CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

Tendresse Noctrune (ft. Hibiscus)

 :: - OUTSIDE ARCADIA - :: into the past :: saison une
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Sol Mayfield
- FOOLS WE MORTALS BE -
BLAZE : Ari
CREDITS : santa staff ♥ (av)
FACE : Timur Simakov
DOLLARS : 264
SACRIFICES : 32
PORTRAIT :
ANNEES : 23 ans
Tendresse Noctrune (ft. Hibiscus) - Mar 20 Nov - 13:46


Noir. Silence. Sol était paisible malgré son état récent de tristesse. Blottit contre une source de chaleur importante, il ne pensait plus à rien, plongé dans un sommeil apaisant qui lui permettait d'oublier le rejet récent qu'il avait subi. Plus jamais il ne désirait bouger. De manière générale il dormait plutôt bien, mais l'inconscience n'était jamais aussi paisible que dans ces moments-là et le réveil n'était jamais aussi doux qu'entre ses bras. Ces derniers temps, il n'aimait rien plus que de se réveiller face au visage délicat et aux yeux bleus du jeune homme qui le fascinait désormais depuis plusieurs mois. Habituellement du moins. Lentement, de petits éléments viennent troubler le noir dans lequel il est plongé. De petits bruits, indistincts tout d'abord puis de plus en plus claires. Des mouvements contre lui, au-dessus de lui. Une voix marmonnant qu'il reconnait de plus en plus comme celle appartenant à celui près du quel il passe une grande partie de son temps libre dernièrement. Plus que les autres, c'est cet élément qui lui fait ouvrir les yeux. Il ne lui faut que très peu de temps qu'il n'est pas dans son petit appartement, mais bien dans le lit d'Hibiscus, ce dernier dormant au-dessus de lui, ayant visiblement de le prendre pour un matelas, ce qui arrive régulièrement. Néanmoins, le jeune blond ne semble pas plongé dans le plus paisible des rêves au vu de ses gémissements douloureux. Maladroitement, Sol amène son bras gauche au-dessus du droit qui entoure déjà les hanches de sa fleur favorite, empressé dans sa volonté de rassurer son aîné. Doucement, ses mains passent en cercle contre la peau du jeune homme, désireux de l'apaiser ou au moins le tirer de son cauchemar si la première option est impossible. Sa voix s'élève doucement dans la chambre en adéquation avec ses gestes "-Hibiscus calme toi... Tout va bien ce n'est qu'un cauchemar, tu n'es pas tout seul, c'est rien... C'est juste ton cerveau qui fait des siennes. Chhhht, tout va bien.".

Les yeux fixés sur le visage d'Hibiscus, le cou tordu afin de le voir correctement, ses mains continuant à parcourir dos, épaules, hanches en de longs allers-retours apaisants. Malgré le rejet d'Hibiscus suite à sa demande timide, il était resté. La possibilité de le quitter ne lui avait même pas traversé l'esprit. Il se pensait égoïste : peut-être que le rejet d'Hibiscus signifiait qu'il ne voulait plus de lui à ses côtés et qu'il n'osait pas lui dire malgré son sans-gêne habituel, qui t'avait d'ailleurs fasciné et charmé. Alors, égoïstement, il était resté. Parce qu'il ne se voyait pas ne plus le voir. Ça lui semblait impossible de vivre sans lui désormais. Parce qu'il était fasciné et... Et amoureux. En quelques mois, il avait réussi à le faire tomber pour lui, avec encore plus de succès qu'Ilianna à l'époque. Et Sol abordait cette relation avec la même naïveté que cinq ans plus tôt, le même enthousiasme ingénu. Il ne sentait pas qu'il allait se casser la gueule. Il ne sentait pas ce qui allait faire cruellement mal. Non. Il marchait juste tout droit vers le gouffre, un sourire aux lèvres espérant qu'Hibiscus allait finir par l'aimer d'une manière ou d'une autre. Mais pour l'instant, il était uniquement concentré sur la tâche d'apaiser la petite fleur multicolore qu'il aimait tellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hibiscus M. Mantis
- PATRON SAINTS OF OUR BLISSFUL IMPERFECTIONS -
BLAZE : MΛ☾ΛЯON.
CREDITS : MΛ☾ΛЯON.
FACE : Bby Troye.
DOLLARS : 319
SACRIFICES : 65
PORTRAIT :
ANNEES : 23 années à errer parmi les divinités, les créatures, les héros et les monstruosités enrobés de mortalité qui se pavanent parmi les humanités.
CŒUR : Célibataire, le palpitant point encore essoufflé d'une effrénée cadence à l'encontre d'un être particulier.
RÉINCARNATION : Méduse, monstruosité d'antan que tu avais arboré. Dangerosité féminine à la chevelure forgée de mille et une vipérines, serpentines esquisses aux crocs gangrénés de poison et aux sifflements d'une stridence à écorcher jusqu'au sang les tympans. Beauté gorgonique aux iris ardents de cet hypnotisme dont se sont funestement éprises maintes existences.
TALENT(S) : Le charme & la pétrification qui auréolent tes capacités magiques.
FACTION : La férocité de la Nuova Camorra.
OCCUPATION : Pin-up boy & acteur montant, étincelant de cette richesse insufflée de sa marque internationale de cosmétiques prénommée Divine tant destinée aux belles qu'aux bellâtres qui t'adonnes à des exhibitions de tes courbes à travers des spectacles de strip-tease au coeur des entrailles du Naked Eye. Visuelles délectations qui se muent bien souvent en de charnels entrelacements à l'intérieur d'une chambre d'hôtel lorsque ton temps n'est guère occupé par le trafic de nectar au sein de la Nuova Camorra une fois l'obscurité régissant le firmament.
GENÈSE : Ta vie d'antan qui tourmente tes nuits, estropiant tes onirismes de douloureux cauchemars au creux desquels ta tête ardemment tranchée roule lascivement le long du rocailleux sol d'une grotte.
TALON(S) D'ACHILLE : Les effluves alcoolisées, les nectars & toute substance illicite qui t'étiolent ardemment.
JUKEBOX : Bloom ❀ Troye Sivan
RUNNING GUN BLUES :


Tendresse Noctrune (ft. Hibiscus) - Sam 1 Déc - 1:27




Tes étendues ventrales étaient doucereusement avachies contre le tronc tressé d'une délicieuse musculature de Sol. Tes paupières paisiblement rabattues, ton esprit était enlisé au creux d'une myriade d'onirismes. Ensommeillés divagations qui se craquelèrent pourtant fugacement d'horrifiques cauchemars. Les vestiges de ce trépas férocement insufflé durant ta vie d'antan te harponnèrent âprement les méninges, fomentant de souffreteuses supplications qui ruisselèrent sporadiquement d'entre tes lippes. Fébriles quérimonies qui s'ornementèrent de ces innombrables saccades érodant ta pulpe, tes bras échoués autour de la nuque de l'humain endurcissant leur étau. Une accablante torpeur qui se para rapidement d'évanescence lorsque le ténébreux lénifia ta carne d'une affectueuse embrassade. Son gravé carillonna tendrement à travers les airs, émoustillant tes tympans et t'extirpant des profondeurs de ta somnolence. Tes prunelles s'enlisèrent lascivement au creux des siennes, irradiées d'une passionnelle brume. Une contemplation qui s'éternisa sur quelques secondes avant que tu ne te délias de sa proximité, tes courbes regagnant sensuellement une superficielle stature, exhibant indécemment tes esquisses dénudées, ton fessier affalé contre le bas ventre de ton compagnon, uniquement sublimé de ce string dentelé rosé enrobant ton intimité. Une de tes paumes s'accola à ton front, désireuse d'éclipser cette faiblarde et fulgurante migraine t'assaillant. Un affre qui s'essouffla heureusement rapidement, tes iris s'amarrant langoureusement à ceux de Sol, ardemment quémandeurs d'affection.

Mon petit chou ... Tu me consoles ce soir ?

Tes bras s'enroulèrent autour de sa nuque, le tractant délicatement pour le redresser à son tour et fracasser suavement tes lèvres contre sa pommette gauche pour la maculer de quelques baisers embrasés. Quelques douceurs expiées du bout de tes pulpeuses lippes avant que tes iris ne s'ancrèrent en leurs comparses. Tes badigoinces effleurèrent voluptueusement les siennes tandis que tes hanches opprimèrent ses délicieuses arabesques, se galvanisant de l'édulcorée pétulance suintée de ses pores. Et ses lèvres furent ardemment happées, goulûment dévorées des tiennes. Erratique valse qui se para de quelques uns de tes torrides gémissements. Tes extrémités distales abandonnèrent leur pulpeux écrin pour cavaler le long de la lactée carne, le creux de tes paumes sillonnant lascivement le long du torse de ton amant, épousant chacune de ses courbes avant que le tien éclatant de finesse ne s'agglutina à ce dernier pour le martyriser de ses opulents et suaves frottements, tes rosacées billes de chair caressant leurs consoeurs déjà ébouillantées de désir.




(c) macaron




▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sol Mayfield
- FOOLS WE MORTALS BE -
BLAZE : Ari
CREDITS : santa staff ♥ (av)
FACE : Timur Simakov
DOLLARS : 264
SACRIFICES : 32
PORTRAIT :
ANNEES : 23 ans
Tendresse Noctrune (ft. Hibiscus) - Mer 9 Jan - 17:12


Sol le fixa tandis qu’il s’éveillait doucement, les brumes du sommeil l’enlaçant encore de leurs bras tendres et tentateurs. Néanmoins, ces dernières finirent par se dissiper rapidement, laissant le regard d’Hibiscus retrouver toute sa vivacité habituelle. Néanmoins ça ne faisait pas fuir l’inquiétude du fleuriste. Il savait que les cauchemars du blond étaient fréquents et le brun était désespéré de ne rien pouvoir faire pour lui venir en aide. Il ne réagit pas à sa question. Comment dire ça à cet ange affreusement libidineux qu’il n’avait pas envie de coucher avec lui à l’instant T ? Comment lui dire qu’il préférait le réconforter d’une autre manière ? Qu’il aimerait savoir le contenu de ses cauchemars pour mieux lui venir en aide ? Sol était de ces garçons qui n’aimait rien tant que de procurait de la tendresse et de l’amour à ceux qu’il aimait, au point qu’il aurait pu passer ses journées à ça. Il tenait à savoir que les personnes chères à son cœur étaient heureuses. Il le laissa le redresser pour poser ses lèvres sur sa pommette, savourant ses douceurs amoureuses avant que ses lèvres s’attachent enfin à leurs compères. Il glissa ses paumes dans son dos en de longues caresses tendres, ignorant volontairement ses frottements contre lui, délicieux et tentateurs mais auxquels il ne pouvait définitivement pas céder. Tout doucement il le détacha de lui, ramenant ses genoux sous lui pour amener ses mains aux joues d’Hibiscus, maintenant son regard ancré au sien. Celui de Sol était débordant d’une douceur amoureuse tandis qu’il le fixait. Il lui embrassa le front, la tempe, tentant de faire passer par ces tendres attentions toute son inquiétude et les sentiments qu’Hibiscus avaient refusés mais que Sol continuait à ressentir malgré tout. Il ne les contrôlait pas, il ne pouvait pas les faire disparaître juste comme ça. « -Hibi… Je préférerais que tu me racontes tes cauchemars… Je m’inquiète pour toi tu sais. ». Il retint au dernier moment le je t’aime qui s’apprêtait à passer la barrière de ses lèvres, comme un aveu trop longtemps réprimé. Un aveu que le blond connaissait déjà et auquel il avait déjà donné sa réponse : il était inutile de s’humilier encore un peu plus. Alors, pour cacher son trouble, il noua ses bras autour du corps frêle du mannequin pour le ramener contre lui, son torse chaud rencontrant rapidement celui bien plus fin du petit blond. Il ferma les yeux, son nez trouvant le creux de son cou « -Je suis là si tu as besoin de moi. ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tendresse Noctrune (ft. Hibiscus) -

Revenir en haut Aller en bas

Tendresse Noctrune (ft. Hibiscus)

 :: - OUTSIDE ARCADIA - :: into the past :: saison une
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BOURVIL - La Tendresse

Sauter vers: