CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

(gabriela) seaside.

 :: abandonnés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité
Invité
(gabriela) seaside. Empty
(gabriela) seaside. - Dim 12 Mai - 16:02



SEASIDE
gabriela & éamonn
Do you want to go to the seaside? I'm not trying to say that everybody wants to go. I fell in love at the seaside, I handled my charm with time and slight of hand. Do you want to go to the seaside? I'm not trying to say that everybody wants to go. I fell in love at the seaside, she handled her charm with time and slight of hand.



Au son des vagues qui s’abattent sur le rivage, le palpitant s’anime et renoue avec les rayons encore vifs de l’Astre solaire. Les embruns se répandent, conquièrent mais respectent aussi la Terre qui les accueille, tout comme le Sol le tolère, et l’apprécie. Eléments aussi complémentaires que contradictoires, je me retrouve paisiblement assis sur un rocher, la canne fermement tenue au creux de la paume de ma main. Ces moments-là étaient rares. Ils se faisaient, rares. La tempête ne prend pas fin, et j’ignore s’il s’agit d’une accalmie, ou si je demeure dans l’œil du cyclone. Depuis les leaks, et le décès de Fiona, le temps est passé beaucoup trop vite, sans que je ne relève la tête, bien trop dévoué à gérer les affaires du Royaume, le temps que l’intérim commence, et que la continuité soit assurée. Rassuré, j’avais su me mettre en retrait, mais il y avait toujours ces murmures incessants sur le territoire du Royaume, qui se mêlaient et rythmaient les chorégraphies primitives des dockers.  

Les leaks, fichues fuites. Une accolade maladroite filmée, à la sœur des eaux, puis l’accalmie soudaine avec la Calavera dont elle était membre, le cumul des éléments ne faisaient que forcer au déchainement et aux accusations, de fraténiser avec l’ennemi. Mais au-delà de cette guerre des gangs, n’y avait-il pas quelque chose qui pouvait transcender tout ce bordel et ce sang versé ? En quoi la bataille entre deux têtes dirigeantes qui ne le sont plus doit persister ? Face à ce manque de logique, et au sang versé par les deux seconds, les flots avaient regagné leur calme entre les deux eaux, alors que tout se déchaînait entre les Russes et les Italiens. Cela ne cessera jamais, et si les mortels furent un divertissement pour les Dieux, je me demandais bien qui étions-nous entrain de divertir. Las de ces jeux d’apparence, je profite de la quiétude pour fermer les yeux et jouer avec l’élément marin. Depuis la nuit où l’ichor s’est un peu trop versé sur l’asphalte, et que la mort avait failli m’accueillir une fois de trop, les choses avaient changé. Plus fort et plus faible à la fois, l’eau se confondait avec moi, mais une fois dépourvu, je me retrouvais minable. La symbiose se renforce, et les liens aussi. Bientôt viendra le jour où je devrais revenir à l’essence de l’âme, de la mienne du moins. Je finirais par lui revenir. Mais pas aujourd’hui.

Des bruits de pas troublent le spectacle qui s’interrompt, troquant le mystique pour le naturel, et le jeu habituel des vagues qui se heurtent à la jetée. Près du phare, alors que le soleil se retire lentement, je me tourne légèrement, empoignant plus fermement encore la canne renfermant l’épée de lumière. Mais l’ombre d’une silhouette fluette se dessine. Fille de l’eau, sœur terrestre, Gabriela se distingue. Je me lève alors lentement, prends appui et avance d’un pas ferme vers la jeune Déesse. Planté devant elle, je redoute son discours. Les traits pâles peinent à se réchauffer, encore. La remise est bien trop lente, parce que la reprise a été trop rapide. Un sourire timide étire mes lippes, alors que des excuses muettes se dessinent dans mon regard. Tout pour le Royaume, à la vie, jusqu’à la mort et que la mer ne me reprennent.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Gabriela Jimenez
Gabriela Jimenez
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : morrigan
CREDITS : balaclava (av+gif sign) ; old money (sign)
FACE : cenit nadir
DOLLARS : 869
SACRIFICES : 485
PORTRAIT : (gabriela) seaside. 5d096cf46c239e0be5c6a2a7470ec55a
ANNEES : 23 yo
CŒUR : des années que tommy en a l'entière possession. des années qu'elle se guérit entre ses bras
RÉINCARNATION : CHALCHIUHTLICUE - déesse des océans, des rivières et autres cours d’eau. Elle représente l'eau sous toute ses formes. De l'eau qui irrigue les champs, aux ouragans qu'elle créée pour causer des noyades. Elle est protectrice des femmes en travail et des naissances, jadis invoquée lors des baptêmes aztèques. Chalchiuhtlicue est la personnification de la beauté et de l'ardeur de la jeunesse.
TALENT(S) : hydrokinésie & survie sélective
FACTION : C(h)alavera baby
OCCUPATION : barmaid au Mezcal + prends des cours de psycho quand elle le peut
GENÈSE : primus - stade 3
TALON(S) D'ACHILLE : tommy. tommy. toujours tommy
JUKEBOX : bottom of the river - Delta Rae
RUNNING GUN BLUES :
(gabriela) seaside. DT5Izsjv_o
It beats, it breaks, it loves it aches. For you.
Only for you


RP EN COURS
JAN / TOMMY / NED

(gabriela) seaside. Empty
(gabriela) seaside. - Dim 2 Juin - 1:00



SEASIDE
gabriela & éamonn
Do you want to go to the seaside? I'm not trying to say that everybody wants to go. I fell in love at the seaside, I handled my charm with time and slight of hand. Do you want to go to the seaside? I'm not trying to say that everybody wants to go. I fell in love at the seaside, she handled her charm with time and slight of hand.



La tête ailleurs, le regard dans le vague sans jamais quitter les ondulations de l’eau. Chorégraphie hypnotisante, souvent réconfortante et apaisante. Balade régulière, plus encore dernièrement depuis que ça s’est remis à chauffer dans certains quartiers. Ce n’est qu’une question de temps avant que Delray ne s’enflamme à son tour. C’est toujours comme ça. Les uns après les autres. Ca finit toujours par exploser, pas de raison que ça change. Jambes qui la portent toujours plus loin dans la baie, jusqu’à son point de repère, sans imaginer à quel point. Celui des navires, celui de l’océan. Le sien. La lumière à travers l’obscurité, celle qui empêche de s’échouer. Et un corps qui se détache, sans doute celui qui l’a empêché de se noyer.

La silhouette qui s’avance. Même avec sa canne, Gaby le reconnait. Cette carrure, ce regard perçant malgré la distance, cette aura qu’il a toujours dégagé. Pourtant le cœur se serre, pour tellement de raisons. Ils ont sans doute frôlé la catastrophe, tente de se dire que ça aurait pu être pire. Mais bordel qu’elle était en colère Gaby. Elle a eu mal, et elle a eu la rage. Deux personnes qui lui sont chères, prête à s’entretuer. Et ça tonne encore au fond de son cœur. Parce qu’elle sait pas ce qu’elle aurait fait si l’un avait achevé l’autre. Peut-être qu’elle se serait chargée du survivant.
La mâchoire crispée, pourtant tout de même un peu soulagée de le voir en –quasi- un seul morceau, elle continue d’avancer, avant de se retrouver face à lui. Aucun mot qui ne sort, seules les lippes de Ned s’étirent dans un sourire timide. Elle le connait assez pour savoir ce qu’il essaie de transmettre. Des excuses muettes, tout en sachant que sa vie, c’est au Royaume qu’il la promit. Et là-dessus, elle ne peut que le comprendre. C’est avec la Calavera, qu’elle s’est trouvée une famille. Elle avait Tommy, mais avec eux, elle se complète encore un peu plus. La môme écorchée  traumatisée a bien grandi. Démons et cicatrices toujours présents, mais elle s’est endurcie. Alejandro s’en est assuré. Elle a appris à se battre, appris à encaisser. Petite bombe humaine, aussi dévastée que mortelle.

Les mains s’abattent sur son torse sans avertissement. Bruit sourd et mouvement qui fait à peine reculer, tout juste perturbé. Autant envie de le frapper que le serrer dans ses bras. Autant envie de se déchainer que de le rassurer. Mais d’abord, c’est la tempête qui s’abat. Cette fois les poings s’écrasent sur le torse, alors que ses prunelles sombres se relèvent vers le visage de son ami. « Pourquoi ?! » le massacre continue alors qu’une boule se forme au creux de sa gorge. « T’es con ou quoi ?! Vous êtes cons ! Tous les deux ! » Elle se fout de ce qu’elle dit, se demande même s’il se vexera. Il a besoin de l’entendre, besoin de savoir tout ce qu’elle en pense, ce que ça lui a fait. Y’avait déjà trop de soupçons de trahison pour qu’elle se rue auprès de lui après avoir eu ouïe des évènements. Bordel monstre dans lequel elle devait surveiller geste, alors que dans sa tête, les choses étaient simples. Sa loyauté était à la Calavera, mais Ned restait son ami, quoiqu’ils en pensent. Et s’ils étaient pas foutus de comprendre, elle les emmerdait, haut et fort. « Alejandro est ma famille ! Tu es ma famille ! » Une dernière fois, elle le pousse avant de revenir à lui, ses petits bras enroulés autour de son corps. « J’fais quoi moi, si vous vous entretuez ?! » Jan, elle lui a déjà fait comprendre ce qu’elle en pensait. Ce que ça lui avait fait. Elle se souvient de la détresse qu’elle a ressenti, envers les deux. Pour Jan, devenu un pilier de sa vie, pour Ned, sans qui elle ne se serait sans doute jamais sortie. Elle a jamais su si c’était dû qu’à leur don et leur nature, mais il avait été là, et l’avait soutenu. « J’te jure que c’est moi qui te finis la prochaine fois ! » qu’elle lache entre ses dents en se reculant. Manière bien personnelle de lui faire comprendre qu’elle tient à lui, plus qu’elle ne le lui a jamais dit.

Made by Neon Demon

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

--- he set fire
to the world around him but never let a flame touch her
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(gabriela) seaside.

 :: abandonnés
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GO TO THE SEASIDE FT ESTEBAN

Sauter vers: