CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

MURDER TOY IN THE CLOSET

 :: abandonnés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Carter Hamilton
Carter Hamilton
- FOOLS WE MORTALS BE -
BLAZE : Illabye
CREDITS : SARAHBB (ava+crackship) MARGOBB (meme) AURABB(gif human)
FACE : Leonardo Dicaprio
DOLLARS : 2272
SACRIFICES : 384
ANNEES : 45 ans
CŒUR : Marié, le devoir de la famille le retient dans son foyer, pourtant il ne porte plus d'amour pour sa compagne.
RÉINCARNATION : humain
TALENT(S) : habile orateur
FACTION : co-leader des Vox Populi
OCCUPATION : Écrivain, professeur, théologien
TALON(S) D'ACHILLE : Ses enfants, Selina, sa foi
JUKEBOX : in strict confidence - seven lives
RUNNING GUN BLUES : MURDER TOY IN THE CLOSET 2w08ij


MURDER TOY IN THE CLOSET Tumblr_pow43celRg1v2g9l8o7_500



MURDER TOY IN THE CLOSET Tumblr_oy38c12SVd1wcpipoo2_100 MURDER TOY IN THE CLOSET O8XMVHUy_o MURDER TOY IN THE CLOSET Tumblr_ozs8mhhOOw1wcpipoo1_100


MURDER TOY IN THE CLOSET Tumblr_pofbcmYCxo1xs4dkco7_250
MURDER TOY IN THE CLOSET Empty
MURDER TOY IN THE CLOSET - Ven 22 Fév - 17:40


MURDER TOY IN THE CLOSET.
@GABRIELA JIMENEZ




Pas de bachata ce soir, et après une journée de travail à plancher sur ses armes elle aurait bien eu besoin de se défouler. Mais c'est d'autres plans qui l'attendent, non pas qu'elle s'en plaigne, à partir du moment où la Calavera lui donne des choses à faire c'est signe que peu à peu elle y a sa place. Le temps d'enfiler quelque chose de plus chaud pour éviter de claquer des dents à cause de l'hiver bien installé et c'est au bar qu'elle retrouve Gabriela. Au bar oui, mais non pas pour s'enfiler les mètres de tequila, c'est à but biens précis. Formation prévue, Maria espère être à la hauteur des attentes des capitano et montrer qu'elle peut être utile malgré qu'elle soit aisément distraite. Son travail sur les armes a déjà l'air de satisfaire, ce qui est un bon point, il ne reste plus qu'à voir le reste. Maria sait que les mois à venir vont être plus chargés en formation, les choses bougent, la ville évolue et pas forcément dans le bon sens. Elle doit être multitâche, pouvoir jouer sur plusieurs terrains en cas de besoins et c'est tout à fait normal. En entrant elle résiste à l'envie de se commander quelque chose à boire, sourit simplement au serveur en analysant le potentiel qu'il a pour être son boyfriend de la saison printemps été. C'est un 80/100 de note, ce qui est plutôt pas mal, il a du moins bien assez de gueule pour paraître sur son fil instagram. Pas le temps de faire du charme, elle repère son amie et collègue, la salue d'une bise. « Ça va ? » Elle essaye de parler le plus anglais possible, l'accent espagnol traîne sur sa langue, très fort, ça s'atténuera à force de parler.

Maria s'installe en face d'elle, n'a aucune idée du programme mais se doute bien qu'elle va être sa formatrice sur bien des choses. Après ce qu'à dit Jan, il serait bien qu'elle mette en pratique ses capacités de Djinn, elle espère juste que Gabriela ne va pas profiter du fait qu'elle obéisse au doigt et à l’œil sans pouvoir rien faire pour lui faire faire des gages bizarres comme se mettre à danser à poil sur la table pour faire diversion – parce que ses sous-vêtements sont pas assortis aujourd'hui, ce serait trop la honte. L'invisibilité en revanche peut être un atout, et même si il n'est pas maîtrisé à 100% elle a déjà utilisé ce don pour voler, espionner, tout un tas de choses qu'on lui a demandé. Cela n'a rien d'anormal pour elle, Maria a grandi dans l'ambiance particulière des mafias et n'éprouve pas le moindre scrupule de faire ou d'obéir. Un poil naïve sans doute, cela en devient presque un jeu. « Alors on fait quoi ce soir ? Explique moi ! » Avec les leak il est devenu difficile de communiquer par téléphone portable, ou par appel, ne sait on jamais qui écoute, qui peut tomber dessus.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Confiteor Deo, Omnipotenti. Beatae Mariae, Semper Virgini. Beato Michaeli Archangelo Sanctis apostolis Omnibu Sanctis. Beata Maria, je clame que mon âme est pure. De ma vertu j'ai droit d'être fier ✞✞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriela Jimenez
Gabriela Jimenez
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : morrigan
CREDITS : janito (av) ; old money (sign) + queen balaclava (gif)
FACE : cenit nadir
DOLLARS : 734
SACRIFICES : 445
PORTRAIT : MURDER TOY IN THE CLOSET 75102c5f1a3f69eb84fdd896a42e252e
ANNEES : 23 yo
CŒUR : des années que tommy en a l'entière possession. des années qu'elle se guérit entre ses bras
RÉINCARNATION : CHALCHIUHTLICUE - déesse des océans, des rivières et autres cours d’eau. Elle représente l'eau sous toute ses formes. De l'eau qui irrigue les champs, aux ouragans qu'elle créée pour causer des noyades. Elle est protectrice des femmes en travail et des naissances, jadis invoquée lors des baptêmes aztèques. Chalchiuhtlicue est la personnification de la beauté et de l'ardeur de la jeunesse.
TALENT(S) : hydrokinésie & survie sélective
FACTION : C(h)alavera baby
OCCUPATION : barmaid au Mezcal + prends des cours de psycho quand elle le peut
GENÈSE : primus - stade 3
TALON(S) D'ACHILLE : tommy. tommy. toujours tommy
JUKEBOX : bottom of the river - Delta Rae
RUNNING GUN BLUES :
MURDER TOY IN THE CLOSET DT5Izsjv_o
It beats, it breaks, it loves it aches. For you.
Only for you


RP EN COURS
JAN / NC-CALA / KHEIRA / CASSIAN / NED / SAHARA

MURDER TOY IN THE CLOSET Empty
MURDER TOY IN THE CLOSET - Dim 24 Fév - 23:21


MURDER TOY IN THE CLOSET.
@MARIA MAGDALENA ASTURIES




Déjà installée, première tequila descendue, la mexicaine attend Maria. Cette fois, pas de soirée de débauche. Pas de danse sur les tables. Pas de conneries. Elles sont là pour le business, et Gaby, ça lui fait bizarre. Elle ne pensait pas un jour avoir qui que ce soit sous son aile. Pas comme ça. La dernière personne qu’elle se devait de protéger, à crever dans ses bras. Elle a encore le regard de Lili ancré dans son crâne. Les yeux de sa petite sœur qui lui faisait comprendre que c’était pas grave, qu’elle lui en voulait. Comme si la môme savait plus que son ainé, que c’était inévitable, que ça devait arriver. Tout ça, pour sa foutue liberté. « ça va ? » Elle manque de sursauter Gaby, retrouve ses esprits, lache une bise sur les joues de la brune, alors qu’elle acquiesce d’un signe de tête. « J’espère que toi aussi. » sourire en coin, qui annonce déjà la soirée. Pourtant, Gabriela n’a que peu d’infos quant aux dons de son amie. Elle ne sait pas dans quelle mesure, Maria obéira ou dans quelle mesure, elle disposera de son libre arbitre. Est-ce que chaque phrase est perçue comme un ordre ? Est-ce qu’elle est libre de faire comme elle le veut ? Y a-t-il une formulation à employer pour ne pas lui laisser le loisir de choisir ? Trop de questions, et pas certaines d’en vouloir les réponses.

« Alors on fait quoi ce soir ? Explique moi ! » « Déjà, commence par prendre un verre. Ça jurera moins avec le décor. » Deux filles de leur gabarit qi viennent ici juste pour papoter ? Non, ça ne tiendra pas la route. Faut se fondre. « J’espère juste que tu t’évanouies pas au bout de deux verres. » qu’elle rajoute, les sourcils froncés. Si la mexicaine connaissait un minimum Maria, pour l’avoir aidé avec l’anglais ou à s’y retrouver dans les rues d’Arcadia, elle ne la connaissait pas non plus par cœur. Et sa résistance à l’alcool faisait partie de ces variables dont elle ignorait tout. D’un geste expert de la main –pour avoir bosser des années au Mezcal- Gaby attire le barman à elles, et commande deux tequilas, ainsi que deux bières, qu’elles n’auront sans doute pas le temps de finir. « Est-ce que Jan t’a expliqué ce que je faisais ? » C’était étrange que de poser la question. Plus encore de s’imaginer continuer et tout déballer. Elle n’en parlait jamais. Quelques fois à Tommy, mais c’était tout. Seulement tommy. Parce que d’une certaine manière, il avait le même rôle. Le même genre en tout cas. D’une certaine façon, le destin des personnes désignées était le même. Ceux de Tommy, avaient juste un bref répit. « Je repère, je … désigne, ceux qui vont nous servir. » chez qui on va se servir, qu’elle pense. Trafic d’organes qui n’attend pas. Joaquin lui avait demandé d’augmenter les livraisons, il y a de ça quelques mois. Elle se souvient encore, de cette entrevue qui l’avait tendu. Première fois depuis très longtemps, qu’elle le voyait en face à face. Aucun moyen de s’échapper. Juste elle, et l’ancien comandante.
Les verres arrivés, elle sort la monnaie, et remercie d’un signe de tête en glissant les boissons devant son amie. Elle se rapproche gaby, le visage qui semble plus ouvert qu’à l’accoutumée. Comédie qu’elle joue en public. Comédie apprise il y a bien longtemps. Pour se fondre dans la masse encore une fois, pour faire illusion. Le visage qui s’approche du creux de son oreille, comme si elle s’apprêtait à faire les dernières confidences à sa meilleure amie. « Tu regarderas plus tard. Au bout du bar, après l’angle, y’a un type, que j’vois seul, régulièrement. » Ce qui, en général, était bon signe pour elle. Et de très mauvaise augure pour lui. Elle se recule légèrement. « Faut apprendre à les repérer. Y’a pas de méthodes… juste des gens qui manqueront pas. Pas de famille, ou plus ou moins inexistante… Vie professionnelle déplorable. Tu vois le tableau ? Le Mezcal regorgeait de types paumés. » elle hausse les épaules, attrape son shooter de tequila, un signe de tête en direction de maria, pour qu’elle l’imite. Le verre cogne contre l’autre, et elle le descende illico. « Mais faut pas qu’ils aient des gueules de pochtron. Sinon c’est inutile. » Le verre reposé dans un bruit sec, elle attrape sa bière, boit une gorge et reporte ses opales brunes sur Maria. « Dans… trente secondes, tu te retourneras, tu l’observeras vaguement… Et tu me diras ce que tu vois… Ce que j’ai pu voir, ce qui ferait de lui… un bon candidat. Mais reste discrète. » qu’elle ajoute, en riant. Pas certaine que la discrétion soit son truc, mais ce serait con de se foirer.


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

--- he set fire
to the world around him but never let a flame touch her
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carter Hamilton
Carter Hamilton
- FOOLS WE MORTALS BE -
BLAZE : Illabye
CREDITS : SARAHBB (ava+crackship) MARGOBB (meme) AURABB(gif human)
FACE : Leonardo Dicaprio
DOLLARS : 2272
SACRIFICES : 384
ANNEES : 45 ans
CŒUR : Marié, le devoir de la famille le retient dans son foyer, pourtant il ne porte plus d'amour pour sa compagne.
RÉINCARNATION : humain
TALENT(S) : habile orateur
FACTION : co-leader des Vox Populi
OCCUPATION : Écrivain, professeur, théologien
TALON(S) D'ACHILLE : Ses enfants, Selina, sa foi
JUKEBOX : in strict confidence - seven lives
RUNNING GUN BLUES : MURDER TOY IN THE CLOSET 2w08ij


MURDER TOY IN THE CLOSET Tumblr_pow43celRg1v2g9l8o7_500



MURDER TOY IN THE CLOSET Tumblr_oy38c12SVd1wcpipoo2_100 MURDER TOY IN THE CLOSET O8XMVHUy_o MURDER TOY IN THE CLOSET Tumblr_ozs8mhhOOw1wcpipoo1_100


MURDER TOY IN THE CLOSET Tumblr_pofbcmYCxo1xs4dkco7_250
MURDER TOY IN THE CLOSET Empty
MURDER TOY IN THE CLOSET - Mer 27 Fév - 19:04


MURDER TOY IN THE CLOSET.
@GABRIELA JIMENEZ




Un vrai plaisir de retrouver Gaby et son joli sourire. Maria après avoir pris place s'attendait vraiment à devoir rester sobre mais en revint réellement étonnée quand celle ci lui demande si elle tient l'alcool. Ah!  Une bonne nouvelle « Bien sûr que non! Je suis un grand messie de la tequila! » Contente de pouvoir se détendre un peu avec de la tequila, Maria se redresse. Si Gabriela voulait faire la fête elle aurait pu être plus précise, elle aurait fait un effort sur sa tenue, surtout depuis qu'elle bosse son fessier avec James, son coach boyfriend de la saison hiver, elle aurait été ravie de voir l'effet de son booty galbé sur la piste de danse. La jeune femme écoute alors les paroles de son amie, elle hoche positivement la tête quand elle lui demande si jan lui a expliqué ce qu'elle fait. Là-dessus elle est calée, Jan lui a tout appris de la Clavera, qu'elle puisse toujours se retrouver. Parfois il lui posait des questions, un peu comme des interros surprises, elle avait intérêt à bien répondre, alors oui, Maria est parfaitement au courant. D'ailleurs elle trouva ça cool, elle aurait bien aimé avec ce genre de rôle, mais fabriquer et réparer les armes c'est tout aussi divertissant, juste qu'elle se sent parfois un peu seule dans son atelier. Rien ne choque Maria qui a été élevé et a grandi dans l'atmosphère d'une mafia?, en plus d'être originaire d'un des pays les plus dangereux au monde. Les morts, elle en voyait tous les jours, c'est monnaie courante dans les rues de San Salvador. Alors elle hoche de nouveau la tête, pour dire oui, quand elle lui rapelle un peu son rôle au sein de la Calavera.

Oh?

C'est pour ça qu'elle est venue ? Chouette !! Enfin un peu d'action !! Aussitôt le verre de tequila en main, Maria a l'impression d'être un gamin avec une boite de chocolat bien gras, bien juteux de pâte de fruits à l'intérieur. Juste l'odeur lui titille le pistil et elle a hâte de se l'enfourner dans le gosier. Mais avant tequila, Gbay lui désigne quelqu'un et Maria se fait violence pour ne pas se retourner d'un coup et chercher du regard de quel type elle veut parler. Discrétion, frustration,  attention, à Gaby, elle se focalise sur sa voix pour empêcher le petit démon sur son oreille de lui dire RETOURNE TOI REGARDE LE!! Fronce les sourcils, écoute dans le silence ce qu'elle lui dit et imprime chaque mot. Elle coprend donc, qu'elle est un peu en formation et cela la motive grandement à être très obéissante aux indications de Gaby afin d'être certaine de faire bonne impression à la Calavera. Maria a réellement envie de s'investir, mériter l'asile qu'on lui a gentiment offert. Les gueules de pochtron oui, Maria note, a ce moment là ça veut dire sans doute que les organes sont en mauvais état en plus, non ? Elle essaye de ne pas poser la question, pas dans un endroit aussi rempli. Et puis enfin la tequila dans le fond de la gorge, agit comme une potion de régénération. Elle se sentirait pousser des ailes. Bière en main, le verre froid dans sa paume est presque rassurant. Elle aime faire la fête Maria, mais ce soir elle n'en profitera pas plus et ce n'est pas grave. Trente secondes, Maria porte sa bière à ses lèvres puis fait mine de se retourner chercher quelque chose dans la poche de son manteau laissé sur le dossier, le regard se lève discrètement et repère la cible. Verrouillée, quand elle a tous les indices physiques pour se souvenir de lui, elle se redresse et dépose sur la table son téléphone qu'elle a cherché dans son manteau. Maria imite Gabriella, rajoute un petit rire amusé et vient aussi chuchoter à son oreille. « Et ensuite ? On attend qu'il ai bu ? On l’entraîne comment ?» Ça l'intéresse, elle veut tout savoir.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Confiteor Deo, Omnipotenti. Beatae Mariae, Semper Virgini. Beato Michaeli Archangelo Sanctis apostolis Omnibu Sanctis. Beata Maria, je clame que mon âme est pure. De ma vertu j'ai droit d'être fier ✞✞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MURDER TOY IN THE CLOSET -

Revenir en haut Aller en bas

MURDER TOY IN THE CLOSET

 :: abandonnés
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Sauter vers: