CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Irina Buchenko
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : PAPER TOWNS
CREDITS : Jan's av \ @radcolbert
FACE : Rachel Weisz
DOLLARS : 534
SACRIFICES : 310
PORTRAIT :
ANNEES : 44
CŒUR : Pas le temps
RÉINCARNATION : Jiva - déesse slave du printemps, de la fertilité et de la vitalité
TALENT(S) : Thaumaturgie - inséminat° divine & percept° karmiq
FACTION : Bratva - znakhar, médecin et sage-femme selon les besoins
OCCUPATION : Employée par la Société Historique d'Arcadia et habituée des salles obscures
GENÈSE : Primus stade 3
TALON(S) D'ACHILLE : L'hiver qui tue la verdure, ses proches qu'elle éloigne, son souci du travail
JUKEBOX : https://tinyurl.com/ycf7k9ok
RUNNING GUN BLUES : @haidaspicciare
The Crooked Kind - Mar 16 Oct - 11:42




2014 - Arcadia

Ça pouvait sembler cliché mais Irina se souvenait de chacun de ses patients. A défaut de posséder un diplôme sous verre, elle était capable de soigner les blessures - seulement les plaies charnelles, pas celles du coeur ni de la tête. Et elle se débrouillait plutôt bien. Mais parfois, ça merdait. Parfois c'était tout simplement trop tard. Son moral en prenait toujours un coup, un sacré coup, et il n'était pas rare de la voir tirer la tête pendant deux semaines.

Fallait maquiller ce blues. Passer à autre chose, même si c'était dur. Le remède prenait souvent la forme d'un bouquin, d'un bon film ou de longues grasses matinées. Aucune envie d'ouvrir les yeux et d'affronter un monde peint couleur deuil. Jiva n'était pas faite pour ça.

Irina s'était remise du décès de son homonyme mortelle. Mais honnêtement, devoir se mettre sur les traces de sa gosse, ça avait ravivé des souvenirs. Ça lui avait fait prendre conscience que les plaies étaient encore fraîches.

- - - - - - - - - - -

Une cup vissée dans la main droite, Irina sort du café. Ça fait bien dix jours qu'elle s'attarde dans ce coin. A mi chemin entre son appart et son bureau, c'est le spot idéal. Ses yeux endormis se posent sur le mur qui lui fait face. Briques sympas, vigne vierge un peu envahissante. Le regard poursuit sa balade. Une silhouette. Des cheveux blonds. Les sourcils se froncent, le pas accélère et sans attendre, la main qui ne tient pas le café vient trouver l'épaule de la demoiselle. Il faut que ce soit elle.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Majken Callaghan
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : morrigan
CREDITS : me (ava)
FACE : camilla babe christensen
DOLLARS : 623
SACRIFICES : 225
PORTRAIT :
ANNEES : 24
RÉINCARNATION : VALKYRIE
TALENT(S) : se foutre dans la merde en un temps record ; organisme amélioré ; booster divin
FACTION : sans faction, mais sans aucun doute sous la protection du Royaume
OCCUPATION : ancienne danseuse du Narcisse Enchainé, elle a repris ses études de journalisme
The Crooked Kind - Mer 17 Oct - 14:59




2014 - Arcadia

Elle avait tout Majken. Ou presque. Sa vie n’était pas parfaite, mais elle arrivait à se dire qu’il y avait pire. Elle avait eu son père. Elle était sa princesse, la prunelle de ses yeux. Arraché trop tôt, sans aucun doute par une mère devenue un peu trop ambitieuse et ayant perdue une quelconque trace d’humanité au fil des années. Mais elle avait profité de son père. Et elle avait eu un toit, de l’argent. Une mère qui s’occupait d’elle à sa manière, complètement tordue. Plus à la manière d’un tyran que d’une manière, mais quand même. Elle avait ses études… du droit, parce que ça convenait bien à la matriarche. C’était carré et droit. C’était méthodique. Tout ce qu’elle aimait.
Mais maintenant ? Elle bossait comme danseuse de charme au Narcisse Enchainé, sa mère s’était fait assassiner, et elle faisait profil bas pour éviter de trop attirer les regards. Pas franchement l’envie de se retrouver avec l’attention de la bratva sur le dos. Ou qui que ce soit. Pourtant, étrangement, elle se sent bien seule Majken. L’adaptation est plus longue que prévue. Malgré Finn, malgré Mairead et Aedan, leurs attentions et leur aide, elle a perdu ses repères, aussi foireux qu’ils aient pu être.

Le cookie dans une main, l’iphone dans l’autre, adossée au mur, la môme fait défiler les photos. Des souvenirs en pagaille. Ca rappelle des bons souvenirs tout en rouvrant certaines blessures. Elle se demande parfois, Majken, comment ce serait passé les choses si sa mère était toujours là. Rien n’aurait sans doute changé, au fond. Toujours humaine, toujours à devoir lui obéir. Hocher de la tête, acquiescer, obéir. Elle soupire, se tourne légèrement, croque dans le cookie avant de sursauter en sentant une main se poser sur son épaule. Le cri était à deux doigts de sortir, et elle a juste envie de se frapper mentalement pour se laisser surprendre aussi facilement. Seulement lorsqu’elle relève la tête et découvre al femme sous ses yeux, y’a son cœur qui s’emballe. C’est pas un pas de recul qu’elle fait, mais trois. Elle regarde autour d’elle, comme pour chercher une issue, mais trop de monde passe pour se barrer rapidement. « Irina ?! Tu veux quoi ? » elle est distraite majken, à continuer à regarder autour d’elle pour trouver une sortie de secours. En réalité, elle essaie aussi de savoir s’il y en a d’autres autour, de la bratva.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Irina Buchenko
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : PAPER TOWNS
CREDITS : Jan's av \ @radcolbert
FACE : Rachel Weisz
DOLLARS : 534
SACRIFICES : 310
PORTRAIT :
ANNEES : 44
CŒUR : Pas le temps
RÉINCARNATION : Jiva - déesse slave du printemps, de la fertilité et de la vitalité
TALENT(S) : Thaumaturgie - inséminat° divine & percept° karmiq
FACTION : Bratva - znakhar, médecin et sage-femme selon les besoins
OCCUPATION : Employée par la Société Historique d'Arcadia et habituée des salles obscures
GENÈSE : Primus stade 3
TALON(S) D'ACHILLE : L'hiver qui tue la verdure, ses proches qu'elle éloigne, son souci du travail
JUKEBOX : https://tinyurl.com/ycf7k9ok
RUNNING GUN BLUES : @haidaspicciare
The Crooked Kind - Dim 21 Oct - 0:51




La blonde esquive le contact mais c'est trop tard. Elle l'a reconnue. Elles se sont reconnues. Et ce ne sont pas trois malheureux pas qui barreront la route à Irina.

« Irina ?! Tu veux quoi ? » L'intéressée hausse les sourcils et pare son visage d'un léger sourire. Irrémédiablement, de fines rides viennent border ses yeux, la commissure de ses lèvres. « Rien de mal. Elle s'octroie une gorgée caféinée et soupire, une main laissée en suspens. Détends-toi Majken... je suis aussi surprise que toi. Ça fait quoi, un an ? Tu te rends compte ? Je me suis inquiétée. » La croira qui voudra. Si elle se fie à ses souvenirs, elle aimait bien la blonde - de loin, comme tous les gamins - et la voir s'éloigner du radar russe ne l'avait pas laissée indifférente. Mais y avait plus important qu'une gosse manquante et un blues passager. Comme souvent, le boulot avait pris le pas sur ce genre de concertation.

La quarantenaire décide de doucement tuer la distance. Un pas puis un autre. Elle ne lui dira pas J'ai craint le pire parce qu'elle n'a rien imaginé. Et puis, le pire n'est-il pas toujours à venir ? Elle se contente de lui demander, « Ecoute, tu... Tu as deux minutes ? » Ne pas paraître trop exigeante, ne rien imposer, la laisser décider... Un angle d'approche qu'elle espère concluant. Sinon quoi ? Oh, elle ne sait pas. Pour en avoir fait les frais, Irina tient en horreur ce qu'on appelle la manière forte. Alors quoi ? Tant pis ! Une prochaine fois. Elle s'en remettra, elle la retrouvera. Un miracle peut bien se produire deux fois dans une ville comme Arcadia.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Majken Callaghan
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : morrigan
CREDITS : me (ava)
FACE : camilla babe christensen
DOLLARS : 623
SACRIFICES : 225
PORTRAIT :
ANNEES : 24
RÉINCARNATION : VALKYRIE
TALENT(S) : se foutre dans la merde en un temps record ; organisme amélioré ; booster divin
FACTION : sans faction, mais sans aucun doute sous la protection du Royaume
OCCUPATION : ancienne danseuse du Narcisse Enchainé, elle a repris ses études de journalisme
The Crooked Kind - Dim 21 Oct - 16:45




2014 - Arcadia

Impossible de ne pas la reconnaitre. Elle a toujours été là, Irina, dans les parages, quand Majken gravitait autour de la bratva, dans l’ombre de sa mère. Elle était là, sans doute pas aussi froide que les autres. Peut-être aussi bornée, mais plus approchable. Le souvenir de la femme est plus douce dans son esprit que celle de certains autres, mais ça n’enlève rien à son appartenance, et aux autres souvenirs qui est dans découle. Le mouvement de recul est un réflexe qu’elle ne peut dissimuler, tout comme cette légère panique qui la prend. « rien de mal » Elle se mord l’intérieur de la joue attend nerveusement la suite. Elle avait réussi. Presque. Parce qu’il y a Wolfgang. Ils finissent par lui tomber dessus. Tous pour des raisons différentes. Aucune pour celle qu’elle n’imaginait. Mais ça ne lui inspire rien de bon. « Détends-toi Majken... je suis aussi surprise que toi. Ça fait quoi, un an ? Tu te rends compte ? Je me suis inquiétée. » Un rire nerveux, bref, qui passe la barrière de ses lèvres. « Tu t’es inquiétée ? C’est pas la caractéristique la plus commune au sein de la Bratva. J’vais bien, tu vois. » Ou presque. Plus franchement humaine la môme, ce qui implique forcément un passage moins joyeux, plus douloureux. « J’avais besoin d’un break. J’pense que tu peux le comprendre… » lache-t-elle un peu moins sur la défensive sans la quitter des yeux.
Elle a pas vraiment changé. Les traits relativement doux, la même crinière brune. Elle s’imaginait pas la retrouver de si tôt. Un an. Ca lui semble pourtant pas si loin que ça. Non, elle préfère ne pas y penser. « Ecoute, tu... Tu as deux minutes ? » Elle regarde à droite, à gauche, et aucune excuse valable ou solide ne lui vient en tête. elle soupire, tente d’évaluer ses possibilités. Elles vont faire quoi ? Parler ? Majken n’est pas certaine de vouloir entendre quoique ce soit. Et plus encore, elle n’a rien à dire. Puis elle la sent, la valkyrie qui s’impatiente, qui s’agace, mais c’est pas le moment de faire un scandale en pleine rue. Alors elle soupire, en tentant de se résigner. Aucun van noir à l’horizon, donc y’a aucun doute de se faire enlever ? « Hm j’imagine que oui. » elle fourre le téléphone dans sa poche avant de reporter son attention sur Irina. « tu veux aller quelque part ? Un autre café ? » ça sera peut-être plus sympa que dans la rue. Et pourtant l’idée de se poser et de faire durer les retrouvailles ne l’enchante qu’à moitié.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Irina Buchenko
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : PAPER TOWNS
CREDITS : Jan's av \ @radcolbert
FACE : Rachel Weisz
DOLLARS : 534
SACRIFICES : 310
PORTRAIT :
ANNEES : 44
CŒUR : Pas le temps
RÉINCARNATION : Jiva - déesse slave du printemps, de la fertilité et de la vitalité
TALENT(S) : Thaumaturgie - inséminat° divine & percept° karmiq
FACTION : Bratva - znakhar, médecin et sage-femme selon les besoins
OCCUPATION : Employée par la Société Historique d'Arcadia et habituée des salles obscures
GENÈSE : Primus stade 3
TALON(S) D'ACHILLE : L'hiver qui tue la verdure, ses proches qu'elle éloigne, son souci du travail
JUKEBOX : https://tinyurl.com/ycf7k9ok
RUNNING GUN BLUES : @haidaspicciare
The Crooked Kind - Dim 21 Oct - 17:27




La carte du mouron ne fait pas longtemps illusion. C'était plus ou moins sincère, pourtant... Irina décide de passer outre la remarque. Elle a beau être dévouée à la mafia froide, l'idée d'accoler sa personnalité à la politique de la maison ne l'enchante pas vraiment. D'elle à elle, elle s'est toujours revendiquée indépendante. Comme persuadée que bien qu'embourbées dans l'engrenage de la Bratva, ses pensées lui restaient propres. « Il faut bien une exception, qu'elle hasarde, mécanique. »

« J’vais bien, tu vois. J’avais besoin d’un break. J’pense que tu peux le comprendre… » Un coup d'oeil et la voilà qui est bien tentée d'arquer un sourcil. Non Majken, t'as pas l'air dans ton assiette. T'es différente, et c'est pas parce que t'as pris un an. - Oui, je comprends. Elle connaît le goût du deuil. Elle se souvient de son père, se rappelle de son frère. A cette pensée mortuaire, elle boit une nouvelle fois, comme pour chasser le chat qui semblait vouloir se lover dans sa gorge. - Va pour le café, je ne suis plus à une nuit près ! Boutade. Et parce qu'elle sent bien que Majken demeure sur le qui-vive, elle ajoute : T'inquiète pas, ce ne sera pas long. J'ai un rendez-vous dans deux heures. » Rassurant ?

- - - - - - - - - - -

Elles s'installent à une table. Depuis leur position, elles peuvent observer la rue, les passants, le feu tricolore, le fourgon d'un livreur de la poste. « Je t'invite, qu'elle trouve bon de préciser avant que le serveur ne vienne les saluer. Et c'est pas pour l'acheter... Si ? Une fois la commande passée, elle embraye sur l'évidence : au diable le tact ! Et bien qu'elle ait l'une ou l'autre intuition, elle préfère l'entendre de la bouche de Majken. - Quelque chose t'est arrivé. Je le sens. C'est récent ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Majken Callaghan
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : morrigan
CREDITS : me (ava)
FACE : camilla babe christensen
DOLLARS : 623
SACRIFICES : 225
PORTRAIT :
ANNEES : 24
RÉINCARNATION : VALKYRIE
TALENT(S) : se foutre dans la merde en un temps record ; organisme amélioré ; booster divin
FACTION : sans faction, mais sans aucun doute sous la protection du Royaume
OCCUPATION : ancienne danseuse du Narcisse Enchainé, elle a repris ses études de journalisme
The Crooked Kind - Ven 26 Oct - 16:32




2014 - Arcadia

« Il faut bien une exception » elle relève pas Majken, elle préfère pas. Il y croit pas. Pas vraiment. Forcément, ils tous un peu différents, chacun avec sa personnalité, son histoire. Mais elle se souvient, pour les quelques années où elle a dû trainer autour, ils avaient tous une certaine similitude. Une distance, une froideur bien caractéristique. Certains savaient feindre l’attachement, et d’autres ne s’en encombraient même pas. Effectivement, au milieu de tout ce joyeux bordel, Irina avait toujours semblé plus douce… Mais est ce que ça faisait pour autant d’elle, une personne qui s’intéressait aux autres ? A elle ?
Un mensonge bien enrobé auquel elle se fout bien qu’elle croit. Elle a pas grand-chose contre Irina, si ce n’est la mafia à laquelle elle appartient. Alors elle veut pas s’éterniser, elle tenter de couper court. Evidemment qu’elle a disparu. C’était le but. Elle espérait même que ça dure un peu plus longtemps. « Oui, je comprends. »  La mort de sa mère par contre, c’est pas un mensonge. A peine une excuse. Le déclencheur pour se barrer. Y’a quoi qui l’aurait fait rester ? Ses fiançailles ? Il se foutait de cet arrangement. Et elle aussi. « Va pour le café , je ne suis plus à une nuit près ! T'inquiète pas, ce ne sera pas long. J'ai un rendez-vous dans deux heures. » Elle acquiesce d’un signe, pas franchement capable d’afficher un quelconque sourire. Ca change de la môme qui riait à tout, dès que sa mère avait le dos tourné. Ca change de la môme qui courait partout, le sourire aux lèvres, quand elle avait encore son père. « bien. »

------------


Installées à une petite table, près de la grande vitre, Majken regarde les passants et les voitures circuler. Elle sait pas franchement quoi lui dire. Lui demander comment elle va ? Elle est pas franchement certaine de s’y intéresser. « Je t'invite » elle la remercie d’un signe de tête, avant de commander un cappuccino au serveur qui vient d’arriver. A peine reparti qu’Irina met les pieds dans le plat. « Quelque chose t'est arrivé. Je le sens. C'est récent ? » « Deux mois après le décès de ma mère. » qu’elle lache, le regard dans le vide. Elle se demande, Majken, si Irina sait à quel point les valkyries sont recherchées et prisées par les dieux, pour leurs capacités. D’une certaine manière, ça lui fout une cible sur le dos. Bien qu’elle sera toujours plus utile vivante que morte. « Ironique hein ? Quand on sait que ma mère a toujours voulu que j’sois son parfait petit soldat. Ou celui de la Bratva pour ce qu’il en est. » la blonde étire les lèvres, mais le sourire est forcé, loin d’être joyeux. Sourire factice qui reflète parfaitement ce qu’elle pense des derniers mois –dernières années de sa vie. « C’était… violent. Et j’me suis vraiment demandée ce que j’avais bien pu faire pour que tout me tombe sur la gueule, comme ça. » lache-t-elle en soupirant avant que le serveur n’apporte leurs boissons. Elle reprend une fois reparti. « C’est assez délicat de vivre avec quelqu’un sent… Là, à l’intérieur, qui peut reprendre le contrôle n’importe quand. Des fois j’sais même pas si c’est elle ou moi. » les mots sortent tout seul, et c’est bien la première fois qu’elle l’avoue. Elle sait, Majken, qu’il va lui falloir encore un peu de temps pour s’habituer, parce qu’au fond, elle a pas franchement le choix. « Enfin bref… j’fais avec. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Irina Buchenko
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : PAPER TOWNS
CREDITS : Jan's av \ @radcolbert
FACE : Rachel Weisz
DOLLARS : 534
SACRIFICES : 310
PORTRAIT :
ANNEES : 44
CŒUR : Pas le temps
RÉINCARNATION : Jiva - déesse slave du printemps, de la fertilité et de la vitalité
TALENT(S) : Thaumaturgie - inséminat° divine & percept° karmiq
FACTION : Bratva - znakhar, médecin et sage-femme selon les besoins
OCCUPATION : Employée par la Société Historique d'Arcadia et habituée des salles obscures
GENÈSE : Primus stade 3
TALON(S) D'ACHILLE : L'hiver qui tue la verdure, ses proches qu'elle éloigne, son souci du travail
JUKEBOX : https://tinyurl.com/ycf7k9ok
RUNNING GUN BLUES : @haidaspicciare
The Crooked Kind - Jeu 1 Nov - 13:16




Le scénario n'est pas si désastreux. Majken coopère de mauvaise grâce mais c'est déjà ça - les attentes d'Irina sont largement satisfaites. Elle avait prévu un battement de deux semaines entre le premier contact visuel et le moment de l'aborder. Durant ce laps de temps, elle l'aurait prise en filature, aurait fréquenté les mêmes endroits et peut-être questionné quelques personnes. Ça c'était encore à débattre, car ça revenait à attirer l'attention sur soi plutôt que la cible. Les gens n'aimaient pas la curiosité. Ils y trouvaient toujours quelque chose de déplacé. En règle générale, Irina n'était pas de cet avis. Mais dans le cas présent, elle était d'accord pour admettre que pister quelqu'un était inconvenant.

- - - - - - - - - - -

Pourtant c'est ce qu'elle fait avec Majken de l'autre côté de la table. « Deux mois après le décès de ma mère. » Instantanément, elle brûle de demander ce qui s'est passé durant ces deux mois. C'est une longue période pour une jeune personne, et souvent, les événements les plus étranges ont des antécédents... Mais Majken est ailleurs alors Irina se tait. « Ironique hein ? (…) » Elle ne la suit pas. Elle est trop impliquée dans la Bratva pour juger absurde le raisonnement du soldat. Une mère attend toujours le meilleur de son enfant, non ? Sur ce postulat, une mère létale qui entraîne son enfant à être soldat, ça ne la choque pas. Elle peut comprendre que ce n'est pas commun mais il n'y a rien de plus naturel que suivre la voie parentale. Les chiens ne font pas des chats. « C’était… violent. Et j’me suis vraiment demandée ce que j’avais bien pu faire pour que tout me tombe sur la gueule, comme ça. »

Irina se redresse et attrape sa tasse mais boit les mots de Majken. Majken qui fait avec. « Ça doit être épuisant, hasarde-t-elle. Mais ce qu'elle voit, elle ne l'invente pas. La valkyrie ne se soustrait pas à ses pupilles éclairées. Dans ces moments-là, tu as raison de la confronter. Si c'est en elle, c'était sûrement déjà en toi. Irina, en bonne Jiva, fait partie de cette espèce de gens qui croit que la nature est bien faite et retombe toujours sur ses pattes. Je ne dis pas que ce que c'était prémédité mais généralement les... créatures savent choisir leurs hôtes. De ce que j'ai vu. Puis en se penchant légèrement, la voix moins forte, sans savoir qui de Majken ou de son hôte lui répondra. Elle t'a déjà échappée ? Par exemple en parlant à ta place ? Ou elle influence seulement tes... humeurs ? » Si Irina était un chat, la curiosité l'aurait depuis longtemps tuée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Majken Callaghan
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : morrigan
CREDITS : me (ava)
FACE : camilla babe christensen
DOLLARS : 623
SACRIFICES : 225
PORTRAIT :
ANNEES : 24
RÉINCARNATION : VALKYRIE
TALENT(S) : se foutre dans la merde en un temps record ; organisme amélioré ; booster divin
FACTION : sans faction, mais sans aucun doute sous la protection du Royaume
OCCUPATION : ancienne danseuse du Narcisse Enchainé, elle a repris ses études de journalisme
The Crooked Kind - Sam 17 Nov - 17:07




2014 - Arcadia

Assise à la table du café face à Irina, la situation lui semble plus qu’étrange. Des mois à faire profil bas, des mois à avoir lâché sans ancienne vie. Plus d’étude, plus de danse classique… Un boulot précaire dans un cabaret, à danser pour des pervers. Des soirées dans les bars à tenter de se dire que ça lui va bien tout ça. Et voilà qu’elle tombait sur un fantôme du passé. Fantôme de la Bratva. Les mots sortent et s’enchainent, non sans ironie, comme des pensées formulées à voix haute plutôt qu’une vraie conversation. « Ça doit être épuisant. Dans ces moments-là, tu as raison de la confronter. Si c'est en elle, c'était sûrement déjà en toi. » « Ça l’est. »  pour ce qui est du reste, Majken n’en a pas la moindre idée. Peut-être que c’était déjà en elle, bien enfoui. Rien ne s’était dévoilé jusque là. Elle n’avait que très rarement tenu tête à sa mère -et elle avait toujours fini par le regretter-, et elle n’avait jamais rien eu du parait soldat qu’elle avait voulu qu’elle soit. Pourtant, elle avait tout fait pour la former. Alors quoi, la valkyrie avait détecté ce semblant de caractère, enfoui, bridé, qui ne demandait qu’à sortir et s’exprimer ? Au fond, elle espérait peut-être que ça soit le cas. « Je ne dis pas que ce que c'était prémédité mais généralement les... créatures savent choisir leurs hôtes. De ce que j'ai vu. » Elle hausse les épaules, pas certaine, et pourtant, d’une certaine manière, elle ne peut que se demander si Irina n’a pas raison. Plus encore, ses derniers mots attisent sa curiosité. Plus qu’elle ne l’aurait cru, et sans doute plus qu’elle ne l’aurait voulu. Elle ne voulait pas spécialement de ce café, elle ne voulait pas non plus d’une quelconque conversation avec Irina. Pourtant, maintenant qu’elle est là, face à elle, elle a de nombreuses questions. « Elle t'a déjà échappée ? Par exemple en parlant à ta place ? Ou elle influence seulement tes... humeurs ? » Un soupir qui s’échappe des lèvres de Majken avant qu’elle ne prenne une gorgée de sa boisson chaude. Elle ne sait pas tellement par où commencer. « Plusieurs fois. C’est pas tellement quand je parle… enfin je crois pas. Ou pas souvent. Plus quand… je suis énervée. Ca n’a jamais franchement été dans mon caractère. Mais avec elle… J’ai envie d’exploser, et c’est là qu’elle prend le dessus. Elle réagit plus vite. Plus fort. » Elle était tranquille, la plupart du temps, pour les tâches de la vie quotidienne, malgré une envie plus pressante de bouger, de se défouler. L’envie de frapper certains clients au Narcisse Enchainé, et pourtant, danser et se lacher li fait un bien fou. Plus qu’elle ne l’aurait imaginé. C’est crade, parfois vicieux, c’est sans doute ce dont elle avait besoin pour une rupture totale avec son ancienne vie. C’est du moins ce dont elle essaie de se convaincre. « Mais… enfin, t’en as déjà rencontré d’autres ? Des valkyries ? »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Irina Buchenko
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : PAPER TOWNS
CREDITS : Jan's av \ @radcolbert
FACE : Rachel Weisz
DOLLARS : 534
SACRIFICES : 310
PORTRAIT :
ANNEES : 44
CŒUR : Pas le temps
RÉINCARNATION : Jiva - déesse slave du printemps, de la fertilité et de la vitalité
TALENT(S) : Thaumaturgie - inséminat° divine & percept° karmiq
FACTION : Bratva - znakhar, médecin et sage-femme selon les besoins
OCCUPATION : Employée par la Société Historique d'Arcadia et habituée des salles obscures
GENÈSE : Primus stade 3
TALON(S) D'ACHILLE : L'hiver qui tue la verdure, ses proches qu'elle éloigne, son souci du travail
JUKEBOX : https://tinyurl.com/ycf7k9ok
RUNNING GUN BLUES : @haidaspicciare
The Crooked Kind - Dim 25 Nov - 16:46




Les transitions sont toujours éprouvantes. C'est comme si on abandonnait une part de nous-même et qu'à la place serait greffé un corps étranger. S'accommoder, cicatriser, c'est une vraie convalescence. Mais une fois la plaie bien refermée, les choses s'éclaircissent, se simplifient - dans le meilleur des cas. Irina avait expérimenté ça. C'était il y a presque trente ans mais elle s'en souvient comme de la semaine dernière. « Des... pics ? Ça finira par se stabiliser. Mais elle ne promet pas de délai. C'est trop variable et qui sait... Elle n'a jamais assisté à une mauvaise entente entre l'intrus et son hôte. Et si la créature prenait le dessus ? Attends, dis-moi, tu as déjà fait ça ? Exploser ? » “Plus vite, plus fort.” Une bombe à retardement ?

Valkyrie. Le mot est prononcé. Une gorgée plus tard, la Bulgare répond, détachée. « Eh bien... j'ai déjà rencontré une oupyr... un ou deux jötnar... et un satyre, une fois. Très persuasif, j'ai bien cru que j'allais le suivre jusqu'au quartier italien, plaisante-elle. Puis, plus sérieusement. J'ai croisé une valkyrie, il y a une dizaine d'années. Elle était de retour en Russie. C'était après Mumbai, avant son départ d'Arcadia. Elle explosait souvent, commente Irina en reprenant le terme. »

La quarantenaire se renfonce dans le dossier. « Ce n'est pas forcément une mauvaise chose. Tu verras. Avec un peu de recul bien sûr... C'est cliché mais le cliché a toujours une part de vrai. Plus d'une personne a amélioré sa confiance en elle, assumé ses désirs, ses tares... Au fond, créature ou réincarnation, ça revient au même. On n'est plus jamais seul. En attendant, tu ferais bien de t'entourer des bonnes personnes. » Cette fois, elle parle avec sa voix de znakhar. La prescription est sous jacente, elle tâche de n'y appliquer aucun accent.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Majken Callaghan
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : morrigan
CREDITS : me (ava)
FACE : camilla babe christensen
DOLLARS : 623
SACRIFICES : 225
PORTRAIT :
ANNEES : 24
RÉINCARNATION : VALKYRIE
TALENT(S) : se foutre dans la merde en un temps record ; organisme amélioré ; booster divin
FACTION : sans faction, mais sans aucun doute sous la protection du Royaume
OCCUPATION : ancienne danseuse du Narcisse Enchainé, elle a repris ses études de journalisme
The Crooked Kind - Dim 2 Déc - 23:22




2014 - Arcadia

« Des... pics ? Ça finira par se stabiliser. Attends, dis-moi, tu as déjà fait ça ? Exploser ? »  elle acquiesce d’un signe de tête. C’est pas constant, plus par vague, ponctuel. La valkyrie ne prend pas toujours le dessus, ce n’est que quand des cas particuliers, mais la môme est bien forcée de reconnaitre qu’elle a son influence, comme un fond sonore. Comme si la créature avait réveillé sa force de caractère. Celle qui sommeillait en elle. Celle mise sous clé pour obéir sagement à sa mère. Maintenant, la blonde fait les choses comme elle l’entend. Le changement n’est pas notable dans chacune de ses décisions, mais elle est bien là. A part ça, et ces quelques accès de colère, Majken reste sensiblement la même. Quoiqu’un peu moins maladroite –merci les réflexes exacerbés- mais sa tendance à se mettre dans des situations improbables est restée bien intacte. « Oui. La colère, le tristesse… C’est comme si elle s’en servait, et je contrôle plus rien. Quand des situations m’insupportent, ou que je trouve injuste… Je la sens, qui bout. » Et plus que tout, elle sent son énergie, sa passion, son manque de champ de bataille. Si tout le monde voit les valkyries comme des êtres sages, des protectrices et des guerrières sans pareilles, elles n’en restaient pas moins sanguinaires. Et ça, Majken le ressent, sans réellement réussir à l’expliquer. « Quand… j’ai été attaquée et qu’elle est… j’sais pas comment dire…  Arrivée ? j’ai eu un sursaut. C’est flou, c’était que des flash mais… elle baisse la voix en regardant autour d’elle, l’un des gars était resté à proximité. C’était elle, pas moi. Elle l’a tué. » et elle a l’impression d’être complètement schizo. Mais elle le sait, ce soir là, elle était faible, mourante, et c’est la valkyrie qui s’est affirmée. Qui s’est vengée.

Fini les devinettes, le mot valkyrie est prononcé. Après tout, peut-être qu’Irina en a déjà rencontré. Pas de raison qu’elle soit la seule à poser les questions. La môme a toujours connu l’existence du monde divin, par son père, même s’il avait tendance à lui raconter ça à la manière d’un conte pour enfant. Seulement depuis qu’elle a elle-même expérimenté la chose… elle n’avait personne qui lui ressemblait. Seulement des réincarnations, ici et là, qu’elle découvrait au compte-goutte. Aucune créature de la même espèce. Y’a un sourire qui se dessine sur les lèvres de la môme, finalement face à ses péripéties avec les différentes créatures. « donc… j’suis la seule que tu connais maintenant ? »

Une gorgée de sa boisson chaude et elle intègre les mots d’Irina. Il faut toujours du temps. Surtout pour ces choses là. C’est pas rien de se retrouver avec une autre entité dans son corps. « Je sais… enfin, je vois déjà un peu la différence. Un peu. » Entre les premiers mois, et maintenant, elle a pu s’habituer. C’est pas encore complètement ça, ça le sera peut-être même jamais, mais y’aura sans doute du mieux avec les années à venir. Aux mots de la quarantenaire, Majken se redresse, un peu plus sur la défensive qu’il y a quelques instants. « Comme qui ? La Bratva ? » Elle serait curieuse de savoir ce qu’elle entend par ‘les bonnes personnes’. Les personnes de confiance se font rares. Les inintéressés aussi, parce qu’elle sait qu’avec ses dons, beaucoup la convoitent pour ça.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Crooked Kind -

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Critique : It's Kind of a Funny Story
» A kind little fluffball ✖ Fluffle Puff [ 100% ]

Sauter vers: