CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

when a demon is dreaming | ft. nate & vega

 :: - ARCADIA - :: new kabukichō :: habitations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Vega Suzuki
Vega Suzuki
- FOOLS WE MORTALS BE -
BLAZE : stxrk.
CREDITS : morning rain.
FACE : jeon jungkook.
DOLLARS : 359
SACRIFICES : 38
PORTRAIT : when a demon is dreaming | ft. nate & vega Tenor
ANNEES : 24 ans.
CŒUR : "allez tous vous faire foutre."
TALENT(S) : casse-burnes lvl. 61 ; bagarreur de rue lvl. 47 ; scélérat des temps modernes lvl. 28 ; escroc sans dignité lvl. 25.
FACTION : kyōsei-kai.
OCCUPATION : bookmaker, au only gods forgive.
JUKEBOX : rbb (really bad boy) - red velvet.
RUNNING GUN BLUES :

phone - - - insta

keywords : le regard désabusé – le souffle d'air qui décoiffe – les mains rugueuses – les ecchymoses violettes – l'élan qui fait mal – les chevilles d'Hermès – le dos battu – les coupures qui saignent – la pichenette du diable – le sourire malsain – le cynisme dans les mots – la fierté qui donne des ailes – les chaussures défoncées – les pulsions qui vrillent – les cieux peints de noir – le froncement plein d'arrogance – la veste en cuir noir – les coups de pied féroces – les trivialités du génie – les soirées d'ivresse – les étoiles avalées – l'envol précoce – les poches chargées de secrets – le claquement de doigts meurtrier – le cœur inexistant – la passion d'un gamin – les éclairs de Zeus – les nuages pleins d'ombres – le haussement d'épaules insouciant – le chewing-gum qui éclate – l'argent volé – la cigarette du matin – les jeans troués par accident – les pieds sur la table

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

– VEGA'S TROUBLES –

vodka ft. luka | when a demon is dreaming ft. nate
when a demon is dreaming | ft. nate & vega Empty
when a demon is dreaming | ft. nate & vega - Ven 29 Mar - 21:17


when a demon is dreaming
Avachi tel un tas uniforme sur le canapé, Vega avait les yeux braqués sur l'écran scintillant devant lui. La pénombre le recouvrait tout entier et seul le bruit de la télé remplissait le minuscule salon de son studio. Vega était juste éreinté de sa journée. Il avait couru partout, que ce soit pour rattraper des morveux ou pour fuir d'autres connards. Même son boulot au Only Gods Forgive avait réussi à le fatiguer, les clients avaient été chiants aujourd'hui, peut-être plus que lui au quotidien, ce qui était déjà trop. Ses paupières ne tinrent bientôt plus et ce fut comme si Vega sentait des masses se pendre sous ses yeux tandis que l'écran montrait une de ces scènes surréalistes d'action qu'aucun être humain normalement constitué n'aurait pu réalisé. Mais son esprit n'eut le temps de formuler une critique cinglante que sa conscience le lâcha pour l'emmener dans un tout autre univers teinté de ses plus belles peurs.

Le japonais se trouvait à présent dans une salle bien plus sombre que son miteux appartement. La première chose qu'l fit fut de regarder ses mains, admirant la saleté et les pansements les consteller. Il n'était plus chez lui ; il était en prison, enfermé entre quatre murs gardés par un bourreau qui avait semblé le suivre toute sa vie. « Pourquoi n'es-tu pas mort ? » Un murmure démoniaque sorti de nulle part effleura son oreille, rouvrant des plaies qui avaient somnolé depuis bien trop longtemps. Inconsciemment, son cœur commença à battre plus fort et le premier réflexe qu'il eut fut de fuir. Loin. Il ne voulait pas la voir, ne souhaitait pas la confronter, refusait de l'affronter. Soudainement pris d'adrénaline, il ouvrit la seule fenêtre de la pièce et sans hésiter une seconde de plus, il avait sauté à travers l'ouverture, défiant toute la rationalité qui aurait pu encore subsister en lui. Tout était mieux qu'elle. Tout était bien mieux que d'entendre ces mots être crachés de sa bouche. Et ce fut à ce moment-là que ses pieds retombèrent sur une surface plane. Instinctivement, son corps roula, se recouvrant doucement de mille et une fleurs dans le processus. « Hein ? » En regardant autour de lui, Vega avait eu la surprise de découvrir un immense champ de fleurs se déployer tout autour de lui, comme si la pièce dans laquelle il avait été quelques secondes plus tôt n'avait jamais existé. « Hey. P'tain mais t'es qui, toi ? » lança-t-il à une silhouette floue au loin en se relevant, les mains occupées à enlever toutes les pétales qui s'étaient accrochées à ses vêtements. « T'veux battre ? » provoqua-t-il, les poings déjà levés. Était-ce encore un piège de son esprit ?
code by EXORDIUM. | @nate lee



▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
❛ the boy raised in hell ❜
he calls me the devil. i make him wanna sin. every time I knock, he can't help but let me in. you probably still adore me, with my hands around your neck.
✭ ✭ ✭ (c) ÉLISSAN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nate Lee
Nate Lee
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : THESTRAL
CREDITS : KELLY (AV) // MYSELF (GIF) // OLD MONEY (SIGN + ICONS)
FACE : NAMJOON
DOLLARS : 111
SACRIFICES : 69
PORTRAIT : when a demon is dreaming | ft. nate & vega Tumblr_p6m8cwjO3W1wo157qo2_250
ANNEES : LES VINGT-SIX ANNÉES QUI PÈSENT
CŒUR : CELIBATAIRE
RÉINCARNATION : LE BAKU ET SES PROMESSES DORÉES
TALENT(S) : ONIRISME, TELEPORTATION
FACTION : NEUTRE, SOLITAIRE
OCCUPATION : SERVEUR DE BEAUX SOURIRES A L'ELIXIR, ARTISTE DISCRET DONT LES ARABESQUES COLORÉES SONT EN VENTE SUR SON SITE INTERNET
GENÈSE : STADE 3
TALON(S) D'ACHILLE : INSOMNIE, L'OEIL CLIGNANT DANS LA JOURNÉE. IL TOURNE INLASSABLEMENT ET FINIT PAR SE PERDRE DANS LES RÊVES D'AUTRUI. SA PAROLE, QU'IL TIENT TOUJOURS ET L'ENCHAÎNE - IRONIQUE, LUI QUI NE SUPPORTE PAS SE SENTIR FORCÉ
JUKEBOX : KAEN - 女王蜂
RUNNING GUN BLUES :
bad dreams (shiro)
dreamstruck (fumi)
demon's dream (vega)

when a demon is dreaming | ft. nate & vega VbG97 when a demon is dreaming | ft. nate & vega WyeGe when a demon is dreaming | ft. nate & vega QJV19

(( DO YOU FIND IT ALRIGHT, MY DRAGONFLY ? ))

when a demon is dreaming | ft. nate & vega Tumblr_nadq946G1W1rjo3tzo1_500

When it rains I
Get a little feeling that I do have a friend
Keeps knocking on my windows
Asks me if I’m doing well
And I answer, I’m still a hostage of life
I don’t live because I can’t die
But I’m chained to something

when a demon is dreaming | ft. nate & vega Empty
when a demon is dreaming | ft. nate & vega - Sam 30 Mar - 1:08


--- when a demon is dreaming
vega's nightmares, 07 mars 2019 / @vega suzuki


Encore un rêve qu'il tisse habilement - cauchemar qu'il tourne sous une lumière plus positive, du mieux qu'il le peut. Il s'y fait de mieux en mieux, Nate. C'est un peu de l'art, d'une certaine façon - mais éphémère. Le temps d'une nuit à peine - et qui vole en éclat au moindre remous.
Il comprend pas trop, au début. Il lui faut quelques secondes pour saisir la nature du cauchemar - c'est que, le pauvre, il se fait balader de rêve en rêve un peu au hasard. Il se fait avaler tout cru par les songes, comme un aimant.

La pièce est sombre - si sombre, qu'il y voit rien. Y a comme un mur transparent qui le sépare de la scène - et quand il parvient à distinguer la silhouette de l'autre côté, ça va déjà trop vite. Ça s'agite, ça sent le traumatisme et les mauvais souvenirs - les pires cauchemars. Ceux qui font resurgir ce que l'on aimerait oublier.
Il cligne des yeux quand il la voit sauter, la silhouette. Brûlante, décidée - elle fuse par la fenêtre et se jette dans le vide, sous le regard ébahi du nouvel arrivant. Le mur transparent vole en éclat sous les doigts de Nate - et il tend la main vers l'homme, qui s'est jeté dans le vide.

L'instant d'après, c'est un champ de fleur qui se trouve sous les pieds du fuyard - des tulipes, des jonquilles, des coquelicots à n'en plus finir. Des arbres de lilas, un peu plus loin - des tournesols, dans la foulée. Pas un senti, un espace non fleuri - des couleurs, partout : ils n'en peuvent même plus voir leurs propres pieds.
Le soleil dans le dos, il toise avec bienveillance l'inconnu - peut-être pas le meilleur choix de rêve, les fleurs, au vu du personnage. Mais c'est le premier truc qui lui est venu à l'esprit. Celui avec lequel il a le plus l'habitude de travailler.

L'agressivité qui naît bien vite, après qu'il se soit débattu avec les pétales le recouvrant - si la scène l'amuse, Nate tente de garder un air professionnel. Ou du moins, détaché - comme il sait si bien e faire. "Hm, nan, c'pas vraiment mon truc tu vois ...", qu'il fait, les deux mains levée à plat en face de lui en signe de paix - mais est-ce que ça sera réellement suffisant ? Il secoue la tête, un léger soupir qui meurt sur ses lèvres qui font la moue. "J'suis personne, t'auras sûrement oublié à ton réveil de toute façon." Tout le monde l'oublie, de toute façon. Il est un peu invisible à sa façon - ça l'arrange.

Le regard du Baku se plante sur les cheveux de l'homme, colorés de quelques restes fleuris. "T'en as encore, là" d'un geste tranquille, il désigne le sommet du crâne du bagarreur. Une fine brise fait voler les quelques pétales le couvrant encore - changeant la nuée colorée en un avion en papier qui s'en va voler vers le soleil jusqu'à s'y brûler, tel Icare. 
Nate le regarde de loin, par précaution. Même si c'est qu'un rêve, il a pas vraiment envie de se prendre un pavé - il est pas là pour servir de punching ball. Les mains dans les poches, il ferme les yeux et hume l'air - la senteur illusoire des fleurs lui fait frémir les narines. "J'espère que t'es pas allergique au pollen." Silence. Il rouvre les yeux, hausse des épaules et fixe l'horizon irréel. "Enfin, j'peux changer le décor si tu préfères."

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

--- moonchild
don't cry when moon rises, it's your time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vega Suzuki
Vega Suzuki
- FOOLS WE MORTALS BE -
BLAZE : stxrk.
CREDITS : morning rain.
FACE : jeon jungkook.
DOLLARS : 359
SACRIFICES : 38
PORTRAIT : when a demon is dreaming | ft. nate & vega Tenor
ANNEES : 24 ans.
CŒUR : "allez tous vous faire foutre."
TALENT(S) : casse-burnes lvl. 61 ; bagarreur de rue lvl. 47 ; scélérat des temps modernes lvl. 28 ; escroc sans dignité lvl. 25.
FACTION : kyōsei-kai.
OCCUPATION : bookmaker, au only gods forgive.
JUKEBOX : rbb (really bad boy) - red velvet.
RUNNING GUN BLUES :

phone - - - insta

keywords : le regard désabusé – le souffle d'air qui décoiffe – les mains rugueuses – les ecchymoses violettes – l'élan qui fait mal – les chevilles d'Hermès – le dos battu – les coupures qui saignent – la pichenette du diable – le sourire malsain – le cynisme dans les mots – la fierté qui donne des ailes – les chaussures défoncées – les pulsions qui vrillent – les cieux peints de noir – le froncement plein d'arrogance – la veste en cuir noir – les coups de pied féroces – les trivialités du génie – les soirées d'ivresse – les étoiles avalées – l'envol précoce – les poches chargées de secrets – le claquement de doigts meurtrier – le cœur inexistant – la passion d'un gamin – les éclairs de Zeus – les nuages pleins d'ombres – le haussement d'épaules insouciant – le chewing-gum qui éclate – l'argent volé – la cigarette du matin – les jeans troués par accident – les pieds sur la table

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

– VEGA'S TROUBLES –

vodka ft. luka | when a demon is dreaming ft. nate
when a demon is dreaming | ft. nate & vega Empty
when a demon is dreaming | ft. nate & vega - Mer 22 Mai - 20:53


when a demon is dreaming

Vega, si simple d'esprit, ne se rendait pas compte qu'en moins d'un instant, ses cauchemars avaient cessé. Qu'en quelques secondes à peine, la silhouette de sa mère avait disparu, et les mauvais souvenirs avec. C'était un rêve récurrent qu'il faisait pourtant, un rêve qui ne manquait jamais de l'accompagner pour quelques nuits. Elle faisait partie de sa vie, qu'il l'ait voulu ou non. Et il s'était toujours promis de la combattre à chaque fois qu'elle apparaîtrait, mais il n'avait juste pas pu, encore une fois. Il s'était juste figé devant elle, impuissant, puis il avait fui. Il avait préféré se jeter d'une fenêtre plutôt que de l'affronter. Ironique quand on savait qu'elle avait bien failli le défenestrer elle-même, un jour.

Mais les mauvaises ondes s'étaient envolées, le plongeant à la place dans un champ de fleurs bien trop coloré et flashy à son goût. Vega semblait si déplacé dans un décor comme celui-ci. Lui, ses cheveux noirs, les poings levés et son regard meurtrier. Toujours aussi méfiant, il ne baissa pas facilement la garde devant l'inconnu. Un visage qu'il était pourtant sûr de n'avoir jamais rencontré dans sa vie. Ou alors peut-être que si, au détour d'une ruelle. Il n'en savait foutrement rien. À son attitude, le japonais se détendit légèrement. Il semblait inoffensif, bien loin de tous ces gars qu'il côtoyait au quotidien. « C'quoi ton nom ? » demanda-t-il quand même. Peut-être que par magie, il se rappellerait de lui et du fait, qu'en vérité, le destin les avait déjà réunis une fois. À sa remarque, Vega avait secoué la tête, avant de se rendre compte que le vent venait faire tout le boulot à sa place. C'était magique ou quoi ? Il avait juste à y penser pour avoir ce qu'il voulait ? Saucisse. Saucisse. Saucisse. C'était ce qu'il avait pensé très fort pendant au moins trois secondes à tout péter, si bien qu'il n'avait pas du tout fait attention aux pétales transformées en avions qui décollaient à présent jusqu'au soleil factice. Puis, comme si tout résidait dans la force de pensées... « AAATchi. » Un éternuement soudain. Dérouté par lui-même, le Suzuki avait commencé à fuir stupidement les fleurs autour de lui avant de se rappeler qu'il nageait dans un champ. « Attends, quoi - atchi - comment ça t'peux changer le décor ? Eh mais... T'es - atchi - comme l'génie dans Al'ddin, c'est ça ? P'quoi t'es po bleu ? » demanda-t-il en reniflant, son doigt disgracieux pointé vers le jeune homme face à lui. Lentement, il s'était rapproché de lui, comme intrigué par sa personne.

La méfiance semblait s'être effacée au détriment de sa curiosité mal placée.
code by EXORDIUM. | @nate lee



heaart heaart :
 

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
❛ the boy raised in hell ❜
he calls me the devil. i make him wanna sin. every time I knock, he can't help but let me in. you probably still adore me, with my hands around your neck.
✭ ✭ ✭ (c) ÉLISSAN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
when a demon is dreaming | ft. nate & vega -

Revenir en haut Aller en bas

when a demon is dreaming | ft. nate & vega

 :: - ARCADIA - :: new kabukichō :: habitations
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Modifier les catégories demon forum
» naomh + dreaming until you hit the truth

Sauter vers: