CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

Céleste charisme [PV Bronach]

 :: abandonnés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Philip Young
Philip Young
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Sweetie Plum
CREDITS : moi-même pour l'avatar
FACE : Peter Capaldi
DOLLARS : 733
SACRIFICES : 87
PORTRAIT : Céleste charisme [PV Bronach] Tumblr_pjufepIT411y1lcqlo1_540
ANNEES : 59 ans.
CŒUR : En couple avec une djinn. Il est le père de deux enfants, également sphinx et djinn grâce aux hasards de la génétique.
RÉINCARNATION : Descendant de sphinx et sphinx lui-même.
TALENT(S) : Esprit léonin et Bouclier
FACTION : Neutre, difficile de faire un travail objectif lorsqu'on se retrouve mêlé à une mafia.
OCCUPATION : Journaliste et éditorialiste à l'Arcadia Post. Il tient également un site où il n'hésite pas à donner son avis sur des faits de société comme sur les dernières délibérations du conseil municipal.
GENÈSE : Sphinx issu d'une famille de sphinx, il est conscient de ce qu'il est et est au stade 3.
TALON(S) D'ACHILLE : les fortes chaleurs - le mauvais temps
JUKEBOX : Game of Thrones - Hear me Roar
Céleste charisme [PV Bronach] Empty
Céleste charisme [PV Bronach] - Sam 24 Nov - 16:04




Céleste charisme
Comme à mon habitude, j'ai décidé de me rendre cet après-midi à l'hôpital. Après tout, la prochaine répétition n'étant pas pour tout de suite, je peux aisément aller faire un tour là-bas. Et puis, j'ai promis à Margaret, une patiente du service d'oncologie, de lui jouer The Skye Boat Song. C'est une chanson écossaise racontant la fuite de Bonnie Prince Charles après l'échec du second soulèvement. La vieille dame, ayant su que je venais d'Ecosse, m'a demandé de lui jouer la prochaine fois que je pourrais. Qui suis-je pour lui dénier ce plaisir ? Sans compter que ce n'est pas le morceau le plus compliqué à jouer.

Tenant l'étui de ma flûte, je déambule dans les couloirs de l'hôpital. Sans vraiment faire attention, je sifflote doucement les morceaux du prochain concert. Il est vrai que je passe beaucoup de temps à le travailler en ce moment, il n'est donc pas surprenant qu'il me trotte dans la tête. Alors que mon esprit divague, je remarque de temps à autre une jeune femme dans mon champ de vision. Je ne m'inquiète pas plus que ça : après tout combien de médecin et d'infirmier traversent souvent les mêmes couloirs en quelques minutes ?

Néanmoins, lorsque j'arrive dans un couloir désert, je m'arrête brusquement devant un panneau. Euh... Je viens souvent à l'hopital donc, sauf s'il y a eu un énorme changement dans le plan de l'établissement, je pense que je ne dois pas être du tout au bon endroit. Maintenant, il va falloir que je retrouve le moyen de revenir sur mes pas pour reprendre le bon chemin dans le dédale de couloir. Dans ce but, j'étudie scrupuleusement le plan qui est affiché sur le mur. L'air concentré au possible, je dois avoir un panneau imaginaire au-dessus de moi qui hurle "Une Bruce paumée ici ! A votre bon coeur pour la remettre dans le bon couloir". Mais est-ce qu'il y aura une âme charitable pour le faire ? C'est tout la question.
Fiche codée par NyxBanana

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
:lenananas:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brónach E. Mooney
Brónach E. Mooney
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Koalau'
CREDITS : Fox (bazzart); Schizophrenic (bazzart)
FACE : Freja Beha Erichsen
DOLLARS : 972
SACRIFICES : 1698
PORTRAIT : Céleste charisme [PV Bronach] Giphy
ANNEES : Trente dit le passeport. Parfois plus, souvent moins. Ce n'est qu'un chiffre après tout
CŒUR : Il bat. Trop vite. Trop lentement. En total décalage avec la réalité. Il attire. Il murmure. Il susurre. Vilain petit canard ...
RÉINCARNATION : Badb
TALENT(S) : Frénésie (big - bada - boom!) // Charisme céleste (sirène des temps modernes) + Carence sensorielle (kado de Nowel)
FACTION : Courtisane de l'An Riocht
OCCUPATION : Psy
GENÈSE : Primus - stade 4
TALON(S) D'ACHILLE : Aodha // Badb le parasite
JUKEBOX : Poison (ft. Tarja Turunen) ~ I think I'm paranoid (ft. Garbage)
RUNNING GUN BLUES : Céleste charisme [PV Bronach] 181217101725750938

~ My hear is, where my triskel is ~

Céleste charisme [PV Bronach] Tumblr_prk1desAdg1y4uereo3_r4_500
Céleste charisme [PV Bronach] Empty
Céleste charisme [PV Bronach] - Jeu 6 Déc - 8:42

    Un patient malade, un empêchement de dernière minute et aucun rendez-vous de l’après-midi. Cool pépouze quoi. À tel point que la secrétaire de l’étage a pu prendre congé de son poster pour aller prêtre main forte ailleurs. J’ignore si c’est une bonne ou une moins bonne nouvelle pour elle. Faut dire qu’elle est encore dans la découverte et l’émerveillement. Premier job décroché en sortant de l’école. Douce et innocente utopie que le bonheur peut se cacher derrière un coin de rue. Il y a encore cette envie de bien faire. Cette détermination et cette volonté de changer un monde qui n’a clairement aucune envie de l’être. Bientôt tout cela volera en éclat. Elle se ramassera peut-être, si pas probablement, quelques échardes dans les yeux. Elle n’en deviendra certes pas aveugle, mais commencera à  regarder différemment. Et, de fait, à voir autrement. Mais ne lui gâchons point son plaisir à ce stade de l’échelle. Gardons-lui un semblant de surprise quand le tsunami de la réalité viendra frapper à sa porte.

    On pourrait croire que je suis d’humeur plutôt sarcastique aujourd’hui. Rien de tel voyons. J’exerce mon rôle de chaperon du psyché humain depuis déjà tellement d’années que je sais ce qui s’y cache, ce qui peut s’y cacher et ce que nous espérons tous s’y cachera encore jusqu’à la nuit des temps. Et comme un grand homme l’a dit un jour : je sais que je ne sais rien. L’ombre nous cache encore bien des choses. Et il ne suffit clairement pas d’une seule vie pour tout apprendre. Chacun jour m’apporte son nouveau lot de consolation. Me voilà aujourd’hui bien plus instruite que hier, mais jamais autant que demain.

    Je sens un semblant de sourire se dessiner aux coins de mes lèvres tandis que mon esprit part vers des grandes épopées philosophales. Chacun sa manière de décompresser après une énième nuit blanche. Mon corps, en occurrence, se repose en grande partie sur le réconfort apporté par un bon café. Tout est relatif, on est bien d’accord. Il n’y a jamais qu’en Amérique qu’on retrouve des king-size gobelets en ersatz de carton emplis d’un liquide indescriptible et ô combien addictif, qu’on vient siroter à la paille. J’ai carrément l’impression de sortir d’un fastfood. Sauf que c’est un peu la boisson commune des résidents et que parfois ça fait du bien de décoller les étiquettes. Merde quoi, j’ai à peine trente piges et déjà je devrais me comporter comme ces images clichés utilisés à tout bout de champ dans les blockbuster du cinéma actuel. À bas les stéréotypes que diable !
    Et je trinque à cette bonne résolution en aspirant une nouvelle goulée de café … froid. Certes, pour une expatriée qui a été élevée au british tea …

    Je hausse les épaules et continue ma tournée. Qui n’en est pas vraiment une vu que j’y vais à la totale impro avec mon parfait petit planning minutieux qui s’effrite au fur et à mesure que le temps passe. J’ai bien quelques dossiers à remplir et de la paperasse administrative à compléter ; mais pourquoi se montrer gourmande ? Autant espacer le plaisir pour qu’il perdure plus longtemps. LOL.

    *Je vois ce que tu ne vois pas et ça commence par un R.

    Quoi ? Qu’est-ce que tu me chantes encore ? Et depuis quand Tu Te mets à participer à des trompes l’ennui de style enfantin ? Je ne te savais pas aussi …
    Mon attention, ainsi que mon début de sourire à cette constatation aussi absurde qu’irréelle, se fige tandis qu’apparait dans mon champ de vision l’objet de convoitise de ma chère petite voix intérieure. J’ignore encore les tenants et aboutissants d’une telle démonstration d’intérêt, mais autant se prêter au jeu. De toute évidence, ce n’est clairement pas comme si on allait me laisser le choix. Si je ne me plie pas de moi-même à quelques libertés d’expression, voire impression ; quelqu’un – dont je ne citerai pas le nom – quelqu’un se ferait un plaisir non-feint de me ramener dans le droit chemin. Alors autant couper court au débat de but en blanc. Quand bien même j’aurais bien pu me laisser tenter par un remue-ménage interne …

    *Vraiment?

    Ou pas.

    - « Vous ne craignez pas le court-circuit ? »

    Que je balance nonchalamment tandis que je m’invite à ses côtés et que je me concentre, à mon tour, sur le tableau labyrinthique. Je laisse planer un mini-silence pendant l’espace de quelques maigres instants avant de me tourner vers elle – un rictus amusé aux coins des lèvres, une paille au coin de la bouche.

    - « Votre panneau détresse clignote tellement fort qu’un épileptique y perdrait tous ses moyens. »

    J’ai l’image d’un Pokémon jaune à rayures noires qui s’invite dans mes songes. Ça a le don d’accentuer davantage l’expression faciale que je lui renvoie.

    - « Vous êtes ici. »

    Et de mon index libre je lui indique un point sur la carte sans pour autant y porter mon attention. une question d’habitude quoi.

    - « Quelle était donc votre destination première ? »

    Je me sens un peu comme un guide touristique dans un musée avec trop de pièces. Ou encore un agent de sécurité dans un aéroport. Bon il ne faut pas exagérer non plus, un réassortisseur dans le supermarché du coin fera tout aussi bien l’affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philip Young
Philip Young
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Sweetie Plum
CREDITS : moi-même pour l'avatar
FACE : Peter Capaldi
DOLLARS : 733
SACRIFICES : 87
PORTRAIT : Céleste charisme [PV Bronach] Tumblr_pjufepIT411y1lcqlo1_540
ANNEES : 59 ans.
CŒUR : En couple avec une djinn. Il est le père de deux enfants, également sphinx et djinn grâce aux hasards de la génétique.
RÉINCARNATION : Descendant de sphinx et sphinx lui-même.
TALENT(S) : Esprit léonin et Bouclier
FACTION : Neutre, difficile de faire un travail objectif lorsqu'on se retrouve mêlé à une mafia.
OCCUPATION : Journaliste et éditorialiste à l'Arcadia Post. Il tient également un site où il n'hésite pas à donner son avis sur des faits de société comme sur les dernières délibérations du conseil municipal.
GENÈSE : Sphinx issu d'une famille de sphinx, il est conscient de ce qu'il est et est au stade 3.
TALON(S) D'ACHILLE : les fortes chaleurs - le mauvais temps
JUKEBOX : Game of Thrones - Hear me Roar
Céleste charisme [PV Bronach] Empty
Céleste charisme [PV Bronach] - Ven 7 Déc - 21:29




Céleste charisme
Je manque la crise cardiaque lorsqu'on commence brusquement à me parler. Absorbée dans la contemplation du plan que j'ai pu trouvé, j'ai fait abstraction de mon environnement. D'ailleurs, j'ai tellement bien réussi mon coup que je ne peux m'empêcher d'avoir une expression particulièrement perdue sur le visage en essayant de comprendre sa pensée.

-Ah... Euh...

C'est tout ce que je parviens à bafouiller alors que mon interlocutrice laisse s'installer le silence. Définitivement, je suis particulièrement gênée de la situation. Je peux que me contenter de regarder avec embarras mes chaussures alors qu'elle rend explicite sa pensée.

-C'est si visible que ça ?

Oui, c'est la seule réponse qui me parvient à l'esprit. Autant dire que ce n'est pas franchement d'un niveau philosophique très élevé mais entre le fait que je sois perdue dans l'hôpital et de me retrouver devant elle, j'en perds tous mes moyens. C'est légèrement embarrassant. Légèrement. J'entends presque mon frangin ricaner s'il devait me voir.

Je pousse un profond soupir de soulagement lorsque le médecin me montre où je suis. Je lui adresse un sourire tout aussi soulagé lorsque je la remercie.

-Oh ! Merci infiniment ! Je pensais que j'allais errer jusqu'à la fin des visites !

Et cela m'aurait particulièrement attristée car j'ai promis de jouer pour Margaret.

-Je dois faire une visite à une patiente du service d'oncologie. J'ai promis de lui jouer un morceau la dernière fois que je suis venue et je m'en voudrais de ne pas tenir ma promesse.

Comme pour appuyer mon propos, j'attire l'attention sur l'étui de ma flûte.

-Pardon de vous déranger davantage, mais... Pourriez-vous me dire comment je fais pour m'y rendre le plus rapidement possible ?

J'ai un sourire gênée en avouant ma demande. Définitivement, je serais clairement capable de me perdre à nouveau, surtout si je me fis au temps que j'ai déjà passé à tourner dans le service.

-Oh ! Mais je ne me suis pas présentée ! Je suis Lucy Bruce.
Fiche codée par NyxBanana

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
:lenananas:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brónach E. Mooney
Brónach E. Mooney
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Koalau'
CREDITS : Fox (bazzart); Schizophrenic (bazzart)
FACE : Freja Beha Erichsen
DOLLARS : 972
SACRIFICES : 1698
PORTRAIT : Céleste charisme [PV Bronach] Giphy
ANNEES : Trente dit le passeport. Parfois plus, souvent moins. Ce n'est qu'un chiffre après tout
CŒUR : Il bat. Trop vite. Trop lentement. En total décalage avec la réalité. Il attire. Il murmure. Il susurre. Vilain petit canard ...
RÉINCARNATION : Badb
TALENT(S) : Frénésie (big - bada - boom!) // Charisme céleste (sirène des temps modernes) + Carence sensorielle (kado de Nowel)
FACTION : Courtisane de l'An Riocht
OCCUPATION : Psy
GENÈSE : Primus - stade 4
TALON(S) D'ACHILLE : Aodha // Badb le parasite
JUKEBOX : Poison (ft. Tarja Turunen) ~ I think I'm paranoid (ft. Garbage)
RUNNING GUN BLUES : Céleste charisme [PV Bronach] 181217101725750938

~ My hear is, where my triskel is ~

Céleste charisme [PV Bronach] Tumblr_prk1desAdg1y4uereo3_r4_500
Céleste charisme [PV Bronach] Empty
Céleste charisme [PV Bronach] - Ven 28 Déc - 9:36

    Elle sursaute. Elle barbouille. Elle baisse la tête et observe ses chaussures comme si en leur plante résidait la huitième merveille du monde, mais qu’elle peinait pourtant à la visualiser. C’est mignon. Du moins, ça aurait pu l’être de la part d’un enfant. À la limite d’un adolescent en manque de repères cognitifs pour se la jouer rebelle. Ma première impression reflète celle d’un syndrome qu’il est bien difficile à contrer au fur et à mesure que le temps passe. Mais cela doit être mon côté psy qui remonte à la surface. Satané défaut professionnel.
    Je décide de repousser ces sous-entendus vers l’arrière de la scène et me contente d’attendre que vienne naturellement quelconque déclaration en ce sens. Je peux aider les gens, c’est un fait ; mais ce n’est pas pour autant qu’ils ont envie de l’être. Pas plus que d’être sauvés d’ailleurs. Décidemment l’être humain est une bien étrange créature …

    *Et encore, toi tu n’as jamais goûté à l’ivresse sur un champ de bataille.


    Correct. Et si je pouvais l’éviter, ça m’arrangerait tout autant. Non pas que mon but ultime est de te priver de Tes petits plaisirs coupables, mais nous savons toutes les deux pertinemment que cela risque – VA même ! – tourner en eau de boudin à l’instant précis où Tu vas pointer le bout de ton nez de sorcière.

    *Rabat-joie.


    Il n’y a que la vérité qui blesse, espèce d’enfant capricieux pourri gâté. Et en parlant du loup, si on revenait à notre petit agneau égaré. Toute enthousiaste à l’idée de ne pas être aussi paumée que son esprit embrumé le laissait présager, je hausse un sourcil face à un tel engouement. Encore un peu et elle m’aurait carrément sauté au cou pour me faire un câlin. Les genoux repliés, tout son poids supporté sur ma seule nuque … on aurait eu bel air ainsi affalées au sol une fois que la gravité aurait réclamé son dû. Là encore, cela en est aussi attendrissant qu’alarmant. Les demoiselles en détresse, cela se fait rare de nos jours. Et vu l’état général de la société qui nous entoure, c’est plutôt un mal pour un bien. Je ne donne pas cher de la peau de notre petite artiste si jamais elle venait à se perdre en plein centre-ville un nuit de pleine lune. Ce n’est pas pour autant à moi de jouer la Mère Theresa. Elle doit déjà avoir un garde du corps pour la chaperonner. Accessoirement un manipulateur en herbe pour lui tirer les ficelles. Qu’à cela ne tienne, voilà qu’elle entame les premières démarches en m’accolant cette fameuse étiquette de guide touristique. J’aurais facilement pu refuser. Ce ne sont clairement pas les excuses qui manquent. Et elles ne sont pas toutes bidon ou encore tirées de la cuisse de Jupiter. Mais voilà, non seulement j’ai le temps (si précieux de nos jours), qui plus est sa situation m’intrigue autant qu’elle m’interpelle. Peut-être bien que j’arriverai à lui grappiller quelque confession intime. Pas trop non plus, ne soyons guère perfectionniste dans l’âme. Être manique ça suffit déjà amplement à ma cause.

    - « Enchantée Lucy, je suis le docteur Mooney. »

    Et je lui tends ma main libre comme pour officialiser cette rencontre. C’est assez protocolaire, voire même cliché. Mais parfois cela rassure les gens alors autant se prêter au jeu.

    - « J’accepte bien volontiers de vous guider à travers ce dédale de couloirs, mais à une condition. »

    Vous me révélez le prénom de votre persécuteur. Vous cessez de jouer la gamine effarouchée. Vous me confiez un secret honteux et ô combien banal qui vous fera pourtant rougir davantage.
    Les possibilités sont infinies. Ce serait tellement facile. Et il n’y a pas à dire, quand mon planning n’arrive pas à se tenir à ses engagements pris à mon égard … qu’est-ce qu’on s’ennuie !

    - « Vous m’invitez comme public à de votre petite représentation. »

    Je ne suis pas particulièrement friande de ce genre de concerto, mais quitte à se laisser distraite par les aléas d’une fortuite rencontre, autant s’accorder pleinement à la découverte. Qui plus est, il parait que la musicothérapie démontre certains bénéfices non-négligeables dans le traitement de nombre pathologies. Je vais finir par croire que tout ceci ne relève peut-être pas de la coïncidence.

    - « Avez-vous déjà eu l’occasion de vos produire devant des patients ? »

    Produire. Patients. Cela peut paraître péjoratif, si pas présomptueux. Il n’en est rien. La réalité est là. Inutile de tourner autour du pot. De toute évidence, ça ne fait jamais que retarder l’inévitable.

    - « Nous étudions actuellement la possibilité d’introduire certaines formes de thérapie alternative dans nos processus de guérison. »

    Guérison. La bonne blague. Et c’est un psy qui le dit … douce ironie de la chose.

    - « L’expérience vous tenterait ? »

    Qui ne tente rien, n’a rien.
    Et comme dirait l’autre : un non tu l’as, un oui tu peux l’avoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philip Young
Philip Young
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : Sweetie Plum
CREDITS : moi-même pour l'avatar
FACE : Peter Capaldi
DOLLARS : 733
SACRIFICES : 87
PORTRAIT : Céleste charisme [PV Bronach] Tumblr_pjufepIT411y1lcqlo1_540
ANNEES : 59 ans.
CŒUR : En couple avec une djinn. Il est le père de deux enfants, également sphinx et djinn grâce aux hasards de la génétique.
RÉINCARNATION : Descendant de sphinx et sphinx lui-même.
TALENT(S) : Esprit léonin et Bouclier
FACTION : Neutre, difficile de faire un travail objectif lorsqu'on se retrouve mêlé à une mafia.
OCCUPATION : Journaliste et éditorialiste à l'Arcadia Post. Il tient également un site où il n'hésite pas à donner son avis sur des faits de société comme sur les dernières délibérations du conseil municipal.
GENÈSE : Sphinx issu d'une famille de sphinx, il est conscient de ce qu'il est et est au stade 3.
TALON(S) D'ACHILLE : les fortes chaleurs - le mauvais temps
JUKEBOX : Game of Thrones - Hear me Roar
Céleste charisme [PV Bronach] Empty
Céleste charisme [PV Bronach] - Ven 22 Fév - 23:22




Céleste charisme
J'accepte avec une certaine timidité la main qui m'est offerte. Toutefois, j'essaye de cacher autant que possible mon embarras. La doctoresse a dû plus que sûrement comprendre qu'elles étaient mes sentiments depuis les premiers mots échangés.

-Une condition ?

Je ne peux m'empêcher de froncer les sourcils alors que je répète ses mots. Est-ce que je suis un poil suspicieuse ? C'est fort probable. A mon corps défendant, le big browser qui me sert de frangin m'a bien trop eu quand j'étais petite pour ne pas être suspicieuse. Néanmoins, quand la doctoresse me dit ce qu'elle souhaite, un sourire sincère étire mes lèvres.

-Bien sûr !

Ma réponse a été dite de manière spontanée. Après tout, avoir un ou deux auditeurs ne va pas changer grand chose pour moi lorsque je jouerai. Je ne vois pas pourquoi je lui refuserai ce droit.

-Me produire devant des patients ? Cela se pourrait. Je ne l'ai fait qu'une fois de temps à autre. J'espère que cela ne dérange pas au moins.

J'ai une mine inquiète. J'ai en effet jamais réellement demandé la permission pour jouer dans les chambres. J'espère qu'elle ne va pas me dire que c'est en fait interdit et que je ne dois plus revenir. Je m'en voudrais de ne pas jouer le morceau promis.

-De la musicothérapie ? J'en ai entendu parlé. J'ai jamais eu l'occasion d'en faire mais... Pourquoi pas ? Si cela peut aider les patients.

J'ai entendu parler en Ecosse de ce genre de programme. J'ai cependant jamais eu l'occasion de le faire moi-même. En tout cas, je serais assez partante pour le faire, surtout si cela me permet de le faire légalement.

-Par contre, est-ce que cela vous dérangerait qu'on discute en allant dans le service d'oncologie ?

Parce que je ne voudrais pas faire attendre davantage Margaret. J'ai promis que je viendrais la voir. Je ne voudrais pas qu'elle pense que je l'ai oublié et que je n'ai pas pensé à la prévenir.

Alors qu'on commence à marcher en direction de la chambre voulue, je commence à lui poser des questions au sujet de sa proposition.

-Cela se passerait comment l'expérimentation ? Il y aurait des morceaux précis à jouer ? Vous savez, je joue également dans l'orchestre d'Arcadia et j'ai les contraintes qui vont avec. Je peux difficilement prévoir un emploi du temps fixe d'une semaine à l'autre.

Je me décide à être aussi honnête que possible. Après tout, ce ne serait pas juste de ma part de cacher une partie de la vérité alors que je souhaite m'impliquer à 100% dans ce projet. Par contre, je ne suis pas encore totalement honnête puisque je n'évoque pas l'éventuel salaire que je pourrais percevoir. Autant ce que je fais actuellement est sans conteste du bénévolat, autant l'idée proposée s'approche davantage d'un travail...
Fiche codée par NyxBanana


Spoiler:
 

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
:lenananas:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste charisme [PV Bronach] -

Revenir en haut Aller en bas

Céleste charisme [PV Bronach]

 :: abandonnés
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La boutique

Sauter vers: