARNATION : (Ah Puch) Dieu Maya de la Mort, seigneur du Metnal
TALENT(S) : (Découpe charnelle) Doigts pareils à des scalpels (Aspiration vitale) L'eau du corps absorbé, laissant l'autre pareil à un désert. (Animorphose) Petit chat devenu jaguar (Croque-Mitaine)
FACTION : (Commandante de la Calavera) Montée en grade en Janvier, éclat dans le coeur qu'il va tenter de faire briller.
OCCUPATION : Professeur de Vale Tudo.
GENÈSE : (Primus) stade 6
TALON(S) D'ACHILLE : Les p'tits chats de la Cala + Son orgueil à la limite de la connerie + La perte de contrôle sur son dieu suite au départ de son compagnon + Lui, même à des milliers de kilomètres
JUKEBOX : Sous les Arcades + Fauve
RUNNING GUN BLUES :

one day or another. - Page 2 181029100640739346
"SO MUCH WAS SAID IN THE UNSAID"

one day or another. - Page 2 190219071927930246
""TUÉBOCOMMEUNLAVABO"

one day or another. - Page 2 190219071922431236
"MARIA PAPAYA & JANITO EL GATITO"


one day or another. - Page 2 181008102639476062
"THE DEEPER YOU DIG, THE DARKEST IT GET"


one day or another. - Page 2 190224021116280122
LEÇON À LA PISCINE



one day or another. - Page 2 Empty
one day or another. - Ven 11 Jan - 0:07


AURA & ALEJANDRO

One way or another, I'm gonna find you
I'm gonna get you
One way or another, I'm gonna win you
I'm gonna get you, get you
One way or another, I'm gonna see you
I'm gonna meet you
....


Son hybris. Délicate petite merde qu’il aurait bien aimé ne jamais avoir à connaitre le capitano. C’est bien la seule chose qui le maitrise et le calme quand il commence à prendre ses aises. Sans lui, ses mains ne seraient que couteaux et jamais il ne s’arrêterait. Plus d’armes automatique, plus de m9, plus de vrais poignards, chaque geste serait tranchant et chaque caresse, mortelle. Parfois, il y pense, à cette vie sans hybris, sans épée de Damoclès au dessus de la tête. Ah Puch aussi. Il craint ne jamais retrouver sa vie d’avant, avec de tels contre-coups et un défaut dans la matrice humaine. Tel quel, ça ne lui convient pas encore, le vassal a beau être puissant et en adéquation avec ses envies, il n’en reste pas moins un humain. Un petit être qui ne serait jamais assez bien pour le dieu qu’il était jadis. Et ça, Jan le sait. Chaque jour, le même discours dans la tête, la même impression de ne jamais assez bien faire. Un jour, il le sait le capitano, il devra abandonner son enveloppe pour laisser toute la place au Dieu de la Mort. Et ce jour, il espère avoir fait assez de choses pour qu’on se souvienne de lui. D’Alejandro, pas de Flores, pas de la famille. Mais de l’homme, du soleil qui brille trop fort et brûle trop vite.

Il suit Sciarra, a presque envie de siffler face à la bagnole italienne mais s’en empêche (question de politesse). S’engouffrant dans la voiture, la simplicité de l’intérieur n’a d’égale que la richesse des matériaux. Du beau cuir, du chrome, une impeccable moquette. De bon goût la ritale, il le note dans un coin de sa tête. Le cou tenu, pour éviter de tâcher ses jolis sièges, Jan ne peut s’empêcher de tourner la tête face à la remarque. Et tandis que la voiture démarre au quart de tour, il se dit que Sciarra ferait un super chauffeur personnel.  « Disons que j’ai bien aimé votre… style. » L’intonation sur le dernier mot est presque amusante. On pourrait penser qu’ils parlent d’un jeu d’acteur, d’une tenue vestimentaire ou encore, d’une façon de parler. Mais non, c’est de la mort dont il est question et des multiples façons de la rendre attrayantes comme rarement elle ne l’est.  « Donc oui, si ça vous dit, on pourra essayer de continuer ce petit jeu… » Car c’est bien de ce dont il s’agit, d’une partie d’échec où le but est de comprendre qui se cache sous la carne de chaque vassal. Et jusqu’où, dieu et homme, peuvent aller pour protéger ce secret qui a des allures de coffre aux trésors.  « Déposez moi à la frontière de Delray si possible… Ça m’ennuierait qu’on crible de balles votre jolie bagnole ! » Et il sourit, encore, mais cette fois-ci avec plus de difficulté, le cou s’ouvrant de plus en plus et le tissu ne servant plus à grand chose à part endiguer la fuite. Comme un beau lavabo d’email qui se fissure, la peau éclate et laisse présager une suite peu commune. Car c’est connu, un plombier est plus facile à trouver qu’un thaumaturge.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


It's written in your bones, You're meant for something more. There's nothing here for you to wait for. I'll follow all the way to the Sun and no one's gonna hold us down

EN ABSENCE TOTALE JUSQU'À MI AOUT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aura Sciarra
Aura Sciarra
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : thinkky
CREDITS : (c) kaotika ♥ & ANAPHORE / aesthetic & icônes : clemy & secret santa d'amour !
FACE : Emily Browning
DOLLARS : 1855
SACRIFICES : 721
PORTRAIT : one day or another. - Page 2 Original
ANNEES : (la trentaine), masquée derrière le visage de porcelaine et les traits de poupée, tueuse au regard de feu.
CŒUR : (célibataire) au coeur de pierre, aujourd'hui fissuré et brûlant. Pensées occupées par une seule personne.
RÉINCARNATION : (Hécate), déesse de la lune, impératrice de l'ombre, guide aux carrefours, sorcière et enchanteresse du panthéon grec.
TALENT(S) : (Umbrakinésie) - ACTIF; (Transmutation) - ACTIF; (Illusions Cauchemardesques) - INACTIF; (Médiumnite) - ACTIF.
FACTION : (Nuova Camorra) mafia dans le sang, dans les veines,
OCCUPATION : (sous-boss) leadeuse de son groupe, soldats et capo à sa botte. (Avocate), spécialisée dans les affaires traîtant des mafias, mettant la sienne hors de soupçon, plombant les autres selon les alliances.
GENÈSE : (Primus), stade 5 / 27 décembre 2018, l'instabilité entre les doigts.
TALON(S) D'ACHILLE : (scarifications) réclamation de la douleur par le corps, lame perçant la peau à intervalles réguliers pour calmer les pulsions. (Clemens), coeur ouvert au détour d'un verre, soutien infaillible quand le monde s'est écroulé. (Nina), fantôme d'un passé qui ne cesse de la hanter. (Astrid), l'amie, la semblable, la soeur, la bras-droit qu'elle protègera envers et contre tout.
JUKEBOX : [u]within temptation[/u] - [i]ice queen[/i]
RUNNING GUN BLUES : one day or another. - Page 2 TzpUF88h_o
"Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité pour reprendre la main, jouer selon leurs propres règles et forcer le destin"

one day or another. - Page 2 190110121341100139

"Nous sommes de ceux qui veulent à tout prix tabasser leur part d'ombre et faire taire leurs sales travers"

one day or another. - Page 2 SSpdNeI one day or another. - Page 2 5E5Mv79

one day or another. - Page 2 181221100909461671

she walks with heaven in her steps and hell in her eyes

one day or another. - Page 2 TQaCJfg

“She has been through hell, so believe me when I say, fear her when she looks into a fire and smiles.”

one day or another. - Page 2 181020070224358962
one day or another. - Page 2 Empty
one day or another. - Dim 3 Fév - 10:51


AURA & ALEJANDRO

One way or another, I'm gonna find you
I'm gonna get you
One way or another, I'm gonna win you
I'm gonna get you, get you
One way or another, I'm gonna see you
I'm gonna meet you
....


Le coprs réagissait mal, plus lentement, l’obligeant à modifier son temps de réaction. Elle ne pouvait plus compter sur l’habituel, se devait être plus prudente, et pourtant, c’était ce moment-là que le capitano d’une autre mafia choisissait pour crever sur la place passager. Oui, car c’était à ça que ça mènerait, de se vider de son sang. Il n’était pas Dieu, il n’était guère éternel, invincible. Il n’était qu’un homme, comme elle n’était qu’une femme, vulgaire éclat et vestige d’un passé qui pouvait disparaître à tout instant. Evidemment, l’instinct de survie avait l’air de s’être fait la malle, chez lui comme chez elle. Pour un peu, elle attribuerait cela à leur statut de récurrence. Comme si une autre entité annihilait une partie d’eux. Sauf que ce serait stupide, de mener le corps à la mort. Encore plus quand être compatible relevait de l’exploit. Elle le voyait bien, au quotidien. Certains refusaient leur nature, certains devenaient fous face à la psychose, surtout chez les nouveaux liés à l’orage. Alors, leurs dieux à Alejandro et elle devraient les protéger plus que les détruire. Même si c’était déjà un peu le cas avec Hécate, qui ne cherchait pas à prendre trop de place. Peut-être parce qu’Aura lui convenait d’un côté. Aussi sombre, aussi à part dans les problèmes. Personne à qui on faisait confiance pour le travail bien fait, mais qui ne s’était jamais dévoilée.

A n’en pas douter, quand les souvenirs reviendront, qu’elle se rendrait compte de tout ça Aura. Mais pas aujourd’hui, conscience trop lointaine pour être récupérée entre ses doigts.

« Mon style donc… » C’était presque un murmure, alors que les pupilles ne quittaient plus la route. S’il n’y avait personne aux alentours, à cette heure-ci de la nuit, ce n’était pas le moment pour rentrer dans un mur ou un lampadaire. Oui, ça l’agacerait plus que de tuer quelqu’un à ce stade-là, surtout que le rouge sur sa voiture noire ne serait pas un problème. Ca nécessiterait juste un petit nettoyage, rien de fou. « Il est moins spectaculaire que le vôtre. » Tellement moins spectaculaire… Mais plus discret. Il allait bien à Aura, à ses secrets qu’elle tentait de garder malgré tout. Qu’il s’agisse de son passé ou de son présent. « Je suis toujours pour. » Pour jouer, pour démontrer qui était le cavalier sur le plateau. Car elle n’avait rien d’une reine, rien d’un roi, rien d’un leader l’italienne, n’en avait que faire de ce pouvoir qui pourtant lui avait déjà été mis entre les mains. Elle n’était que le cavalier, flexible dans ses mouvements, jusqu’à crever.

Coup d’œil sur la silhouette à sa droite, et les lèvres se pincèrent un instant. Nouvel appui sur l’accélérateur, vitesse dépassant désormais bien la limite autorisée. Fallait traverser la ville avant qu’elle se retrouve avec un cadavre en tant que passager. « Etonnamment, je préfère avoir ma voiture criblée de balles plutôt qu’un capitano mort sur ma banquette. » Soupir, mais la frontière du quartier ne tarda pas à se rapprocher. Et elle ralentit, s’arrêta pile poil là où il fallait. Déjà quelques hommes s’approchaient, et il aurait fallu être stupide pour ne pas percevoir leur comportement et les armes qu’ils portaient. C’était un quartier hyper protégé Delray, bien plus que Little Italy. « Ne mourrez pas, ce serait dommage pour notre jeu. » Et elle l’appréciait bien Flores quand même. Derniers mots avant que la portière se referme, et qu’elle reprenne le chemin de chez elle. Appartement et lit qu’elle ne quittera pas de la journée suivante…


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
She is full of

unshaped dreams
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
one day or another. -

Revenir en haut Aller en bas

one day or another.

 :: terminés
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sauter vers: