CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

Command me to be well

 :: - OUTSIDE ARCADIA - :: into the past
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Leiko Tsukino
Leiko Tsukino
- FOOLS WE MORTALS BE -
BLAZE : Ash-vi
FACE : Anhwisle
DOLLARS : 448
SACRIFICES : 47
PORTRAIT :  Command me to be well 07cb3010
ANNEES : 28 ans
CŒUR : Célibataire
TALENT(S) : Manie multitudes d'armes, corps à corps, connait la forge et se perd dans les méandre d'atelier
FACTION : Kyosei-Kai
OCCUPATION : Coutelière de jour-Hackeuse de nuit
 Command me to be well Empty
Command me to be well - Jeu 28 Fév - 23:04

Command me to be well
Cendrillon laissa un chausson écarlate dans sa course
Tomas était parti. Depuis plusieurs mois mais la douleur était toujours là. Intacte. Et le manque aussi. Le jeune homme avait embarqué la plupart de ses affaires mais encore aujourd'hui la demoiselle était tombée sur un bricole. Rien de bien important. Mais c'était à lui. Cela lui a suffit pour faire monter les larmes, qui ne cessent de venir trop facilement ces derniers temps. Les émotions à fleur de peau et l'appartement encore pleins de souvenirs. Elle aurait pu le quitter mais elle en est incapable. Alors elle planque tous ces souvenirs dans un coin, dans un boite et se promet de réparer le lendemain la porte de la salle de bain encore sortie de ses gonds, reposant lamentablement sur le mur, hors de ses gonds, fendue par endroit.

Pour oublier Leiko se plonge dans le travail. Dans le rangement de son atelier, dans les commandes qui commencent à arriver. Elle ignore son corps fourbu, faire chauffer la forge et fait sonner l'enclume encore et encore. Heureusement qu'elle n'a pas beaucoup de voisin. Et puis dans tous les cas elle leur aurait dis d'aller se faire foutre. Pas de patience avec les gens ces derniers temps. Et le soir, quand la brune a retrouvé figure humaine, elle sort. Les insomnies incessantes l'oblige à trouver d'autres occupations. Alors allait marcher dans la rue, se faisait belle pour les boites de nuit où elle buvait et dansait ou sortait dans le monde que forme internet, fouillant, fouillant toujours plus loin.

Cette nuit là, elle avait quitté son appartement mécontente. Ses recherches étaient infructueuses, et les joints qu'elle avait fumé devant son écran l'avait rendu intenable. Les gestes un peu trop vifs, elle s'était préparée rapidement. Puis ses pas l'avaient guidé jusqu'à la boite. Un peu trop bavarde, voulant combler le vide en elle, Leiko a bavardé dans la file d'attente, se mêlant sans gène aux conversations. Elle riait à gorge déployée. Qui aurait cru que quelques heures plus tôt une crise de larmes l'avait laissé comme une loque dans sa baignoire. Qui pourrait croire que ces derniers mois, alcool, joint sont ses solutions pour échapper à la réalité. Chose qu'elle côtoie déjà si peu. Fuyant les gens ces derniers temps. Monde immatériel quand elle est devant l'ordinateur. Pas le temps pour les autres quand elle est dans son atelier. Mais ici, ce soir elle compte bien s'amuser.

Rapidement la musique pulse, vibrant dans son corps, emplissant son esprit. Ses paupières sont closes, alors que le corps tatoué se mouve avec énergie sur la piste. Chevelure sombre qui joue avec les néons. Dessins qui semble se mouvoir sur la peau. De temps en temps, elle laisse des mains l'effleurer, partage une danse avant de s'éloigner. Un peu sauvage malgré tous ce soir. Blessure trop fraîche, malgré ces envies. Envie de s'abandonner, oublier Tomas dans d'autres bras. Alors Leiko se fait désirable, un rictus perpétuellement amusée aux lèvres.
Soudain elle se dit que allez boire un verre est une très bonne idée. La brune se faufile, tourbillonne dans la foule. Un peu trop vite bien sur. Son corps percute quelqu'un. Juron qui s'échappe de ses lèvres, cherche à chasser la boisson qui l'a éclaboussé. Chose inutile. Je suis.. Un instant la gêne la saisit. Puis cela disparaît rapidement. La drogue est encore trop présente, ainsi que les shots qu'elle a prit un peu plus tôt. Les yeux sombre se relèvent, fixent la silhouette face à elle. Brun il semblerait. Moue gênée qui devient un sourire innocent. Jeee suis vrraiiment désolée ! Je ne t'avais pas vu. Sa main se pose sur l'avant bras un instant, avant de le tirer à sa suite. Allez viens ! Pour me faire pardonner je te paye un verre. J'allai m'en faire un de toute façon



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tavor Fjörnirsson
Tavor Fjörnirsson
- PATRON SAINTS OF OUR BLISSFUL IMPERFECTIONS -
BLAZE : Whooshoo
CREDITS : rage ♥
FACE : Brendon Urie
DOLLARS : 745
SACRIFICES : 60
PORTRAIT :  Command me to be well Giphy
ANNEES : 29 ans
CŒUR : Célibataire.
RÉINCARNATION : Hati
TALENT(S) : Nyctalope - Endurance
FACTION : Neutre, mais dans la merde quand même.
OCCUPATION : Autoentrepreneur
JUKEBOX : LSD: Audio - Panic! At The Disco: Don't Threaten Me With A Good Time
 Command me to be well Empty
Command me to be well - Ven 29 Mar - 23:02


 Command me to be well 1553896791-sffsfd
Let it go.

Leave me alone ! Bordel, c'est qui le connard qui laisse son réveil sonner comme ça depuis des heures ! C'est moi le connard et sûrement le cinquième réveil qui sonne pour me rappeler qu'aujourd'hui encore je bosse dans une des plus grande banque du pays. Un jour j'apprendrais à être à l'heure, mais ça sera le jour où je serais sûrement viré. J'attrape mon téléphone pour regarder l'heure, il me reste environ vingt minutes pour me préparer et pour être frais et disponible à mon bureau. Je suppose que je n'ai plus qu'à me préparer de façon rapide et efficace. Direction la douche avec la rapidité d'action de Flash. Le paresseux dans Zootopia bien entendu. On enfile ensuite le costume, la panoplie du bon petit banquier et on va faire honneur à sa famille et aussi gagner bien trop de fric. C'est un vrai plaisir, je me noierais presque dans le fric si je n'avais pas une passion pour la drogue. Je sors, me prépare pour passer rapidement au starbuck, passer devant tout le monde, saluer mon amie qui m'a déjà préparé ma boisson et lui laisser un billet qui pourrait m'offrir bien plus qu'un café, mais on fait comme on peut pour ne pas perdre de temps avec la monnaie. Je suis presque à l'heure au boulot et j'enchaîne les rendez-vous ennuyant, n'attendant qu'une chose, la fin de la journée pour faire la fête, pour ranger mon costume de banquier pour enfiler une tenue de soirée plus déjantée, quelque chose qui me ressemble bien plus que le costume bien trop propre. Trop peu de temps pour le repos, mais trop de temps pour me pourrir la santé, j'adore ma vie. L'heure qui sonne finalement, bien entendu je suis plus à l'heure pour partir que pour arriver, je balance ma veste sur ma chaise et je quitte le boulot pour me laver de mon image du bon petit banquier qu'on adore côtoyer pour lui raconter nos envies et nos projets.  Sérieusement, la liberté m'appelle et j'ai envie de profiter ce soir. Déjà à me déshabille dans les couloirs, un joint entre les lèvres, les autres locataires qui fuient dès qu'ils me croisent, faut dire que ce n'est pas une super bonne vision pour les enfants, un con comme moi qui réussi dans la vie. Ou alors on essaie juste d'éviter que je crache ma fumée au nez de leur gosses, j'en sais trop rien. Douche, enfiler des fringues plus à mon goût, petit pantalon en cuir noir, t'shirt noir et une veste en cuir. Ce n'est pas forcement plus facile de bouger là dedans, mais je me sens moi-même. J'emmerde le monde.

La soirée qui prend du sens quand le monde s'emporte, quand plus personne ne pense au boulot, à ce qui peut bien leur arriver demain, ce soir, c'est comme le dernier soir de notre vie. L'inconscience qui guide beaucoup d'entre nous, c'est naturel chez moi. La vie est un jeu, pas de soucis si demain le jeu s'arrête, je me serais bien plus amusé que d'autre. L'alcool, la drogue, le nez qui se tache parfois de blanc et on reprend le rituel pour éviter la rechute, on va reprendre un verre. Malheureusement celui-là finit sur le sol. « Helvítis » L'islandais en moi qui ressort pour une insulte qui semble naturelle dans toutes les langues. Isabella préfère dire Mierda et pour ce qui est des américains, je suppose que dire Fuck leur suffit. J'étais juste pas content que mon verre n'est pas fini ailleurs que sur moi. Le regard qui se pose sur la coupable qui n'a pas l'air plus clean que moi. Je ne peux que rire avant de te montrer le bar en souriant « Alors seulement si t'arrive à te faire offrir le verre par un type sexy ! Mais c'est moi qui le bois ! » Comme ça je pourrais le regarder dans les yeux avec un petit air aguicheur avant de sûrement l'énerver. J'adore énerver les gens ! « C'est quoi cette fille qui se fait pas offrir des verres ! Faut profiter des pauvres types célibataires et en chaleur ! » Le tact ? Qu'est-ce que c'est ? Je te regarde avec un air complètement amusé, ailleurs, j'ai besoin de mon verre, besoin de compenser, d'être à un partout. Alors je m'approche du bar en te traînant avec moi. Je me glisse dans ton dos, te laissant te retrouver entre moi et le comptoir. « Si tu arrives à faire ce que je t'ai proposé, je t'emmène t'amuser encore plus ailleurs ! » Pas de présentation, on n'est pas au boulot, pas besoin de prénom, appelle moi comme tu veux, on n'a pas besoin d'être les meilleurs amis du monde pour s'amuser à en crever.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leiko Tsukino
Leiko Tsukino
- FOOLS WE MORTALS BE -
BLAZE : Ash-vi
FACE : Anhwisle
DOLLARS : 448
SACRIFICES : 47
PORTRAIT :  Command me to be well 07cb3010
ANNEES : 28 ans
CŒUR : Célibataire
TALENT(S) : Manie multitudes d'armes, corps à corps, connait la forge et se perd dans les méandre d'atelier
FACTION : Kyosei-Kai
OCCUPATION : Coutelière de jour-Hackeuse de nuit
 Command me to be well Empty
Command me to be well - Lun 13 Mai - 1:02

Command me to be well
Cendrillon laissa un chausson écarlate dans sa course
Le mot, elle arrive à le saisir malgré le brouahah environnant. Mot rauque. Langue étrangère dont elle ne perçoit que le sens général. Eclat de colère, de surprise. Un juron, la brune en est sure. Les lèvres veulent s'entrouvrir pour avoir une explication mais les mots de l'homme la détourne de tous ceci. C'est si facile à détourner son attention ce soir. Son sang est encrassé par la drogue, l'alcool. Son esprit s'émerveille d'un rien, s'amuse à chaque instant. Son objectif d'oublier a été atteins, mais comme Icare la chute sera douloureuse lors de la reprise avec la réalité. Pour le moment le défi que lui a lancer l'homme l'amuse beaucoup. Et bien sur sa grande gueule ne manque pas de faire de nouveau son apparition. Qu'est-ce qui te dis que je ne m'amuse pas déjà à plumer ses types ? La soirée a déjà commencé depuis longtemps !  C'est grâce à eux que je suis dans cette état !

Le rire la secoue, étire toujours plus ses lèvres peintes d'écarlate. Du moins ce qu'il en reste. Trop de corps effleurés, trop de lèvres embrassées. Elle butine Leiko, le corps en feu par l'alcool et les produits plus illicites.. En manque d'attention et d'affection elle comble comme elle peut. Et la fêtarde s'en fout bien de ce que peuvent penser tous ce petit monde. La brune se laisse emmener par le jeune homme. Elle est sure qu'elle va bien s'amuser avec lui. Elle aime le grain de folie qui brille dans ce regard. Et puis il a une belle gueule, mais bon ça c'est une autre histoire. Pour le moment.
Le sourire qu'elle adresse est éblouissant au serveur. Un peu de travers mais ça la belle ne le sait pas. Le corps de son nouvel ami pressé dans son dos ne la dérange pas. Qu'est-ce qui pourrait bien la déranger d'ailleurs ce soir ? Elle est du genre à avoir l'alcool joyeux donc.. Comme une enfant ses yeux scannent la foule, cherche son futur pigeon, le ticket d'or. Puis elle le voit, là, un métisse aux cheveux teints. Regard qu'elle lance dans sa direction, les dents qui attaquent ses lèvres. Souplement, elle se dégage du jeune homme.. Qui n'a toujours pas de nom d'ailleurs. Bah tant pis, pour le moment ça sera Tanguy. Donc elle se dégage de Tanguy et s'avance vers le métisse, ses doigts jouant avec des mèches de ses cheveux. Avance totalement grotesque en tant normal mais il est autant imbibée qu'elle, donc cela ne pose pas beaucoup de problème..

Des mots sont chuchotes ou plutôt hurlés aux oreilles. Elle bat des cils, laisse les compliments dégouliner de ses lèvres. Mots si creux. Finalement les voilà vers le comptoir, les verres sous les néons. Le sourire de Leiko se fait plus grand, gamine qui prépare un mauvais coup. La main faussement féminine s'attarde sur la jambe, corps sur la pointe des pieds pour attraper le lobe d'oreille. Volte face soudain, rire qui la secoue. Ce n'est pas un mais deux qu'elle empoche en disparaissant dans la foule. La  belle rit, rit encore et encore. Personne ne l'entend on ne voit que son visage déformée. Joie enfantine. Fière d'elle, le verre est claqué sur le comptoir devant Tanguy alors qu'elle commence à s'enfiler le deuxième. Défi relevé ! Je dirai même doublement ! Nouveau ricanement, cheveux repoussés d'un mouvement de main. J'espère que tu vas tenir ta parole, parce que je veux vraiment m'amuser.. S'amuser, oublier. Encore et encore. Parce que mes potes du début, ben c'était pas top Même ceux d'après d'ailleurs.  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tavor Fjörnirsson
Tavor Fjörnirsson
- PATRON SAINTS OF OUR BLISSFUL IMPERFECTIONS -
BLAZE : Whooshoo
CREDITS : rage ♥
FACE : Brendon Urie
DOLLARS : 745
SACRIFICES : 60
PORTRAIT :  Command me to be well Giphy
ANNEES : 29 ans
CŒUR : Célibataire.
RÉINCARNATION : Hati
TALENT(S) : Nyctalope - Endurance
FACTION : Neutre, mais dans la merde quand même.
OCCUPATION : Autoentrepreneur
JUKEBOX : LSD: Audio - Panic! At The Disco: Don't Threaten Me With A Good Time
 Command me to be well Empty
Command me to be well - Ven 31 Mai - 1:06


 Command me to be well 1553896791-sffsfd
Let it go.

Qu'elle est jolie la fille qui se prend au jeu. Je vois flou, mais je suis certain qu'elle serait jolie même demain. Après je me contente de pas grand-chose, alors ce n'est pas forcement un compliment venant d'un connard comme moi. Je te laisse te glisser jusqu'à l'autre type te regardant faire ton petit jeu pendant que je me dandine devant le comptoir, la musique dans la peau pendant que j'attends mon verre fraîchement offert. Pas sûr que le type apprécie que tu lui voles les deux verres, surtout pour l'offrir à un autre type, après c'est tes emmerdes, mais ça m'amuse. Je discute un peu avec un charmant mec à côté de moi lui réclamant un verre qui ne viendra pas, tant pis, j'ai récupéré sa chaise pour m'étaler et réceptionner le verre que tu m'apportes. « Bien joué ! » J'attrape le verre pour l'enfiler d'une traite, pas le temps d'en profiter, on ne sait jamais, si le type décide que me casser la gueule est son prochain but dans la vie. Alors je fais glisser le verre sur le comptoir pour le rendre au barman avant de t'agripper toi par la taille. « Faudra pas faire ta fillette ! Ni avoir peur de la mort ! Sinon ce n'est pas drôle ! Et je suis sûr que tu es terriblement drôle. » Je te tire dans la foule bousculant les gens sans vraiment en avoir quelques choses à foutre. Je t'appuie doucement sur le bout du nez avant de reculer. « Bouges pas ! Je vais nous trouver de quoi avoir du fun ! » Je me dirige vers un type, je commence à connaître tous les cons qui vendent les merdes que j'adore, alors celui-là, je le chauffe un peu et il me dit de le retrouver dehors. Je te regarde du coi de l'œil en te faisant signe de me suivre. « Montres-moi tes atouts mon mignon ! » Faut dire que j'avais pas prévue la remarque totalement homophobe que je me prends dans la gueule juste après, mais ça me fait bien rire, j'adore les gens cons et coincés. Je t'attrape par la main, tu seras le petit chaperon rouge, lui sera mère grand et je serais le grand méchant loup. Traîné dans la foule pour sortir et rejoindre la ruelle à côté, je ris sans réelle raison juste le plaisir d'avoir trouvé une amie assez défoncée pour me suivre ! Normalement on traite ma maman bien plus rapidement. « Le type va arriver ! »
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leiko Tsukino
Leiko Tsukino
- FOOLS WE MORTALS BE -
BLAZE : Ash-vi
FACE : Anhwisle
DOLLARS : 448
SACRIFICES : 47
PORTRAIT :  Command me to be well 07cb3010
ANNEES : 28 ans
CŒUR : Célibataire
TALENT(S) : Manie multitudes d'armes, corps à corps, connait la forge et se perd dans les méandre d'atelier
FACTION : Kyosei-Kai
OCCUPATION : Coutelière de jour-Hackeuse de nuit
 Command me to be well Empty
Command me to be well - Jeu 25 Juil - 19:26

Command me to be well
Cendrillon laissa un chausson écarlate dans sa course
Réussir la mission donnée. Voir l'air de contentement la rend étrangement heureuse. Bon sang qu'est-ce que les substances illicites peuvent changer bien des choses. Trop de choses.. La perception.. Exacerber les sentiments... A cet instant c'est le pied ! Qu'est-ce que cette foule l'amuse ! La tristesse semble avoir été chassée! La brune ne veut pas que cette nuit prenne fin. Ses yeux cherchent l'homme qu'elle a ridiculisé, tous en se trémoussant légèrement sur la piste. Il est plus loin, l'air contrarié sur le visage. Les prunelles se croisent, les lèvres peintes s'étirent un peu plus. Baisé envoyé de loin. Leiko ne se rend pas compte que à cet instant cela pourrait déraper. Les yeux de l'homme la fusille, et elle le sait que lors de ce genre de soirée tous peut déraper. Mais cela la fait bien rire de piquer ainsi l'égo des hommes, des gens en général.
C'est le bras qui s'enroule autour de sa taille qui tire la demoiselle de ses pensées. Elle aurait pu s'indigner, si elle ne s'amusait pas des paroles de son nouveau compagnon de soirée. Leiko réfléchit un instant avant qu'il la tire dans la foule. La mort ? Ce mot ne la choque pas. Pas maintenant. Trop éclatée pour réfléchir. Non cette aventure à l'air vraiment cool, la brune ne s’ennuiera pas c'est sur.Et puis la brune n'avait-elle pas souhaité la mort il y a quelques jours ? Ses lèvres souris un peu plus.  Une fillette moi tu rêve ? Je veille sur tes arrières. Et puis j'ai... Non non, elle n'a pas son wakizashi sur elle. Laissé à l'appartement, Leiko ne voulait pas de problème. Crotte. Tant pis En faite non. J'ai pas. Mais pas grave je veille quand même t'inquiète ! La tatouée sait ce qu'elle vaut en combat et n'a absolument pas peur de devoir se défendre, malgré son corps qui est ralentis. Elle va se donner à fond.

Finalement Tanguy semble avoir trouvé ce qu'il cherchait. Le doigt qui vient appuyer sur son nez, les doigts qui chasse l'élément indésirable dans un éclat de rire. La tête brune qui se secoue avec un sérieux risible. Oui oui, elle attend, observe la scène, ne trouvant plus d'amusement dans le foule qui les entoure. Son corps se mouve seulement légèrement à la musique qui pulse avec la même intensité. Elle rit pour elle même en imaginant le dialogue, s'amuse de l'air nullement ouvert de l'homme face à Tanguy. Il faut vraiment qu'elle pense à lui demander son prénom. Tanguy ne lui va absolument pas.
Quand son nouvel ami revient vers la tatouée, celle-ci l’accueille en trépignant d’impatience, prend avec joie la main qu'il lui tend. Les deux amis d'un soir sortent hors de la boîte laissant derrière eux la foule et la musique trop forte. Il n'y a plus la chaleur étouffante des corps agglutinés dans une pièce trop petite. La chair de poule se crée sur la peau colorée mais Leiko s'en fiche, ne s'en rend pas compte. Ses yeux tournent, virent. Les secondes semblent trop longues Il arrive quand le gars ? Tu le connais ? D'ailleurs tu ne m'as pas dis mais c'est quoi ton prénom ? La brune s'éloigne de quelques pas, tourne sur elle même. Quelque chose attire son attention, quelqu'un. J'crois que ton gars est revenu
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Command me to be well -

Revenir en haut Aller en bas

Command me to be well

 :: - OUTSIDE ARCADIA - :: into the past
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Holaaaa
» nouveau normand
» 463rd Pfab à Recogne
» Noirefontaine
» Vidéo trouvée sur le net

Sauter vers: