CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

Jason - Uncharted seas

 :: - NEON CATHEDRAL - :: slave to memory :: validés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Clyde Bearden
- MORTAL WARRIORS -
BLAZE : Pepito
CREDITS : Menthalo (ava) + Anaphore (sign)
FACE : Christopher Mason
DOLLARS : 132
SACRIFICES : 16
PORTRAIT :
ANNEES : 28 ans
CŒUR : Marié envers et surtout contre tout.
RÉINCARNATION : Jason
FACTION : An Riocht mais pas vraiment. Il n'a pas spécifiquement d'affinités pour eux, la distance silencieuse dans son esprit même s'il officie dans leurs rangs.
OCCUPATION : MacGyver d'Arcadia.
TALON(S) D'ACHILLE : Inconstance chronique. A tout niveaux.
JUKEBOX : Hurts ft Kylie Minogue – Devotion
RUNNING GUN BLUES :
JASON : If you eat my heart, you swallow my pain. - Euripides



Medea: Jason, hi! Why are you?
Jason: Very well thank you.
Medea: I said, WHY are you?





Jason - Uncharted seas - Sam 13 Oct - 16:53

Clyde Bearden

My fingers claw your skin, try to tear my way in. You are the moon that breaks the night for which I have to howl
ft. Christopher Mason by menthalo
The story of gods and men
Identité Clyde Bearden. Il n’y a pas vraiment d’histoire à son nom, des parents occupés au sein d’une usine près des vents froids d’Aberdeen, une enfance tranquille pleine d’écorchures aux genoux et de crasse sous les pieds. Il a surtout été élevé par le vieux voisin estropié dont la vie a été tumultueuse et qui ne parlait qu’en prophéties et constellations.
Âge Vingt-huit ans.
Nationalité & Origines Clyde est né en Écosse, à Aberdeeen sur les rives glacées de la mer du Nord. Il lui est impossible pour l’instant de retourner en Europe et l’Amérique est devenue une terre d’exil forcé.
Statut civil Marié à la ravissante mais non moins terrible Ligeia. Lili a toujours été une évidence, la morsure fulgurante dès qu’il l’a vue. Le cœur lui a cédé encore plus rapidement que le corps et ce n’est pas peu dire. Ils ont une enfant en bas âge et à l’odeur de praline, une petite fille à l’adorable frimousse qu’il aime dévorer et qui répond au prénom de Billie. Un second enfant est en route alors que l’harmonie a été sévèrement secouée par l’éclipse et ses conséquences.
Orientation sexuelle Les brunes incendiaires, définitivement.
Occupation C’est ici que tout se corse, le canevas dense d’une vie faite de choix hasardeux en toile de fond. Clyde a toujours été passionné par les machines, ses études l’ont donc naturellement mené vers le génie mécanique militaire et il a fait le gros de ses classes au sein de la marine britannique à Gibraltar, loin du ciel pluvieux et bas de son écosse natale.
Officier gradé dans un sous-marin durant plusieurs mois, Clyde était en vérité promis à une belle carrière mais le manque de liberté et d’aventures le laissa quelques peu amer quant à sa profession. Lors d’une visite dans les laboratoires d’armement de Lansing, il découvre une ville sinistre, à la récession bien plus grise que ce qu’il a pu connaitre en Écosse, les injustices criantes jusque sur le bitume de la ville. Il rencontra également Ligeia, étudiante brillante et sauvage, symbole presque douloureux d’un nouveau monde inatteignable. Elle lui souffla – avec raison pensa-t-il – que l’armée n’était peut-être finalement pas un terreau propice à ses ambitions et c’est sans remords qu’il en déserta les rangs, s’improvisant conquistadores modernes en compagnie de celle qui deviendrait très rapidement son épouse sur les routes américaines inconnues.
Si leurs pas les menèrent jusqu’à Arcadia, c’est par un concours de circonstances que Clyde se vit alors forcé d'endosser l’habit discret d'un espionnage tout à fait relatif pour le compte de ce qu'il imagine être le gouvernement et donc d'infiltrer le Royaume sous couvert d'être natif d'Ecosse et mécanicien hors pair.
Le secret a toujours été bien gardé probablement parce qu'il tâche lui-même de ne pas trop y penser ou de s'appesantir dessus, se sentant légèrement comme entre Charybde et Scylla. Même son épouse n’a pas été mise dans la confidence.  
Traits de caractère Intrépide – Curieux – Nerveux – Méticuleux – Paresseux – Ingénieux – Débrouillard – Mauvaise foi à l’extrême – Sincère – Négligent – Aimant – Calme durant les tempêtes – Tient (trop) facilement pour acquis certains aspects de sa vie – Vulnérable – Égoïste – Complexe – Courageux – Fonceur – Entêté – Sympathique .
Groupe Guts. Ce sont les tripes qui s’étalent de manière crasse sur les reliefs abrupts de la réalité. Il y a de l’entêtement terrible dans ses décisions trop rapides, des reflets d’irréel dans son intrépidité insolente. Never give up, never give in.
Faiblesse Inconstance. De la confusion nacrée des désirs et des volontés dans tous les domaines. Clyde se voit en proie aux doutes ardents et a un besoin étrange d’infidélité, qui ne cesse d'aller croissant. L’obsession est latente et presque insatiable. Il ne voit par exemple aucune issue favorable à la façon dont son regard stagne dangereusement sur les courbes offertes et les sourires aguicheurs. Clyde se penche pour respirer des parfums à l’arrière-goût nauséeux, le cœur pourtant plein d’une autre. Il aime à penser que ce n’est pas si grave, des passades, des peaux malléables sur lesquelles il laisserait volontiers quelques empreintes pernicieuses mais en vérité ce sont des décisions tonitruantes et irrésistibles. Il fantasme et pourrait choisir de répondre aux avances, aux textos, de revoir, d’effeuiller. Il ne se reproche pas vraiment d’éternuer mais de mettre le nez dans le poivre, de prendre des risques innommables pour rien et lorsque Ligeia se tient dans ses bras ces derniers temps, le fossé se creuse, fait de honte et de sourd ressentiment.
Emplacement de la marque  Sur son flanc gauche, comme pour signaler où frapper.
Divinité tutélaire C’est Héra qui guide et protège. C’est d'ailleurs elle qui a soufflé les prémices de cette romance destructrice dans leurs bronches.
Faction An Riocht. Il n’est que l’instrument d’une surveillance téméraire, l’œil bleu en caméra dangereuse.
Theme song Beyoncé – Bonnie and Clyde + Maroon 5 ft. Rihanna - If I Never See Your Face Again + Hurts ft Kylie Minogue – Devotion + Patti Smith - Because The Night + Au bord de l'eau - De Palmas
Gods of Violence
Réincarnation Jason qu’on ne peut citer sans Médée ou sans ses Argonautes. La légende de Jason et de la Toison d’or appartient, avec les travaux d’Héraclès et l’Odyssée d’Ulysse, à ces gigantesques cycles héroïques aux destinées foisonnantes, pétries d’aventures, de longs voyages périlleux et de retournements de situations risqués. C’est le souffle de la témérité nerveuse qui balaie la vie du navigateur, celui de la tragédie aussi. Jason a toujours été épargné, toujours chanceux, toujours protégé, par Héra, Chiron, Créon et surtout Médée. Le sang sillonne sa poupe mais il avance, inconséquent face aux conquêtes et aux dangers, se fond dans la gloire d’exploits qu’il partage volontiers puis se consume dans des bras sulfureux.
Attribut  Une voiture (un Argo moderne) qu’il a depuis qu’il est en ces terres étrangères. Il a vendu sa moto achetée à Lansing pour pouvoir l'acquérir dés qu'il a appris qu'ils seraient un de plus.
La voiture lui est précieuse dans son utilisation et, sans être tapageuse, se veut large et confortable, de quoi accueillir sa famille. Le design est un peu rétro, le cuir de qualité et les accros sont tout simplement inexistants. C’est qu’il en prend soin de son auto, il est certain qu’elle est capable de l’emporter lui et les siens aux confins du monde et en lieu sûr si besoin est.
Facultés
Medea Ex Machina - actif - Clyde a toujours été aidé, la chance gracieuse prenant souvent les traits souverains et magnétiques de sa merveilleuse et terrifiante compagne. Médée est un double qu’il perçoit mais sous-estime parfois dans sa pétulante électricité. Là où il est impulsif, elle peut se montrer réfléchie (tant qu'il n'est pas question de se venger), le tirant un pas en arrière pour lui éviter le massacre. Il est tout simplement plus apte à survivre en sa présence, plus fort et moins enclin à se laisser surprendre. Cela ne fonctionne que quand elle est physiquement à ses côtés.
MacGyver - actif - Capacité à comprendre tout ce qui est de l'ordre du génie mécanique. Clyde aime à se dire qu'il a eu le meilleur équipage qui soit pour pouvoir justement apprendre puis perfectionner ses compétences mais le talent est indéniable et lui permet de s'occuper rapidement d'un panneau de contrôle d’ascenseur aussi bien que d'une caméra made in Taiwan ou d'un moteur 16 chevaux.
D'ordinaire, l'effort est naturel mais s'il s'agit d'un appareil qu'il ne connait pas ou qui semble singulier dans son utilisation, à peine après avoir terminé la réparation, sa vue se brouillera pour devenir brumeuse durant le double du même laps de temps qu'a duré ladite réparation.
Aliénation Jason a toujours bénéficié d’une protection divine conséquente, Héra notamment a toujours fait preuve de bienveillance à son égard mais c'est Médée qui finalement l'a toujours protégé et lui a permis de triompher dans la plupart de ses aventures. La magicienne était là quand il a fallu prendre la toison, là quand il a fallu semer les navires du royaume de Colchis, là lorsque la traversée du désert de Libye a menacé d'emporter les Argonautes, toujours et encore présente à ses côtés. Pour le meilleur et pour le pire.
RumeursA Aberdeen les rumeurs vont bon train, on dit qu'il a disparu en mer, qu'il est resté sur une de ces îles où il ne pleut jamais ou encore qu'il a été kidnappé par les chinois.
Dans Arcadia, les rumeurs sont tout autres et concernent surtout son épouse. Elle fait peur et tous deux sont étrangers en ces terres. On n'aime pas les étrangers aux États-Unis, on les jette en pâture à l'illégalité puis on s'insurge comme quoi "ce sont tous de mauvaises graines".  
Il se murmure aussi qu'on le voit parfois s'esclaffer en d'autres compagnies mais ça a presque l'air bizarre quand on les voit ensemble ensuite.
Panem et Circenses
Pseudo Vito, Catalina
Âge (ou plat préféré) la question n'est jamais combien mais comment
Comment j'ai connu le forum Joa  
Questions, suggestions nein si ce n'est que j'aime toujours autant ce design


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Remember what we’ve been through.

Remember what we came here for.
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Clyde Bearden
- MORTAL WARRIORS -
BLAZE : Pepito
CREDITS : Menthalo (ava) + Anaphore (sign)
FACE : Christopher Mason
DOLLARS : 132
SACRIFICES : 16
PORTRAIT :
ANNEES : 28 ans
CŒUR : Marié envers et surtout contre tout.
RÉINCARNATION : Jason
FACTION : An Riocht mais pas vraiment. Il n'a pas spécifiquement d'affinités pour eux, la distance silencieuse dans son esprit même s'il officie dans leurs rangs.
OCCUPATION : MacGyver d'Arcadia.
TALON(S) D'ACHILLE : Inconstance chronique. A tout niveaux.
JUKEBOX : Hurts ft Kylie Minogue – Devotion
RUNNING GUN BLUES :
JASON : If you eat my heart, you swallow my pain. - Euripides



Medea: Jason, hi! Why are you?
Jason: Very well thank you.
Medea: I said, WHY are you?





Jason - Uncharted seas - Sam 13 Oct - 16:56

Histoire

Then we’re lost, if we must add new trouble to old, before we’re rid of what we had already
Signal

waiting…waiting…waiting…

Recording

« Ça enregistre ? Bon. Très bien. Allons-y alors. » Bruit de larsen et de cuir fendu puis voix de nouveau claire, l’accent reconnaissable entre tous. « Je m’appelle Clyde Bearden et cet enregistrement ne sert à rien. Paraît que quand on a des choses sur le cœur, faut que ça sorte alors je vais causer, jusqu’à plus soif, coincé entre le volant et le siège de ma Mustang. Je vais dégueuler tout ça une bonne fois pour toute et ensuite je cramerai le tout et on n’en parlera plus. Ce sera calme comme une fiancée devant l’autel.

Je suis né un 12 avril, il y a 27 ans à Aberdeen en Ecosse. C’est monochrome Aberdeen, t’as l’œil comme un pantone quand tu l’as en face de toi. On l’appelle la ville argentée aux sables d’or, enfin ça c’est quand tu veux te faire mousser. La ville grise c’est plus fréquent. La ville où on se gèle les miches, ça fonctionne aussi. J’ai pas grand-chose à dire de là-bas, j’ai des souvenirs en twinkies frits de cette période. On avait des maisons bien rangées en briques rouges, les unes sur les autres, t’entendais tout, les voisins qui baisent et les autres qui se foutent sur la gueule. Mes parents bossaient pour une compagnie pétrolière comme à peu près tous les parents des mioches de mon patelin. Ce dont je me souviens le plus distinctement, c’est leur odeur quand ils rentraient : ça suintait la gazoline et t’avais rien qui enlevait ce parfum. Je m’y suis habitué dès tout petit, je ne crois pas que ça m’ait jamais dérangé. Pour moi, c’est une odeur qui est presque rassurante alors pas étonnant si je suis tombé amoureux du feu qui allait avec mais je m’avance un peu. Je vais faire ça souvent, faut pas faire attention.

Le truc c’est que très vite, je me suis dit que j’allais pas rester là-bas. Je pourrais rejeter la faute sur le vieux Graham qui claudiquait sur le parvis les jours de pluie mais faut croire que c’était le destin. Il avait fait la guerre en Malaisie, il avait cinquante mille histoires et il te les sortait toutes dans le désordre. C’est lui qui m’a dit de choisir la Marine, comme quoi c’était la seule faction de l’armée qui était encore normale et qui ne prônait pas les machins à la con comme la dictature et tout le reste. Note bien qu’il était loin d’avoir tort, parce que des militaires devenus de grands connards, t’en as à la pelle mais c’est jamais des marins. Nous, on sait rapidement qu’on ne peut faire les choses que si le temps le permet. En mer, t’es pas assez barge pour te dire que tu vas plier les éléments à ton bon vouloir. On n’a jamais de certitudes et on le vit plutôt bien.

J’étais fait pour ce métier en fait. Je l’ai su dès qu’on m’a filé mon uniforme et qu’on m’a foutu sur un pont. J’avais 17 ans et je me suis pris de passion pour la mécanique. Avant, je gardais mes paluches sur les vélos, les vieilles bécanes qui pourrissaient sur le parking désert de l’est de la ville et les scooters qu’on chourait en marge des supermarchés. Une fois stationné sur les navires de guerre, sur les porte-avions, j’ai eu d’autres jouets, plus grands, plus violents, des titans vraiment. La vitesse sur un navire, c’est de l’esthétique. J’ai eu des cours que j’ai même pas séchés, les clés à molette dans les mains, ces dernières recouvertes du même cambouis qui parfumait le salon familial. C’est rassurant les salles de machines, t’es comme dans un cœur, ça fait du bruit de partout, c’est chaud, ça pulse. T’anticipes et t’as pas le droit de te tromper parce qu’en mer les additions sont sacrément salées. Une fois qu’on a vu que j’avais pris un peu de muscles et de savoir-faire on m’a envoyé à Gibraltar. C’est un caillou en plein soleil. T’as quasi que des militaires là-bas et une masse de touristes qui viennent frotter leurs sandales sur le rocher juste le temps des escales. Pas mal d’espions aussi en stationnement, je dis ça parce que j’y reviendrai sûrement plus tard. C’est un carrefour, t’y causes latino, moitié espagnol, moitié anglais, 100% incompréhensible. Les jours de beaux temps, si t’es au bon endroit, tu peux presque voir les dunes de sables du Maroc en face. J’y ai passé un bon bout de temps, les chantiers navals y sont pointus et on se berce de l’idée qu’on a encore la meilleure marine du monde. J’y crois un peu en vrai, la Royal Navy c’est quelque chose, j’ai beau ne pas aimer les anglais, ça en jette les cérémonies et tout le tintouin qui va avec. A cette époque, on faisait des essais sur un sous-marin mais ça devenait ardu de maintenir la barre avec les chinois alors on a voulu tester de nouveaux équipements. De 2012 environ jusqu’à 2014, j’ai planché sur l’HMS Vengeance avec plusieurs autres officiers. Je crois qu’on faisait du bon boulot, j’étais sûr d’avoir une promotion en fin d’année. J’aurais dû en tout cas si j’avais pas croisé sa route.

Faut pas croire que c’est un reproche parce que c’est tout sauf ça. Lili, c’est la meilleure chose qui me soit jamais arrivée en fait. Je serais mort sans elle, pas de l’extérieur évidemment, j’ai le corps endurant, mais de l’intérieur t’aurais lancé une sonde, t’aurais rien trouvé. J’avais beau adorer la mer, je commençais vraiment à m’emmerder comme un rat mort sur le Vengeance. Au bout d’un moment, quand t’es confiné depuis des mois et des mois dans un sarcophage de ferraille, tu deviens dingue. Oui on avait des permissions à terre, on restait à quai quelques jours de-ci de-là et la Royal Navy est généreuse avec ses officiers mais faut pas croire : on les endure ces jours et ces nuits sans soleil, du coup une fois dehors t’es un peu en roue libre. T’as de tout d’ailleurs, ceux qui vont juste dormir sur le sable, même en plein cagnard, histoire de refaire le plein de vitamine D, ceux qui s’enterrent dans les bordels à proximité et même ceux qui en profitent pour acheter des babioles à leur famille et qui se tapent des files de deux heures à la poste du coin pour pouvoir les expédier.

La terre, à la base, c’est pas mon trip. J’ai toujours l’impression d’y atterrir un peu par accident parce qu’il n’y a rien qui y avance. Quand je suis dans une voiture ou sur une moto, ça va encore, j’ai le vent qui donne le change, j’ai le paysage qui défile comme dans un manège, ça me donne l’illusion des vagues. C’est beau un équipage qui marche bien et t’as pas grand-chose d’équivalent quand t’es à quai. En mer, on donne toujours ce qu’on a de meilleur et elle te le rend, elle te transporte, elle ne te laisse pas sur place. Ça semble bizarre à dire comme ça alors que je viens de bavasser que j’en avais ras-le-cul d’être dans ce sous-marin, mais c’est différent. Il n’y a que sur les bateaux que je me sens curieusement libre ou peut-être que je raconte que des conneries et que j’ai juste la nostalgie là. C’est possible aussi parce que la mer ici, je la trouve trop calme, c’est les gens qui font les tempêtes et je ne veux pas leur faire de la peine, mais ils s’y prennent comme des manches.

On nous a donné un dossier avec le logo de la ville de Detroit puis un autre avec le laboratoire de Lansing. Dedans, il y avait tout un tas de vocabulaire high-tech que je vais vous épargner. Ce sont des villes qui pendant un moment étaient les reines de la tôle, la vraie, celle qui est réputée solide et qui te sert dans les automobiles et les paquebots de plaisance. On avait juste besoin du savoir-faire pour un truc en particulier, la main d’œuvre on l’avait, ce n’était pas un souci mais même si ce sont nos alliés, il a fallu qu’on se fende d’un protocole compliqué et long comme ma queue. Les américains c’est une race à part, j’avais des images précises dans la tête, un petit côté Far-West mais je ne pensais pas avoir autant raison. J’en ai vu des paysages sinistres, je viens des Highlands quand même, la brume et les fantômes ça nous connaît, mais pas des comme ça. J’avais été à l’abri quand le crack économique a eu lieu, moi les affaires de Wallstreet et de chômage, ça ne me concerne qu’à moitié. Nous on va gueuler parce qu’on pourra avancer moins vite pour placer des armes sur nos canonniers mais c’est tout. J’avais pas percuté que le monde n’était pas logé à la même enseigne en fait. C’était naïf. Là, tout à coup, j’avais le tapis de misère qui se déroulait devant moi. Les filles, elles rasaient les murs, t’avais des détecteurs d’armes à l’entrée des supérettes et des opéras à moitié défoncés avec marqué dessus « en reconstruction, bientôt un Target près de chez vous ». C’était lunaire. Le truc le mieux à faire encore dans cette zone, c’était de rouler. Ils ont les routes larges on dirait des détroits, c’est incroyable. Et puis, quasi personne pour te dire de ralentir. Certains quartiers, plus personne n’y fout les pieds, même pas les habitants. Je me suis payé une Triumph Rocket pour une bouchée de pain, un vieux modèle où j’ai pu tricoter le moteur à loisir entre deux réunions au labo. J’avais pas la moindre idée de ce que j’en ferais ensuite à vrai dire parce qu’il allait bien falloir y retourner dans le sous-marin et qu’une cylindrée à bord ça n’allait pas vraiment passer. Il n’y avait rien de rationnel de toute façon dans cet achat, c’était une impulsion. J’ai eu pareil quand j’ai vu Lili près de la terrasse d’un café, je ne crois pas avoir ne serait-ce que connecté mes neurones en traversant la rue pour venir lui demander si je pouvais lui offrir un truc à boire. Elle m’aurait répondu qu’elle aurait préféré avoir Pluton en dessert, j’aurais dit « bouge pas ». Au lieu de ça elle m’a envoyé chier. »  Éclat de rire. « Mais pas un peu en plus. Je sais c’est con mais c’était la première fois. On a notre orgueil quand t’as un aussi joli brin de fille qui te remonte les bretelles, t’es émoustillé. La nuit promettait d’être claire avec des criquets et des millions de satellites dans le ciel. Il me semble qu’elle m’a rétorqué que j’allais pas lui faire le cul ou un truc dans ce genre parce que j’ai le souvenir distinct d’avoir dû batailler pour ne pas le regarder justement. Je devais être sacrément transparent ce jour-là, y a pas à dire. J’ai proposé une balade en moto et là elle a fait un truc con, elle m’a regardé. Ça m’a retourné comme une crêpe à la chandeleur. En plus, j’aimerais vous dire que c’était calculé le machin de la moto mais j’avais vraiment que de la soupe licencieuse dans le crâne sur le moment, j’ai juste sorti le premier truc qui m’est passé par la tête.

Ça a fonctionné de suite avec Lili. C’est cliché de dire qu’elle avait un truc qui m’a décollé le diaphragme direct mais c’est vrai. C’était une vision, des jambes allongées, des clavicules à te faire bourgeonner les yeux, la plus jolie nuque, quand je l’ai vue j’ai cru voir une de ces proues de navire antique qui portaient bonheur et défiaient les mers. Elle a une façon de se ronger les ongles quand elle est angoissée, chez les autres t’as envie de sortir un flingue, chez elle tu veux juste lui embrasser le bout des doigts. Y avait d’autres aspects aussi dont je n’avais pas forcément l’habitude en bon militaire que j’étais. Elle te regarde droit dans les yeux quand elle te parle, ça te fait l’effet d’une gorgée d’eau de mer quand tu tombes par-dessus bord et que tu n’avais pas prévu le coup. Sur le moment, je peux bien avouer que j’ai trouvé ça presque flippant. Je crois qu’elle aussi en vrai. On ne dirait pas mais elle a peur de pas mal de choses, c’est juste qu’elle ne recule devant rien.
Elle est montée derrière moi sans casque, rien, comme ça. » Bruit de claquements de doigts. « La vitesse me fait déjà tripper et ce jour-là, je suis sûr qu’on n’a pas touché le bitume. On s’envolait pour de bon. J’en avais ma claque en plus de devoir taper des pauses devant des meufs soi-disant inaccessibles à qui il fallait bien sourire pour qu’elles écartent les jambes. J’en avais marre que le sexe soit une récompense, que je doive faire semblant de mériter en faisant bien le lover comme dans les séries américaines. Franchement, je crois rien voler quand je baise et le contraire est tout aussi vrai. Jusqu’à Lili, ça avait toujours eu l’air d’un échange mercantile ce genre d’histoire et puis là ça a eu la même évidence qu’une sonde qui a trouvé un trésor.

Ça n’allait pas chez elle. Elle ne m’en causait pas vraiment mais je pouvais quand même voir dans ses yeux un « emmène-moi loin de ces cons ». Alors c’est ce que j’ai fait. » Court silence. « Ça avait du sens. Vous allez vous dire t’es dingue d’avoir déserté, d’avoir planté l’armée, l’HMS Vengeance, Gibraltar et cette foutue ville argentée aux sables d’or et vous aurez surement raison. Et pourtant, je n’ai pas regardé une seule fois en arrière. J’aimerais pouvoir y retourner, emmener Lili là-bas et lui montrer l’Écosse mais… je crois pas que ce sera dans cette vie.

Elle a fait ses bagages en deux-deux, j’ai laissé ma chambre d’hôtel en vrac. Je me suis douté aussi qu’on laissait d’autres choses, couleur sang, mais je n’ai rien dit. Je m’en foutais en vérité, l’odeur qu’elle dégageait était trop volcanique pour que je me soucie de celle des tragédies. On a arpenté les États-Unis, on s’est échoué dans des villes et des déserts, c’était grandiose. Si un endroit nous plaisait, je trouvais quelques heures dans un garage, Lili parvenait toujours à faire quelque chose avec ce qu’elle sait des plantes et on restait un peu plus avant de refiler dans le vent. Je crois que l’endroit que j’ai préféré c’est la Nouvelle-Orléans. On est restés un petit moment là-bas, Lili était super excitée par la fougère. Elle aime vraiment les plantes un peu comme moi j’aime la ferraille, faut dire que c’est moins emmerdant que les gens. Quand on est arrivés à Arcadia, c’était une solution d’urgence parce que Lili était enceinte. On s’était mariés, elle portait mon nom, je me suis dit qu’Arcadia serait chouette après avoir couru dans tous les sens. Le temps de. J’étais un peu paniqué aussi je peux le dire maintenant mais, curieusement, ça me semblait normal. Je pensais qu’on serait comme des coqs en pâte ici mais ça a mal tourné assez rapidement.

Un des types de la ville, un de ces gars de l’armée qui ont des retraites honorables et plus de pin’s sur leurs vestes que toi tu n’auras jamais de doigts, m’a reconnu. On était tellement passé tranquillement entre les filets tendus que je n’y pensais même plus à cette histoire de désertion. Il m’a fait un deal sur mesure, j’entrais dans les rangs de l’An Riocht, je lui filais les infos et il fermait sa bouche. Je n’ai pas plus d’affection pour un camp que l’autre alors je l’ai fait sans poser de question. Je suis encore tout au bas de l’échelle, je répare, je fixe, je synchronise, des merdes dans le genre donc on n’est pas trop sur mon dos de toute façon. Et puis bon, c’est pas mal le Royaume, y a de la maille à se faire. Je vous avoue que je m’en branle un peu. Encore plus depuis que Billie est arrivée. » On entend le cuir se tendre sous des mouvements qu’on devine enthousiastes. « Elle est incroyable ! Je lui ai offert une clé à molette en guise de hochet, elle le tient vraiment bien malgré ses petites mains, j’en suis super fier. Elle est trop mignonne et parfois, il n’y a que quand elle est dans mes bras qu’elle peut s’endormir.

On avait un bon rythme de croisière malgré les trucs louches qui se passaient ici. Je suis pas fan d’Arcadia dans le sens où elle me rappelle un peu la ville grise mais sans le sable d’or mais ça reste l’endroit où Billie est née, où elle a fait sa première dent et où elle se prend pour une salamandre quand elle est sur le sol. On verra bien. » Bruit indistinct. « Il y a eu l’éclipse aussi et puis des trucs un peu bizarres. » Sur un ton plus précipité. « C’est pas que j’ai envie, c’est même pas que j’aime plus Lili ou qu’elle me fasse plus bander loin de là… mais j’ai presque la nostalgie de la normalité presque chiante que j'ai pu avoir ? De faire le poseur à nouveau, de pas avoir à penser à … rien en fait. Lili elle a des paramètres inconnus qui te foutent le vertige. Je sais pas si c'est à cause de ça que je regarde les autres femmes. Je sais pas trop. C’est pas rationnel. C’est comme parfois j’ai envie de prendre Billie et de la tenir loin d’elle. J’ai tout l’épiderme qui se hérisse quand je les vois toutes les deux. J’ai peur et c’est con comme pas possible mais ça me réveille la nuit. Au début, j’en étais venu à me demander si c’était le fait de voir autant de drogues circuler autour de moi. J’en prends pas mais ça se trouve le fait de respirer ou de manipuler ? Je crois pas. Parfois je rêve de poignards et de rires d’outre-tombe. » Il rit en écho. « Je me suis déjà réveillé en larmes avec la terrible envie d’aller voir si mon bébé allait bien. Un jour j’ai trouvé Lili au-dessus d’elle avec un regard fixe, puis elle a fondu dessus, tout plein de baisers sur ses joues rondes. » Un temps. « Billie riait tout plein. » Résolu. « Tant qu’elle rit tout ira bien. » Mouvements abrupts dont le son se propage sur le cuir en grincements sinistres.

Signal.

Waiting…waiting…waiting…

File deleted.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Remember what we’ve been through.

Remember what we came here for.
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Julius Gates
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Sweetie Plum
CREDITS : frimelda pour l'avatar
FACE : Gary Oldman
DOLLARS : 1811
SACRIFICES : 858
PORTRAIT :
ANNEES : 60 ans
CŒUR : Célibataire. Le mariage a trop d'inconvénients pour qu'il y songe.
RÉINCARNATION : Celui qu'Homère qualifie de fléau des Hommes, souillé de sang, l'assailleur de remparts, Arès le Dieu de la Guerre.
TALENT(S) : Stratège victorieux (actif), Promesse tenue (active), Odiokinésie (inactif), et Instinct prédateur (actif)
FACTION : Pendant longtemps, il s'est dit pour lui-même. Mais l'appel des membres de sa famille olympienne de la Nuova Camorra a été plus fort que tout.
OCCUPATION : Avocat d'affaires.
GENÈSE : Il sait depuis plusieurs années qu'il est Arès, le dieu de la Guerre. Chaque jour qui passe le rapproche du stade de dieu puisqu'il est désormais au stade 5 et le deuxième pouvoir a fait son apparition.
JUKEBOX : Skyrim - Main Theme
RUNNING GUN BLUES :
Jason - Uncharted seas - Sam 13 Oct - 16:57

Rebienvenue et bon courage pour la fiche ! I love you

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maldwyn Jones
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : BLACK SUN.
CREDITS : Paper Town + Asra.
FACE : Dan Stevens.
DOLLARS : 1317
SACRIFICES : 1154
PORTRAIT : Bullshit to this amen
ANNEES : 36 ans.
CŒUR : En pleine souffrance, sentiments radioactifs et brûlure profonde de cette affection qui le torture. Le jour ou la nuit, indécis. Alors il préférerai encore rester seul qu'accompagné d'un amour qu'il ne croit pas mériter.
RÉINCARNATION : ⌠Arawn⌡ Celtic welsh god of the dead, keeper of the lost souls. King of the otherworld of peace and plenty and master of the wild hunt.
TALENT(S) : ❛ Charisme cabot ❜ maitre absolu de la gente canine, à l'oeil et aux crocs prêts à le servir (actif) ❛ Poltergeist ❜ médiumnité et télékinésie spectrale (inactif) ❛ Memento Mori ❜ instant de mort revisité, porter le visage des fantômes du passé (inactif) ❛ Doppelganger ❜ camouflage et énergie dupliquée (inactif) ◈ Savoir mythologique et religieux ◈ Résistance à la douleur et aux drogues ◈ Mémoire photographique ◈ Talent pour la diversion et la discrétion.
FACTION : ⌠Aucune⌡ mais il n'est plus complétement aveugle sur ce qui se trame réellement autour de lui. Sa rencontre récente avec son frère thaumaturge à commencé à lui ouvrir les yeux sur les possibilités terrifiantes qui se cachent dans l'ombre. Sa réalité se désagrège petit à petit maintenant que son sang n'a plus rien d'humain.
OCCUPATION : Prof d'histoire des idées et de théologie, chercheur spécialiste en paganisme celte et proto-religions.
GENÈSE : ⌠Novum⌡ encore ignorant des dieux, humain jusqu'à il y a peu, divinisé dans le mystère le plus absolu et réincarné à l'occasion d'un été pas comme les autres.
TALON(S) D'ACHILLE : Le contact physique lorsqu'il n'est pas en contrôle ◈ Les relents d'addiction à la coke ◈ Son caractère extrêmement borné ◈ Son chien qui fait autant de conneries que son maître ◈ Sa psy qui lui retourne le cerveau ◈ Sa relation avortée avec Delilah Sulwyn ◈ Son crush pour Lise Rowan ◈ La violence de son demi frère.
JUKEBOX : ♫ Everything in its right place (Radiohead) ♫ Animal impulses (iamx) ♫ I am the others (Son Lux) ♫ Pa pa power (Dead Man's Bones) ♫ nfwmb (Hozier) ♫ Wires (The Neighbourhood) ♫ Ghost of mine (Kailee Morgue) ♫ Something I can never have (nin)
RUNNING GUN BLUES :
I am tainted, and happiness and peace of mind were never meant for me.


AS A MORTAL

« May 2018 - The knight of swords, chap. 1 »
¬ Mal & Célestine

« May 2018 - The high priestess, chap. 1 »
¬ Mal & Lise

« May 2018 - The fool, chap. 1 »
¬ The Jones brothers

« June 2018 - The page of wands, chap. 1 »
¬ Mal & Sinead

« June 2018 - The high priestess, chap. 2 »
¬ Mal & Lise

« July 2018 - The fool, chap. 2 »
¬ The Jones brothers

« July 2018 - The lovers, chap. 1 »
¬ Mal & Delilah


***

AS A GOD
« September 2018 - The temperance, chap. 1»
¬ Mal & Brónach


***

PREVIOUS LIVES
« August 1692 - The Salem witch trials »
¬ Arawn & Loki


***

« [03] Sujets abandonnés pour membres supprimés »

Jason - Uncharted seas - Sam 13 Oct - 16:58

Re-bienvenue
Bon courage pour cette nouvelle fiche!

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ismaël Warren
- BLESSED BE THE MEEK -
BLAZE : V. (QQ)
CREDITS : havana & tumblr
FACE : Noah Centineo
DOLLARS : 577
SACRIFICES : 718
PORTRAIT :
ANNEES : vingt-deux années
CŒUR : j'aimerais tant m'excuser, un mensonge de plus, j'y songe souvent.
RÉINCARNATION : Prophète Thaumaturge
TALENT(S) : Vivre ou mourir, il faut choisir. Des doigts de fée, un sang divin, objet de tous les caprices. Il peut apaiser les peines, secourir les âmes en souffrance. Le corps est l'essence, mais l'esprit lui est condamné à s'enfoncer dans les abysses du vice. Sauver un corps, perdre une âme.
FACTION : Neutre, il trafique avec plusieurs mafia, vendant son propre sang au plus offrant. les enchères mon cher, il faut payer le prix pour sauver des vies.
OCCUPATION : étudiant, le coeur accroché au passé avec la littérature.
JUKEBOX : Back to you - selena gomez
RUNNING GUN BLUES :


Ce que tu es, ne sera jamais ce que tu hais. Qu'importe que tu t'exécutes cent fois, tu auras toujours perdu la foi. Ce que tu vois ne sera jamais semblable à cette voix-là. Fais ce que tu veux gamin, demain elle sera toujours au même endroit, au creux de tes entrailles: elle sera toujours loin de toi. Adopte le double jeu et brises les règles de ceux qui se sont trop souvent joués de toi.




Jason - Uncharted seas - Sam 13 Oct - 17:06

J'espère que la brune c'est Carmen * je sors * très bon choix de vava, très sexy le monsieur lolilol re bienvenue petit chou

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
kill me or kiss me
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Jason - Uncharted seas - Sam 13 Oct - 17:13

Re-bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Augustin Esposito
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Rexicorn
CREDITS : Aura ♥
FACE : George Clooney
DOLLARS : 1877
SACRIFICES : 914
PORTRAIT :
ANNEES : 51 ans
CŒUR : rejette le sentimental à la pelle jusqu'à ce que ça lui éclate en pleine gueule
RÉINCARNATION : hermès, messager des dieux, dieu des voyageurs, des commerçants, des voleurs, des menteurs et des prostituées
TALENT(S) : téléportation, clairvoyance, télépathie
FACTION : nuova camorra
OCCUPATION : directeur de la Intesa Sanpaolo Bank ; sous-boss de la camorra
GENÈSE : primus de stade cinq (septembre)
TALON(S) D'ACHILLE : le fantôme de sa Nina, addiction au nectar/drogues divines, un certain dieu du soleil
RUNNING GUN BLUES :
oh c'est pas juste, c'est mal écrit
comme une injure, plus qu'un mépris



When I look in your eyes I forget all about what hurts



though you might be gone
and the world may not know
still I see you, celestial


by Jojofeels


by Alcide - papertowns
Jason - Uncharted seas - Sam 13 Oct - 17:14

Re-bienvenue par ici toi yamlove yamlove yamlove

avec ce petit blondinet qui risque de faire encore craquer du monde :smirk:

Bonne rédaction pour ta fichette I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sashkya Alekseyeva
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : CelticAddiction
FACE : Sophia Bush
DOLLARS : 632
SACRIFICES : 370
PORTRAIT :
ANNEES : 33 ans
CŒUR : Elle fut mariée, maintenant elle est veuve. Elle fut fiancée, maintenant il n'est plus. Esprit libre, libertin et volage, il n'y a guère que l'appel du devoir qui peut la faire changer de cap.
RÉINCARNATION : {Nótt}, déesse scandinave de la Nuit, chevauchant le ténébreux Hrímfaxi
TALENT(S) : {Terreur nocturne}, boo, à vous les cauchemars tout éveillé(e) ! {Umbrakinésie}, ombre et obscurité dansent sous ses doigts. {Véritié onirique}, vos songes deviennent sa porte ouverte à vos vérités enfouies et dissimulées. {Charisme céleste}, la Nuit attire et envoûte.
FACTION : {La Bratva}, berceau de ses jours, réceptacle de ses pas. {Torpedo}, elle se fait léthale et furtive dans ses exécutions.
OCCUPATION : {Détective privée}, contre monnaie sonnante et trébuchante, elle mettra ses talents à votre service. {Propriétaire d'armurerie}, elle ne fait guère que récolter les fruits de la vente.
GENÈSE : Primus, Stade 3
Jason - Uncharted seas - Sam 13 Oct - 18:14

Voilà qui promet !

Re-bienvenue ! :lenananas: :lenananas:

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
 
They'll know my name
As I walk through the flames of burning lands, my feet are torn to strands. I will not thirst. They'll know my name, after the storms are passing through. They'll know my name, when they've forgotten all about you. And I shall rise, again and again. Oh well I shall rise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Jason - Uncharted seas - Sam 13 Oct - 18:35

le tc dont tu m'as parlé, hâte d'en apprendre plus sur ce personnage I love you rebienvenue par ici! yeah
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clyde Bearden
- MORTAL WARRIORS -
BLAZE : Pepito
CREDITS : Menthalo (ava) + Anaphore (sign)
FACE : Christopher Mason
DOLLARS : 132
SACRIFICES : 16
PORTRAIT :
ANNEES : 28 ans
CŒUR : Marié envers et surtout contre tout.
RÉINCARNATION : Jason
FACTION : An Riocht mais pas vraiment. Il n'a pas spécifiquement d'affinités pour eux, la distance silencieuse dans son esprit même s'il officie dans leurs rangs.
OCCUPATION : MacGyver d'Arcadia.
TALON(S) D'ACHILLE : Inconstance chronique. A tout niveaux.
JUKEBOX : Hurts ft Kylie Minogue – Devotion
RUNNING GUN BLUES :
JASON : If you eat my heart, you swallow my pain. - Euripides



Medea: Jason, hi! Why are you?
Jason: Very well thank you.
Medea: I said, WHY are you?





Jason - Uncharted seas - Sam 13 Oct - 19:28

Merci les zamis Hâte de jouer :3

@ISMAËL WARREN Laisse pas Médée t'entendre

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Remember what we’ve been through.

Remember what we came here for.
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ezeckiel Abdelghani
- CRY OF THE MARTYRS -
BLAZE : V. (QQ)
CREDITS : caelounet & tumblr & caëlounet
FACE : dylan o'brien
DOLLARS : 1473
SACRIFICES : 2175
PORTRAIT :
ANNEES : vingt-six (26 août), il parait que le temps est l'assassin des innocents. Parole d'un enfant dévoué, il est plus facile de pleurer ses jeunes années que d'affronter celles à venir.
CŒUR : Cette aliénation qui fut la condamnation de ma passion : je ne l'échangerais pourtant pas. Ces erreurs qui causèrent des pleurent: je ne me le pardonnerais pas. Cet amour inespéré: je n'y croyais pas. Je ne voulais pas non plus de ces moments avec toi, regarde-moi et ose dire que je ne veux pas que toi.
RÉINCARNATION : Prophète, juge.
TALENT(S) : (Jugement, réveil les fautes de l'interlocuteur avec ses iris) Le miroir, c'est lui. le reflet de vos fautes, de vos saloperies, des douleurs qui viendront marquer les âmes et les corps. Il est le chatiment, le juge et le bourreau: nullement besoin d'un avocat. Il est la main de justice, le regard divin venant châtier les âmes. L'âme refoulée, est impossible. Il est le miroir, celui qui reflète, qui ne saurait cacher: il ressasse les erreurs, les fautes, et les pires infamies creusant les élans de culpabilité.
FACTION : Neutre
OCCUPATION : Greffier, bénévole dans des associations pour non-voyants.
RUNNING GUN BLUES :



- Warning, don't touch Caël. Propriété Privée. -


Retire ton âme de la mienne, et je retirais mon arme pour que tu abuses de la tienne. Presse la détente putain, mon corps s'empresse de mourir entre tes mains. Sous les débris de ta vie, je te croyais à l'abri. Sur la potence, je te voyais condamné sans peine l'innocence. Entre ces murs, j'ai embrassé tes blessures. Lorsque tu te relèveras, je ne serais plus là. Quand ton corps s'embrasera pour plus que l'erreur que je suis dans ton coeur, le mien sera dépouillé de ses ardeurs. Quand on me pendra, j'espère que tu ne m'en voudras pas. Quand on t’exécutera, la balle traversera ma foi, glissé dans un coin avec le soin des mensonges, et tu me survivras. Admets-le, et mieux: promets-le.




Jason - Uncharted seas - Sam 13 Oct - 19:29

nan mais je dis ça pour embêter carmen lolilol * se cache *

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
écorches ton visage, de ces sourires, pourtant je ne vis que de mes soupirs. tu m'as offert ce don de comédie, mais tu as continué de médire. Me donner ce goût des tragédies, tu avais prédit la calamité que deviendrait ma vie. Tu n'avais nul besoin de ce nom, ni de ces vices pour me faire sourire. Si je le pouvais, je te demanderais pardon, mais je ne suis pas coupable, de ces coups bas minables, ni même de tes états âmes.  
 fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maciej Serevo
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : boneless
CREDITS : self (ava) ; flotsam (icons)
FACE : Jon Bernthal
DOLLARS : 1136
SACRIFICES : 465
PORTRAIT :
ANNEES : Trente-neuf, la crise de la quarantaine lorgne prête à rendre le chien encore plus fou
CŒUR : Célibâtard entiché de sa liberté. Inapte à s'attacher, bon à prendre et à jeter
RÉINCARNATION : Peklenc - dieu slave du monde souterrain, juge divin pour remettre les mortels dans le droit chemin.
TALENT(S) : Géokinésie - Nécrose - Jugement
FACTION : Calavera, depuis toujours, fidèle clébard sans aucune intention de fuir
OCCUPATION : Sicarios, tueur à gages sans scrupules, artiste de la mort.
GENÈSE : Primus conscient - stade 4
TALON(S) D'ACHILLE : Morphine, il en use et en abuse.
JUKEBOX : Getting away with murder - Papa Roach
Jason - Uncharted seas - Sam 13 Oct - 19:54

Il est bien sympathique ce petit blondinet, on le mangerait :smirk:
Rerebienvenue ohm Bon courage pour la rédaction yeah

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

- remember my face it's the last thing you're ever going to see -
Now the dark begins to rise Save your breath, it’s far from over Leave the lost and dead behind Now’s your chance to run for cover
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Asbjörn Stenberg
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : ;
CREDITS : Outlines (ava), boneless (Ægir ban'), old money (code).
FACE : Alexander Skarsgård.
DOLLARS : 709
SACRIFICES : 303
PORTRAIT :
ANNEES : Quarante années tannent le cuir.
CŒUR : Union forcée avec la redoutable Zmeya en quatrièmes noces, alliance sordide des puissants. Il n'a aimé que la première de ses épouses, par choix, à la folie. Morts semées dans son sillage.
RÉINCARNATION : Ægir, dieu nordique de la mer et hôte des divins.
TALENT(S) : Contrôle des flots marins (actif), mutilation corporelle (inactif), ivresse divine (inactif), vérité oculaire (actif)
FACTION : La Bratva, de père en fils.
OCCUPATION : Propriétaire de la maison close The Red Lantern et Torpedo.
GENÈSE : Primus (stade III).
TALON(S) D'ACHILLE : Son frère, douloureuse et sempiternelle faiblesse.
JUKEBOX : Billie Marten – Heavy Weather.
RUNNING GUN BLUES :
Jason - Uncharted seas - Sam 13 Oct - 20:29

Re-bienvenuuue
Ce personnage tellement prometteur :huhu: Je suis fan de tous tes choix, et encore plus de ta plume, la fiche se dévore toute seule c'est un délice :cutee: awesome
Et j'ai toujours trouvé ce mannequin affreusement sexy, bon choix :smirk:

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
--- surround me
body and soul. unbound me, spin me in gold. as the story unfolds in your touch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Wolfgang Nodievs
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : TBF
CREDITS : hallows & trumblr
FACE : Matthew Goode
DOLLARS : 391
SACRIFICES : 227
PORTRAIT :
ANNEES : Quarante-quatre années de sombres machinations et conspirations.
CŒUR : Un Dieu qui mène une existence banale, dénuée de sens. Une vie toute tracée, un mariage arrangé. Encrouté dans une routine assommante.
RÉINCARNATION : Tyr. Dieu germanique du ciel, de la justice et de la guerre.
TALENT(S) : Eloquence divine (actif) ✙ Absorption de la vie (inactif) ✙ Maîtrise divine des armes (inactif) ✙ Miroir jumeau (actif)
FACTION : Sa loyauté envers la Bratva dépasse les limites de l’imaginable. Elle est sa raison de vivre. En tant que Torpedo, il est prêt à suer corps et âme afin de gravir les échelons, affichant une ambition dangereuse.
OCCUPATION : En tant que chasseur de tête dans une société créant des systèmes de sécurité réservés aux banques, il recrute des informaticiens qui reçoivent régulièrement des légions d’honneur et sont susceptibles d’assurer un excellent rendement. En tant que directeur général, il est soucieux de faire régner l’ordre et tout relent de légèreté le déstabilise.
GENÈSE : Primus ✙ Stade 3
TALON(S) D'ACHILLE : Prudence Deledda. La seule avec qui il a fait preuve d’indulgence et d’empathie.
JUKEBOX : Slipknot ♫ My Plague
RUNNING GUN BLUES : I fear rivers over flowing › Vasilisa Nodievs.
Your alcohol to us will fall › Majken Callaghan.
Jason - Uncharted seas - Dim 14 Oct - 0:11

Re bienvenuuue avec ce super perso awesome amuse toi bien avec ce bel homme encore une plume de rêve quoi

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Thrown in the Gears
I'm searching for your temple. Hunting for your shrine. I'm looking for a vision. And her tears flow like a fountain. Like a river from the mountain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 6008
SACRIFICES : 3339
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : Sous des yeux noirs, le coeur palpite à un rythme incontrôlable.
RÉINCARNATION : Ah Puch, Dieu Maya de la Mort
TALENT(S) : Découpe charnelle ✙ Aspiration vitale ✙ Croque-Mitaine
FACTION : Calavera
OCCUPATION : Capitano ✙ Papà d'un chaton nommé Cala ✙ propriétaire d'un club de Vale Tudo
GENÈSE : Primus, stade 5
TALON(S) D'ACHILLE : La Calavera ✙ Joaquin Costilla ✙ Son orgueil, à la limite de la connerie ✙ Les p'tits chats ✙ Carmen Benitez
JUKEBOX : The Sun, frida Sundemo
RUNNING GUN BLUES :


"SO MUCH WAS SAID IN THE UNSAID"


"THE DEEPER YOU DIG, THE DARKEST IT GET"




Jason - Uncharted seas - Dim 14 Oct - 10:16

Jason :smirk: mais quel homme !

rerebienvenue ici !!

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪



You know that I love you boy
Hot like Mexico, rejoice
At this point I gotta choose
Nothing to lose
Don't call my name, Alejandro.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jolene Asriel
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : valar morghulis.
CREDITS : av : anaïs (un bisou à mal pour l'occasion), "blood" : qq, code sirens charm.
FACE : zoe kravitz.
DOLLARS : 496
SACRIFICES : 220
PORTRAIT :
ANNEES : trente.
CŒUR : (tout le temps du monde pour rencontrer quelqu'un.) et elle n'a pas la place, surtout, avec l'anomalie qu'elle porte en son sein.
RÉINCARNATION : oya (anomalie génétique, ou dégénérescence?) déesse yoruba guerrière, orisha des vents et du feu, climat malmené sous son influence. gardienne des cimetières auxquelles répondent les esprits.
TALENT(S) : pyrurgie (combustion spontanée, en cours d'analyse). les flammes qui naissent à ses phalanges, dévorent la chair lorsqu'elles s'y invitent trop longtemps. / instinct prédateur.
FACTION : entièrement détachée, désintéressée. (le laboratoire est ta faction. la réussite des recherches, ton but unique.)
OCCUPATION : enseignant-chercheur en thérapie génique et biologie cellulaire. comme lui. les laboratoires asriel & warren, elle les connaît bien. passée de cobaye à chercheuse, le but demeure le (sien).
GENÈSE : primus, refoule sa nature. stade deux.
TALON(S) D'ACHILLE : les certitudes ancrées. la déesse (anomalie) qu'elle porte en elle. ce que la science est destinée à pouvoir maîtriser. le père pour guide, les tests, les tentatives pour la (soigner).
JUKEBOX : jessica lange, gods and monsters / cigarettes after sex, nothing's gonna hurt you baby.
RUNNING GUN BLUES :

☰ EXPERIENCES EN COURS


☰ SUJET NUMERO 1 : ARIEL.


☰ SUJET NUMERO 2 : MALYEN.

☰ BLOOD OF MY BLOOD


Jason - Uncharted seas - Dim 14 Oct - 12:00

ok le couple de bg qui s'amène là. faint faint
j'viens de dévorer ta fiche (j'ai surkiffé ta manière de rédiger l'histoire qui est captivante, en fait. tous les détails et une bonne vision d'ensemble, c'était trop agréable à lire. et là j'ai plus qu'une envie c'est de foncer sur la fiche de ligeia pour en lire encore plus faint faint )

rereeeee yamlove chouette nouveau perso que voilà :smirk:

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
❝ me and god we don't get along ❞ You ought to know where I'm coming from, how I was alone when I burned my home, and all of the pieces were torn and thrown. What if I said I was just too young?What if I said I was built on bricks of carelessness and crumbs? What if I said I'd be gone before I could come.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligeia Bearden
- MORTAL WARRIORS -
BLAZE : Gamzouille ♥
CREDITS : Menthalo pour l'avatar, Little Liars pour la signature, Corneille et Catherynne M. Valente pour les citations.
FACE : Madison Calley.
DOLLARS : 186
SACRIFICES : 13
PORTRAIT :
ANNEES : Vingt-cinq ans.
CŒUR : Mariée depuis trois ans à Clyde Bearden, mère d’une petite fille rieuse et joufflue, Billie, qui a fêté ses dix mois en septembre dernier. Cela fait quelques semaines qu’elle attend un deuxième enfant.
RÉINCARNATION : Médée.
TALENT(S) : Sorcellerie ; furie vengeresse.
FACTION : Les Enfants Terribles.
OCCUPATION : Épouse et bavoir à mi-temps. Autrement, elle convoite une place dans l’un des laboratoires du Centre de Recherche d’Arcadia et a bien l’intention, pour l’obtenir, de terminer sa thèse en botanique. Elle se dit « naturaliste » pour justifier sa tendance à se disperser au sein de son propre domaine et au-delà – nourrissant parallèlement un intérêt tout amateur mais non moins puissant pour la minéralogie. C’est peut-être également une manière poétique d’envisager les diverses poudres et mixtures, plus ou moins dangereuses, qu’elle est en mesure de confectionner quand elle s’en donne les moyens. Lorsque ce ne sont pas les Enfants Terribles qui en bénéficient, elle vend ses compositions au marché noir.
GENÈSE : Consciente du ver dans le fruit.
TALON(S) D'ACHILLE : Sa famille, qu'elle doit protéger des autres comme d'elle-même, depuis que Médée s'est éveillée en elle.
JUKEBOX : Lorde – Yellow Flicker Beat ; System Of A Down – Chop Suey! ; Laura Marling – Night Terror ; The Internet – Come Over, Stay the Night, Look What U Started ; The Missing – Belief ; Archive – FUck U ; Morcheeba – Blood Like Lemonade, Recipe For Disaster ; Beyoncé – Be With You, Me, Myself and I ; Shakira – Underneath Your Clothes ; The Gathering – Home ; Maroon 5 ft. Rihanna – If I Never See Your Face Again.
RUNNING GUN BLUES :


Husbands lie. I should know; I’ve eaten my share. That’s lesson one. Lesson number two: among the topics about which a husband is most likely to lie are money, drink, black eyes, political affiliation, and women who squatted on his lap before and after your sweet self.

Jason - Uncharted seas - Dim 14 Oct - 12:08

Tout dans cette fiche est un scandale. john john john C'est quand même criminel de savoir décliner la beauté avec autant de talent. john john john
Mais je ne pleurerai pas. john
Spoiler:
 
J'ai tellement hâte d'écrire leur descente aux enfers avec toi, c'est terrible. excit (En vrai je sens que mon petit cœur fragile n'est pas du tout prêt !! goosh  pweese  faint   )
Lili essaiera de ne pas confondre la bouteille de gel douche avec celle d'acide quand elle lui fera couler son bain. shy

Je te gobe la frimousse de poutous. :cutee:

Édit :
@Jolene Asriel goosh goosh goosh faint grouphug

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Medea, the Sorceress
She sings a dark, destructive song. ☽Mais pour exécuter tout ce que j’entreprends, Quels dieux me fourniront des secours assez grands ? Ce n’est plus vous, enfers, qu’ici je sollicite : Vos feux sont impuissants pour ce que je médite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nerissa al Khayzuran
- ADMIN + reine des truites -
BLAZE : sarah (PHILTATOS.)
CREDITS : (c) mittwoch & @husband (neron ftw)
FACE : gal gadot
DOLLARS : 3327
SACRIFICES : 610
PORTRAIT :
ANNEES : trente-et-une vagues au compteur, toujours jeune, pas tellement sage.
CŒUR : célibataire en constant refus du mariage, d'aventure en aventure. plutôt mourir que de s'enchaîner à quelqu'un.
RÉINCARNATION : amphitrite, aînée des néréides, reines des océanides, déesse de la mer et des créatures marines, épouse du fougueux poséidon.
TALENT(S) : navigatrice de talent, douée avec les armes, c'est par-dessus tout l'hydrokinésie & les chuchotements sauvages aquatiques qui la distinguent des mortels (guérison hydrolique & adaptation aquatique inactifs)
FACTION : factionless, sans allégeance, sauf pour le sang qui coule dans ses veines. loyauté vendue au plus offrant, désormais détachée de la nuova, proximité assumée aux enfants terribles.
OCCUPATION : chercheuse en biologie marine, mercenaire pour les gangs et pilleuse d'épaves.
GENÈSE : primus au stade deux - pouvoirs découverts, divinité niée en bloc par un esprit trop buté.
TALON(S) D'ACHILLE : les soeurs comme ultime fragilité, l'enfant qui croit sous le nombril comme faiblesse absolue.
RUNNING GUN BLUES :

- they say sea is the cruelest lover -



- i'm the master of my fate -



- always and forever, for all eternity -



- wherever you are is my home -



- like a river flows surely to the sea, darling so it
goes, some things are meant to be -




i've never thought that i'd lose somebody like you



#brotpwithbenefits #peaches



gumpy cat al kz #cimerlesfans

Jason - Uncharted seas - Dim 14 Oct - 12:15

bienvenue sur fwtt !
My fingers claw your skin, try to tear my way in. You are the moon that breaks the night for which I have to howl
 
PETIT MOT PERSO non mais ce duo, je pleure, pourquoi vous me faites ça? le couple qui se déchire à cause des héros AAAAAAAAAAAH
et cette histoire, j'aime juste tellement, j'ai hâte de les voir en jeu, tous les deux fhbhrjfvghvghrf
Félicitation l'ami(e), te voilà enfin validé(e) et prêt(e) à jouer avec tes camarades rpgiques. Mais avant tout, voici quelques petites étapes (et tuyaux) pour profiter au mieux de ton expérience sur fwtt. Ton odyssée débute par le sujet de recensement global qui permettra au staff de garder les bottins à jour. Une fois cette étape primordiale passée, tu peux réclamer les dollars que nous te devons en échange de ta fiche terminée dans le divine supermarket (tu pourras réclamer et dépenser des points au fur et à mesure de ton épopée). Une fois tes poches bien remplies de petits billets verts, nous t'invitons à poster ta fiche de lien afin que l'aventure de ton personnage ne soit pas trop solitaire. Tu as aussi la possibilité de poster un ou plusieurs scénarios ou pré-liens si tu as déjà une petite idée de ce que tu cherches.

Ça y est, tu te sens fin prêt(e) à jouer ? Parfait ! Tu peux faire une
demande de rp ou rendre visite individuellement aux membres sur leur fiche de lien ou en privé pour leur proposer de rp avec toi. Tu peux aussi participer à l'intrigue actuelle du forum avec les autres membres. Si tu te sens d'humeur à papoter, le flood général est là pour toi, ainsi que divers jeux mis à disposition pour égayer FWTT.

L'équipe administrative te souhaite une bonne et agréable aventure sur FWTT!

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
oh, there is a
swelling storm
they say sea is the cruelest lover


- en hiatus indéterminé -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason - Uncharted seas -

Revenir en haut Aller en bas

Jason - Uncharted seas

 :: - NEON CATHEDRAL - :: slave to memory :: validés
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» “How you like me now ?” — J.B. Barnes
» [Jason D. Chase et Iléonore Evans] A l'ombre des pleurs d'un arbres.
» Jason Momoa ▬ 200*320

Sauter vers: