CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

prières illusoires (reyes)

 :: - OUTSIDE ARCADIA - :: into the past
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nalini Khatri
Nalini Khatri
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jabberwocky.
CREDITS : kawaiinekoj (av) et alejandro, best secret santa.
FACE : priyanka chopra.
DOLLARS : 2370
SACRIFICES : 209
PORTRAIT : prières illusoires (reyes) 181219113630222589
ANNEES : trente-trois.
CŒUR : la solitude acceptée, les désirs parentaux ignorés.
RÉINCARNATION : parvati, déesse de l'amour, de la fertilité et de la dévotion.
TALENT(S) : connexion sensorielle, ses émotions décuplées remplacent les mots arrachés et résonnent physiquement sur les gens qui l'entourent.
FACTION : neutre.
OCCUPATION : employée dans un foyer pour jeunes (la casa de esperanza).
GENÈSE : novum, stade 1.
RUNNING GUN BLUES :
prières illusoires (reyes) 181219113630612768

prières illusoires (reyes) Empty
prières illusoires (reyes) - Mer 23 Jan - 23:15



Raise your words,
not voice.
It is rain that grows flowers,
not thunder.

@VENUS IN FURS, VOCIVUS

Elle se sclérose, s’ankylose. S’agenouille et se relève.
Elle ne compte plus les prières désormais silencieuses, à l’ombre du temple. Il ne lui reste plus que ça. Ça et les battements de cœur qui s’emballent quand les phalanges grattent frénétiquement la gorge, de peur, de rage, de désespoir, en espérant y trouver quelque chose et en n’y trouvant rien. Elle voudrait le faire qu’elle ne pourrait plus crier que le silence. Alors elle panse une plaie fantôme, un cadavre vocal sans chair ni sang (sans douleur), juste le vide pour savoir qu’elle est là. La punition, la malédiction (elle ne fait plus vraiment la différence).
Elle prie.
En silence, en colère, en larmes, parfois.
Elle prie parce que c’est le bordel dans son cœur et dans son corps, et elle n’a plus le courage de ranger. Noyée, Nalini, par cet amas sans nom, sans explication. Elle passe ses nuits au temple et ses journées à dormir, l’estomac paralysé et la gorge sèche. L’écran s’allume mais elle l’éteint aussitôt, leur servant des excuses mal faites, le cœur serré de mentir mais plus serré encore à l’idée qu’ils comprennent, qu’ils voient (à défaut d’entendre). Elle comble le silence et le manque de réponses par des prières désespérées, des appels à l’aide, des regards lancés dans le miroir (mais ses yeux se dérobent, fuient le contact).
Le mot s’impose.
Malédiction
Malé-diction
Mal-diction
Sans diction.
Elle abandonne la quiétude de son appartement pour retrouver celle bien plus apaisante du temple. Et à n’en plus finir, elle prie, se dérobe au monde des mortels en perdant son esprit ailleurs, dans les bas-fonds de ses propres émotions, le téléphone éteint et la culpabilité pour un instant éclipsée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyes Montijo
Reyes Montijo
ADMIN + JUST A NOBODY
BLAZE : aristos achaion (maïlys)
CREDITS : morrigan la bg (ava) // bandit rouge (icons) // old money. (sign)
FACE : oscar isaac.
DOLLARS : 833
SACRIFICES : 134
PORTRAIT : prières illusoires (reyes) Cmah9X4w_o
ANNEES : ( quarante ) années.
CŒUR : scellé sur son doigt, il paraît.
RÉINCARNATION : ( ulysse ) ou nobody.
TALENT(S) : sa ( ruse ) et son étonnante ( précision ).
FACTION : la ( calavera ).
OCCUPATION : à la tête d'un ( foyer ) pour jeunes en difficulté et ( sargento ) pour la calavera.
TALON(S) D'ACHILLE : ( mélancolies ) et jumelles ( nostalgies ) qui grignotent autant ses traits sérieux que ses nuits.
JUKEBOX : si tú supieras, compañero (rosalia) // glory (dermot kennedy).
RUNNING GUN BLUES : pinterest;
- reyes montijo.
- mondraza (jesse/reyes).


prières illusoires (reyes) B7Vqam5F_o
but that place on memory lane you like still looks the same. but something about it has changed.

☼ ☼ ☼

prières illusoires (reyes) Jeyes_gris
by augustin

prières illusoires (reyes) Kares
« now helen, remember that i swear only in fellowship, not as a suitor. you would never forgive yourself if you were to choose me. »

prières illusoires (reyes) 190124114148969906

prières illusoires (reyes) 190331080710789702
by gisella

prières illusoires (reyes) Empty
prières illusoires (reyes) - Mar 29 Jan - 20:52

i am flesh, bones.
i am skin, soul.
i am human, nothing
more than human
.
Il l’a appelée. Huit fois, dix fois, il ne compte plus. Une semaine maintenant qu’elle a disparu sans toucher mot à personne. Reyes ne comprend pas, s’est d’abord demandé s’il n’était pas d’une manière ou d’une autre responsable de son départ abrupt. Suite à ses manigances soupçonneuses, ses corruptions des lois. Il s’est imaginé la jeune femme terrifiée à l’idée d’avoir été aveugle si longtemps. Mais son égoïsme n’a duré qu’une milliseconde avant qu’il ne s’inquiète sérieusement pour elle, sa collègue mais surtout son amie, parfois même sa confidente. Arcadia, ville criminelle, ville assassine. Il la connait, la vile ville. La pourrit autant qu’il en panse ses plaies. Il la sauve et la tue, brasse du vent quand il devrait choisir entre le noir et le blanc. Son pessimisme lui joue des tours. Il l’imagine morte. Pire encore. En perd le sommeil et l’appétit. C’est à sa porte qu’il toque au bout de deux jours lorsque les appels ne sont plus suffisants. Laisse même un mot, fixé sur le bois. La note ne bouge pas les jours suivants. Au bout du cinquième, il force la serrure et entame ses recherches, désireux d’y trouver le moindre témoignage de vie. Et c'est la vaisselles encore humide dans le lavabo qui l’apaise automatiquement. Elle était là il n’y a pas longtemps. Le regard fouille encore, se pose sur des décorations étrangères qui le mettent automatiquement sur la piste. Elle ne peut être que là-bas.

Reyes n’attend pas, file avec la quasi-certitude de la trouver au temple et n’est pas surpris en remarquant la silhouette familière, agenouillée face à la représentation d'un dieu qu’il se sent terrible de ne pas connaître. Par respect, il a laissé ses chaussures à l'entrée, avec les autres et attend que la fugitive ouvre les yeux et remarque la nouvelle présence pour se prononcer, calmement. « Tu devrais changer de serrure, c’est beaucoup trop facile d’entrer chez toi. »
CODE BY CΔLΙGULΔ ☾ + ICON BY BANDIT ROUGE

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

--- glock 6
i got my hand on my glock, posted on the block. i might just let off a shot, at anyone tryin' to kill love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nalini Khatri
Nalini Khatri
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jabberwocky.
CREDITS : kawaiinekoj (av) et alejandro, best secret santa.
FACE : priyanka chopra.
DOLLARS : 2370
SACRIFICES : 209
PORTRAIT : prières illusoires (reyes) 181219113630222589
ANNEES : trente-trois.
CŒUR : la solitude acceptée, les désirs parentaux ignorés.
RÉINCARNATION : parvati, déesse de l'amour, de la fertilité et de la dévotion.
TALENT(S) : connexion sensorielle, ses émotions décuplées remplacent les mots arrachés et résonnent physiquement sur les gens qui l'entourent.
FACTION : neutre.
OCCUPATION : employée dans un foyer pour jeunes (la casa de esperanza).
GENÈSE : novum, stade 1.
RUNNING GUN BLUES :
prières illusoires (reyes) 181219113630612768

prières illusoires (reyes) Empty
prières illusoires (reyes) - Sam 2 Fév - 17:18



Raise your words,
not voice.
It is rain that grows flowers,
not thunder.

@VENUS IN FURS, VOCIVUS

Les dieux sont restés silencieux. C’est la première fois qu’elle se sent abandonnée, laissée pour compte, et ça fait mal. Ça fait un mal de chien. Elle ne peut pas s’en remettre à Eux, cette fois, se demande ce qu’elle a fait pour être punie ainsi.
Rester en Inde,
Ne pas s’enfuir,
Porter le sari rouge et danser à en perdre le souffle et la dignité,
Se donner jusqu’à s’oublier,
Ne pas se confier à sa mère,
Aller jusqu’à l’éviter pour ne pas aborder les mauvais sujets.
Le poème est sans fin, ses erreurs aussi. Elle se plonge dans une culpabilité sans horizon, offre ses états d’âme à des démons sans corps, sans nom, sans voix, se penche dans une prière sans fin en espérant que la punition prenne fin. Elle se réfugie paradoxalement dans le silence, celui-là même qui l’effraie, évite la lumière vive des écrans et les appels qui attendent seulement un geste de sa part, pour savoir qu’elle va bien, de la part de ceux qui s’inquiètent – et qui, en retour, l’inquiètent. Parce qu’elle a peur, Nalini, peur de les décevoir, peur de ce qu’ils pourraient penser, peur d’être abandonnée, peur de fuir, encore une fois. Les lotus sont indécis et ne leur reste que la prière.
« Tu devrais changer de serrure, c’est beaucoup trop facile d’entrer chez toi. » La voix la sort de sa torpeur et son buste se relève aussitôt, pour croiser les prunelles de Reyes. Elle est à la fois rassurée et terriblement angoissée ; et pour la première fois, lui aussi. Parce qu’elle ne sait pas encore, Nalini, que ses émotions deviennent une caisse de résonance, que Reyes ressent les rayons du soleil sur son visage, mais aussi le froid glacial de l’angoisse qui fait ployer les os, même à travers les vêtements.
Elle voudrait lui dire, quelque chose est arrivé, je ne sais pas ce qui se passe, elle voudrait le prévenir, je ne peux plus parler, j’ai été punie par les dieux. Mais elle ne peut que se perdre dans ses bras et accepter de se montrer à lui, dans sa faiblesse et son désarroi. Sans mots mais toujours avec tant d’amour, parce qu’il ne lui reste plus que ça. Et elle est fatiguée, Nalini, fatiguée de prier, de chercher pourquoi les mots seront à jamais bloqués dans sa gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyes Montijo
Reyes Montijo
ADMIN + JUST A NOBODY
BLAZE : aristos achaion (maïlys)
CREDITS : morrigan la bg (ava) // bandit rouge (icons) // old money. (sign)
FACE : oscar isaac.
DOLLARS : 833
SACRIFICES : 134
PORTRAIT : prières illusoires (reyes) Cmah9X4w_o
ANNEES : ( quarante ) années.
CŒUR : scellé sur son doigt, il paraît.
RÉINCARNATION : ( ulysse ) ou nobody.
TALENT(S) : sa ( ruse ) et son étonnante ( précision ).
FACTION : la ( calavera ).
OCCUPATION : à la tête d'un ( foyer ) pour jeunes en difficulté et ( sargento ) pour la calavera.
TALON(S) D'ACHILLE : ( mélancolies ) et jumelles ( nostalgies ) qui grignotent autant ses traits sérieux que ses nuits.
JUKEBOX : si tú supieras, compañero (rosalia) // glory (dermot kennedy).
RUNNING GUN BLUES : pinterest;
- reyes montijo.
- mondraza (jesse/reyes).


prières illusoires (reyes) B7Vqam5F_o
but that place on memory lane you like still looks the same. but something about it has changed.

☼ ☼ ☼

prières illusoires (reyes) Jeyes_gris
by augustin

prières illusoires (reyes) Kares
« now helen, remember that i swear only in fellowship, not as a suitor. you would never forgive yourself if you were to choose me. »

prières illusoires (reyes) 190124114148969906

prières illusoires (reyes) 190331080710789702
by gisella

prières illusoires (reyes) Empty
prières illusoires (reyes) - Ven 8 Fév - 1:05

i am flesh, bones.
i am skin, soul.
i am human, nothing
more than human
.
Elle a l’air d’un chien battu lorsqu’elle lève une première fois ses prunelles brunes sur lui. Larmoyante, elle a déjà versé un océan de larmes, menace de recommencer à tout moment. Pendant un court instant, Reyes a l’impression d’y voir une enfant qu’on aurait punie à tort, une enfant qui ne comprenait pas ce qui lui arrivait ni pourquoi. Heureux de la voir saine et sauve, sa bouche se tort mais les sourcils restent froncés, affectés par l’état de la jeune femme. L’œil fouille le visage, puis les mains figées sur les genoux pliés. À première vue, elle n’a pas l’air blessé, et Reyes relâche toute la tension qu’il avait accumulée en une semaine, sous sa peau, sous ses cernes creusées.

« Est-ce que ça v- », il n’a pas le temps de finir sa phrase, le reste est expulsé de ses poumons quand elle se jette contre lui pour le serrer fort dans ses bras, comme si sa vie en dépendait. Il reste muet, les mains dans le vide, d’abord surpris. Puis il se détend petit à petit et les jumelles viennent se poser sur le dos crispé. Son corps parle pour elle. Effrayée, abattue, fatiguée aussi. « Tout va bien, tout va bien… » il répète, même s’il n’a pas la moindre idée de ce qu’il se passe. Quelques secondes s’écoulent, minutes peut-être où seuls les bruits ambiants de la ville viennent déranger l’embrassade. Klaxon deux rues plus loin, souffle du vent contre les branches d’un magnolia, chuchotements silencieux de prières.  « Qu'est-il arrivé, Nalini? Quelqu’un t’a emmerdé? Tu... tu vas bien? » Il se sent stupide de ne pas comprendre. Parce qu’il a beau la voir ici, toutes ses questions restent pour le moment en suspens. Le temple lui donne un seul indice : refuge, lieu de culte et de paix. C’est l’endroit idéal pour se cacher de quelque-chose, une barrière contre les menaces extérieures. Il espère intimement qu’elle lui fait suffisamment confiance pour lui permettre de lui venir en aide et d'éliminer la menace.
CODE BY CΔLΙGULΔ ☾ + ICON BY BANDIT ROUGE

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

--- glock 6
i got my hand on my glock, posted on the block. i might just let off a shot, at anyone tryin' to kill love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nalini Khatri
Nalini Khatri
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : jabberwocky.
CREDITS : kawaiinekoj (av) et alejandro, best secret santa.
FACE : priyanka chopra.
DOLLARS : 2370
SACRIFICES : 209
PORTRAIT : prières illusoires (reyes) 181219113630222589
ANNEES : trente-trois.
CŒUR : la solitude acceptée, les désirs parentaux ignorés.
RÉINCARNATION : parvati, déesse de l'amour, de la fertilité et de la dévotion.
TALENT(S) : connexion sensorielle, ses émotions décuplées remplacent les mots arrachés et résonnent physiquement sur les gens qui l'entourent.
FACTION : neutre.
OCCUPATION : employée dans un foyer pour jeunes (la casa de esperanza).
GENÈSE : novum, stade 1.
RUNNING GUN BLUES :
prières illusoires (reyes) 181219113630612768

prières illusoires (reyes) Empty
prières illusoires (reyes) - Mar 26 Mar - 9:09



Raise your words,
not voice.
It is rain that grows flowers,
not thunder.

@VENUS IN FURS, VOCIVUS

Elle Les détestait sans pouvoir s’empêcher de les aimer, culpabilisait de les détester et finissait par se détester elle-même. Et dans ce bordel d’émotions, c’était auprès d’Eux qu’elle se sentait le mieux. Elle s’épanchait du clame et se laissait bercer par la quiétude, juste pour un moment, comme si elle pouvait tromper l’ennemi – elle-même. Ils avaient toujours eu cet effet sur elle, cette tendresse parentale. Les maux du monde disparaissaient sous leur égide et elle se laissait noyer par l’amour débordant, tentait de poser des mots sur ses propres afflictions, triant les émotions comme elles venaient, parlant comme si elle s’était mue en fontaine. Ils l’écoutaient, toujours. « Est-ce que ça v- » Reyes lui-même se laissait entraîner dans ce flot ininterrompu de sentiments, emmené à son insu dans une nouvelle catabase à l’issue incertaine. Pour une fois, elle lâchait du lest, acceptait la faiblesse. Elle se pressait contre lui, le serrait pour ne plus le lâcher. Ça n’allait pas faire disparaître le silence, mais elle parvenait à y trouver un peu de réconfort. Une tendresse physique là où Ils ne pouvaient que lui donner une affection depuis les Cieux, trop lointaine pour la sentir réellement. C’était comme lâcher les armes à la fin d’un combat, tendre le drapeau blanc à son propre corps secoué par les sanglots, la panique, la tristesse. « Tout va bien, tout va bien… » Elle essaie de se remémorer sa voix, de ressasser des souvenirs pour parvenir à la recomposer, pour un moment, même éphémère.
On ne commence à apprécier les choses que lorsqu’on les perd.
« Qu'est-il arrivé, Nalini? Quelqu’un t’a emmerdé? Tu... tu vas bien? » Elle finit par se relever, éveillée par la logique sans doute. Sèche ses larmes, secoue rapidement la tête – personne ne l’a emmerdée, mais elle commence à comprendre l’angoisse qui agite Reyes et cherche à le rassurer. Elle balbutie, le soulage – elle va bien, physiquement, personne ne l’a attaquée, tout va bien.
Sauf que les mots ne viennent pas pour étayer les mensonges.
Elle approche ses doigts de sa gorge, cherche son regard, s’imaginant déjà qu’il va la prendre pour une folle à lier. Ses doigts se muent en croix, dérivent sur sa bouche. Elle espère que la croix suffira, qu’il comprendra. Elle montre la statue à laquelle elle fait face, instinctivement, mais ne trouve pas de geste pour lui signifier punition.
Ça n’a aucun sens pour elle, comment pourrait-il y en avoir pour lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyes Montijo
Reyes Montijo
ADMIN + JUST A NOBODY
BLAZE : aristos achaion (maïlys)
CREDITS : morrigan la bg (ava) // bandit rouge (icons) // old money. (sign)
FACE : oscar isaac.
DOLLARS : 833
SACRIFICES : 134
PORTRAIT : prières illusoires (reyes) Cmah9X4w_o
ANNEES : ( quarante ) années.
CŒUR : scellé sur son doigt, il paraît.
RÉINCARNATION : ( ulysse ) ou nobody.
TALENT(S) : sa ( ruse ) et son étonnante ( précision ).
FACTION : la ( calavera ).
OCCUPATION : à la tête d'un ( foyer ) pour jeunes en difficulté et ( sargento ) pour la calavera.
TALON(S) D'ACHILLE : ( mélancolies ) et jumelles ( nostalgies ) qui grignotent autant ses traits sérieux que ses nuits.
JUKEBOX : si tú supieras, compañero (rosalia) // glory (dermot kennedy).
RUNNING GUN BLUES : pinterest;
- reyes montijo.
- mondraza (jesse/reyes).


prières illusoires (reyes) B7Vqam5F_o
but that place on memory lane you like still looks the same. but something about it has changed.

☼ ☼ ☼

prières illusoires (reyes) Jeyes_gris
by augustin

prières illusoires (reyes) Kares
« now helen, remember that i swear only in fellowship, not as a suitor. you would never forgive yourself if you were to choose me. »

prières illusoires (reyes) 190124114148969906

prières illusoires (reyes) 190331080710789702
by gisella

prières illusoires (reyes) Empty
prières illusoires (reyes) - Mar 7 Mai - 18:38

i am flesh, bones.
i am skin, soul.
i am human, nothing
more than human
.
Reyes se tranquillise en même temps que la jeune femme cherche ses mots. Mais ils ne viennent jamais – et lorsqu’elle lui montre sa gorge, il ne remarque rien d’anormal si ce n’est l’étrange silence. Une seconde vague d’appréhension le prend à la sienne et qui plisse son front d’effroi lorsque les doigts guident ses yeux vers la statue imposante. A-t-elle rencontré des dieux? Sont-ils responsables de son soudain mutisme ?

Le ciel gronde silencieusement, pas très loin d’Arcadia les nuages s’amassent, apportant avec eux goûtes et vents. Il se souvient. Qu’il a entendu quelques échos la dernière fois qu’il a partagé les armes avec ses collègues - dieux et créatures entremêlés aux légendes qui avaient bercé sa jeunesse – à propos d'événements étranges qu’il n’avait écouté que d’une oreille. Que racontaient-ils, déjà ? Quelque-chose à propos de morts qui avaient fait la une des journaux et des téléviseurs suite aux violents orages et les nombreuses pannes qui s’en sont suivi dans toute la ville. Il se souvient des quelques miraculés de l’orage qui faisaient déjà parler d’eux dans les rangs de la Calavera. On ne survivait pas à une telle violence sans explication qui dépassaient leur nature à tous les deux. Sans trop de coïncidence, la disparition de Nalini arrivait juste après.

Il fait le lien. Bien qu’il n’ait absolument aucune idée de ce qui a bien pu se passer, côtoyer des dieux à longueur de journée lui a depuis permis de revoir sa logique, d’étendre sa vision. Rien n’est impossible, alors, la mine toujours prudente et les mots tendres, il demande : “Te sens-tu bizarre?” Il ne sait pas à propos de quoi elle devrait se sentir bizarre, ni pourquoi. Il n’est même pas certain de comprendre le lien qu’il vient d’établir, trop humain peut-être. Le divin, le surnaturel l’avaient toujours dépassé. Quelques prières d’autres fidèles parviennent à ses oreilles. Plus bas, il continue : “Tu veux qu’on rentre?”, le temple ne pourrait pas être aussi sûr qu’il se l’imaginait. “Je suis garé pas loin, on continuera en chemin. J’ai un stylo dans la voiture… Tu pourras plus facilement...” Il ne finit pas sa phrase, n’a pas tellement besoin pour se faire comprendre.
CODE BY CΔLΙGULΔ ☾ + ICON BY BANDIT ROUGE

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

--- glock 6
i got my hand on my glock, posted on the block. i might just let off a shot, at anyone tryin' to kill love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
prières illusoires (reyes) -

Revenir en haut Aller en bas

prières illusoires (reyes)

 :: - OUTSIDE ARCADIA - :: into the past
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Sauter vers: