CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

unstoppable ). augustin & alcide

 :: terminés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aislinn O'Reilly
Aislinn O'Reilly
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : honey.moon ou vb ou le chat
CREDITS : chrysalis (avatar), luca (aes profil), rage (gif sign), adrien gallo (sign), gainsbourg, bashung (profil)
FACE : jessica chastain
DOLLARS : 1184
SACRIFICES : 2490
PORTRAIT : unstoppable ). augustin & alcide 9vSLZJ8
ANNEES : 41
CŒUR : la raison vacille et tangue, elle est prête à chavirer
RÉINCARNATION : airmed, déesse irlandaise des plantes médicinales ; guérisseuse, empoisonneuse, enchanteresse
TALENT(S) : phytokinésie / contrôle des toxines--par le toucher / superphysionomie / vérité oculaire
FACTION : neutre - fille d'un ancien Sénéchal du Royaume
OCCUPATION : ma petite entreprise ne connaît pas la crise ; herboriste - fleuriste - fabricante de cosmétiques - produit des substances divines (propriétaire d'Emerald Garden & Eire's Breath & l’Élixir)
GENÈSE : primus - stade 6
TALON(S) D'ACHILLE : la tarte au citron - l'océan - les enfants
JUKEBOX : The Cinematic Orchestra - Arrival of The Birds & Transformation | John Tavener - Funeral Canticle
RUNNING GUN BLUES :

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_povuh8X2zh1wge3a7o7_400
S.K.
la cité des mâles veille sur le quartier des lunes ; elles veulent y faire leur place et doivent y bouffer du bitume ; de peines, de vaines, tenaces, elles brillent d'audace ; s'enflamment, un flegme, qui brûle ; si belles. bien plus qu'au soleil.

unstoppable ). augustin & alcide ECPqAq7
WAY DOWN WE GO
oh Father tell me, do we get what we deserve? oh we get what we deserve. cause they will run you down 'til the dark. yes and they will run you down 'til you fall and they will run you down, down 'til you go. yeah so you can't crawl no more, and way down we go.

unstoppable ). augustin & alcide 0uakMpf
ANGER AND TEARS
Is that all that's left us after hating all these years? In a house full of anger and a heart full of tears

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_nx78gfc4ke1t7x9x7o1_250 unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_nx78gfc4ke1t7x9x7o3_250
YOU'VE GOT A FRIEND IN ME
You've got troubles, well I've got 'em too ; there isn't anything I wouldn't do for you. We stick together and we see it through, yeah, you've got a friend in me ღ clais

unstoppable ). augustin & alcide ENRoOzf
WAR OF HEARTS
I can’t sleep 'cause thoughts devour ; thoughts of you consume. Even though I try not to I can't help but want you ღ alecinn

unstoppable ). augustin & alcide Gpo31jW
SOMEBODY ELSE
well you look like yourself but you're somebody else ; only it ain't on the surface. Well you talk like yourself, no, I hear someone else though ; now you're making me nervous ღ swayne

unstoppable ). augustin & alcide AagIcD4
AREN'T YOU TIRED?
I’m off the deep end, watch as I dive in. I’ll never meet the ground ; crash through the surface, where they can’t hurt us. we’re far from the shallow now.

unstoppable ). augustin & alcide DFIEDNB
LET ME COME BACK
Help me out here. All my words are falling short and there's so much I want to say. Please forgive me ღ kearney-killough

unstoppable ). augustin & alcide ZQBULJx unstoppable ). augustin & alcide TvlStJs
LOVE
« quoi, n'as-tu plus besoin de mon torse ? quoi, n'as-tu plus besoin de moi ? lorsque dans la rue tu seras seule sans escorte, dis-moi comment vas-tu faire sans écorce ? quoi, n'as-tu plus besoin de conseils ? quoi, n'as-tu plus besoin de mes règles ? entends, mes forts, je t’aime et te surveille, tu verras comme dehors c’est sans soleil. »


unstoppable ). augustin & alcide Rew4
YOU'RE MY SISTER
You are my sister, we were born so innocent, so full of need. We felt so differently then so similar over the years. The way we laugh, the way we experience pain. So many memories ; but there's nothing left to gain from remembering faces and words that no one else will ever know.

unstoppable ). augustin & alcide 3HlT7iR
CAN'T FORGIVE WON'T FORGET

unstoppable ). augustin & alcide UtoRbPf
JOLINN
I'm begging of you please don't take my man. Please don't take him just because you can ♫

unstoppable ). augustin & alcide Ll8aide
FAMILY PORTRAIT
Can we work it out, can we be a family?

unstoppable ). augustin & alcide KY30rw5l_o
POISON IVY
They used to call me Poison, like I was Poison Ivy. 'Cause I was filled with poison, but blessed with beauty and rage

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_o5s5nvFkND1uuzayro1_500
EMERALD GARDEN


unstoppable ). augustin & alcide 18121710172760050

unstoppable ). augustin & alcide 181107122908775200

unstoppable ). augustin & alcide MGhMSkN




unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Dim 18 Nov - 17:40

unstoppable.

augustin esposito & alcide bellandi & aislinn o’reilly.

I know what it takes to fool this town. I'll do it till the sun goes down and all through the night time. I'll tell you what you wanna hear. Leave my sunglasses on while I shed a tear. It's never the right time. I put my armor on. Show you how strong I am. I put my armor on. I'll show you that I am unstoppable.


Ciel bas, pluie menaçante, l’empyrée se charge de nuages sombres à mesure qu’elle avance dans les rues du quartier historique. Peu de monde en cette journée d’automne, et parapluies qui dansent en plein milieu d’après-midi, sur les pavés brillants de l’avenue piétonne.
Un coup d’oeil à sa montre, précieux cadeau du mari défunt, l’or blanc s’enroule autour du poignet pour saisir délicatement la main gantée ; et indique une heure déjà bien avancée, qui fait presser le pas de l’irlandaise en direction du café.
Rendez-vous redouté, qu’elle envisage confiante, elle a fixé les règles selon ses exigences. Terrain neutre, lieu chargé, encore jamais exploité lors de ses entrevues régulières avec la NC ; l’horaire choisi en fonction de l’affluence de clientèle, bien qu’affectée ce jour-ci par une météo capricieuse.  

Il y a longtemps qu’ils auraient dû trouver un remplaçant à Salvatore. Près de deux mois se sont écoulés depuis leur rencontre fâcheuse, et sa fin renversante ; un contrat honoré entre temps, et aucune nouvelle pour la suite, pourtant. Un silence doublé d'une absence de réaction qui sèment encore le doute, dans l'esprit acéré.

Il y aura jugement, elle le sait d’avance. Répondre de ses actes, affronter les représailles fait partie des risques de leurs arrangements. Elle ignore pourtant à quel point ces dernières seront lourdes, la méfiance endormie par l'attente que les maîtres du gang ont savamment cultivé.


A l'angle de la rue déserte, seule maintenant que Torben est parti, l'herboriste balaye les vitrines du regard. Quelques pas la séparent encore du troquet où doivent déjà l'attendre les lascars. Elle s'arrête une seconde pour refermer son parapluie, quand une poigne audacieuse la saisit par le bras, et la fait reculer.


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

adieu au Dieu aux tambours ; vous, lancinants comptes à rebours ; je m'en vais cueillir des lys en Amsterdam ; à deux, oh Dieu, c'est moins lourd ; rien ne me rendrait plus triste que de rendre l'âme, pour je ne sais quelle immondice et quel infâme. faut-il à l'avance qu'on s'avoue à quelle échéance, on se voue ? je préfère ne rien voir du tout.




toxic friendship:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Augustin Esposito
Augustin Esposito
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Rexicorn
CREDITS : morrigan ♥
FACE : George Clooney
DOLLARS : 5081
SACRIFICES : 1474
PORTRAIT : unstoppable ). augustin & alcide 180812104409911786
ANNEES : 51 ans
CŒUR : tout juste papa d'un petit Beniamín, coeur épris du soleil gaulois
RÉINCARNATION : hermès, messager des dieux, dieu des voyageurs, des commerçants, des voleurs, des menteurs et des prostituées
TALENT(S) : téléportation, clairvoyance, télépathie
FACTION : nuova camorra
OCCUPATION : directeur de la Intesa Sanpaolo Bank ; consigliere de la camorra
GENÈSE : primus de stade cinq (septembre)
TALON(S) D'ACHILLE : la NC, Beniamín, Alan, Sybille
RUNNING GUN BLUES : unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_pogok6tnef1qkvkj0o1_250
This time I'll be different, I promise you,
This time I'll be special, you know I will

unstoppable ). augustin & alcide 190110121341100139
tell me how you're sleeping easy
how you're only thinking of yourself
show me how you justify
telling all your lies like second nature

unstoppable ). augustin & alcide AHkmnca
And through it all she offers me protection
A lot of love and affection
Whether I'm right or wrong

by Aislinn

unstoppable ). augustin & alcide 180929121301431919
by Jojofeels

unstoppable ). augustin & alcide He4jYkBj_o
by morrigan

unstoppable ). augustin & alcide 190305112731932179
by aristos achaion & rexicorn

unstoppable ). augustin & alcide DlVwNrJn_o

unstoppable ). augustin & alcide WlP0eOKL_o

unstoppable ). augustin & alcide LeWI1S7t_o

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_pou2wbdbs61v2g9l8o1_1280
by aura

unstoppable ). augustin & alcide EeeQAgs
by Clemy
unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Mar 20 Nov - 23:10

unstoppable.

augustin esposito & alcide bellandi & aislinn o’reilly.

I know what it takes to fool this town. I'll do it till the sun goes down and all through the night time. I'll tell you what you wanna hear. Leave my sunglasses on while I shed a tear. It's never the right time. I put my armor on. Show you how strong I am. I put my armor on. I'll show you that I am unstoppable.


Ils ont laissé le temps s'écouler, laissé l'attente rouler lentement sur les toits tout comme le font les premières pluies diluviennes de l'automne.

L'offense n'a été qu'une de plus parmi toutes celles que l'été a vu la Camorra encaisser. Droite, stoïque, elle n'a pas bronché, n'a pas faibli. Tout comme ses hommes, toujours tirés à quatre épingles malgré les coups reçus. Parfois littéralement.

La vengeance est patience, pourtant, et les dettes ne s’oublient pas. Aislinn O’Reilly était une partenaire commerciale importante qui jusqu’ici n’avait pas fait de faux pas. Jusqu’ici. Augustin a lui même bien failli mettre un point final un peu brutal à leur collaboration lors d’Eden Manor mais c’est le genre d’incidents dont il s’émeut guère. Déjà oublié. Il se dit même qu’il aurait mieux fait de l’abattre ce soir là. Silas serait encore à Arcadia.

Le rendez-vous a été donné, sobrement, humblement. Selon les préférences de madame, beaux joueurs les italiens. Augustin attend patiemment dans l’encadrement d’une porte, emmitouflé dans sa veste comme un simple passant qui s’abriterait pour laisser passer l’averse. Elle passe devant lui prestement, le parapluie protégeant sa silhouette élancée et gracieuse. Encore une chose qui ne l’émeut pas, lui qui pourtant apprécie ces choses là. Elle n’est pas une femme, Aislinn O’Reilly. Ce soir elle est leur invitée forcée.

Quelques pas discrets, elle s’arrête au coin de la rue et Augustin ne prend pas le temps d’hésiter. Les doigts se referment sur le bras de leur fournisseuse et la tire vers lui, retour en arrière dans cette rue qu’elle pensait quitter. Les mains sont gantées il l’a vu, il ne craint rien donc, mais profite de l’effet de surprise pour refermer une menotte sur le poignet de la rousse. « Madame O’Reilly, » dit-il simplement, sans un sourire, puis attrape son autre main sans une once de douceur tout en reculant pour retrouver l’alcôve où il s’était abrité.

Cric.

Il pose une main sur sa nuque pour maintenir sa tête, reprend la prise sur son bras. Il ne lui laisse pas le temps d’appeler au secours, sait de toutes façons qu’elle n’en fera rien. Un regard sur la rue battue par la pluie, les fenêtres auxquelles ils sont pratiquement dissimulés à cette heure où l’obscurité s’empare de la ville. Augustin se téléporte et emporte Aislinn dans son tourbillon.


Le sol est froid, un peu poussiéreux, tout comme l'air ambiant. L'éclairage sommaire ne donne pas grand intérêt à la description des lieux, et seul un homme les attend. Augustin maintient sa prisonnière debout, la retient de tomber à l'atterrissage qui n'est jamais simple - tout comme les réactions du corps lors du premier voyage.

La jolie rousse rend le contenu de son estomac, heureusement pas sur ses chaussures qu'il écarte de justesse. Augustin lève les yeux vers Alcide, lui adresse un simple regard un peu résigné. C'était joué d'avance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Mer 21 Nov - 0:28


don't puke on my floor

Augustin apparaît comme craché du néant. A ses côtés, chancelante, il y a la pseudo fleuriste. Esposito la retient, ce qui n'est pas le cas de son dernier repas, qu'elle rend sans cérémonie. A l'image de l'entretien à venir, les bruitages sont déplaisants au possible. Les deux mafieux échangent un regard sans joie. Parce qu'ils vont hausser le ton et serrer la vis, et parce qu'on est jeudi. A cette heure-ci, ils devraient être les rois du green.

« Après tout ce que nous avons vécu, je croyais que nous étions amis, soupire-t-il en s'avançant. Visiblement, nous ne nous sommes pas bien compris... » O'Reilly a les cheveux qui lui mangent le visage. En bon gentleman, Alcide vient coincer une mèche folle derrière une oreille. Ça lui donne une allure d'écolière... qui n'a pas fait ses devoirs. Qu'elle se prépare, la règle fera mal.

Maintenant que ses jambes ne tremblent plus, Alcide l'empoigne et l'entraîne vers le mur opposé à la porte. Y a vraiment rien dans cette pièce, si ce n'est des chaises entassées, des cadres nus ou des oreillers qui perdent leurs plumes. Une table aussi, sur laquelle est posée une plante en pot que personne n'a daigné arroser. D'ailleurs, qui a acheté ça ?

Brusquement, il intime à la captive de prendre place sur la chaise qui n'attendait plus qu'elle. « Enfin... une amitié connaît toujours des hauts et des bas, objecte-t-il en s'asseyant de l'autre côté de la table. Il croise les bras face à la femme aux mains liées. Donnez-nous une bonne raison de ne pas vous traiter en ennemie. » Et il sourit.



Revenir en haut Aller en bas
Aislinn O'Reilly
Aislinn O'Reilly
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : honey.moon ou vb ou le chat
CREDITS : chrysalis (avatar), luca (aes profil), rage (gif sign), adrien gallo (sign), gainsbourg, bashung (profil)
FACE : jessica chastain
DOLLARS : 1184
SACRIFICES : 2490
PORTRAIT : unstoppable ). augustin & alcide 9vSLZJ8
ANNEES : 41
CŒUR : la raison vacille et tangue, elle est prête à chavirer
RÉINCARNATION : airmed, déesse irlandaise des plantes médicinales ; guérisseuse, empoisonneuse, enchanteresse
TALENT(S) : phytokinésie / contrôle des toxines--par le toucher / superphysionomie / vérité oculaire
FACTION : neutre - fille d'un ancien Sénéchal du Royaume
OCCUPATION : ma petite entreprise ne connaît pas la crise ; herboriste - fleuriste - fabricante de cosmétiques - produit des substances divines (propriétaire d'Emerald Garden & Eire's Breath & l’Élixir)
GENÈSE : primus - stade 6
TALON(S) D'ACHILLE : la tarte au citron - l'océan - les enfants
JUKEBOX : The Cinematic Orchestra - Arrival of The Birds & Transformation | John Tavener - Funeral Canticle
RUNNING GUN BLUES :

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_povuh8X2zh1wge3a7o7_400
S.K.
la cité des mâles veille sur le quartier des lunes ; elles veulent y faire leur place et doivent y bouffer du bitume ; de peines, de vaines, tenaces, elles brillent d'audace ; s'enflamment, un flegme, qui brûle ; si belles. bien plus qu'au soleil.

unstoppable ). augustin & alcide ECPqAq7
WAY DOWN WE GO
oh Father tell me, do we get what we deserve? oh we get what we deserve. cause they will run you down 'til the dark. yes and they will run you down 'til you fall and they will run you down, down 'til you go. yeah so you can't crawl no more, and way down we go.

unstoppable ). augustin & alcide 0uakMpf
ANGER AND TEARS
Is that all that's left us after hating all these years? In a house full of anger and a heart full of tears

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_nx78gfc4ke1t7x9x7o1_250 unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_nx78gfc4ke1t7x9x7o3_250
YOU'VE GOT A FRIEND IN ME
You've got troubles, well I've got 'em too ; there isn't anything I wouldn't do for you. We stick together and we see it through, yeah, you've got a friend in me ღ clais

unstoppable ). augustin & alcide ENRoOzf
WAR OF HEARTS
I can’t sleep 'cause thoughts devour ; thoughts of you consume. Even though I try not to I can't help but want you ღ alecinn

unstoppable ). augustin & alcide Gpo31jW
SOMEBODY ELSE
well you look like yourself but you're somebody else ; only it ain't on the surface. Well you talk like yourself, no, I hear someone else though ; now you're making me nervous ღ swayne

unstoppable ). augustin & alcide AagIcD4
AREN'T YOU TIRED?
I’m off the deep end, watch as I dive in. I’ll never meet the ground ; crash through the surface, where they can’t hurt us. we’re far from the shallow now.

unstoppable ). augustin & alcide DFIEDNB
LET ME COME BACK
Help me out here. All my words are falling short and there's so much I want to say. Please forgive me ღ kearney-killough

unstoppable ). augustin & alcide ZQBULJx unstoppable ). augustin & alcide TvlStJs
LOVE
« quoi, n'as-tu plus besoin de mon torse ? quoi, n'as-tu plus besoin de moi ? lorsque dans la rue tu seras seule sans escorte, dis-moi comment vas-tu faire sans écorce ? quoi, n'as-tu plus besoin de conseils ? quoi, n'as-tu plus besoin de mes règles ? entends, mes forts, je t’aime et te surveille, tu verras comme dehors c’est sans soleil. »


unstoppable ). augustin & alcide Rew4
YOU'RE MY SISTER
You are my sister, we were born so innocent, so full of need. We felt so differently then so similar over the years. The way we laugh, the way we experience pain. So many memories ; but there's nothing left to gain from remembering faces and words that no one else will ever know.

unstoppable ). augustin & alcide 3HlT7iR
CAN'T FORGIVE WON'T FORGET

unstoppable ). augustin & alcide UtoRbPf
JOLINN
I'm begging of you please don't take my man. Please don't take him just because you can ♫

unstoppable ). augustin & alcide Ll8aide
FAMILY PORTRAIT
Can we work it out, can we be a family?

unstoppable ). augustin & alcide KY30rw5l_o
POISON IVY
They used to call me Poison, like I was Poison Ivy. 'Cause I was filled with poison, but blessed with beauty and rage

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_o5s5nvFkND1uuzayro1_500
EMERALD GARDEN


unstoppable ). augustin & alcide 18121710172760050

unstoppable ). augustin & alcide 181107122908775200

unstoppable ). augustin & alcide MGhMSkN




unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Dim 25 Nov - 16:26

unstoppable.

augustin esposito & alcide bellandi & aislinn o’reilly.

I know what it takes to fool this town. I'll do it till the sun goes down and all through the night time. I'll tell you what you wanna hear. Leave my sunglasses on while I shed a tear. It's never the right time. I put my armor on. Show you how strong how I am. I put my armor on. I'll show you that I am unstoppable.


Ça dure quelques secondes, et c’est pourtant interminable. La poigne qui la tient, l’étau qui se resserre, ravivent des souvenirs éteints mais jamais oubliés : son passage à tabac sur les trottoirs de Delray, réminiscence amère d’une histoire étouffée par le temps et peut-être, par les deux clans alliés.

« Madame O’Reilly ». Les orbes surprises glissent de la ruelle déserte à la silhouette ennemie. Elle ne reconnaît pas la voix, trop peu souvent entendue, mais parfaitement le portrait satisfait et le rictus férin que ses lèvres dessinent. Cette chevelure cendrée, et les sillons aux coins des yeux rieurs, sont ceux de l’homme qui a manqué de lui tirer dessus. Celui qui a envoyé Torben à l’hôpital au cours de la soirée maudite, dans les jardins de l’Eden.

« Vous » ; elle répond sans perdre son calme, alors que le battant s’affole dans sa poitrine étriquée. Pas de cri de terreur ni d’appel au secours, la divine a saisi ce qui se trame et sait qu’elle n’obtiendra rien d’une attitude alarmée. Qu’importent ses craintes et le sort que la Camorra lui réserve, elle ne sera jamais de ceux qui geignent et supplient face à leurs agresseurs. Trop de fierté et de morgue inculquée par la rigueur paternelle, à celle qui ne sait que trop bien tenir tête aux égaux d’un géniteur haï.

Le métal froid encerclant ses poignets réunis dans le dos, la déesse prise au piège demeure alors immobile. Sous la pluie qui s’abat désormais en trombes, comme si le ciel lui-même pleurait de la voir captive, elle n’a pas le temps d’imaginer la suite que déjà les carcasses s’évaporent.


C’est un voyage inattendu pour celle qui n’a connu jusqu’alors que les transports communs. Un tourbillon infernal qui met ses tripes à l’épreuve et l’incommode au plus haut point. La téléportation s’achève en un instant malgré le malaise qui la prend au cœur et lui semble durer des heures. En arrivant entre les quatre murs d’un endroit sombre et froid, elle comprend qu’elle est conviée à jouer le spectacle pour divertir en personne le Don de la Nuova. Il est là qui l’attend, sur la scène de théâtre, la regardant s’affranchir avec flegme du contenu de son estomac.

Des mains du banquier, l’herboriste malade passe à celles du Patron. Elle lui adresse un regard soutenu avant d’analyser le lieu qu’elle ne reconnaît pas. Et n’ayant d’autre choix, le laisse débiter son discours, railleur et menaçant.

La lumière tamisée éclaire vaguement sa chevelure défaite. Elle recule au toucher délicat tandis que Bellandi se permet d’enfreindre les règles et de transcender la ligne encore jamais franchie. Par ce geste seul, une mèche replacée derrière son oreille, un nouveau cap est atteint. Il n’y a plus de respect dans cette pièce. Plus de clients-rois et plus de fournisseur. Elle est devenue la proie, l’associée qu’on punit ; qui n’a aucune valeur. Ça n’était encore jamais arrivé, pas même sous la fureur croissante de Costilla à son égard.

Et dans cet espace clos, les trois silhouettes divines se plaisent à irradier. Comme refusant de laisser présager la tournure scabreuse de la séquence.

« Vous avez de drôles de façons de traiter vos amis ». Les pupilles orageuses rencontrent à nouveau celles du Sommet. La voix s’éraille sous la colère et use d’un timbre plus grave, qui cependant demeure posé, et calme. Attachées dans le dos, ses mains s’agitent et font tinter le fer des menottes qui maintiennent sa position inconfortable. Son regard balaie furtivement la scène et passe d’un Diable à l’autre ; ce n’est pas le moment, mais l’humour est nerveux. « Loin de moi l’idée de critiquer vos goûts ». Allusion malvenue à la réputation sulfureuse qui précède le Dieu du Ciel. A ses conquêtes nombreuses ainsi qu’à son attrait certain pour le stupre et la chair.
Car à bien y regarder, cette entrevue démarre comme un film crypté aux heures du jour.


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

adieu au Dieu aux tambours ; vous, lancinants comptes à rebours ; je m'en vais cueillir des lys en Amsterdam ; à deux, oh Dieu, c'est moins lourd ; rien ne me rendrait plus triste que de rendre l'âme, pour je ne sais quelle immondice et quel infâme. faut-il à l'avance qu'on s'avoue à quelle échéance, on se voue ? je préfère ne rien voir du tout.




toxic friendship:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Augustin Esposito
Augustin Esposito
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Rexicorn
CREDITS : morrigan ♥
FACE : George Clooney
DOLLARS : 5081
SACRIFICES : 1474
PORTRAIT : unstoppable ). augustin & alcide 180812104409911786
ANNEES : 51 ans
CŒUR : tout juste papa d'un petit Beniamín, coeur épris du soleil gaulois
RÉINCARNATION : hermès, messager des dieux, dieu des voyageurs, des commerçants, des voleurs, des menteurs et des prostituées
TALENT(S) : téléportation, clairvoyance, télépathie
FACTION : nuova camorra
OCCUPATION : directeur de la Intesa Sanpaolo Bank ; consigliere de la camorra
GENÈSE : primus de stade cinq (septembre)
TALON(S) D'ACHILLE : la NC, Beniamín, Alan, Sybille
RUNNING GUN BLUES : unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_pogok6tnef1qkvkj0o1_250
This time I'll be different, I promise you,
This time I'll be special, you know I will

unstoppable ). augustin & alcide 190110121341100139
tell me how you're sleeping easy
how you're only thinking of yourself
show me how you justify
telling all your lies like second nature

unstoppable ). augustin & alcide AHkmnca
And through it all she offers me protection
A lot of love and affection
Whether I'm right or wrong

by Aislinn

unstoppable ). augustin & alcide 180929121301431919
by Jojofeels

unstoppable ). augustin & alcide He4jYkBj_o
by morrigan

unstoppable ). augustin & alcide 190305112731932179
by aristos achaion & rexicorn

unstoppable ). augustin & alcide DlVwNrJn_o

unstoppable ). augustin & alcide WlP0eOKL_o

unstoppable ). augustin & alcide LeWI1S7t_o

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_pou2wbdbs61v2g9l8o1_1280
by aura

unstoppable ). augustin & alcide EeeQAgs
by Clemy
unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Mar 27 Nov - 9:26

unstoppable.

augustin esposito & alcide bellandi & aislinn o’reilly.

I know what it takes to fool this town. I'll do it till the sun goes down and all through the night time. I'll tell you what you wanna hear. Leave my sunglasses on while I shed a tear. It's never the right time. I put my armor on. Show you how strong I am. I put my armor on. I'll show you that I am unstoppable.


Installée de force sur la chaise par la poigne d'Alcide, Aislinn O'Reilly semble réaliser que l'entrevue ne sera pas celle à laquelle elle se préparait pour ce soir. Pas de témoins, pas de café aux sièges confortables, pas de faux semblants amicaux. Une simple politesse froide et ironique dans le ton et l'attitude du Don qui tirent un sourire en coin au sous-boss. Il s'assoit à moitié sur le devant du bureau, un peu sur le côté et sort tranquillement un chiffon à lunettes d'une de ses poches tout en écoutant les paroles de son patron.

O'Reilly a le mérite de ne pas se débiner, il faut lui reconnaître ça. Augustin lève les yeux pour la regarder, le fantôme d'un rire au bord des yeux. Il laisse son esprit s'ouvrir à celui de la déesse, récolte doucement les bribes d'émotions qui émanent d'elle - la peur, infime, surmontée d'une colère certaine.

La colère, c'est à eux de l'avoir. A elle de la subir.

Joueur, le banquier décroche son Walther de sa ceinture et commence à passer le chiffon sur la crosse dans un geste distrait, savoure la pointe de panique qu'il discerne alors chez la rousse. Le sourire qu'il adresse à leur fournisseuse n'a rien de plaisant, la glace sous un masque de politesse feinte. « Nous traitons tous nos amis avec respect, Madame, » répond-il d'un ton neutre, avec un hochement de tête narquois. « De la façon dont ils le méritent. Pas plus, pas moins. » Il prend l'arme fermement en main, enclenche la glissière dans un geste précis et observe l'objet d'un air songeur. Il s'adresse à Alcide ensuite, d'une voix paisible, comme s'ils étaient au golf et discutaient de leurs achats de noël. « Tu trouves pas qu'il fait un peu rouillé ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Mar 27 Nov - 10:52


people who live in glasshouses should not throw stones

Sans Augustin, l'attitude de O'Reilly lui aurait fait péter les plombs dès ses premières paroles. La provocation, les regards, ça ne doit aller que dans un sens. Alors tout ce dont il peut se réjouir, c'est du grain de colère dans sa voix. Ténue mais présente. A attiser.

Le ton d'Augustin reste froidement poli, doucement tyrannique. Alcide note de faire de même. Ils doivent progresser au même rythme pour ne pas avoir l'air de chaussettes dépareillées. « Tu trouves pas qu'il fait un peu rouillé ? Il jette un coup d'oeil au jouet meurtrier. C'est vrai qu'il a connu de meilleurs jours. Il fronce les sourcils. Mmh. C'est parce que tu ne l'utilises pas assez. C'est vrai : en course à pied, on gagne en endurance en s'entraînant. Au poker, on bluff mieux à force de jouer... Satisfait de son théorème, Alcide retrouve le regard clair-brûlant de l'invitée. Vous êtes d'accord avec moi ? Le dialogue c'est important. Capital même. Il décroise ses bras et vient s'accouder à quarante centimètres de la plante qui tire la gueule. Doigts entrelacés et ton faussement inquiet. Vous avez peut-être besoin d'une démonstration ! Ça vous mettrait un peu de plomb dans la tête. Il pointe sa propre tempe de l'index. Si vous voyez ce que je veux dire. »



Revenir en haut Aller en bas
Aislinn O'Reilly
Aislinn O'Reilly
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : honey.moon ou vb ou le chat
CREDITS : chrysalis (avatar), luca (aes profil), rage (gif sign), adrien gallo (sign), gainsbourg, bashung (profil)
FACE : jessica chastain
DOLLARS : 1184
SACRIFICES : 2490
PORTRAIT : unstoppable ). augustin & alcide 9vSLZJ8
ANNEES : 41
CŒUR : la raison vacille et tangue, elle est prête à chavirer
RÉINCARNATION : airmed, déesse irlandaise des plantes médicinales ; guérisseuse, empoisonneuse, enchanteresse
TALENT(S) : phytokinésie / contrôle des toxines--par le toucher / superphysionomie / vérité oculaire
FACTION : neutre - fille d'un ancien Sénéchal du Royaume
OCCUPATION : ma petite entreprise ne connaît pas la crise ; herboriste - fleuriste - fabricante de cosmétiques - produit des substances divines (propriétaire d'Emerald Garden & Eire's Breath & l’Élixir)
GENÈSE : primus - stade 6
TALON(S) D'ACHILLE : la tarte au citron - l'océan - les enfants
JUKEBOX : The Cinematic Orchestra - Arrival of The Birds & Transformation | John Tavener - Funeral Canticle
RUNNING GUN BLUES :

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_povuh8X2zh1wge3a7o7_400
S.K.
la cité des mâles veille sur le quartier des lunes ; elles veulent y faire leur place et doivent y bouffer du bitume ; de peines, de vaines, tenaces, elles brillent d'audace ; s'enflamment, un flegme, qui brûle ; si belles. bien plus qu'au soleil.

unstoppable ). augustin & alcide ECPqAq7
WAY DOWN WE GO
oh Father tell me, do we get what we deserve? oh we get what we deserve. cause they will run you down 'til the dark. yes and they will run you down 'til you fall and they will run you down, down 'til you go. yeah so you can't crawl no more, and way down we go.

unstoppable ). augustin & alcide 0uakMpf
ANGER AND TEARS
Is that all that's left us after hating all these years? In a house full of anger and a heart full of tears

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_nx78gfc4ke1t7x9x7o1_250 unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_nx78gfc4ke1t7x9x7o3_250
YOU'VE GOT A FRIEND IN ME
You've got troubles, well I've got 'em too ; there isn't anything I wouldn't do for you. We stick together and we see it through, yeah, you've got a friend in me ღ clais

unstoppable ). augustin & alcide ENRoOzf
WAR OF HEARTS
I can’t sleep 'cause thoughts devour ; thoughts of you consume. Even though I try not to I can't help but want you ღ alecinn

unstoppable ). augustin & alcide Gpo31jW
SOMEBODY ELSE
well you look like yourself but you're somebody else ; only it ain't on the surface. Well you talk like yourself, no, I hear someone else though ; now you're making me nervous ღ swayne

unstoppable ). augustin & alcide AagIcD4
AREN'T YOU TIRED?
I’m off the deep end, watch as I dive in. I’ll never meet the ground ; crash through the surface, where they can’t hurt us. we’re far from the shallow now.

unstoppable ). augustin & alcide DFIEDNB
LET ME COME BACK
Help me out here. All my words are falling short and there's so much I want to say. Please forgive me ღ kearney-killough

unstoppable ). augustin & alcide ZQBULJx unstoppable ). augustin & alcide TvlStJs
LOVE
« quoi, n'as-tu plus besoin de mon torse ? quoi, n'as-tu plus besoin de moi ? lorsque dans la rue tu seras seule sans escorte, dis-moi comment vas-tu faire sans écorce ? quoi, n'as-tu plus besoin de conseils ? quoi, n'as-tu plus besoin de mes règles ? entends, mes forts, je t’aime et te surveille, tu verras comme dehors c’est sans soleil. »


unstoppable ). augustin & alcide Rew4
YOU'RE MY SISTER
You are my sister, we were born so innocent, so full of need. We felt so differently then so similar over the years. The way we laugh, the way we experience pain. So many memories ; but there's nothing left to gain from remembering faces and words that no one else will ever know.

unstoppable ). augustin & alcide 3HlT7iR
CAN'T FORGIVE WON'T FORGET

unstoppable ). augustin & alcide UtoRbPf
JOLINN
I'm begging of you please don't take my man. Please don't take him just because you can ♫

unstoppable ). augustin & alcide Ll8aide
FAMILY PORTRAIT
Can we work it out, can we be a family?

unstoppable ). augustin & alcide KY30rw5l_o
POISON IVY
They used to call me Poison, like I was Poison Ivy. 'Cause I was filled with poison, but blessed with beauty and rage

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_o5s5nvFkND1uuzayro1_500
EMERALD GARDEN


unstoppable ). augustin & alcide 18121710172760050

unstoppable ). augustin & alcide 181107122908775200

unstoppable ). augustin & alcide MGhMSkN




unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Mar 27 Nov - 15:08

unstoppable.

augustin esposito & alcide bellandi & aislinn o’reilly.

I know what it takes to fool this town. I'll do it till the sun goes down and all through the night time. I'll tell you what you wanna hear. Leave my sunglasses on while I shed a tear. It's never the right time. I put my armor on. Show you how strong how I am. I put my armor on. I'll show you that I am unstoppable.


Il ne relève pas la mauvaise plaisanterie. Le Don demeure imperturbable, tout juste distrait par les commentaires de l’homme aux cheveux gris. Sans doute un conseiller. Et de toute évidence, un collègue de longue date.

« Tu trouves pas qu'il fait un peu rouillé ? ». Séant vissé à l’unique siège, l’herboriste remarque le manège de l’associé qui tient son arme. Manoeuvre destinée à lui faire perdre contenance, succession de menaces tout juste déguisées.

« Mmh. C'est parce que tu ne l'utilises pas assez. Vous êtes d’accord avec moi ? ».

Ce ne sont pas les premiers à jouer avec ses nerfs. Ce ne sont pas les premiers à vouloir lui faire comprendre qui sont les véritables maîtres. Et la peur est présente. Ténue mais bien là. Dépassée par la colère et l’assurance qui ne la quitte jamais. Quelles que soient les circonstances.

La divine déglutit, se tord un peu sur sa chaise. Affronte le regard du cinquantenaire venu se rapprocher et s’abstient de répondre. Encore. De quoi lui faire perdre patience ; « Vous avez peut-être besoin d'une démonstration ! Ça vous mettrait un peu de plomb dans la tête. Si vous voyez ce que je veux dire ». Nul besoin d’éclairer sa lanterne. Le canon brûle d’impatience, tout comme les doigts de son propriétaire. Cette fois, elle n’échappera sûrement pas à la balle. Il n’y a plus de garde du corps pour faire barrière. Pourtant, elle demeure convaincue qu’ils ne la traîneront pas jusqu’à la mort...

« Qu’est-ce que vous voulez ? » ; elle siffle entre ses dents, la gorge et les mâchoires serrées. Les mèches couleur cuivré retombent inlassablement sur son visage aux traits tirés. « L’avance sur contrat promise a été honorée ». Si la Nuova Camorra a perdu tout son approvisionnement de Nectar cet été, depuis l’irlandaise a renfloué les stocks comme demandé. « La marchandise a été livrée dans les temps et en quantité attendue » ; elle jette un coup d’oeil appuyé à la plante verte qui provient de sa boutique. Il faut être imaginatif quand il s’agit de faire transporter des drogues, qu’elles soient ou non divines. Depuis le temps, elle a bien dû fleurir tout Little Italy.

Bien sûr, elle se doute que toute cette mise en scène relève d’un grief beaucoup plus personnel. Un des leurs a fait les frais de leur dernière entrevue après le déclenchement inattendu de son nouveau pouvoir, mais c’était un accident. Ils en avaient convenu depuis. Salvatore n’était pas mort. Et surtout, l’épisode remontait à plus de deux mois maintenant. Alors, pourquoi avoir attendu si longtemps pour amorcer les représailles ?


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

adieu au Dieu aux tambours ; vous, lancinants comptes à rebours ; je m'en vais cueillir des lys en Amsterdam ; à deux, oh Dieu, c'est moins lourd ; rien ne me rendrait plus triste que de rendre l'âme, pour je ne sais quelle immondice et quel infâme. faut-il à l'avance qu'on s'avoue à quelle échéance, on se voue ? je préfère ne rien voir du tout.




toxic friendship:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Augustin Esposito
Augustin Esposito
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Rexicorn
CREDITS : morrigan ♥
FACE : George Clooney
DOLLARS : 5081
SACRIFICES : 1474
PORTRAIT : unstoppable ). augustin & alcide 180812104409911786
ANNEES : 51 ans
CŒUR : tout juste papa d'un petit Beniamín, coeur épris du soleil gaulois
RÉINCARNATION : hermès, messager des dieux, dieu des voyageurs, des commerçants, des voleurs, des menteurs et des prostituées
TALENT(S) : téléportation, clairvoyance, télépathie
FACTION : nuova camorra
OCCUPATION : directeur de la Intesa Sanpaolo Bank ; consigliere de la camorra
GENÈSE : primus de stade cinq (septembre)
TALON(S) D'ACHILLE : la NC, Beniamín, Alan, Sybille
RUNNING GUN BLUES : unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_pogok6tnef1qkvkj0o1_250
This time I'll be different, I promise you,
This time I'll be special, you know I will

unstoppable ). augustin & alcide 190110121341100139
tell me how you're sleeping easy
how you're only thinking of yourself
show me how you justify
telling all your lies like second nature

unstoppable ). augustin & alcide AHkmnca
And through it all she offers me protection
A lot of love and affection
Whether I'm right or wrong

by Aislinn

unstoppable ). augustin & alcide 180929121301431919
by Jojofeels

unstoppable ). augustin & alcide He4jYkBj_o
by morrigan

unstoppable ). augustin & alcide 190305112731932179
by aristos achaion & rexicorn

unstoppable ). augustin & alcide DlVwNrJn_o

unstoppable ). augustin & alcide WlP0eOKL_o

unstoppable ). augustin & alcide LeWI1S7t_o

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_pou2wbdbs61v2g9l8o1_1280
by aura

unstoppable ). augustin & alcide EeeQAgs
by Clemy
unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Jeu 29 Nov - 10:11

unstoppable.

augustin esposito & alcide bellandi & aislinn o’reilly.

I know what it takes to fool this town. I'll do it till the sun goes down and all through the night time. I'll tell you what you wanna hear. Leave my sunglasses on while I shed a tear. It's never the right time. I put my armor on. Show you how strong I am. I put my armor on. I'll show you that I am unstoppable.


Aux mots de Alcide concernant le manque d'utilisation de son arme, Augustin hoche la tête d'un air songeur, apprécie le petit cinéma qu'ils jouent rien que pour les beaux yeux clairs de leur proie du jour. C'est vrai qu'il ne l'utilise pas assez, même si O'Reilly ne sera sûrement pas du même avis, tout comme son garde du corps. Qui, selon leurs dernières infos, s'est fait étriper par la Cala avec toute sa famille, au final. Pas de chance, décidément. Il aurait mieux fait d'y passer le soir d'Eden Manor.

Alcide reprend le flambeau des menaces avec brio, et O'Reilly répond avec tout le mépris d'une lionne acculée. Les mots sont percutants, défendent son honneur avec sincérité, cherchant à savoir la raison de ce traitement de faveur. Augustin tourne la tête, échange un regard avec Alcide avant de se retourner vers leur otage. Il ne la regarde pas, décroche plutôt le chargeur de son pistolet pour le remplacer par un autre qu'il sort de sa poche. Les gestes sont tranquilles, presque flegmatiques, mais cachent une colère froide facilement discernable dans ses yeux. Il n'avait rien contre elle, au départ. Sybille, il était prêt à pardonner, compte tenu du bordel semé par Chaos. Mais Silas ? Silas a failli crever. Et pas de manipulation mentale à blâmer cette fois, juste son imprudence et son insolence.

L'insolence, cela trahit un manque de fermeté. Laissez-leur un peu trop de mou, et les chiens fous commencent à penser qu'ils peuvent vous mordre en toute impunité.

Chargeur plein, canon armé, le sous boss se détache du bureau et avance d'un pas vers la chaise. Plus de sourire sur le visage, rien que de la sévérité. « Le contrat a été honoré, certes, » convient-il pour la forme. « Encore heureux. » Un sourire qui ressemble plus à une grimace venimeuse, avec un soupçon de moquerie dans la voix. Pour qui se prend-elle ? Elle veut une médaille, un bon point, une image ? Ils la paient, et grassement. Il est attendu qu'elle fasse ce qu'ils demandent.

Il s'approche un peu encore, sur le côté, passe le bras sur le dossier de la chaise. Pose le canon dans le creux de son cou gracile, abaisse le chien dans un clic satisfaisant. Les mots s'échappent près de l'oreille de l'herboriste, d'un ton roucoulant. « Vous savez très bien pourquoi vous êtes là. Salvatore, ça vous dit quelque chose ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Sam 1 Déc - 22:02


When I was just a baby My Mama told me, “Son
Always be a good boy Don't ever play with guns”

Professionnel, Augustin répond à la réplique insulaire. Ils sont deux à présents, penchés sur la fournisseuse, l'empoisonneuse. Elle ne perd pas la face et désigne sa voisine la plante. C'est vrai c'est vrai. Promesse honorée. Et avec toutes ces merdes vertes, Little Italy finira un jour par mourir d'hyperoxie.

Le canon est logé comme il faut, là où les poils se hérissent d'effroi, là où la vie s'arrête en une balle. La mise en scène de son acolyte plaît à Alcide. Quatre étoiles. S'ils avaient un peu d'humour, ils pourraient jouer à la roulette russe. Mais elle n'a rien à avouer. Juste à payer. « Notre ami vous salue, trouve-t-il bon de préciser. Le don appose sa main droite sur son coeur. Malgré leur altercation, il doit admettre que Silas y tient une grande place. Notre ami que vous avez drôlement traité... »

Il observe ses traits tirés, le canon prêt à cracher, et esquisse un sourire. « Vous êtes maligne. Vous comprenez que nous exigeons réparations. » Et il hoche la tête en direction d'Augustin, fait glisser son regard sur l'assise de la chaise. Tout le monde vous le dira : rien de tel qu'une balle dans la jambe pour presser la parole.




Revenir en haut Aller en bas
Augustin Esposito
Augustin Esposito
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Rexicorn
CREDITS : morrigan ♥
FACE : George Clooney
DOLLARS : 5081
SACRIFICES : 1474
PORTRAIT : unstoppable ). augustin & alcide 180812104409911786
ANNEES : 51 ans
CŒUR : tout juste papa d'un petit Beniamín, coeur épris du soleil gaulois
RÉINCARNATION : hermès, messager des dieux, dieu des voyageurs, des commerçants, des voleurs, des menteurs et des prostituées
TALENT(S) : téléportation, clairvoyance, télépathie
FACTION : nuova camorra
OCCUPATION : directeur de la Intesa Sanpaolo Bank ; consigliere de la camorra
GENÈSE : primus de stade cinq (septembre)
TALON(S) D'ACHILLE : la NC, Beniamín, Alan, Sybille
RUNNING GUN BLUES : unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_pogok6tnef1qkvkj0o1_250
This time I'll be different, I promise you,
This time I'll be special, you know I will

unstoppable ). augustin & alcide 190110121341100139
tell me how you're sleeping easy
how you're only thinking of yourself
show me how you justify
telling all your lies like second nature

unstoppable ). augustin & alcide AHkmnca
And through it all she offers me protection
A lot of love and affection
Whether I'm right or wrong

by Aislinn

unstoppable ). augustin & alcide 180929121301431919
by Jojofeels

unstoppable ). augustin & alcide He4jYkBj_o
by morrigan

unstoppable ). augustin & alcide 190305112731932179
by aristos achaion & rexicorn

unstoppable ). augustin & alcide DlVwNrJn_o

unstoppable ). augustin & alcide WlP0eOKL_o

unstoppable ). augustin & alcide LeWI1S7t_o

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_pou2wbdbs61v2g9l8o1_1280
by aura

unstoppable ). augustin & alcide EeeQAgs
by Clemy
unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Dim 2 Déc - 12:15

unstoppable.

augustin esposito & alcide bellandi & aislinn o’reilly.

I know what it takes to fool this town. I'll do it till the sun goes down and all through the night time. I'll tell you what you wanna hear. Leave my sunglasses on while I shed a tear. It's never the right time. I put my armor on. Show you how strong I am. I put my armor on. I'll show you that I am unstoppable.


Silas. Il le revoit, Silas, plein d'entrain, l'ambition dévorante et un avenir brillant tracé devant lui. Silas qui tenait son rôle d'une main de fer, qui jouait parfois avec le feu et qu'Augustin se devait de contrarier par moments. Pour son bien. Pour nourrir l'envie d'en faire toujours plus. Et parce qu'il méritait le meilleur. Pas de se faire empoisonner, surtout pas par O'Reilly. Ce n'est pas le genre de chose qu'on s'avoue, dans leur milieu, mais Gus a eu une peur bleue de le voir y passer.

Si ça avait été n'importe quel soldat de la NC, peut-être qu'ils auraient laissé pisser, que l'histoire se serait noyée sous le flot d'emmerdes qu'ils ont eu à affronter entre-temps. Mais là c'est Silas, et autant Alcide que Augustin ne pouvaient l'oublier.

Alcide laisse le message passer auprès d'O'Reilly de la plus simple et la plus efficace des façons. Le boss trouve le regard de Augustin et hoche la tête. Pas besoin de traduction, ils se comprennent. Le banquier écarte le canon du cou de leur captive et se redresse, la laisse respirer, la laisse croire pendant trois secondes qu'ils se rétractent.

Avant de pointer le bout de son Walther sur la cuisse gauche de leur fournisseuse et d'appuyer sur la détente. La détonation est assourdissante, déchire l'air de cette pièce trop petite. La balle est à blanc mais la douleur sera réelle, tout autant que la panique provoquée. Rancunier, il espère qu'elle se fasse dessus, histoire qu'elle comprenne à quel point elle a merdé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aislinn O'Reilly
Aislinn O'Reilly
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : honey.moon ou vb ou le chat
CREDITS : chrysalis (avatar), luca (aes profil), rage (gif sign), adrien gallo (sign), gainsbourg, bashung (profil)
FACE : jessica chastain
DOLLARS : 1184
SACRIFICES : 2490
PORTRAIT : unstoppable ). augustin & alcide 9vSLZJ8
ANNEES : 41
CŒUR : la raison vacille et tangue, elle est prête à chavirer
RÉINCARNATION : airmed, déesse irlandaise des plantes médicinales ; guérisseuse, empoisonneuse, enchanteresse
TALENT(S) : phytokinésie / contrôle des toxines--par le toucher / superphysionomie / vérité oculaire
FACTION : neutre - fille d'un ancien Sénéchal du Royaume
OCCUPATION : ma petite entreprise ne connaît pas la crise ; herboriste - fleuriste - fabricante de cosmétiques - produit des substances divines (propriétaire d'Emerald Garden & Eire's Breath & l’Élixir)
GENÈSE : primus - stade 6
TALON(S) D'ACHILLE : la tarte au citron - l'océan - les enfants
JUKEBOX : The Cinematic Orchestra - Arrival of The Birds & Transformation | John Tavener - Funeral Canticle
RUNNING GUN BLUES :

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_povuh8X2zh1wge3a7o7_400
S.K.
la cité des mâles veille sur le quartier des lunes ; elles veulent y faire leur place et doivent y bouffer du bitume ; de peines, de vaines, tenaces, elles brillent d'audace ; s'enflamment, un flegme, qui brûle ; si belles. bien plus qu'au soleil.

unstoppable ). augustin & alcide ECPqAq7
WAY DOWN WE GO
oh Father tell me, do we get what we deserve? oh we get what we deserve. cause they will run you down 'til the dark. yes and they will run you down 'til you fall and they will run you down, down 'til you go. yeah so you can't crawl no more, and way down we go.

unstoppable ). augustin & alcide 0uakMpf
ANGER AND TEARS
Is that all that's left us after hating all these years? In a house full of anger and a heart full of tears

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_nx78gfc4ke1t7x9x7o1_250 unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_nx78gfc4ke1t7x9x7o3_250
YOU'VE GOT A FRIEND IN ME
You've got troubles, well I've got 'em too ; there isn't anything I wouldn't do for you. We stick together and we see it through, yeah, you've got a friend in me ღ clais

unstoppable ). augustin & alcide ENRoOzf
WAR OF HEARTS
I can’t sleep 'cause thoughts devour ; thoughts of you consume. Even though I try not to I can't help but want you ღ alecinn

unstoppable ). augustin & alcide Gpo31jW
SOMEBODY ELSE
well you look like yourself but you're somebody else ; only it ain't on the surface. Well you talk like yourself, no, I hear someone else though ; now you're making me nervous ღ swayne

unstoppable ). augustin & alcide AagIcD4
AREN'T YOU TIRED?
I’m off the deep end, watch as I dive in. I’ll never meet the ground ; crash through the surface, where they can’t hurt us. we’re far from the shallow now.

unstoppable ). augustin & alcide DFIEDNB
LET ME COME BACK
Help me out here. All my words are falling short and there's so much I want to say. Please forgive me ღ kearney-killough

unstoppable ). augustin & alcide ZQBULJx unstoppable ). augustin & alcide TvlStJs
LOVE
« quoi, n'as-tu plus besoin de mon torse ? quoi, n'as-tu plus besoin de moi ? lorsque dans la rue tu seras seule sans escorte, dis-moi comment vas-tu faire sans écorce ? quoi, n'as-tu plus besoin de conseils ? quoi, n'as-tu plus besoin de mes règles ? entends, mes forts, je t’aime et te surveille, tu verras comme dehors c’est sans soleil. »


unstoppable ). augustin & alcide Rew4
YOU'RE MY SISTER
You are my sister, we were born so innocent, so full of need. We felt so differently then so similar over the years. The way we laugh, the way we experience pain. So many memories ; but there's nothing left to gain from remembering faces and words that no one else will ever know.

unstoppable ). augustin & alcide 3HlT7iR
CAN'T FORGIVE WON'T FORGET

unstoppable ). augustin & alcide UtoRbPf
JOLINN
I'm begging of you please don't take my man. Please don't take him just because you can ♫

unstoppable ). augustin & alcide Ll8aide
FAMILY PORTRAIT
Can we work it out, can we be a family?

unstoppable ). augustin & alcide KY30rw5l_o
POISON IVY
They used to call me Poison, like I was Poison Ivy. 'Cause I was filled with poison, but blessed with beauty and rage

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_o5s5nvFkND1uuzayro1_500
EMERALD GARDEN


unstoppable ). augustin & alcide 18121710172760050

unstoppable ). augustin & alcide 181107122908775200

unstoppable ). augustin & alcide MGhMSkN




unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Sam 8 Déc - 13:13

unstoppable.

augustin esposito & alcide bellandi & aislinn o’reilly.

I know what it takes to fool this town. I'll do it till the sun goes down and all through the night time. I'll tell you what you wanna hear. Leave my sunglasses on while I shed a tear. It's never the right time. I put my armor on. Show you how strong how I am. I put my armor on. I'll show you that I am unstoppable.


« Le contrat a été honoré, certes. Encore heureux ». Bien plus que de mépris, c’est de courroux qu’est teinté le timbre du gradé menaçant. Et l’herboriste soutient son regard, toujours, bien que la peur caresse à présent son échine. Frissons qu'elle réprime, inlassablement ; il suffit d'une seconde au banquier pour perdre son sang froid et presser la détente. « Vous savez très bien pourquoi vous êtes là ». Et il s’approche avec outrecuidance, s’amuse de l’effet qu’il produit. La bouche du canon embrassant désormais sa gorge, la divine se retient même de respirer. « Salvatore, ça vous dit quelque chose ? » Et il n'y a plus de doute. Celui qu'elle prenait pour un larbin du Don semble avoir davantage d'importance aux yeux des deux lascars. Un être cher, peut-être ?

« Notre ami vous salue. Notre ami que vous avez drôlement traité... ». La voix de Bellandi s’élève et glace davantage l’atmosphère. Elle comprend qu’il n’y a plus d’affaires. Que la vengeance passe avant tout le reste. Et que d’ici quelques instants, tout sera peut-être terminé pour elle. « Vous êtes maligne », et lui devine qu’elle anticipe avec brio. « Vous comprenez que nous exigeons réparations ».

A ces mots, le regard de l’herboriste se fait plus noir que l’ébène. Elle ne suppliera pas. Qu’importe la douleur s’il faut en passer par là, elle hurlera peut-être. Ce n’est pas la fin qu’elle espérait, mais peut-être bien celle qu’elle mérite. Et le repos - qui ne sera pas éternel, est une option alléchante pour celle qui a trop vécu en l’espace d’une vie, et de quelques semaines.

« Comme vous voudrez ». Prête à abandonner, à affronter l’inévitable, elle estime qu’elle n’a pas d’excuses à présenter. Pressent qu’ils ne s’en contenteraient pas de toute façon, et refuse de leur accorder ce qu’ils brûlent d’envie de posséder après ce traitement intolérable.
Attentive, elle suit l’oeillade expressive du Don glissant de son cou à sa jambe, et les secondes qui suivent durent une éternité.  

Son coeur bat la chamade. Son crâne est un étau et son esprit un espace clos où les pensées ne veulent plus circuler. Et le manège d’Esposito prend fin avec l’instant tant redouté.

Torture. La détonation accompagne le baiser brûlant du canon sur sa cuisse. Douleur réelle alors qu’il n’y a pas eu de balle, la brûlure s’étend sur le derme à mesure que le denim s’incruste dans la chair. Les cris sourds s’échappent des lèvres qui peinent à rester closes. Et tandis que les orbes s’attardent sur les résidus de poudre, les ongles s’enfoncent jusqu’au sang dans les mains enchaînées, vain espoir de dévier le mal que le bas du corps doit supporter.


C’est fou comme l’être se défend quand il estime qu’il n’a plus rien à perdre. Et c’est alors que sans contrôle, le pouvoir se déverse. Crépitant comme la colère qui gangrène ses entrailles, et réveille par réflexe la plante verte disposée sur la table.

Chlorophytum inoffensif devient le cauchemar des deux hommes. Épuisant la divine déjà bien mal en point, le feuillage s’amplifie à toute vitesse et les branchages s’élèvent jusqu’à toucher le plafond de la pièce. Mue en lianes épaisses, la verdure menace explicitement le Don et s’empare du canon du banquier. Pourquoi pas les tuer ? Il suffirait d’une seule seconde pour qu’ils aient le temps de répliquer. Et sans savoir où elle se trouve, elle ne sortirait pas d’ici vivante.  

Tandis qu’elle se concentre sans être certaine d’atteindre son but, les serpents se résorbent et perdent leur vigueur pour s’affaler au sol. Il lui faut toutes les peines du monde pour faire cesser l’attaque aussi brusquement qu’elle a commencé.


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

adieu au Dieu aux tambours ; vous, lancinants comptes à rebours ; je m'en vais cueillir des lys en Amsterdam ; à deux, oh Dieu, c'est moins lourd ; rien ne me rendrait plus triste que de rendre l'âme, pour je ne sais quelle immondice et quel infâme. faut-il à l'avance qu'on s'avoue à quelle échéance, on se voue ? je préfère ne rien voir du tout.




toxic friendship:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Sam 8 Déc - 15:48


We're out of control
No we'll never play any kind of role

Oeil noir. Ce qu'on voudra, c'est tout ce qu'on attendait. Le tir à bout portant retentit et les lèvres d'Alcide s'étirent en un franc sourire. La détonation résonne encore entre les murs gris lorsque O'Reilly s'agite. La douleur se lit instantanément sur son visage. Une douleur fumante et assourdissante. Une douleur dont elle est l'unique responsable. C'est son insolence qui a pressé la détente.

Trop content de la voir grimacer et suffoquer, Alcide ne prête pas attention à Augustin ou au reste du mobilier. Y a rien dans cette cave. Rien qui puisse lui venir en aide. Rien ni personne. Elle peut être sûre d'une seule chose : les ritals ne joueraient jamais en dehors de leur petite patrie.

Et la plante soudain grandit. Monstrueuse, elle doit se cambrer lorsqu'elle atteint le plafond. Elle subtilise l'arme à feu, s'avance et tutoie Alcide qui recule contre un mur. Couard, surpris et furieux, il s'éloigne de la table et de l'empoisonneuse. Si la plante poursuit sa croissance, elle occupera bientôt tout la pièce. Et si elle peut se saisir du Walther, alors elle peut défaire les chaînes et déjouer la serrure de la pièce.

L'idée de crever comme un rat, écrasé par les lianes, l'enjoint à reprendre ses esprits. Il cherche son arme à sa ceinture mais ne le trouve pas. « Putain ! » Il aurait flingué O'Reilly sans cérémonie. Elle les a bien eus. Mais la plante se calme alors, s'endort, ne se relève pas. L'arme gît encore entre ses bras verts.

Dos au mur, il s'énerve. Il s'énerve parce qu'il a eu les pétoches devant Augustin. Rater le cinquième trou au golf, c'est moins honteux que de perdre ses repères devant une plante en pot. Il se tourne vers le sous boss et aboie sans amitié. « Récupère-le ! » On ne peut pas laisser un flingue entre ses mains. Et à l'adresse de la marionnettiste : « Fini de jouer. »



Revenir en haut Aller en bas
Augustin Esposito
Augustin Esposito
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Rexicorn
CREDITS : morrigan ♥
FACE : George Clooney
DOLLARS : 5081
SACRIFICES : 1474
PORTRAIT : unstoppable ). augustin & alcide 180812104409911786
ANNEES : 51 ans
CŒUR : tout juste papa d'un petit Beniamín, coeur épris du soleil gaulois
RÉINCARNATION : hermès, messager des dieux, dieu des voyageurs, des commerçants, des voleurs, des menteurs et des prostituées
TALENT(S) : téléportation, clairvoyance, télépathie
FACTION : nuova camorra
OCCUPATION : directeur de la Intesa Sanpaolo Bank ; consigliere de la camorra
GENÈSE : primus de stade cinq (septembre)
TALON(S) D'ACHILLE : la NC, Beniamín, Alan, Sybille
RUNNING GUN BLUES : unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_pogok6tnef1qkvkj0o1_250
This time I'll be different, I promise you,
This time I'll be special, you know I will

unstoppable ). augustin & alcide 190110121341100139
tell me how you're sleeping easy
how you're only thinking of yourself
show me how you justify
telling all your lies like second nature

unstoppable ). augustin & alcide AHkmnca
And through it all she offers me protection
A lot of love and affection
Whether I'm right or wrong

by Aislinn

unstoppable ). augustin & alcide 180929121301431919
by Jojofeels

unstoppable ). augustin & alcide He4jYkBj_o
by morrigan

unstoppable ). augustin & alcide 190305112731932179
by aristos achaion & rexicorn

unstoppable ). augustin & alcide DlVwNrJn_o

unstoppable ). augustin & alcide WlP0eOKL_o

unstoppable ). augustin & alcide LeWI1S7t_o

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_pou2wbdbs61v2g9l8o1_1280
by aura

unstoppable ). augustin & alcide EeeQAgs
by Clemy
unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Sam 8 Déc - 18:11

unstoppable.

augustin esposito & alcide bellandi & aislinn o’reilly.

I know what it takes to fool this town. I'll do it till the sun goes down and all through the night time. I'll tell you what you wanna hear. Leave my sunglasses on while I shed a tear. It's never the right time. I put my armor on. Show you how strong I am. I put my armor on. I'll show you that I am unstoppable.


Divine, à l’aura luisante, tout comme eux. Le poison coule dans ses veines, ça ils le savent trop bien maintenant, mais ils n’étaient pas prêts à ce qui se joue sous leurs yeux. La plante qui grandit, s’élève, remplit la pièce et s’agite contre eux avec une agressivité non maîtrisée. L’arme lui est arrachée des mains et Augustin recule par réflexe, évite les lianes qu’il imagine aisément venir lui enserrer le cou. Surpris, il ne peut que s’écarter, le cerveau pris de court relâche les défenses et ce sont les émotions des humains qui l’envahissent. La panique de Alcide qui jure derrière lui, et celle plus intense, mêlée à la colère incontrôlée d’O’Reilly qu’il sent diffusée jusqu’au creux de ces branches qui tutoient le plafond. Reculé contre la table, Augustin ne bouge pas, tente de focaliser ce nouveau don sur la rousse sans céder à l’envie pressante de se téléporter loin d’ici et de cette maudite plante tueuse.

Qui s’arrête. Sous la volonté de leur prisonnière, qui visiblement a bien plus de ressources qu’ils ne le pensaient. Et bien plus de jugeote, s’il en croit ses pensées qui lui parviennent dans le désordre mais ne laissent pas de place au doute : elle ne dérapera plus. Pas s’ils s’en tiennent à ce qu’ils ont prévu.

Il y a une seconde de silence, où tout le monde reprend son souffle, puis Alcide braille à son adresse. Sa fureur est palpable, la tension dans la pièce est à couper au couteau. Augustin cligne des yeux, ne bronche pas et tend la main pour récupérer son arme. Pression sur le levier, le chargeur de balles à blanc s’écrase sur le sol devant les pieds de O’Reilly. Le cœur battant encore la chamade, le banquier récupère son précédent chargeur et l’insère dans la crosse, avant d’armer le pistolet de nouveau. Il ne le pointe pas sur elle cette fois. Elle a compris. Et elle a compris qu’Alcide ne lui ferait plus de cadeau. La foudre pourrait lui tomber sur la tête, et franchement, même Augustin ne voudrait pas être là pour voir ça.

Tout est allé si vite, et il sait qu’en une seconde une des branches pourrait venir l’étouffer. Il laisse la barrière de son esprit grande ouverte, alerte à toute agitation du côté de leur fournisseuse, ignore la migraine qui commence à lui prendre le front. L’arme est au poing, passive, simplement là pour rappeler qu’un nouveau numéro de sa part pourrait être le dernier. Il ne se tourne pas vers Alcide, ne veut pas croiser son regard chargé de colère, mais ces pensées lui sont adressées : Elle ne bougera plus contre nous. On la tient. Sous-entendu : garde ton calme. Mais il n’irait pas dire ça à son boss, même s’il l’a battu au golf la semaine passée.

« L’exclusivité, » annonce-t-il sans plus de cérémonie. « C’est notre prix. » Il observe O’Reilly sans ciller, le visage sérieux n’affichant plus de mépris ni de moquerie. Ce sont des affaires, maintenant. C’est comme négocier un nouveau contrat. « L’exclusivité pour la Camorra, » précise-t-il, avant de rajouter, sans grande conviction « ...et ses associés. » Associations qui peuvent être appelées à changer. Qui sait. Ils négocient pour eux, tout d’abord.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aislinn O'Reilly
Aislinn O'Reilly
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : honey.moon ou vb ou le chat
CREDITS : chrysalis (avatar), luca (aes profil), rage (gif sign), adrien gallo (sign), gainsbourg, bashung (profil)
FACE : jessica chastain
DOLLARS : 1184
SACRIFICES : 2490
PORTRAIT : unstoppable ). augustin & alcide 9vSLZJ8
ANNEES : 41
CŒUR : la raison vacille et tangue, elle est prête à chavirer
RÉINCARNATION : airmed, déesse irlandaise des plantes médicinales ; guérisseuse, empoisonneuse, enchanteresse
TALENT(S) : phytokinésie / contrôle des toxines--par le toucher / superphysionomie / vérité oculaire
FACTION : neutre - fille d'un ancien Sénéchal du Royaume
OCCUPATION : ma petite entreprise ne connaît pas la crise ; herboriste - fleuriste - fabricante de cosmétiques - produit des substances divines (propriétaire d'Emerald Garden & Eire's Breath & l’Élixir)
GENÈSE : primus - stade 6
TALON(S) D'ACHILLE : la tarte au citron - l'océan - les enfants
JUKEBOX : The Cinematic Orchestra - Arrival of The Birds & Transformation | John Tavener - Funeral Canticle
RUNNING GUN BLUES :

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_povuh8X2zh1wge3a7o7_400
S.K.
la cité des mâles veille sur le quartier des lunes ; elles veulent y faire leur place et doivent y bouffer du bitume ; de peines, de vaines, tenaces, elles brillent d'audace ; s'enflamment, un flegme, qui brûle ; si belles. bien plus qu'au soleil.

unstoppable ). augustin & alcide ECPqAq7
WAY DOWN WE GO
oh Father tell me, do we get what we deserve? oh we get what we deserve. cause they will run you down 'til the dark. yes and they will run you down 'til you fall and they will run you down, down 'til you go. yeah so you can't crawl no more, and way down we go.

unstoppable ). augustin & alcide 0uakMpf
ANGER AND TEARS
Is that all that's left us after hating all these years? In a house full of anger and a heart full of tears

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_nx78gfc4ke1t7x9x7o1_250 unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_nx78gfc4ke1t7x9x7o3_250
YOU'VE GOT A FRIEND IN ME
You've got troubles, well I've got 'em too ; there isn't anything I wouldn't do for you. We stick together and we see it through, yeah, you've got a friend in me ღ clais

unstoppable ). augustin & alcide ENRoOzf
WAR OF HEARTS
I can’t sleep 'cause thoughts devour ; thoughts of you consume. Even though I try not to I can't help but want you ღ alecinn

unstoppable ). augustin & alcide Gpo31jW
SOMEBODY ELSE
well you look like yourself but you're somebody else ; only it ain't on the surface. Well you talk like yourself, no, I hear someone else though ; now you're making me nervous ღ swayne

unstoppable ). augustin & alcide AagIcD4
AREN'T YOU TIRED?
I’m off the deep end, watch as I dive in. I’ll never meet the ground ; crash through the surface, where they can’t hurt us. we’re far from the shallow now.

unstoppable ). augustin & alcide DFIEDNB
LET ME COME BACK
Help me out here. All my words are falling short and there's so much I want to say. Please forgive me ღ kearney-killough

unstoppable ). augustin & alcide ZQBULJx unstoppable ). augustin & alcide TvlStJs
LOVE
« quoi, n'as-tu plus besoin de mon torse ? quoi, n'as-tu plus besoin de moi ? lorsque dans la rue tu seras seule sans escorte, dis-moi comment vas-tu faire sans écorce ? quoi, n'as-tu plus besoin de conseils ? quoi, n'as-tu plus besoin de mes règles ? entends, mes forts, je t’aime et te surveille, tu verras comme dehors c’est sans soleil. »


unstoppable ). augustin & alcide Rew4
YOU'RE MY SISTER
You are my sister, we were born so innocent, so full of need. We felt so differently then so similar over the years. The way we laugh, the way we experience pain. So many memories ; but there's nothing left to gain from remembering faces and words that no one else will ever know.

unstoppable ). augustin & alcide 3HlT7iR
CAN'T FORGIVE WON'T FORGET

unstoppable ). augustin & alcide UtoRbPf
JOLINN
I'm begging of you please don't take my man. Please don't take him just because you can ♫

unstoppable ). augustin & alcide Ll8aide
FAMILY PORTRAIT
Can we work it out, can we be a family?

unstoppable ). augustin & alcide KY30rw5l_o
POISON IVY
They used to call me Poison, like I was Poison Ivy. 'Cause I was filled with poison, but blessed with beauty and rage

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_o5s5nvFkND1uuzayro1_500
EMERALD GARDEN


unstoppable ). augustin & alcide 18121710172760050

unstoppable ). augustin & alcide 181107122908775200

unstoppable ). augustin & alcide MGhMSkN




unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Lun 10 Déc - 23:04

unstoppable.

augustin esposito & alcide bellandi & aislinn o’reilly.

I know what it takes to fool this town. I'll do it till the sun goes down and all through the night time. I'll tell you what you wanna hear. Leave my sunglasses on while I shed a tear. It's never the right time. I put my armor on. Show you how strong how I am. I put my armor on. I'll show you that I am unstoppable.


Les mains liées dans le dos, l’ichor teintant le blanc des gants immaculés, la déesse voit son corps basculer vers l’avant. Sujette à l’épuisement, elle ne détecte pas la peur sur le visage du Don mais demeure suffisamment alerte pour noter que sa voix tremble. Le chef tombe lourdement sur sa poitrine tandis que l’ordre est braillé.

« Fini de jouer ». La sueur au creux des hanches, dégoulinant des tempes, la divine se met à frissonner. Elle perd connaissance, à intervalles réguliers, micro-coupures que son minois baissé ne laisse paraître aux malfaiteurs. A ses pieds, le chargeur de l’arme rejoint les lianes affalées, et la crosse du pistolet est cette fois garnie de balles.

Sans le voir, elle sent pourtant le canon braqué de nouveau sur elle et sa morsure échauffe un peu plus l’épiderme. Le silence qui s’ensuit est une éternité durant laquelle elle pourrait voir sa vie défiler. Il n’y a pourtant qu’un visage, imprégné dans le crâne jusqu’à son dernier souffle. Portrait de balafres, marteau du coeur brisé, souvenir indélébile qu’elle voudrait gommer pour ne plus souffrir. Car c’est peut-être pire que la douleur sur sa cuisse. Pire que ses orbes glacées refermées pour toujours dans cet endroit maudit.


« L’exclusivité ». La voix du banquier s’élève dans la pièce et perturbe l’esprit embrumé. « C’est notre prix ». Elle peine à relever la tête. Rêve de se mettre à ricaner mais n’en a pas la force. « L’exclusivité pour la Camorra...et ses associés ». Et le lascar insiste. Calavera s’impose en qualité de partenaire. Calavera qui réveille un courroux endormi. S’associe à celui qui l’anime. Un hybris qui fulmine. A l’égard de ces hommes qui ont fait de sa vie un enfer. Qui n’ont que faire de détruire par centaines les âmes innocentes qui gravitent autour d’eux. Qui par malchance croisent un jour leur chemin et payent un prix trop grand pour leurs épaules fluettes. A l’égard de ces hommes qui ont fait d’elle une des leurs, par la négoce et les affaires, la trahison et le mensonge. Les malheurs et la mort, qu’elle sème sur son passage.

« Non ». Et l’hybris veut la leur. Là, tout de suite, dans cette cave étouffante et humide. Rancune qui réclame, vengeance qui trépigne.
Reptiles au sol s’animent.
S’immobilisent.
Calavera revient.
Et Torben, puis Carmen.
Anna, Célestine.
L’explosion d’émotions occasionnée par le toucher divin de Salducci déferle et balaie tout le reste.
Rappelle qu’elle a promis.

Qu’elle a peut-être une chance de ne pas tout détruire. D’être plus qu’un poison qui gangrène ceux qu’elle touche ou approche. Car à l’heure où tout semblait mort, Luca, tu as réveillé l’espoir. Deux fois.

« Pas sans contrepartie ». Murmure à peine audible, et lèvres qui tressaillent. Elle tremble O’Reilly, comme si c’était la fin. De douleur et de rage, de force et de terreur.
De courage.

« L’exclusivité. Pour la Nuova et la Calavera ». Un mot après l’autre. « Plus de marchandises ».  Le discours haché. « Tout à moitié prix ». Prendre le temps de réfléchir. Et de se faire bien comprendre. « En échange. L’immunité pour tous ceux qui se diront sous ma protection. Ni corruption ; ni intimidation ; ni persécution ; ni recrutement ». S’efforcer de soutenir les regards. Cracher les mots qui suivent comme si c’étaient les derniers. « Et la paix à Cornucopia District ».

A prendre ou à laisser. Puisqu’ils la veulent à leurs côtés depuis le premier jour, ils ont tous deux la preuve que toutes les fournisseuses ne se valent pas. Les branchages à leurs pieds, qu’elle présentera en gage de qualité. Car quel autre associé peut se targuer de manipuler les végétaux pour en tirer les meilleures substances ?


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

adieu au Dieu aux tambours ; vous, lancinants comptes à rebours ; je m'en vais cueillir des lys en Amsterdam ; à deux, oh Dieu, c'est moins lourd ; rien ne me rendrait plus triste que de rendre l'âme, pour je ne sais quelle immondice et quel infâme. faut-il à l'avance qu'on s'avoue à quelle échéance, on se voue ? je préfère ne rien voir du tout.




toxic friendship:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Mar 11 Déc - 0:58


It's who we are
Doesn't matter if we've gone too far

Augustin retrouve ses esprits plus vite qu'Alcide. Il en faut bien un pour rattraper l'autre, comme on dit. Leur demande - leur ordre - est simple. Unique. Et O'Reilly doit bien le comprendre. O'Reilly dont le visage n'est plus tout à fait visible. C'est la table qui a droit à tout le spectacle. Dommage.

Alors qu'elle semble se ressaisir - non, elle tressaille seulement - Alcide s'avance. Le nez rivé au sol de lianes endormies et le pas vigilant. Il ne sait que penser et ce que lui communique Augustin ne le satisfait qu'à moitié. Oui, il gardera son calme. D'une parce qu'il a oublié son arme, de deux parce qu'ils en ont besoin vive, de trois parce qu'il a épuisé les dernières parcelles de son imagination très réduite.

L'herboriste refuse leurs termes. Non, pire. Elle les révise. Alcide l'écoute, tend l'oreille, fronce les sourcils. Les phrases se succèdent comme les wagons d'un train dont on ne voit pas la fin. « Vous vous prenez pour qui ? Lennon ? Le Christ ? Il râle bien plus qu'il ne menace. C'est normal qu'elle prêche pour sa paroisse. Et y a des choses sensées dans ses exigences. Des choses qu'ils peuvent lui accorder. Lui garantir. Alcide ignore les noms des protégés mais lui aussi, il a promis. A Annalisa. Il bafouerait sans doute sa parole en balayant son offre. Cela impliquerait que vous nommiez vos... protégés. Fini l'anonymat. Quant à la paix... Mais la paix ne dépend pas de nous. » Il adresse un signe de tête à Augustin, le questionne du fond de l'oeil. Il pense à l'avantage monétaire. Ça te convient aussi ? Un regard et ils seront fixés.



Revenir en haut Aller en bas
Augustin Esposito
Augustin Esposito
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Rexicorn
CREDITS : morrigan ♥
FACE : George Clooney
DOLLARS : 5081
SACRIFICES : 1474
PORTRAIT : unstoppable ). augustin & alcide 180812104409911786
ANNEES : 51 ans
CŒUR : tout juste papa d'un petit Beniamín, coeur épris du soleil gaulois
RÉINCARNATION : hermès, messager des dieux, dieu des voyageurs, des commerçants, des voleurs, des menteurs et des prostituées
TALENT(S) : téléportation, clairvoyance, télépathie
FACTION : nuova camorra
OCCUPATION : directeur de la Intesa Sanpaolo Bank ; consigliere de la camorra
GENÈSE : primus de stade cinq (septembre)
TALON(S) D'ACHILLE : la NC, Beniamín, Alan, Sybille
RUNNING GUN BLUES : unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_pogok6tnef1qkvkj0o1_250
This time I'll be different, I promise you,
This time I'll be special, you know I will

unstoppable ). augustin & alcide 190110121341100139
tell me how you're sleeping easy
how you're only thinking of yourself
show me how you justify
telling all your lies like second nature

unstoppable ). augustin & alcide AHkmnca
And through it all she offers me protection
A lot of love and affection
Whether I'm right or wrong

by Aislinn

unstoppable ). augustin & alcide 180929121301431919
by Jojofeels

unstoppable ). augustin & alcide He4jYkBj_o
by morrigan

unstoppable ). augustin & alcide 190305112731932179
by aristos achaion & rexicorn

unstoppable ). augustin & alcide DlVwNrJn_o

unstoppable ). augustin & alcide WlP0eOKL_o

unstoppable ). augustin & alcide LeWI1S7t_o

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_pou2wbdbs61v2g9l8o1_1280
by aura

unstoppable ). augustin & alcide EeeQAgs
by Clemy
unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Ven 14 Déc - 12:43

unstoppable.

augustin esposito & alcide bellandi & aislinn o’reilly.

I know what it takes to fool this town. I'll do it till the sun goes down and all through the night time. I'll tell you what you wanna hear. Leave my sunglasses on while I shed a tear. It's never the right time. I put my armor on. Show you how strong I am. I put my armor on. I'll show you that I am unstoppable.


O'Reilly divague, plus tout à fait là, épuisée par leur petit jeu et son explosion divine - qui leur a fait peur, il faut se le dire. Les mots d'Augustin pourtant la réveillent, et il sent la même colère revenir, toujours présente bien qu'un peu dégonflée. Il y a autre chose aussi, des regrets, de la... culpabilité ? Responsabilité ? Augustin est encore en train de se débattre avec ces concepts lui-même, alors c'est encore moins simple d'y voir clair dans l'esprit d'une autre personne. La mention de la Calavera par contre ne semble pas l'enchanter... Augustin fronce un sourcil, puis l'image de Rawne lui revient en tête. Ah, bien sûr.

Pourtant si les débuts peuvent mettre un froid, les réponses de l'herboriste leur confirment qu'elle marche. A ses conditions, évidemment, mais elle n'est pas en position de négocier le plus important. Elle demande à ce qu'ils laissent certaines personnes tranquilles... Un maigre prix à payer pour récolter un avantage considérable.

Exclusivité. Moitié prix. Encore mieux que ce qu'ils espéraient.

Les bras croisés, appuyé contre la table, Augustin ne peut réprimer un sourire aux railleries de Alcide. Le Christ, elle est bonne. O'Reilly manque certainement de barbe pour y prétendre, mais il lui accordera la bonté qui leur fait sûrement défaut. Il capte le regard du Don, le signe de tête qui l'interroge. Augustin acquiesce brièvement.

« Il va de soi que vous serez protégée également, » ajoute-t-il d'un ton tranquille. La sécurité qu'ils promettent est toute relative. Comme l'a dit Alcide, la paix ne dépend pas que d'eux. Ils sont quatre gangs à se disputer la ville, et depuis l'été il semblerait qu'ils aient de nouveaux ennemis.  Mais ils sont des hommes de parole, et O'Reilly après cet accord deviendra l'un de leurs plus précieux atouts. Ainsi que la cible de potentielles représailles.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aislinn O'Reilly
Aislinn O'Reilly
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : honey.moon ou vb ou le chat
CREDITS : chrysalis (avatar), luca (aes profil), rage (gif sign), adrien gallo (sign), gainsbourg, bashung (profil)
FACE : jessica chastain
DOLLARS : 1184
SACRIFICES : 2490
PORTRAIT : unstoppable ). augustin & alcide 9vSLZJ8
ANNEES : 41
CŒUR : la raison vacille et tangue, elle est prête à chavirer
RÉINCARNATION : airmed, déesse irlandaise des plantes médicinales ; guérisseuse, empoisonneuse, enchanteresse
TALENT(S) : phytokinésie / contrôle des toxines--par le toucher / superphysionomie / vérité oculaire
FACTION : neutre - fille d'un ancien Sénéchal du Royaume
OCCUPATION : ma petite entreprise ne connaît pas la crise ; herboriste - fleuriste - fabricante de cosmétiques - produit des substances divines (propriétaire d'Emerald Garden & Eire's Breath & l’Élixir)
GENÈSE : primus - stade 6
TALON(S) D'ACHILLE : la tarte au citron - l'océan - les enfants
JUKEBOX : The Cinematic Orchestra - Arrival of The Birds & Transformation | John Tavener - Funeral Canticle
RUNNING GUN BLUES :

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_povuh8X2zh1wge3a7o7_400
S.K.
la cité des mâles veille sur le quartier des lunes ; elles veulent y faire leur place et doivent y bouffer du bitume ; de peines, de vaines, tenaces, elles brillent d'audace ; s'enflamment, un flegme, qui brûle ; si belles. bien plus qu'au soleil.

unstoppable ). augustin & alcide ECPqAq7
WAY DOWN WE GO
oh Father tell me, do we get what we deserve? oh we get what we deserve. cause they will run you down 'til the dark. yes and they will run you down 'til you fall and they will run you down, down 'til you go. yeah so you can't crawl no more, and way down we go.

unstoppable ). augustin & alcide 0uakMpf
ANGER AND TEARS
Is that all that's left us after hating all these years? In a house full of anger and a heart full of tears

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_nx78gfc4ke1t7x9x7o1_250 unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_nx78gfc4ke1t7x9x7o3_250
YOU'VE GOT A FRIEND IN ME
You've got troubles, well I've got 'em too ; there isn't anything I wouldn't do for you. We stick together and we see it through, yeah, you've got a friend in me ღ clais

unstoppable ). augustin & alcide ENRoOzf
WAR OF HEARTS
I can’t sleep 'cause thoughts devour ; thoughts of you consume. Even though I try not to I can't help but want you ღ alecinn

unstoppable ). augustin & alcide Gpo31jW
SOMEBODY ELSE
well you look like yourself but you're somebody else ; only it ain't on the surface. Well you talk like yourself, no, I hear someone else though ; now you're making me nervous ღ swayne

unstoppable ). augustin & alcide AagIcD4
AREN'T YOU TIRED?
I’m off the deep end, watch as I dive in. I’ll never meet the ground ; crash through the surface, where they can’t hurt us. we’re far from the shallow now.

unstoppable ). augustin & alcide DFIEDNB
LET ME COME BACK
Help me out here. All my words are falling short and there's so much I want to say. Please forgive me ღ kearney-killough

unstoppable ). augustin & alcide ZQBULJx unstoppable ). augustin & alcide TvlStJs
LOVE
« quoi, n'as-tu plus besoin de mon torse ? quoi, n'as-tu plus besoin de moi ? lorsque dans la rue tu seras seule sans escorte, dis-moi comment vas-tu faire sans écorce ? quoi, n'as-tu plus besoin de conseils ? quoi, n'as-tu plus besoin de mes règles ? entends, mes forts, je t’aime et te surveille, tu verras comme dehors c’est sans soleil. »


unstoppable ). augustin & alcide Rew4
YOU'RE MY SISTER
You are my sister, we were born so innocent, so full of need. We felt so differently then so similar over the years. The way we laugh, the way we experience pain. So many memories ; but there's nothing left to gain from remembering faces and words that no one else will ever know.

unstoppable ). augustin & alcide 3HlT7iR
CAN'T FORGIVE WON'T FORGET

unstoppable ). augustin & alcide UtoRbPf
JOLINN
I'm begging of you please don't take my man. Please don't take him just because you can ♫

unstoppable ). augustin & alcide Ll8aide
FAMILY PORTRAIT
Can we work it out, can we be a family?

unstoppable ). augustin & alcide KY30rw5l_o
POISON IVY
They used to call me Poison, like I was Poison Ivy. 'Cause I was filled with poison, but blessed with beauty and rage

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_o5s5nvFkND1uuzayro1_500
EMERALD GARDEN


unstoppable ). augustin & alcide 18121710172760050

unstoppable ). augustin & alcide 181107122908775200

unstoppable ). augustin & alcide MGhMSkN




unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Sam 15 Déc - 19:59

unstoppable.

augustin esposito & alcide bellandi & aislinn o’reilly.

I know what it takes to fool this town. I'll do it till the sun goes down and all through the night time. I'll tell you what you wanna hear. Leave my sunglasses on while I shed a tear. It's never the right time. I put my armor on. Show you how strong how I am. I put my armor on. I'll show you that I am unstoppable.


« Vous vous prenez pour qui ? Lennon ? Le Christ ? ». Le Don aboie mais il n’y a pas d’agressivité réelle dans le ton de sa voix. Nul besoin de rétorquer qu’elle préfèrerait écouter les Beatles dans son canapé plutôt que d’être là à deux doigts de faire sa prière. Souffle inégal et lippes tremblantes, elle écoute cependant, les réponses à ses doléances. Satisfaisantes pour la plupart, même si ce n’est ni le moment ni l’endroit pour des négociations. Comme elle le leur fera remarquer plus tard.

« Pas de noms ». Et les frissons redoublent de vigueur. La douleur lancinante s'accroît et les forces lui manquent. Elle n’est pas loin de se laisser aller et de s’affaler au sol, entraînant le siège dans sa chute. « Il y aura un code. Vous devrez en informer vos hommes et ceux de la Calavera ». Car il suffit d’une liste pour transformer des protégés en cible. Il lui faudra du temps pour penser le système mais elle n’est pas assez stupide pour s’accorder sur cette proposition.
Ca leur laisse le temps d’y réfléchir, d’en ricaner peut-être. Quant à elle, elle ne reviendra pas sur cette décision là.

« Il va de soi que vous serez protégée également ». Une évidence. Ils ne laisseront pas quelques millions leur passer sous le nez après avoir couru si longtemps pour obtenir ce qu’ils voulaient. « J’exigerai de savoir comment, par qui et quand. Et d’avoir mon mot à dire sur vos méthodes ». Moins de hasard et de pouvoir entre leurs mains tant qu’elle peut en faire la demande. « La Calavera devra se plier à nos accords. Qui seront revus ailleurs qu’ici, et en d’autres circonstances ». La voix s’éraille, s’égare dans les aigus. S’étouffe parfois. « Par écrit. Car vous conviendrez que je ne suis pas en état d’exprimer toutes mes requêtes ici » ; rictus empreint de mépris, puis dernière assurance : « Les tarifs seront révisés en fonction de l’évolution de la marchandise ». L’oeillade fixe sur la plante inanimée, elle poursuit dans un murmure : « Je peux faire encore mieux ». Presqu’une promesse qu’elle leur fait pour diminuer le poids des exigences. « Je demande un mois pour mettre au point notre nouveau contrat. Et que vous me laissiez honorer mes accords en cours avant d’annoncer à mes autres clients qu’ils ne seront pas renouvelés ». Un râle, après ces derniers mots quasiment inaudibles. Avant qu'elle ne soit plus en état de parler ; presqu'à s'évanouir : « Ça ne s’étendra pas au-delà de janvier ».


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

adieu au Dieu aux tambours ; vous, lancinants comptes à rebours ; je m'en vais cueillir des lys en Amsterdam ; à deux, oh Dieu, c'est moins lourd ; rien ne me rendrait plus triste que de rendre l'âme, pour je ne sais quelle immondice et quel infâme. faut-il à l'avance qu'on s'avoue à quelle échéance, on se voue ? je préfère ne rien voir du tout.




toxic friendship:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Dim 16 Déc - 3:06


I'm cruising on your thighs, leave my fingerprints

Des requêtes, toujours des requêtes. Toujours ce souffle pareil à la flamme d'une bougie. Tantôt éteint tantôt erratique. Seul l'incendie encadrant son visage conserve son éclat sous les néons blafards. « Un code ? Quel code ? » Quand on a un doigt sur la gâchette on n'est pas là pour jouer à devine-tête.

Il y a dix minutes, il aurait critiqué le mutisme de O'Reilly. A présent, il lui foutrait bien deux droites comme il faut pour ne plus l'entendre plaider pour sa cause, ces visages de l'ombre. Ces visages qu'elle s'efforce de masquer tandis que le sien illustre la douleur à l'état pur. « Vous nous prenez pour qui, au juste ? Les secrétaires de la Calavera ? »

Elle achève son discours et il s'avance tranquillement. « Mieux, vous dîtes ? Index et majeur viennent embrasser la chair abîmée. Moi je peux faire mal, et gratuitement. En guise de signature de ce nouveau contrat, les doigts joints pressent la plaie sans ménage. Nous ne voulons que le meilleur. »

Regard à Augustin. C'est long, un mois. C'est presque suffisant pour tout revendre et se payer un aller simple pour un autre état. Elle avait aussi dit "un mois", la dernière fois. La fois où les stocks ne se renouvelaient pas. « Vous comprenez que nous émettions des réserves. Des... craintes. Vous le comprenez, n'est-ce pas ? Il relâche la pression parce qu'il se fait la réflexion qu'Augustin ne cautionne peut-être pas ce geste. Il va falloir nous rassurer. Comme elle, il conclut qu'ils se reverront. Aujourd'hui n'est que le premier chapitre de leur nouveau partenariat. Nous discuterons tarifs et protection une fois ce mois écoulé. »



Revenir en haut Aller en bas
Augustin Esposito
Augustin Esposito
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Rexicorn
CREDITS : morrigan ♥
FACE : George Clooney
DOLLARS : 5081
SACRIFICES : 1474
PORTRAIT : unstoppable ). augustin & alcide 180812104409911786
ANNEES : 51 ans
CŒUR : tout juste papa d'un petit Beniamín, coeur épris du soleil gaulois
RÉINCARNATION : hermès, messager des dieux, dieu des voyageurs, des commerçants, des voleurs, des menteurs et des prostituées
TALENT(S) : téléportation, clairvoyance, télépathie
FACTION : nuova camorra
OCCUPATION : directeur de la Intesa Sanpaolo Bank ; consigliere de la camorra
GENÈSE : primus de stade cinq (septembre)
TALON(S) D'ACHILLE : la NC, Beniamín, Alan, Sybille
RUNNING GUN BLUES : unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_pogok6tnef1qkvkj0o1_250
This time I'll be different, I promise you,
This time I'll be special, you know I will

unstoppable ). augustin & alcide 190110121341100139
tell me how you're sleeping easy
how you're only thinking of yourself
show me how you justify
telling all your lies like second nature

unstoppable ). augustin & alcide AHkmnca
And through it all she offers me protection
A lot of love and affection
Whether I'm right or wrong

by Aislinn

unstoppable ). augustin & alcide 180929121301431919
by Jojofeels

unstoppable ). augustin & alcide He4jYkBj_o
by morrigan

unstoppable ). augustin & alcide 190305112731932179
by aristos achaion & rexicorn

unstoppable ). augustin & alcide DlVwNrJn_o

unstoppable ). augustin & alcide WlP0eOKL_o

unstoppable ). augustin & alcide LeWI1S7t_o

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_pou2wbdbs61v2g9l8o1_1280
by aura

unstoppable ). augustin & alcide EeeQAgs
by Clemy
unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Mer 19 Déc - 0:06

unstoppable.

augustin esposito & alcide bellandi & aislinn o’reilly.

I know what it takes to fool this town. I'll do it till the sun goes down and all through the night time. I'll tell you what you wanna hear. Leave my sunglasses on while I shed a tear. It's never the right time. I put my armor on. Show you how strong I am. I put my armor on. I'll show you that I am unstoppable.


A deux doigts de l'évanouissement, O'Reilly continue pourtant d'user de ses dernières forces pour leur balancer des doléances, essayant de tirer son épingle du jeu. Elle concède la défaite, mais son esprit habile sait qu'elle peut se forger un ou deux petits lots de consolation par-ci et par-là. Des personnes à laisser tranquille, un code au lieu d'une liste, avoir des informations sur sa protection (ou plutôt sa surveillance) - tout cela importe peu. Ils diraient oui d'une oreille distraite, ce ne sont que des détails pas vraiment importants.

Alcide s'agace et Augustin l'observe malmener l'herboriste sans ourciller. Ca l'ennuie aussi cette attitude, mais il faut aussi savoir l'admirer. Elle reste digne même au plus bas, et ne lâche pas le morceau bien que la partie soit clairement perdue. Il n'empêche qu'Alcide a raison : alliance ou pas, ils ne sont pas pour autant mexicains. L'accord, c'est avec eux qu'elle le signera.

Il croise le regard du Don, entend ses réserves qu'il partage. Il hoche la tête. Je suis d'accord, c'est trop long. Va pas falloir qu'on la lâche d'une semelle. Il faudra qu'on sache ce qu'elle fait même quand elle va pisser. Il repose les yeux sur O'Reilly qui souffre manifestement, et qui ne va pas tarder à leur crever entre les doigts si ils la poussent à bout. Divine, mais pas immortelle - tout comme eux. « Et nous, » il pointe du doigt Alcide, puis lui même, « nous sommes la Camorra. Pas la Calavera. Souvenez-vous en. »

Il lance un regard inquisiteur à Alcide. On s'arrête là pour ce soir ? Le plan est de la ramener chez elle, en bons princes. Mais peut-être pas dans cet état. Et bien sûr, avec de nouveaux compagnons planqués autour de chez elle, histoire d'être au courant de ses déplacements.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aislinn O'Reilly
Aislinn O'Reilly
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : honey.moon ou vb ou le chat
CREDITS : chrysalis (avatar), luca (aes profil), rage (gif sign), adrien gallo (sign), gainsbourg, bashung (profil)
FACE : jessica chastain
DOLLARS : 1184
SACRIFICES : 2490
PORTRAIT : unstoppable ). augustin & alcide 9vSLZJ8
ANNEES : 41
CŒUR : la raison vacille et tangue, elle est prête à chavirer
RÉINCARNATION : airmed, déesse irlandaise des plantes médicinales ; guérisseuse, empoisonneuse, enchanteresse
TALENT(S) : phytokinésie / contrôle des toxines--par le toucher / superphysionomie / vérité oculaire
FACTION : neutre - fille d'un ancien Sénéchal du Royaume
OCCUPATION : ma petite entreprise ne connaît pas la crise ; herboriste - fleuriste - fabricante de cosmétiques - produit des substances divines (propriétaire d'Emerald Garden & Eire's Breath & l’Élixir)
GENÈSE : primus - stade 6
TALON(S) D'ACHILLE : la tarte au citron - l'océan - les enfants
JUKEBOX : The Cinematic Orchestra - Arrival of The Birds & Transformation | John Tavener - Funeral Canticle
RUNNING GUN BLUES :

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_povuh8X2zh1wge3a7o7_400
S.K.
la cité des mâles veille sur le quartier des lunes ; elles veulent y faire leur place et doivent y bouffer du bitume ; de peines, de vaines, tenaces, elles brillent d'audace ; s'enflamment, un flegme, qui brûle ; si belles. bien plus qu'au soleil.

unstoppable ). augustin & alcide ECPqAq7
WAY DOWN WE GO
oh Father tell me, do we get what we deserve? oh we get what we deserve. cause they will run you down 'til the dark. yes and they will run you down 'til you fall and they will run you down, down 'til you go. yeah so you can't crawl no more, and way down we go.

unstoppable ). augustin & alcide 0uakMpf
ANGER AND TEARS
Is that all that's left us after hating all these years? In a house full of anger and a heart full of tears

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_nx78gfc4ke1t7x9x7o1_250 unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_nx78gfc4ke1t7x9x7o3_250
YOU'VE GOT A FRIEND IN ME
You've got troubles, well I've got 'em too ; there isn't anything I wouldn't do for you. We stick together and we see it through, yeah, you've got a friend in me ღ clais

unstoppable ). augustin & alcide ENRoOzf
WAR OF HEARTS
I can’t sleep 'cause thoughts devour ; thoughts of you consume. Even though I try not to I can't help but want you ღ alecinn

unstoppable ). augustin & alcide Gpo31jW
SOMEBODY ELSE
well you look like yourself but you're somebody else ; only it ain't on the surface. Well you talk like yourself, no, I hear someone else though ; now you're making me nervous ღ swayne

unstoppable ). augustin & alcide AagIcD4
AREN'T YOU TIRED?
I’m off the deep end, watch as I dive in. I’ll never meet the ground ; crash through the surface, where they can’t hurt us. we’re far from the shallow now.

unstoppable ). augustin & alcide DFIEDNB
LET ME COME BACK
Help me out here. All my words are falling short and there's so much I want to say. Please forgive me ღ kearney-killough

unstoppable ). augustin & alcide ZQBULJx unstoppable ). augustin & alcide TvlStJs
LOVE
« quoi, n'as-tu plus besoin de mon torse ? quoi, n'as-tu plus besoin de moi ? lorsque dans la rue tu seras seule sans escorte, dis-moi comment vas-tu faire sans écorce ? quoi, n'as-tu plus besoin de conseils ? quoi, n'as-tu plus besoin de mes règles ? entends, mes forts, je t’aime et te surveille, tu verras comme dehors c’est sans soleil. »


unstoppable ). augustin & alcide Rew4
YOU'RE MY SISTER
You are my sister, we were born so innocent, so full of need. We felt so differently then so similar over the years. The way we laugh, the way we experience pain. So many memories ; but there's nothing left to gain from remembering faces and words that no one else will ever know.

unstoppable ). augustin & alcide 3HlT7iR
CAN'T FORGIVE WON'T FORGET

unstoppable ). augustin & alcide UtoRbPf
JOLINN
I'm begging of you please don't take my man. Please don't take him just because you can ♫

unstoppable ). augustin & alcide Ll8aide
FAMILY PORTRAIT
Can we work it out, can we be a family?

unstoppable ). augustin & alcide KY30rw5l_o
POISON IVY
They used to call me Poison, like I was Poison Ivy. 'Cause I was filled with poison, but blessed with beauty and rage

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_o5s5nvFkND1uuzayro1_500
EMERALD GARDEN


unstoppable ). augustin & alcide 18121710172760050

unstoppable ). augustin & alcide 181107122908775200

unstoppable ). augustin & alcide MGhMSkN




unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Jeu 20 Déc - 20:31

unstoppable.

augustin esposito & alcide bellandi & aislinn o’reilly.

I know what it takes to fool this town. I'll do it till the sun goes down and all through the night time. I'll tell you what you wanna hear. Leave my sunglasses on while I shed a tear. It's never the right time. I put my armor on. Show you how strong how I am. I put my armor on. I'll show you that I am unstoppable.


Exercice difficile, mais loin d’être impossible pour celle qui a appris à tenir tête au plus insensible et au plus dur des êtres. Une pensée furtive à l’égard du géniteur, la divine embrasse la douleur qui serpente sous sa peau ; le Don peut bien y glisser sa main toute entière, elle ne ploiera pas le genou.

Le hurlement retentit dans la pièce. Sourd, sauvage, c’est la déesse qui s’éveille sous la carne et s’indigne de rage ; les mâchoires comprimées, le regard meurtrier à l’adresse du lascar, elle souffle sa peine et les muscles bandés font paraître les veines où circule l’incendie. Deux faces d’une même pièce, ravagées par l’hybris, l’immortelle et l’humaine se font alors une promesse ; le pacte d’une revanche certaine, par la ruse ou le sang ; et l’assurance qu’elles obtiendront d'une manière ou d'une autre ce qu’elles veulent.

« Peu importe », expulse-t-elle entre deux respirations sifflantes et violemment suspendues ; « L’accord ne tient pas s’ils ne suivent pas les règles ». Et c’est le plus difficile à lui accorder dans tout ce qu’elle demande. Elle en a parfaitement conscience, mais sans cet aspect capital, ce contrat n’a aucun intérêt. Un seul clan marchant dans cet arrangement, ce n’est pas suffisant. Et il n’y pas de meilleur temps que celui de la guerre et des alliances qui se forment pour tirer son épingle du jeu.
Qu’ils charment Costilla comme ils voudront pour s’assurer d’obtenir ce qu’ils souhaitent ; ce n’est pas son problème.

« Je ne plaisante pas », croit-elle bon d’ajouter en relevant les yeux. Et le voile qui s’étend devant eux est de plus en plus fourbe ; accompagnant les multiples vertiges et gâchant sa vision qui se trouble. « Vous pouvez en finir si ça ne vous convient pas » ; et le plus sérieusement du monde, elle dodeline de la tête en direction du Walther. Tout ou rien, l’hybris la pousse dans l’extrême, et l’herboriste n’a plus rien à perdre.
S’ils n’y croient pas, et la forcent à jouer leur propre jeu sans accepter ses contraintes, alors il sera toujours temps d’en finir elle-même.  


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

adieu au Dieu aux tambours ; vous, lancinants comptes à rebours ; je m'en vais cueillir des lys en Amsterdam ; à deux, oh Dieu, c'est moins lourd ; rien ne me rendrait plus triste que de rendre l'âme, pour je ne sais quelle immondice et quel infâme. faut-il à l'avance qu'on s'avoue à quelle échéance, on se voue ? je préfère ne rien voir du tout.




toxic friendship:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Dim 23 Déc - 21:48


WE WILL MEET AGAIN

Cri bestial. Leurs regards se croisent mais celui d'Alcide n'est pas enragé, seulement observateur. Spectateur de la douleur - de son oeuvre. Augustin a tôt fait de répliquer à la condition de la fournisseuse et Alcide le suit dans son raisonnement : ne jouons pas de rôle autre que le nôtre.

« Nous vous prenons au sérieux, la rassure-t-il platement, un index rouge contre sa nuque pâle. Alcide est aussi tactile que salopard. …Parce que nous tenons à vous. Nous n'allons rien finir aujourd'hui. » Aucune moquerie dans le timbre. Autant jouer cartes sur table cette fois-ci. O'Reilly et ses dons sont indispensables à leur économie souterraine.

Il tourne comme un lion, prend garde à ne pas écraser les tentacules immobiles. Coup d'oeil à son poignet toujours sagement lié à son jumeau. La montre d'or blanc indique une heure plus tardive qu'il ne l'aurait parié. Supportera-t-elle un second trajet ? Dans son dos : « Nous vous ferons parvenir la date de la prochaine entrevue. » Parler au futur, c'est sa façon bien à lui de la congédier.



Revenir en haut Aller en bas
Augustin Esposito
Augustin Esposito
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Rexicorn
CREDITS : morrigan ♥
FACE : George Clooney
DOLLARS : 5081
SACRIFICES : 1474
PORTRAIT : unstoppable ). augustin & alcide 180812104409911786
ANNEES : 51 ans
CŒUR : tout juste papa d'un petit Beniamín, coeur épris du soleil gaulois
RÉINCARNATION : hermès, messager des dieux, dieu des voyageurs, des commerçants, des voleurs, des menteurs et des prostituées
TALENT(S) : téléportation, clairvoyance, télépathie
FACTION : nuova camorra
OCCUPATION : directeur de la Intesa Sanpaolo Bank ; consigliere de la camorra
GENÈSE : primus de stade cinq (septembre)
TALON(S) D'ACHILLE : la NC, Beniamín, Alan, Sybille
RUNNING GUN BLUES : unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_pogok6tnef1qkvkj0o1_250
This time I'll be different, I promise you,
This time I'll be special, you know I will

unstoppable ). augustin & alcide 190110121341100139
tell me how you're sleeping easy
how you're only thinking of yourself
show me how you justify
telling all your lies like second nature

unstoppable ). augustin & alcide AHkmnca
And through it all she offers me protection
A lot of love and affection
Whether I'm right or wrong

by Aislinn

unstoppable ). augustin & alcide 180929121301431919
by Jojofeels

unstoppable ). augustin & alcide He4jYkBj_o
by morrigan

unstoppable ). augustin & alcide 190305112731932179
by aristos achaion & rexicorn

unstoppable ). augustin & alcide DlVwNrJn_o

unstoppable ). augustin & alcide WlP0eOKL_o

unstoppable ). augustin & alcide LeWI1S7t_o

unstoppable ). augustin & alcide Tumblr_pou2wbdbs61v2g9l8o1_1280
by aura

unstoppable ). augustin & alcide EeeQAgs
by Clemy
unstoppable ). augustin & alcide Empty
unstoppable ). augustin & alcide - Dim 23 Déc - 22:41

unstoppable.

augustin esposito & alcide bellandi & aislinn o’reilly.

I know what it takes to fool this town. I'll do it till the sun goes down and all through the night time. I'll tell you what you wanna hear. Leave my sunglasses on while I shed a tear. It's never the right time. I put my armor on. Show you how strong I am. I put my armor on. I'll show you that I am unstoppable.


Décidément, elle y tient vraiment à cette histoire de Calavera. C'est assez agaçant, mais bon ils n'ont pas à s'en inquiéter pour ce soir. Le message est passé, ils verront bien pour les détails plus tard.

Alcide conclut l'entrevue assez sobrement, de façon efficace. Ils n'ont pas besoin de prolonger les hostilités. Il lève les yeux vers son ami, l'interroge du regard, puis se lève quand il obtient la réponse attendue. C'est l'heure de rentrer. Le français attrape l'herboriste par le bras et la soulève, la maintient debout comme il peut - elle tangue, épuisée. Pas un mot de plus, ils disapraissent.

C'est dans l'arrière cour de la boutique qu'ils se matérialisent, et Augustin traîne une O'Reilly bien mal en point, la fait s'asseoir à côté de la porte. Il sort un petite clé de sa poche, se penche pour retirer les menottes de leur otage libérée de façon toute relative, car la surveillance devrait se mettre en marche d'une minute à l'autre maintenant. Il se redresse, observe O'Reilly d'un air un peu critique. « Reposez-vous bien, » dit-il d'un air tranquille, comme s'ils venaient de passer la soirée à festoyer. Un sourire narquois pour parfaire les choses. « Vous en aurez besoin. »

Son travail s'arrête là, et il retrouve la fraîcheur des sous-sols du Ciao Roma. Il cligne des yeux, se retient au mur de pierre, un peu fatigué d'avoir usé de ses pouvoirs. Il observe d'un air las le bordel dans la pièce, soupire un peu et lance un regard désabusé à Alcide. « Il va falloir nettoyer ça, ou bien Gisella va nous faire un scandale. » Pas que ce soit eux qui s'en chargeront, mais ils devront au moins donner les ordres. Pendant ce temps là, ils iront sûrement siroter un verre au bar de l'hôtel.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unstoppable ). augustin & alcide -

Revenir en haut Aller en bas

unstoppable ). augustin & alcide

 :: terminés
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Sauter vers: