CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Maria Magdalena Asturies
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Illabye
CREDITS : jan (ava) ♥
FACE : camila cabello
DOLLARS : 879
SACRIFICES : 229
PORTRAIT :
ANNEES : 28 ans
CŒUR : célibataire appartient littéralement a Alejandro Flores
RÉINCARNATION : Djinn
TALENT(S) : uc
FACTION : La Calavera
OCCUPATION : uc
GENÈSE : //
JUKEBOX : dewaani mastani
RUNNING GUN BLUES :


Meow - Ven 5 Oct - 9:03



Meow

 
Alejandro ϟ  Maria Magdalena .



Un bébé, il veut un bébé Jan, mais il a pas précisé ce qu'il voulait comme type de bébé. Maria est parti en quête d'un bébé, court les rues sans réellement savoir ce qu'elle peut faire pour lui. Y'en a beaucoup des bébés en ville, des bébés humains, des bébés tomates sur le marché, des bébés chiens qui font caca dans le parc à chien, mais rien ne l'inspire pour cette demande pour le moins farfelue. Jan est un peu agité ces temps-ci a t-elle remarqué, elle se demande ce qu'il se passe dans sa vie en ce moment pour qu'il soit aussi autoritaire. A moins qu'il ait toujours été comme ça ? Maria ne le connaît pas suffisamment pour en juger, mais pour le coup elle aurait voulu qu'il précise un peu plus sa demande ou alors qu'il lui ordonne de faire le ménage ça aurait été moins épuisant. Le cerveau en ébullition, elle regarde partout, à droite à gauche, fait las rues, les magasins à la recherche d'une inspiration quelconque pour revenir avec un bébé et rendre son maître content.

Et puis ça fait tilt.

Quelques minutes plus tard, rendue invisible pour frauder tranquillement, elle prend le bus pour rentrer à la maison.

« Miaou »

Les gens se retournent, t'as pas entendu un chat ? Mais y'a pas de chat ? Alors le bu s'arrête pour chercher le chat qui miaule, peut être coincé quelque part. Maria soupire, sort en profitant des portes ouvertes et se rend de nouveau visible quelques mètres plus loin. Le chaton est emmitouflé dans sa veste, sa petite tête dépasse sur le col de Maria. Un bébé chat, voilà, elle l'a adopté pour Jan. Il n'a pas de nom, mais il est très mignon. Et une trentaine de minutes plus tard, elle rentre de nouveau à la maison. Elle prie pour que Jan soit là autrement elle va devoir aller le chercher ou son cerveau continuera à l'épuiser pour remplir complètement sa mission. La jeune femme retire sa veste, les cheveux mouillés par la fine pluie qui a commencé à tomber sur Arcadia, elle cherche Jan du regard, attrape bébé chat dans ses bras et fouille la maison «  ¿cariño ? » Elle appelle à travers les couloirs, se presse.

Et puis son minois se dessine, lorsqu'elle le trouve, un large sourire sur les lèvres de la jeune femme illumine son visage, contente d'avoir pu remplir sa mission. «  Trouvé bébé » Elle s'essaye en Anglais parfois, ça ne rend rien, mais ça l'oblige à réfléchir. Elle lui tend le chaton, blanc, tout blanc. Miaou qu'il fait, n'apprécie peut être pas d'être porté comme simba dans le roi lion.




▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
All souls night

Bonfires dot the rolling hillsides.Figures dance around and around to drums that pulse out echoes of darkness;moving to the pagan sound.
rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 5161
SACRIFICES : 2785
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : Dévoré sous un ciel étoilé.
RÉINCARNATION : Ah Puch, Dieu Maya de la Mort et roi du Metnal
TALENT(S) : Découpe charnelle ✙ Croque-Mitaine
FACTION : Calavera ✙ à la vie, à la mort.
OCCUPATION : Capitano ✙ Papà d'un chaton nommé Cala ✙ propriétaire d'un club de Vale Tudo
GENÈSE : Primus, stade 4, conscient
TALON(S) D'ACHILLE : Maladie de Huntington ✙ Joaquin Costilla ✙ la Calavera ✙ Les p'tits chats
JUKEBOX : Soha - Mil Pasos
RUNNING GUN BLUES :


IT'S YOU BECAUSE NO ONE ELSE MAKES SENSE.
"sometimes, i have to take a deep breath and remind myself that not everyone will break me like you did"


CALAVERA TWINS
"Dna doesn't make family"


WIFE & HUSBAND
"Mi Trinidad, mi amiga, mi hermana, mi esposa."




LE PETIT CHAT DE LA CALA
"Ale-Alejandro, come here to eat, we have guacamole ! "


A LA VIDA, A LA MUERTE
"And the death is dying. "



Meow - Ven 5 Oct - 18:41



Meow
MARIA & ALEJANDRO



Il fait le ménage Alejandro, il est concentré, l’aspirateur en main, le front en sueur et les sourcils un peu froncés. Il aime que ça soit propre chez lui, pas une poussière, pas un cheveu, pas un poil ni un morceau de cake de la veille. Rien, nada, le sol boisé doit étinceler, les recoins être parfaitement aspirés et les vitres… Les vitres il doit pouvoir s’y regarder et inspecter ses abdominaux qui fondent comme de la neige en plein mois d’été.  Image à la fois amusante et navrante, de voir le capitano sonder son derme à la recherche des kilos perdus, d’imaginer le ventre de Flores musclé, se creuser à mesure que son dieu lui dévore la panse. Amusant et navrant, ouais, c'est exactement ça qu'il pense.

Le brouhaha de l’aspirateur, le fil qui ne suit pas, trop court, obligé de le débrancher et recommencer la danse. Normalement, c’est Maria qui s’en charge maintenant mais il a cuisiné cet aprem' Jan, des enchiladas avec du fromage fondu et des haricots rouge. La sauce a un peu sauté du plat, a éclaboussé  le parquet et le TOC de Flores est revenu à la charge comme un russe sur sa bouteille de vodka. Il déteste ça, se sentir prisonnier d’un besoin maladif de tout nettoyer, de tout lustrer comme si sa vie en dépendait. C’est à peu près ça au fond, il tournerait fou Alejandro, s’il n’écoutait pas sa tête qui lui hurlait de nettoyer, astiquer, balayer. Si, comme la chanson écoutée sur radio Arcadia la nuit dernière, joli tempo dont il se rappelle et sur laquelle il bouge les hanches de droite à gauche.  Il n’entend même pas la jolie voix de Maria et c’est en se retournant qu’il tombe face à elle, sa frimousse adorable et les cheveux humides qui sentent l’orage. Alejandro qui la regarde, souriant, et les prunelles qui dévalent sur le buste de la chica pour y découvrir une petite boule de poils blanche comme la lune.

Les sourcils qui se froncent, les mots qui tintent dans le crâne. Trouvé bébé. Bébé. Quelque secondes de bug, ne rien capter, pourquoi Maria tient dans ses bras un chaton qui miaule comme si la place de messie dans les bras de Marie-Madeleine ne lui convenait pas. Un vrai p’tit jésus tout en poil, ça plairait aux ritals ça. « Bébé ? » Rien comprendre, les yeux qui passent du chat à Maria, de Maria au chat, du chat à Maria, de Maria au… « Oh madre de dios… » Bébé. Joder. « Maria, carino, je parlais d’un… » L’aspirateur est maintenu dans les paumes, les mots qui se noient dans la gorge, l’incompréhension qui laisse place à … un rire sorti d’outre tombe. Car mon dieu, Jan, ça fait tellement longtemps que t’as pas rigolé que t’en as même mal au maxillaires. « … Je parlais d’un vrai bébé Maria… Un niño…No un gatito » qu’il arrive à expliquer le capitano alors que le rire continue de plus belle, aspirateur tenu fermement, le coeur qui brille mais la tête focalisé sur les poils volants. « … Il est… » et avoir peur de le toucher, ne pas oser approcher la main de cette bouille qui lui rappelle vaguement quelqu’un à Jan. Ce regard brillant, cette truffe rosée, ce miaulement charmeur (et un poil emmerdant aussi), y'a un air de famille, c'est indéniable. « … adorable. » Oui, indéniable.




▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


"Tu sais les mots sous mes silences
Ceux qu'ils avouent, couvrent et découvrent."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Maria Magdalena Asturies
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Illabye
CREDITS : jan (ava) ♥
FACE : camila cabello
DOLLARS : 879
SACRIFICES : 229
PORTRAIT :
ANNEES : 28 ans
CŒUR : célibataire appartient littéralement a Alejandro Flores
RÉINCARNATION : Djinn
TALENT(S) : uc
FACTION : La Calavera
OCCUPATION : uc
GENÈSE : //
JUKEBOX : dewaani mastani
RUNNING GUN BLUES :


Meow - Sam 6 Oct - 9:30



Meow

 
Alejandro ϟ  Maria Magdalena .



Jan s'est transformé en fée du logis, il ne l'entend pas venir mais en se mettant dans son champ de vision il finit par la remarquer. Elle lui sourit, tout en lui tenant le chaton sous le nez pour lui présenter le bébé. Elle remarque alors bien vite qu'il doit y avoir une erreur sur la commande, le rire se déploie, surprend Maria qui est en phase de bug  parce qu'il semble que ça ne soit pas cela sa demande. Elle adore son rire, mais elle se sent soudainement anxieuse parce qu'elle s'est trompée. Il lui explique alors qu'il voulait un enfant pas un bébé animal. « Oh. Un niño  » Répète t-elle. Elle se sent bête pour le coup, le concept en anglais était flou pour elle parce qu'elle s'est déjà amusée à taper « baby cat » sur youtube et qu'il y a probablement un mot pour dire « chaton ». C'est pas un chaton qu'il veut c'est un vrai bébé, un bébé humain. Elle a échoué à sa mission et même si ça le fait rire elle ne sait pas si le Djinn en elle va s'en remettre sans stresser ; Jan souvent lui demande des choses qu'il ne voulait pas lui demander, à cause de jeux de mots ou quand il se parle à lui même il arrive qu'elle entende un ordre et qu'elle s'exécute à la lettre près ; peut être que là aussi c'était une réflexion, une envie qu'il se faisait à lui-même ?  « Pero...Jan...peut pas voler un niño » Techniquement c'est possible de voler un enfant d'ailleurs il y en a plein dans le parc à côté elle peut aller faire son shopping comme au centre commercial - Le Djinn veut déjà y retourner pour compléter sa mission et même remettre le chaton là où elle l'a acheté. Mais Maria, elle veut être sure de comprendre ce qu'il désire et refuse d'abandonner le petit animal blanc de toute manière, elle fera en sorte que la créature l'oublie le temps de finir sa mission. Au moins ça aura eu le mérite de le faire rire, Jan il est beau quand il rit et quand il sourit, elle préfère ça à quand il la gronde ou quand il lui fait mal avec ses doigts qui piquent. Il a l'air d'aimer le petit chat quand même, ce qui n'est pas plus mal parce qu'elle le voyait vraiment avec un bébé chat entre les bras – elle avait trouvé l'image adorable. Les yeux de Jan ont l'air de briller, de curiosité face à ce petit, il n'ose pas le toucher mais elle le lui remet entre les bras parce que c'est lui son papa maintenant.

«  ¿ Tienes un amante? » il peut avoir un enfant en étant célibataire, du moins elle peut l'y aider en contournant les règles d'adoption, ou bien il lui faut une femme. A ce moment là il faut démarrer le processus au début, lui organiser des rendez-vous galants, si ce n'est pas une mère porteuse. Il faut qu'il lui explique ! Elle ira lui chercher tout ce qu'il veut mais un peu plus de précision cette fois – A moins qu'il ne s'agisse d'un vœu ? Il faudra l'usage de magie dans ces cas là, et elle est prête, totalement prête ; elle a l'impression d'avoir passé mille ans dans sa lampe sans pouvoir exprimer ses talents. «  Comment tu veux le niño ?  Adopción? con un amante? Tu dis et je vais chercher. Tengo magie aussi! Mais gatito c'est bien aussi ; no pleurer, no ropa à acheter, no université ! »




▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
All souls night

Bonfires dot the rolling hillsides.Figures dance around and around to drums that pulse out echoes of darkness;moving to the pagan sound.
rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 5161
SACRIFICES : 2785
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : Dévoré sous un ciel étoilé.
RÉINCARNATION : Ah Puch, Dieu Maya de la Mort et roi du Metnal
TALENT(S) : Découpe charnelle ✙ Croque-Mitaine
FACTION : Calavera ✙ à la vie, à la mort.
OCCUPATION : Capitano ✙ Papà d'un chaton nommé Cala ✙ propriétaire d'un club de Vale Tudo
GENÈSE : Primus, stade 4, conscient
TALON(S) D'ACHILLE : Maladie de Huntington ✙ Joaquin Costilla ✙ la Calavera ✙ Les p'tits chats
JUKEBOX : Soha - Mil Pasos
RUNNING GUN BLUES :


IT'S YOU BECAUSE NO ONE ELSE MAKES SENSE.
"sometimes, i have to take a deep breath and remind myself that not everyone will break me like you did"


CALAVERA TWINS
"Dna doesn't make family"


WIFE & HUSBAND
"Mi Trinidad, mi amiga, mi hermana, mi esposa."




LE PETIT CHAT DE LA CALA
"Ale-Alejandro, come here to eat, we have guacamole ! "


A LA VIDA, A LA MUERTE
"And the death is dying. "



Meow - Sam 6 Oct - 10:27



Meow
MARIA & ALEJANDRO



Oui, bon, okey, voler un bébé n’est pas (encore) dans les cordes de la Calavera. Ça pourrait poser quelques soucis niveau éthique, les mamàs ne seraient pas trop contentes et… On s’en fout non ? Ça reglerait son problème à Jan, de trouver un gosse pour porter son nom et continuer à vivre sous le flambeau de sa famille ? Un gosse qu’on chope dans un orphelinat au pire, il aura une meilleure vie avec Flores qu’entouré d’inconnus et de peut-être. Idée saugrenue et un peu malsaine, Dieu qui dévore un peu plus le capitano en lui foutant dans le crâne des envies morbides et qui ont le gout de la gêne. Mais pas le temps de réfléchir que déjà, Maria lui refile la boule de poils dans les bras, et Jan… Il ne sait pas quoi en faire. Il ne bouge plus, le regard fixé sur la petite chose qui se trémousse, l’oreille attentive aux miaulements aiguës, la ligne de la bouche qui s’étire un peu. Plus de rire chez lui, rien que le silence et une rencontre improbable entre le chat de Delray et le nouveau chat de la Calavera.

Et relever brutalement la tête quand Maria lui demande s’il a… S’étouffer, dans son propre oxygène. Tousser un peu, faire bouger la petite chose dans ses mains et la serrer tendrement pour ne pas qu’elle tombe. La quinte de toux diminue alors que Maria continue de parler et de le mettre devant le fait accompli que oui, un enfant, ça demande beaucoup d’énergie. « Doucement mi carino, doucement, je… » essayer de démêler tous les mot de Maria alors que le chaton commence a se coller à lui, à grappiller sa peau, à… « Oh il ronronne ! » Il a les yeux qui pétillent Alejandro, le sourire sur le visage qui éclate comme une bombe en pleine guerre. Et l’homme qui redevient un gamin, le temps d’un rire,  d’un miaulement, d’un instant qui lui appartient. La petite boule contre son poitrail, les patounes qui malaxent la peau déchirée par des cicatrices et des tatouages, il essaye de reprendre un peu de son sérieux et de répondre à la djinn « no no, pas de bébé... il est bien lui, il est tout doux, il est… No, j'ai plus d’amoureux. » entre deux mots adorables, la vérité qui jaillit du coeur sans trop réfléchir aux mots choisis. Et relever les yeux, l’esprit qui se rend compte de la connerie et qui essaye de la  rattraper « ...Enfin.. Yo no tengo. Estoy solo ... Te tengo a ti… Y el gato » En espagnol, c'est plus simple, ça fait plus mal au coeur, mais c'est plus réel aussi. Et les yeux qui se plissent, sourire à Maria, sourire au petit chat. Sourire tout simplement, dans cette maison, là où il est peut-être lui sans peur de jugement.

Spoiler:
 

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


"Tu sais les mots sous mes silences
Ceux qu'ils avouent, couvrent et découvrent."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Maria Magdalena Asturies
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Illabye
CREDITS : jan (ava) ♥
FACE : camila cabello
DOLLARS : 879
SACRIFICES : 229
PORTRAIT :
ANNEES : 28 ans
CŒUR : célibataire appartient littéralement a Alejandro Flores
RÉINCARNATION : Djinn
TALENT(S) : uc
FACTION : La Calavera
OCCUPATION : uc
GENÈSE : //
JUKEBOX : dewaani mastani
RUNNING GUN BLUES :


Meow - Lun 8 Oct - 20:33



Meow

 
Alejandro ϟ  Maria Magdalena .



Ca sent bon, comme toujours, cette maison est agréable ça sent le propre et la bouffe de chez eux, enchiladas, dans le four, en train de gratiner et Maria en a déjà l'eau à la bouche. Ça compensera sa course pour lui chercher un bébé. Finalement, elle lui demande si le chat éventuellement peut convenir à son désir de paternité. Certes il ferait un bon papa, mais elle n'est pas certaine que courir après un héritier de cette façon soit ce qu'il y a de mieux pour lui. Un enfant doit naître dans une famille aimante, alors d'abord il doit trouver quelqu'un avec qui partager sa vie, pour que ce soit la maison du bonheur, pour que l'enfant y grandisse tranquillement. Tout seul il ne pourra pas adopter, a moins de voler le petit, ou alors elle peut bien d'un tour de magie faire disparaître un nouveau né pour qu'il apparaisse ici ; soit, si tel est son souhait. Mais en attendant Maria pense qu'un bébé chat pourra calmer ce désir là, il lui donnera de l'affection, des ronrons, et Jan a l'air d'accord avec elle, une fois le machin dans les bras. Le chaton a l'air de se plaire entre la chaleur de ses bras, il ronronne, sent sa peau, léchouille sa mâchoire ; C'est une scène tellement craquante.

La présence du chat a l'air de faire plaisir à Jan, ce qui conforte le Djinn qui voit sa mission réussie, mais aussi Maria qui est heureuse de pouvoir donner le sourire à Jan. C'est que ces derniers temps il ne l'était pas beaucoup et cela lui faisait de la peine. Elle l'observe faire connaissance avec son gatito, tandis qu'il lui révèle qu'il n'a plus personne. Marie fronce les sourcils, essaye de traduire dans sa tête l'anglais et la nuance qu'il sous-entend. Et puis il répète en espagnol, lui dit qu'il est seul mais qu'il a elle et le chat. Petite déclaration qui fait sourire Maria, large, niais, elle est contente si au moins il sait qu'il a quelqu'un a la maison qui l'attend. Maria ignore quand elle va déménager mais en attendant qu'il ait un ou une amoureuse, il aura el gatito qui l'attendra de pied ferme pour réclamer ses croquettes quand il rentre à la maison. « Pronto tendras un amante. Y gatito siempre estará allí » Elle caresse la petite tête de la boule de poils, il va falloir qu'il lui trouve un nom s'il ne veut pas le voir baptisé « gatito » toute sa vie. « Yo tambien Jan, si je n'habite pas là aussi, je suis toujours là » Le Djinn parle, c'est encore le moment où elle doit chanter la chanson « je suis ton meilleur ami ». Mais Maria aussi elle sait que quand elle ne squattera plus la chambre d'ami elle aura ce besoin vital de passer le voir, prendre de ses nouvelles et essayer encore, toujours de lui donner le sourire. C'est sa manière à elle de rembourser sa dette, des éclats de vie et de joie pour le dieu de la mort. Sa bonne humeur d'abord, puis le chaton, et tous les gâteaux qu'elle lui fait pour être certaine qu'il ait des douceurs quand il rentre d'une longue journée éreintante. elle prend l'aspirateur des mains de Jan, le laisser un peu profiter de ces instants et s'en occupera elle-même plus tard.

Elle sort son téléphone, Maria et s'empresse d'immortaliser ce moment là, la rencontre entre le papa et le bébé.  «  Como se llama? » on entend sa voit, dans la vidéo qu'elle prend, les filme tous les deux. Qu'ils s'en souviennent, toujours, les moments heureux sont éphémères mais ils font du bien, autant en garder une trace, elle lui enverra la vidéo une fois finie, il aura qu'à la regarder quand il aura un coup de mou.





Spoiler:
 

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
All souls night

Bonfires dot the rolling hillsides.Figures dance around and around to drums that pulse out echoes of darkness;moving to the pagan sound.
rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 5161
SACRIFICES : 2785
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : Dévoré sous un ciel étoilé.
RÉINCARNATION : Ah Puch, Dieu Maya de la Mort et roi du Metnal
TALENT(S) : Découpe charnelle ✙ Croque-Mitaine
FACTION : Calavera ✙ à la vie, à la mort.
OCCUPATION : Capitano ✙ Papà d'un chaton nommé Cala ✙ propriétaire d'un club de Vale Tudo
GENÈSE : Primus, stade 4, conscient
TALON(S) D'ACHILLE : Maladie de Huntington ✙ Joaquin Costilla ✙ la Calavera ✙ Les p'tits chats
JUKEBOX : Soha - Mil Pasos
RUNNING GUN BLUES :


IT'S YOU BECAUSE NO ONE ELSE MAKES SENSE.
"sometimes, i have to take a deep breath and remind myself that not everyone will break me like you did"


CALAVERA TWINS
"Dna doesn't make family"


WIFE & HUSBAND
"Mi Trinidad, mi amiga, mi hermana, mi esposa."




LE PETIT CHAT DE LA CALA
"Ale-Alejandro, come here to eat, we have guacamole ! "


A LA VIDA, A LA MUERTE
"And the death is dying. "



Meow - Mar 9 Oct - 17:58



Meow
MARIA & ALEJANDRO



Oh un amoureux, il en a un le capitano. La pensée est absurde, elle le ferait rire ou rougir s’il osait la dire à voix haute. Il en a toujours eu un, idée honteuse enfermée à double tour au creux du myocarde. Ne jamais la laisser s’évader, ne jamais laisser les yeux voguer trop longtemps, ne pas en demander trop, ne pas soupirer trop vite et ne pas laisser le coeur palpiter ardemment. Ne pas lui montrer que chaque regard le fait exploser le second, que chaque geste, même le plus indélicat, le fait brûler de l’intérieur.  Ne pas lui dire que même maintenant, après l’humiliation et la rancoeur, il est toujours là, le feu crépitant. Il sera toujours là, prêt à se sacrifier, prêt à attendre le dernier jugement.

Le chaton qui grignote la mâchoire, ronronne, griffes qui caressent la peau abimée du capitano. Il sourit, oublie tout, les bras qui se lovent contre le petit corps de l’animal, le visage qui s’illumine alors que Maria filme. Il n’a pas honte, d’avoir cette gueule de gamin Jan, c’est son visage d’enfant, le vrai, celui trop rapidement abandonné sur le ring. Il n’y a que Maria pour le voit briller de la sorte, que la djinn pour entendre ce rire et voir ses prunelles s’arrondir de tendresse face à la petite chose qui ronronne.  « Comment je vais l’appeler ? Il a cet air interrogatif, naïf même, du gamin qui reçoit pour la première fois un cadeau sans trop savoir ce que c’est. Un chaton. Le chat de Delray qui a un chaton. Le capitano de la Calavera qui a un chaton. Jan est encore humain pour le moment, il a le droit, à ces instant de bonheur. Après le drame, rien de mieux qu’un peu de candeur. Ça fait du bien, parfois, de souffler et d’oublier l’horreur. Les yeux qui se relèvent vers le téléphone alors que la boule de poil est tenue légèrement entre les doigts et relevée au niveau du menton.  « Maria, je te présente Cala  ! Cala, voici Maria. » et il rougirait presque Jan, de mettre de côté les griffes et de vivre, comme un homme de 40 piges dont le coeur a été brisé, mais pas l’avenir.  « Je peux te filmer ? Avec lui ? Pour m'en souvenir.» Pas encore, l'avenir.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


"Tu sais les mots sous mes silences
Ceux qu'ils avouent, couvrent et découvrent."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Maria Magdalena Asturies
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Illabye
CREDITS : jan (ava) ♥
FACE : camila cabello
DOLLARS : 879
SACRIFICES : 229
PORTRAIT :
ANNEES : 28 ans
CŒUR : célibataire appartient littéralement a Alejandro Flores
RÉINCARNATION : Djinn
TALENT(S) : uc
FACTION : La Calavera
OCCUPATION : uc
GENÈSE : //
JUKEBOX : dewaani mastani
RUNNING GUN BLUES :


Meow - Mer 10 Oct - 7:58



Meow

 
Alejandro ϟ  Maria Magdalena .


Cala, c'est le petit prénom du chat, en référence à la Calavera sans aucun doute. Lui aussi il est de la famille désormais, la nouvelle mascotte du clan. Elle film Jan dans ces instants de bonheur, la rencontre, un sourire niais sur les lèvres, le cœur fond en voyant cette image trop mignonne qu'il renvoie quand le petit se met à patouiller et à ronronner. Ils ont l'air de bien s'entendre tous les deux, pourvu que cela dure, elle veillera à jouer les intermédiaires en cas de dispute. En tout cas il sera son compagnon pendant longtemps, il pourra le présenter à son amoureux comme son bébé. Voilà, plus de mauvaise traduction, Jan a un bébé.

Elle lui donne son téléphone et prend le chaton entre ses bras, avec délicatesse quand Jan souhaite inverser les rôles. Il commence a être moins timide le petit Cala et à comprendre que c'est ici son nouveau foyer. Baisers déposés sur le pelage immaculé, un petit coucou à la caméra avec un large sourire. S'en souvenir, il a dit, Jan. Il a l'air content de la surprise, comme le témoigne ce joli sourire sur les lèvres.  Il a beau habiter Ah  Puch, ça lui va bien de sourire, elle aime ce qu'il dégage quand il est heureux et c'est satisfaisant pour le Djinn de voir que son maître a trouvé une source de joie grâce à elle. Elle berce doucement la petite boule de poil qui montre ensuite des signes d'impatience, alors elle le laisse au sol pour qu'il puisse découvrir un peu la maison. « Cala découvre ses nouvelles terres » qu'elle commente à la caméra, s'improvise narratrice d'un documentaire d'aventures où le petit chat serait le héros principal. « C'est un milieu hostile et pourtant il fait face au danger. Autour de lui, des montagnes, des obstacles, des falaises à grimper, mais Cala a bien plus de ressources qu'on peut l'imaginer! »

Elle éclate de rire, et puis elle se redresse, vient se mettre aux côtés de Jan, le regard toujours rivé sur le petit vaurien qui s'attaque déjà aux lacets de ses baskets. « Ça lui va bien Cala. Il ne reculera devant rien, et il sera bienveillant avec ses siens, comme vous tous » Maria a trouvé une véritable famille ici. Ça n'a plus rien à voir avec ce qu'elle a connu et cela la rend heureuse. « Il faut qu'on lui achète le nécessaire si on ne veut pas qu'il fasse ses besoins partout, et à manger aussi » Comme un enfant, il va aussi falloir veiller à son éducation, lui permettre de bien grandir et de devenir un chat adulte et de s'épanouir, découvrir le monde. « Tu es content? »




▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
All souls night

Bonfires dot the rolling hillsides.Figures dance around and around to drums that pulse out echoes of darkness;moving to the pagan sound.
rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 5161
SACRIFICES : 2785
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : Dévoré sous un ciel étoilé.
RÉINCARNATION : Ah Puch, Dieu Maya de la Mort et roi du Metnal
TALENT(S) : Découpe charnelle ✙ Croque-Mitaine
FACTION : Calavera ✙ à la vie, à la mort.
OCCUPATION : Capitano ✙ Papà d'un chaton nommé Cala ✙ propriétaire d'un club de Vale Tudo
GENÈSE : Primus, stade 4, conscient
TALON(S) D'ACHILLE : Maladie de Huntington ✙ Joaquin Costilla ✙ la Calavera ✙ Les p'tits chats
JUKEBOX : Soha - Mil Pasos
RUNNING GUN BLUES :


IT'S YOU BECAUSE NO ONE ELSE MAKES SENSE.
"sometimes, i have to take a deep breath and remind myself that not everyone will break me like you did"


CALAVERA TWINS
"Dna doesn't make family"


WIFE & HUSBAND
"Mi Trinidad, mi amiga, mi hermana, mi esposa."




LE PETIT CHAT DE LA CALA
"Ale-Alejandro, come here to eat, we have guacamole ! "


A LA VIDA, A LA MUERTE
"And the death is dying. "



Meow - Mer 10 Oct - 12:13



Meow
MARIA & ALEJANDRO



Cala dans les bras de Maria, image tendre, souvenir parfait, enregistré dans un téléphone qu’ils pourront revoir quand ils auront le cafard. Il y a tant de choses que Jan ne veut pas oublier, tant de visages et de voix, de prénom et de sourire. Maria en fait parti. Elle a peut être des entraves aux poignets, les grains de beauté qui s’amoncèlent plus le temps passe, elle n’en reste pas moins libre dans le coeur du capitano. Elle pourrait partir qu’il accepterait. Elle pourrait lui hurler dessus qu’il accepterait. Jan est jaloux, il ne supporte pas qu’on prenne ce qui lui appartient mais… Il a tant perdu en un mois, qu’il accepte, maintenant, de laisser fuir ceux qu’ils aiment. Il préfère les savoir en vie plutôt qu’à lui.
Cala qui dévale le buste de Maria, sauvage aux miaulement timides. Un vrai produit du Mexique le petit, déjà à vouloir découvrir la folie du monde et ne pas se contenter de la tendresse donnée par la djinn. Aventureux, il découvre alors que les yeux de Jan suivent le mouvement des patounes, maladroites mais volontaires. Cette chose lui rappelle un gamin qui ne savait pas trop quoi faire, de ses mains et de ses panards.
« Il est mignon mais il a l’air un peu con quand même… »
Oui, ça lui rappelle bien quelqu’un.
« Ses besoins partout ? »
Capitano aux sourcils relevés, yeux ronds, malaise tangible de l’homme qui ne supporte pas la saleté. Il s’avance, passe devant la caméra et attrape Cala pour le hisser dans ses bras. Il fronce un peu la tête, alors que le portable continue de filmer.
« Je serais content si monsieur ne salie pas la maison…. C’est un mâle ou une femelle ? Hmmm.. ¿Es un hombre o una mujer?
Car le second n’a pas regardé et… il ne s’y connait pas du tout, en chat.



▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


"Tu sais les mots sous mes silences
Ceux qu'ils avouent, couvrent et découvrent."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Maria Magdalena Asturies
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Illabye
CREDITS : jan (ava) ♥
FACE : camila cabello
DOLLARS : 879
SACRIFICES : 229
PORTRAIT :
ANNEES : 28 ans
CŒUR : célibataire appartient littéralement a Alejandro Flores
RÉINCARNATION : Djinn
TALENT(S) : uc
FACTION : La Calavera
OCCUPATION : uc
GENÈSE : //
JUKEBOX : dewaani mastani
RUNNING GUN BLUES :


Meow - Jeu 11 Oct - 14:20



Meow

 
Alejandro ϟ  Maria Magdalena .


Cala sait qu'il est observé, mais il veut surtout conquérir ces terres inconnues, il renifle tout ce qu'il se trouve sur son passage, s'imprègne de cette propreté lui aussi en espérant qu'il n'envisage pas déjà de tout saccager. L'éventualité rend Jan inquiet qui s'empresse d'attraper la boule de poils alors qu'il vient juste de faire le ménage. Un rire, de bon cœur qui passe les lèvres de la Djinn et qui comprend où il veut en venir, puisque ce n'est pas un chat en peluche, les bêtises vont y arriver mais peut être que ça permettra aussi à Jan de se détendre sur sa tendance à être maniaque. Non pas que cela dérange Maria qui pour sa part n'éprouve pas de différence de le faire autant s'il le désire. D'ailleurs sil semblerait qu'elle le fasse plutôt bien car en général il n'a rien a redire. L'attention levée sur son hôte, il cherche a savoir s'il a adopté un petit mâle ou une petite femelle, elle lui répond donc, si jamais un jour il veut être grand père : « Es un humbre carino »

Un petit mâle qui lui en fera voir de toutes les couleurs mais surtout de bons moments. Il a l'air d'aimer son nouveau lieu de vie et les bras de Jan aussi « Ne t'inquiète pas on va apprendre à cala, il sera propre! »  Il s'amuse avec le col de Jan, Maria vient glisser ses doigts sur l'épaule de Jan pour jouer avec le petit fripon qui a l'air bien curieux. Un rire, il la griffe, elle retire ses doigts dans une plainte de surprise. Ah oui c'est comme les cactus, c'est mignon mais ça pique. Maria repose son attention sur Jan, pourquoi est ce qu'il n'essaye pas d'assouvir son envie de paternité ? Est ce que c'est plus compliqué que ça en a l'air ? « Tu voulais vrai bébé ?  » Elle trouve ça mignon, Maria, qu'un homme puisse autant avoir envie d'être parent, pour sa part cela n'a jamais été réellement le but de sa vie, sans doute parce qu'elle est une créature neutre, qui vit parmi les autres comme un fantôme et que sa vie est régie par un contrat. Elle ne se plaint pas, Jan est un homme adorable, elle ne craint que ses doigts coupants ; en dehors de cela il est bienveillant, gentil, et c'est son héros tout simplement. Alors concernant ses désirs même les lus profonds, elle désire tout savoir parce qu'elle veut tout mettre en œuvre pour le rendre heureux, le remercier.  « Je peux t'aider si tu veux, on peut aller sur sites de rencontres, pour trouver amoureux »




▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
All souls night

Bonfires dot the rolling hillsides.Figures dance around and around to drums that pulse out echoes of darkness;moving to the pagan sound.
rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 5161
SACRIFICES : 2785
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : Dévoré sous un ciel étoilé.
RÉINCARNATION : Ah Puch, Dieu Maya de la Mort et roi du Metnal
TALENT(S) : Découpe charnelle ✙ Croque-Mitaine
FACTION : Calavera ✙ à la vie, à la mort.
OCCUPATION : Capitano ✙ Papà d'un chaton nommé Cala ✙ propriétaire d'un club de Vale Tudo
GENÈSE : Primus, stade 4, conscient
TALON(S) D'ACHILLE : Maladie de Huntington ✙ Joaquin Costilla ✙ la Calavera ✙ Les p'tits chats
JUKEBOX : Soha - Mil Pasos
RUNNING GUN BLUES :


IT'S YOU BECAUSE NO ONE ELSE MAKES SENSE.
"sometimes, i have to take a deep breath and remind myself that not everyone will break me like you did"


CALAVERA TWINS
"Dna doesn't make family"


WIFE & HUSBAND
"Mi Trinidad, mi amiga, mi hermana, mi esposa."




LE PETIT CHAT DE LA CALA
"Ale-Alejandro, come here to eat, we have guacamole ! "


A LA VIDA, A LA MUERTE
"And the death is dying. "



Meow - Jeu 11 Oct - 22:10



Meow
MARIA & ALEJANDRO



Un mâle, aventureux et plein d’entrain. Une petite chose adorable dont les griffes sont piquantes et les yeux trop noirs. Un joli miroir qu’elle t’a ramené Maria, un nouveau compagnon de route qui te va si bien, Jan. Y’a plus que la djinn à tes côtés maintenant, trop de déceptions, d’abandons et d’erreurs. Plus personne de présent pour le capitano, plus que celle qu’il a sauvé sans arrière-pensée. L’unique a qui il ait offert la vie sans vouloir la lui ôter.
Main de Maria sur ton épaule, tu trembles un peu Jan, accepte avec elle mais ça ne signifie pas que ça ne fait pas mal. Le moindre geste, la moindre caresse te fait frémir, comme si ton derme était ultra sensible. Rire étouffé dan la gorge du second de la Calavera, entre la remarque de la jeune femme et l’attaque possessive de Cala, la guerre est loin d'eux, l'horreur et la violence bien cachée dans le placard. Oui, cette boule de poil a tout d’un Flores. Il chique dès qu’on l’approche puis ronronne une second après. « Il te charme… » que tu murmures Alejandro, le sourire sur le visage, connaissant cette technique sur le bout des doigts. Mettre le feu et l’éteindre à l’eau glacial. Cambrer le dos et caresser des lames. Soupirer avant de croquer.  Et Cala, il prend la même direction que son nouveau padre. Petit chat qui déjà, a fait chavirer deux coeurs en l’espace d’une demie-heure.

Visage qui se tourne, sourcil froncés, devant la demande de Maria. Ne pas trop savoir quoi répondre, l’idée a depuis quelques semaines été remise au fond d la caboche, inutile, interdit, illogique… Pas envie de foutre dans le corps d’un môme tes gênes viciés Alejandro. Mais ne pas avoir le temps d’expliquer à Maria que non, l’envie d’avoir un enfant, c’est fini pour toi qu’elle embraye sur autre chose et…  « Pourquoi pas ? Tu m’aides ? Quiero Decir si.. … Accepter contre tout attente la modernité. Pour rigoler, pour oublier. Mais aussi pour lui faire plaisir à Maria, qui se démène pour te redonner le sourire, qui depuis cette nuit d’été a disparu avec les étoiles. « On fait ça comment ? J’ai des photos de moi sur Instagram, ça ira ? »

trad:
 

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


"Tu sais les mots sous mes silences
Ceux qu'ils avouent, couvrent et découvrent."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Maria Magdalena Asturies
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Illabye
CREDITS : jan (ava) ♥
FACE : camila cabello
DOLLARS : 879
SACRIFICES : 229
PORTRAIT :
ANNEES : 28 ans
CŒUR : célibataire appartient littéralement a Alejandro Flores
RÉINCARNATION : Djinn
TALENT(S) : uc
FACTION : La Calavera
OCCUPATION : uc
GENÈSE : //
JUKEBOX : dewaani mastani
RUNNING GUN BLUES :


Meow - Hier à 21:54



Meow
MARIA & ALEJANDRO



Il est d'accord, il faut bien commencer quelque part si Jan veut un enfant et d'abord il doit se trouver quelqu'un. La jeune femme lui attrape la main, et le chat sous le bras et tous les trois vont s'installer sur le canapé. Maria ouvre son ordinateur et lance une recherche sur internet de sites de rencontres fiables et efficaces. Elle regarde d'abord les avis laissés, comme pour tout il faut se méfier et elle ne veut pas que Jan reçoive des messages qui le mettent mal à l'aise  ou le rendent réticent à l'envie de continuer l'aventure. C'est que derrière un écran il est plus facile d'être malpoli ou d'envoyer des choses de manière anonyme sans en payer le moindre prix. Elle observe, jusqu'à l'apparence visuelle de certains sites et commente tout bas ce qu'elle en pense jusqu'à ce qu'elle en trouve un qui lui semble plutôt bien. Elle sourit et commence alors l'inscription. Tout est en anglais, ce qui lui demande un eu plus de concentration pour certains champs à remplir. Elle fait l'âge, la taille et les origines sans gros problème.  « descripción... » Elle regarde Jan, lui fait un joli sourire, c'est un peu dire tout haut ce qu'elle pense de lui de manière générale mais elle essaye de garder en tête que d'autres qui verront son profil doivent se faire une idée la plus précise possible de lui. « Soy muy hermosa, tengo una linda sonrisa, bailo bien, soy muy inteligente, bonita...soy una heroína tambien.  » Lancée dans son roman descriptif de Jan, elle s'arrête soudainement et jette un regard à son héros, elle ne le décrit qu'à travers ses yeux alors qu'elle n'est pas sensé faire son profil, « ¿ es pretencioso, no? » Elle efface tout et remplace par quelque chose de plus objectif tout en demandant à Jan pour la traduction et l'éloge devient quelque chose comme «Je suis un jeune homme charmant, souriant ; j'aime profiter de la vie et aller danser. Je suis quelqu'un de curieux et courageux qui s'intéresse à beaucoup de choses » autrement dit une description un peu bateau, mais qui aux yeux de Maria est plutôt objectif. « Pas assez rigolo le mot, Qué piensas ? » Elle le laisse modifier s'il le désire pendant que sur son téléphone elle vient regarder le instagram de Jan pour choisir une photo de profil.

C'est difficile parce qu'elle le trouve beau sur toute les photos mais elle doit aussi délivrer un message pour attirer l'attention et attiser la curiosité. Cala qui est attiré par le mouvement le l'écran pose sa patte sur l'écran, croit pouvoir attraper quelque chose et provoque un rire mignon à Maria. Elle défile la galerie, jusqu'à tomber sur LA photo parfait, elle la montre donc à Jan. « Ça » Sourire fier sur les lèvres de la Djinn «  Parce que tes yeux, te ves invencible » C'est important, ce qu'il dégage, pour elle c'est sans doute l'image la plus inspirante et celle pour laquelle n'importe qui craquerait. Même s'il est mieux en vrai Jan. Elle espère qu'il sera d'accord avec elle et que tout ceci lui convient.




traduction:
-description
- je suis très beau, j'ai un joli sourire, je danse bien, je suis très intelligent, gentil, je suis un héros aussi
-c'est prétentieux non ?
-tu en penses quoi ?
-tu as l'air invincible

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
All souls night

Bonfires dot the rolling hillsides.Figures dance around and around to drums that pulse out echoes of darkness;moving to the pagan sound.
rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 5161
SACRIFICES : 2785
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : Dévoré sous un ciel étoilé.
RÉINCARNATION : Ah Puch, Dieu Maya de la Mort et roi du Metnal
TALENT(S) : Découpe charnelle ✙ Croque-Mitaine
FACTION : Calavera ✙ à la vie, à la mort.
OCCUPATION : Capitano ✙ Papà d'un chaton nommé Cala ✙ propriétaire d'un club de Vale Tudo
GENÈSE : Primus, stade 4, conscient
TALON(S) D'ACHILLE : Maladie de Huntington ✙ Joaquin Costilla ✙ la Calavera ✙ Les p'tits chats
JUKEBOX : Soha - Mil Pasos
RUNNING GUN BLUES :


IT'S YOU BECAUSE NO ONE ELSE MAKES SENSE.
"sometimes, i have to take a deep breath and remind myself that not everyone will break me like you did"


CALAVERA TWINS
"Dna doesn't make family"


WIFE & HUSBAND
"Mi Trinidad, mi amiga, mi hermana, mi esposa."




LE PETIT CHAT DE LA CALA
"Ale-Alejandro, come here to eat, we have guacamole ! "


A LA VIDA, A LA MUERTE
"And the death is dying. "



Meow - Hier à 21:54



Meow
MARIA & ALEJANDRO



Jan écoute attentivement les mots murmurés en espagnol par Maria. Il la regarde faire, est presque attendri de la voire aussi bien se débrouiller avec la technologie alors que clairement, lui, à part instagram et ses jolis filtres, il n'en a rien à faire d'internet. Il aime ça, poster des photos, des storys, faire chier les mafias en se mettant en avant dans chaque situation et sur chaque espace, digital ou réel que le monde lui offre. Un vrai p'tit con aux allures de playboy si on lit les commentaires laissés sur chaque post. Et ça le fait sourire, le capitano, de se savoir aussi apprécié que détesté.
Cala entre les deux, les mains de Jan qui jouent naturellement avec les patounes du chaton, cette petite chose vient tout juste d'arriver dans sa vie qu'il l'accepte sans trop chercher. La boule de poils est une suite logique à son apparence, une case de remplie, un manque que Maria a comblé. Pour ça, il ne pourra jamais la remercier comme elle le mérite.

Et quand les yeux de la djinn lorgne sur son visage, il essaye de rester sérieux alors que c'est difficile de ne pas éclater de rire face à la description qu'elle écrit sur sa petite personne. Beau, oui, un sourire éclatant, oui, bien danser, oui, très intelligent.... Ça dépend quelle intelligence. Gentil... Ça dépend avec qui et... Oh. Là par contre, Jan, il étouffe un rire. Un héros. Le nommer comme ça c'est comme dire que la Calavera fait dans l'humanitaire, on voit les dons faits aux familles mais on ne s'imagine pas que le fric vient des carcasses ouvertes. " Je devrais ajouter cette description dans les dossiers de la Calavera." qu'il balance le capitano, alors que le clavier est attrapé et qu'il ajoute quelques mots ici et là. "Sportif, a le don pour faire rire ( et frémir), adore manger et a un talent particulier pour le ménage." Chasser la poussière ou les cadavres, ça, il ne le marque pas. Et quand Maria rigole, Cala qui tapote sur l'écran et qu'elle lui montre la photo choisie, il a du mal à ne pas rougir face à la remarque de la djinn. "... Tu me trouves vraiment beau ? Enfin... Même avec... Tout ça." Tout ça, il le désigne du doigt, les cicatrices à la gorge, griffes acérées qui ont découpé son derme. Plaie sur la nuque qu'il préfère oublier tant elles lui broient le coeur dès qu'il les sent sous la pulpe des doigts. Cicatrices ici et là, bide ouvert, dos lacéré, brûlures, marques. Une vraie toile de maitre découpée, rapiécée encore et encore pour crééer ce qu'il est Jan. Une oeuvre d'art morbide dont il est le seul artiste. "Maria... Tu as conscience que je ne suis pas invincible n'est ce pas ? " Et être un peu plus sérieux, pour ne pas que la djinn oublie, que son maitre est soldat avant d'être homme, capitano avant d'être un survivant. La Calavera n'est pas un camp de vacances, quand on en part, on n'y revient pas. Quand on perd, y'a pas d'seconde chance.


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


"Tu sais les mots sous mes silences
Ceux qu'ils avouent, couvrent et découvrent."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Meow -

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Sauter vers: