CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

Dinner & diatribes (Lise)

 :: - ARCADIA - :: historic district
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Delilah Sulwyn
Delilah Sulwyn
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Wednesday
CREDITS : babine
FACE : Rosamund "drama" Pike
DOLLARS : 635
SACRIFICES : 344
PORTRAIT : Be still my foolish heart do not ruin this on me
ANNEES : 37 ans.
CŒUR : Détruit puis reconstruit par la simple force de l'espoir et de la liberté retrouvés (divorcée). Préservé, caché, elle le retient jusqu'au prochain saut dans le vide (seule).
RÉINCARNATION : Déesse de l'amour véritable, des mariages sains ainsi que de la grossesse (Branwen). Protectrice des femmes (panthéon celtique).
TALENT(S) : Apaiser les coeurs | Etre d'un soutient sans faille | Débattre à l'infini | Vous mettre à sa place (empathie inversée) | Voler (animorphe corbeau blanc).
FACTION : Ne veut rien entendre, ne comprend pas encore tout les tenants et aboutissants de toutes ces conneries (neutre).
OCCUPATION : Cette volonté de rendre justice, d'aider les femmes et les hommes qui ne sont pas traités par leur moitié comme ils le devraient l'anime (avocate spécialisée dans les instances de divorces).
GENÈSE : La foudre, cet orage de Septembre 2017 (novum) Consciente de qui l'habite mais ne connait encore rien à son sujet ni ses intentions (stade 3).
TALON(S) D'ACHILLE : Les âmes en souffrance | Les bébés animaux | Sa famille | Les personnes pour qui elle décrocherait la lune sans hésiter (maldwyn).
JUKEBOX : Take Care - Florence + the Machine | Wild Horses - Birdy | Long Slow Goodbye - Queens of the Stone Age | How Did We Get So Dark ? - Royal Blood | Shelter - Dorothy
RUNNING GUN BLUES :
- SAISON 1 -
(+) Turning Tables Maldwyn Jones
We're a dream that's dead
(-JUILLET 2018-)

(+) Desperate Housewives Sinead Reed
(-28 SEPTEMBRE 2018-)

(+) Not The Only One Fiona Killough
(-DÉCEMBRE 2018-)

- SAISON 2 -
(+) I'm a tree that grows hearts, one for each you take Maldwyn Jones
(-26 JANVIER 2019-)

(+) Dinner & Diatribes Lise Rowan
(-09 AVRIL 2019-)

(+) Gala de charité
(-MI-MAI 2019-)

(+) Fortress Cian Scully
(-MI-AOUT 2019-)

(+) Intrigue Événement
(-AOUT 2019-)

Dinner & diatribes (Lise) Wuc1AiRl_o
Dinner & diatribes (Lise) 8UncrX3V_o

Dinner & diatribes (Lise) Empty
Dinner & diatribes (Lise) - Lun 29 Avr - 17:11

Dinner & Diatribes

Lise Rowan & Delilah Sulwyn
So little time, try to understand that I'm trying to make a move just to stay in the game, I try to stay awake and remember my name but everybody's changing and I don't feel the same. You're gone from here soon you will disappear fading into beautiful light 'cause everybody's changing and I don't feel right.

C'est les mains chargées de divers sacs de courses que l'avocate pousse la première porte d'entrée de son immeuble. Elle attend que ça se ferme bien derrière elle avant d'ouvrir la suivante avec son badge tenu du bout des doigts. Ils ont essayé de moderniser et sécuriser ce vieil édifice comme ils ont pu sans en dénaturer l'éclat historique et surtout son antique façade mais pourtant Delilah préfère être certaine que tout est bien verrouillé avant de quitter le hall d'entrée ; les échauffourées et incendies de la nouvelle année encore bien encrés dans son esprit. Cela faisait quatre mois depuis et l'ambiance ne semblait pas s'améliorer pour autant. Dans cette volonté de modernité, l’ascenseur était le bienvenue même si il faisait encore bien vieux avec ses portes fines en bois et son étroitesse. Quelle idée aussi d'aller se percher dans les derniers étages. Au plus près des nuages la blonde était bien installée et ne s'était jamais plaint de quoique ce soit, vivant sa petite vie à l'écart, le plus tranquillement du monde. C'était rare qu'elle reçoive du monde dans ses quartiers privés mais lorsque ça arrivait cela la mettait en joie, elle ne pouvait pas s'en empêcher. Ayant été élevée dans une famille nombreuse la vie en solitaire pesait sur son moral même si elle s'entêtait à vouloir le cacher, souvent en se noyant dans son travail. Au moins elle était débarrassée de son démon d'ex-mari et cela valait tout l'isolement du monde.

Ce soir la galloise recevait une amie. Enfin une amie … Pas vraiment, plus vraiment. Les deux femmes avaient renoué il y a peu, réveillant des souvenirs enfouis et parfois honteux. Lylah n'avait pas honte de ce qu'elles avaient partagé à l'époque non, plutôt de la façon dont elle avait traité leur séparation. Aussi douce qu'elle puisse paraître l'avocate n'a pas toujours eu le rôle de l'innocente et de la délicate demoiselle. Ah la jeunesse … Les choses avaient tellement changé depuis, elle ne se reconnaissait plus. Encore moins depuis qu'elle se savait possédée. Branwen qui habitait son corps, leurs esprits distincts. Pour l'instant. La venue de Lise lui permettrait de se changer les idées, de penser à autre chose, de s'éloigner de toutes ces histoires incompréhensibles, de travestir la vérité encore une fois pour ne pas avoir à s'y noyer. Déposant ses sacs sur le plan de travail de sa cuisine Delilah s'empressa de faire demi-tour afin de fermer sa porte à double-tour. Là elle se sentait en sécurité. La blonde avait grandi ici, du moins dans la banlieue pas dans la ville même au milieu de tous ces buildings. Elle n'avait pas souvenir d'avoir été autant effrayée ou parano avant cette année, cette pensée la rendit un peu triste. Éloignée de sa famille peut-être que ce sentiment d'insécurité serait moins vivace si elle était entourée de ses trois frères et de leurs parents. Mais elle était une grande fille maintenant alors elle se rassurerait avec ses moyens. Et pour ce soir un bon vin ferait parfaitement l'affaire. Pas spécialement très douée en cuisine la Sulwyn ferait l'effort de préparer quelques petits mets à grignoter, que ce soit en discutant, en regardant une série ou un film. Sujette à pas mal d'allergies alimentaires l'avocate avait été un peu obligée de faire attention à ce qu'elle allait pouvoir concocter. Cela faisait des lustres qu'elle n'avait pas mis les pieds dans un restaurant, ça lui manquait un peu alors elle tentait parfois des expériences culinaires. Hélas le principal ingrédient lui manquait souvent : la patience. Lylah retira ses échasses, les déposa dans la penderie de sa chambre puis retourna auprès de ses commissions, rangeant tout dans les placards, gardant ce qui lui serait utile sous la main.

Les jeunes Lise et Delilah avaient été plus qu'amies, liées par une affection particulière sans qu'elles ne la nomment jamais. Un réconfort profond trouvé chez l'autre, au creux de ses bras, lors des nuits froides et des journées d'été étincelantes au bord de la mer. Partager une certaine intimité, leurs esprits ouverts afin de pouvoir recevoir sans concession ce qu'elles ne parvenaient pas à trouver ailleurs dans le monde qui les entourait à l'époque. Leurs échanges une fois devenues adultes étaient devenus étranges, bien sûr il pouvait en être autrement. Des conversations superficielles afin de maintenir un semblant d'interactions, déblatérant sur la vie des autres plus que sur la leur. L’éditrice finit par sonner à l'interphone, surprenant la galloise alors qu'elle était en train de faire exploser du pop-corn. Elle coupa le feu puis lui ouvrit en prenant soin de déverrouiller d'avance sa porte d'entrée. Elle n'eut qu'à l'ouvrir lorsqu'on frappa. « Ça va bien Lise ? » Lui demanda-t-elle avec un franc sourire, combattant la gêne qui pointait son nez dans ses tripes puis s'avança vers elle pour lui faire la bise. La divorcée s'écarta ensuite du pas de la porte pour laisser le passage à son invitée fraîchement arrivée. « Je n'arrive même plus à me souvenir de la dernière fois qu'on s'est fait ce genre de soirée, je ne devais même pas encore habitée ici. » Fit-elle pensive. Sa mémoire était un vrai champ de bataille. Surtout depuis qu'elle avait fait un petit séjour dans la vallée des morts. Plus ça allait et plus elle avait du mal à discerner les vrais faits des fraudes que son esprit imaginait pour rationaliser le tout. Elle débarrassa la charmante rousse de son manteau qu'elle accrocha sur un cintre et rangea dans un placard quasi vide de l'entrée. Lylah l'invita ensuite d'un geste à venir s'installer dans le salon. « J'espère que tu as faim, je n'y suis pas allée de main morte sur les cochonneries. » Avoua-t-elle en grimaçant. Après tout ce temps l'avocate était tout de même contente de pouvoir traîner simplement dans sa tanière avec une vieille relation. Une certaine chaleur l'avait envahit en revoyant le visage si avenant de Lise, l'enveloppant sereinement. Pourtant la gêne et l'embarras étaient toujours présents aussi. C'était un peu la guerre des sentiments enter ses entrailles, son cœur et son cerveau. Toutes les deux ne seraient sans doutes pas sur quel pieds danser dans un premier temps.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
NO PLAN There's no plan, there's no race to be run, the harder the pain, honey, the sweeter the sun. There's no plan, there's no kingdom to come, I'll be your man if you got love to get done. Sit here and watch the sunlight fade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dinner & diatribes (Lise)

 :: - ARCADIA - :: historic district
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lise Snore [Abeille]
» Yon lise pou kazèn ?
» Gabrielle Delacourt
» D6 ✖ Dîner aux chandelles (Fenurichmaper)
» 05. [Lockart's] Guess who's coming to dinner?

Sauter vers: