CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

no she doesn't mind (kazead)

 :: - OUTSIDE ARCADIA - :: into the past :: saison une
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Sinead Reed
- ADMIN + big tits, big issues -
BLAZE : Faiblesse est mon nouveau pseudo, je crois. (Arté)
CREDITS : ©kazuod'amour / code sign ©ANAPHORE [bann an riocht ©alf / icon fingers ©Pando ] / beautés ©alealeJANdro (gif nemhain) & ©zalim (avatars running gun blues) / adjectifs sign ©secret santa, QUI ES-TU JE T'AIME
FACE : ruth wilson
DOLLARS : 2293
SACRIFICES : 1411
PORTRAIT :
ANNEES : trente-sept piges
CŒUR : Foutu pour foutu, autant rester mariée à l’ennemi...
RÉINCARNATION : Nemhain, la guerre, la panique & la mort, aka trinité bénie.
TALENT(S) : odiokinésie (contrôle des émotions guerrières / fait se pisser de trouille ceux qui l'emmerdent en baston) + miroir jumeau + nyctalopie (la nuit on ne dort pas on danse) // capacité cheatée depuis stade 4 : insensibilité à l'alcool, obligée pour se bourrer la gueule de se remettre au neptra
FACTION : fidèle du Royaume, courtisane à l'essai depuis avril 2018 (ça va tapiner sexe - euh pardon "sec")
OCCUPATION : altiste dans l'orchestre philarmonique d'arcadia / courtisane du Royaume qui continue de secouer les non-payeurs (racket-rocket) & recrute à tour-de-bras
GENÈSE : Primus - consciente de sa nature, cheatée qui se sait, qui se perd dans des souvenirs nouveaux (stade 6)
TALON(S) D'ACHILLE : migraines à la con, réputation de chaudière sur pattes, un faible pour tout ce qui s'y connaît en musique classique, fait connerie sur connerie quand elle s'enivre de neptra
JUKEBOX : josef salvat - hustler / frou frou - let go / marina & the diamonds - forget / hurts - wonderful life
RUNNING GUN BLUES :


past lives
boadicea

aventures avant l'intrigue
maldwyn, carmen & emiko

embrouilles post-intrigue
zalim, bratva
royaume, alan
gus, anja

fuite d'infos par les kyosei-kai (mi-septembre)
appel w/ gus, appel w/ jan
delilah

(octobre)
ned, roman
fiona, aura

(novembre)
kazuo (le 18),

(dans le froid de décembre)
syb (le 10), alice (le 14)
[hors d'Arcadia : tournée de musique de chambre (Massachussetts, Rhode Island)
[url=#]luca (le 18 - à venir)[/url] alcide (le 20) ]
kaine (le 23), levi (nuit du 24 au 25), savvy (le 27)
vous ?





no she doesn't mind (kazead) - Mer 26 Déc - 0:24



no she doesn't mind
(18 novembre 2018)


Il a fallu qu’elle fouille comme jamais, qu’elle réveille et secoue tous ses informateurs pour finalement trouver quels étaient les fils de pute qui avaient cru que ça serait une bonne idée de divulguer à peu près tous les secrets possibles d’Arcadia. Elle sait que c’est certainement la pire des conneries que d’aller, sobre, consciente de ses actes, dans le nid de vipères qu’est New Kabukichô, mais en même temps, elle est hors d’elle et refuse de laisser ce tas de merdeux s’en tirer comme ça. Alors c’est armée qu’elle fout les pieds dans le quartier tenu par les Kyosei-Kai, refusant de laisser la prudence dicter ses actes, faisant clairement fi des relations cordialement indifférentes entretenues avec les nouveaux-venus par le Royaume. Qu’ils crèvent tous, voilà ce qu’elle veut, à l’instant précis. Et quoi de mieux que de rendre visite à un des enfoirés en chef, identifié par plusieurs sources -miséreux, camés, informateurs habituels du Royaume. Elle y va vêtue d’un complet noir, chemise immaculée : classe, comme si elle voulait qu’on lui en taille un autre, de costume, alors qu’ils se sont bien amusés, là, avec leurs petites (grosses) fuites. Elle a dit à personne où elle allait, à part peut-être Gus à qui elle a envoyé un sms sibyllin ( Si tu me cherches, je vais me payer un jap à volonté. ). Comprenne qui pourra.

Et, de cette bouche peinte en rouge, jaillissent déjà des paroles chargées d’insultes, en gage de paix bien sûr. Le tout adressé au gérant de la Maison Nagai, dont elle a poussé la porte avec un sourire aimable, et où elle a demandé à être mise en relation avec Monsieur Kazuo. Des ronds de jambe pour les apparences, des minauderies qui lui ont ouvert les portes : pas de raison de dire non à une altiste, hein ?
Autant dire qu’une fois dans le bureau du tailleur hors-pair, c’est un autre registre, en témoignent les premiers mots qu’elle lui sort désormais en privé : « Vous êtes quand même une sacrée belle bande d’enculés. » Le vous englobe l’organisation criminelle dont elle sait qu’il fait partie. On n’apprend pas à un vieux singe à faire la grimace, et ces grimaces-là, elle les connaît par cœur à force. Born and raised, comme on dit. Le Royaume l’a vue grandir, l’a éduquée et la retient encore de se contenter de lui coller une balle entre les deux yeux. « Tu m’excuseras, j’suis pas là pour me foutre à poil devant toi, pour une fois. Par contre, donne-moi une putain de bonne raison pour pas t’étendre raide à l’instant. C’était ton idée, les photos volées ? Ou juste le hasard, espèce de connard ? » Une bouche si jolie, pour des mots si vilains. Heureusement qu’elle n’est pas chargée de la diplomatie du Royaume, hein…



▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪



QUEEN SIN

“ that's called a hustle, sweetheart "


hot mess:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kazuo Nagai
- FOOLS WE MORTALS BE -
BLAZE : weak.
CREDITS : santa klaus le plus perf.
FACE : thornburg.
DOLLARS : 724
SACRIFICES : 87
PORTRAIT :
ANNEES : trente-six ans.
CŒUR : veuf, pansexuel, volage - la dalle, les crocs.
TALENT(S) : maîtrise à l'arme blanche, paisible fureur.
FACTION : kumichô des kyosei-kai, second de la triade.
OCCUPATION : tailleur haute-couture, de quoi faire s'agenouiller les plus riches têtes arrogantes et bornées.
TALON(S) D'ACHILLE : la triade, l'aîné comme la cadette - le sang nagai.
RUNNING GUN BLUES :


あの日抱えた全部
明日抱える全部
順番つけたりはしないから

no she doesn't mind (kazead) - Mer 26 Déc - 0:50

no she doesn't mind
sinead et kazuo/icons by venus in furs



https://www.youtube.com/watch?v=lzgTnK3agPM

paperasses qui s'accumulent, les informations qui peu à peu s'entassent en glorieux monticules - lippes étirées en un sourire dégoulinant de fierté, il s'avachit un peu kazuo, dans le fond de sa chaise, le soupir qui vient naître et s'éteindre à l'orée de ses cordes vocales. quelques appels passés - et la pensée disparate, qui elle, joue au plus fort, qui elle continue de partir dans des grandes escapades sur des comètes inexplorées, arcadia en ligne de mire, la possibilité de la dominer un jour. lunettes remises convenablement sur son nez, pied qui vient tapoter doucement sur le sol - dérangé rapidement, un prénom ressort, avec lui l'image d'une chevelure enflammée qui aurait tout bon à mettre à sang une forêt titanesque. cils qui papillonnent - sourcils qui se froncent, redressé sur ses deux jambes, il attend, le doute qui tiraille ses entrailles, l'amusement en prime. seulement secondaire. seulement - seulement. pourtant rien ne devrait l'étonner, pourtant tout n'était qu'une suite logique répondant à la fuite larguée en une bombe - de la même manière que l'infâme de guerre. bras qui se croisent sur son torse, l'oeil gardé sur ses tiroirs - toujours quelque chose qui s'y cache, jusqu'à sa manche qui jamais n'abandonne quelconque lame lorsque l'instant s'y prête. inspiration profonde, c'est avec tristesse surjouée qu'il se rend compte que la tournure n'aura pas la même allure que celle d'avant, presque un jadis. un simple dommage.

un simple tant pis. alors que furie s'annonce, alors que furie pourrait crier, le fusiller sur place sans lui laisser la chance de se faire pardonner - puisqu'elle le sait que jamais il ne le fera. langue qu'il mordille du bout de ses dents, il la laisse déverser sa cascade en plein désert - hoche la tête, kazuo qui dans le silence se complaît.
- mon idée ? jouer l'innocence à défaut de pouvoir réellement la prouver, l'explosion informatique ingérable - non pas insoutenable, seulement pleine de trésors qu'il ne saurait ouvrir sans avoir de quoi se protéger en cas de monstre en son fond. tout d'abord, bonjour sinead. politesse exacerbée - sorte de blague ouverte au monde, sorte de doigt d'honneur discret, sorte de provocation maline qui ricoche contre les injures.
- ensuite...
inspiration profonde,
expiration profonde.
- tu as beau être superbe, je n'ai malheureusement pas assez de temps à perdre pour brandir un appareil et prendre des photos. haussement d'épaules, sans être penaud, il fait le tour de son bureau et y vient adosser le bas de son dos, jambes qui se croisent assez pour qu'il tienne.

- quant au reste, c'est un hasard malencontreux.

silence.
rictus.
- un dommage collatéral.
d'un bien pour un mal.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


on me nomme la mort,
on me dit tu,
on m'imagine à tort,
on me nomme la mort,
on me dit tue,
on me dispute encore -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sinead Reed
- ADMIN + big tits, big issues -
BLAZE : Faiblesse est mon nouveau pseudo, je crois. (Arté)
CREDITS : ©kazuod'amour / code sign ©ANAPHORE [bann an riocht ©alf / icon fingers ©Pando ] / beautés ©alealeJANdro (gif nemhain) & ©zalim (avatars running gun blues) / adjectifs sign ©secret santa, QUI ES-TU JE T'AIME
FACE : ruth wilson
DOLLARS : 2293
SACRIFICES : 1411
PORTRAIT :
ANNEES : trente-sept piges
CŒUR : Foutu pour foutu, autant rester mariée à l’ennemi...
RÉINCARNATION : Nemhain, la guerre, la panique & la mort, aka trinité bénie.
TALENT(S) : odiokinésie (contrôle des émotions guerrières / fait se pisser de trouille ceux qui l'emmerdent en baston) + miroir jumeau + nyctalopie (la nuit on ne dort pas on danse) // capacité cheatée depuis stade 4 : insensibilité à l'alcool, obligée pour se bourrer la gueule de se remettre au neptra
FACTION : fidèle du Royaume, courtisane à l'essai depuis avril 2018 (ça va tapiner sexe - euh pardon "sec")
OCCUPATION : altiste dans l'orchestre philarmonique d'arcadia / courtisane du Royaume qui continue de secouer les non-payeurs (racket-rocket) & recrute à tour-de-bras
GENÈSE : Primus - consciente de sa nature, cheatée qui se sait, qui se perd dans des souvenirs nouveaux (stade 6)
TALON(S) D'ACHILLE : migraines à la con, réputation de chaudière sur pattes, un faible pour tout ce qui s'y connaît en musique classique, fait connerie sur connerie quand elle s'enivre de neptra
JUKEBOX : josef salvat - hustler / frou frou - let go / marina & the diamonds - forget / hurts - wonderful life
RUNNING GUN BLUES :


past lives
boadicea

aventures avant l'intrigue
maldwyn, carmen & emiko

embrouilles post-intrigue
zalim, bratva
royaume, alan
gus, anja

fuite d'infos par les kyosei-kai (mi-septembre)
appel w/ gus, appel w/ jan
delilah

(octobre)
ned, roman
fiona, aura

(novembre)
kazuo (le 18),

(dans le froid de décembre)
syb (le 10), alice (le 14)
[hors d'Arcadia : tournée de musique de chambre (Massachussetts, Rhode Island)
[url=#]luca (le 18 - à venir)[/url] alcide (le 20) ]
kaine (le 23), levi (nuit du 24 au 25), savvy (le 27)
vous ?





no she doesn't mind (kazead) - Dim 30 Déc - 11:45



no she doesn't mind
(18 novembre 2018)


Il la cherche, à jouer au type soucieux des convenances et de la politesse de base. La bouche rouge s’étire en un sourire carnassier, moqueur et menaçant. Qu’il joue au plus con avec elle, c’est de bonne guerre, puisqu’elle-même adore faire ça. Mais là qu’elle aimerait des explications -elle n’est pas sotte au point d’attendre des excuses, ça non, il faudrait probablement lui broyer les couilles et elle n’est même pas sure qu’il daignerait articuler pareilles paroles- ou simplement une confirmation qu’il est bel et bien le cerveau de cette fuite considérable d’informations, il ne veut pas coopérer. « Bien sûr, où avais-je la tête, bonjour espèce d’enfoiré. », qu’elle raille en retour, les mains sur le dossier de la chaise devant elle.
Et le sourire de s’étirer quand il commence à avouer n’être pas celui qui a pris les photos. Elle s’en doute bien, elle a compris depuis que c’était le voisin vicelard de l’immeuble d’en face qui s’était rincé l’œil. A la rigueur, qu’il le fasse pour son plaisir personnel, elle s’en contrefout. Mais que ça finisse dans des fuites, après être passé sur des disques durs de la police, ça l’agace un peu plus.

Elle contourne la chaise, alors qu’il lui explique que tout ceci n’est qu’un malheureux hasard. La dernière expression pour la décrire lui arrache un soupir et la voilà tout proche d’un tiers du trio Nagai, les visages vraiment pas loin les uns des autres. Oh, elle est plus petite que lui, malgré les talons qui la rehaussent de quelques centimètres. Et elle lui parle quand même comme si elle lui mettait deux têtes au moins :
« Allons, allons, Kazuo, pas d’ça entre nous. Tu ne vas pas me faire croire que vous avez laissé fuiter tout ça sans vérifier qu’il n’y avait rien qui pouvait revenir vous mordre les couilles, non ? » Mains dans les poches, elle a un mouvement sec du menton pour remettre une mèche qui tombe devant ses yeux hors de son champ de vision. « Ça serait foutrement contraire à ta réputation... » Sourire en coin, elle le toise, se fait presque minaudante, et puis elle reprend l’interrogatoire pour le moment assez agréable, sans lame ni flingue sortis : « C’était quoi ces fuites ? Vous vouliez montrer de quoi vous étiez capables, ou c’était juste pour bien remuer la merde déjà existante ? »



▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪



QUEEN SIN

“ that's called a hustle, sweetheart "


hot mess:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kazuo Nagai
- FOOLS WE MORTALS BE -
BLAZE : weak.
CREDITS : santa klaus le plus perf.
FACE : thornburg.
DOLLARS : 724
SACRIFICES : 87
PORTRAIT :
ANNEES : trente-six ans.
CŒUR : veuf, pansexuel, volage - la dalle, les crocs.
TALENT(S) : maîtrise à l'arme blanche, paisible fureur.
FACTION : kumichô des kyosei-kai, second de la triade.
OCCUPATION : tailleur haute-couture, de quoi faire s'agenouiller les plus riches têtes arrogantes et bornées.
TALON(S) D'ACHILLE : la triade, l'aîné comme la cadette - le sang nagai.
RUNNING GUN BLUES :


あの日抱えた全部
明日抱える全部
順番つけたりはしないから

no she doesn't mind (kazead) - Sam 5 Jan - 14:48

no she doesn't mind
sinead et kazuo/icons by venus in furs



https://www.youtube.com/watch?v=lzgTnK3agPM

discussion impossible, improbable, soleil et lune n'ont rien à voir, quand bien même se croisent-ils, autant que la lave et une mer morte, ils se détruisent mutuellement. lui reste paisible, elle sort les crocs à en laisser quelques filets de bave qui viennent témoigner de sa rage - lui ne lancera pas d'os, pas même une quelconque menace, il laisse couler, laisse aller, attendant seulement qu'elle dégaine l'arme pour marquer une fin à l'histoire. plus belle lorsque son corps se courbe sous les plaisirs coupables, la pensée de kazuo s'échappe quelques secondes, dans l'idée de poser sa paume sur ses lèvres, l'enfermer dans le silence pour l'apprécier à sa juste valeur. hochement de tête, écoute à moitié présente, il entend plus qu'il ne prend en considération ce qu'elle dit - des mots inutiles pour seulement témoigner de la colère, faire gronder le tonnerre. son assise se fait de plus en plus détendue, il penche légèrement sa tête sur le côté - fait les yeux ronds pour jouer au plus surpris des deux, puis sourit vaguement, témoignant d'un amusement presque enfantin.
- tu n'es pas sans savoir que lorsque l'ordre est établi, il faut savoir sortir de l'ombre pour le déranger, se détacher pour faire la différence. croise alors ses bras sur son torse - se referme à l'idée d'avoir à se justifier, pourtant de sinead il ne garde qu'une sensation doucereuse entre les reins, sans discussion au matin, sans rien à s'offrir si ce n'est quelques heures piquées à la volée. les deux, peut-être. dégouliner d'une puissance certaine, sauter du pic rocheux pour se prendre les vagues en pleine figure, soulever l'épée pour hurler à la révolution - tant d'images qui décrivent quelques bribes de l'envie du clan, de la leur. faire peur.
- je ne suis malheureusement pas seul à prendre les décisions, donc oui, contraire à ma réputation, sans doute.
tapote un peu du pied, se reprend pour faire statue de marbre. sans doute pourrait-il être de ceux qui supplient, se mettent à genoux, laissent les larmes et la morve s'écouler sans broncher, sans doute. pourtant jamais kazuo n'a su apprendre à courber l'échine - pourtant jamais kazuo n'a su succomber à la faiblesse d'une vie trop courte.
- mais j'écoute tes théories. d'après toi ? pourquoi ?
introduction, développement, déplorable conclusion.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


on me nomme la mort,
on me dit tu,
on m'imagine à tort,
on me nomme la mort,
on me dit tue,
on me dispute encore -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sinead Reed
- ADMIN + big tits, big issues -
BLAZE : Faiblesse est mon nouveau pseudo, je crois. (Arté)
CREDITS : ©kazuod'amour / code sign ©ANAPHORE [bann an riocht ©alf / icon fingers ©Pando ] / beautés ©alealeJANdro (gif nemhain) & ©zalim (avatars running gun blues) / adjectifs sign ©secret santa, QUI ES-TU JE T'AIME
FACE : ruth wilson
DOLLARS : 2293
SACRIFICES : 1411
PORTRAIT :
ANNEES : trente-sept piges
CŒUR : Foutu pour foutu, autant rester mariée à l’ennemi...
RÉINCARNATION : Nemhain, la guerre, la panique & la mort, aka trinité bénie.
TALENT(S) : odiokinésie (contrôle des émotions guerrières / fait se pisser de trouille ceux qui l'emmerdent en baston) + miroir jumeau + nyctalopie (la nuit on ne dort pas on danse) // capacité cheatée depuis stade 4 : insensibilité à l'alcool, obligée pour se bourrer la gueule de se remettre au neptra
FACTION : fidèle du Royaume, courtisane à l'essai depuis avril 2018 (ça va tapiner sexe - euh pardon "sec")
OCCUPATION : altiste dans l'orchestre philarmonique d'arcadia / courtisane du Royaume qui continue de secouer les non-payeurs (racket-rocket) & recrute à tour-de-bras
GENÈSE : Primus - consciente de sa nature, cheatée qui se sait, qui se perd dans des souvenirs nouveaux (stade 6)
TALON(S) D'ACHILLE : migraines à la con, réputation de chaudière sur pattes, un faible pour tout ce qui s'y connaît en musique classique, fait connerie sur connerie quand elle s'enivre de neptra
JUKEBOX : josef salvat - hustler / frou frou - let go / marina & the diamonds - forget / hurts - wonderful life
RUNNING GUN BLUES :


past lives
boadicea

aventures avant l'intrigue
maldwyn, carmen & emiko

embrouilles post-intrigue
zalim, bratva
royaume, alan
gus, anja

fuite d'infos par les kyosei-kai (mi-septembre)
appel w/ gus, appel w/ jan
delilah

(octobre)
ned, roman
fiona, aura

(novembre)
kazuo (le 18),

(dans le froid de décembre)
syb (le 10), alice (le 14)
[hors d'Arcadia : tournée de musique de chambre (Massachussetts, Rhode Island)
[url=#]luca (le 18 - à venir)[/url] alcide (le 20) ]
kaine (le 23), levi (nuit du 24 au 25), savvy (le 27)
vous ?





no she doesn't mind (kazead) - Ven 11 Jan - 12:23



welcome to the new world
(18 novembre 2018)


Il joue au con. Forcément qu’il joue au con. Il n’est pas sans connaître la réputation de Sinead Reed et son impétuosité. Il n’est pas sans savoir non plus qu’elle a un petit plus qui est un peu de la triche quand elle se retrouve face à un mortel dépourvu de pouvoirs quelconques. Peut-être est-ce pour cela qu’ils se tiennent pour le moment. Peut-être. La proximité lui permettrait de lui broyer les bijoux de famille aussi vite qu’il n’en faudrait pour sortir un flingue. Mais elle se retient là. Elle n’est pas face à un sous-fifre lambda : c’est un des chefs des Yakuzas d’Arcadia qu’elle a face à elle. Quelques égards et quelques marques de respect s’imposent, même si elle le traite d’enfoiré et d’autres noms d’oiseaux. Tant qu’ils restent cordiaux, la balance ne penchera pas vers un règlement des différents musclé. Son portable vibre dans sa poche et elle lit rapidement le contenu des sms reçus, se sachant potentiellement observée, à la fois par le tailleur et par un banquier de ses connaissances.
« Vous avez choisi votre moment, en tout cas, pour sortir du trou où vous vous étiez planqués. » Autant dire qu’un panneau ironie devrait s’allumer au moment où elle prononce ces mots. Pire timing, tu meurs. Mais le savaient-ils ? Savent-ils à quel point leur action menace l’équilibre fragile d’Arcadia ? Il s’affale un peu plus sur le bureau et elle reste là, tendue, prête à bondir ou à réagir s’il lui vient l’idée saugrenue de la menacer d’une lame. « Mes théories ? C’est trop facile, Kaz, que vous tombiez à un moment pareil. Limite j’en viendrai à me demander si vous ne vous êtes pas rapprochés de cette salope d’Ophelia Mendes en votre âme et conscience. » Oui parce qu’elle sait depuis ces recherches en bibliothèque en septembre qui Khaos a choisi comme réceptacle réel, et ça n’est pas cet enfoiré de Carl Mendes, mort d’une balle tirée par le Commandante. « C’est quoi, vous avez un slogan pourri, genre « Les Humains d’abord », à faire régner ? New Kabukichô, c’est trop petit pour vos énormes bites et vos grosses envies ? » La vulgarité pure et dure, marque de son ire divine de trouver des merdeux de mortels qui participent au règne du chaos dans la ville. Et qu’importe si elle dépasse les bornes.



▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪



QUEEN SIN

“ that's called a hustle, sweetheart "


hot mess:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
no she doesn't mind (kazead) -

Revenir en haut Aller en bas

no she doesn't mind (kazead)

 :: - OUTSIDE ARCADIA - :: into the past :: saison une
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» o, full of scorpions is my mind.
» ❝ i'm losing my favourite game, you're losing your mind again [PV Night][FINI]

Sauter vers: