CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

true or false ? (Julius)

 :: abandonnés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nesryn Kron
Nesryn Kron
- CRY OF THE MARTYRS -
BLAZE : thinkky
CREDITS : (c) IKING le plus parfait ♥ & (c)ANAPHORE
FACE : Charlotte Wessels
DOLLARS : 304
SACRIFICES : 163
ANNEES : (Vingt-neuf ans) suffisamment pour avoir vu son monde changer autour d’elle à plusieurs reprises, pour s’être écroulée, pour s’être fait enchaîner à des divinités dont l’unique intérêt est de la manipuler…
CŒUR : (Célibataire), trop peu de liberté accordée au corps et à l’esprit. Les aventures s’enchaînent, sans que le cœur ne rencontre son âme sœur. Qu’importe, elle n’a pas ce souhait l’enfant…
RÉINCARNATION : (Prophète juge), aucune divinité dans le corps.
TALENT(S) : Le (jugement) dans les pupilles, la douleur causée par les fautes révélées aux hommes et femmes ayant multiplié les pêchés. Elle voit toutes les horreurs perpétuées par un corps, les lui fait subir en retour. Les esprits se brisent face au pouvoir, incapable de supporter le juste retour de leurs actes…
FACTION : (Neutre), les barreaux d'or se sont retrouvés ouverts, fuite enclenchée pour la juge, traquée par la NC.
OCCUPATION : (Directrice de la Communication & Community Manager pour Justin Bellinger), incapacité de garder son travail au Journal, compétences offertes au plus offrant, avec protection à la clef. (Serveuse au TeddyBeer), pour renflouer un compte en banque privé des chiffres factices.
TALON(S) D'ACHILLE : Sa famille, ses recherches, son innocence, son pouvoir effrayant.
true or false ? (Julius) Empty
true or false ? (Julius) - Lun 24 Déc - 2:39

true or false ?



When gods are failing, they put all heaven in a rage. We're on our own and our tears keep falling. They're setting fire to the flame. Blood for freedom.




La mission était tombée comme un cheveu sur la soupe. Vous savez, c’était ce genre de nouvelles qu’on regardait à moitié étonnée, à moitié interdite. Pour quelqu’un comme Nesryn, c’était aussi jouer avec cette allégeance qu’elle était supposée avoir avec la Nuova Camorra. Et si elle écrivait un article qui leur portait préjudice ? Sans le remarquer, en jouant un peu trop sur les mots, en étant un poil trop incisive, et ça retomberait sur elle. Elle avait déjà testé les engueulades, les pouvoirs qui s’infiltraient sous la peau, heurtaient le cœur. Et finalement, au-delà de l’idéal de protection qu’on lui offrait, il y avait surtout de l’effroi, la peur d’être à nouveau la victime de ces dieux contre lesquels elle ne pouvait rien. Parce que c’était ça être prophète, c’était ça se croire élue de Dieu mais n’être qu’une gamine qui ne pouvait rien y faire quand on s’en prenait à elle. La connerie dans tout ça, c’était qu’elle avait tant intégré ce fait, qu’elle s’en moquait, d’être utilisée, d’être manipulée, et d’être torturée depuis trois ans. Elle n’était plus tout à fait elle-même, plus tout à fait quelqu’un d’autre…

Le papier fut glissé dans une pochette, multiples feuilles à carreaux dont elle userait pour son interview. Car c’était ce qu’elle allait faire, interviewer quelqu’un. Un avocat, de renom, dans une affaire plutôt liée à des placements financiers hasardeux, mais voilà une chose qu’elle appréciait Nesryn. Toujours apprendre, toujours découvrir, toujours creuser. Qu’importait la complexité du sujet, la suédoise irait creuser, pour savoir de quoi elle parlait. Sauf qu’aujourd’hui, elle aurait du mal. Elle devait être à la sortie du tribunal pour voir Maître Gates à… Quatorze heures. Soit dans à peine deux heures… Deux heures ?! Les yeux s’écarquillèrent, comme des soucoupes, et elle bondit sur ses jambes. Dans sa maladresse, elle embarqua le fil de son ordinateur. Chute, éléments électroniques étalés autour d’elle… Dont elle se fouta entièrement. Après tout, ce n’était pas la première fois qu’elle le faisait réparer en trois ans, loin de là. Le magasin en bas de chez elle connaissait très bien son visage d’ailleurs, avait ce petit sourire en coin dès qu’il la voyait passer le pas de la porte. Il fallait dire, Nesryn n’était pas très douée avec la technologie, n’avait pas réellement de chance entre ce qui tombait en panne, et ce qui… Se cassait tout simplement. L’ordinateur avec la batterie qui se faisait la malle, les touches qui se détachaient dès qu’elle avait le malheur de les toucher… Ce qui était assez agaçant quand son travail nécessitait de taper les articles… Sur ordinateur.

Rapidement, elle masqua la légère brûlure qui s’était glissée sur la paume de sa main dans cette magnifique chute digne des plus grands – dommage que personne ne soit là pour la filmer et la mettre en ligne, elle aurait fait le buzz –, et attrapa son sac. Rachele lui ferait une remarque si elle n’était pas à la hauteur du Journal, et encore une fois, la suédoise ne supportait pas de décevoir quelqu’un. C’était cette dépendance aux regards des autres, ce besoin d’être reconnue, appréciée, et jugée positivement qui l’handicapaient. Sans ça, elle n’aurait jamais fini à la Camorra. Sans ça, elle serait peut-être bien plus libre et épanouie qu’actuellement…

**

Devant le tribunal, pourtant, les doutes disparurent, les pupilles se durcirent. Elle savait jouer son rôle Nesryn, savait s’attarder sur les détails pour créer l’article le plus véridique, même quand tout l’écrit n’était qu’un vaste tissu de mensonges. Ce qui faisait d’elle une bonne journaliste c’était sa capacité à se jouer des mots, à créer l’empathie et l’engouement. Quelques phrases, et la situation pouvait se retourner. Quelques échos, quelques vérités dispersées, et tout finissait par être relayé. Il suffisait de savoir quoi dire, à quel moment, pour foutre le feu aux poudres…

Elle joua des coudes, se rapprocha de sa position. Les pupilles s’accrochaient aux silhouettes, les iris fouinaient. Quelques secondes, quelques minutes durant lesquelles la tension était palpable, mais elle fut pourtant la seule à s’approcher, à être autorisée à forcer le passage des policiers.

Fouille légère avant de l’autoriser à parler à l’homme, dont elle ne savait que peu de choses, même pas qu’il était associé au sein-même de sa mafia. Bon après, Nesryn ne devait connaître le nom de personne là-dedans, à part quelques gradés et la douce Gisella. Sans un mot, ses yeux jaugèrent de la silhouette, puis la main se tendit, ferme, puisqu’elle savait très bien que la première impression était vitale dans ce milieu. Pourtant, le stress était visible, perceptible dans les battements du cœur, dans les pupilles qui furetaient en permanence. Mais la voix ne tremblait pas. La voix ne tremblait jamais, quand le jugement ne s’imposait pas à l’esprit. « Bonjour Maître Gates, je suis Nesryn Kron, je viens réaliser l’entretien pour l’Arcadia Times. » Certainement qu’il était déjà au courant, ce type de personnes n’acceptait que des êtres triés sur le volet en amont…



CODAGE PAR AMATIS

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Saccager la foule, briser tout mon corps pour plus penser tout haut.
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anonymous
Invité
Invité
true or false ? (Julius) Empty
true or false ? (Julius) - Dim 6 Jan - 20:55




True or false ?
Julius • @Nesryn Kron
Nouvelle journée de travail. Néanmoins, je ne peux que dire que ce soit la routine. En effet, l'affaire que je me retrouve à plaider n'est pas forcément ordinaire. Il s'agit d'entériner une alliance commerciale et financière entre deux entreprises majeures d'Arcadia. Les discussions ont été longues comme d'habitude dans ce genre de situation. Mais elles ont abouties avec succès. Le passage devant le juge aujourd'hui avait deux finalités : d'une part, entériner définitivement le projet d'accord. D'autre part et surtout, certifier que l'alliance de ses deux entreprises ne se seraient pas préjudiciables à l'équilibre de la concurrence. Je n'avais pas trop d'inquiétudes à ce soucis : même s'il s'agit d'entreprises majeures à Arcadia, elles sont bien loin de pouvoir prétendre de mettre à mal ce genre de situation. De toutes façons, ce n'est pas dans leurs objectifs de faire des investissements au niveau international. Mais dans le cadre du domaine financier d'Arcadia, cela demeure malgré tout un petit évènement.

Et puis, maintenant que cette affaire a été rondement menée, je vais pouvoir toucher ma prime pour la réussite de ce contrat. Je dois avouer que le montant n'est pas négligeable et sera plus qu'intéressant pour compléter mon apport dans la société de sécurité que je vais cofinancer avec Augustin.

Alors que je suis sur le point de retourner d'un pas alerte au bureau, je suis arrêté par une jeune femme. A mon habitude, je l'écoute poliment en attendant de voir ce qu'elle me souhaite. Il serait fâcheux d'envoyer balader une future potentielle cliente car j'ai que trop de hâte à sortir.

-Madame Kron, enchanté de faire votre connaissance. Ce sera avec plaisir pour l'entretien.

La presse. J'y suis de temps en temps confronté mais je le suis suffisamment pour savoir que cela peut être un atout de choix quand on leur donne les infos adéquates. Contrairement aux politiques, je suis plus que d'avis qu'il ne faut pas trop moquer publiquement la presse sous peine de retours de bâtons gênants.

-Que puis-je donc pour vous ?

Discrètement, je prends soin de reculer du passage sans pour autant être totalement à l'abri des oreilles indiscrètes. Après tout, je n'ai rien à cacher dans ce cas précis et tout ce que je vais potentiellement dire a déjà été entendu ou lu précédemment.
Fiche codée par NyxBanana
Revenir en haut Aller en bas
Nesryn Kron
Nesryn Kron
- CRY OF THE MARTYRS -
BLAZE : thinkky
CREDITS : (c) IKING le plus parfait ♥ & (c)ANAPHORE
FACE : Charlotte Wessels
DOLLARS : 304
SACRIFICES : 163
ANNEES : (Vingt-neuf ans) suffisamment pour avoir vu son monde changer autour d’elle à plusieurs reprises, pour s’être écroulée, pour s’être fait enchaîner à des divinités dont l’unique intérêt est de la manipuler…
CŒUR : (Célibataire), trop peu de liberté accordée au corps et à l’esprit. Les aventures s’enchaînent, sans que le cœur ne rencontre son âme sœur. Qu’importe, elle n’a pas ce souhait l’enfant…
RÉINCARNATION : (Prophète juge), aucune divinité dans le corps.
TALENT(S) : Le (jugement) dans les pupilles, la douleur causée par les fautes révélées aux hommes et femmes ayant multiplié les pêchés. Elle voit toutes les horreurs perpétuées par un corps, les lui fait subir en retour. Les esprits se brisent face au pouvoir, incapable de supporter le juste retour de leurs actes…
FACTION : (Neutre), les barreaux d'or se sont retrouvés ouverts, fuite enclenchée pour la juge, traquée par la NC.
OCCUPATION : (Directrice de la Communication & Community Manager pour Justin Bellinger), incapacité de garder son travail au Journal, compétences offertes au plus offrant, avec protection à la clef. (Serveuse au TeddyBeer), pour renflouer un compte en banque privé des chiffres factices.
TALON(S) D'ACHILLE : Sa famille, ses recherches, son innocence, son pouvoir effrayant.
true or false ? (Julius) Empty
true or false ? (Julius) - Jeu 14 Mar - 21:02

true or false ?



When gods are failing, they put all heaven in a rage. We're on our own and our tears keep falling. They're setting fire to the flame. Blood for freedom.




Tremblement maîtrises, regard franc et direct. Le pouvoir ne semblait pas déborder pour le moment, restant à la place désignée par la prophète. Pourtant, comme à chaque fois, elle savait que tout pouvait déraper. Qu’importait sa volonté, rien ne pouvait restreindre le jugement divin des pupilles de la suédoise… En réalité, avec de l’entraînement, elle pourrait en disposer à sa guise, comprendre les mécanismes et les déclencheurs… Sauf que la Camorra ne la laissait pas faire. Ils entretenaient cette peur qu’elle avait à son encontre, ce dégoût qui la poussait aux pires horreurs sur elle-même, fautes et vices déjà commis par la jeune femme. Elle avait tué. Elle avait torturé. Et se regarder dans un miroir était devenu impossible. Vomissements réguliers de la jeune femme, nausées et esprit brisé par son propre don, devenu malédiction. Elle qui avait toujours aspiré à une vie normale, la voilà traquée pour cette Nature dont elle avait été affublée. Quoi qu’elle fasse, les gens auront besoin d’elle. Pouvoir intéressant pie faire face aux divinités qui peuplaient finalement cette terre, qu’elle avait souvent souhaité quitter. Sans jamais faire le grand saut.

Julius Gates se présenta face à elle, main serrée et calme déconcertant. De quoi obliger Nesryn à se concentrer sur l’instant présent, pour ne pas chuter, pour ne pas être submergée. Était-il lui aussi un dieu ? Ou juste un être humain avec une force psychologique écrasante ? Ou alors tu es faible… Les dents se serrèrent un instant, pour faire taire le dénigrement dans sa tête. Se montrer influençable, ou en position de faiblesse n’était pas possible dans son métier. Ce serait du suicide. Ils se décalèrent de quelques mètres, pour ne plus être dans le passage des journalistes et avocats, ballet incessant à la fin de chaque plaidoirie. « Cela vous dérange-t-il si j'enregistre l’échange ? Cela permet de rendre plus réel sur le papier, et de ne pas modifier vos propos. » Léger sourire, réflexion faite à chacune de ses interviews, même si elle devait l’avouer, l’âge de l’homme l’avait poussée à être plus prudente. Elle avait déjà eu des problèmes par le passé avec certains sénateurs et politiques. Tous des connards aux États-Unis. Et elle attendit sa réponse pour activer, ou non, l'appareil, et sortir un cahier en complément. De quoi commencer les questions, creuser sur le sujet, tout en s’interrogeant sur sa propre venue ici. Rachele avait-elle une idée derrière la tête ?

« Comment qualifieriez-vous ce procès par rapport aux autres que vous avez pu faire durant votre carrière ? » question griffonnée sur la première ligne de la page, mêlant anglais et quelques termes suédois. « Et au-delà de celui-ci, quel serait les impacts sur la législation et la jurisprudence ? Il est rare de voir quelqu'un avec autant d’accusations fiscales s’en sortir de la sorte. » Il était doué l’avocat. Et dangereux, d'après le piètre instinct de l'humaine…



CODAGE PAR AMATIS

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Saccager la foule, briser tout mon corps pour plus penser tout haut.
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
true or false ? (Julius) -

Revenir en haut Aller en bas

true or false ? (Julius)

 :: abandonnés
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Let your love come true
» [[??]] True Legend [DVDRiP]uptobox
» [UPTOBOX] True Crimes [DVDRiP]
» True Blood
» ej - I have a dream. I hope it will come true. You are here with me. And I am here with you. I wish that the earth, sea, and sky up above would send me someone to lava.

Sauter vers: