CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
 

aladdin king of thieves - ft. Augustin Esposito

 :: - OUTSIDE ARCADIA - :: into the past
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alexis Stavros
Alexis Stavros
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Nasty
CREDITS : Moi
FACE : Tyler Hoechlin
DOLLARS : 310
SACRIFICES : 38
PORTRAIT : aladdin king of thieves - ft. Augustin Esposito Tumblr10
ANNEES : 31 ans
CŒUR : Célibataire. Ce n'est pas que personne n'a su lui passer la corde au cou. C'est plutôt qu'il est suffisamment vif pour couper ladite corde si elle commence à l'entraver.
RÉINCARNATION : Morphée, Dieu du Sommeil et des Rêves.
FACTION : Il vient d'arriver à Arcadia et est ici pour Ieremìas, ce sale bâtard.
OCCUPATION : Escroc, tant que ça paye, il prend, il n'est pas très regardant sur la tâche fournie même s'il n'irait pas jusqu'à tuer. Enfin tout dépend de la cible, il a bien une personne en tête qu'il tuerait sans vergogne.
GENÈSE : Novum (stade II)
aladdin king of thieves - ft. Augustin Esposito Empty
aladdin king of thieves - ft. Augustin Esposito - Sam 6 Avr - 22:16

Aladdin, King of thieves
Dans les séries américaines, la police pointe son arme sur vous comme si on pouvait traiter un tueur en série comme un cambrioler. On lit vos droits, on vous menotte et vous finissez au choix, soit dans une salle, attaché à la table comme si vous alliez vous enfuir d'un poste de police plein de poulets, soit menotté devant le bureau du poulet qui sera en charge de votre dossier.
J'aime bien le mot "poulet", le français est une langue tellement fleurie. J'ai appris à la maîtriser de plus en plus mais je retrouve toujours mes plus profondes origines lorsqu'il s'agit d'emmerder quelqu'un. « Malakas ! » je crie depuis ma chaise, tentant d'attirer l'attention sur moi. Ça fait plus d'une heure que j'ai le cul sur cette chaise, si ça continue je vais chopper des putains hémorroïdes. J'emmerde la police, cette bande de baltringues. Assis de biais sur ma chaise, je tape mes menottes contre le dos de la chaise, comme si ça allait les péter. Je vais me péter les poignets avant de m'en libérer mais on se fait tellement chier ici que c'est le truc le plus fun à portée de main.
J'ai demandé plusieurs fois à passer mon appel à un ami mais on est pas dans qui veut gagner des millions. Tout ce que j'ai eu droit c'est un rire et un "pose ton cul là et tais-toi". Ouah... au temps pour le pays des droits de l'Homme.
Clairement, ça ne se passe jamais comme dans les séries américaines. La France, c'est plus le pays de la file d'attente que le pays de l'efficacité. Le temps que je passe pour qu'on prenne mes infos et qu'on appelle mon père, je serais arrivé à l'âge de la retraite. Si c'est pas de la grosse daube ça encore.
Tiens, ça me fait penser que je kiffe le mot "daube" aussi. Les Français pensent qu'à la bouffe, tout le temps. Pas qu'à Lyon où les mecs éjaculent rien qu'au fait d'être considéré comme la capitale de la gastronomie du pays. Non.. vous avez sans doute remarqué mais ils parlent de bouffe alors qu'ils bouffent et ils parlent même pas de la bouffe qu'ils sont en train de bouffer, non.. ils parlent d'une potentielle autre bouffe qu'ils ont bouffé ou qu'ils vont bouffer après. Pas le dessert, ce serait trop facile, plutôt le repas suivant. Cette bande de gros. D'ici dix à vingt ans, ils vont se plaindre de la croissance de l'obésité et de la chute démographique mais à force de bouffer, ils vont plus baiser.
« Ya Malakas ! » je crie encore, espérant que cette fois, quelqu'un va pointer le bout de son nez. Un mec se pointe. Genre, le stéréotype du flic américain. Le mec, le soir, il doit rester devant les experts à essayer de se monter un personnage. "Ta gueule moumoune, y'a Gil qui parle" est exactement le genre de propos macho qu'il doit sortir à sa femme qui s'est tapé les gosses toute la journée et qui espérait se faire défoncer la fente le soir venu pour décompresser. Et là, vous vous dites que je suis un sale petit obsédé.
Gil me fait un signe du doigt genre, lève toi et suis moi et comme un gentil petit toutou, j'obtempère. En vrai, je ferais n'importe quoi pour me lever de cette chaise avant d'avoir le cul carré mais bien sûr, c'est pas les quelques pas vers une autre chaise qui vont remédier à la situation. Il se pose devant son ordinateur, les mains sur le clavier et me demande, « Nom ». Avec un léger sourire, je lui réponds « Gios enós skýlou. ». « Comment vous l'écrivez ? En un seul mot ? » qu'il me demande et je n'arrive pas à me retenir de lui rire à la gueule. Je ris tellement que j'en ai mal aux côtes. « Malakas, demandes à ta mère. » je m'esclaffe, fier de ma plaisanterie mais lui, il ne rigole pas. Peut-être que ce qui le fait rire, ce sont les bébés morts. Qui sait.
« Adresse » poursuit-il de sa voix monocorde, déjà fané par son boulot de merde. « 66 avenue du cul de ta femme, si t'arrives à trouver le chemin de son anus tellement il est gros et ta bite petite. ». Bon je dois avouer que c'est de la provoc pure et dure mais c'est mort, jamais je donne le nom de mon père. Ils peuvent me garder autant qu'ils veulent, on va voir qui va gagner au jeu de la patience. Au pire, je vais finir en maison de redressement et la porte de sortie sera plus simple à atteindre.
Le mec se lève de son bureau et prend la porte. Pas littéralement bien sûr. Il me laisse juste en plan devant son bureau. J'ai vraiment troqué une chaise contre une autre mais pour combien de temps cette fois...

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

aladdin king of thieves - ft. Augustin Esposito

 :: - OUTSIDE ARCADIA - :: into the past
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "You think I'm like the others ? You think you know me, stupid King ? You're wrong. I hate you." - Emerald Winter.
» Quête de King : Paolo le Pizzaïolo [Solo - Difficile]

Sauter vers: