CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

Ca te dit qu'on se fasse mal ensemble ?

 :: abandonnés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rayan Godfrid
Rayan Godfrid
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Shenzy
CREDITS : Moi
FACE : Slimane Baptiste Berhoun
DOLLARS : 817
SACRIFICES : 158
PORTRAIT : Ca te dit qu'on se fasse mal ensemble ? Tumblr_oe4dghoE231r5e39so1_500
ANNEES : 38 ans
CŒUR : Fragile
RÉINCARNATION : Anubis
TALENT(S) : Hémokinésie - Animorphiose Chacal noir
FACTION : Neutre
OCCUPATION : Chirurgien / Chercheur en phénomènes divins
GENÈSE : Primus stade 3
TALON(S) D'ACHILLE : Ce sentiment assez pénible d'être seul au milieu du monde. Être en anorexie intellectuelle en somme...
JUKEBOX : Looking back over my choulder
Ca te dit qu'on se fasse mal ensemble ? Empty
Ca te dit qu'on se fasse mal ensemble ? - Dim 10 Fév - 18:31


"Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas vu."
"Oui, je ménage mes heures de taxi en ce moment. A dire vrai, c'est précisément parce que vous allez près de cette salle de sport que je vous ai prise."
"J'en étais sure que vous faisiez du sport, cette chemise ne vous rend pas justice à ce niveau... En tout cas, le blouson de cuir, ça vous va très bien."
"Merci beaucoup ! Je pense qu'on peut se tutoyer à présent. D'autant que je vais encore plus réduire mes heures de taxi."
"Ah oui ? Pourquoi ?"
"C'est très flatteur, mais ne prends pas cet air triste. Je me reconvertit simplement. Enfin, tu as toujours mon numéro, non ?"
"Bien-sur !"
"N'hésites jamais à l'utiliser, même si ce n'est pas -précisément- pour une course..."

Nous nous tournons vers elle, un petit clin d’œil et voilà qu'elle glousse. En payant, elle rougit jusqu'aux oreilles. Nous l'aurions bien invité dès ce soir mais malheureusement, nous avons déjà d'autres occupations. Alors elle s'en va et nous la matons sans vergogne. Tu redémarres et tu te diriges vers la salle d'entraînement d'une allure plus que décidée.

Ces derniers temps ont été assez intenses pour nous. D'une part, tu n'as pas ménagé tes efforts après t'être soigné en profondeur. Cette salle, tu la côtoie désormais plus de quatre fois par semaine et plus ça va, plus tu penses à encore accélérer le mouvement. Quand tu es chez toi, tu en profites pour courir, faire de la musculation, et parfois frapper pour endurcir tes phalanges. Tu as changé jusqu'à ton alimentation et ton physique s'en ressent déjà. En parlant de nourriture, tu prends le lourd sac que tu t'étais préparé en descendant de ton taxi. Va savoir pourquoi, après un combat, nous avons très faim.

Ton regard habituellement bienveillant se teinte d'une détermination farouche à mesure que tu t'approches de la salle. Tes pas tranquilles deviennent entreprenants, même les yeux des autres sur toi a sensiblement changé, le sourire que tu leur adresse a quelque chose de menaçant à présent. Alors que tu pousses les portes et que tu te diriges machinalement vers les vestiaires, tu repense à notre dernier combat et je profite avec toi de ce délicieux souvenir.

Habituellement, tu ne me laisse le contrôle que pour de tout petits instants, quand ton instinct humain atteint ses limites. Notre pouvoir de célérité, tu n'en avais jamais eu tellement conscience, pensant simplement que tu étais plus rapide que la moyenne ...
Mais à notre dernier combat ... Tu m'as happé vers la surface de ton esprit et tu m'as mis aux commandes avec toi. Il faut dire que tu étais déjà dans un état second à cause de la peur de l'affrontement. Quand le gong a sonné, s'en est suivit une véritable danse entre toi, moi, et notre adversaire. Nous avons travaillé de concert pour le vaincre. Tu avais ma rage, j'avais ton physique, et cela n'a pas suffit, alors j'ai fais quelque chose dont je ne m'étais pas cru capable : tu m'as laissé user de mon pouvoir. Nous avons ouvert cette boite de pandore à deux, et nous voilà à multiplier les coups et les esquives avec plus d'aisance que jamais.

Si nous avons gagné ? Peu nous importe, nous avons gagné en agilité, en puissance, et surtout, en synergie. Tu savais que quelque chose se tramait en toi, mais jamais tu n'aurais cru que ça pouvait être aussi bonnard. Aujourd'hui, tu m'as remis au premier plan de ton esprit, prêt à travailler en une unité soudée.

Tu regarde ton adversaire, je le toise. Autour de nous, les paris s'échangent déjà, nous avons parié sur nous, moi sur toi et toi sur moi. Si nous remportons ce match, nous n'aurons plus à nous inquiéter pour la fin du mois. Cela fait une motivation presque suffisante pour savoir jusqu'où on peut enfoncer le nez de notre proie dans son visage déjà bien buriné.

Le gong sonne, il attaque le premier. Laissons-le faire et observons. Pied d'appuis gauche, poing précis et puissant. Comme toujours, nous préférons esquiver que parer. Il se replace et attaque à nouveau, prépare un enchaînement de coups directs. Un pas rapide sur le côté et un coup de coude dans l'oreille le calme immédiatement. Il réplique en nous attrapant la nuque, certainement le temps de quelques seconde pour lui de souffler. Son bras devient si proche qu'on pourrait le mordre. Tu te défend farouchement de cette idée mais il profite de cette instant d'hésitation pour appuyer sur sa main et nous faire dire bonjour à son genou.
Très belle prise, je ne peux que l'admettre. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre et nous passons alors à l'offensive. Ta position te permet de faire une roulade vers l'avant afin de le déséquilibrer et tu lui assène un coup de pied assez violent dans la cheville, l'adversaire gémis et des cris effarouchés s'élèvent dans les rangs. Sans laisser le temps à ton adversaire de retrouver son équilibre, te voilà déjà sur lui, un de tes fameux coup de coude derrière la nuque le calme directement. Nous, nous en voulons encore et nous continuons à attaquer sans relâche. L'adversaire essaye bien-sur de répliquer, mais à ce stade, il nous importe peu de recevoir ses pitoyables tentatives pour reprendre le dessus.

Le gong sonne à nouveau et il nous faut un sacré effort d'abnégation pour s'obliger à laisser ce tas de chair et d'ecchymose tranquille. Nous soupirons, si le combat était frustrant de facilité, la victoire est à nous à présent. En plus du gain conséquent d'argent, peut-être que les membres de la salle de sport nous prendront enfin au sérieux, qui sait ?



▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
---

"La conscience est la lumière de l'intelligence pour distinguer le bien du mal.":
 


Ca te dit qu'on se fasse mal ensemble ? D6d2ff52112fb3bcff1920a76fc7f0d7

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alejandro Flores
Alejandro Flores
- EL PAPA CHAT -
BLAZE : Jojo
CREDITS : /
FACE : Diego Luna
DOLLARS : 13801
SACRIFICES : 4825
PORTRAIT : Ca te dit qu'on se fasse mal ensemble ? Giphy
ANNEES : 41 ans.
CŒUR : (En couple) Le coeur reste conquis par la Guerre.
RÉINCARNATION : (Ah Puch) Dieu Maya de la Mort, seigneur du Metnal
TALENT(S) : (Découpe charnelle) Doigts pareils à des scalpels (Aspiration vitale) L'eau du corps absorbé, laissant l'autre pareil à un désert. (Animorphose) Petit chat devenu jaguar (Croque-Mitaine)
FACTION : (Commandante de la Calavera) Montée en grade en Janvier, éclat dans le coeur qu'il va tenter de faire briller.
OCCUPATION : Professeur de Vale Tudo.
GENÈSE : (Primus) stade 6
TALON(S) D'ACHILLE : Les p'tits chats de la Cala + Son orgueil à la limite de la connerie + La perte de contrôle sur son dieu suite au départ de son compagnon + Lui, même à des milliers de kilomètres
JUKEBOX : Sous les Arcades + Fauve
RUNNING GUN BLUES :

Ca te dit qu'on se fasse mal ensemble ? 181029100640739346
"SO MUCH WAS SAID IN THE UNSAID"

Ca te dit qu'on se fasse mal ensemble ? 190219071927930246
""TUÉBOCOMMEUNLAVABO"

Ca te dit qu'on se fasse mal ensemble ? 190219071922431236
"MARIA PAPAYA & JANITO EL GATITO"


Ca te dit qu'on se fasse mal ensemble ? 181008102639476062
"THE DEEPER YOU DIG, THE DARKEST IT GET"


Ca te dit qu'on se fasse mal ensemble ? 190224021116280122
LEÇON À LA PISCINE



Ca te dit qu'on se fasse mal ensemble ? Empty
Ca te dit qu'on se fasse mal ensemble ? - Sam 23 Fév - 10:15



I feel glorious, glorious
Got a chance to start again
I was born for this, born for this
It's who I am, how could I forget?

Il a demandé à Tito et Soma d’enquêter sur Gomez.  C’est une habitude chez lui, de surveiller, de dénicher des informations, de savoir si la personne est digne de confiance, avant de l’intégrer à son équipe. On ne combat pas avec Flores quand on va chez les autres. On ne combat pas pour Flores quand on a la tête ailleurs. Car s’entrainer au club, c’est quelque chose, combattre avec ceux qu’il connait depuis des année,s s’en est une autre. Une fois que vous passez les portes de Delray et du Hueso Club dès que le soleil est bas, c’est signe que vous mettez un pied à la Calavera. Ce n’est pas officiel, ce n’est même pas connu du principal intéressé mais c’est quelque chose qui se sait et qu’il apprendra très vite, Karl, en restant à ses côtés.
Ça fait quelques temps que les rangs n’ont pas grossi, que les nouveaux sont difficiles à séduire. La violence des rues, les multiples recrutements, les mots du maire, la police aux aguets, tout ça a rendu le trafic de plus en plus difficiles et les têtes moins souples à modeler.  Alors la possibilité d’intégrer un nouveau et un combattant en prime n’est pas à mettre de côté. Alors même si ce n’est plus son travail depuis longtemps, encore moins depuis son passage au rang le plus élevé, Alejandro continue, de venir, de rencontrer, de donner son aval, de refuser.  Comme tout capitano, comme tout haut gradés. Et le coup de tête de réprobation n’est jamais de bonnes augures pour les sergantos qui pensaient avoir trouvé la perle rare, surtout quand il vient d’un de les supérieurs, Flores ou non.  

L’enquête sur Karl Gomez a porté ses fruits, aussi blanc qu’un gringo sur le plan privé. Rien de suspect, pas d’autres affectations, aucune relation avec des gangs adverses d’après les filatures et autres données récupérées par la police infiltrée. Rien qui inquiète en tout cas, et il n’a pas menti sur ses talents de taximan. Il sait conduire le Karl, c’est un point important pour la Calavera. la seule chose de notée a été des sautes d’humeurs et un comportement qui change du tout au tout alors que rien ne l’explique. Les sicarios mis sur le recrutement n’ont pas su l’expliquer, ont simplement noté ces glitchs de personnalité que Jan a déjà perçu lors de ses entrainements. L’information, quoi que peu intéressante de prime abord, devra être rapidement résolue pour éviter tout désagrément.
Il est 22H quand le commandante débarque à son club, journée passée à préparer les futures missions avec les capitanos de la mafia. Ce nouveau poste l’ennuie beaucoup, manque de terrain mais il se sait capable de gérer à sa manière. Il faut juste un peu de temps et l’imaptience le guette. les combats ont déjà débuté, entrainement bien plus poussif qu’en journée. Les coups pleuvent, les dents sont parfois arrachées sous un coup de poing bien donné, les mâchoires craquent et les gémissements sont suivis par des rires de l’assemblée. Jan n’a pas combattu depuis deux semaines et demie, depuis son agression. Les affres des lames de McNamara sont toujours là, sur son visage, malgré le passage de plusieurs thaumaturges pour amoindrir les cicatrices. La barbe pousse lentement et dissimule les lignes qui dessinent le sourire bien trop imposant. Elles sont claires, comme si elles dataient d’il y a des années. Mais au soleil, les marques sont aussi visibles que des traces de craies sur un tableau sombre. Depuis cette attaque, on respecte encore plus Flores en ayant entendu toute l’histoire. Sur ce que lui aussi, a fait au Sénéchal après avoir été défiguré par les rasoirs. 15 minutes d’échauffement encore et on passe aux sparring ! Qu’il balanace dans la pièce alors que les têtes acquiescent sous l’ordre. Se dirigeant vers Gomez, Jan s’arrête à la zone de protection, bras clos contre la poitrine et regarde les pieds du boxeur bouger à une vitesse effarante. T’as gagné en vitesse Gomez, c’est bien ! Tu peux venir deux minutes, pour qu’on cause ?  Et le signe de la main pour l’amener à lui ne lui donne pas trop de choix. C’est oui ou oui.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


It's written in your bones, You're meant for something more. There's nothing here for you to wait for. I'll follow all the way to the Sun and no one's gonna hold us down

EN ABSENCE TOTALE JUSQU'À MI AOUT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ca te dit qu'on se fasse mal ensemble ?

 :: abandonnés
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment faire pour que mon logo fasse la largeur de ma page
» Ajouter un widget qui fasse la largeur des trois colonnes de mon portail
» Upgrade LZV 100
» Radio Canada/ ensemble de livres GG (fin 17 nov)
» (Elizabeth) Les plus beaux moments sont ceux qu'on passe ensemble

Sauter vers: