CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

Somewhere only we know (Clarence + Annalisa)

 :: - OUTSIDE ARCADIA - :: into the past
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Annalisa Fjalarsdottir
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Illabye
CREDITS : vava (Aurachérie) + crackship (hedge)
FACE : Anastasia sidorova
DOLLARS : 735
SACRIFICES : 313
PORTRAIT :
ANNEES : 33 ans
CŒUR : Coeur amoureux, l'avenir se dessinera avec lui
RÉINCARNATION : Nerthus, panthéon Nordique, déesse Vane de la terre et de la fertilité.
TALENT(S) : géokinésie (actif) elle maitrise l'élément terre, peut creuser des failles, provoquer des tremblements de terre, la soulever, la modeler ~ chlorokinésie (actif) Anna peut faire pousser des plantes, plus ou moins grandes plus ou moins denses, empoisonnées ou inoffensives ~ insémination divine (actif) elle contrôle sa propre fertilité et la gestation peut être plus rapide si elle le désire ~ Insémination divine II (inactif) elle peut contrôler la fertilité d'une femme en faisant durer la phase ovulatoire de son cycle jusqu'à une naissance
FACTION : Bratva, simple membre, faiseuse d'héritiers
OCCUPATION : Mère de 6 enfants ça prend déjà du temps, mais elle est arrivée à concilier les deux, elle fait parti de l'équipe de recherche universitaire, et donne parfois des cours de Biologie
GENÈSE : primus, stade 5
TALON(S) D'ACHILLE : ses enfants, Clarence, son frère, ses amis
JUKEBOX : vor i vaglaskogi - Kaleo || Eivør - Í Tokuni
RUNNING GUN BLUES :
The night is ours. Spring in the wood of skies. We head to the heath with our tent, where the berries grow. Take me, dear friend to the mirth of yesterdays. Where our creek runs free and the birch will blow. Light in the mountains. Scent from our dearest fountains. The wind is counting your hair in the light aglow. Vor í Vaglaskógi


Mother earth

Birds and butterflies, Rivers and mountains she creates. But you'll never know. the next move she'll make. You can try but it is useless to ask why. Cannot control her. She goes her own way
https://nsa39.casimages.com/img/2018/09/23/18092311434362732.gif


A magic sea well hidden - no human knows its way, at an island in the ocean - from there she begins her journey. She rides among the humans - those honoured by her stay, she brings to all those people joy and harmony. Mother Earth, Nerthus - the eldest of the Wans. On your bless our lives depend. Holy mother of nine daughters - they all inhereted your strenght.
Somewhere only we know (Clarence + Annalisa) - Jeu 18 Oct - 20:54


Somewhere only we know
Clarence & Annalisa



Cannelle, écorce d'orange, bois de cheminée, le froid de l'hiver ; c'est tous les ans la même ambiance mais c'est toujours sa période préférée. Elle aime la neige Anna, ça lui rappelle son pays, les enfants ont le nez collé sur la fenêtre, observent les premiers flocons tomber et recouvrir le jardin tout en se racontant des histoires. Ils sont excités les enfants, parce que c'est le réveillon de Noël ce soir et qu'elle ne leur laisse pas de réelles limite comme ont pu le faire les deux hommes avec qui elle était mariée. C'est le premier Nöel où elle est seule, alors tout le monde à droit d'en profiter. Ils ont leurs habits du dimanche, parce qu'elle a invité la famille de Clarence à venir partager un bon repas avec eux. Bien entendu à l'occasion de Yule elle a cuisiné Islandais.

Annalisa aussi a essayé de faire un effort vestimentaire mais avec le foulard enroulé autour d'elle pour porter Sveinn c'est compliqué. Il a un mois tout juste, un bébé qui pleure et dort beaucoup et qui adore rester tout contre sa maman comme s'il était encore au chaud dans son ventre. Il n'a pas l'air perturbé par l'agitation de sa mère, ni  même les odeurs du repas ou des bruits de vaisselle quand tout est finalement débarrassé. Elle caresse doucement le dos du bébé à travers le tissu, vérifie qu'il dort toujours à poings fermés. Inutile de le mettre au lit, elle sait qu'il va se réveiller dès qu'il va entendre la voix de Clarence, parce qu'il est presque son papa. Annalisa se mord les lèvres à cette idée, coupable parce que ça lui plaît. Déjà Fafnir l'appelle papa, Sveinn ce sera aussi sans doute le cas. Jusque là tout se passe bien, sauf peut être Timothy qui est isolé dans son coin, espérons qu'il les rejoigne plus tard pour ouvrir les cadeaux qui remplissent le sapin de Noël. Un bon repas, Anna a préparé une tisane pour Clarence et elle et tous les deux vont s'installer sur le canapé. «  Le père Noël a été très généreux cette année » fait elle remarquer avec un large sourire amusé pour la montagne de cadeaux que fait tous les présents pour leurs deux familles.

La jeune femme en profite pour détacher le foulard alors qu'on en entend un grommeler doucement.   Il a faim, c'est l'heure, et plutôt que de l'allaiter elle voudrait que Clarence puisse y contribuer aussi, cela a l'air de lui faire plaisir et de lui donner un peu de baume au cœur en cette période de noël où il n'y a pas sa défunte femme – même quelques années après elle sait que cela peut être douloureux, c'est un moment familial et quand il manque quelqu'un c'est terrible. Alors elle confie son enfant à son ami, doucement, en faisant attention à sa tête et revient avec un biberon de lait maternel. «  Tu veux le lui donner ? » Profitons du calme avant la tornade des enfants quand ils vont ouvrir leurs cadeaux.




code by bat'phanie

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


Kvöldið er okkar og vor um Vaglaskóg

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Clarence Birdwhistell
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Nao.
CREDITS : ava. (c) eilyam| icons (c) vocicus | signa (c) endlesslove | crackship (c) hedge.
FACE : Tom Hiddleston
DOLLARS : 1395
SACRIFICES : 439
PORTRAIT :
ANNEES : La quarantaine frappe, mais il ne la rejette ni ne la craint. La crise du quart de siècle a fait ses ravages, mais celle de la quarantaine ne vient pas. Forty is the new thirty, they said.
CŒUR : Le palpitant qui déraille, emmêlé au creux d'une épaisse crinière rousse.
RÉINCARNATION : {Gwydion} Trickster celtique. Dieu de la magie, des sciences, de la poésie. Maître des illusions et de la métamorphose. Héritier, puis roi du Royaume de Gwynedd. Caer Gwydion est le nom de la voie lactée chez les gallois.
TALENT(S) : Illusions + manipulation des connaissances + vérité occulaire + animorphose (loup)
FACTION : An Riocht ; sujet
OCCUPATION : Réalisateur et producteur reconnu. Directeur artistique et tête dirigeante d'une boîte de production télévisuelle et cinématographique (Clover Studios). Poète.
GENÈSE : Primus. Cinquième phase.
TALON(S) D'ACHILLE : Ses enfants. Anna. Le boulot. La tarte au citron.
JUKEBOX : Discard Your Fear (Riverside) | Zenith (Ghost) | Knights of Cydonia (MUSE) | Ballad of a Poet (Our Lady Peace)
RUNNING GUN BLUES :
I fell in love with her courage, her sincerity, and her flaming self respect. And it's these things I'd believe in, even if the whole world indulged in wild suspicions that she wasn't all she should be. I love her and it is the beginning of everything.


« I like the stars. It's the illusion of permanence, I think. I mean, they're always flaring up and caving in and going out. But from here, I can pretend...I can pretend that things last. I can pretend that lives last longer than moments. Gods come, and gods go. Mortals flicker and flash and fade. Worlds don't last; and stars and galaxies are transient, fleeting things that twinkle like fireflies and vanish into cold and dust. But I can pretend.»


« Through the blur, I wondered if I was alone or if other parents felt the same way I did - that everything involving our children was painful in some way. The emotions, whether they were joy, sorrow, love or pride, were so deep and sharp that in the end they left you raw, exposed and yes, in pain. The human heart was not designed to beat outside the human body and yet, each child represented just that - a parent's heart bared, beating forever outside its chest. »



Somewhere only we know (Clarence + Annalisa) - Lun 22 Oct - 23:30



somewhere only we know
Clarence & Annalisa
>
«It's the most beautiful time of the year»
C’est ta fête favorite, Noël. D’aussi loin que tu te souviennes, ta mère a toujours fait en sorte que vous vous rappeliez chacun des Noëls de votre enfance. Toujours uniques, mais toujours familiers dans leurs décorations et leurs odeurs. C’aurait fait sept ans que t’aurais passé la veille seul avec tes enfants – le reste de ta famille célèbre le jour même – si Anna ne vous avait pas invités. Ça t’a fait chaud au cœur, honnêtement. Lorsqu’elle te l’a proposé, un sourire d’enfant a illuminé ton visage. Ton père, lui, t’a demandé s’il s’agissait de sa future belle-fille. « Une amie, seulement. », que tu lui a répondu avec le ton impatient des adolescents qui n’aiment pas parler de ces choses-là. La tasse de thé encore chaude que tu serres entre tes mains te rassure et l’odeur aussi ; elle te rappelle ton chez toi d’enfance, à New York, comme ta mère buvait toujours du thé. C’est le regard plein de nostalgie, un peu lunatique, que tu regardes la dizaine de marmots s’amuser autour du sapin. Curieux, ils pointent les cadeaux et essaient de deviner à qui ils reviennent. Les cadeaux s’amoncellent tellement que la montagne est bien visible depuis la fenêtre et elle semble engloutir le pauvre sapin. Tu ne t’es pas vraiment mis de limites, toi qui adore faire des cadeaux. Que ce soit pour tes enfants ou ceux d’Anna, voire pour Anna elle-même, tu as investi autant d’argent pour tout le monde. Pas d’iniquité, personne en reste !
La question d’Anna te fait rire doucement. Le père Noël. À quel âge as-tu cessé d’y croire ? Très jeune malheureusement. Le jour où t’as vu un de tes tontons alcooliques enfiler le costume. Ça te brise un rêve assez fort, merci. « C’est parce qu’ils ont été sages cette année ! » Ce n’est pas tant de l’exagération, crois-tu. Cette année, t’as passé beaucoup de temps chez eux, pour prendre soin de leur mère pendant sa grossesse. T’as pu constater mieux que jamais qu’il s’agissait d’un troupeau très bien élevé. Comme un môme, tu souffles sur ta tasse comme si ça allait en refroidir le contenu. Mais tu ne bois rien, même si la chaleur ne te dérange pas vraiment. Tu déposes plutôt ta tasse sur la table basse quand Anna te demande de tenir le bébé. Honnêtement, ça te fait toujours un peu peur de tenir un si petit enfant dans tes bras. Même si t’en as eu cinq. T’as toujours la crainte de l’échapper ou de lui faire mal. C’est si petit, si fragile, un bébé. C’est avec une délicatesse toute particulière que tu blottis Sveinn au creux de tes bras.

Ça te pince drôlement le cœur quand tu vois ses grands yeux de bambin s’ouvrir et te regarder avec ses iris pleines de confiance innocente. Doucement, tu te penches pour embrasser son front. Anna revient avec le biberon qu’elle te tend. « Ça fait longtemps que j’ai pas eu à faire ça. Ils ont grandi tellement vite… », laisses-tu tomber en jetant un regard à Aster, ton petit dernier, vêtu d’une robe vert foncé, à volants comme celles des princesses. Il ressemble beaucoup à sa mère, le petit. Même plus que Maisie à qui on dit parfois qu’on voit trop Eleanor à travers elle. Dès que tu lui présentes le biberon, Sveinn y accroche sa petite bouche et y agrippe ses toutes petites mains. Attendrit, tu l’observes. T’es paisible comme tu ne l’as pas été depuis un moment déjà. « Pas obligé de te presser comme ça, p’tit bonhomme. Il va pas disparaître, le lait. », lui chuchotes-tu en éloignant un peu le biberon, quelques secondes, pour qu’il ne s’étouffe pas en buvant. Finalement, tu jettes un regard vers la mère que t’observes un instant. Tu la trouves courageuse d’avoir voulu un autre enfant en étant seule pour élever les cinq autres. « Je pense qu’il aura tes yeux quand il sera plus grand, Anna. » C’est sorti comme ça, instinctivement, sans que t’aies à y penser. La magie de Noël, peut-être. Au bout d’un moment, le petit détache sa bouche édentée du biberon. Dès lors, le soulève et le serre doucement contre ton torse en lui tapotant le dos, qu’il fasse son petit rot. « Aster et Maisie s’endormaient toujours au biberon. Maintenant, on parle de nourriture et ils arrivent en courant ! » , ris-tu en jetant un œil aux concernés. L’aînée te regarde avec les sourcils froncés en mode « pourquoi tu ris de moi, le vieux ? ».


(c) DΛNDELION

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


Your zenith fades into eternity.
Clarence ☽ We conquered a magic, we counted the stars. Deciphered the clockwork, enacted this farce. Devoured by shadows, we cling to the light. Deluded by wisdom, the bringer of night.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Annalisa Fjalarsdottir
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Illabye
CREDITS : vava (Aurachérie) + crackship (hedge)
FACE : Anastasia sidorova
DOLLARS : 735
SACRIFICES : 313
PORTRAIT :
ANNEES : 33 ans
CŒUR : Coeur amoureux, l'avenir se dessinera avec lui
RÉINCARNATION : Nerthus, panthéon Nordique, déesse Vane de la terre et de la fertilité.
TALENT(S) : géokinésie (actif) elle maitrise l'élément terre, peut creuser des failles, provoquer des tremblements de terre, la soulever, la modeler ~ chlorokinésie (actif) Anna peut faire pousser des plantes, plus ou moins grandes plus ou moins denses, empoisonnées ou inoffensives ~ insémination divine (actif) elle contrôle sa propre fertilité et la gestation peut être plus rapide si elle le désire ~ Insémination divine II (inactif) elle peut contrôler la fertilité d'une femme en faisant durer la phase ovulatoire de son cycle jusqu'à une naissance
FACTION : Bratva, simple membre, faiseuse d'héritiers
OCCUPATION : Mère de 6 enfants ça prend déjà du temps, mais elle est arrivée à concilier les deux, elle fait parti de l'équipe de recherche universitaire, et donne parfois des cours de Biologie
GENÈSE : primus, stade 5
TALON(S) D'ACHILLE : ses enfants, Clarence, son frère, ses amis
JUKEBOX : vor i vaglaskogi - Kaleo || Eivør - Í Tokuni
RUNNING GUN BLUES :
The night is ours. Spring in the wood of skies. We head to the heath with our tent, where the berries grow. Take me, dear friend to the mirth of yesterdays. Where our creek runs free and the birch will blow. Light in the mountains. Scent from our dearest fountains. The wind is counting your hair in the light aglow. Vor í Vaglaskógi


Mother earth

Birds and butterflies, Rivers and mountains she creates. But you'll never know. the next move she'll make. You can try but it is useless to ask why. Cannot control her. She goes her own way
https://nsa39.casimages.com/img/2018/09/23/18092311434362732.gif


A magic sea well hidden - no human knows its way, at an island in the ocean - from there she begins her journey. She rides among the humans - those honoured by her stay, she brings to all those people joy and harmony. Mother Earth, Nerthus - the eldest of the Wans. On your bless our lives depend. Holy mother of nine daughters - they all inhereted your strenght.
Somewhere only we know (Clarence + Annalisa) - Mar 23 Oct - 14:12


Somewhere only we know
Clarence & Annalisa



Elle observe ce moment là, tranquillement assise, Clarence prend soin du bébé comme il a pris soin d'elle. Ça lui va bien d'être père, il est doux, gentil, et au fond d'elle, elle espère ne pas être remariée pour laisser ses enfants apprécier la présence d'un vrai papa. Et Sveinn observe Clarence, son petit nez qui bouge alors qu'il tète le biberon à l'effigie d'Olaf de la reine des neiges que Cyrus et Agnes ont été acheter avec leurs économies pour faire un cadeau. Sveinn aime beaucoup Clarence, même s'il lui arrive d'être grognon, c'est un visage qu'il reconnaît. Clarence était là depuis bien avant sa naissance, peut être a t-il même entendu sa voix. Ça soulage un peu Anna, qui en profite pour boire son thé et se masse doucement le ventre, un peu barbouillée, elle qui cherche a retrouver sa ligne après la grossesse elle s'est pas mal laissée aller sur le repas. Aster vient s'asseoir entre eux, Anna glisse ses doigts dans ses cheveux et caresse doucement son cuir chevelu, tortille ses doigts dans ses mèches comme elle le fait souvent avec ses enfants. Elle connaît les enfants de Clarence depuis leur arrivée a Arcadia, l'affection qu'elle leur porte a été évidente et immédiate, elle a aussi veillé a avoir des cadeaux pour chacun d'entre eux, en accord avec leurs goûts et leurs hobbies. Aster observe le bébé d'un air curieux. « Il t'observe Aster, regarde! » Anna se penche un peu pour prendre la petite main de Sveinn dans la sienne et l'agite doucement « Il te fait coucou! » Petit éclat de rire de l'enfant, Anna colle un énorme bisou sur sa joue et il rejoint sa copine de classe alors qu'ils ont tous décidé de faire un jeu de société. Même Fafnir qui se remet de sa varicelle a la forme ce soir et la vision de leurs deux familles réunies lui réchauffe le cœur. Deux familles en deuil, qui se serrent les coudes, cela réconforte Anna de pouvoir compter sur leur bonne humeur et puis l'arrivée de Sveinn change bien des choses. Elle l'a tellement voulu, la vie après la mort, le besoin de ce sentiment de puissance, elle a été le chercher auprès d'une personne que la Bratva lui aurait pourtant déconseillé mais elle ne s'est pas sentie aussi libre depuis bien longtemps.

Elle aime bien Clarence Anna, parfois elle se demande si entre eux il pourrait y avoir quelque chose. Clarence a l'air encore trop touché par la mort de sa femme pour être ouvert à ce genre de relation. Il y a pourtant de ces fois là où ils se rapprochent, où les gestes deviennent trop ambigus. Et elle se demande si c'est leur manque commun d'affection ou parce qu'il l'aime bien lui aussi. Ça ne change rien au fait que Clarence soit un homme qu'elle admire beaucoup, il est son ami avant tout, son héros. Alors que Clarence s'applique à tapoter doucement le dos du bébé, son rot arrête tout le monde et fait rire les enfants, il est plus fort qu'à l'accoutumée visiblement. « Aaaaah Sveinn t'es dégoûtant !! » Fait Askja qui pourtant imaginait son petit frère devenir un vrai prince charmant, il sera plutôt l'ogre type shrek. Anna aussi rit de bon cœur, cela fera parti de leurs souvenir à tous et elle se sent réellement sereine ici. Un regard doux à Clarence, elle se perd un instant dans ses yeux puis soudainement attirée par la voix de l'une de ses filles. « C'est bientôt l'heure de dormir pour Sveinn ! Il faudrait pas qu'il loupe quand on ouvrira les cadeaux! » Les enfants de Clarence hochent la tête en signe d'accord, impatients qu'ils sont. «  Père Noël n'a pas apporté tous les cadeaux encore, il va venir cette nuit, alors vous ouvrirez demain matin!Comme on fait d'habitude! » Déception à demi exprimée, parce que cela veut dire d'une part qu'ils vont devoir attendre et d'autre part ça veut dire qu'il y aura encore plus de cadeaux le lendemain matin. Mais plus encore, les enfants d'Anna ont l'habitude de mener des missions commando pour attraper le père Noël. Clarence et elle vont devoir se montrer astucieux pour le faire très discrètement cette nuit. Œillade à son acolyte pour la mission Noël, il sait que ça va être particulièrement coton avec autant d'enfants qui peuvent les démasquer. Les plus grands qui savent la vérité adressent un regard aux parents dans le genre « bon courage » mais elle sait qu'ils les ont conseillé pour améliorer leurs techniques de chasse. Annalisa adresse un sourire ironique à Cyrus qui a l'air de bien s'amuser de la situation, faire galérer les parents c'est bien son truc à lui, fourbe qu'il est. Annalisa pose sa tête sur l'épaule de Clarence l'air de rien, observe son bébé dans le creux de ses bras et glisse ses doigts sur sa joue potelée. Il attrape son doigt et le garde. «  Je te propose qu'on soit plus malins qu'eux ce soir. »

Un peu plus tard dans la soirée, alors que Fafnir dort à moitié sur l'épaule d'Heathcliff et que Sveinn est endormi dans les bras de Clarence, la mère se lève et vient motiver les troupes « Allez les enfants, on se lave les dents, en pyjama et au lit! » Ils se partagent tous les chambres ce soir, sauf Timothy qui aura la chambre d'ami parce qu'elle sait qu'il préfère avoir son intimité quand il est chez elle. Le moment est venu, la nuit risque d'être longue et elle espère que Clarence est prêt. Un bisou sur chaque joue, ils vont aussi embrasser Clarence et bébé Sveinn -sauf Fafnir qui est encore un peu malade. Et elle veille et fait attention que tout le monde se trouve un lit entre les nombreux matelas installés qui pour certains ont déjà été transformés en cabane. «  Vous verrez maman et Clarence, ce soir on attrape le père Noël!! » Sourire un peu gêné quand elle éteint les lumières, maintenant il faut aller coucher le bébé et mettre en place un plan d'attaque.




code by bat'phanie

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


Kvöldið er okkar og vor um Vaglaskóg

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Somewhere only we know (Clarence + Annalisa) -

Revenir en haut Aller en bas

Somewhere only we know (Clarence + Annalisa)

 :: - OUTSIDE ARCADIA - :: into the past
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Sauter vers: