CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Jojo
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 7709
SACRIFICES : 4021
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : (en couple) Sous des yeux noirs, le coeur palpite à un rythme incontrôlable.
RÉINCARNATION : (Ah Puch) Dieu Maya de la Mort
TALENT(S) : (Découpe charnelle) Doigts pareils à des scalpels (Aspiration vitale) L'eau du corps absorbé, laissant l'autre pareil à un désert. (Animorphose) Petit chat devenu jaguar (Croque-Mitaine)
FACTION : Calavera
OCCUPATION : (Capitano) En charge des combats clandestins et de surveiller les p'tits chats. Boxeur professionnel spécialité en vale tudo et propriétaire d'un club d'entrainement.
GENÈSE : (Primus) stade 5
TALON(S) D'ACHILLE : La Calavera ✙ Joaquin Costilla ✙ Son orgueil, à la limite de la connerie ✙ Les p'tits chats ✙ Carmen Benitez
JUKEBOX : The Sun, frida Sundemo
RUNNING GUN BLUES :


"SO MUCH WAS SAID IN THE UNSAID"


"THE DEEPER YOU DIG, THE DARKEST IT GET"




Emergence - Dim 13 Jan - 18:30


PUT YOUR HAND IN MINE... OR DIE



Le chemin vers le restaurant est ponctué par des rencontres, des regards, des sourires et des sourcils froncés. Une gringa, avec le capitano, ? Ça étonne, ça pose question. Mais il n’y fait pas gaffe Jan, le menton levé et la main qui parfois s’avance légèrement vers le dos de Molly en signe de protection, suffisent à faire taire les mamas et autres soldados marchant dans les rues. Les questions posées par la jeune inconnue lui tape dans la tête à Jan, on dirait qu’elle s’y connait plus qu’elle ne laisse penser. Carrure chétive peut-être, mais les muscles noueux et surtout les marques ne laissent pas de doutes. Oui, elle combat et pas sur un tapis de gym d’une salle de luxe.

La porte poussée, l’odeur est délicieuse. Elle éveille l’estomac et l’hybris de Jan d’une inspiration. Ça sent le riz, le chili, les épices, le soleil, et le mexique. D’un geste, il montre une table à Molly, lui indiquant de s’y asseoir.  « Je vais saluer la cuisinière !»  Qu’il lance, disparaissant au fond de la pièce pour embrasser Carina. Il aime les petits plats des mamas et elles aiment le nourrir, le capitano qui manque comme dix hommes réunis. Même si depuis quelques mois, le poids reste stable, Jan reste toujours sous le joug de son dieu quand il est question de repas. Alors il mange, engouffre, dévore, ne se laisse pas happer par l'hybris d'Ah Puch et continue de faire gonfler les revenus des restaurateurs de Delray.
Revenant vers Molly après quelques mots échanges avec Carina, il prend place rapidement, les doigts déjà autour de la carafe d’eau pour en servir deux grands verres.  « Pour en revenir à la Vale tudo… C’est une forme de combat libre, y’a pas de règles, ni de véritables techniques. Donc on leur apprend un mélange de différents styles  de boxe ou d’arts martiaux pour être capable de… » Il hésite, un léger sourire amusé sur le visage.  «… tenir plus de vingts secondes ou détruire l’autre en moins de vingts secondes. Donc tu peux être autodidacte mais... Disons que c'est rare de voir des nouveaux réussir à foutre au sol les anciens, on gagne en puissance et en stratégie au fil des années. C'est pas uniquement celui qui tapera le plus fort, c'est celui qui saura taper.»  Une longue gorgée est prise avant de recommencer à parler.  «Mais vu tes questions, tes bleus et tes p’tits yeux brillants quand tu regarderais le ring, c’est que tu t'y connais bien là-dedans, j’me trompe ? »  Et les yeux du capitano ont les mêmes étoiles que Molly avaient dans les prunelles tout à l’heure dans la salle. Il sourit Jan, comme le soleil qu’il est, s’amusant à séduire tout ce qui débarque dans son existence pour ensuite choisir ce qu’il gardera. Comme un petit enfant avec ses jouets.


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


You were a star, my dear, the brightest in all the skies. But stars burn out, my dear, and everything golden dies.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Molly Oak
- GODS BLESS AMERICA -
BLAZE : Ash-vi
FACE : Paulina Singer
DOLLARS : 385
SACRIFICES : 78
PORTRAIT :
ANNEES : 26
CŒUR : Seule dans la nuit
TALENT(S) : Prophète aux mains qui soignent
FACTION : Neutre
OCCUPATION : Gagner sa croute comme elle le peut
Emergence - Dim 13 Jan - 21:29

Il y a un peu de monde à l'intérieur. Est-ce que ça se remplira au fur et à mesure des autres ? En tous cas Molly s'installe à table, acquiesce docilement quand Jan lui explique qu'il s'éloigne un instant. Ses yeux sombres le suivent un instant avant de revenir à ce qui se trouve sous ses yeux. Déjà ses doigts viennent nerveusement frapper la table. Elle ne se sent pas à sa place ici. Et l'Autre ne tarde pas à s'installer à ses côtés. Soupire qui traverse Sa gorge. Leur gorge. Mais elle ne s'en rend pas compte Molly. Son ancrage du moment n'est pas là. La folie la rattrape alors.. Vicieuse bête..

Tu compte jouer le toutou avec ce gars encore longtemps Froncement de sourcils. Je ne suis pas son chien. Tu crois ça ? Il t'as offert une douche, sauver tes fesses.. C'est toi qui les sauvent d'habitude.. Un silence. Bref. L'Autre n'a rien à redire à ça. Et depuis tu le regarde avec des étoiles dans les yeux. N'importe quoi. Tu es juste jaloux. Jaloux ? Oui. De quoi ? Sa boxe à la noix ? Pas de réponse.
Molly laisse son regard errer sur ce qui l'entoure. Combien de temps s'est écoulée ? Dix secondes ? Deux minutes ? La réalité lui échappe..
Tu crois réellement que je suis jaloux de ce mec avec sa boxe ? Je pourrais lui latter la gueule comme je veux.. Ah oui ? Ne me cherche pas chérie tu pourrais le regretter.
Le bras de l'Autre qui s'enroule autour de son épaule. Souffle qui effleure sa peau. Il va prendre le contrôle. Il va prendre le contrôle et..

C'est le retour de Jan qui brise tous ceci. L'Autre n'est plus un danger. Il est retourné dans sa grotte. Molly prend une inspiration, tachant de rassembler ses souvenirs. Les mots du basané, elle les attrape au vol, en ratant quelques uns peut être.. Signe de tête en remercient à Jan, ses mains qui entourent l'eau et alors que les mots s'écoulent des lèvres de l'homme en face d'elle, la brune boit à petites gorgées.
Non c'est sur. Cette boxe pourrait vraiment aider l'Autre.. Mais il semble toujours faire la gueule. Haussement d'épaule. C'est tant pis.. La belle Le sent à la lisière malgré tous. Toujours sur le qui vive. Surtout quand Jan pose des questions sur ce qu'elle sait. Un corps qui se tend légèrement.
Qu'est-ce que je fais ? Ce que tu veux. Non non, on ne sait pas.. Qui il est oui mais Molly ne pourra pas éternellement fuir ses semblables.. Et puis il pourrait.. Pas question. On s'occupe de ça. Tu veux que je te rappelle comment ça se passe quand d'autres gens s'occupe d'elle ? Mal. Très mal.
Et ca continu comme ça. Les voix cognent dans sa tête. Et Molly tente de faire bonne figure.

Je.. Oui.. Un peu mais c'est surtout.. Ca suffit taisez vous. Tous les deux.. Qu'est-ce qu'elle peut bien dire la gamine ? Mentir ? Pourquoi mentir ? Essayer de s'intéger ? Ca ne fonctionne jamais. Les masques finissent toujours par tomber.. Et souvent au mauvais moment.. Alors quoi dire ? Les mots viennent. Rapides comme si cela empêcherait l'Autre de s'imposer. Comme si le moment passerait plus vite. Elle veut pas de jugement la belle. Juste profiter du repas.
C'est un ami à moi qui s'y connaît surtout. Il.. Il combat souvent, pour veiller sur moi.. C'est lui qui a dû m'aider l'autre nuit.. Pincement des lèvres. Est-ce que aborder ça est une bonne idée ? Continuer. Pas se stopper sinon elle ouvrira pas la bouche du repas.. Il m'emmène avec lui quand il va combattre. Il est impressionnant.  Sourire malicieux. Et lui il a jamais pris de cours.. C'est lui qui a cassé la figure à quelques gars qui faisait de la Vale Tudo.. Et il s'est fait aussi envoyé au tapis bien sur.. Mais il a la peau dure !

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Jojo
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 7709
SACRIFICES : 4021
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : (en couple) Sous des yeux noirs, le coeur palpite à un rythme incontrôlable.
RÉINCARNATION : (Ah Puch) Dieu Maya de la Mort
TALENT(S) : (Découpe charnelle) Doigts pareils à des scalpels (Aspiration vitale) L'eau du corps absorbé, laissant l'autre pareil à un désert. (Animorphose) Petit chat devenu jaguar (Croque-Mitaine)
FACTION : Calavera
OCCUPATION : (Capitano) En charge des combats clandestins et de surveiller les p'tits chats. Boxeur professionnel spécialité en vale tudo et propriétaire d'un club d'entrainement.
GENÈSE : (Primus) stade 5
TALON(S) D'ACHILLE : La Calavera ✙ Joaquin Costilla ✙ Son orgueil, à la limite de la connerie ✙ Les p'tits chats ✙ Carmen Benitez
JUKEBOX : The Sun, frida Sundemo
RUNNING GUN BLUES :


"SO MUCH WAS SAID IN THE UNSAID"


"THE DEEPER YOU DIG, THE DARKEST IT GET"




Emergence - Lun 14 Jan - 8:31


PUT YOUR HAND IN MINE... OR DIE



Il le voit, Jan, que la gamine n’a pas l’air bien. Tout à l’heure, elle souriait presque, avait l’air plus calme et réussissait à rester concentrée sur la discussion et sur son joli sourire. Mais quelque chose a changé, comme un glitch dans sa personnalité qui la rend encore plus sauvage  qu’il y a quelques heures. Et le visage qui s’inquiète, et les mots qui se cherchent, et les lèvres qui se pincent, il connait tous ces symptômes le capitano, il sait ce que ça signifie. Qu’au creux de sa tête, ça s’embrase, que les voix prennent trop de place, que l’esprit s’emmure pour se protéger et survivre face à la tornade.

Les yeux qui la fixent, prunelles sombres qui détectent un plaisir vibrant chez la gamine quand elle parle de combats et de violence. Ça plait au capitano autant qu’au professeur. Elle s'y connait,
les mots le prouvent, tout comme le sourire et le corps. « Et cet ami… il est ici avec nous ? » Tenter, avancer un peu, montrer qu’il n’est pas là pour lui faire du mal ou lui mettre la pression. Qu'il pense savoir de quoi elle parle. Jan est curieux, parfois trop et il aime jouer avec le feu en s’avançant au plus près des braises pour comprendre ce que ça fait, d'être sur le point de se brûler les mains.  « J’ui pas là pour t’embêter ou te faire du mal Molly… On ne se connait pas, ce serait mal venu de ma part de te donner une aussi mauvaise image du quartier » Les yeux sont plissés sous un sourire éclatant. Delray est trop beau pour être perçu comme une simple fosse aux lions. « Et si ça peut te rassurer… J’ai été malade, y’a quelques temps…. Et j’ai du gérer des voix dans ma tête…. Qui faisaient beaucoup de boucan.» Un silence, le malaise caché par un sourire moins lumineux cette fois-ci, un peu plus triste peut-être.  « L’une d’entre elle m’a dit de me tirer une balle… Je l’ai écouté.  Mais je suis là, le destin s’est dit que j’méritais de rester, donc… Je te comprends. »  Jamais il n’en a reparlé Jan et c’est plus simple de le faire avec une inconnue qu’avec l'un des siens. Même Joaquin ne sait pas, que le capitano a mit le canon entre ses lèvres et qu’il a tiré. Et que seul l’arme vidée par une djinn attentive aux ordres du commandante lui a sauvé la vie. Il ne le saura jamais.


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


You were a star, my dear, the brightest in all the skies. But stars burn out, my dear, and everything golden dies.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Molly Oak
- GODS BLESS AMERICA -
BLAZE : Ash-vi
FACE : Paulina Singer
DOLLARS : 385
SACRIFICES : 78
PORTRAIT :
ANNEES : 26
CŒUR : Seule dans la nuit
TALENT(S) : Prophète aux mains qui soignent
FACTION : Neutre
OCCUPATION : Gagner sa croute comme elle le peut
Emergence - Lun 14 Jan - 10:38

La suite n'aide pas à calmer le jeu. Molly vrille ses prunelles sur Jan, cherchant le piège. L'Autre gronde tandis que même Ma Dame se tend. Elle aussi n'aime pas que Molly tente d'expliquer ce qui se passe entre les trois entités. Trop de jugements pour le moment. Trop d'incompréhension. Alors il veut tant savoir le basané ? Et bien il va connaître. Molly ne lutte pas. Ou pas réellement quand elle sent l'Autre prendre le contrôle. Le corps se redresse, un rictus moqueur étire les lèvres. Ma Dame ne cherche pas à le retenir. Elle veut savoir ce que vaut cet homme réellement. Et quoi de mieux de montrer la pire partie ? Posture désinvolte, si différente de celle de Molly. Une lueur nouvelle qui brille qui brille au fond des prunelles. Insolence, violence vicieuse.. Il n'a pas peur de Jan l'Autre. La peur il ne connaît pas. C'est lui le bras armé et le bouclier de ce corps. La voix qui émerge des lèvres est plus rauque. Disparu la voix chantante. Deux bras qui s'écartent, avant que les paumes se posent sur son buste. Comédie d'une présentation.

Bien sur que je suis ici. J'la quitte jamais la gamine. Jamais. Les sourcils se froncent. Le sourire disparaît pour laisser place à une rictus mauvais. Et tu lui veux quoi à la gamine alors ? Pourquoi l'avoir aider ? Un chien prêt à mordre voilà ce qu'il est l'Autre à l'instant. Il ne croit pas que les gens puissent faire preuve de gentillesse sans idée derrière la tête. Lèvres qui se retroussent. Mimique presque animal.
Elle est pas malade Molly. Vous ne comprenez pas. Personne ne comprend. Personne n'a su la protéger.. Nous on  le fait..

Il s'en fout du mal être de Jan l'Autre. Pas son affaire. Il s'en fout de tous le monde. Molly, elle recroquevillée au fond d'elle même ça l'alerte. Mais elle a peur de sortir tous de suite. Peur d'affronter le regard de Jan. Ils se connaissent depuis seulement aujourd'hui. Pourquoi lui porte t-elle autant d'importance ? Ca l'énerve ça l'Autre.. Il ne comprends pas..

Nous, moi, je lui ferai jamais ça. Jamais. L'autre gars l'autre soir.. Dégoût dans la voix. Personne ne la brisera. Plus jamais.

Les yeux se font pensifs.. L'Autre se demande comment va réagir l'homme face à lui. Si il a réellement connu ça peut être pas si mal que ça. Mais bon.. On ne sait jamais.. Un bête prête à en découvre. Défendre sa gamine quoi qu'il en coûte.. Les coudes se posent sur la table, doigts qui se croisent. L'un d'eux se pointe sur Jan.

Et toi ? Qui tu es réellement ? Ma Dame a deviné quelques trucs.. Elle est maligne même si c'est une grande coincée..

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alejandro Flores
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Jojo
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 7709
SACRIFICES : 4021
PORTRAIT :
ANNEES : 40 ans.
CŒUR : (en couple) Sous des yeux noirs, le coeur palpite à un rythme incontrôlable.
RÉINCARNATION : (Ah Puch) Dieu Maya de la Mort
TALENT(S) : (Découpe charnelle) Doigts pareils à des scalpels (Aspiration vitale) L'eau du corps absorbé, laissant l'autre pareil à un désert. (Animorphose) Petit chat devenu jaguar (Croque-Mitaine)
FACTION : Calavera
OCCUPATION : (Capitano) En charge des combats clandestins et de surveiller les p'tits chats. Boxeur professionnel spécialité en vale tudo et propriétaire d'un club d'entrainement.
GENÈSE : (Primus) stade 5
TALON(S) D'ACHILLE : La Calavera ✙ Joaquin Costilla ✙ Son orgueil, à la limite de la connerie ✙ Les p'tits chats ✙ Carmen Benitez
JUKEBOX : The Sun, frida Sundemo
RUNNING GUN BLUES :


"SO MUCH WAS SAID IN THE UNSAID"


"THE DEEPER YOU DIG, THE DARKEST IT GET"




Emergence - Mar 15 Jan - 16:25


PUT YOUR HAND IN MINE... OR DIE



Et il voit le changement s’opérer devant lui Jan. Les traits du visage sont les mêmes, mais se teintent d’une allure plus bestiale. C’est le regard, la façon d’ouvrir la bouche, de respirer, c’est tout ça qui diffère de la timide Molly. Même physique mais entité opposée, l’inconnu se lève, interprète son rôle à la perfection, même le buste ouvert qui donne l’impression que le corps à pris quelques kilos. Jan a été malade, Jan connait les voix, mais les doubles personnalités, c’est différent. Ah Puch n’en est pas encore une même si parfois, il arrive que le dieu de la Mort s’élève un peu trop haut et oblige son vassal a sourire comme lui s’amusait à le faire auparavant. Pas de lumière quand la déité maya apparait, mais une ombre morbide, un éclat de fureur sur les lèvres. Alors il connait un peu mais pas au point de se la jouer orgueilleux. Il est comme un enfant sur les bancs de l'école, en plein apprentissage.
Les mains sur la table, il sait qu’il n’a qu’un pas à faire pour couper la carotide de la jeune femme si l’ambiance continue de s’envelopper de ténèbres. Il ne laissera pas cette chose faire du mal à Carina.

Les mots sont écoutés, le menton relevé mais sans faire preuve de supériorité. Il écoute attentivement le capitano, n’arque pas de sourcil, reste à sa place. C’est donc lui le protecteur. Une façon de parler rustre, qui lui rappelle la sienne, à Jan. Surement un truc d’animal qu’il pense le capitano. Puis viens la révélation sur la raison de tout ce sang et du couteau  dans le dos. Pourtant, il tique surtout sur le « plus jamais » Jan, croit comprendre que Molly a déjà été agressé, ce qui expliquerait ce besoin de sécurité. Il devrait en parler à Dahlia, peut-être qu’elle saurait lui répondre… Ou à Cruz. Médecin ou psychiatre, pour aider à comprendre, à mettre des mots sur la scène qui se joue devant lui.  
La respiration se veut lente, Jan s’oblige à garder contenance alors que les doigts ont envie de pianoter contre son jean pour attraper le m9. Mais il se retient, comprend à la voix que ça ne sert à rien d’essayer. Si combat il y a, il sera sanglant et douloureux pour les deux entités.
Le corps qui s’abaisse enfin, la question est posée avec un léger amusement dans la voix. Enfin, il lui laisse la parole.  " Alejandro Flores, je n’ai pas menti, j’suis bien prof de boxe. Et désolé de te contredire mais j’ai pas dis qu’elle était malade, j’ai dis que je comprenais un peu ce qu’elle vivait, avec les voix et les autres dans sa tête. " La voix est clair et pour une fois, Jan fait attention à chaque mot utilisé, optant pour des termes simples mais précis. Faire comprendre à l’inconnu qu’il n’est pas là pour les emmerder, sans pour autant courber l’échine. Derrière, il entend les pas de Carina approcher, lève la main directement pour lui signaler de ne pas venir.   " Et toi, j’peux t’appeler comment ? Pas Molly j’imagine... T'as autant faim qu’elle ? Tu veux commander quoi ? " Ma Dame serait-elle Molly ? Pas sûr vu qu’il utilise le terme de gamine pour la jeune fille… Une troisième identité ? Est ce ça qui l’attends dans quelques temps, Jan ? Un combat perpétuel avec Ah Puch pour savoir qui causera, qui vivra et qui décidera ? Il en a déjà marre de se perdre dans les mots de son dieu, dans ses envies et ses choix mais ça… Ça c’est un autre niveau. Il ne sait pas s’il sera prêt à l’accepter, tout comme il est capable de savoir s’il pourrait y survivre. Cette Molly est encore plus intrigante qu’il le pensait, peut-être qu'elle pourrait lui être utile ou même l'aider.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


You were a star, my dear, the brightest in all the skies. But stars burn out, my dear, and everything golden dies.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Molly Oak
- GODS BLESS AMERICA -
BLAZE : Ash-vi
FACE : Paulina Singer
DOLLARS : 385
SACRIFICES : 78
PORTRAIT :
ANNEES : 26
CŒUR : Seule dans la nuit
TALENT(S) : Prophète aux mains qui soignent
FACTION : Neutre
OCCUPATION : Gagner sa croute comme elle le peut
Emergence - Mer 16 Jan - 12:46

Ca l'énerve l'Autre que Jan reste aussi calme. Il aurait voulu éclater ce joli visage, tacher de sang cette petite peau brune. Les cris d'horreur aurait résonné tous autour d'eux puisque tous le monde semble le connaître.. C'est une trait mauvaise idée. Et la gamine se redresse légèrement Il ne se serait pas un adversaire facile Tu crois ça ? Ton doucereux mais il est en colère l'Autre. C'est la première fois que Molly remet en doute sa puissance, sa capacité à gagner.. Pourquoi ? Pourquoi pour ce gars ? Mais la gamine reste silencieuse. Mâchoire qui se serre, les yeux qui se vrillent de nouveau sur Jan. Ouais, il aimerait vraiment repeindre cette table avec son sang.
Ma Dame elle sourit doucement, toujours sans un bruit, sans que personne ne la voit. Elle ne dit rien, laisse l'Autre s’exciter pour un rien mais aidera Molly au besoin. Elle ne laissera pas cette brute attaquer cet homme. Pas question. Tous d'abord cela ne se fait pas de perturber ainsi les repas des gens.. Et puis Elle l'aime bien. Pour le moment. Il ne laisse pas perturbé par l'Autre et semble ne pas juger Molly. Et pour Ma Dame c'est le principale. Non, Elle ne laissera pas l'Autre attaquer sinon ils mourront tous les trois. Il est armé et des gens le surveille lui assurant une protection sans défaut. Non c'est une réelle mauvaise idée de se le mettre à dos.

Avec impatience l'Autre écoute le basané. Il veut lui trouver quelque chose à lui reprocher. Il veut se trouver une excuse pour lancer le premier coup et.. Non. Stop tes idées stupides. Alejandro Flores. Capitano des Calaveras. Si tu l'attaque on sortira d'ici les pieds en avant et la peau trouée. Tu te calmes s'il te plait Le ton de ma Dame autoritaire, calme fait se tendre l'Autre. Lèvres qui se lèvent, regard qui fusille une silhouette que lui seul voit. L'Autre déteste les ordres. Et Elle ose lui en faire. Ses poings se serrent. La tension monte un peu plus. Il veut frapper maintenant. Même pas en rêve. Le corps se tend, se fige. La voix s'élève douce mais sans une once de crainte. Avec douceur le changement s'opère, de nouveau une lueur plus douce s'allume dans les yeux sombres. Le corps se détend, tire sur le tissu pour cacher ses mains dans les manches. Molly relève les yeux vers Jan, légèrement inquiète, son corps essaye de s'enfoncer dans sa chaise.. Ma Dame lui souffle de ne pas s'inquiéter mais rien à faire. La brune a peur que l'Autre ait vexé Jan.

Désolée ou plutôt excuse le. Il est du genre à pas beaucoup réfléchir parfois.. Et quand il a une idée en tête.. Soupir lent tentative de rester calme, nerveusement ses doigts vont jouer avec des boucles. Finalement la belle décide d'éclaircir un peu Jan. Juste un peu pour le moment. Tu viens de faire la rencontre avec l'Autre. Très impulsif mais ça aide dans la rue.. Son regard se déporte sur la gérante du restaurant, restée en arrière. Sourire d'excuse.. Voilà pourquoi elle reste souvent à l'écart des autres. Pas de risque de faire des écarts, de faire peur.. Chéri je crois qu'il n'ai pas comme les autres. Essaye de te détendre Un sourire un peu pale étire les lèvres de la belle alors qu'elle reprend Tu avais parlé d'un formidable chili.. J'veux bien si c'est encore possible.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emergence -

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sauter vers: