CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
 

This will destroy you.

 :: terminés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité
Invité
This will destroy you. Empty
This will destroy you. - Dim 25 Nov - 17:47


SINEAD & ROMÀN
This Will Destroy You.



Pallas. Pallas le Titan. Pas un Dieu, encore moins un Dieu du Panthèon celte ou gaulois. Un Titan. Un putain de Titan, de ceux qui ont trois lignes sur leur histoire, et encore faut aller dans des bibliothèques obscures pour trouver les-dits bouquins. Pallas, père d’une famille de titans et de titanides, époux d’une déesse infernale, ami d’un dieu du ciel qu’on t’a déjà présenté comme le Don de la mafia italienne. Pallas. Tu as encore du mal à y croire et pourtant, il s’est réveillé en toi sans que tu puisses reculer sous sa présence. Il fut écrasant, se relevant de toute sa splendeur et en tant que première récurrence, c’est fou que tu n’es pas perdu la tête lors de son éveil. Jamais Pallas ne s’était réincarné avant toi Romàn, certains verraient ça comme une chance mais toi, c’est l’opposé. Il se sent libre, comme un être enfermé trop longtemps dans les méandres d’un monde qui ne voulait pas de lui. Libre au point d’en faire trop et de t’en demander trop. Le don que tu commençais à maitriser t’échappe à nouveau, les voix dans le crâne sont de plus en plus fortes. Tu as peut-être la carrure qui faut Romàn, mais ce n’est pas le cas du coeur. Et lui, il explose sous les envies violentes de ton titan. Il recherche sa femme, il recherche ses enfants, il veut les siens et pas cette neutralité que tu l’obliges à accepter. Encore moins les chaines d’un panthéon et d’une mafia qui est l’ennemie de sa propre famille. Il n’accepte pas tes choix et toi… Tu n’acceptes pas de te faire écraser. Alors tu te bats, géant contre titan, soldat contre guerrier.

Tu as du quitter l’hôpital, incapable de calmer Pallas qui s’égosille face au temps perdu à travailler. Il ne peut rester là, attendre que tu te décides à partir à la recherche des siens, il s’accroche à ta carne et te secoue comme une poupée de chiffon. Il veut sa famille, il veut Styx, il veut Cratos, Zelos, il veut les voir et les savoir en vie. Il veut…  « TAIS-TOI ! » Le hurlement sort dans la rue alors que les passants autour se retournent sous le coup de sang dont tu viens de faire preuve. Tu sais que quand tu es en colère, paniqué ou émotif, ta force est incontrôlable et du deviens un danger. Alors tu décides de marcher, de ne pas prendre ta bagnole et de voguer au rythme de tes pensées. S’il a tant envie de retrouver les siens, qu’il te montre où ils sont, qu’il t’emmène là où il pense les trouver. Mais toi, Romàn, tu n’as pas besoin d’eux, c’est le visage de la première personne a t’avoir aidé qui enclenche ton nouveau don. Tu as besoin de trouver Sinead et sans savoir comment, tes pieds te mènent à elle.
Devant l’immeuble, tu te sens con, tu ne l’as pas prévenu, tu ne lui as rien dit et tu ne te souvenais même pas où elle habitait. Mais tu es là, devant le perron, l’air hésitant. Tu pourrais l’appeler, lui demander ou encore mieux, te barrer. Mais le destin te joue des tours, et quelqu’un ouvre la porte principale sans avoir besoin de la prévenir par l’interphone. Ce n’est pas sympa mais tu ne pourras pas lui expliquer par voix interposées, encore moins depuis que tu t’es barré de ton entretien avec sa Reine. Alors tu entres, montes les étages rapidement et frappes à sa porte. Et enfonces le bois dans le vouloir. Putain. Elle ouvre, rouquine au visage qui t’apaise immédiatement, tes yeux braqués sur le trou dans la cloison.  « Tu m’as parlé des dieux mais pas des titans ! » Apaisement que tu romps immédiatement par ta révélation qui a la saveur d’un reproche.  « Pardon pour la porte…. » Tu te calmes un peu, abaisses les yeux, te sens stupide de débarquer aussi brutalement.  « Ouvre le tableau Excel, tu vas pouvoir y ajouter Pallas. »  et relever les yeux, comme un enfant qui avoue avoir découvert un secret qu’il aurait préféré ne jamais connaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Sinead Reed
Sinead Reed
- ADMIN + big tits, big issues -
BLAZE : Faiblesse est mon nouveau pseudo, je crois. (Arté)
CREDITS : ©jand'amour-le-meilleur-cousin-de-la-vie / code sign ©ANAPHORE [bann an riocht ©alf / icon fingers ©Pando / icon leg+gun ©cousin-parfait ] / beautés ©alealeJANdro (gif nemhain) & ©zalim (avatars running gun blues) / adjectifs sign ©secret santa, QUI ES-TU JE T'AIME
FACE : ruth wilson
DOLLARS : 3436
SACRIFICES : 2046
PORTRAIT : This will destroy you. Tumblr_m4nkv1y27g1qbw7q9o2_250
ANNEES : trente-huit piges
CŒUR : Anciennement mariée (alcoolisée) à l'ennemi ; la voilà désormais divorcée (depuis le 02/01/2019, au matin).
RÉINCARNATION : Nemhain, la guerre, la panique & la mort, aka trinité bénie.
TALENT(S) : odiokinésie (contrôle des émotions guerrières / fait se pisser de trouille ceux qui l'emmerdent en baston) + miroir jumeau + nyctalopie (la nuit on ne dort pas on danse) // capacité cheatée depuis stade 4 : insensibilité à l'alcool, obligée pour se bourrer la gueule de se remettre au neptra
FACTION : fidèle du Royaume, ancienne courtisane nommée par la Reine en avril ; upgradée en Duchesse le 10 janvier, par le nouveau Roi, pour montrer son entière confiance en la rousse (ce qui la lie davantage au Royaume encore).
OCCUPATION : altiste dans l'orchestre philarmonique d'arcadia / duchesse du Royaume (fini de secouer les non-payeurs (racket-rocket) ; continue de recruter à tour-de-bras ; fouine et s'informe comme elle peut)
GENÈSE : Primus - consciente de sa nature, cheatée qui se sait, qui se perd dans des souvenirs nouveaux (stade 6)
TALON(S) D'ACHILLE : migraines à la con, réputation de chaudière sur pattes, un faible pour tout ce qui s'y connaît en musique classique, fait connerie sur connerie quand elle s'enivre de neptra
JUKEBOX : josef salvat - hustler / frou frou - let go / marina & the diamonds - forget / hurts - wonderful life
RUNNING GUN BLUES :
This will destroy you. WvZc9qb3_o

past lives
boadicea (Ier siècle de notre ère)
leslie mooray (1920's)

embrouilles post-intrigue
zalim,
gus, anja

(septembre)
ikaar, delilah

(octobre)
aura

(novembre)
kazuo (le 18)

(dans le froid de décembre)
syb (le 10), alice (le 14)
[hors d'Arcadia : tournée de musique de chambre (Massachussetts, Rhode Island)
alcide (le 20) ]
kaine (le 23), savvy (le 27)

(janvier, la déprime)
romàn, ikaar
alan & ned, enterrement
ùna, ned

(février la reprise)
nuova riochetta
vous ?


This will destroy you. IhtbH1N

This will destroy you. L0BwIgWM_o
This will destroy you. KSjU2Efl_o
This will destroy you. TF1kdYOA_o
This will destroy you. UOVOQlFB_o

This will destroy you. Empty
This will destroy you. - Dim 25 Nov - 23:43



this will destroy you
(are you strong enough to face it ?)


Elle a remonté le punching ball de la cave. Sept étages. Et elle a fait ça à pieds, par les escaliers, histoire de se prouver quelque chose, certainement. Elle l’a installé dans le salon, dans l’espace vide entre le canapé et la porte de la cuisine. C’est la guerre, faut bien se préparer à devoir y aller au corps à corps, un flingue peut trop vite s’enrayer ou être à court de balles. L’automne a rougi les feuilles des arbres dont elle dépasse la cime avec son dernier étage, et la nuit est tombée depuis plusieurs heures lorsque nous retrouvons Sinead Reed, en débardeur et culotte, gants de boxe aux poings, qui cogne, respire, cogne, respire, hook, uppercut, sans s’épuiser. Une bouteille d’eau est posée à quelques pas d’elle, intouchée parce qu’elle n’en a pas vraiment besoin maintenant. Elle cogne, elle tabasse ce ballon en cuir, qui recule et revient. Elle frappe l’objet, plutôt que de frapper des tronches humaines. Cette guerre a son lot de coups de pute, le dernier en règle qui lui a sacrément fait du tort s’appelle « fuite d’informations fédérales » et n’a rien à voir avec une déclaration d’impôts. Alors elle jure, à chaque coup, à chaque extension des bras, à chaque heurt. Elle jure en espagnol, en gaélique, en anglais, dans tout ce qu’elle sait dire de plus vulgaire. Elle jure parce que ça la fait se sentir vivante et qu’elle n’a rien d’autre à dire, à attendre un couperet qu’elle guette en le redoutant.

Si bien que quand ça cogne à sa porte, elle ne fait pas un bond, parce qu’elle s’attend à se faire surprendre en pleine nuit chez elle. Et vu qu’elle n’a plus besoin de dormir, elle reste éveillée, alerte, sur le qui-vive.

Peut-être qu’elle devrait prendre des vacances, tout compte fait.
Mais c’est la guerre, et elle se voit mal, déesse de la guerre sous la carne, prendre une permission de se retirer des combats.

Les gants tombent au sol tandis qu’elle saisit l’arme de poing posée sur le dossier du canapé. Elle arrive rapidement au niveau de l’entrée, observe l’aspect gondolé de sa porte, avant d’ouvrir, prête à mettre en joue le connard qui a voulu la braquer.

« Romàn. », le salue-t-elle alors qu’il embraye immédiatement, n’en ayant rien à foutre de sa tenue des plus réchauffées. Elle s’efface et le laisse entrer, refermant derrière eux et posant le 9mm sur la table basse du salon avant de bifurquer vers la salle de bains pour choper une serviette, histoire d’éponger la sueur qui dégouline de tous ses pores. Et de reparaître, le visage rouge, les mèches rousses humides plaquées sur son front et contre sa nuque, les jambes et les bras toujours nus. « Pour la porte, c’est pas grave, j’avais qu’à m’en faire faire une en titane. » Allusion à peine voilée à une discussion matériaux résistants à sa poigne, qui semble si lointaine qu’elle aurait pu être rêvée. Elle ouvre les portes de la vitrine, sort deux verres à shots et hésite un instant sur les bouteilles, avant de prendre un whisky qui ne lui fera aucun effet, mais aura peut-être encore un peu de goût. Et de revenir se poser sur le canapé, tout en indiquant à Romàn de l’y rejoindre. « Alors, on boit à la révélation ? À mon échec pour prédire pareille issue ? Je fais un piètre bookmaker, heureusement que c’est pas mon boulot ! » Et de les servir avec générosité avant de calculer enfin ce qu’il a dit.

« Attends. Un Titan ? Mais depuis quand ça se — » Réincarne, qu’elle voudrait dire. Mais les pupilles se dilatent et la compréhension se peint sur son visage. « Oh merde. » Chaos était bien un Titan. Et voilà donc qu’elle en connaît un dans son entourage (proche ? on peut dire proche :smirk: ). Il évolue vite, le Falco. En même temps, il a eu quelques évènements traumatiques qui ont pu jouer, en pleine guerre des gangs. « Tu sais ça depuis quand ? Tu le savais pas quand t’as envoyé chier Fiona, hein ? » Oui, elle a entendu parler de cette entrevue ratée ayant viré à l’eau de boudin. Elle n’a pas vraiment eu le loisir d’en reparler avec lui, déjà parce qu’elle avait rien à dire à ce sujet, et aussi parce qu’ils avaient quand même vachement mieux à faire, intellectuellement et physiquement, si vous voyez ce que je veux dire. « Je vais très sérieusement penser à rajouter cette donnée dans mon tableur, parce que ça fout la merde dans tous mes calculs. » Et pas que les calculs, qu’elle songe aussi, tandis que sa mine s’assombrit un instant.



▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪



QUEEN SIN

“ that's called a hustle, sweetheart "


hot mess:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
This will destroy you. Empty
This will destroy you. - Dim 2 Déc - 12:27


SINEAD & ROMÀN
This Will Destroy You.



Tu n’attends pas son accord, voit son petit corps s’effacer pour te laisser passer. En temps normal, tu aurais souri en la voyant dans une telle tenue, les cheveux fous et les pommettes rougies. Tu aurais même tenter une petite pique, te serais amusé, histoire de la séduire mais… Pas maintenant. Pas encore du moins. La blague sur le titane ne te fait pas rire cette fois-ci, maintenant que tu comprends ce que tu es, tu te sens presque stupide de ne pas y avoir pensé avant. Le seul métal que tu ne peux détruire, du titane.  Bordel, parfois tu te demandes si l’éclair pris dans la tronche ne t’a pas retiré un ou deux neurones en passant. Tu le vois, le flingue posé sur la commode et parfois, tu oublies que Sin n’est pas seulement la talentueuse musicienne dont tu apprécies autant les talents aux cordes que sur ton propre corps. Cette femme est vraiment épatante.
Pas le temps d’embrayer, de lui répondre, de grogner, de l’arrêter qu’elle comprend enfin ce que tu as dis. Mais l’alcool passe avant, même si tu ne bois pratiquement jamais, encore moins depuis ta réincarnation, cette fois-ci, tu en as besoin. Alors le verre est attrapé, une gorgée de whisky bue trop rapidement et tu remercies intérieurement ta taille pour te permettre d’être saoul moins vite que la majorité des hommes.  «Ah. T’en as entendu parler. » De l’altercation avec sa Reine. Tu y as pensé, il y a quelques jours, que tu as agis peut-être trop rapidement et que vous auriez pu trouver un terrain d’entente. Bien que Fiona Killough soit à la tête d’une mafia, tu ne peux pas t’empêcher de te dire qu’elle fait ça pour protéger les siens. Comme ton titan il y a des millénaires de ça.

Nouvelle gorgée, ralentir la révélation mais pas la descente. Et avoir les yeux qui dégringolent sur le corps un peu trop dévêtu de Sinead. Les yeux océan qui restent bloqués sur ses jambes musclées, remontant plus en hauteur, et s’arrimant à ceux de la courtisane. « Tu… faisais quel type de sport ? » Et ne pas réussir à contenir le sourire cette fois-ci, le verre entier de whisky avalé en deux gorgées n’aidant pas.  Les yeux voguent sur la droite, voient le sac de frappe et le cerveau tinte une minute trop tard. « … Ah, de la boxe… » Tu serais presque un poil déçu Romàn, bien que l’idée d’imaginer Sin se battre… Ça éveille l’homme et agace le titan. Lui recherche sa femme et toi…. Tu lorgnes sur le corps délicieux et le caractère furieux de Reed. Mauvais vassal, mauvais timing.
La bouteille est attrapée, un verre à nouveau rempli, au pire tu dormiras là, demain tu es de repos. «J’l’ai su y’a quelques jours, ça m’est tombé dessus…» après une crise d’hybris violente, alors qu’Aislinn voulait t’aider. « … comme ça, j’ai… Pallas est apparement le Titan, de la Guerre. Ça explique…» un regard vers tes poings, tout ton corps à vrai dire.  « … Ce que je sais faire. Et peut-être même ma taille… C’était un géant aussi !» Et adresser un petit sourire en coin, les sourcils arqués, les lèvres plongeant une énième fois dans le whisky.  « Et désolé pour Killough, j’n’arrrive juste pas à… me faire à ces mafias. Même votre Royaume, pour moi, ça reste un putain de groupuscule terroriste.» Le whisky parle peut-être et peut-être que tu vas trop loin, Sin faisant partie de cette famille. Mais Sin te connait aussi et elle sait que tu es bien plus droit et sincère que n’importe quel homme de cette ville. Tu ne mens jamais Romàn, ne te caches jamais derrière des excuses ou des mensonges. Et c’est bien dommage quand on en fait parti d’une de ces mafias de manière officielle. Bien qu’officieusement, ta tête et tes actes sont ailleurs. Et tu espères ne pas perdre Sinead a cause de ça. Tu tiens plus à elle que tu oserais lui avouer.
Revenir en haut Aller en bas
Sinead Reed
Sinead Reed
- ADMIN + big tits, big issues -
BLAZE : Faiblesse est mon nouveau pseudo, je crois. (Arté)
CREDITS : ©jand'amour-le-meilleur-cousin-de-la-vie / code sign ©ANAPHORE [bann an riocht ©alf / icon fingers ©Pando / icon leg+gun ©cousin-parfait ] / beautés ©alealeJANdro (gif nemhain) & ©zalim (avatars running gun blues) / adjectifs sign ©secret santa, QUI ES-TU JE T'AIME
FACE : ruth wilson
DOLLARS : 3436
SACRIFICES : 2046
PORTRAIT : This will destroy you. Tumblr_m4nkv1y27g1qbw7q9o2_250
ANNEES : trente-huit piges
CŒUR : Anciennement mariée (alcoolisée) à l'ennemi ; la voilà désormais divorcée (depuis le 02/01/2019, au matin).
RÉINCARNATION : Nemhain, la guerre, la panique & la mort, aka trinité bénie.
TALENT(S) : odiokinésie (contrôle des émotions guerrières / fait se pisser de trouille ceux qui l'emmerdent en baston) + miroir jumeau + nyctalopie (la nuit on ne dort pas on danse) // capacité cheatée depuis stade 4 : insensibilité à l'alcool, obligée pour se bourrer la gueule de se remettre au neptra
FACTION : fidèle du Royaume, ancienne courtisane nommée par la Reine en avril ; upgradée en Duchesse le 10 janvier, par le nouveau Roi, pour montrer son entière confiance en la rousse (ce qui la lie davantage au Royaume encore).
OCCUPATION : altiste dans l'orchestre philarmonique d'arcadia / duchesse du Royaume (fini de secouer les non-payeurs (racket-rocket) ; continue de recruter à tour-de-bras ; fouine et s'informe comme elle peut)
GENÈSE : Primus - consciente de sa nature, cheatée qui se sait, qui se perd dans des souvenirs nouveaux (stade 6)
TALON(S) D'ACHILLE : migraines à la con, réputation de chaudière sur pattes, un faible pour tout ce qui s'y connaît en musique classique, fait connerie sur connerie quand elle s'enivre de neptra
JUKEBOX : josef salvat - hustler / frou frou - let go / marina & the diamonds - forget / hurts - wonderful life
RUNNING GUN BLUES :
This will destroy you. WvZc9qb3_o

past lives
boadicea (Ier siècle de notre ère)
leslie mooray (1920's)

embrouilles post-intrigue
zalim,
gus, anja

(septembre)
ikaar, delilah

(octobre)
aura

(novembre)
kazuo (le 18)

(dans le froid de décembre)
syb (le 10), alice (le 14)
[hors d'Arcadia : tournée de musique de chambre (Massachussetts, Rhode Island)
alcide (le 20) ]
kaine (le 23), savvy (le 27)

(janvier, la déprime)
romàn, ikaar
alan & ned, enterrement
ùna, ned

(février la reprise)
nuova riochetta
vous ?


This will destroy you. IhtbH1N

This will destroy you. L0BwIgWM_o
This will destroy you. KSjU2Efl_o
This will destroy you. TF1kdYOA_o
This will destroy you. UOVOQlFB_o

This will destroy you. Empty
This will destroy you. - Lun 3 Déc - 14:20



this will destroy you
(are you strong enough to face it ?)

Elle fait tourner le whisky dans son verre, n’y ayant pas encore trempé les lèvres. C’est que depuis qu’elle a vu Ned, elle essaie vraiment, vraiment, vraiment de ne pas retomber dans le neptra, sorte de promesse qu’elle lui a faite et qu’elle s’est faite à elle-même, et sur laquelle Nemhain s’accorde parfaitement.  «Ah. T’en as entendu parler. » Elle reporte ses billes sur le colosse aux pieds d’argile, un sourire en coin, et elle choisit un euphémisme : « Disons que certains éléments sont parvenus assez vite à mes oreilles… Pas par le biais de la Reine. » Ça peut être une précision utile, ça aussi. Elle ne renchérit pas, néanmoins, revient à cette histoire de titan en se parlant à elle-même plus qu’à lui, détournée de ses sombres calculs lorsqu’il l’interroge sur l’origine de sa sueur. Un sourire carnassier répond à l’air à peine subtil qu’il affiche. Et à la déception qui se peint sur ses traits, l’instant d’après, la voilà qui minaude : « Désolée pour tes fantasmes, tu ne m’as pas surprise en pleins ébats. » Elle se penche vers lui tout en posant son verre sur la table basse : « Mais ça ne veut pas dire que je ne suis pas ouverte à toute proposition, bien sûr. » Le regard s’évade un moment vers les fenêtres qui donnent sur la nuit noire -où les étoiles étincellent aux yeux de la nyctalope.

Les finasseries sont remises à plus tard alors qu’il finit par répondre et préciser les circonstances de pareille révélation. Et un éclat de rire sonore jaillit du gosier de la courtisane lorsqu’il précise les attributions du Titan qui l’occupe, tandis qu’elle commente, sans vraiment chercher à l’interrompre : « Titan de la guerre, rien que ça. Petite bite, ouais ! » C’est Nemhain qui parle, qui raille, qui ouvre les hostilités avec l’entité désormais démasquée. C’est donc ça qui explique toute la tension atmosphérique lorsqu’ils sont dans les mêmes espaces. Guerre et Guerre, ça fait jamais bon ménage longtemps, songe-t-elle en se remémorant l’entrée tendue dans la Bibliothèque de l’Eden Manor avec Aodha, ou les différentes occasions où elle s’est retrouvée avec une autre entité martiale dans un espace réduit. Elle aurait dû s’en douter, pour sûr, du caractère guerrier de son hôte ; mais de là à parier sur un Titan, elle en était loin. « Groupuscule terroriste, t’y vas fort, chéri., ricane-t-elle en prenant une gorgée de whisky, étalée paisiblement dans son canapé, posant désormais ses pieds nus sur les cuisses de son invité, Si c’est pour enchaîner sur le fait que je suis une bombe, c’est de la drague lourde, Monsieur Falco. Fais gaffe, j’vais bientôt hurler au harcèlement sexuel. » Et tout en disant cela, d’appuyer légèrement son talon sur l’entrejambe du visiteur.

« T’en fais pas pour Killough. Elle a d’autres chats à fouetter en ce moment, je crois. » Elle croit. Elle n’en sait pas grand chose, en vrai. Le seul haut-gradé qu’elle a vu dernièrement, c’était Ned, et c’était pas du tout pour parler du Royaume qu’elle l’a vu, bien au contraire. « On n’a pas des activités très légales, mais jusqu’à preuve du contraire, ce n’est pas nous qui massacrons des familles entières pour un oui ou pour un merde. » La mine s’assombrit et elle en oublie un temps qu’elle s’est juré de ne pas se mêler de la funeste affaire du meurtre de Rawne et de sa smala. Le problème, c’est que ça fait quelques jours que les infos remontent à ses oreilles comme quoi ça serait son fameux cousin qui aurait mené l’expédition punitive. « Évite d’aller te balader dans Delray Hollow, en ce moment, hein. Si les infos ont circulé là-bas, t’auras beau dire que t’aimes les lapins, les fleurs, et que le Royaume est l’équivalent de l’IRA, ils pourraient te prendre pour cible. » Elle est jamais vraiment rentrée dans les détails sur l’inimité -et désormais l’hostilité- entre Royaume et Calavera, parce qu’elle en avait pas envie. Elle lui a dit le minimum à savoir, en remettant le nœud du problème à plus tard, quand il y aurait plus le choix. Mais là, ça chauffe quand même trop pour le laisser dans le noir, et ça vaut le coup de différer la partie de jambes en l’air qu’ils ont tous les deux en tête, ne serait-ce que pour s’assurer d’avoir la possibilité d’en refaire à l’avenir.



▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪



QUEEN SIN

“ that's called a hustle, sweetheart "


hot mess:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
This will destroy you. Empty
This will destroy you. - Jeu 13 Déc - 16:41


SINEAD & ROMÀN
This Will Destroy You.



La remarque acerbe de Sinead t’a fait arqué un sourcil quand tu l’as entendu et elle te revient en tête après avoir fini ton discours. Sa réaction sur le titan qui t’habite, tu ne la comprends pas mais ne réagis pas plus que ça. Elle s’y connait, en dieux Sinead, et même si t’as fait des recherches et récolté beaucoup  trop d’informations sur les divinités grecques et sur ton titan, clairement, à côté d’elle, ouais t’es une petite bite comme elle le dit si bien. Un simple gosse dans ce monde où les armes sont comme des bâtons de sucettes et les trafics de drogues, les échanges de bombecs dans la cour de récré. Ce monde t’exècre Romàn, toi qui retrouves souvent aux urgences des gosses qui ont été trop loin en essayant de nouvelles drogues ou en se battant contre des malfrats. Toi, qui, tous les jours, découvres de nouvelles victimes des guerres de gang et soignes comme tu peux ceux qui arrivent entre tes mains, le corps criblé de balles. Toi qui a entendu parlé du massacre d’Historial, a écouté les dires de tes collègues de la morgue, décrivant sans état d’âmes les traces de lames sur les corps des victimes. Toi t’en peux plus de tout ça. Alors clairement, ouais, t’es qu’un gosse dans un monde de gros bras. T’as beau faire deux mètres et quelques et pouvoir porter Sinead pendant des heures sur ton bassin, clairement à côté d’elle, t’es rien qu’un gamin. T’es pas de taille Romàn, a lever le menton dans un monde où tous sont déjà placés sur un escabeau. Mais par contre, tu peux foutre un coup de pied dans leur piédestal. Pas à leur niveau mais s’ils tombent.. Là tu les surplomberas.

Tu attrapes sa cheville, le pouce caressant doucement la peau nue, le visage amusé face au talon contre ton entre-jambe. Sinead est surement la seule femme à pouvoir t’insulter gentiment, te parler de mafia et de massacre tout en te faisant du rendre dedans. « J’ai entendu parlé de cette histoire… T’inquiètes j’irais pas jouer les héros dans le quartier mexicain. » Tu as entendu parler de la Calavera, bien avant les dieux. Tu sais ce qu’ils font, comme tu connais les actions de la Bratva et du Royaume. Peut-être qu’ils n’ont pas les mêmes magouilles, mais ça en reste, des magouilles. Et ça ne te convient toujours pas.  
Tes doigts papillonnent sur sa cheville, les mains qui remontent un peu alors que le dossier du fauteuil est abandonné, t’as les yeux trop bleus et trop pétillants pour n’avoir aucune idée en tête Romàn. Mais avant, faut causer, et en ce moment, tu fais que ça, parler. Plus le temps pour jouer les boureaux des coeurs ou d’échanger quelques sms un peu sulfureux avec des inconnues. À vrai dire, depuis un an, ça n’est plus le cas. L’ancien Romàn a disparu, t’es devenu un autre, différent, plus calme, plus mature. Plus lui, tu penses. « C’est surtout pour toi et Mcnamara que j’parlais de Killough, j’voulais pas que ça vous cause des soucis. » Tu es sincère et ça se voit. Dans ton visage, dans la tendresse des doigts contre son mollet noué après le sport, dans tes yeux, dans le ton de ta voix. Tu ne veux pas leur causer de tort, ils ont fait beaucoup pour toi.  « La Calavera fait partie de vos… ennemis, c’est ça ? Elle et… La Nuova Camorra ? » La mafia où la plupart des dieux de ton panthéon se trouvent apparement. Ça fait gronder Pallas ça, tu le sens Romàn. Il fulmine à l’idée que tu l’empêches de rejoindre les siens. « Ça signifie quoi en gros ? Qu’ils tueront tout ceux extérieurs à leurs mafias ? Y’a pas moyen de causer avec leurs chefs, pour calmer un peu le bazar ? » Sourcils froncés, tu as parfaitement conscient qu’Arcadia est un nid à vipères et qu’en voulant parler aux rois des serpents, c’est comme se planter soi-même les crocs dans l’bras. Mais à la différence des anciens dieux, t’as toujours de l’espoir, ou peut-être de la naïveté, de croire qu’un autre moyen que la violence peut-être utilisé.
Revenir en haut Aller en bas
Sinead Reed
Sinead Reed
- ADMIN + big tits, big issues -
BLAZE : Faiblesse est mon nouveau pseudo, je crois. (Arté)
CREDITS : ©jand'amour-le-meilleur-cousin-de-la-vie / code sign ©ANAPHORE [bann an riocht ©alf / icon fingers ©Pando / icon leg+gun ©cousin-parfait ] / beautés ©alealeJANdro (gif nemhain) & ©zalim (avatars running gun blues) / adjectifs sign ©secret santa, QUI ES-TU JE T'AIME
FACE : ruth wilson
DOLLARS : 3436
SACRIFICES : 2046
PORTRAIT : This will destroy you. Tumblr_m4nkv1y27g1qbw7q9o2_250
ANNEES : trente-huit piges
CŒUR : Anciennement mariée (alcoolisée) à l'ennemi ; la voilà désormais divorcée (depuis le 02/01/2019, au matin).
RÉINCARNATION : Nemhain, la guerre, la panique & la mort, aka trinité bénie.
TALENT(S) : odiokinésie (contrôle des émotions guerrières / fait se pisser de trouille ceux qui l'emmerdent en baston) + miroir jumeau + nyctalopie (la nuit on ne dort pas on danse) // capacité cheatée depuis stade 4 : insensibilité à l'alcool, obligée pour se bourrer la gueule de se remettre au neptra
FACTION : fidèle du Royaume, ancienne courtisane nommée par la Reine en avril ; upgradée en Duchesse le 10 janvier, par le nouveau Roi, pour montrer son entière confiance en la rousse (ce qui la lie davantage au Royaume encore).
OCCUPATION : altiste dans l'orchestre philarmonique d'arcadia / duchesse du Royaume (fini de secouer les non-payeurs (racket-rocket) ; continue de recruter à tour-de-bras ; fouine et s'informe comme elle peut)
GENÈSE : Primus - consciente de sa nature, cheatée qui se sait, qui se perd dans des souvenirs nouveaux (stade 6)
TALON(S) D'ACHILLE : migraines à la con, réputation de chaudière sur pattes, un faible pour tout ce qui s'y connaît en musique classique, fait connerie sur connerie quand elle s'enivre de neptra
JUKEBOX : josef salvat - hustler / frou frou - let go / marina & the diamonds - forget / hurts - wonderful life
RUNNING GUN BLUES :
This will destroy you. WvZc9qb3_o

past lives
boadicea (Ier siècle de notre ère)
leslie mooray (1920's)

embrouilles post-intrigue
zalim,
gus, anja

(septembre)
ikaar, delilah

(octobre)
aura

(novembre)
kazuo (le 18)

(dans le froid de décembre)
syb (le 10), alice (le 14)
[hors d'Arcadia : tournée de musique de chambre (Massachussetts, Rhode Island)
alcide (le 20) ]
kaine (le 23), savvy (le 27)

(janvier, la déprime)
romàn, ikaar
alan & ned, enterrement
ùna, ned

(février la reprise)
nuova riochetta
vous ?


This will destroy you. IhtbH1N

This will destroy you. L0BwIgWM_o
This will destroy you. KSjU2Efl_o
This will destroy you. TF1kdYOA_o
This will destroy you. UOVOQlFB_o

This will destroy you. Empty
This will destroy you. - Dim 30 Déc - 10:37



this will destroy you
(are you strong enough to face it ?)

Elle le laisse la masser, et l’insistance du talon sur l’entrejambe de Roman se fait plus légère, moins appuyée pour un temps. C’est qu’elle le sent tendu, et pas seulement du fait des influences et des attributs de leurs occupants divins. Il a besoin de parler, pour comprendre ou pour se rassurer. Parfois, elle se demande s’il a vraiment sa place dans le Royaume, et en même temps, la façon dont il s’est adressé à Fiona, si elle en croit les dires des uns et des autres, atteste qu’il n’est pas non plus impressionné. Serviette toujours autour du cou, elle renverse la tête en arrière, par dessus l’accoudoir un moment, profite des mains efficaces du chirurgien pour se détendre un peu, pousse un soupir d’aise, un rien accentué pour continuer à jouer doucement à ce jeu de séduction qu’ils ont repris, même si elle ne sait pas vraiment où elle en est.  « C’est surtout pour toi et Mcnamara que j’parlais de Killough, j’voulais pas que ça vous cause des soucis. » Ses yeux se rouvrent, cherchent ceux du colosse et elle esquisse une moue attendrie. Elle ne répond pas immédiatement, le laisse continuer le fil de sa pensée tandis qu’elle l’observe attentivement. Les cheveux roux tanguent lorsqu’elle hoche la tête à sa question sur la Nuova et la Calavera. Le principe de base est bien compris, mais il veut mieux comprendre les tenants et les aboutissants, on dirait. Pour elle, qui est née dans cet univers, en était certes protégée quand elle était môme, mais l’a connu très tôt et y est dans son élément, toutes ces relations coulent de source, mais il est logique qu’un outsider arrivé tard dans la partie soit perdu. Elle s’étire comme une chatte, et met la deuxième jambe sur les genoux de Roman, tout en passant une main dans ses cheveux moites. « Alors, en gros, la Cala et la Nuova sont nos ennemis dans cette guerre. C’est-à-dire que s’ils peuvent nous fragiliser, ils le feront sans hésiter. Au niveau des fusillades gratuites, c’est plus la Calavera que la Nuova Camorra qui joue sur ce créneau. » quant à la question problématique des discussions avec les chefs : « Le problème majeur de cette guerre, c’est que les chefs sont tous à couteaux tirés, les uns avec les autres -hors alliance bien sur. Par conséquent, y a quasiment aucun moyen de les raisonner. Les seconds, par contre, sont généralement moins impliqués émotionnellement dans la baston, et donc pourraient être enclins à la paix. Du moins du côté des adversaires, dans le Royaume, disons qu’on est partagés... » elle-même considère qu’avec les fuites d’information récentes, elle n’a probablement plus l’oreille et la confiance de la Reine, donc n’a plus trop d’espoir pour enrayer la guerre.

« Quant à nous préserver, Ned et moi, de l’éventuel courroux de Fiona, t’es chou mais on est assez grands pour se défendre nous-mêmes si elle veut nous tomber dessus pour t’avoir recruté. » Et d’accompagner cette affirmation d’un rapprochement physique conséquent alors qu’elle lui subtilise sa jambe savamment massée pour s’asseoir sur lui et lui masser les épaules nonchalamment : « Vous êtes bien tendu, Monsieur Falco,, et de pencher la tête sur le côté, les cheveux qui roulent et dévoilent la ligne de son cou,  vous travaillez certainement trop. » Nemhain, sous la carne, est prête à combattre, et guette les réactions de son congénère titan, curieuse de voir s’il obéit ou se rebelle. Sinead masse les épaules en appuyant avec ses doigts fins, précise et plutôt douée dans ce qu’elle fait, pas loin de frôler les lèvres de Falco des siennes. Mais elle repense à une chose, juchée sur lui, le bassin anormalement immobile, contrairement à son habitude -certainement est-ce que sa petite tenue est déjà suffisamment suggestive, le visage à quelques centimètres de celui du chirurgien, et interrompt la tentation à peine voilée pour ancrer ses prunelles dans celles de son visiteur :  « J’y pense mais si tu demandes s’ils tirent à vue, c’est que tu te veux savoir si tu peux tenter une approche dans leurs quartiers ? Parce que perso, j’y mets pas les pieds du tout, même pour aller y bouffer. » petite moue désolée, et l’estomac qui gronde comme pour confirmer, bulle d’air qui se libère dans une circonvolution de l’intestin, avant de se faire rabrouer par Sin par un « on ne t’a rien demandé » sec et complètement absurde.



▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪



QUEEN SIN

“ that's called a hustle, sweetheart "


hot mess:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
This will destroy you. Empty
This will destroy you. - Dim 30 Déc - 19:44


SINEAD & ROMÀN
This Will Destroy You.



Elle apprécie le massage Sinead, se laisse un peu aller sous tes doigts experts qui s’amusent à détendre les noeuds dans les mollets. À force de s’entrainer avec de telles tensions, elle va se faire mal, tendinite ou connerie du style. Ce serait dommage, tu ne pourrais plus la regarder dans une si jolie tenue. C’est amusant comment tes anciennes relations changent Romàn, depuis ton incarnation. Avant, Sinead et toi n’étiez que des amants de passage, quand l’envie vous prenait, quand le désir était trop grand pour être consommé avec quelqu’un d’autre. Depuis, c’est le vide, à part vous embrasser ce soir-là, l’épaule brisée a eu raison de vos ébats. Sinead a pris des allures de professeur des écoles avec toi et c’est difficile de voir au delà de l'apprentissage. Clairement, perdre une amie et confidente aussi importante pour une histoire de cul, ça ne t’arrangerait pas trop Romàn. Pourtant, vous continuez de jouer, les regards un peu trop brillants que vous vous lancez, les mouvements de jambe de la rouquine ne laissant pas de doute sur la suite.  

Tu commences la deuxième jambe, dénoues les muscles tout en écoutant attentivement les révélations. Okey, ça t’avait compris, Cala et Nuova amis contre les autres. La violence est donc plus l’affaire des mexicains, bizarrement t’es un peu étonné. A trop regarder le parrain, tu t’étais mis en tête que les italiens n’étaient pas en reste niveau cassage de gueule et fusillades. Le menton acquiesce, l’esprit continue de retenir, tu tiques un peu à l’évocation des seconds. Qui sont-ils ? Combien ? Autant qu’au Royaume ? Tu as cru comprendre qu’ils étaient pas mal à ce poste, tous à devoir décider d’un commun accord sur les futurs évènements.  Mais visiblement, y’a un soucis de cohésion. « Hum hum… » Tu la laisses continuer, te notant dans un coin de la tête de lui demander qui ils sont, ces seconds. Sinead connait beaucoup de choses et vu la façon dont elle parle du dialogue possible avec ces personnes, c’est qu’elle a du déjà essayer.
Et puis tout change. Le mollet chaud dans les paumes est abandonné, t’as pas le temps de réagir ou de grogner, prétextant que les soins doivent être suivis jusqu’à la fin que Sinead s’empare de tes cuisses et y installe son bassin. Naturellement, tes mains s’agrippent à ses hanches alors que les mots d’avant te reviennent en tête. Certes, ils sont assez grands, c’était plus par respect envers les deux gradés que par sentiment héroïque que tu disais ça, mais passons. Les doigts fins de la musicienne, aussi doués sur des cordes que sur tes épaules, s’activent pour te détendre.  « Je ne travaille jamais trop. » est la seule chose que tu es capable de répondre. Tu aimes ton métier, jamais tu ne l’abandonneras. Surtout maintenant que tu es capable de savoir quand les guerres de gang vont exploser. Tu pourrais presque activer le code noir en avance, mais on trouverait ça bizarre à l’hôpital.

Mais tu n’y penses plus trop, à l’hosto, aux mafias, à tout ce bordel. Encore moins à Pallas qui te frappe de l’intérieur à t’en donner mal au crâne. Il veut que tu retires tes paumes des hanches de la rousse, que tu recules, que tu… Et non, toi, tu t’abreuves de son odeur salée, délicieuse, euphorisante.  La lippe mordue face au rapprochement, tu es presque déçu quand elle recule. Cette fois-ci, la petite moue, c’est toi qui l’as Romàn.  « Tu me connais, j’n’oserais pas. »  C’est accompagné de ton plus beau et large sourire, comme une provocation à peine cachée.  « À vrai dire, j’me demandais si… J’pouvais pas servir à ça… Enquêter sous l’habit du médecin. »  Tu prends une pause, essayes de ne pas penser à l’odeur délicieuse de Sinead, ni a ton bas ventre compressé par ton jean.  « Personne ne me connait chez eux, et même ailleurs. Et j’ai pas d’aura. Y’a une mission là-bas, un planning familial je crois, surtout pour aider des gamines. Ils cherchent des médecins et des chirurgiens bénévoles…»  Car tu veux aider Romàn, ça te tient à coeur et si tu peux te rattraper un peu, tout en mélangeant tes capacités de médecin, ça te plait encore plus.  « Tu connais des… gens là-bas ? Personnellement j’veux dire. Dans ces seconds, tu sais si y’en a que j’pourrais approcher plus facilement ? »  Et tu ne peux pas t’empêcher de laisser Pallas parler à cet instant.  « J’connais peut-être pas la guerre comme toi tu la connais, mais j’l’ai faite aussi. Et je peux pas m’empêcher de me dire que ce titan à l’intérieur, il a raison. Que la stratégie, ça le connait qu’il peut être une force et pas seulement un problème. » Le dernier point, c’est toi qui l’a rajouté Romàn, les mains maintenant les hanches de Sinead, la rapprochant un peu plus de ton poitrail. L'étreinte a la saveur du sel et de la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Sinead Reed
Sinead Reed
- ADMIN + big tits, big issues -
BLAZE : Faiblesse est mon nouveau pseudo, je crois. (Arté)
CREDITS : ©jand'amour-le-meilleur-cousin-de-la-vie / code sign ©ANAPHORE [bann an riocht ©alf / icon fingers ©Pando / icon leg+gun ©cousin-parfait ] / beautés ©alealeJANdro (gif nemhain) & ©zalim (avatars running gun blues) / adjectifs sign ©secret santa, QUI ES-TU JE T'AIME
FACE : ruth wilson
DOLLARS : 3436
SACRIFICES : 2046
PORTRAIT : This will destroy you. Tumblr_m4nkv1y27g1qbw7q9o2_250
ANNEES : trente-huit piges
CŒUR : Anciennement mariée (alcoolisée) à l'ennemi ; la voilà désormais divorcée (depuis le 02/01/2019, au matin).
RÉINCARNATION : Nemhain, la guerre, la panique & la mort, aka trinité bénie.
TALENT(S) : odiokinésie (contrôle des émotions guerrières / fait se pisser de trouille ceux qui l'emmerdent en baston) + miroir jumeau + nyctalopie (la nuit on ne dort pas on danse) // capacité cheatée depuis stade 4 : insensibilité à l'alcool, obligée pour se bourrer la gueule de se remettre au neptra
FACTION : fidèle du Royaume, ancienne courtisane nommée par la Reine en avril ; upgradée en Duchesse le 10 janvier, par le nouveau Roi, pour montrer son entière confiance en la rousse (ce qui la lie davantage au Royaume encore).
OCCUPATION : altiste dans l'orchestre philarmonique d'arcadia / duchesse du Royaume (fini de secouer les non-payeurs (racket-rocket) ; continue de recruter à tour-de-bras ; fouine et s'informe comme elle peut)
GENÈSE : Primus - consciente de sa nature, cheatée qui se sait, qui se perd dans des souvenirs nouveaux (stade 6)
TALON(S) D'ACHILLE : migraines à la con, réputation de chaudière sur pattes, un faible pour tout ce qui s'y connaît en musique classique, fait connerie sur connerie quand elle s'enivre de neptra
JUKEBOX : josef salvat - hustler / frou frou - let go / marina & the diamonds - forget / hurts - wonderful life
RUNNING GUN BLUES :
This will destroy you. WvZc9qb3_o

past lives
boadicea (Ier siècle de notre ère)
leslie mooray (1920's)

embrouilles post-intrigue
zalim,
gus, anja

(septembre)
ikaar, delilah

(octobre)
aura

(novembre)
kazuo (le 18)

(dans le froid de décembre)
syb (le 10), alice (le 14)
[hors d'Arcadia : tournée de musique de chambre (Massachussetts, Rhode Island)
alcide (le 20) ]
kaine (le 23), savvy (le 27)

(janvier, la déprime)
romàn, ikaar
alan & ned, enterrement
ùna, ned

(février la reprise)
nuova riochetta
vous ?


This will destroy you. IhtbH1N

This will destroy you. L0BwIgWM_o
This will destroy you. KSjU2Efl_o
This will destroy you. TF1kdYOA_o
This will destroy you. UOVOQlFB_o

This will destroy you. Empty
This will destroy you. - Ven 4 Jan - 16:46



this will destroy you
(are you strong enough to face it ?)

Ça fait vingt ans qu’elle trempe dans le crime organisé, même si ça ne se voit pas à sa gueule d’ange. Vingt ans qu’elle a appris à comprendre les rouages invisibles, les façons de fonctionner des mafias adverses et ainsi de suite. Il est important de connaître les modes opératoires des potentiels ennemis, de savoir où l’on met le pied, une tourbière ou un platier, et ainsi de suite. Ce sont des connaissances qu’elle a accumulées avec les années, des instincts qui se sont développés. C’est parce qu’elle connaît ce monde des ombres qu’elle osait aussi mettre les pieds n’importe où. Mais c’est la guerre, la première de cette ampleur qu’elle connaît actuellement. Bien sûr, Nemhain en a connu d’autres, y a joué des rôles plus ou moins importants. Mais d’affrontement de gangs, c’est bel et bien le premier et les eaux sont plus troubles que jamais. Tout ce qu’elle a appris, tout ce qu’elle a observé, toutes les informations qu’on lui rapporte, ou celles que les fuites ont fait jaillir, tout ça sert aujourd’hui, mis au service de sa survie propre, et de celle du Royaume. Alors quand elle parle à Romàn et lui déconseille d’aller trainer à Delray Hollow ou à Little Italy, c’est aussi parce qu’elle sait qu’elle a beau être téméraire et parfois franchement provocatrice, elle n’irait pas là-bas. Ça peut se comprendre : son appartenance au Royaume est loin d’être ignorée des autres mafias. Mais c’est aussi que ces espaces ne sont plus ceux qu’elle connaissait il y a encore cinq ou six mois. La ville change de visage avec la guerre, les anciens amis sont obligés de prendre les armes, les uns contre les autres, et ça ne lui plaît guère, à la déesse guerrière.

Chevauchant le chirurgien, elle minaude encore, parce qu’elle sait bien le faire, parce que ça la détend, parce qu’elle a besoin de contact humain, dépendante sans vouloir le reconnaître. Se raccrocher au réel pour oublier les souvenirs, les hallucinations qui persistent et qui se renforcent. L’influence divine qui croît en elle, elle ne peut l’occulter. Elle sait qu’il faudra faire un choix, tôt ou tard, et ne sait lequel réaliser pour l’heure. Alors elle s’ancre dans le présent par sa peau contre celle de Romàn, son bassin juché sur le sien, les yeux dans les yeux. Un moyen de le retenir peut-être aussi. Mais le voilà, le stratège, le titan de la guerre, qui suggère une approche différente, et à mesure qu’il avance dans le déroulement de son plan, le pli entre les sourcils de la rouquine s’accentue, mi-inquiet, mi-agacé. Elle déglutit, et c’est autant la déesse que l’humaine qui s’opposent à l’idée lorsqu’il lui laisse la place de parler, les mains posées sur ses hanches, les corps plus proches encore, les souffles qui se mêlent. « Tu peux pas faire ça. » Elle noue ses bras derrière la nuque du colosse et se tasse un peu sur lui, de façon à ce que son visage soit à la même hauteur que celui de son ami. « Tu te souviens ce que je t’expliquais sur les réseaux d’informateurs ? On en a un bon, au Royaume, on ne manque pas de clochards et de piliers de bar dans la ville pour nous rencarder. Dis-toi que la Nuova Camorra est bonne dans ce domaine aussi, même si ça doit être plutôt les commerçants qui les informent, cela dit. » Un bras toujours contre le dos de Falco, elle lui caresse la joue de sa main libre avec un sourire un peu attendri, un peu inquiet. Elle continue, expliquant calmement, comme elle l’a fait jusqu’ici : « Tu feras pas deux pas dans Little Italy qu’ils t’auront déjà repéré, même si t’es médecin. On met un point d’honneur à savoir qui est dans le jeu, et qui n’y est pas. Ça vaut pour le Royaume, et ça vaut pour tous les autres. Pas moyen de mêler les civils à l’histoire. » L’explication sera efficace ou ne le sera pas : elle considère quand même que prudence est mère de sûreté dans cette affaire. Il faudra qu’elle regarde ce qui a filtré sur lui, d’ailleurs. Il y a une chance pour que ça ne le brûle pas trop au niveau des civils, justement. Mais quant à savoir qui joue et qui ne joue pas, elle est loin de minimiser la situation. Les gangs d’Arcadia ont bel et bien une sorte de code d’honneur commun à tous : ne pas mêler les non-initiés à leurs affaires, et c’est certainement pour cela que, jusqu’ici, la flicaille leur foutait à peu près la paix. Ça risque de bouger avec les fuites et avec la guerre, cela dit.
Mais au delà de l’humain, au delà de l’ami, au delà de l’amant, c’est ce nouvel allié révélé qu’il faut convaincre et retenir d’aller se jeter dans les griffes de la Nuova. Et à défaut d’utiliser ses atouts physiques, elle table d’abord sur la rationalité du combattant divin : « Pallas, qu’elle prononce, Nemhain qui s’adresse à son égal réincarné, tu comprends ce que je te dis, hein ? Va pas jouer au con dans ces quartiers : je comprends l’idée, je comprends le plan, et dans d’autres circonstances, ça pourrait marcher. Oui, t’as pas d’aura, mais il n’empêche que ton appartenance au Royaume est connue : là-dessus, j’en mettrai ma main à couper. »




▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪



QUEEN SIN

“ that's called a hustle, sweetheart "


hot mess:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
This will destroy you. Empty
This will destroy you. - Mar 8 Jan - 20:47


SINEAD & ROMÀN
This Will Destroy You.



Sinead a pris cette moue qui tu affectionnes secrètement, celle qui prouve que tu vas t’en prendre plein la gueule mais avec délicatesse. Le genre d’engueulade discrète, qui te faisaient rire avant mais que tu écoutes attentivement maintenant. Surtout quand ça vient de personne comme Sinead ou Éamonn qui s’y connaissent réellement. T’as beau avoir des connaissances en médecine et un passé de colonel, Romàn, dans le jeu des mafias et des dieux, t’es qu’un bébé qui peine à rester sur ses deux pieds sans se péter la gueule ou se prendre un coin d’table. Alors tu ne fronces pas les sourcils, restes les yeux rivés à ceux de Sinead. Ils sont beaux en passant, tu ne l’avais jamais remarqué.  Clairs, avec une petite pointe de malice qui pétillent quand elle sourit. Tu te concentres tellement dessus que t’en oublierais presque de l’écouter. Et le mince sourire sur ton visage est une preuve que tu ne fais pas gaffe à ce qu’elle te raconte Sinead, te préoccupant plus de ses mains qui enveloppent ta chair plutôt que ses conseils.

Tu retrouves le fil de la conversation à l’évocation de Little Italy. Les sourcils sont froncés, les italiens, tu n’as rien contre eux. Sauf depuis l’histoire avec Aislinn. Revers de la main, ne pas y penser, faire fi de tout ça. Ce n’est pas le moment. Tu hoches la tête, comme un élève en classe, écoutes bien ce qu’elle te dit cette fois-ci. Tu oublies la nuance des yeux et la courbes des lèvres pour te concentrer sur la finesse de son esprit. Sinead t’étonnera toujours.
Ses mains à elle, elles sont toujours là, contre ton dos, remontant parfois au grès des mots. Les tiennes, elles sont au même niveau, s’amusant de la peau bouillante et humide de la courtisane. Pourquoi s’entraine-elle avec une telle hargne ? Tu comprends la guerre, le bordel, tout ça mais… Sinead ne fait pas partie de la force armée du Royaume ou alors t’as loupé le memo. À réfléchir, t'aimes pas ça, manquer d'explication. L’injonction divine te met mal à l’aise, toi qui empêches Pallas de trop sortir la tête, tu te retrouves à l’écraser encore plus sous l’appelle de sa collègue.  « D’accord. » Un seul mot, un seul hochement de tête pour un discours qui mérite un standing ovation.  « Tu m’aurais juste dit que j’étais con, j’aurais accepté aussi. C’est toi la pro dans ce bordel, pas moi. Si je peux aider… » Les yeux se détournent de ceux océan de la divine, même nuance que les tiens. Vous vous ressemblez un peu trop parfois, encore plus maintenant que les dieux guerriers se sont présentés d'une façon officielle.  « ... J’le ferais mais mort… Je suis inutile. » Plus de soins, plus d’aide, plus rien Romàn, si tu crèves sous les balles italiennes ou mexicaines. Tu ne serviras à rien en jouant à l'imbécile qui se pense tout permis. Tu crèverais, perdrais tout et sans n’avoir rien accompli.

Un coup de hanche, les mains agrippant les cuisses de la courtisane, le corps se relève, géant qui prend ses aises dans l’appartement. Elle a l’air toute petite comme ça Sinead, accrochée au bassin du titan.  « Moi qui m’pensais encore civil… J’vais devoir changer ma carte de visite. » Toi, on peut t’emmerder maintenant, toi t’es dans une mafia, toi tu t’es foutu dans les batailles sans vraiment le savoir. Normalement les questions apportent des réponses, pas des balles.
Le menton haut, les lèvres se rapprochent et papillonnent contre la nuque de la rousse. Elle a la saveur du sel, c’est enivrant.  « Tu m’protègeras quand même… Si j’ui attaqué un jour ? » Léger amusement dans la voix, ironie et sincérité, lui a peut-être les poings mais elle, elle a la connaissance de ce monde. Et à force de faire l’autruche Romàn, tu vas vraiment jouer les titans en détresse. Le corps qui mouve, les yeux qui lorgnent sur le cou, les lèvres qui continuent leur périple, ton pied butte dans une boite mal rangée sous le meuble. Les tintements te font baisser la tête immédiatement. Un autre coup de pied, pour pousser la boite hors de sa cachette plus si secrète que ça. Les sourcils sont froncés, regard opalin qui se relève et croise celui de l’ami. Que te cache-t-elle réellement ? À part son magnifique sourire et cette boite de balles petits calibres.  « Tu vas enfin m’expliquer pourquoi t’es équipée comme Lara Croft et que tu t’entraînes comme Rocky ? » À ton tour d’être sérieux et inquiet, à ton tour de caresser la peau des jambes de Sinead avec douceur et malaise. Ça te ferait chier de la perdre. T'es pas prêt à la laisser partir Sinead.
Revenir en haut Aller en bas
Sinead Reed
Sinead Reed
- ADMIN + big tits, big issues -
BLAZE : Faiblesse est mon nouveau pseudo, je crois. (Arté)
CREDITS : ©jand'amour-le-meilleur-cousin-de-la-vie / code sign ©ANAPHORE [bann an riocht ©alf / icon fingers ©Pando / icon leg+gun ©cousin-parfait ] / beautés ©alealeJANdro (gif nemhain) & ©zalim (avatars running gun blues) / adjectifs sign ©secret santa, QUI ES-TU JE T'AIME
FACE : ruth wilson
DOLLARS : 3436
SACRIFICES : 2046
PORTRAIT : This will destroy you. Tumblr_m4nkv1y27g1qbw7q9o2_250
ANNEES : trente-huit piges
CŒUR : Anciennement mariée (alcoolisée) à l'ennemi ; la voilà désormais divorcée (depuis le 02/01/2019, au matin).
RÉINCARNATION : Nemhain, la guerre, la panique & la mort, aka trinité bénie.
TALENT(S) : odiokinésie (contrôle des émotions guerrières / fait se pisser de trouille ceux qui l'emmerdent en baston) + miroir jumeau + nyctalopie (la nuit on ne dort pas on danse) // capacité cheatée depuis stade 4 : insensibilité à l'alcool, obligée pour se bourrer la gueule de se remettre au neptra
FACTION : fidèle du Royaume, ancienne courtisane nommée par la Reine en avril ; upgradée en Duchesse le 10 janvier, par le nouveau Roi, pour montrer son entière confiance en la rousse (ce qui la lie davantage au Royaume encore).
OCCUPATION : altiste dans l'orchestre philarmonique d'arcadia / duchesse du Royaume (fini de secouer les non-payeurs (racket-rocket) ; continue de recruter à tour-de-bras ; fouine et s'informe comme elle peut)
GENÈSE : Primus - consciente de sa nature, cheatée qui se sait, qui se perd dans des souvenirs nouveaux (stade 6)
TALON(S) D'ACHILLE : migraines à la con, réputation de chaudière sur pattes, un faible pour tout ce qui s'y connaît en musique classique, fait connerie sur connerie quand elle s'enivre de neptra
JUKEBOX : josef salvat - hustler / frou frou - let go / marina & the diamonds - forget / hurts - wonderful life
RUNNING GUN BLUES :
This will destroy you. WvZc9qb3_o

past lives
boadicea (Ier siècle de notre ère)
leslie mooray (1920's)

embrouilles post-intrigue
zalim,
gus, anja

(septembre)
ikaar, delilah

(octobre)
aura

(novembre)
kazuo (le 18)

(dans le froid de décembre)
syb (le 10), alice (le 14)
[hors d'Arcadia : tournée de musique de chambre (Massachussetts, Rhode Island)
alcide (le 20) ]
kaine (le 23), savvy (le 27)

(janvier, la déprime)
romàn, ikaar
alan & ned, enterrement
ùna, ned

(février la reprise)
nuova riochetta
vous ?


This will destroy you. IhtbH1N

This will destroy you. L0BwIgWM_o
This will destroy you. KSjU2Efl_o
This will destroy you. TF1kdYOA_o
This will destroy you. UOVOQlFB_o

This will destroy you. Empty
This will destroy you. - Ven 11 Jan - 0:51



this will destroy you
(are you strong enough to face it ?)

Le contact se renforce dès lors que Roman se lève et prend la main, entraînant Sinead vers des hauteurs qu’elle n’aborde pas souvent, dans un jeu d’équilibristes, pas seulement avec les mots. Elle noue ses mollets dans le dos du chirurgien et enroule ses bras autour de sa nuque pour ne pas le laisser faire tous les efforts. L’équilibre tient, mais le pied du porteur cogne contre une boîte qui n’était pas particulièrement dissimulée, simplement mal rangée. La question ne surprend pas la rousse, qui esquisse un sourire innocent -trop pour être crédible-, toujours juchée sur la monture : « Ben quoi ? Faut bien te protéger… », qu’elle hasarde, avant de laisser tomber ta tête en arrière un instant, dans un soupir, alors que ses boucles roulent et pendent vers le sol. Un instant, elle réfléchit à ce qu’elle peut dire, ce qu’il attend d’elle. Probablement des explications, peut-être un bobard énorme pour ne pas la croire en danger. Mais faut-il vraiment qu’elle baratine . Elle finit par raffermir sa prise sur le colosse, s’éclaircit la voix et, ramenant son regard dans les prunelles bleu glacé de Romàn, elle assume sa connerie. Peut-être devrait-elle avoir honte de ce qu’elle a pu faire ces dernières semaines, mais elle l’assume, pas au point d’en faire un étendard par provocation, mais plutôt en sachant que sa témérité et son insouciance font depuis toujours partie intégrante d’elle. « Disons que j’ai un peu trop de casseroles au cul actuellement pour être sereine et considérer que ça ne va pas me retomber dessus. » Elle hausse les épaules tout en avouant sa situation, sans rentrer dans les détails. Pas très rassurant ça, ce petit laïus, Sinead. Elle affiche quand même un petit sourire en coin, l’air de dire que ce n’est pas grave, qu’elle a connu bien pire.

« Et puis, j’ai Nemhain avec moi dans tous les cas, et la nuit comme amie. » Des alliées puissantes, semblerait-il. Un clin d’œil et la voilà qui se presse contre lui, en serrant un peu plus ses jambes autour de la taille du chirurgien, son bas-ventre contre le bassin de Romàn. « Si tu as peur pour moi, on pourra en parler après, hm ? C’est que, je crains que si on attend trop, la dynamite dans ton pantalon n’explose et ça serait dommage… À moins que tu sois juste très content de me voir ? » Et de rapprocher, mutine pour détourner les appréhensions qu’elle voit et qu’elle sent émaner de Falco, son visage de celui de son interlocuteur, les lèvres à quelques centimètres des lippes de l’homme, les souffles se mêlant. Dans un murmure, elle promet, confiante : « Tout ira bien. », avant de l’embrasser pour faire taire leurs doutes, à lui, à elle. Tout ira bien, sans préciser si elle fait référence à la dernière fois où ils ont failli coucher ensemble, ou à un avenir qui semble pour l’heure plus incertain.



▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪



QUEEN SIN

“ that's called a hustle, sweetheart "


hot mess:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
This will destroy you. Empty
This will destroy you. - Ven 11 Jan - 17:40


SINEAD & ROMÀN
This Will Destroy You.



Tu commences à la connaitre Sinead, tu sais qu’elle cache beaucoup derrière son humour et ses piques pleines de finesse. Tu sais aussi qu’elle sait jouer de sa bouche et de ses boucles quand il est question de parler d’elle. Silence dans la révélation, elle se moque un peu de toi, te réponds que tu as besoin de protection. T’en as déjà, des boucliers Romàn et Sinead en est un, elle n’a pas besoin d’armes, elle en fait déjà trop pour toi. À t’expliquer tout ce qui se trame, à te dire de rester en arrière, à ne pas tenter de jouer les héros. Si elle n’était pas là, même Eamonn n’aurait pu te retenir d’aller jouer du bistouri à Delray ou Little Italy. Tu te serais cru plus fort que ces vauriens, tu aurais jouer l’innocent alors que rien en toi ne l’est. Un géant dans les rues, ça se remarque, avec ou sans aura. Et comme Sin l’a bien expliqué, tout se sait à Arcadia. Alors, les balles, la remarque amusée, les cuisses qui se referment un peu plus forts contre tes hanches pour, tu comprends que Sin est dans la merde avant même qu’elle ne te le dise.

Et quand les mots tombent, tu déglutis difficilement Romàn. Si Sinead en parle, c’est que ça va vraiment mal et que ce n’est pas seulement une histoire de coucherie à droite à gauche (sans aucun jugement, t’étais pareil avant que le titan te prenne pour vassal.) Pourtant, tu restes silencieux, écoutes avec attention. Et puis le sourire explose sur ton visage, à défaut de ton pantalon comme elle l'a bien remarqué. Le rire accompagne le visage lumineux, elle se fout de toi, et toi tu plonges sans aucune bouée de sauvetage. La caresse, presque trop tendre sur la joue ainsi que le baiser, scelle les retrouvailles. Ça a le goût de la guerre, comme si les dieux s’acceptaient autant que les humains. « Je suis toujours heureux de te voir Sinead… » Le corps, la tête, le coeur, tout est satisfait face à elle. Elle n’est pas compliquée, n’est pas jalouse, ne demande rien d’autre que l'amitié et le respect. Et ça te convient, Romàn, t’es clairement pas en état d’offrir plus en ce moment. Et Sinead n’a pas besoin de plus aussi, avec tout ce qui se passe. « Et je te crois. »  Tout ira bien, tu lui fais confiance même si ça bourdonne un peu trop fort au fond de ton poitrail. Pour faire taire le malaise, tu l’embrasses. Oui, tu lui fais confiance à Sin mais pas à ce monde. Lui, tu ne le crois pas.

--

Une main caressant la peau laiteuse de la courtisane, la tête appuyée sur ta paume, elle t’avait manqué dans l’intimité Sinead. Ses rondeurs délicates, son souffle chaud, sa peau bouillante, cela faisait longtemps que vous ne vous étiez pas retrouvés physiquement.  « Je ne t’ai rien cassé aujourd’hui…» C’est soufflé timidement, un sourire sur le visage, amusé de voir que non, à part son énergie foutue au sol, tu ne lui a pas fait de mal. Les lèvres s’écrasent sur son épaule, elle a le goût du sel, Sinead.  « Tu as envie de me parler de ces casseroles ou on fait comme si de rien était et on continue d'emmerder tes voisins en faisant grincer le lit ? »  Un rapide sourire, les yeux océans qui se relèvent et croisent ceux de Sinead. Se taire ou parler, tu lui laisses le choix mais tu seras là, comme elle l’a été.
Revenir en haut Aller en bas
Sinead Reed
Sinead Reed
- ADMIN + big tits, big issues -
BLAZE : Faiblesse est mon nouveau pseudo, je crois. (Arté)
CREDITS : ©jand'amour-le-meilleur-cousin-de-la-vie / code sign ©ANAPHORE [bann an riocht ©alf / icon fingers ©Pando / icon leg+gun ©cousin-parfait ] / beautés ©alealeJANdro (gif nemhain) & ©zalim (avatars running gun blues) / adjectifs sign ©secret santa, QUI ES-TU JE T'AIME
FACE : ruth wilson
DOLLARS : 3436
SACRIFICES : 2046
PORTRAIT : This will destroy you. Tumblr_m4nkv1y27g1qbw7q9o2_250
ANNEES : trente-huit piges
CŒUR : Anciennement mariée (alcoolisée) à l'ennemi ; la voilà désormais divorcée (depuis le 02/01/2019, au matin).
RÉINCARNATION : Nemhain, la guerre, la panique & la mort, aka trinité bénie.
TALENT(S) : odiokinésie (contrôle des émotions guerrières / fait se pisser de trouille ceux qui l'emmerdent en baston) + miroir jumeau + nyctalopie (la nuit on ne dort pas on danse) // capacité cheatée depuis stade 4 : insensibilité à l'alcool, obligée pour se bourrer la gueule de se remettre au neptra
FACTION : fidèle du Royaume, ancienne courtisane nommée par la Reine en avril ; upgradée en Duchesse le 10 janvier, par le nouveau Roi, pour montrer son entière confiance en la rousse (ce qui la lie davantage au Royaume encore).
OCCUPATION : altiste dans l'orchestre philarmonique d'arcadia / duchesse du Royaume (fini de secouer les non-payeurs (racket-rocket) ; continue de recruter à tour-de-bras ; fouine et s'informe comme elle peut)
GENÈSE : Primus - consciente de sa nature, cheatée qui se sait, qui se perd dans des souvenirs nouveaux (stade 6)
TALON(S) D'ACHILLE : migraines à la con, réputation de chaudière sur pattes, un faible pour tout ce qui s'y connaît en musique classique, fait connerie sur connerie quand elle s'enivre de neptra
JUKEBOX : josef salvat - hustler / frou frou - let go / marina & the diamonds - forget / hurts - wonderful life
RUNNING GUN BLUES :
This will destroy you. WvZc9qb3_o

past lives
boadicea (Ier siècle de notre ère)
leslie mooray (1920's)

embrouilles post-intrigue
zalim,
gus, anja

(septembre)
ikaar, delilah

(octobre)
aura

(novembre)
kazuo (le 18)

(dans le froid de décembre)
syb (le 10), alice (le 14)
[hors d'Arcadia : tournée de musique de chambre (Massachussetts, Rhode Island)
alcide (le 20) ]
kaine (le 23), savvy (le 27)

(janvier, la déprime)
romàn, ikaar
alan & ned, enterrement
ùna, ned

(février la reprise)
nuova riochetta
vous ?


This will destroy you. IhtbH1N

This will destroy you. L0BwIgWM_o
This will destroy you. KSjU2Efl_o
This will destroy you. TF1kdYOA_o
This will destroy you. UOVOQlFB_o

This will destroy you. Empty
This will destroy you. - Mar 22 Jan - 12:51



this will destroy you
(are you strong enough to face it ?)

Le contact léger des doigts sur son derme la fait frissonner, elle qui est toujours sensible de partout après l’acte. La respiration s’est calmée et elle est allongée sur son lit, nue comme au premier jour, plus détendue que tout à l’heure. Elle sait que le sujet va finir par revenir sur le tapis, mais pour l’heure, elle ricane aux mots de Romàn. « Comme quoi les miracles arrivent, hein. Suffit d’un peu d’entraînement. » L’œillade qu’elle lui décoche est on-ne-peut-plus évocatrice, alors qu’une de ses mains caresse l’arrière du crâne de Romàn. À la question, elle croise son regard, l’observe en silence, en se mordillant la lèvre inférieure. Elle roule sur le ventre, plus proche de lui, les doigts fins qui dessinent aléatoirement des arabesques autour de la marque sur le poitrail. « Disons que t’as justement de quoi me changer les idées, là. Ça serait con de revenir à des histoires qui n’intéressent personne, hein ? Alors qu’on peut bien faire chier les voisins si t’es chiche pour me faire encore crier. »



Plus tard, alors qu’il fait nuit noire, elle reprend son souffle après une énième partie de jambes en l’air, et raille, le corps pressé contre celui du chirurgien : « Va falloir muscler ton jeu, hein. Je crois que le rez-de-chaussée ne nous a pas entendus. » Et de lui ravir un baiser vorace, avant de poser sa tête contre le torse de Romàn, et de finalement revenir à cette question posée des heures plus tôt : « Ça prendrait mille ans à tout t’expliquer. » Un temps. Une idée germe. « T’en as pas marre de ton appartement plein de trous ? Parce que tu pourrais toujours avoir un double des clés et venir vivre ici. Y a une chambre qui sert à rien, hein. » Et de se détacher pour le regarder sérieusement, bras croisés qui dérobent ses mamelons à la vue du colosse. « Ça t’engage à rien, va pas t’imaginer n’importe quoi, j’cherche rien de spécial, je te demande pas de m’épouser et tout -ça, c’est bon, j’ai déjà donné; » Rire jaune, amertume, regard un peu fuyant alors qu’elle s’appuie au mur, bras toujours noués. « Mais comme ça, si t’as des questions, ben ça t’évitera de défoncer ma porte d’entrée, et puis voilà… Faudra juste pas trop me faire chier sur mes horaires et mes fréquentations, et pas trop en attendre de moi niveau conversation le matin. Ça te dirait ? » Elle veut pas rester seule, Sinead. Elle veut pas le reconnaître, mais elle continue de dépendre des autres, pour avoir l’impression de gérer toutes ces merdes qui lui envahissent l’existence. Alors elle ne le dit pas, mais elle le pense très fort, le s’il te plaît qui cherche un ami à proximité et peut-être un rempart imperméable aux conneries de ce monde.



sujet terminé




▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪



QUEEN SIN

“ that's called a hustle, sweetheart "


hot mess:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
This will destroy you. -

Revenir en haut Aller en bas

This will destroy you.

 :: terminés
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Sauter vers: