CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Lulu Gold
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : .
FACE : Zendaya Coleman
DOLLARS : 638
SACRIFICES : 51
PORTRAIT :
ANNEES : 24ans
CŒUR : célibataire aux mains baladeuses
RÉINCARNATION : leprechaun qui scintille en elle comme l'or autour de ses poignets.
TALENT(S) : ferrokinésie + tychokinésie + selfikinésie
FACTION : on n'attache pas une princesse, on la laisse gambader où elle veut.
OCCUPATION : joaillière + blogueuse + auto-entrepreneur + pick-pocket par plaisir du jeu
TALON(S) D'ACHILLE : /
JUKEBOX : Gilbert Montagné + On va s'aimer
princess(s) - Jeu 1 Nov - 18:02



MAJKEN & LULU
.


Elle barbotte dans le bain Lulu, les doigts qui jouent avec la mousse, les petite bulles qui virevoltent dans la salle de bain, la musique à fond qui fait dodeliner la tête. Vieille K7 de variété française trouvée dans un drugstore sur la 45ème qui tourne en boucle. Chez elle, chez Maj’, chez Ayato, et même dans la rue. Ça agace parfois, ça fait sourire souvent, l’adulte aux allures de gamine qui sautille sur le trottoir comme montée sur ressort.  Mais ce soir, elle a vrillé trop loin Lulu, leprechaun qui tintait dans le crâne à la recherche d’or. Quand il a vu l’éclat brillant sur le chantier, il n’a pas pu résister à pousser son humain au delà des barrières.  Lulu, elle est grande et maladroite, et souvent, elle se prend les pieds dans barres de fer, les amas de terre ou tout simplement, elle se casse la tronche sans raison évidente.  Et cette fois-ci, ça n’a pas loupé. Allez savoir ce que c’était tout en haut de la pyramide de métal, mais le truc qui brillait, de un elle ne l’a pas attrapé et de deux, elle s’est cassée la figure et a dévalé le tout en finissant tête la première en bas. Le front ouvert et les cheveux pleins d’poussière, l’appartement était trop loin (et pas envie d’aller a l’hôpital pour une toute petite bosse). Cornucopia a deux pas, c’est donc chez Majken qu’elle a débarqué, la gueule en vrac et les clés en mains. Pas de locataire à l’horizon, un maillot de bain pailleté (les plus jolis, non ?) volé à la meilleure amie, pas la même taille mais ça suffira pour un bain. Pas qu’elle ait des soucis avec son corps la jeune fille mais… Elle n’aime pas, se montrer nue. Alors chez Maj, à la piscine, dans son bain ou même dans la rue, l’intimité, elle la garde derrière des couches de tissus.

Tignasse imprégnée de shampoing, la plaie qui continue de saigner sur le front, elle se nettoie les bras tout en chantonnant du Patrick Sebastien. La voix, elle apprend à la comprendre, des mots d’une langue étrangère qui font crépiter sa caboche. C’est joli le français, c’est doux et si différent de la langue anglaise. Porte close, elle entend malgré tout celle de l’entrée qui claque, annonçant l’arrivée de la propriétaire des lieux. Les jambes sur le rebord de la baignoire, petite sirène qui n’en a pourtant pas les nageoire, elle essuie rapidement son front Lulu, pensant que Majken n’y verra que du feu.  « Je suis dans ta baignoire ! ….Et on fait tourner les sirviettes…..Comm’ des pitites girouettes…..» Les mots français sont hachés et avec un sale accent mais elle s’en fiche Lulu, elle aime bien lire les mots sans vraiment bien les prononcés ou les comprendre.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪




"Come alive, come alive,
Go and light your light Let it burn so bright"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Majken Callaghan
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : morrigan
CREDITS : self (ava)
FACE : camilla babe christensen
DOLLARS : 924
SACRIFICES : 347
PORTRAIT :
ANNEES : 24
RÉINCARNATION : VALKYRIE
TALENT(S) : se foutre dans la merde en un temps record ; organisme amélioré ; booster divin
FACTION : sans faction, mais sans aucun doute sous la protection du Royaume
OCCUPATION : ancienne danseuse du Narcisse Enchainé, elle a repris ses études de journalisme
RUNNING GUN BLUES : AVENT :









princess(s) - Sam 3 Nov - 18:12


PRINCESS
@lulu gold

Les cours ont fini tard, et presque comme à chaque fois, Majken s’est vue proposée d’aller prendre un verre. Un verre. Douce illusion. N’en prendre qu’un… Puis quoi encore ? La môme avait une sacrée descente. Plus encore depuis qu’elle partageait son enveloppe charnelle avec l’âme d’une valkyrie. Mais ses origines y faisaient aussi sans doute. Norvégienne, Irlande, russe… Y’avait de quoi faire. Et les verres de whisky s’étaient enchainés. Jusqu’à ce que son estomac ne crie famine. C’était le signe de fin. Le signe qu’il fallait rentrer avant qu’il ne soit trop tard. Même elle, avait ses limites. Et elle se souvenait encore bien trop de cette dernière fois qu’elle avait erré dans les rues, l’esprit bien trop embrumé par l’alcool, à zigzaguer, tant elle était alcoolisée. Un instant, elle hésite. A ne pas aller chez elle. Plutôt chez lui. L’envie de le voir, de se laisser dévorer, encore une fois. Le besoin de le chercher et de le sentir. Non. Mauvaise idée, qu’elle se dit. S’il était avec une autre ? Si elle le surprenait à un moment où il ne valait mieux pas ? Elle soupire, s’enfonce un peu plus dans son manteau et son écharpe en élan un taxi, pour rejoindre son quartier.

Lorsqu’elle fait tourner les clés dans la sourire, et qu’elle passe la porte d’entrée, Majken sait qu’il y a quelqu’un. L’appartement c’est légèrement réchauffé. Et en quelques secondes, la voix de sa meilleure amie se fait entendre. Bah voyons. Sacrée Lulu. Dans sa baignoire, rien que ça. Mais ça la fait sourire, c’est pas comme si c’était la première fois. Ou la dernière, pour ce qu’il en est. Elle travers l’appartement, va jusque dans la salle de bain, où la brunette chante à tue-tête. Cette fille est un phénomène. Il n’y en a pas deux comme elle. Et pour rien au monde, Majken n’échangerait son unique exemplaire. Sa Lulu. La porte de la salle de bain ouverte, elle sourit en la voyant barboter, avec son maillot de bain qui lui va à merveille. « J’vois que tu t’es mise à l’aise. » dit-elle en plantant ses lèvres sur sa joue. Pas un reproche, loin de là. Seulement une taquinerie de plus. Et elle aurait bien pu la rejoindre, se glisser dans la baignoire, en face à face. Quand il s’agit de la brune, la norvégienne s’est rendue compte qu’elle se foutait bien du respect d’un quelconque espace vital ou de la notion même d’intimité. Seulement y’a une chose qui la retient. C’est cette plaie qu’elle découvre en pénétrant un peu plus dans la salle de bain. Les sourcils froncés, elle regarde sa meilleure amie. « t’as fait quoi ? Faut le nettoyer ! » Elle sort un instant de la salle de bain, pour se débarrasser de son sac et de son manteau. Les cheveux relevés en chignon défait, les manches retroussées, elle entre de nouveau dans la salle de bain, et fonce vers l’une des armoires à la recherche de coton et d’alcool. « Faut pas que ça s’infecte, lulu. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lulu Gold
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : .
FACE : Zendaya Coleman
DOLLARS : 638
SACRIFICES : 51
PORTRAIT :
ANNEES : 24ans
CŒUR : célibataire aux mains baladeuses
RÉINCARNATION : leprechaun qui scintille en elle comme l'or autour de ses poignets.
TALENT(S) : ferrokinésie + tychokinésie + selfikinésie
FACTION : on n'attache pas une princesse, on la laisse gambader où elle veut.
OCCUPATION : joaillière + blogueuse + auto-entrepreneur + pick-pocket par plaisir du jeu
TALON(S) D'ACHILLE : /
JUKEBOX : Gilbert Montagné + On va s'aimer
princess(s) - Dim 4 Nov - 12:10



MAJKEN & LULU
.


Bécot sur la joue, sourire sur la frimousse, Majken est surement la chose la plus belle que Lulu ait vu de toute sa vie. Les cheveux brillants comme de l’or, les joues rosies par le froid de septembre, la peau blanche comme de la nacre. Lulu pourrait la regarder pendant des heures et… Rectification, Lulu l’a déjà regardé pendant des heures. Quand elle dansait Majken, combien de fois la gamine aux bouclettes sauvage a payé un droit d’entrée exorbitant pour simplement lorgner sur les coups de hanches de la norvégienne ? Ce n’était pas la danse en elle-même qui l’intéressait, ni même les ronds de bassin que Majken faisait, juste…. Le cliquetis des bijoux dès qu’elle bougeait ou encore les paillettes qui dansaient sous la lumière quand la blondinette virevoltait. Tout en elle n’était que lumière et c’est bien ça, qui a agrippé le coeur de la leprechaun la première fois qu’elles se sont vues. Pas ses jolies hanches, pas sa jolie gueule non… Lulu Gold est tombée amoureuse de la lumière qui émanait de Majken Callaghan. Un amour naïf et platonique, mais un amour intense et invincible.

Prête à reprendre la suite de la chanson, c’est la voix plus dure de Maj qui lui fait relever la tête alors que les bouclettes allaient être foutues à l’eau. Pas une ni deux, Lulu plonge la tête dans le bain pour ne pas écouter les remontrances de son amie. Ce ne sont que des grognements qu’elle perçoit, une voix lointaine, qui l’amuse bien plus. Elle préfère ça Lulu, que comprendre l’inquiétude de Majken. Les yeux ouverts dans le bain, le regard planté sur la faïence, elle y voit pourtant quelques gouttes de sang se mélanger au liquide invisible. Merde, sa plaie est vraiment ouverte…. Et au bout de trente secondes, elle sort la tête de l’eau, reprenant de l’air comme la petite sirène après un trop long moment hors de son élément !  « J’ai mal calculé la trajectoire de mes pieds en voulant attraper un truc…. » Un truc brillant, qui lui semblait merveilleux tout en haut de la butte. La main qui passe sur l’estafilade qui saigne encore un peu, les épaules sont soulevées dans un souffle embêté.  « Je ne me suis pas cassée la jambe Majken, j’ai juste…. » Un trauma crânien ? Une plaie aussi jolie que la cicatrice d’Harry Potter ? Un instinct de survie digne de chaque membre de chaque mafia de cette jolie ville ?  « …. Ça brillait, je n’ai pas pu m’en empêcher.» L’air renfrogné, le nez plissé sous la gêne, l’argument principal de Lulu Gold face à sa maladresse est toujours le même ! Ça brillait. Comme Majken au Narcisse. Et elle, Lulu ne l’a pas loupé. Elle l’a attrapé, l’a gardé au plus près de son coeur et a décidé de ne jamais la lâcher.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪




"Come alive, come alive,
Go and light your light Let it burn so bright"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Majken Callaghan
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : morrigan
CREDITS : self (ava)
FACE : camilla babe christensen
DOLLARS : 924
SACRIFICES : 347
PORTRAIT :
ANNEES : 24
RÉINCARNATION : VALKYRIE
TALENT(S) : se foutre dans la merde en un temps record ; organisme amélioré ; booster divin
FACTION : sans faction, mais sans aucun doute sous la protection du Royaume
OCCUPATION : ancienne danseuse du Narcisse Enchainé, elle a repris ses études de journalisme
RUNNING GUN BLUES : AVENT :









princess(s) - Sam 17 Nov - 17:04


PRINCESS
@lulu gold

En rentrant chez elle, la norvégienne ne s’était pas attendue à trouver qui que ce soit chez elle. Encore moins dans sa baignoire. Pourtant, en y découvrant sa meilleure amie, elle aurait dû s’en douter. Parée d’un de ses maillots de bain brillants –évidemment- elle barbote dans l’eau… Le visage esquinté. Ca non plus, elle ne l’avait pas vu venir. Pourtant, elle savait qu’avec Lulu, tout était possible. Surtout l’improbable. C’était un miracle qu’elle soit toujours en un seul morceau vu les aventures et les problèmes dans lesquels elle avait le don de se mettre.

Majken parle dans le vide, ou presque. La brune a immédiatement plongé la boite dans l’eau. Les remontrances et l’inquiétude se perdent dans la salle de bain, alors que les yeux de son amie la fixent, là, sous l’eau. Les bras sur les hanches, elle attend qu’elle remonte. Mais rien. Les secondes passent, et sa plaie continue de saigner. Elle remonte enfin et la norvégienne soupire. « J’ai mal calculé la trajectoire de mes pieds en voulant attraper un truc…. Je ne me suis pas cassée la jambe Majken, j’ai juste…. » Majken soupire une nouvelle fois en voyant l’état de la brunette. « Lulu… Tu peux pas à chaque fois, foncer tête baissée dès qu’un truc brille trop. Tu vas vraiment finir par te faire mal. Ou pire. » Et ça, ça l’inquiète sincèrement. Le coton et l’alcool à désinfecter posés sur le bord du lavabo, elle croise les bras, le regard fixé sur Lulu. « Dès que tu sors du bain, j’te nettoie ça. Et non, t’as pas ton mot à dire. » Elle ne peut pas la laisser avec une plaie pareille. Elle s’est peut-être fait plu mal que ce qu’elle pense. Peut-être même que sa tête a cogné trop fort. Elle fronce les sourcils, perdue dans ses pensées quant à la sécurité de Lulu. « …. Ça brillait, je n’ai pas pu m’en empêcher.» ça brillait. Ca brille toujours avec Lulu. Et un jour, ça lui apportera de sacrés ennuis, et Majken, c’est tout ce qu’elle craint. Alors la môme s’approche de la baignoire, se penche et dépose un bisou sur le bout du nez de sa meilleure amie. « Je t’aime, vraiment, mais t’es une vraie calamité. » qu’elle lache, un sourire amusé sur le coin des lèvres, mais avec une tendresse à lui faire exploser le cœur. Elle l’aime sa Lulu, elle l’aime tellement. Une rencontre pas banale, peut-être même un peu étrange, mais elle ne changerait rien des conditions dans lesquelles ça s’est fait. « Et c’était quoi cet objet ? » qu’elle finit par demander, un peu curieuse.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lulu Gold
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : .
FACE : Zendaya Coleman
DOLLARS : 638
SACRIFICES : 51
PORTRAIT :
ANNEES : 24ans
CŒUR : célibataire aux mains baladeuses
RÉINCARNATION : leprechaun qui scintille en elle comme l'or autour de ses poignets.
TALENT(S) : ferrokinésie + tychokinésie + selfikinésie
FACTION : on n'attache pas une princesse, on la laisse gambader où elle veut.
OCCUPATION : joaillière + blogueuse + auto-entrepreneur + pick-pocket par plaisir du jeu
TALON(S) D'ACHILLE : /
JUKEBOX : Gilbert Montagné + On va s'aimer
princess(s) - Lun 19 Nov - 15:16



MAJKEN & LULU
.


Majken est jolie mais Majken est en colère. Elle fronce les sourcils, les mains sur les hanches et t’envoie dans la tronche une triste réalité. Elle a raison, ta meilleure amie, à force de foncer tête baissée dans le merdier qu’est Arcadia, tu vas te mordre les doigts Lulu. Ou pire comme l’a si bien dit Majken. Mais.. La réalité, si tu la regardes vraiment, elle te fait peur. Tu as entendu les histoires sur les mafias, tu sais que les créatures comme la jolie blonde ou comme toi, ça les intéresse. Tu sais aussi que Majken est en lien avec le Royaume et que cette couronne, tu ne veux même pas la voir à 800 mètres. Tu sais que les leprechauns, c’est leur délire, que les bonhommes verts, ils les pensent à eux. Tu peux pas te laisser attraper par une mafia Lulu, tu refuses d’appartenir à qui que ce soit. Et tu as peur. Pas d’eux, pas de leurs armes ou de leur balle en acier. Tu as peur de perdre Majken, qu’elle se laisse attraper par leurs jolies promesses, qu’elle se sente protégée par eux et… qu’elle te laisse. A choisir entre Maj et la liberté, tu choisirais la liberté Lulu, qu’importe si ton coeur est brisé. Tu es déjà agacée qu’Ayato soit collé aux Terribles. Les entraves, les obligations et les genoux au sol, tu refuseras jusqu’à la fin de ton existence qu’importe les conséquences.

Le visage baissé, le bisou sur le bout du nez, il gigote quelques secondes sous le souffle de Majken. Toi aussi tu l’aimes Lulu, mais tu aimes plus ta liberté. À peine la blonde s’est elle reculée que tu te lèves, un peu de mousse encore sur les épaules et attrapes la serviette à ta droite.  « Un… pot d’échappement… » La fin de ta phrase est murmurée, tu sais qu’elle va encore plus rouler des yeux face à ta réponse. Alors rapidement, tu reprends la parole, essuyant ta jolie peau dorée en même temps.  « Mais de la marque akrapovic je crois ! Ça coute une blinde ce genre d’objet, j’pouvais pas le laisser tout seul, prêt à être balancé à la benne. » Pour un chercheur de trésors, ta remarque aurait titillé sa curiosité mais pour Majken… Ce n’est qu’une preuve de ton immaturité quand il s’agit d’objets à trouver.
Les deux gambettes qui passent par dessus la baignoire, la serviette enroulée autour du corps, tu en cherches une seconde pour s’occuper de ta tignasse. Et quelle tignasse… Une vraie lionne.  « C’était bien les cours ? » Abandon de l’école à 18ans, ouverture de ta propre société quelques semaines après, clairement, tu n’envies pas Majken mais tu aimes l’entendre parler de ces études. Tu te cultives à travers les mots de la norvégienne, lui piques ses CM quand elle a le dos tourné et t’endors sur ses livres quand tu prends son lit pour ta propre chambre à coucher.  « … tu es rentrée directement après ? » C’est balancé comme ça, comme si de rien était, le visage tourné pour attraper la serviette éponge. Tu es curieuse Lulu, mais plus que ça, tu es inquiète. Les mafias règnent sur Arcadia depuis longtemps mais ça fait quelques semaines que ça explose à tout bout de champ. Alors savoir Majken approchée par l’une d’entre elle… Ouais, tu n’aimes pas. T’as pas encore envie de devoir choisir entre ton amie et tes propres ailes..

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪




"Come alive, come alive,
Go and light your light Let it burn so bright"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Majken Callaghan
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : morrigan
CREDITS : self (ava)
FACE : camilla babe christensen
DOLLARS : 924
SACRIFICES : 347
PORTRAIT :
ANNEES : 24
RÉINCARNATION : VALKYRIE
TALENT(S) : se foutre dans la merde en un temps record ; organisme amélioré ; booster divin
FACTION : sans faction, mais sans aucun doute sous la protection du Royaume
OCCUPATION : ancienne danseuse du Narcisse Enchainé, elle a repris ses études de journalisme
RUNNING GUN BLUES : AVENT :









princess(s) - Jeu 29 Nov - 11:23


PRINCESS
@lulu gold

« Un… pot d’échappement… » Majken reste fixée, un peu idiote, pas certaine d’avoir entendu. Pourtant, vu la tête de sa meilleure amie, y’a peu de chances qu’elle ait mal compris. « Mais de la marque akrapovic je crois ! Ça coute une blinde ce genre d’objet, j’pouvais pas le laisser tout seul, prêt à être balancé à la benne. » Cette fois, la norvégienne éclate de rire. Un rire franc, doux, mais surtout bien veillant, réellement amusée par les lubies de sa brunette. « lulu… J’sais même pas de quoi tu me parles. » Majken tout ce qu’elle voit, c’est les situations dans lesquelles se met sa meilleure amie à chaque fois. Peu importe l’objet. Peut-être qu’elle aurait compris pour un lingot d’or ou une pièce d’or, ancienne et rare… Pour un pot d’échappement, elle doit l’avouer, ça la dépasse complètement. Elle redoute le jour où on l’appellera pour lui demander de bien vouloir se rendre aux urgences pour s’occuper cette tignasse brune. Hormis une chance hors norme, c’est bien ce qu’il finira par arriver, à son plus grand désarroi.

Lulu enjambe le rebord de la baignoire, serviette autour de son corps au teint délicieusement hâlé, la chevelure dans tous les sens, et Majken c’est comme ça qu’elle l’aime. « C’était bien les cours ? » Elle hausse les épaules, une journée banale. Elle aime ses études, c’est réellement ce qu’il lui plait. Bien plus que le droit que sa mère l’avait fortement conseillé à étudier. Mais parfois ça reste juste… être assise sur une chaise à écouter un prof déblatérer son cours d’une manière peu captivante. « Ceux de ce matin oui, bien plus vivants que ce pseudo cours de méthodologie cet après midi. » elle soupire, hausse une nouvelle fois les épaules. « tu devrais squatter un amphi avec moi, un jour. » Pas franchement pour écouter, plus pour se divertir, pour avoir son adorable bouille, encore un peu plus. « … tu es rentrée directement après ? » Le sourire s’agrandit sur le visage de la blonde. Immense. Si elle passe son temps à s’inquiéter des situations dans lesquelles se met Lulu, la réciproque était tout aussi vrai pour différentes raisons. Majken attirait les problèmes. Plus ou moins graves. Toxiques ou non. Temporaires ou sur la durée. Un vrai talent. Alors elle s’approche, se met derrière elle, passe ses bras autour de ses épaules en penchant légèrement la tête. Attaque de bisous sur la joue bronzée de son amie. Des bisous. Encore. Partout. Rien d’ambigüe, juste un amour inconditionnel pour cette brune. « Tu t’inquiètes ? » Un autre bisou sur sa joue, puis encore un alors qu’elle rit. « T’es chou quand tu t’inquiètes. » elle la serre un peu plus fort, pas trop non plus, elle ne voudrait pas lui faire mal. Elle a encore parfois, à se rendre compte de la force qu’elle a, ou des réflexes bien plus rapides que la normale. « J’suis allée boire un verre après les cours. Ou plusieurs. » Majken finit par la lacher, hésite un instant à lui préciser qu’elle peut garder son maillot de bain. Inutile, elle viendra le chercher comme d’habitude, dans sa commode. « Tu veux quelque chose à boire d’ailleurs ? » elle attrape alors les compresses, et la bouteille d’alcool, prête à nettoyer le bazar qu’elle s’est causée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lulu Gold
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : .
FACE : Zendaya Coleman
DOLLARS : 638
SACRIFICES : 51
PORTRAIT :
ANNEES : 24ans
CŒUR : célibataire aux mains baladeuses
RÉINCARNATION : leprechaun qui scintille en elle comme l'or autour de ses poignets.
TALENT(S) : ferrokinésie + tychokinésie + selfikinésie
FACTION : on n'attache pas une princesse, on la laisse gambader où elle veut.
OCCUPATION : joaillière + blogueuse + auto-entrepreneur + pick-pocket par plaisir du jeu
TALON(S) D'ACHILLE : /
JUKEBOX : Gilbert Montagné + On va s'aimer
princess(s) - Jeu 6 Déc - 17:53



MAJKEN & LULU
.


Tu laisses échapper un petit cri, comme un animal surpris alors que Majken t’assaille de bisous par milliers. Tu n’es pas très câlin Lulu, surtout avec les étrangers mais avec ta meilleure amie, c’est différent. Tu pourrais dormir collée-serrée avec elle, faire le koala contre ses hanches et ne pas la lâcher de la nuit. Tu te fiches bien de ce qu’on pense, toi tu sais qui tu es et tu sais aussi que Majken est bien plus intéressée par les garçons que par les Lulu à bouclettes.
Le sourire lumineux, le nez qui se plisse, tu ne peux pas t’empêcher de rire, les lèvres de Majken te chatouillant le cou, les joues, les épaules, comme une petite poule qui picore ta peau. Une jolie poule, cela va de soit !  « Pire que Molly Weasley, je m’inquiète pour tout, tout le temps et surtout… Pour toi ! » Que tu réponds du tac-o-tac alors que son amie continue de te bisouter. La remarque est pourtant à moitié fausse, t’es pas comme la mère des rouquins d’harry potter, avec ta spatule dans une main et ta baguette dans l’autre. Tu n’es pas du style à t’inquiéter pour le monde entier. Seulement pour ceux que tu aimes et qui sont important pour ton p’tit coeur de leprechaun. Toute ta vie, tu l’as passé les yeux rivés sur tes bijoux, ton joli monde, le soleil, les fleurs et tes frères et soeur d’autres parents. Rien que ta famille, ta passion, ta vie, c’était déjà bien assez. Maintenant que Majken est dedans, elle rentre dans les petites têtes à surveiller.
Les bisous sont stoppés, le corps, abandonné et déjà, la blondinette revient au galop avec son désinfectant et ses compresses. Ta mine réjouie redevient plus fermée, tu n’aimes pas qu’on te guérisse comme une enfant. Mais elle a raison Maj, tu dois apprendre à faire attention, t’es pas aussi incassable qu’une pièce dorée Lulu Gold.

Le front nettoyé, tu ne peux pas t’empêcher de la renifler discrètement, essayant de trouver quel alcool elle a bu et si elle en a bu autant qu’elle te murmure. T’as le visage d’un p’tit animal qui sent sa soeur avant d’accepter de te faire approcher. « Tu sens la bière. Toi aussi tu aurais besoin d’un bain.» Si tu étais un emoji, à cet instant tu serais celui qui sourit sans montrer les dents, celui qui veut dire  « je me fous de ta gueule mais un sourire repart tous les torts. »  Le menton relevé, la curiosité encore piquée, tu prends ta mine soucieuse et attrapes le poignet occupé de Majken.  « Tu tiens bien mieux l’alcool qu’avant, non ? Enfin.. Avec ta valk’jolie en toi, t’as moins d’effets non ? » Vous n’en parlez pas souvent, de vos incarnations. Toi, mis à part ton soucis avec les trucs qui brillent et ton besoin insatiable d’utiliser ton don pour plier le métal de tes bijoux, vous préférez être des humaines ensembles plutôt que des créatures amies. Mais t’es pas con Lulu, tu sais bien qu’un jour, faudra bien en parler un peu plus. On ne laisse pas une valkyrie et une leprechaun en liberté dans une ville où les dieux les recherchent sans jamais s’arrêter.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪




"Come alive, come alive,
Go and light your light Let it burn so bright"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Majken Callaghan
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : morrigan
CREDITS : self (ava)
FACE : camilla babe christensen
DOLLARS : 924
SACRIFICES : 347
PORTRAIT :
ANNEES : 24
RÉINCARNATION : VALKYRIE
TALENT(S) : se foutre dans la merde en un temps record ; organisme amélioré ; booster divin
FACTION : sans faction, mais sans aucun doute sous la protection du Royaume
OCCUPATION : ancienne danseuse du Narcisse Enchainé, elle a repris ses études de journalisme
RUNNING GUN BLUES : AVENT :









princess(s) - Mer 19 Déc - 22:55


PRINCESS
@lulu gold

« Pire que Molly Weasley, je m’inquiète pour tout, tout le temps et surtout… Pour toi ! » Elle sourit immédiatement, Majken, et dépose un peu plus de baisers sur la peau de son amie. Aucune gêne avec elle, et ça lui plait bien comme ça. Elle ne pourrait pas être autrement, que physiquement proche de la brunette. Elle a besoin de l’avoir dans ses bras, ou de déposer des baisers sur ses joues ou le bout de son nez comme une gamine en manque d’amour. « T’es ma Molly Wesley. En bien plus jolie, et bien plus jeune. » Et la réciproque est tout aussi vraie. Bien que l’inquiétude de la norvégienne ne soit restreinte qu’à un petit groupe d’individus qui lui sont vraiment proches. Bien évidemment, Lulu en fait partie. Et s’inquiéter pour elle a tendance à devenir un sport de haut niveau tant elle se fourre dans des situations pas possibles tous les quatre matins. La preuve encore ce soir. Qui ait dans quel état elle la retrouvera la prochaine fois.
Un dernier bisou planté dans le cou de sa meilleure amie et Majken se détache pour récupérer désinfectant et compresses. Hors de question qu’elle y coupe. Ca pouvait s’infecter ou mal cicatriser. Elle s’applique, elle y va délicatement. C’est jamais une partie de plaisir. Ca pique cette merde là.

Le front parfaitement nettoyé, le bordel rangé, Majken fronce les sourcils en voyant sa meilleure amie approcher d’une bien drôle de manière. Elle se retient de lui demander ce qu’elle fait, parce qu’avec lulu, parfois, même la plus simple des réponses ne fait pas toujours sens aux oreilles de la norvégienne. « Tu sens la bière. Toi aussi tu aurais besoin d’un bain.» Elle éclate de rire en voyant la tête de sa meilleure amie. Elle lève gentiment les yeux au ciel avant de hausser les épaules. « Je prendrais ma douche tout à l’heure. Et je ne pus pas. » Elle se serait bien glissée dans le bain avec la brune, seulement voir sa plaie lui avait fait perdre le fil de ses envies. Elle n’avait eu plus qu’une chose en tête, savoir le pourquoi du comment. Le poignet de Majken attrapée, elle relève la tête face à la mine soucieuse de Lulu. « Tu tiens bien mieux l’alcool qu’avant, non ? Enfin.. Avec ta valk’jolie en toi, t’as moins d’effets non ? » Leur véritable nature, c’est pas un sujet qu’elles abordent souvent. Très rarement même. « J’ai juste de très bons gênes d’alcooliques. Irlandais… Russe… » elle offre un sourire un peu moqueur à sa meilleure amie avant reprendre un air un peu plus sérieux en voyant sa moue. «… mais oui. J’suis plus malade. Plus de gueule de bois… J’peux être bourrée mais… faut que j’y aille fort. » qu’elle finit par avouer. C’était plutôt sympa cet aspect là. Bien que ça coutait horriblement cher en alcool si elle en venait à vouloir se mettre une mine. Et l’alcool divin, elle savait qu’elle devait oublier. Pas pour elle. Pas pour les créatures, sous peine d’être complètement malade. « Lulu… ça te manque ? D’être… juste… toi ? » Parce qu’elles devaient maintenant conjuguer avec leur autre partie d’elles-mêmes. En plus d’avoir des compétences hors norme, sans doute quelques faibles qui allaient avec, elles avaient aussi une foutue cible sur le dos. A la différence près qu’elles étaient plus utiles que morte. Recherchées et appréciées pour leurs aptitudes pour ces avides de pouvoirs que sont les réincarnations.




[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lulu Gold
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : .
FACE : Zendaya Coleman
DOLLARS : 638
SACRIFICES : 51
PORTRAIT :
ANNEES : 24ans
CŒUR : célibataire aux mains baladeuses
RÉINCARNATION : leprechaun qui scintille en elle comme l'or autour de ses poignets.
TALENT(S) : ferrokinésie + tychokinésie + selfikinésie
FACTION : on n'attache pas une princesse, on la laisse gambader où elle veut.
OCCUPATION : joaillière + blogueuse + auto-entrepreneur + pick-pocket par plaisir du jeu
TALON(S) D'ACHILLE : /
JUKEBOX : Gilbert Montagné + On va s'aimer
princess(s) - Mar 25 Déc - 16:12



MAJKEN & LULU
.


Elle est encore plus belle de près Majken. De grands yeux, de jolis cheveux blonds et une peau de lait.  Comment ça se fait qu’elle soit encore toute seule ? Elle mérite d’être aimée bien plus que ce que tu lui offres Lulu. Par un homme, une femme, qu’importe mais quelqu’un. Elle n’a pas eu une vie facile Majken, comme tout le monde à vrai dire mais t’as beau ne pas être égoïste pour toi Gold, pour Maj, tu serais capable d’écraser tout le monde pour qu’elle passe la première sur la liste du bonheur. Majken mérite plus que ce que la vie lui offre et tu feras tout pour la faire sourire tous les jours de son existence. C’est ta destinée de rendre heureuse ta meilleure amie. À vrai dire, t’es pas très douée pour le reste, alors autant continuer sur ce que tu maitrises Lulu.

Tu fermes un peu les yeux pour éviter de la mettre mal à l’aise, à force de la fixer, elle va se dire qu’elle a un bouton sur le front ou quelque chose du style. « T’en as de la chance, si je pouvais ne plus avoir faim comme toi t’as plus la gueule de bois, les épiceries du quartier seraient contentes !  »  Tu murmures ça, les yeux clos, les sourcils un peu froncés, comme dans tes pensées. Et puis, la question tombe, celle que tu n’attendais pas, pensant simplement que Maj te demanderait ce que ça fait, d’être un leprechaun qui se casse la figure toutes les quatre matins. Les paupières sont ouvertes, des étoiles dans les yeux, comme des milliers de paillettes qui tentent de se faire malle sans y arriver. « Jamais. » Un sourire, léger, sincère. Tu ne mens pas, devenir leprechaun a été une bénédiction pour toi.  « Sans ça… J’sais pas si j’serais devenue qui je suis. J’avais rien avant. Pas de nom de famille, pas de papa, pas de maman… » Ton visage se baisse un peu, pas nostalgique, pas triste, juste…  Pragmatique. «... pas vraiment d'amis...C’est difficile de s’en sortir sans tout ça. Avec mes dons, j’ai pu me protéger et créer plus… facilement, sans avoir besoin de matériels. Et devenir quelqu'un. » Et Majken sait à quel point ton métier te passionne Lulu, elle sait que tu aimes plus que tout confectionner, dessiner, assembler et créer. Le visage se relève un peu, un bisou délicat posé sur les lèvres de la jolie blonde. Rien d’étrange vous connaissant et puis, pour toi Lulu, ça ne signifie rien de plus qu’un amour incommensurable, le désir n’ayant jamais dépassé les lignes des bouquins. « Et toi ? Sincèrement… Ça n'doit pas beaucoup te changer d’être une guerrière… Tu l’étais déjà avant. » Réflexion aux allures de déclaration, comme toujours avec ta meilleure amie, t’oses mettre des mots alors qu’avec d’autres, tu ne montres que des sourires.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪




"Come alive, come alive,
Go and light your light Let it burn so bright"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Majken Callaghan
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : morrigan
CREDITS : self (ava)
FACE : camilla babe christensen
DOLLARS : 924
SACRIFICES : 347
PORTRAIT :
ANNEES : 24
RÉINCARNATION : VALKYRIE
TALENT(S) : se foutre dans la merde en un temps record ; organisme amélioré ; booster divin
FACTION : sans faction, mais sans aucun doute sous la protection du Royaume
OCCUPATION : ancienne danseuse du Narcisse Enchainé, elle a repris ses études de journalisme
RUNNING GUN BLUES : AVENT :









princess(s) - Mer 26 Déc - 20:53


PRINCESS
@lulu gold

« T’en as de la chance, si je pouvais ne plus avoir faim comme toi t’as plus la gueule de bois, les épiceries du quartier seraient contentes !  » elle éclate de rire, majken. « ils feraient faillites. » c’est vrai que c’est un ventre Lulu. Elle sait pas comment elle fait. Elle sait encore moins où elle met ça. Elle est belle. Fine, sans trop l’être. Pas comme elle, vraie brindille. Elle a de jolies formes, Lulu. Agréables à regarder pour chaque personne sachant les apprécier. Mais elle serait bien capable de crever les yeux de tous pervers qui s’aventureraient à la regarder d’un peu trop près.

Les mots sortent plus vite qu’elle ne l’aurait imaginé. Elle avait même pas prévu de lui poser la question un jour. Elles sont rares les questions sur leurs créatures. Elles se contentent juste d’être, de faire avec ou de profiter. « Jamais. Sans ça… J’sais pas si j’serais devenue qui je suis. J’avais rien avant. Pas de nom de famille, pas de papa, pas de maman… » Envie glisser son doigt sous le menton de sa meilleure amie. Envie de la prendre dans ses bras et de plus jamais la lacher. Même avec ses mains baladeuses, chapardeuses, Lulu reste la meilleure personne qu’elle connaisse. Celle qui mérite une montagne d’amour, et une attention sans fin. «... pas vraiment d'amis...C’est difficile de s’en sortir sans tout ça. Avec mes dons, j’ai pu me protéger et créer plus… facilement, sans avoir besoin de matériels. Et devenir quelqu'un. » Elle sourit, Majken. Elle sourit parce que sa meilleure amie est formidable. Une créatrice hors paire. Elle avait su se faire un nom, construire sa communauté, petit à petit, en restant elle-même : une boule d’énergie et un vrai rayon de soleil. Alors elle relève la tête, pose délicatement ses lèvres sur celle de la norvégienne, qui sourit, savoure cette innocente sucrerie. Geste affectif, pur. Démonstration de leur amour platonique indéfectible. Aucun doute que certains seraient sceptiques face à ça, mais les deux filles, elles savent bien ce qu’il se passe. « Et toi ? Sincèrement… Ça n'doit pas beaucoup te changer d’être une guerrière… Tu l’étais déjà avant. » Elle sourit, secoue doucement la tête, attrape délicatement son visage entre ses mains. Un bisou sur le front. « Lulu. Tu me surestimes. Et tu m'as moi, petite tête » Un autre, puis sur le nez, sur la joue, sur ses lèvres, sur l’autre joue. « Oui j’avais pris des cours de combat… Merci la mère. Mais… je devais m’écraser. » elle hausse les épaules, pas très friande de cette période, pourtant ça reste étrange de se dire que sa mère est décédée. « obéir sans broncher. J’ai jamais été assez bien pour elle. Là… elle me pousse, je me sens plus libre. » au fond elle sait pas si c’est la valkyrie ou la disparition de sa mère. « J’ai quelques pulsions différentes, des envies plus… pressantes. C’est comme si elle poussait à… sortir de cette coquille dans laquelle je m’étais enfermée. » pourtant, la blonde est encore parfois naive, trop gentille. Douce comme pas deux. La valkyrie est là, souvent en veille, comme à guetter le moment pour se manifester un peu plus violemment. « Je sais pas si j’aurais tenu longtemps sans ça. » aveu un peu glauque. Si Lulu la surestime, elle, se sous-estime.

Elle commence à enlever son pull, le balance dans un coin, enlève son jean. « Ferme les yeux, je vais me mettre à poil. » qu’elle lache en souriant. Pas pudique pour un sous, elle sait que c’est différent pour sa meilleure amie. Elle continue l’effeuillage, se retrouve nue, attrape une serviette qu’elle lance par-dessus la porte de douche et rentre à l’intérieur. « mais reste ici, on a pas fini. Promis, tu verras rien avec la buée. » l’eau qui se met à couler, c’’est vrai que ça fait du bien. « C’est ironique. Mon dragon de mère aurait voulu que j’sois comme ça. J’étais pas assez. Trop banale. C’est pas toujours simple pour autant. Elle a plus de caractère, enfin la valkyrie. Mais je m’y fais, je crois. Faut juste s’habituer à la violence. C’était pas dans mon caractère. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lulu Gold
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : jojofeels
CREDITS : .
FACE : Zendaya Coleman
DOLLARS : 638
SACRIFICES : 51
PORTRAIT :
ANNEES : 24ans
CŒUR : célibataire aux mains baladeuses
RÉINCARNATION : leprechaun qui scintille en elle comme l'or autour de ses poignets.
TALENT(S) : ferrokinésie + tychokinésie + selfikinésie
FACTION : on n'attache pas une princesse, on la laisse gambader où elle veut.
OCCUPATION : joaillière + blogueuse + auto-entrepreneur + pick-pocket par plaisir du jeu
TALON(S) D'ACHILLE : /
JUKEBOX : Gilbert Montagné + On va s'aimer
princess(s) - Ven 28 Déc - 9:15



MAJKEN & LULU
.


C’est vrai que tu as Majken maintenant. Mais avant elle, c’était le néant. Oh oui tu étais appréciée Lulu, tout le monde te trouvait sympa, gentille, jolie, talentueuse et bizarre aussi. Ça, on ne te le disait pas, mais tu entendais bien les rumeurs à l’école, celles sur la gamine que tu étais, abandonnée par des parents en plein New York. T’as jamais su qui ils étaient, tu t’es toujours dit que si tu leur avais faussé compagnie, c’était que le destin avait autre chose de prévu pour toi. Tu préfères penser ça plutôt que de te dire qu’ils t’ont laissé sur le bas côté pour prendre un avion pour la liberté.

T’as un sourire léger, un peu tristounet, c’est vrai mais tu ne montres rien à Majken, t’aimes pas ça, avoir le visage humide, t’as toujours préféré le soleil à la pluie. Et puis… t’étais heureuse toi, seule mais heureuse. Quand t’entends Majken, tu te dis que sa mère aurait bien besoin d’un p’tit lifting avec quelques barres de fer en suppléments. Mais t’oses pas le dire tout haut, c’est violent d’utiliser ton don pour espérer le malheur des autres. Elle mérite pas ça ta meilleure amie, elle est talentueuse, intelligente et indépendante. Elle est belle oui, mais c’est pas ça qui compte. C’est ce qui pulse à l’intérieur d’elle, cette pépite sauvage et pleine de puissance qu’elle a tendance à écraser par manque d’assurance. Les bisous sont acceptés sans malaise, ça te fait du bien, c’est encore plus cool que les pansements sur le front ou la gaze qui a l’odeur de l’alcool. Pas celui de la bière hein, le vrai alcool qui picote.
Lulu, t’as cette image de fille hyperactive, qui ne cesse de tournicoter comme les tournicotons du Manège Enchanté que t’as découvert sur Youtube y’a quelques semaines. Mais face à la dernière phrase de ton amie, tu comprends, tu restes silencieuse et tu retiens. Tu l’aideras à sourire encore et encore Majken, jusqu’à ce que cette pensée disparaisse de la caboche de ta valky'jolie.  « Oh n… » Pas le temps de finir que déjà, elle est nue la blonde, pull, sous vêtement, tout y passe et toi… Toi tu fermes les yeux comme pour jouer au cache-cache. T’aimes pas ça, la nudité. Pas que tu trouves ça moche, les corps, mais ça te met mal à l’aise, toute cette proximité. Et puis y’a les cicatrices, les marques qu’on ne doit pas voir sinon, on n’aurait pas choisi ces endroits stratégiques pour les réaliser. Le nu total, c’est pire que la réalité. Tu peux plus mentir sur ce que tu t’es fais, ni sur ce que le monde t’a obligé à réaliser.
L’eau se met à couler, tu étouffes un léger rire face à la remarque de ton amie et oses ouvrir un oeil… Ah ça va la buée cache tout. Enroulée dans ta serviette comme une petite tropézienne, tu attrapes tes sous-vêtements et les enfile en te dandinant pendant quelques minutes par dessous.  « Tant que tu ne me voles pas mon gouter, la violence, tu peux y aller !» Le haut du maillot vole par dessus la serviette, la culotte enfilée, tu regardes à droite à gauche et… Pique le pull de Majken qu’elle vient d’enfiler. Trois fois trop grand. Ça donne un style.  « Je sais pas si c’est… l’ambiance qu’il y a en ce moment…. Tu sais avec les rumeurs sur les guerres de mafia là… »   T'en parles pas souvent Lulu, alors si tu oses évoquer les gangs, c’est que ça pue.  « Je le sens plus fort en moi… Le leprechaun. J’ai… Réussi a soulever beaucoup plus de métal un jour. Genre, tu te souviens de Magnéto dans Xmen 3 ? Bah voilà, j’ai fais ça.» T'en es encore perturbée, mais t’en as jamais parlé. «  Tu penses que… parce que les dieux commencent à s’énerver, nous on se réveille aussi ? On est plus…» La serviette tombe, les jambes nues, le pull arrivant à mi-cuisse, les petites cicatrices bien visibles sur la peau. Celles-ci, elle les connait Majken, tu ne les caches pas quand t'es en maillot. «… Forts ? Enfin qu’on se prépare pour les aider ? »   T’aimes pas le lien avec les divinités, t’as jamais cherché à retrouver les tiens mais tu es consciente que le leprechaun en toi rêve de vivre aux côtés des dieux celtes qui pullulent chez la mafia irlandaise. Tu sais qu’un jour, ça te tombera sur la tête comme la ferraille sur le bout du nez de la mère de Majken si elle était encore de ce monde.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪




"Come alive, come alive,
Go and light your light Let it burn so bright"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Majken Callaghan
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : morrigan
CREDITS : self (ava)
FACE : camilla babe christensen
DOLLARS : 924
SACRIFICES : 347
PORTRAIT :
ANNEES : 24
RÉINCARNATION : VALKYRIE
TALENT(S) : se foutre dans la merde en un temps record ; organisme amélioré ; booster divin
FACTION : sans faction, mais sans aucun doute sous la protection du Royaume
OCCUPATION : ancienne danseuse du Narcisse Enchainé, elle a repris ses études de journalisme
RUNNING GUN BLUES : AVENT :









princess(s) - Dim 13 Jan - 23:45


PRINCESS
@lulu gold

Les confessions qui s’échappent, comme si c’était rien. Qu’un vieux récit raconté une fois de plus. C’est jamais qu’ça. C’est sa mère, son enfance, ses traumatismes. C’est des démons avec lesquels elle se bat entièrement. C’est des handicaps qu’elle doit gérer quotidiennement. Alors Majken, elle fait comme si. Elle joue un rôle. Elle tente de se convaincre, les autres avec, que tout ça, c’est du passé. Que ça compte plus vraiment. Juste quelques vieux et mauvais souvenirs. Si seulement.

La meilleure qui tente de parler, exprimer son malaise face à la nudité. Pas le temps de finir sa phrase que la norvégienne se déshabille déjà. Elle sourit, s’amuse de la voir immédiatement fermer les yeux. Ca l’a toujours intrigué, elle s’en est gentiment moquée. La môme ne se cache pas forcément, loin d’être pudique, mais elle n’emmerde pas Lulu plus que de raison avec ça. Elle doit avec ses raisons. Ou peut-être que non. Chacun à ses lubies.
Désormais sous la douche, l’eau chaude qui ruisselle sur son corps, la vapeur s’intensifie petit à petit. La cabine de douche qui devient moins visible. Des formes qui se devinent, mais rien de dérangeant pour Lulu. Ou pour elle. Si Majken se fout de la plupart de ses cicatrices, il y en a bien deux qu’elle a toujours du mal à afficher. Celle du soir où elle s’est fait poignarder. Et celles qui sont apparues, sur ses omoplates, suite à cette renaissance. La marque, la reconnaissance même des valkyries. « Tant que tu ne me voles pas mon gouter, la violence, tu peux y aller !» rire qui s’échappe de la cabine de douche alors qu’elle profite des biens faits de l’eau chaude. « Deal. »  

Elle devine les gestes de sa meilleure amie. Devine qu’elle gesticule pour trouver quoi se mettre. Elle voit des trucs volés sans rien déterminer. Peu importe, elle s’occupe de son shampooing. « Je sais pas si c’est… l’ambiance qu’il y a en ce moment…. Tu sais avec les rumeurs sur les guerres de mafia là… Je le sens plus fort en moi… Le leprechaun. J’ai… Réussi a soulever beaucoup plus de métal un jour. Genre, tu te souviens de Magnéto dans Xmen 3 ? Bah voilà, j’ai fais ça.» Elle s’arrête un instant. C’est rare que Lulu en parle. Non, en réalité, ça n’arrive jamais. Elle a toujours tenu à s’éloigner de tout ça. Avec nettement plus de succès que la norvégienne. Majken a toujours baigné dedans. Avant même de le savoir. Avant même de le comprendre. La Bratva comme une ombre qui a toujours plané au-dessus de sa famille. Comme un monstre qu’elle imaginait petite, qui tirait, aspirait un peu plus sa mère. Le Royaume, comme un mystère. Et maintenant ? Fuit l’un, vaguement attirée par l’autre. Principalement de la curiosité, laisse la politique pour les autres. « J’vais t’acheter un costume, Lulu. Tu seras ravissante. » qu’elle dit, tentant de tourner la situation en dérision. La vérité, c’est qu’elle est plus proche des mafias qu’elle ne l’aurait voulu. Les russes trop proches. Les pleines de Sibérie qui semble se faufiler de tous les côtés, jusque dans ses bras, quand la musique celtique se joue dans le fond, comme un soutien infaillible.  Ca lui donne le tournis. «  Tu penses que… parce que les dieux commencent à s’énerver, nous on se réveille aussi ? On est plus…» Elle attend. Attend que les mots justes sortent. Elle se rince les cheveux, lave son corps et soupire. Majken, elle es pas certaine de tout comprendre, à tout ça. «… Forts ? Enfin qu’on se prépare pour les aider ? » Elle passe ses mains sur ses yeux, pour enlever l’eau superflue. « Je sais pas. Ce que je sais, c’est qu’il n’y rien qui me force à obéir à qui que ce soit. Mon père me racontait des choses quand j’étais petite. Je faisais pas attention à l’époque, mais je me souviens… Il disait que les valkyries devaient combattre aux côtés d’Odin et de Freya. Mais que les valkyries, elles faisaient aussi ce qu’elles voulaient. Elles étaient fortes et indépendantes. » la voix un peu lointaine. Les souvenirs de l’enfant innocente qui se perdent dans sa voix. Son père lui manque. Ses récits légendaires aussi. « J’aiderai sans doute quelqu’un. Pas parce que je me sens…forcée. Mais parce que ça sera quelqu’un à qui je tiens. » Parce que les personnes qu’elle aime, elle fera toujours tout pour eux. Mais elle sait que son don, ça les intéresse. Elle sait qu’avoir cette foutue cible de booster divin, c’est foutrement ennuyant. Elle sait pas qui tient réellement à elle, ou qui n’attend que le moment opportun pour lui demander un petit service. Les gens réellement aimants ou ceux seulement intéressés.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
princess(s) -

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Sauter vers: