CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'ÊTRE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Presence Jones
- I SEE EVERYTHING -
BLAZE : emovere.
CREDITS : pestilentia.
FACE : mia wasikowska.
DOLLARS : 80
SACRIFICES : 15
PORTRAIT :
ANNEES : vingt-six ans.
CŒUR : urne pour dégueuler les cendres encore chaudes d'un amour attenté.
FACTION : druide au service de l'an ríocht.
JUKEBOX : the runaways // cherry bomb + sex pistols // submission + led zeppelin // stairway to heaven + joan jett // bad reputation + the clash // should i stay or should i go + david bowie // heroes + guns n' roses // sweet child o'mine + ac/dc // thunderstruck + masha // come as you are + black sabbath // paranoid + nirvana // polly.
MessageSujet: L'ÊTRE.   Mar 10 Avr - 15:31

Presence Jones

cette froide surface de vertu escarpée et inaccessible
ft. mia wasikowska, carnavage.
The story of gods and men
IdentitéLe baptême, à dire vrai, n’en est même pas un. Chez les Jones, le bon sens louvoie. Ni décence, ni convenance. Presence est un faix, boutade d’excentricité qu’il lui faut expier en opprobre, car c’est ce que lui lèguent inlassablement ses deux viocs, et ce depuis la table à langer — l’humiliation, l’opprobre. Presence, c’est tout le manque de finesse et toutes les inclinaisons glaiseuses de ses contadins de vieux rassemblés en une seule et même appellation. Ouais mais, Presence, qu’on l’entend déjà renâcler sur fond de fierté mal placée, c’est aussi ces premiers riffs encensés par la mouflette — héritage des Zeppelin qui aura bercé sa sienne enfance et qu’Il aura jugé bon de transmettre à sa légataire, à défaut d’avoir quelques autres enseignements à céder à l’intéressée. ÂgeSi l'Être ne conçoit ni n'intègre le temps qui passe, la conscience, agonisante, reste bel et bien prisonnière des vingt-six dernières longues années de dérives. Nationalité & OriginesVolutes opiacées sur fond de transe et de vieux punk ; la mignonne est un bruit de fond largué à l’arrière boutique familiale, en bordure de Norwich, UK. On l’expulse sur le lit d’appoint que détient encore la dépendance du vieux terrain, et c’est dans ce même marais à crevures qu’elle grandit, patate chaude dans le gosier, caillasse bétonnée pour s’engoncer aux plaies que collectionnent ses quilles cagneuses et fripes de seconde main larguées sur le verso — toutes aux couleurs des deliriums new-age de la communauté. Sa communauté. Car le rhizome pue le hippie et le chien mouillé, c'est un fait, et qu'il lui faudra puiser dans ses plus endurantes réserves jusqu'à accoucher l'esquive. Statut civilL’organe, à l'interne, est une bouture fragile que l’Ecchymose tend à entretenir de sa seule solitude. Et l'eau de change est crasse. Le tambour, ainsi, ne pulse que très rarement pour autrui, l’esprit malade ne pouvant se résoudre à abandonner l'entretien de nidoreux bouquets, ceux-là mêmes nantis du vénéneux Passé. Orientation sexuelleMasochiste. Pour recouvrer l'Être, encore lui faut-il ramener ce dernier à sa propre Présence, aussi tout ce qui saura faire endurer est précepte à soulager l'enfant encore et toujours suppliciée. La pleine conscience anatomique, voilà bien l'unique opium que la chienne haletante piste sans répit, une transmutation dans l'affliction quémandée, sauvetage par incisions, comme pour mieux laisser sa constitution élémentaire, ses élans et typhons incoercibles saigner l'avilissant désordre. Maelström des capitaux émotionnels infusés par le don. Occupation Résidente fraîchement spécialisée en médecine légale. L’atermoiement, avait-elle naïvement songé, se trouve auprès des morts. Derrière la stérilité d’une lame et l’antipathie foudroyante d’une hémisphère gauche qui s’en vient dépouiller, violer, analyser les carcasses s’entassant à la morgue. Les rapports d’autopsie, les quidams inanimés, ça semblait pourtant une bonne idée, sur le papier. C'était sans compter sur l'essence borderline de sa psyché, à elle, qui ne semble mieux se sustenter des crises et désespoirs qu'auprès de valeureux macchabées. Traits de caractère introvertie ⥽ taiseuse ⥽ altière ⥽ rigide ⥽ tyrannique ⥽ absolutiste ⥽ empathique ⥽ incivilisée ⥽ farouche ⥽  fuyante ⥽ loyale ⥽ dévoyée ⥽ ombrageuse ⥽ rancunière ⥽ instinctive ⥽ lunatique ⥽ endurante ⥽ tenace ⥽ solitaire. GroupeSpleen. FactionDruide au service de l'An Ríocht. Theme songMASHA / Come As You Are (Cover). — BLACK SABBATH / Paranoid. — NIRVANA / Polly.
By the Hand of the Mortal
Spécification Je suis un(e) [⤫] Prophète [] Mortel sans histoire (ou presque).
Rapport avec le Divin Histoire compliquée, bien que diplomate. Elle se clôt par un divorce à l'amiable, dont les amodiations et négociations tiennent nonobstant leurs accords d’un respect mutuel, pour ne pas dire immuable. L’un consent, sans plus de tergiversation, à rendre à l’autre ce qui lui revient de droit, et le tout se meut ainsi en un échange de bons procédés. Pas de sentimentalité ritualiste. Pas d'ovation outre mesure. Il s’est toujours mieux valu connaître ses potentiels ennemis et s’en faire des alliés, aussi dans le cas des forces divines, Presence a vite fait de jauger les meilleurs bails. Elle sert — reçoit, diffuse, et cela s'arrête ici.
Talents L’atrophie de l’apanage psychique exsude le traumatisme. L’Oracle, autrefois plus aiguisée, n’est plus bien en mesure de fédérer qui ou quoi que ce soit. Elle stagne. Ses visions — embryons elliptiques accouchés de contacts anatomiques, toujours — ne semblent plus incarner que ces resucées amèresPassé, plus qu’Avenir. Démence, plus que Raison.
Rumeurs Ça pépie l'impopularité dans les cours d'université. Ça prétend qu’elle est pas drôle, un peu chiante, même. Le genre de gonzesses un peu coincées, un peu rigides, toute étriquée dans ses chemises à broderies et ses vieilles vestes en tweed, à jamais commettre aucune bavure, à pas savoir déconner, qu'elle serait prête à vendre son prochain, cette garce, si seulement ça lui assurait d'en tirer des bénéfices ou de finir dans les petits papiers du prof de bio — eh, d'ailleurs, on sait pourquoi elle a fait médecine, celle-là ?! Elle est pas résidente pour le service du Ngu, depuis la rentrée ? Ça pour bosser auprès de macchabées... faut bien avouer qu'elle a la gueule de l'emploi. Puis c'est sa façon de scruter sans causer, aussi — ça vous fait sentir con, putain. Jones, on vous le dira ; elle est gentille, mais c'est vraiment le genre qu’on oublie volontiers passé la sortie du campus, la je-sais-tout, la tête-à-claques tout droit sortie d'un autre temps, jamais sans sa bibliothèque personnelle, jamais sans ses p'tites derbies lustrées de bourgeoise britannique. Certains supposent tout de même que ça n’est qu’une façade, tout ce théâtre, parce-que personne peut se montrer si lisse dans la vie — et si, de grâce, il s'avérait que si, bah 'vaudrait mieux continuer à garder ses distances ; tous ces branques de controlfreaks finissent par se raser le crâne en société.
Panem et Circenses
Pseudo emovere.
Âge (ou plat préféré) linguine aux truffes, damn.
Comment j'ai connu le forum z'êtes bien curieux par ici.
Questions, suggestions tutto va bene, grazie mille.  lazlov  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Presence Jones
- I SEE EVERYTHING -
BLAZE : emovere.
CREDITS : pestilentia.
FACE : mia wasikowska.
DOLLARS : 80
SACRIFICES : 15
PORTRAIT :
ANNEES : vingt-six ans.
CŒUR : urne pour dégueuler les cendres encore chaudes d'un amour attenté.
FACTION : druide au service de l'an ríocht.
JUKEBOX : the runaways // cherry bomb + sex pistols // submission + led zeppelin // stairway to heaven + joan jett // bad reputation + the clash // should i stay or should i go + david bowie // heroes + guns n' roses // sweet child o'mine + ac/dc // thunderstruck + masha // come as you are + black sabbath // paranoid + nirvana // polly.
MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Mar 10 Avr - 15:31

Histoire

as we forgive to those who trespass against us




(THE FOOL) // L’enfance est une grande anonyme. Gouaille divine, phantasme substitué, même, au paradis artificiel originel dont la fleur émergente ne garde — de façon désastreuse — que d’éparses mémoires. Les Jones, tout altérés des effets de leur médiocrité ou de leurs cultures, vous soutiendraient qu’on ne peut décemment escompter marcher droit, dans la famille, et que par le fait, le comportement de la petite dernière n'a jamais été source légitime de tourments — un quidam doté d’une saine constitution plutôt qu’il aurait mieux valu placer le pauvre moutard en foyer, tant qu’il était encore temps. Qu’importe l’angle, qu’importe les subterfuges pour enjoliver la genèse puante, jamais cette dernière ne semble prendre une inclinaison plus flatteuse : on lui concède à peine ce qu’elle exsude, adoncques cette crasse des bas-fonds, cette innommable avanie pour meurtrir l'innocence infantile d'une incarnation toute fraîche, encore immaculée. Le tout, bien sûr, sans jamais être en mesure de lui prêter la moindre circonstance atténuante, puisqu’aucun auspice, qu'il relève du domaine du sacré ou du juridique, ne s'est jamais montré assez digne de ferrer les coupables parents. ⥽ (THE MAGICIAN) // Du QG des mystiques et autres illuminés aux gueules patibulaires, Presence conserve une poignée de jolis souvenirs. En premier lieu, la poésie avortée de son oriflamme : The White Rabbit. Là où la concurrence dégueulait ses chiures pour messies et autres enseignes psychédéliques, le pater, lui, optait pour une référence plus noble, plus terroir — et puisque la crèmerie spirituelle a à peu près son âge, la prophète préfère encore aujourd’hui s’imaginer avoir inspiré ce dernier dans son choix. Somme toute, les purs moments de joie surviennent assez rapidement sur la liste des réminiscences, ceux mêlés à la mémoire sensorielle du moins. Chaque fois que la barbaque pénètre un refuge ésotérique, partout dans le monde, ce sont mille et une images qui l’assaillent et l’étreignent, comme pour reconstituer des parties d’un puzzle que l’encéphale chérit mais se fait une nécessité de dissimuler à la conscience. Car Presence n'est pas douée pour se rappeler le meilleur, ni même pour se risquer à le faire vrombir encore une fois au creux du poitrail, surtout quand ça les concerne, eux ; les reliques, ainsi, sont tues et renvoyées en d'autres temps, sur de plus insidieuses fréquences. ⥽ (THE HIGH PRIESTESS) // Larder la vieille. Mieux. S’imaginer larder la vieille. En rêve, en songe, sur les bancs de l'école, en rentrant chaque soir à la maison, sur la banquette arrière du vieux van aménagé de pap's, autour d'un barbec' végétarien lors de vacances sur la côte, alors que Tony a sa main là où il faut pas et qu'elle t'éclate la beuglante sur le fil de l'évier pour avoir chialé putain, lui faire bouffer ses trois chicots nécrosés par le cul, lui enfoncer bien profond, piquer son pactole de pierres à la con aussi, et puis les revendre, s'acheter une gratte avec sa thune, en faire une chanson de punk-à-chien, la diffuser pendant ses ateliers de méditations, cramer la caisse de la dépendance pour la voir enrager comme une furieuse, cette chienne, et puis tripper là-dessus, pendant des nuits, planifier l’homicide avec son petit allié Haschich, crever de rire à l’idée d’en faire un snuff-movie avec les cousins, même si ces cons savent même pas aligner leurs blases ouais, et puis plus tard, se rabattre sur de petites scènettes de merdeuse, du genre qu’on vomirait autour d'un feu de camp improvisé au gazole, pour amuser une bande de squatteurs lépreux qu’on appelle potes mais qu’on apprécie même pas. C'est ça, larder cette vieille tarée extralucide, en images, en chansons, au travers de plans cul parfois, déchaîner les pulsions putassières — faut dire que ça a longtemps été sa dose de sérotonine, à Presence. Mais mamie Jones est robuste, du genre vraiment robuste, du genre putain de gangrène qui fait clamser mais qui clamse jamais putain, et elle a crevé bien tard, d’t’façon si t’y penses c'est tout comme le vieux disait, ça aurait pas changé grand chose aux faits ; là ou pas là, elle aurait trouvé moyen de tous nous faire chier depuis l’au-delà, cette vieille salope. ⥽ (THE EMPRESS) // L’archétype est ce renflement putride, cette cloque suintante sur la surface plane d’une contenance ardemment cultivée par l’oiselle. Des années durant, Presence s’est évertuée à négliger la propagation, à différer la palpation, même, de ce cancer maternel. Une dépravation distillée en un corps éthérique pour la suivre comme son ombre, tout putréfié de métastases émotionnelles, d’escarres que l’essence démissionnaire de la matriarche avait, déjà à l'époque, accouché en elle, mais que la rejetonne s’évertuait à cautériser de ses omission ou foi volontaire, toujours. Du fait de la mère, en soi, il ne subsiste rien : ni abus, ni violence, pas plus qu'une palabre beuglée plus haut qu'une autre, d’ailleurs, et c’est bien en cela que réside tout le problème de la môme élevée au poing — la maltraitance est un drame d'indifférence. Erreur dans la matrice. Là où les comparses d'adolescence geignaient pour recouvrer un peu de liberté, Presence multipliait les frasques et aspirait à se manger au moins un revers de la mater en plein trognard. Toujours à brailler, toujours à faire un drame de la moindre contrariété — quelque part, cette mioche se rappelait sans doute un peu trop à son père pour que ça ne soit sain à gérer pour la daronne, et garroter ainsi pathos et affects avait toujours été synonyme de gage pour l'engendrice de Calamité. ⥽ (THE EMPEROR) // Comme origine au cataclysme, il y a le géniteur, enfin, l’émotivité du géniteur. Maman perdue dans les airs, Papa noyé sous les eaux ; le fardeau est rendu d'autant plus amer qu'il s'en est fallu d'un rien pour qu'elle hérite du second plutôt que de la première. Mais voilà, de Juge à Oracle, le fatum a tranché, et c'est bien en tant que fille à papa que Presence émerge puis obtient son statut au cloaque des cinglés — tant pis pour la maîtrise lucide, tant pis pour la dominante Esprit, il lui faudra apprendre à gérer ses emportements toute seule, comme une grande, ou bien partager la déprime de Papa, mais ça on lui conseille pas. D'ailleurs que dire de plus au sujet de ce fieffé connard, hormis qu’elle ne connaît et ne connaîtra jamais grand chose de l’individu, l'enfoiré ayant fini par foutre le camp, lui aussi — littéralement, cette fois. Souvent, on lui a prêté des ressemblances, parfois, on s’est risqué aux comparaisons douteuses. Comme toute réaction, Presence se contentait de froncer le groin en vexation, ou de broyer les valseuses d'un cousin un peu trop rébarbatif. Puis c’était torché. Y avait vraiment pas matière à en faire un foin, de toute façon. ⥽ (THE HIEROPHANT) // Ce soir-là, Presence fêtait sa presque-majorité. Par là, comptez plutôt ses quinze ans tout neufs. Lui avait fini sa course sur leur seuil. La charpente lourde, vacillante, qu’elle avait derechef supposé enivrée du plus piteux spiritueux. Flasque de vitriol glanée au détour d’une station essence miteuse, couchée là, tout contre la pompe en alerte, en la poche intérieure du perfecto de cuir empestant le stupre du motel pourri où il avait du loger plus tôt, et qu’elle savait — pour connaître les entreprises désespérées de son égal comme étant les siennes — s’être déjà greffée à la patte vengeresse du parent. Tableau mortuaire. Oncle JJ n’avait pas plus de palais qu’il ne détenait de raison, et ce même passé sa quarantaine bien grisonnante, aussi le mirer s’engoncer en le marasme de ses addictions discount n’accouchait chez l'infante plus aucune réaction — si ce n’est le respect d’une pudeur mutuelle que la jeune femme comprenait, et excellait à sceller sous silence. Les failles étaient à l’oeuvre ce qu’un peu des effets du temps donnaient de charme à la plus tragique des fresques. Il y avait, sous le vernis écaillé du Caravage, ces prismes et nuances carmines pour rendre noble, presque divine, la plus impropre des constitutions. Jack était l’une de ces représentations de démiurges. Non, Jack était un démiurge. Ne s'était-il pas exilé, loin de leur plèbe, à tous ? N’était-il pas, en un sens, prédisposé à éradiquer ces plaies d'Humanité, à leur montrer le chemin ? Un forçat à part entière. Un paria pour leur genre. « Prends tes affaires, Pres', le minimum, on se tire », qu’il avait adjugé, alors, sa culpabilité hémorragique l'ayant rendu quasi paternel avec la gosse. « Maintenant, qu'il la pressait encore, car il y avait, chauffés à même les traits contrits du mentor, des restes d’amertume convertis en mille et uns rictus de détresse. C'est préférable que tu les croises pas, ou ils te retiendront. » Et ça fallait pas. Putain non fallait pas. Parce qu'elle était trop altruiste, la petite Presence, trop accrochée à ce taudis, bien plus que lui, bien plus que tous ces bouseux d'agnats, d'ailleurs. « T'as croisé grand-mère sur le chemin, hein ? C'est pour ça qu'tu tangues. — T'occupes. C'est maintenant ou jamais, gamine. Après cette fois, je pourrais plus rien pour toi. »
 Et il disait vrai, Oncle JJ. Alors elle l'a suivi, sans trop se poser de question, elle est montée dans sa bagnole, elle s'en est remise à sa bonne volonté, puis ils ont tracé direction les frontières. Dire qu'elle les a plus jamais revu. ⥽ (THE LOVERS) // Déboires coïtaux et une seule question pour subsister par-delà les premières nuits crapuleuses ; à quoi reconnait-on l’Aimé ? Car il est clair qu’Il ne pouvait être que Tony et ses « jeux » délictueux — quand bien même l’enflure ait prétendu l’aimer, longtemps. Non, pour l’adolescente, déjà, il était certain qu’Il ne pouvait être Tony, comme Il ne saurait être le premier éphèbe ayant posé une main sur elle, d’ailleurs, et ce même si ce dernier portait en lui la considération de majorer le consentement de sa belle. À force de chercher à lui mettre le grappin dessus, c’est le corps qui s’est rappelé à ses ravages, ralimentant des névroses suturées grossièrement par ce qui avait été, il y a quelques années encore, une enfant doublement abusée — s’en sont allés, subito, la bienséance et le peu de constructions sociales de la morte-rosière dont le transfert lugubre aura, comme instantanément, rempli tout l’espace. Puisqu’il était évident, pas vrai, que la môme finirait par crusher sur JJ ? ⥽ (THE CHARIOT) // Ce sont des années — un décade, plus exactement — qui s’écoulent en colocation quasi parfaite avec Lui. L'oncle avait opté pour le rêve américain, et elle, sans conscience éclairée du monde ou de ses enjeux, n’avait posé aucune résistance quant à la localisation de leurs prochains pénates. Les prémices ont été rudes car Il était tantôt absent — 'voyez, conséquence plutôt directe du fait de devoir ramener de quoi grailler régulièrement — tantôt tyrannique dans ce qu'il exigeait d'elle et de sa « remise à niveau ». L'alcoolémie jouait un rôle, pour sûr, dans leurs rapports et la détérioration ponctuelle de ces derniers, bien que toujours mineur aux yeux de la nymphette amourachée. Les soirées passées à éponger les plaies et le remettre sur pieds, elles, débouchaient inévitablement sur des brisures de verre ou de mobilier car c'était, plus qu'aucune autre chose, l'activité criminelle du Pilier qui ravivait le feu des plus fortes crises. Des deux Jones et leur propension à tonitruer, impossible de savoir lequel s'illustrait le mieux à l'injure. L’abandon n’était jamais réel, toutefois — l'improvisé chaperon n'ayant de cesse d'expertiser l’instruction et l’assiduité studieuse de sa progéniture d’adoption, car il lui supposait un avenir auquel lui n’avait pas eu droit et qui lui faisait encore gamberger ses propres aspirations perdues. C’est cette discipline et cette force d'ambition qu’Il s’est ingénié à lui transmettre, en plus d'une pléthore d'enseignements de vie et d'autonomie, jusqu’à semer au plus profond de la puînée l’ersatz d’une conduite altière et revancharde. ⥽ (STRENGTH) // Du « don » préalablement laissé en jachère, Presence songea qu'il était temps de tirer une force. Aussi, à mesure que son essence et sa nature, toutes entières, suivaient une transmutation maîtrisée et laborieuse, la poussant à accueillir des réactions et comportements aux antipodes de ceux usés autrefois, son troisième oeil se vit prendre du galon. Il devint dès lors plus flexible, comme désormais soumis aux exigences de la prophète en herbe, et ainsi plus redoutable pour autrui. Plus qu'au travers de son habituel medium — vieilles lames moisies d'un jeu de Waite volé à la boutique — ou de rêves intermittents, les visions s'épanchèrent au toucher. Toucher non défait de certains caractéristiques, car ce dernier se devait d'être irrémédiablement imbibé d'un fluide de son espèce pour que la voyante soit en mesure de capter les messages divins. Elle se sut ainsi capable, un temps, de percevoir l'avenir au contact de larmes, de sang, d'un corps perlant sa propre sudation ; l’apprivoisement fut progressif et l’apprentie rigoriste, et tel travail accoucha en récompense d’une utilité sans encombre. Du moins durant un temps. Du moins jusqu’à la disparition. ⥽ (THE HERMIT) // Glaner ses plus précieux apologues de retraites solitaires — admettons, à condition que celles-ci aient seulement été briguées par l’agnelle. Car d’évidence, son cloître, Presence ne l’a pas choisi. Le perdre, Lui, claironnait le glas d’une nouvelle ère que la bilieuse abhorrait et abhorre encore à ce jour. Plus rude. Plus intérieure. Suspension au-delà de l’espace et du temps, sinistre EMI pour empaler l’aorte déjà faiblarde ; on ne lui suppute aucune des crises qui ont suivies sa fuite, et pourtant… l’éprise s’est, par bien des biais, illustrée aux pathétismes qu’accouche une dépendance affective de cette trempe. En écho à ça et tout ce gâchis, il y a eu l’impact, bien sûr, l’amputation de l’excroissance jusqu’alors savamment entretenue — des visions ne s’est bientôt vu subsister que ces rares fréquences brouillées, échos inféodant plus qu’aidant, tout juste utiles, toujours passés, comme pour mieux transpirer ses stagnation et capitulation face à l’Oncle dérobé. ⥽ (WHEEL OF FORTUNE) // Époque actuelle : à définir IRP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Wanda Ngu
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : pestilentia
CREDITS : kawaiinekoj (avatar)
FACE : angela bassett
DOLLARS : 196
SACRIFICES : 186
PORTRAIT :
ANNEES : cinquante-six ans
CŒUR : épouse infidèle aux lèvres ancrée à l'amant, marâtre misérable
DIVINITÉ/CRÉATURE : maman brigitte, déesse vaudou de la mort
TALENT(S) : thaumaturgie, guérison des chairs et des maux / médium
FACTION : les enfants terribles
OCCUPATION : éclaireuse pour son gang, propriétaire d'une boucherie
GENÈSE : primus, troisième stade
TALON(S) D'ACHILLE : l'enfant maudit, l'amant de ses nuits
JUKEBOX : slow, hurts
RUNNING GUN BLUES : (05/05) brynhild / viktor / asha / pyxis / khov

herkja (terminé) / sekou (abandonné)
MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Mar 10 Avr - 15:40

OH.
MON.
DIEU.

J'exige un lien, c'est non-négociable. sisi
(que ce soit avec ma Wanda ou avec mon dc, Varlaam pedro )

_________________

better to reign in hell than serve in heaven

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Asha Ngu
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Lizelandre
CREDITS : Wanda Ngu
FACE : Hannah John-Kamen
DOLLARS : 207
SACRIFICES : 98
PORTRAIT : Tomorrow We Can Mourn, Today We Fight
ANNEES : Vingt quatre années passées à être ballotée de foyers en foyers, sous le regard d'étrangers qui ne restaient jamais.
CŒUR : Les hommes restent dans son esprit comme l'eau glisse sur sa peau. Des moments charnels, regards échangés, mais vite oubliés.
DIVINITÉ/CRÉATURE : Aida Wedo, Divinité du ciel, des nuages et de la tempête, elle représente la richesse, la chance et le bonheur
TALENT(S) : Aérokynésie (actif) : Le vent peut devenir coupant à l'extérieur. Etouffant dans une pièce close (coupe la respiration). Peut lui permettre de voler, jamais très haut. Manipulation Empathique (inactif) : Transformation des émotions. Intensifier une émotion présente (jusqu'à l'extrême) ou la renverser en une émotion totalement opposée. Peau de Serpent (inactif) : Sa peau se recouvre d'une peau qui la protège des lames et du feu (pas des sorts magiques), cette peau tombe ensuite, tous les 28 jours. Peau très fragile la semaine suivant sa mue. Charisme Céleste (faculté active)
FACTION : Ls Enfants Terribles, éclaireuse. Elle protège et recrute les plus jeunes.
OCCUPATION : Bartender, mais ce n'est qu'un détail de petite taille quand tout ce qu'elle désire c'est protéger les nouvelles recrues
GENÈSE : Primus, consciente de ses pouvoirs, et de l'existence des Dieux mais ne peut encore percevoir le lien qui la lie à la Déesse serpent
TALON(S) D'ACHILLE : impulsivité parfois auto-destructrice / Les Enfants Terribles / Sa mère indigne & son père indécent / Lui, mais encore faudrait-il qu'elle en ai conscience
JUKEBOX : Black Sheep Gin Wigmore / The World Today Is A Mess Donna Hightower
MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Mar 10 Avr - 15:46

UNE PROPHETE AVEC MIA gosh perfect ! Hâte de lire la suite et bienvenuuuue

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Artyom Kozyrev
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : hubris
CREDITS : xx (avatar), lazare (sign'), tweek (icons)
FACE : mikkelsen
DOLLARS : 243
SACRIFICES : 64
PORTRAIT :
ANNEES : (52 ans) chair mortifère d'une moitié entamée. sablier à la renverse. s’effrite l’immortalité toujours convoitée.
CŒUR : (fiancé) épousailles arachnéennes de desseins torturés. hel. murmure marqué, proclamée à la nécessité d’une descendance. ligaments énamourés.
DIVINITÉ/CRÉATURE : (tchernobog, panthéon slave). ombres cannibales. royaume des désoeuvrés. chaos bourdonnant aux tympans des éclopés. interprétation noire.
TALENT(S) : umbrakinésie / fléau
FACTION : (bratva, sovietnik). l'offre des charniers corporels. rouage des souffles méphistophéliques.
OCCUPATION : (galeriste) réputation tissée aux décennies triomphantes. méthodique sélection des expositions. les artéfacts s’échangent et se monnaient. l’art comme monnaie, marché. des artistes féminines devenues chiennes de maisons rouges, il clame l'innocence de son action.
GENÈSE : primus.
JUKEBOX : anna von hausswolff (the marble eye)
RUNNING GUN BLUES :


( A M O R
F A T I )



PALABRES (close)
https:// milena
https:// ophéa
https:// malkina
https:// stoyan
https:// oksana

SURSIS :
...
MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Mar 10 Avr - 15:50

y'a encore aucune info à grailler, mais j'voulais dire que le pseudo est bien beau :cutee: et les prophètes, c'est toujours sympa à fourrer dans sa poche o3o

_________________
l'éloquence de la sauvagerie
darling, light of my life, I’m not gonna hurt you. You didn’t let me finish my sentence. I said, I’m not gonna hurt you. I’m just gonna bash your brains in.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Viktor Ngu
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : GUS.
CREDITS : Carnavage. ♥
FACE : Joaquin Pheonix.
DOLLARS : 158
SACRIFICES : 50
PORTRAIT :
ANNEES : la carcasse a pour faix son âge, ses quarante-sept berges étant quintuplées par les bouillons de gnôle que le gueux s'enfile comme un noyé en pleine mer.
CŒUR : promiscuité vénéneuse qu'une alliance a fissa scellée dans le ciment du mariage. L'imbécile s'abandonne à la passion des prémices quand même il ne sait pas aimer. Le chienlit perdure au gré d'absences et de prétextes en les ergs arides de leur union. C'est qu'il se brûle, le bougre, à vouloir jouer avec ce brasier qui, tantôt, le consumait et dorénavant, l'immole.
DIVINITÉ/CRÉATURE : Flins, dieu de la mort dans la mythologie Wende, n'est qu'entité mineure dont très peu sont au fait, mais qui musse nonobstant modestes annales une puissance et volonté qu'on ne lui soupçonne pas.
FACTION : aucune, mais la Bratva rôde et marmotte son aubade à l'ermite, à son plus grand déplaisir.
OCCUPATION : médecin légiste. Sa maestria en la syntaxe de la chair lui permet de lire sur les talures et ecchymoses les confidences muettes qu'éructent ses macchabées pour dénoncer une tragédie et glaner justice.
GENÈSE : novum, inconscient de son état.
MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Mar 10 Avr - 16:11

T'es une catin à poster ta fiche vide.
Écris vite bowdel, que je t'apprenne les rudiments du métier. (on va jouer au docteur, ce sera crobien !!!)

Pas bienvenue. pedro Pas bonne chance pour ta fiche. On sait déjà que tu vas assurer avec ta plume.
(Et je reviens te spammer ta fiche dès que tu auras vomi quelques mots, oblige. Tu te débarrasseras pas de mwé aussi vite.)

Kiss, love, saiks on the macchabey.
lazlov
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Presence Jones
- I SEE EVERYTHING -
BLAZE : emovere.
CREDITS : pestilentia.
FACE : mia wasikowska.
DOLLARS : 80
SACRIFICES : 15
PORTRAIT :
ANNEES : vingt-six ans.
CŒUR : urne pour dégueuler les cendres encore chaudes d'un amour attenté.
FACTION : druide au service de l'an ríocht.
JUKEBOX : the runaways // cherry bomb + sex pistols // submission + led zeppelin // stairway to heaven + joan jett // bad reputation + the clash // should i stay or should i go + david bowie // heroes + guns n' roses // sweet child o'mine + ac/dc // thunderstruck + masha // come as you are + black sabbath // paranoid + nirvana // polly.
MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Mar 10 Avr - 16:44

Cette déferlante de « Ngu ». Je.
(C'est super cute, on dirait une race à part entière votre 'tit clan là.)

Wanda ⟼ Rho, damn. Cette mignonnerie.  yamlove
Tu sais, moi, dans la vie, j'ai une règle : je dis oui à tous les enthousiastes.
Un lien avec toutes tes trognes, toutes en même temps, toutes ensemble, soyons fous.
(Puis tu vas jouer Dafoe en plus d'avoir créé Vik, unh, c'est quoi ce bon goût ?!)

Asha ⟼ On est bien d'accord. Mia is the new psychic shit.
Merci beaucoup ! :plz:

Artyom ⟼ Promis je m'active. J'irais p-ê même fouiller tes tiennes, de poches, pour qu'on se tisse un petit quelque chose !

Vik(vaporub) ⟼ Tout doux avec les injures, grand-père, tu vas nous faire sauter le pacemaker à force d'expectorer. 56  tong
(Tkt, on va te les nettoyer, ces bronches. Tu vas connaître une seconde jeunesse, ça va te faire tout drôle.)
(Puis qui a dit que je voulais me débarrasser de toi ?)
(J'me fais désirer c'est tout.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Julius Gates
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Sweetie Plum
CREDITS : texas-flood pour l'avatar
FACE : Gary Oldman
DOLLARS : 445
SACRIFICES : 193
PORTRAIT :
ANNEES : 60 ans
CŒUR : Célibataire. Le mariage a trop d'inconvénients pour qu'il y songe.
DIVINITÉ/CRÉATURE : Celui qu'Homère qualifie de fléau des Hommes, souillé de sang, l'assailleur de remparts, Arès le Dieu de la Guerre.
TALENT(S) : Stratège victorieux (actif), Odiokinésie (inactif), Promesse tenue (inactive) et Instinct prédateur (actif)
FACTION : Pour lui-même. Il a beaucoup trop à perdre à être sous la coupe d'un seul. Mais il demeure sensible aux arguments qu'on peut lui avancer. Il a l'oreille complaisante envers la Nuova Camorra.
OCCUPATION : Avocat d'affaires.
GENÈSE : Primus au stade 3. Il sait depuis plusieurs années qu'il est Arès, le dieu de la Guerre.
TALON(S) D'ACHILLE : à venir
JUKEBOX : Skyrim - Main Theme
MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Mar 10 Avr - 17:20

Chouette choix d'avatar ! I love you Bienvenue par ici et bon courage pour la fiche ! I love you

_________________
motherofgodz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Daniil Kvasov
- CRY OF THE MARTYRS -
BLAZE : /
CREDITS : hoodwink + XynPapple (signa)
FACE : Charlie Rowe
DOLLARS : 399
SACRIFICES : 136
PORTRAIT :
ANNEES : 25 ans. Elles lui paraissent à la fois interminables et trop courtes.
CŒUR : Célibataire, il ne sait que suivre son coeur, mais cela fait longtemps qu'il n'a pas murmuré les trois fameux mots.
TALENT(S) : Oracle, il voit le passé avec une clarté parfois douloureuse. Le présent lui est accessible et l'avenir est flou. Il fuit ce dernier avec crainte.
FACTION : Bratva. Il la hait, il la déteste. Elle lui a pris ce pour quoi il a tout donné, tout abondonné, y compris son âme. Elle lui a pris son frère.
OCCUPATION : Koldun de la mafia, il fait le beau quand on lui demande. Il est également infirmier au service pédiatrie de l'hôpital, là où il aide et fait sourire les enfants. Pas là où il voit leur vie se détruire à travers les runes.
TALON(S) D'ACHILLE : Grisha. Ca a toujours été Grisha, ce sera toujours Grisha. Ce besoin de tout faire pour l'aider. Y compris détruire sa propre vie. Cependent, il semblerait que pour la première fois, ce talon d'Achille s'amenuisse.
MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Mar 10 Avr - 22:11

Une prophète :huhu: J'ai hâte d'en savoir plus faint

Bienvenue sur le fow et bon courage pour ta fiche ! I love you

_________________
I CAN'T CONTROL
THE VOICE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Echo Nightingale
- GODS BLESS AMERICA -
BLAZE : loren.
CREDITS : schyzophrenic.
FACE : AMBER HEARD
DOLLARS : 505
SACRIFICES : 261
PORTRAIT :
ANNEES : vingt-six pétales.
CŒUR : farouche célibataire.
DIVINITÉ/CRÉATURE : psyché, mortelle devenue déesse de l'âme.
TALENT(S) : persuasion ; perception karmique.
FACTION : indépendante, que la calavera essaye de recruter.
OCCUPATION : détective privée.
GENÈSE : primus, inconsciente de sa nature.
TALON(S) D'ACHILLE : sa nature méfiante ; sa grande gueule ; ses addictions.
JUKEBOX : soldier, fleurie.
RUNNING GUN BLUES :
DES BLEUS À L’ÂME
the goddess of the soul.
Ces moments de bonheur, d'adhésion à la vie, si on se les rappelle bien, finissent par faire une sorte de couverture, de patchwork réconfortant, qu'on pose sur le corps nu, efflanqué, tremblotant de notre solitude.

MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Mar 10 Avr - 22:18

La douce Mia en prophète, on aime 56 (et on veut en savoir plus faint )
bienvenue à toi, beauté. :juniper:

_________________
néon rouge, nuits creuses
L'étincelle dans son regard est intacte, mais elle a comme un faux contact dans le sourire. – M. MALZIEU | alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Brynhild Jørgensen
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Nox
CREDITS : vert alligator // tweek // anesidora // afanen // cassini ♥ (tjrs plus de gens)
FACE : Zoë Kravitz
DOLLARS : 266
SACRIFICES : 523
PORTRAIT :
ANNEES : La femme-enfant infernale, bancale. Elle, qui s'accroche en tourbillon de feu furieux, à sa traitre jouvence. De ces trente-trois années à damner.
CŒUR : Cœur à pendre; au sein des traditions en perdition. La fiancée contre son gré. Corps à prendre; l'amoureuse gourmande. Ne peut choisir parmi les ceintures d'Achille et les coffres vénustés.
DIVINITÉ/CRÉATURE : Freyja. De soie cuirassée pour cette divinité de l'amour, la fertilité, la guerre et de la sexualité. La Reine des Valkyries; la Patronne de la Sorcellerie. Lascive au sein des plaisirs.
TALENT(S) : Contrôle des nerfs - Capacité à contrôler le système nerveux dans le corps d’autrui, infliger de la douleur ou bien du plaisir à différent degré, sur une zone précise ou non du corps (actif) // Ubiquité - à être à plusieurs endroits en même temps, faire plusieurs choses à la fois. (inactif) // Régénération - Capacité du corps à se remodeler instantanément après avoir été blessé, même gravement. (inactif) // Charisme Céleste (faculté active)
FACTION : Les étoffes fastueuses découpées dans l'hâblerie. Les poignards derrière les pognes échangées. La Bratva. Elle est chair à canon, le barillet trop plein de pulpe embrasée.
OCCUPATION : Bratok pour la fougue de la Bratva. Elle traque, matraque sans trac, la vorace des races dorées. Également propriétaire de cette antre aux gourmandises. La maison close sans closes, The Red Lantern est sa grotte démoniaque.
GENÈSE : Primus là où réalité fracasse les mirroirs déjà écorchés.
TALON(S) D'ACHILLE : Le refoulement orage de sa rage // La trahison en têtard morte en son sein // Sa fascination pour le fracas, la laideur, le monstrueux // Ses ivresses violentes pour les carnes et la vodka
JUKEBOX : la nuit - l.e.j // the politics & the life - daniel pemberton // the devil & huntsman - sam lee // marry the night - lady gaga
RUNNING GUN BLUES :
LA GUERRIÈRE DE MINUIT



Y'a des centaines de guerriers prêts à tout tenter pour moi. A saigner pour la gloire, de voir mon corps s’asseoir près d'eux. Une pensée viscérale qui finit par les rendre dingues. Mon odeur comme autel les autres sont blasphèmes. Tu continues à danser sur des hits sales. Si t'étais toute à moi tu s'rais mon casse-dalle.

ϟϟϟ



(( ngu are beautiful ))

ϟϟϟ

Sven // Asher // Maksim // Bonnie // Wanda


MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Mar 10 Avr - 22:26

UESH
CA DEVRAIT ETRE INTERDIT
DE POSTER DES FICHES VIDES COMME CA
clem clem clem
En tout cas moi jsens du potentiel pedro
Sinon bienvenue et bon courage pour le reste ♥️

_________________
So in our veins, it runs mud blood. We take all kinds of drug. It's our way to pretend that we enjoy the life we've got. Sometimes it hurts to pray to God and other saints we've got mud blood. "mudblood"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Magnus Engström
- CRY OF THE MARTYRS -
BLAZE : Dandan.
FACE : michiel huisman
DOLLARS : 103
SACRIFICES : 82
PORTRAIT :
ANNEES : trente-six ans qu'il foule une terre sur laquelle il n'a cesse de souffrir. Ça lui parait long, interminable.
CŒUR : Les relations entachées d'un pouvoir qui n'est pas toujours sous contrôle, les rapports humains sont difficiles. Il préfère la sûreté de la solitude, se réconfortant dans quelques bras, parfois.
TALENT(S) : c'est un prophète, de ceux qu'on appelle les juge. Son regard intense sonde l'esprit et fait voir les pires ignominies de son interlocuteur. Il s'en sert pour les pousser à bout, les faire défaillir, les rendre fous.
FACTION : Il porte l'étendard de la Bratva depuis près de quinze ans et lui jure fidélité sans se douter que c'est elle la traître.
OCCUPATION : après avoir été agent de sécurité à l'arcadia museum, il est barman depuis cinq ans à l'inferno.
TALON(S) D'ACHILLE : lui-même, son talent le ronge, le consume à petit feu. Puis il y a elle, sa sœur, la prunelle de ses yeux à qui on a arraché tous les souvenirs d'une complicité passée.
MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Mar 10 Avr - 23:09

Pinaise, une prophète, une compatriote d'infortune. bounce bounce Je veux en lire plus, c'est pas possible, on a rien à se mettre sous la dent. yeah yeah Bienvenue sur le forum, honey. awesome awesome

_________________
everybody knows that
the plague is coming
Everybody knows that it's moving fast
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ezeckiel Abdelghani
- GODS BLESS AMERICA -
BLAZE : V. (QQ)
CREDITS : texas flood & el-diablo-miaou
FACE : dylan o'brien
DOLLARS : 1012
SACRIFICES : 996
PORTRAIT :
ANNEES : vingt-cinq, il parait que le temps est l'assassin des innocents. Parole d'un enfant dévoué, il est plus facile de pleurer ses jeunes années que d'affronter celles à venir.
CŒUR : dépossédé. délaissé.
DIVINITÉ/CRÉATURE : Prophète, juge.
TALENT(S) : (Jugement, réveil les fautes de l'interlocuteur avec ses iris) Le miroir, c'est lui. le reflet de vos fautes, de vos saloperies, des douleurs qui viendront marquer les âmes et les corps. Il est le chatiment, le juge et le bourreau: nullement besoin d'un avocat. Il est la main de justice, le regard divin venant châtier les âmes. L'âme refoulée, est impossible. Il est le miroir, celui qui reflète, qui ne saurait cacher: il ressasse les erreurs, les fautes, et les pires infamies creusant les élans de culpabilité.
OCCUPATION : Greffier, bénévole dans des associations pour non-voyants.
RUNNING GUN BLUES :
- Artefacts -

La toison d'or #pelotedelaine (immunité) il semblerait que la pelote, peu importe sa forme du moment qu'elle est portée sur soi ou à proximité, influence la résistance de son propriétaire à certains événements. un accident qui aurait en temps normal coûté la vie du détenteur pourrait résulter en une simple égratignure, et ainsi de suite. cependant, face aux pouvoirs divins, son efficacité semble plus capricieuse.




Retire ton âme de la mienne, et je retirais mon arme pour que tu abuses de la tienne. Presse la détente putain, mon corps s'empresse de mourir entre tes mains. Sous les débris de ta vie, je te croyais à l'abri. Sur la potence, je te voyais condamné sans peine l'innocence. Entre ces murs, j'ai embrassé tes blessures. Lorsque tu te relèveras, je ne serais plus là. Quand ton corps s'embrasera pour plus que l'erreur que je suis dans ton coeur, le mien sera dépouillé de ses ardeurs. Quand on me pendra, j'espère que tu ne m'en voudras pas. Quand on t’exécutera, la balle traversera ma foi, glissé dans un coin avec le soin des mensonges, et tu me survivras. Admets-le, et mieux: promets-le.

MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Mar 10 Avr - 23:32

GROUPE + VAVA feels bienvenue miss !

_________________
écorches ton visage, de ces sourires, pourtant je ne vis que de mes soupirs. tu m'as offert ce don de comédie, mais tu as continué de médire. Me donner ce goût des tragédies, tu avais prédit la calamité que deviendrait ma vie. Tu n'avais nul besoin de ce nom, ni de ces vices pour me faire sourire. Si je le pouvais, je te demanderais pardon, mais je ne suis pas coupable, de ces coups bas minables, ni même de tes états âmes.  
 fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Delsin Price
- CRY OF THE MARTYRS -
BLAZE : Nanami
CREDITS : Lux Aeterna
FACE : Charlie Heaton
DOLLARS : 420
SACRIFICES : 112
PORTRAIT :
ANNEES : 24 ans
CŒUR : Le cœur aux prises avec un fantôme. Célibataire sur le papier, malade dans l'âme.
DIVINITÉ/CRÉATURE : Mortel - Prophète thaumaturge
TALENT(S) : Don de guérison
FACTION : The Knockdowns
OCCUPATION : Coursier le jour/Cuistot la nuit. Il pue la sueur, la graisse et l'échec.
JUKEBOX : Migraine - Twenty One Pilots
MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Mer 11 Avr - 16:05

Une prophète thaumaturge ? Han faint Nous faudra un lien, obligé 56
Cet ava, je plussoie luv Hâte d'en découvrir davantage, le début nous met l'eau à la bouche o3o
Bienvenue par ici et bon courage pour la rédaction yamlove

_________________
† And I woke up today and found that you were waiting here for me and I thought. Woah, old friend, it's bittersweet. But how could you do this to me ?  I think you fucked me up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Presence Jones
- I SEE EVERYTHING -
BLAZE : emovere.
CREDITS : pestilentia.
FACE : mia wasikowska.
DOLLARS : 80
SACRIFICES : 15
PORTRAIT :
ANNEES : vingt-six ans.
CŒUR : urne pour dégueuler les cendres encore chaudes d'un amour attenté.
FACTION : druide au service de l'an ríocht.
JUKEBOX : the runaways // cherry bomb + sex pistols // submission + led zeppelin // stairway to heaven + joan jett // bad reputation + the clash // should i stay or should i go + david bowie // heroes + guns n' roses // sweet child o'mine + ac/dc // thunderstruck + masha // come as you are + black sabbath // paranoid + nirvana // polly.
MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Mer 11 Avr - 17:00

Julius, Daniil, Echo, Ezekiel ⟼ Bien le merci à vous les mignons, vous êtes adorables.  pusheen  

Brynhild ⟼ M.D.R. Cette thug, jpp. /déglutit.  je te juge
Tu pues la classe un peu, ce choix de pseudo, d'avatar, de divinité.
Fous pas des complexes comme ça dès l'arrivée stp, ça se fait pas.  ned

Magnus ⟼ Eh le bg, au lieu de râler ; j'ai posté un 'ti bout si tu te sens de grailler des infos.
(Puis si non, bah j'irais de moi-même te harceler en mp, inh, voilà. La bise.)  tong

Delsin ⟼ T'es si cute. Je sens que je vais aimer ton bonhomme (oui j'ai un peu stalké oui booon).
So close, cela dit ; prophète oracle. Enfin, Presence serait pas contre un peu de compréhension et de soins donc, yep, la proposition de lien est de suite validée ! On philosophera sur nos vies maudites autour d'un kawa, oklm, loin des curieux.  56
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sinead Reed
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : Faiblesse est mon nouveau pseudo, je crois. (Arté)
CREDITS : ©Arté / code ©okinnel / bann an riocht ©alf
FACE : ruth wilson
DOLLARS : 281
SACRIFICES : 188
PORTRAIT :
ANNEES : trente-sept piges
CŒUR : touuuut le monde s'en fout, elle en premier
DIVINITÉ/CRÉATURE : Nemhain, la guerre, la panique & la mort, aka trinité bénie.
TALENT(S) : odiokinésie (contrôle des émotions guerrières / fait se pisser de trouille ceux qui l'emmerdent en baston) + miroir jumeau
FACTION : fidèle du Royaume, courtisane à l'essai (ça va tapiner sexe - euh pardon "sec")
OCCUPATION : altiste dans l'orchestre philarmonique d'arcadia / sujet du Royaume qui secoue les non-payeurs (racket-rocket) & recrute à tour-de-bras (she wishes)
GENÈSE : Primus - consciente de sa nature (stade 3)
TALON(S) D'ACHILLE : migraines à la con, réputation de chaudière sur pattes, un faible pour tout ce qui s'y connaît en musique classique, fait connerie sur connerie quand elle s'enivre de neptra
JUKEBOX : josef salvat - hustler / frou frou - let go / marina & the diamonds - forget / hurts - wonderful life
MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Mer 11 Avr - 17:04

DAYUM ned
Une prophète.
Chez les Irish hellmo

Bienvenue, blondinette, ça sent la classe à tout-va, ce personnage 56
je reviendrai plus tard, pour en savoir plus sur la druidesse luv
bon courage pour avancer ta fiche, le début est un régal :lenananas:

_________________
QUEEN SIN

“ that's called a hustle, sweetheart "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Presence Jones
- I SEE EVERYTHING -
BLAZE : emovere.
CREDITS : pestilentia.
FACE : mia wasikowska.
DOLLARS : 80
SACRIFICES : 15
PORTRAIT :
ANNEES : vingt-six ans.
CŒUR : urne pour dégueuler les cendres encore chaudes d'un amour attenté.
FACTION : druide au service de l'an ríocht.
JUKEBOX : the runaways // cherry bomb + sex pistols // submission + led zeppelin // stairway to heaven + joan jett // bad reputation + the clash // should i stay or should i go + david bowie // heroes + guns n' roses // sweet child o'mine + ac/dc // thunderstruck + masha // come as you are + black sabbath // paranoid + nirvana // polly.
MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Mer 11 Avr - 17:10

Bah, y a pas à épiloguer, là où les freckles se trouvent, en général la classe aussi. /sort.
Je vous connais pas mais je vous aime déjà tous grand comme ça. ned

Merci ! Et hâte de faire les 400 coups avec ma team. ohello
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kylar O'Dwyer
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : killer donuts
FACE : Milo Ventimiglia
DOLLARS : 250
SACRIFICES : 94
PORTRAIT :
ANNEES : 36ans ● pas encore la quarantaine mais dangereusement proche. Il se fait vieux et plus grognon chaque jour.
CŒUR : célibataire ● il fut un jour fiancé mais ça commence à dater sérieusement. De plus, il ne se voit pas être dans une relation de si-tôt.
DIVINITÉ/CRÉATURE : Ogme - Dieu de l'éloquence ● l'ironie ultime pour quelqu'un devenu bègue. Mais si il ne parle plus autant qu'il a pu le faire par le passé, il manie les mots avec toujours autant de justesse.
TALENT(S) : Paralysie ● Ogme peut empêcher quelqu'un de bouger, de tourner la tête et de parler. Bien entendu, plus il immobilise de membres, plus il doit être précis dans son ordre et plus cela lui draine son énergie.
FACTION : An Ríocht ● le royaume celte
OCCUPATION : journaliste
GENÈSE : primus
MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Mer 11 Avr - 18:46

Bienvenue ici camarade hin !!

_________________
Oghma
NOBODY CAN HEAR YOU SCREAM
Over the winds they dwell in light like the arrow in the sky I found myself on higher grounds I see them

ᚊᚘᚗᚈᚄᚍᚒᚚᚕᚁᚋᚔᚂᚉᚁᚌᚖ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maeve Campbell
- REAL LIFE MONSTERS -
BLAZE : empty gold.
CREDITS : BABINE.
FACE : Halsey.
DOLLARS : 360
SACRIFICES : 89
PORTRAIT : « 'Cause I've done some things that I can't speak. And I've tried to wash you away but you just won't leave »
ANNEES : VINGT-TROIS ANS - mais c'est l'éternité qui s'éffrite sous ses doigts.
CŒUR : CADENASSÉ - un seul homme en possède la clé.
DIVINITÉ/CRÉATURE : BANSHEE - elle a échappé à la mort mais la mort l'a ratrappée.
TALENT(S) : MÉDIUMNITÉ - sensible à la présence des morts qu'elle entend trop souvent. CRI STRIDENT - les hurlements poussés ne sont pour l'instant que ceux de la terreur.
FACTION : LOYALE À L'AN RÌOCHT - ceux qui l'ont tirée des sévices infligés par l'asile dans lequel elle était enfermée.
OCCUPATION : SERVEUSE - dans un bar sur les docks, de quoi payer ses factures. TRAFIQUANTE - de neptra principalement, pour le compte de la mafia et pour payer ses dettes.
GENÈSE : INCONTRÔLABLE - nature inconnue, elle ne maîtrise ses dons que parce qu'elle les endort.
TALON(S) D'ACHILLE : NÉVROSÉE - sensible psychologiquement, aussi bien à cause de sa nature qu'à cause des sévices qui l'ont brisée.
JUKEBOX : HALSEY - Haunting // NOVO AMOR - Anchor // MISSIO - Can I Exist ? // GRACE CARTER - Silence // LABRINTH - Jealous // JULIA BRENNAN - Inner Demons
MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Mer 11 Avr - 21:08

Mia faint
Bienvenue parmi nous luv

_________________


Cold, torn, and pulled apart
Like wildfire ☽ You think you know all about it then it seems you are wrong, She hit it out of the park before it'd even begun, I needed sunshine in the darkness burning out, Well now I know that I'm the fuel and she's the spark.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Presence Jones
- I SEE EVERYTHING -
BLAZE : emovere.
CREDITS : pestilentia.
FACE : mia wasikowska.
DOLLARS : 80
SACRIFICES : 15
PORTRAIT :
ANNEES : vingt-six ans.
CŒUR : urne pour dégueuler les cendres encore chaudes d'un amour attenté.
FACTION : druide au service de l'an ríocht.
JUKEBOX : the runaways // cherry bomb + sex pistols // submission + led zeppelin // stairway to heaven + joan jett // bad reputation + the clash // should i stay or should i go + david bowie // heroes + guns n' roses // sweet child o'mine + ac/dc // thunderstruck + masha // come as you are + black sabbath // paranoid + nirvana // polly.
MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Jeu 12 Avr - 13:40

Merci vous deux. luv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yuliya Vassilieva
ADMIN + fairy godfucker
BLAZE : dionysass
CREDITS : kennouleplusbo
FACE : natalie dormer
DOLLARS : 818
SACRIFICES : 245
PORTRAIT :
ANNEES : trente-sept ans
CŒUR : veuve, remariée ; bisexuelle
DIVINITÉ/CRÉATURE : morana, déesse slave de l'hiver, de la mort et de la sorcellerie
TALENT(S) : cryokinésie ; détecteur de mensonges
FACTION : bratva
GENÈSE : primus
TALON(S) D'ACHILLE : loyauté sans fin ; trop grosse fierté ; chaleur
JUKEBOX : "pistol at dawn" seinabo sey ; "a little death" the neighbourhood
MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Jeu 12 Avr - 14:24

cette plume je vais pleurer legasp
BENVENUTO ici avec tes idées de malade, ton avatar jfc, ta plume, omfg je meuuurs mindblown mindblown
TERMINE VITE TON HISTOIRE BB, HATE DE VOIR, j'aime trop comment elle est construite d'ailleurs sisi

_________________
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
quote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aislinn O'Reilly
- GODS BLESS AMERICA -
BLAZE : honey.moon
CREDITS : swan (avatar), eylika (icons)
FACE : jessica chastain
DOLLARS : 88
SACRIFICES : 197
PORTRAIT :
ANNEES : 40
CŒUR : pris dans les flots de l'Océan
DIVINITÉ/CRÉATURE : airmed, déesse celte des plantes médicinales
TALENT(S) : phytokynésie / superphysionomie
FACTION : neutre
OCCUPATION : herboriste - fleuriste - produit des drogues divines (propriétaire d'Emerald Garden)
GENÈSE : primus
RUNNING GUN BLUES : { dispo rp 0/5 }


ANGER AND TEARS
Is that all that's left us after hating all these years
In a house full of anger and a heart full of tears



GRAVITY
Honey, It's been a long time coming
And I can't stop running
Can you hear my heart beating?
Can you hear that sound?
'Cause I can't help thinking
And I won't stop now
And then I looked up at the sun
And I could see
Oh, the way that gravity pulls on you and me


he's my sun, he makes me shine like diamonds


EMERALD GARDEN

MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Jeu 12 Avr - 14:33

Bienvenue !

Druide du Royaume mais QUEL CHOIX yamlove hellmo et quelle plume stap

bon courage pour la suite et au plaisir luv

_________________
Say yes to heaven.

I'll put my red dress on again. 'cause I've got my mind on you. and if you fight I'll fight. give peace a chance. let the fear you have fall away. if you go I'll stay. you come back I'll be right here. like a barge at sea. in the storm I stay clear. say yes to heaven. say yes to me. © endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Presence Jones
- I SEE EVERYTHING -
BLAZE : emovere.
CREDITS : pestilentia.
FACE : mia wasikowska.
DOLLARS : 80
SACRIFICES : 15
PORTRAIT :
ANNEES : vingt-six ans.
CŒUR : urne pour dégueuler les cendres encore chaudes d'un amour attenté.
FACTION : druide au service de l'an ríocht.
JUKEBOX : the runaways // cherry bomb + sex pistols // submission + led zeppelin // stairway to heaven + joan jett // bad reputation + the clash // should i stay or should i go + david bowie // heroes + guns n' roses // sweet child o'mine + ac/dc // thunderstruck + masha // come as you are + black sabbath // paranoid + nirvana // polly.
MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Jeu 12 Avr - 15:09

Yuliya ⟼ Mais. Je. Enfin. !!!

feels

Voilà.
(Et puis je me hâte, oui.)
(Et puis merci aussi !!!)

Aislinn ⟼ Et les tiens, de choix ?
Avatar, pseudo, occupation... t'en as d'autres des classieux comme ça ?
Bien le merci à toi, en tout cas. :plz:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Viktor Ngu
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : GUS.
CREDITS : Carnavage. ♥
FACE : Joaquin Pheonix.
DOLLARS : 158
SACRIFICES : 50
PORTRAIT :
ANNEES : la carcasse a pour faix son âge, ses quarante-sept berges étant quintuplées par les bouillons de gnôle que le gueux s'enfile comme un noyé en pleine mer.
CŒUR : promiscuité vénéneuse qu'une alliance a fissa scellée dans le ciment du mariage. L'imbécile s'abandonne à la passion des prémices quand même il ne sait pas aimer. Le chienlit perdure au gré d'absences et de prétextes en les ergs arides de leur union. C'est qu'il se brûle, le bougre, à vouloir jouer avec ce brasier qui, tantôt, le consumait et dorénavant, l'immole.
DIVINITÉ/CRÉATURE : Flins, dieu de la mort dans la mythologie Wende, n'est qu'entité mineure dont très peu sont au fait, mais qui musse nonobstant modestes annales une puissance et volonté qu'on ne lui soupçonne pas.
FACTION : aucune, mais la Bratva rôde et marmotte son aubade à l'ermite, à son plus grand déplaisir.
OCCUPATION : médecin légiste. Sa maestria en la syntaxe de la chair lui permet de lire sur les talures et ecchymoses les confidences muettes qu'éructent ses macchabées pour dénoncer une tragédie et glaner justice.
GENÈSE : novum, inconscient de son état.
MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Jeu 12 Avr - 16:08

J'suis pas si vieux, dekoituparleuh ktin !!!

Presence a écrit:
Résidente fraîchement spécialisée en médecine légale.  

Ahahahahihihihiohohohohhuhuhuhuhehehe.
ned ned ned

blushy jolem tellement, ta plume.
stp. Avance plus vite, s'pèce de larve. J'ai déjà mis ton RP au four (dans ma tête Arrow ).

lazybast l'macchabey est chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Presence Jones
- I SEE EVERYTHING -
BLAZE : emovere.
CREDITS : pestilentia.
FACE : mia wasikowska.
DOLLARS : 80
SACRIFICES : 15
PORTRAIT :
ANNEES : vingt-six ans.
CŒUR : urne pour dégueuler les cendres encore chaudes d'un amour attenté.
FACTION : druide au service de l'an ríocht.
JUKEBOX : the runaways // cherry bomb + sex pistols // submission + led zeppelin // stairway to heaven + joan jett // bad reputation + the clash // should i stay or should i go + david bowie // heroes + guns n' roses // sweet child o'mine + ac/dc // thunderstruck + masha // come as you are + black sabbath // paranoid + nirvana // polly.
MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   Jeu 12 Avr - 16:31

@Viktor Ngu a écrit:

Ahahahahihihihiohohohohhuhuhuhuhehehe.
ned ned ned

You serious, t'as de la chance que je sois axée pwals et co, j'aurais pu te préférer mes cul terreux de relatives.
Pas si vi... Pas si vieux ?! Vingt berges, dude, tu pourrais m'avoir engendré !!!
Et je te cause même pas de celui qui t'habite (ahahahihihihhohohohuhueheheh).  hellmo

Nope, 'kay. I'm out.  je te juge

(c'est quoi cette vieille carotte là, j'exige un extrait, gimme proper foreplay ffs, maybe then je passerai la seconde.) lazy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'ÊTRE.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ÊTRE.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
From Womb To Tomb :: - NEON CATHEDRAL - :: slave to memory-
Sauter vers: