CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

guess who's back (back again)

 :: terminés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alfonso Brazzi
Alfonso Brazzi
ADMIN + LESS WHINE, MORE WINE !
BLAZE : aristos achaion (maï/mama)
CREDITS : old money. (sign), solosands (icons)
FACE : taika waititi.
DOLLARS : 3048
SACRIFICES : 1008
PORTRAIT : guess who's back (back again) Oi4gkjsa_o
ANNEES : quarante-cinq ans et des cheveux blancs.
CŒUR : (célibataire) sans attache ; bisexuel.
RÉINCARNATION : (dionysos) dieu de la vigne, du vin et de ses excès, de la démesure et de l'extase ainsi que du théâtre.
TALENT(S) : un (jeu d'acteur) aux propriétés divines, des (expériences psychédéliques) ainsi qu'une (vision) qui s'étend jusqu'aux yeux de ses représentations.
FACTION : la (nuova camorra) depuis toujours.
OCCUPATION : place de (don) partagée avec augustin et saturno depuis la condamnation officielle d'alcide bellandi. il est aussi le propriétaire du (piada bar) situé dans le quartier italien d'arcadia.
GENÈSE : primus (stade 5).
TALON(S) D'ACHILLE : son (hédonisme) démesuré ainsi que son genou droit qui l'handicape légèrement (vieille blessure par balle).
JUKEBOX : cigar (tamino) // one of the drunks (p!atd) washington square (the correspondents).
RUNNING GUN BLUES :

pinterest
;
- alfonso brazzi.

spotify;
- alfonso brazzi.
- nuova camorra.
- piada bar.

liens utiles;
- rps et drabbles.
- présentation.
- liens.
- évolutions.
- discord (maï#2505).

guess who's back (back again) 4KYJN7ZM_o

guess who's back (back again) Empty
guess who's back (back again) - Mar 15 Jan - 16:18

guess
who's
back?
back again

La voix singulière d’une hôtesse passe en boucle au-dessus des têtes. De l’anglais d’abord, puis de l’espagnol, du mandarin et du français. L’homme mime chaque syllabe comme l’on fredonnerait une chanson au karaoké, avec une approximation méticuleuse et articulée. Il est gai malgré la contracture douloureuse de sa nuque, torticolis naissant qui le dérangera quelques nuits mais qu’il oubliera bien vite. Il déambule entre les corps pressés, les moins pressés et les immobiles, s’excuse même lorsque les épaules se percutent. Ses bagages ne sont pas bien encombrants. Une petite valise passe-partout qu’il a dégotée la veille, quelques papiers et objets à l’intérieur qu’il préfère dans le bagage solide et sécurisé. Ainsi qu’un sac plastique, reste de son déjeuner dont il se débarrassera dès qu’il rencontrera une poubelle.

« Votre attention s’il vous plaît, les passagers enregistrés sur le vol… »

Dehors, la pluie bat son plein, s’échoue précipitamment sur les longues vitres et Alfonso pense avec regret au ciel nu de Palerme. Le temps ici est à chier en comparaison, pense-t-il, Augustin l’avait prévenu. Mais le temps gâté le prépare aussi aux complications à venir.
Il n’a pas de parapluie, ne pensait pas en avoir besoin en partant. Heureusement, il est automatiquement rassuré en remarquant le véhicule familier pas loin des grandes portes de l’aéroport et sans ralentir, il traverse la rue, se fait klaxonner deux fois par des automobilistes tendus et ouvre la portière du côté passager pour se glisser dans la Maserati. « La mia salvatrice ! Toujours à l’heure ! » L’anglais revient doucement sur sa langue. Les quatre mois passés en Sicile lui arrachent cependant quelques syllabes accentuées, chantées.

« Je dois avouer que c’est bizarre de te voir sans… » ses gestes finissent sa phrase et il imite une bosse au-dessus de son ventre en gloussant à la fausse grimace de son amie, qui lui fait signe de regarder derrière lui. Il s’exécute et son visage se décompose. « Oh! Oh! Regarde qui est là! Hey cutie, comment tu vas? », puis il se tourne vers la maman au volant, trop captivé par le petit bout de chou qui gigote avec énergie dans son siège pour la jauger plus d’une seconde sans se retourner à nouveau. « Moi c’est Alfonso, mais tu peux m’appeler tonton Alf, ou n’importe quoi, vraiment. Quand tu pourras parler, bien sûr. C’est quoi son petit nom, Ness ? » Son interlocutrice lui répond, le visage concentré sur la route mais le sourire bien présent. « Tu l’as appelé Fenrir ? », Alfonso demande automatiquement avant d’hausser deux mains en avant lorsque l’expression de l’al Khayzuran se transforme dangereusement. « Eh bien, Fenrir, si jamais tu veux changer de prénom, tonton Alf se fera un plaisir de modifier tes papiers d’id- ouch, hey ! », Nerissa lui enfonce un coude dans les côtes et l’homme se tord en deux en riant à moitié. « Enfile ta ceinture si tu veux pas qu'on rejoigne ton patron au trou! », lui dit-elle et Alfonso s’exécute. Son caractère de cochon lui avait manqué.

« Alors, Palerme ? » dit-elle. « De l’histoire ancienne. Parle-moi plutôt d’Arcadia ! »

CODE BY CΔLΙGULΔ ☾ + ICON BY ANDROMEDA

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
light of my life, fire of my loins. be a good baby, do what i want. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

guess who's back (back again)

 :: terminés
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Annulation de Back-Up ?
» Répétition de l'image i-back-title dans les pages forums
» Compte Fondateur changé = Back Up Impossible ?
» Bouton back to top
» IM BACK! NAS STYLE!

Sauter vers: