CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

(h) reece king - popobawa

 :: - NEON CATHEDRAL - :: a creature's purpose :: scénarios
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Dayo Duplessis
Dayo Duplessis
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : svspiriorum
CREDITS : © DIS-MOI BOY (avatar) siren charms (signature) daddy reyes (gif et)
FACE : soul'ange
DOLLARS : 262
SACRIFICES : 31
PORTRAIT : (h) reece king - popobawa 7pzo
ANNEES : trente-quatre ans. good blacks don't crack.
CŒUR : à quoi bon.
RÉINCARNATION : oya. la guerrière dans l'œil du cyclone, déesse des tempêtes et de la foudre ; mort et renaissance.
TALENT(S) : coup de foudre. du bout des doigts le cœur loupe un battement et quelque part sur terre claquent le tonnerre et l'éclair.
FACTION : enfants terribles. elle, doya aux innombrables frères, mambo parmi les siens.
OCCUPATION : disquaire. les vinyles qui tournent et les basses qui crachent de quoi couvrir le bourdement incessant. ça et pute, jadis, parfois.
GENÈSE : primus. stade trois. déesse en puissance.
TALON(S) D'ACHILLE : les frères. d'arme et de cœur.
RUNNING GUN BLUES : (h) reece king - popobawa 3K4KWtwX_o
(h) reece king - popobawa Empty
(h) reece king - popobawa - Dim 12 Mai - 17:30

deji duplessis

personnage libre
(h) reece king - popobawa 190327030846297913
ft. reece king by kaotika
The story of gods and men
Identité DEJI. devenir deux. second enfant, clyde qui rejoint sa bonnie. le duo indestructible formé par cette naissance. DUPLESSIS. nom de l'esclavagiste perdu dans l'arbre généalogique, juste au-dessus de son bâtard d'enfant.
Âge VINGT-HUIT ANS. dix-huit depuis la séparation.
Nationalité & Origines AMÉRICAIN. d'après les papiers. BÉNINOIS. si on écoute le chant du sang, plaintes des esclaves bousculés par les vagues des mers à parcourir jusqu'aux bourreaux.
Statut civil AU CHOIX.
Orientation sexuelle AU CHOIX.
Occupation AU CHOIX. peut travailler avec dayo dans son disquaire.
Traits de caractère méfiant - débrouillard - tenace - susceptible - colérique - rancunier - nostalgique -
Légende incarnée POPOBAWA. démon nocturne, incube des nuits chaudes du continent où tout a commencé. violeur de rêves, violeur de corps.
Faiblesse AU CHOIX. satyriasique, érotomane, terreurs nocturnes...
Emplacement de la marque AU CHOIX.
Divinité tutélaire BARON LA CROIX. loa de la mort et de la sexualité. petit vicieux.
Faction ENFANTS TERRIBLES. parce que la sœur y est, parce que la soeur lui a dit de venir. peut-être qu'il en est content, peut-être que non. sentiment d'avoir perdu sa liberté ou d'avoir trouvé une nouvelle appartenance, qui sait.
Blast of the Past

– jadis –

i. deuxième enfant des duplessis, six ans après dayo. jusque-là tout allait bien. bébé difficile, bébé anxiogène. bébé qui finit abandonné avec sa grande sœur, on les emmène chez le voisin et on se barre.

ii. de famille d'accueil en famille d'accueil. souvent ils se tirent d'eux-mêmes, sont retrouvés par les flics et placés chez d'autres gens tout autant minables que les précédents. malchanceux. dayo protège, dayo préserve.

iii. le faux refuge de trop. dans une famille raciste, prête à les réduire en esclavage. dayo prend décidé d'à nouveau faire le mur avec son frère, ils se barrent de là, à nouveau. pour survivre la grande se prostitue, le petit améliore ses compétences de pick-pocket.

iv. ça dure quelques temps jusqu'aux seize ans de la sœur. réincarnation, éveil qui vient foutre le bordel. au cours d'une passe dans une ruelle, dayo est agressée et finit par tuer son bourreau, première manifestation de son pouvoir qui la rend inconsciente. quand elle se réveille, plus de deji. disparu. présumé mort, qu'ils disent.

– 18 ans plus tard –

v. le miracle. il réapparaît. comme dayo il y a longtemps, il ressent le besoin de revenir là où il a été heureux avec sa sœur. chez bernardine, la voisine d'une ancienne famille d'accueil chez qui ils écoutaient de la musique toute la journée. il toque à la porte et c'est le choc.

vi. ils s'aiment encore. même plus, parce que le manque a creusé une abîme que les retrouvailles ont consolidée d'un coup d'un seul. mais il y a quelque chose de différent, un changement. dayo le sent en deji, deji le sent en dayo. ni l'un ni l'autre ne sont les mêmes qu'ils y a dix-huit ans. dayo s'est trouvée d'autres frères à aimer, ceux du clan. deji a dû survivre seul, et vivre l'apparition du monstre en lui. décalages.

vii. deji intègre les enfants terribles sous l'impulsion de sa sœur, prêtresse au sein du gang. il accepte parce que dayo sait ce qui est bien pour lui, non ? elle veut que son frère connaisse la puissance d'une famille, ce qu'ils n'ont jamais eu étant enfants.


Shades of cool
dayo duplessisla sœur voir la fiche

dayo et deji. frère et sœur. et là, entre sœur et mère, y'avait pas de différence. l'une était l'autre. parce qu'il le fallait, pour le bien du petit. l'a toujours protégé, dayo. jusqu'à ce qu'on lui enlève la possibilité de le faire, en fait.
unis dans la merde. avec les responsabilités la gamine est pas restée longtemps gamine, justement. la conscience des difficultés lui faisait tirer la gueule trop souvent ; c'est deji qui la faisait sourire. ce petit il était toujours joyeux, comme un petit garçon sait l'être. son ancre, sa vie. indispensable pour lui, indispensable pour elle.
et puis il disparaît. aucune trace de lui, en se renseignant elle apprend qu'il est présumé mort. et les allumettes déjà fragiles s'effondrent, le château qu'ils voulaient bâtir avec. dayo plonge encore plus dans la prostitution et l'illégalité pour oublier qu'elle a abandonné son frère, d'une manière ou d'une autre.

dix-huit ans plus tard, ils se revoient, se retrouvent, se reconnaissent. mais deji a changé, parce que ces années il les a passées sans sa sœur, et parce qu'il est l'hôte d'un monstre, à présent. l'est plus si joyeux, si optimiste. dayo le sent, qu'il s'est assombri. il ose encore peu parler de ce qu'il a vécu. ce qu'il a fait. elle serait dégoûtée, qu'il se dit. et elle n'ose pas lui parler de ces frères qu'elle s'est trouvée, qu'elle a traité avec autant d'amour qu'elle le faisait avec lui. elle le sait jaloux, possessif. et elle se sent lâche d'avoir trouvé des imitations là où elle a arrêté de chercher l'original.

apprendre à se reconnaître malgré les années. à s'aimer comme si rien ne s'était jamais passé.



▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

and still I tried to pull you
into my own hurricane


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dayo Duplessis
Dayo Duplessis
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : svspiriorum
CREDITS : © DIS-MOI BOY (avatar) siren charms (signature) daddy reyes (gif et)
FACE : soul'ange
DOLLARS : 262
SACRIFICES : 31
PORTRAIT : (h) reece king - popobawa 7pzo
ANNEES : trente-quatre ans. good blacks don't crack.
CŒUR : à quoi bon.
RÉINCARNATION : oya. la guerrière dans l'œil du cyclone, déesse des tempêtes et de la foudre ; mort et renaissance.
TALENT(S) : coup de foudre. du bout des doigts le cœur loupe un battement et quelque part sur terre claquent le tonnerre et l'éclair.
FACTION : enfants terribles. elle, doya aux innombrables frères, mambo parmi les siens.
OCCUPATION : disquaire. les vinyles qui tournent et les basses qui crachent de quoi couvrir le bourdement incessant. ça et pute, jadis, parfois.
GENÈSE : primus. stade trois. déesse en puissance.
TALON(S) D'ACHILLE : les frères. d'arme et de cœur.
RUNNING GUN BLUES : (h) reece king - popobawa 3K4KWtwX_o
(h) reece king - popobawa Empty
(h) reece king - popobawa - Dim 12 Mai - 17:40

les infos
My fingers claw your skin, try to tear my way in. You are the moon that breaks the night for which I have to howl
 


Ce qui n'est pas négociable
⸗ le prénom et le nom. j'aime beaucoup le prénom, qui d'autant plus a du sens par rapport au personnage, et son nom n'a pas changé. il peut par contre tout à fait avoir un surnom, par exemple. l'âge n'est pas négociable non plus, question de logique par rapport à la chronologie des duplessis.
⸗ le lien. ils s'aiment toujours autant, ça n'a pas changé. mais peut-être que ce pour quoi ils s'aimaient l'un l'autre a changé, évolué. sûrement, en fait. dayo lui semble encore plus lassée et triste qu'avant, et deji ne voit plus en lui la joie et l'entrain qui allait avec la personnalité de son petit frère. on composera avec ça et tes idées, surtout.
⸗ l'appartenance au clan. c'est une décision plus ou moins prise par dayo, parce qu'au fond deji s'en fout un peu, tant qu'il a retrouvé sa sœur. maintenant, est-ce qu'il est particulièrement impliqué dans les activités de la mafia, ou possiblement du genre à attirer les emmerdes...

Ce qui est négociable
⸗  tout ce qui est souligné dans la partie identité désigne ce qui est complètement libre. seule chose, je l'imagine pas avoir un boulot légal. ou en tous cas, pas seulement, et surtout peut-être pas encore, étant donné qu'il est à arcadia depuis peu de temps.
⸗ sa vie, ces dix-huit ans qui séparent sa disparition de son retour. la raison de cette disparition est à ta discrétion : kidnapping, maison de correction, mafia locale, emprisonnement plus tard... toute cette période-là te regarde, tu peux en faire ce que tu veux. juste, ça n'a pas été tout rose et au contraire, teinté de rouge.

petits mots doux et autres
alors déjà merci de t'intéresser au petit duplessis (h) reece king - popobawa 582409669 je suis pas bien compliqué ; je demande pas plus d'activité que ne le fait le règlement, ni même un minimum de lignes. l'important c'est que tu t'amuses, et tant que tu t'appropries deji, moi je serai content   (h) reece king - popobawa 2007198340  si t'as des questions, des doutes, des gentils mots à m'adresser, feel free to glisser dans mes dms  (h) reece king - popobawa 1163880537  lech


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

and still I tried to pull you
into my own hurricane


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(h) reece king - popobawa

 :: - NEON CATHEDRAL - :: a creature's purpose :: scénarios
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "You think I'm like the others ? You think you know me, stupid King ? You're wrong. I hate you." - Emerald Winter.
» Quête de King : Paolo le Pizzaïolo [Solo - Difficile]

Sauter vers: