CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

You're not ready | Aurelio

 :: - ARCADIA - :: downtown :: arcadia hospital
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Tavor Fjörnirsson
- PATRON SAINTS OF OUR BLISSFUL IMPERFECTIONS -
BLAZE : Whooshoo
CREDITS : NooBody
FACE : Brendon Urie
DOLLARS : 204
SACRIFICES : 23
PORTRAIT :
ANNEES : 29 ans
CŒUR : Célibataire.
RÉINCARNATION : Hati
TALENT(S) : Nyctalope - Endurance
FACTION : Obscuri - Calavera
OCCUPATION : Autoentrepreneur
JUKEBOX : LSD: Audio - Panic! At The Disco: Don't Threaten Me With A Good Time
You're not ready | Aurelio - Jeu 29 Nov - 19:00



Shame on me.

Quand les gens sont déjà fatigués de leur journée, moi je commence la mienne. Nuit mouvementé, nuit de plaisir. Pourtant ce soir, je n'ai pas prévu de sortir boire avec des inconnus, de me défoncer sans retenu, sans me dire que je pourrais aller trop loin. Non, ce soir, j'ai décidé que j'allais embêter un pauvre type qui n'a rien demandé. Membre de la Calavera, du moins faussement, il faut bien que j'essaie d'obtenir des informations et quoi de mieux que l'autre membre qui semble dissident. Quand le monde nous emmerde, faut trouver quelqu'un pour en discuter, j'ai envie d'être ce quelqu'un, enfin, je dois. Quand la nuit tombe, je me sens bien, je suis le chemin jusqu'à l'hôpital sans rentrer dans les gens et entendre des insultes à longueur de temps. Vision sans faille la nuit, je peux même vous détailler plus que vous ne pourriez jamais le faire. Clope entre les lèvres encore quand j'arrive j'attends devant voulant être gentil et la finir avant d'entrer. Je n'allais pas l'éteindre, pas de gâchis. Premier pas dans l'hôpital que je connais si bien au fond, même si je viens qu'en journée, les infirmières commencent à me connaître. Le pauvre type qui s'est énervé sur une chaise qui ne voulait pas se pousser. Toujours là pour faire rire les autres au moins, heureusement que je n'ai aucune honte. C'est bien pour ça que j'arrive à l'accueil en demandant si l'hispanique sexy qui s'occupe des femmes est ici. « Aure...lio. Je crois. Aulerio ? »Je laisse la jeune femme regarder. Bien qu'elle me juge totalement du regard. Léger sourire avant que je finisse par moi -même aller chercher quand elle détourne le regard, parcourant l'hôpital comme si je le découvrais vraiment, j'ai pourtant dû finir là après des soirées trop arrosés, mais pareil, aucun souvenir. Je regarde les panneaux, cherchant la bonne salle, avant de finalement attendre devant. Légère moue, quand j'entends quand l'infirmière me cherche, alors je rentre dans la salle sans même frapper. Me moquant bien de si tu n'es pas seule, si tu as une jeune femme d'allonger sur ce siège qui me fait penser à un objet de torture.

« Bonsoir ! Ce n'est peut-être pas le meilleur moment pour venir, mais tu sembles toujours occupé. Continue ce que tu fais. Ça ne me gêne pas du tout. » Personne ne pourrait arriver à me gêner à ce niveau, après ma présence à moi est peut-être gênante, mais je n'ai pas vraiment envie de sortir de la pièce, l'infirmière va me mordre, je le sais, je l'ai vu dans son regard. Je fais le tour de tes affaires comment intéressé par toutes ses choses que pour la plupart je n'ai jamais vraiment vu. « Si la dame de l'accueil te parle d'un type bizarre qui venait te faire des avances, c'est sûrement moi. » Mon regard qui se pose sur toi, bien entendu que je vais sortir si tu me le demandes, j'attendrais sagement devant en essayant de convaincre l'autre que je ne vais pas te sauter dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aurelio Nava
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Le Pape
FACE : Alfonso Herrera
DOLLARS : 228
SACRIFICES : 130
PORTRAIT :
ANNEES : 36 révolutions
CŒUR : Marié à la Tequila
RÉINCARNATION : Quetzalcóatl, Serpent à Plumes et roi de Tula. Co-créateur de la Terre et Père de l'Humain, dieu nourricier, de l'Ordre, de la Sagesse, de la Loi, du Vent et de la Lumière. Etoile du Matin chassant les ténèbres.
TALENT(S) : Souffle Empathique (Respirer vos émotions, sentiments, pensées) - Plantes Sanguinaires (Du sang pousse la Flore) - Morsure Osseuse (Contrôle des Os)
FACTION : Calavera
OCCUPATION : Gynécologue voleur d'organe et oreille attentive du Planning Familiale
GENÈSE : Primus stade 3
TALON(S) D'ACHILLE : L'humanité la plus pure : les enfants
You're not ready | Aurelio - Ven 7 Déc - 15:14

Pleurs.

Éternels et continues. Infinis. Comme si ses yeux pouvaient à eux seuls résoudre la soif dans le monde ; véritable cascade de larmes, je n’arrivais ni par mes mots, ni par mes gestes, calmer la jeune femme. Quant à trouver une solution à son problème, malheureusement je n’ai encore la possibilité de ramener les morts à la vie, encore plus lorsque le décédé n’a pas découvert le sens de la vie, littéralement. Je lui tends encore des mouchoirs, lui propose une seconde fois une boisson chaude, afin de la calmer et la revigorer, et lui propose plusieurs personnes à qui en parler. Car seuls les mots pourront guérir sa malheureuse plaie. Le deuil étant déjà difficile à appréhender, celui d’une fausse-couche encore plus.

Gêne.

Car il faut qu’elle se taise. Qu’elle cesse de gémir. Je ne peux l’ouvrir pour tenter de la consoler, pour essayer de trouver quelques mots, quelques inflexions de ma voix, pour l’apaiser. Je n’ose même pas user de mon pouvoir pour savoir à quel point son affliction est profonde, de peur d’en être noyé. Pendant qu’elle se torture de ses vociférations, je griffonne sur un papier des noms d’opiacés pouvant la calmer. Des somnifères, pour oublier par le sommeil, des antianxilitiques, pour éviter que ses démons la traquent jour et nuit. Et j’anticipe ce que je dois lui dire, dès qu’elle me laissera parler. Cependant, elle me pose la question fatidique.

« Mais, on pourra ré-essayer d’avoir un enfant, non ? »

Je fais la moue. Essayer, clairement, elle le pourra, autant qu’elle le voudra. D’ailleurs, pour chasser les larmes, rien ne vaut l’étreinte de l’être aimé. Cependant, est-elle encore féconde, je ne le sais et veux lui demander les tests.

Porte.

Qui s’ouvre, soudain, au moment où j’ouvre la bouche pour lui dire que peut-être, potentiellement, il y a des risques que.

« Que quoi ? »

Silence.

On se regarde, tout les trois. Je suis désabusé, décontenancé. J’imagine que mon visage passe par toutes les nuances de vert et de blanc. Qu’est-ce qu’il fait là, au juste ? Maintenant ? Comme ça? Le secret médical, il connaît ? Ma vie privée, il connaît aussi ? Je suis debout, les deux mains sur mon bureau, et plante mon regard d’ambre dans ses iris défectueuses.

« Tu sors. Tout de suite. »

Hystérie.

Ma patiente comprend. Un hurlement déchire la salle. Elle se lève à son tour, je flaire son désespoir, sa panique et sa folie. Mais je vois aussi, dans cette odeur empathique, une incompréhension : elle pense que cet homme est mon amant, et qu’il se pointe à l’improviste, comme ça. Elle prend le premier objet de mon bureau, une tasse à moitié vide de café froid, et le jette sur l’impromptu intervenant. Profitant de la diversion, elle se rue sur le  sicarios , souhaitant taillader son visage de ses ongles vernis. Il ne faut jamais déranger une latino qui apprend sa stérilité. Dans le couloir, j’entends les infirmières se mettant à hurler elles aussi. Le chaos se répand comme une traîné de poudre et Dieu sait à quel point je hais le chaos et le bruit.

Hésitation.

Au fond, est-ce que je souhaite les séparer. Naturellement, oui. Cependant, parfois, le sang s’avère pédagogique.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tavor Fjörnirsson
- PATRON SAINTS OF OUR BLISSFUL IMPERFECTIONS -
BLAZE : Whooshoo
CREDITS : NooBody
FACE : Brendon Urie
DOLLARS : 204
SACRIFICES : 23
PORTRAIT :
ANNEES : 29 ans
CŒUR : Célibataire.
RÉINCARNATION : Hati
TALENT(S) : Nyctalope - Endurance
FACTION : Obscuri - Calavera
OCCUPATION : Autoentrepreneur
JUKEBOX : LSD: Audio - Panic! At The Disco: Don't Threaten Me With A Good Time
You're not ready | Aurelio - Ven 7 Déc - 18:14



Shame on me.

Ta voix qui s'élève clairement pour moi. Est-ce que j'ai fait une bêtise ? Il semblerait que je comprends très rapidement que oui. Une tasse que je rattrape du mieux que je peux avant que la jeune femme vienne littéralement me sauter dessus griffes en avant. Pas le temps de choisir entre mon visage et la tasse, elle me griffe la sadique. Ma main qui s'écrase contre sa face pendant que j'essaie de poser la tasse sur le bureau pour ne pas la laisser tomber. Galère complètement pendant qu'on continue de me torturer à coup de griffe. Je fronce les sourcils un peu agacé, faudra comprendre que le loup en moi n'aime pas trop les félins. Je finis par soulever la femme comme un sac de patate et je me prends des coups de genoux et de poings. « Non, mais ça suffit ! DEHORS ! » J'ouvre la porte, dépose la demoiselle hors de la pièce et je claque la porte en fronçant les sourcils. Lèvres ouvertes, des griffures pleins la face, j'aurais sûrement des bleus un peu partout aussi. Je me tourne vers toi avec un air d'incompréhension avant de pointer la porte du doigt. « Ce n'est pas à elle que tu disais de sortir, c'est ça ? » Je t'offre un haussement d'épaule avant de rouvrir la porte et de sourire aux infirmières puis de refermer la porte en la verrouillant. « Je ne sors pas. Y'a le gars baraqué de la sécurité qui va arriver. La dernière fois il a été gentil, mais là je doute que je passe aussi bien. » Alors je pose mes fesses sur les chaises en face de toi prenant mon téléphone pour admirer ce que la jeune femme a pu me faire. Ton rendez-vous je m'en moque, enfin j'aurais pu ne pas m'en moquer si elle ne m'avait pas littéralement sauté dessus. Qu'ai je bien pu faire pour attirer tant de haine. Mon regard qui se pose finalement sur toi, je ne peux pas m'empêcher de te sourire, parce que je connais très bien la réponse à ma propre question.

J'espère au fond de moi que tu me botteras le cul pour me faire sortir d'ici, parce que j'ai ruiné ton rendez-vous et qu'en plus de ça il y a toute une armée devant ta porte juste parce que je n'ai pas pu résister à l'idée de venir t'embêter. Quand on ne veut pas être emmerdé on ne laisse pas de trace derrière sois. Je sais très bien que tu ne voulais pas que je sache des choses sur toi, mais je ne peux pas m'empêcher de fouiner quand j'ai de l'intérêt pour quelqu'un. « Je vois bien que je ne suis pas le bienvenue, mais tu dois bien te douter que ça m'importe peu, surtout quand c'est pour un joli minois. Tu pourras me tuer plus tard. » Je suis un étranger de base, peu importe comment on retourne la chose je resterais un étranger, autant pour la calavera que pour toi. Je me redresse pour venir te rejoindre derrière ton bureau et frotter ma joue contre ton épaule en souriant . « Désolé, mais tu sembles si intéressant ! »

J'aime les gens discret, qui ne parle jamais et j'aime encore plus quand les autres ne semblent pas aimer la personne. Tu me donnes des envies de fouiller dans ta petite tête pour comprendre ce qui ne va pas ou alors de savoir ce qui ne plaît pas aux autres. Pour moi tu es parfait, j'ai envie de te dévergonder mon petit bonhomme et je trouverais bien un moyen. Je n'irais pas jusqu'à te droguer bien entendu, je n'ai pas les thunes pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
You're not ready | Aurelio -

Revenir en haut Aller en bas

You're not ready | Aurelio

 :: - ARCADIA - :: downtown :: arcadia hospital
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours ImageReady
» Wifi 5ghz & adaptateur "wifi a/n-ready..."
» Les DSLAMS de Bouygues seraient-ils HADOPI Ready ?
» Avis favorable sur le VDSL2: Bbox Sensation ready.
» « Ready to Roc » T-Roc – L'offensive SUV de Volkswagen se poursuit

Sauter vers: