CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

RT&D ˥ Rencontre Thé & Dessert ˥ Molly

 :: abandonnés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité
Invité
RT&D ˥ Rencontre Thé & Dessert ˥ Molly Empty
RT&D ˥ Rencontre Thé & Dessert ˥ Molly - Ven 22 Fév - 20:33


RT&D ˥ Rencontre Thé & Dessert
Molly Oak & lionel fullmight
« Très bien, je vais voir ce que je peux vous trouver ! » La poignée de mains finit l’échange. Un client potentiel, une demande d’investissement dans le domaine artistique. Cet homme souhaite décorer son cabinet, lieu dans lequel il rencontre ces nombreux patients. La demande est réalisable, de l’art contemporain. Le sourire dessiné sur son visage se dessine lorsqu’il sort du bâtiment, après avoir salué la secrétaire médicale qui prend les nombreux rendez-vous. Une clinique privée, privilégiant la chirurgie esthétique à tout autre intervention. Lionel sait que s’il réussit, sa publicité se fera auprès des clients fortunés passant par ce genre d’établissement afin d’échapper à leur véritable apparence physique. Peu importe, le maître mot de tout ce travail se compte en deux syllabes ; do-llars. Aucun autre rendez-vous professionnel n’est programmé aujourd’hui, son après-midi lui appartient. Il ne dépensera pas pour un taxi, le temps lui permet de rentrer à pieds jusqu’à chez lui. A ce moment, il lui suffira de passer quelques coups de téléphones. Trouver des créneaux avec des artistes dont il a entendu parler, et d’autres qu’il a déjà rencontré. Ils sont peu connus, mais leur travail est plaisant. Un nom, ils se le feront tôt ou tard.

L’atmosphère du quartier est plaisante, appréciée par le jeune homme. Tout à l’heure, il a pu ressentir la créature en lui. Elle aussi pensait à cet argent qu’ils pourraient se faire. Lionel sait que le Leprechaun sera de son côté pour cette mission, la somme est importante et appréciée par les deux protagonistes partageant ce même corps. Vêtu élégamment d’un costume trois pièces, il déambule dans les rues. La sensation de satisfaction est plaisante. Rien ne pourrait tâcher cette belle journée.

Une silhouette connue. Il a appris à la reconnaître, cette jeune femme avec qui il lui arrive de partager un repas de temps en temps. Il l’invite, toujours, elle qui ne doit pas vivre au-dessus de ses moyens, qui doit avoir des difficultés à joindre les deux bouts. Lionel a déjà tenté de lui apporter de la chance, mais Leprechaun refuse. Voilà notre chère amie, la moins que rien ! Un ta gueule mental suivit. Lionel l’apprécie, ce qui n’est pas le cas de cette vile créature qui l’habite. Il aime tout ce qui brille, et selon lui, ce n’est pas le cas de Molly. Un jugement bien hâtif, il ne la connaît même pas. Lionel non-plus, mais lui souhaite lui venir en aide comme il le peut. Et cela malgré le caractère bien trempé de celle-ci. Le pas s’accéléra afin de s’en approcher, une nouvelle invitation suivra cette rencontre. Le déjeuner est déjà passé, il s’est déjà rassasié mais il a entendu parler de cet endroit ; l’élixir. Un lieu où il fait bon vivre, et les pâtisseries sont divines paraît-il.

« Hey Molly ! » lança-t-il de quelques pas derrière elle, afin qu’elle se stoppe pour le reconnaître ; l’ennuyant qui apprécie partager ses repas. Une main se pose sur son épaule, elle qui ne semblait vouloir se stopper. « Molly ? Je ne me suis pas trompé j’espère ? » Qui sait, sur un mauvais jugement il aurait pu assimiler une inconnue à la carrure similaire à cette jeune femme. Et non, c’est bien elle qui apparaît face à lui. « Tu vas bien ? » Peut-être un poil familier et intrusif dans sa façon d’être. Peu importe, ça s’est déjà produit et il ne possède aucun don lui permettant de retourner dans le passé. Le sourire aux lèvres, il se lance. « J’ai quelque chose à fêter, ça te dirait de m’accompagner à l’élixir ? Il paraît que c’est dans le coin, et que leurs pâtisseries sont à tomber ! » Il l’entend grogner dans son esprit. Leprechaun refuse qu’un centime soit dépensé pour quelqu’un d’autre que lui-même. Levant les yeux, Lionel lui répond mentalement qu’il est le seul à travailler. Cette créature n’a rien à dire sur comment il gère ses finances. Un nouveau ta gueule mental. L’esprit revient à la réalité, quelques instants ont suffi pour cette réprimande psychologique. Les bras se croisent, le faciès devient sérieux. « Je vous interdit de refuser mon invitation jeune fille ! » S’exclama-t-il avant de rire légèrement.

Les rues de Cornucopia District
⇜ code by bat'phanie ⇝


Leprechaun et Lionel:
 
Revenir en haut Aller en bas
Molly Oak
Molly Oak
- CRY OF THE MARTYRS -
BLAZE : Ash-vi
FACE : Paulina Singer
DOLLARS : 998
SACRIFICES : 289
PORTRAIT : RT&D ˥ Rencontre Thé & Dessert ˥ Molly Da10
ANNEES : 26
CŒUR : Seule dans la nuit
TALENT(S) : Prophète aux mains qui soignent
FACTION : Neutre
OCCUPATION : Gagner sa croute comme elle le peut
JUKEBOX : A Tribe Called Red Ft. Black Bear - Stadium Pow Wow /
RT&D ˥ Rencontre Thé & Dessert ˥ Molly Empty
RT&D ˥ Rencontre Thé & Dessert ˥ Molly - Sam 23 Fév - 13:00

Le quotidien a reprit son cours. Après avoir entendu les explications de Jan, il a fallu du temps pour digérer tous ça. Surtout pour Molly. Bien l'Autre se dit simplement qu'il faut être plus prudent. La paranoïa l'envahit petit à petit, gangrenant la brune.. Ma Dame elle n'était même pas étonnée. Elle connaissait les rumeurs. N'en parlait pas mais y accordait un certain crédit et Elle n'avait pas eu tord. Ainsi les derniers temps sont assez électriques et précaires. Molly n'a plus confiance. Irritable, envahit par les sentiments contradictoires et par ses personnalités. Ses amis. Des traîtres oui.
Avant la folie n'était qu'une ombre a la surface. Insaisissable, perçant de temps en temps mais rien de bien grave. C'était devenu une habitude. Réglée par la bonne entente des différentes personnalités. Mais tous ceci se fissure. Doucement mais sûrement. Maintenant Molly rase les murs, ne souhaitant montrer à tous le monde sa chute inexorable.

La demoiselle jusqu'à maintenant solaire, se planque dans les ombres. La capuche recouvre souvent son visage, cache ses lèvres qui mouvent, ses expressions changeant trop vite, trop souvent. Besoin de s'ancrer dans la réalité, elle remerciera jamais assez Aislinn pour le boulot qui l'occupe. Mais la bouclée a reprit avec intensité de bidouiller. Ses doigts fouillent avec aisance dans les dépôts d'objet à balancer. Récupère tous un tas de babioles, de matériaux. Et remet en état, créé des petites choses. Rien de bien importants. Elle les abandonne au bout d'un moment, les semant dans les rues, ruelles, devant les fenêtres. Un cliquètement métallique la suit au rythme de ses pas.

Ce jour là, elle était ressorti d'une voiture au petit matin. Ses doigts remettent un peu d'ordre dans ses boucles, abandonne pour les enrouler en un chignon lâche. Élastique fatigué. Sale goût dans la bouche, vite une clope roulée à l'allure fatiguée est récupérée dans une des poches. Le feu nait difficilement, vient allumer le bâtonnet. Fumée qui s'échappe des lèvres . Molly préfère toujours le goût acre de tabac à celle d'un étranger. Petit pensée vers Karl qu'elle n'a pas vu depuis longtemps. Trop honte. Trop peur. Peur de ne plus être acceptée. Peur d'être de nouveau enfermée.
Son nom qui résonne derrière elle, la fait sursauter. Un instant sa posture se fait plus menaçante. L'Autre cherche le danger. Molly tente de le repousser. Pousse pousse la silhouette hors du chemin du jeune homme qui s'approche. Visage connu. Lionel. Aimé par Ma Dame pour sa belle gueule et les repas qu'il leur offre. Mal aimé par l'Autre parce.. Une nouvelle personne dans sa vie et Il n'aime pas ça. Simplement. Toujours hostile à de nouvelles rencontres. Encore plus maintenant.

 Non non c'est bien elle du.. Ca suffit ! Ca va bien et toi ? Ca marche bien la boutique? La belle veut chasser l'Autre de la main qui geint et grogne à ses côtés. Se retient au dernier moment. Si Il pourrait mordre la main qui se trouve sur l'épaule de la gamine il le ferrait.. Peut être que.. Même pas en rêve! Lentement Molly se dégage de la prise, sourit quand même un peu. Tire sur la cigarette. Cela faisait longtemps. Pas assez si tu veux mon avis. Claquement de langue sur le palais. Regard furieux vers l'Autre. Ma Dame trépigne à la proposition de Lionel. Envie de manger, du sucré en particulier. Si rare ses temps ci. Allez dis oui ! Et si il était avec eux, tu sais..On s'en ira sans payer et si il le faut.. Rien du tous. Vous allez rester sagement à votre place et.. A notre place ? Chéri pour qui.. Ben oui gamine sans nous.. Dispute qui se remet en place. Paupières qui se ferment un instant. Avec force. Stop stop ! Les pas qui se mettent en branle, attrape un bref instant le bras de l'acheteur. Oui je veux bien. Sourire un peu tordu sur la trogne. Des yeux trop hantés. Merci pour l'invitation surtout. La cigarette continu à se consumer sur ses lèvres. Enfume ses poumons, sa peau, ses cheveux. Mais elle s'en fout. Alors qu'est-ce qu'on a à fêter ? 

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
RT&D ˥ Rencontre Thé & Dessert ˥ Molly Empty
RT&D ˥ Rencontre Thé & Dessert ˥ Molly - Dim 24 Fév - 23:02


RT&D ˥ Rencontre Thé & Dessert
Molly Oak & lionel fullmight
Des gestes étranges sont réalisés en sa direction. Il l’a appelée, cette jeune femme qu’il a rencontré plusieurs fois. Il se lie peu à peu à elle, qui fait partie de son cercle social sans pour autant en être totalement conscient. Il connaît peu de gens dans cette ville. Il vit ici depuis peu de temps ; quelques temps seulement. Chose tout à fait normal donc, d’être peu entouré. Il s’approche, l’interrogation posée. Peut-être s’est-il trompé ? Non, c’est bien elle. Elle le confirme, oralement mais également à la vue du Leprechaun. Tu devrais mieux t’entourer ! Soupir expulsé sous la remarque de la créature immonde qui l’habite. Lui aussi, il n’est pas spécialement très fréquentable à la suite de cette apparition il y a plusieurs années maintenant. Il ne souhaite répondre, ne laissant pas satisfaction à l’ignominie. Un début de conversation banal. Elle va bien, lui également. « Ça va ! » Le sourire aux lèvres, confiant, il continue. « La boutique va bien ! Ça fonctionne de mieux en mieux ! » Il n’en dit malgré tout pas trop, le succès n’est pas encore présent. Il se fait lentement, les contrats commencent à se signer et les clients à croître. Un bon début de carrière que son père ne daigne même pas remarquer, mais c’est une toute autre histoire.

Elle tire sur sa cigarette après s’être démit du contact physique. Petite remarque sans arrières pensées. « Tu as raison, la dernière fois c’était dans le Centre-ville ! » se rappela-t-il un instant. Ils étaient allés manger des sushis s’il se souvient bien, sans pouvoir en être certain. De toute façon tu lui paies toujours tout à cette petite ! Il n’a pas fini lui ? Il est bien ennuyant avec toute ces remarques désobligeantes. Un père de substitution dont il se serait bien passé. La nouvelle proposition ne plaira également pas à la créature. Avant même de poser la question, il met ce halte-là mental. Quelque chose à fêter, aller manger un dessert à l’Élixir ? En effet, la remarque mentale ne tarda pas. Le ta gueule gronda dans son esprit, et tout se finit. Bouderie du Leprechaun. Il n’en a que faire. Il continua, amusé, par dire qu’elle ne pouvait refuser son invitation, les bras croisés.

Elle ferme ces paupières avec force, laissant le jeune homme perplexe l’espace d’un instant. Le bras fut attrapé, et l’invitation acceptée et remerciée. Un sourire un peu tordu se dessina sur ce visage parfois hanté. Il n’en prêta pas vraiment attention. Demande de ce que l’on va fêter. Le pas se fait, sur le chemin il lui répond tandis qu’il prend son téléphone en main, et ouvre Google Map ; entrer le nom de l’établissement afin de le situer. « Je suis sur un contrat, je sors d’un rendez-vous avec un potentiel client » dit-il, tandis que sa concentration se porte sur son téléphone et les rues environnantes. Ils sont à deux pas de l’établissement, c’est une bonne chose. Il ne devra pas chercher très assidument. Son regard se tourne à présent sur la jeune femme tandis qu’il continue son explication « C’est pour ça que je suis habillé ainsi ! » Rigola-t-il « Il recherche des œuvres contemporaines décorer les murs de sa clinique privée, un chirurgien de ce que j’ai compris. J’ai pu voir le lieu par la même occasion, ça va me permettre de me concentrer sur ce que les artistes vont me proposer. Je dois appeler demain quelques galeries, pour prendre rendez-vous » Le sérieux s’est installé dans son ton. Parler de son activité professionnelle l’amène à se dénuder, lui qui peut être pudique sur son existence. « J’ai confiance, je l’aurai ce contrat ! » Reprit-il, le visage chaleureux et égayé.

Demander comment se déroulent ces jours ? Il en a envie, mais n’ose pas réellement. Il sait que ça ne doit pas être tous les jours facile pour elle, et ne veux pas l’obliger à s’exhiber face à lui. Peut-être le souhaite-t-elle ? Il ne peut prétendre avoir connaissance de la réponse. Le téléphone vibre, ils sont face à l’établissement. Un coup d’œil à la façade, il ouvre la porte à la jeune femme. « Nous y voilà ! Tu nous prends une table, et j’arrive. J’ai un appel rapide à faire » lui demanda-t-il, tandis qu’il accompagne ces paroles d’un clin d’œil complice. Tu devrais en profiter pour fuir Lionel, cette fille n’est pas nette ! Il ne réagit pas, jusqu’à se retrouver seul. Ferme-là ! Je fais ce que je veux, tu n’as rien à me dire toi. Je te laisse partager mon corps, sois déjà content putain ! Il sait qu’il lui en demande trop. Ô grand jamais tu ne seras tranquille ! lui lança la créature. Il entendit le ton souriant, et se secoua la tête quelques secondes. Ouverture des contacts, choix du nom et l’appel se passa. Un instant avec son paternel en face time afin de lui parler de ce contrat. Aucune considération, il lui laissa uniquement entendre qu’il devait le décrocher pour l’entreprise. Les yeux en direction du haut, il entra tout en soupirant. Exaspéré par ce père.

Un bref balayage de la salle, il trouva son invitée et s’en approcha. « C’était pour le boulot » dit-il rapidement, sans entrer dans les détails de l’appel à ce cher et tendre père qui ne le regarde même pas, ne le félicite jamais. « La déco est cool ! Alice au Pays des Merveilles, le thème fonctionne toujours ! » Confirma-t-il, souriant. Les cartes arrivèrent, la serveuse très agréable. « Prends ce qui te fait envie ! Mais ça te dit un assortiment de cupcakes en plus ? J’adore ces trucs ! » Il rit, lui qui ne peut en manger réellement que depuis son arrivée aux USA. En Irlande, ils sont peu fréquents ou alors, il faut trouver la petite boulangerie qui en réalise sur commande. « Je vais aller sur le bon vieux Irish Coffee moi et un assortiment de cupcakes ! Mettez-en une dizaine, plus tout ce que veux la demoiselle » lança-t-il, tout sourire, tandis que la serveuse se présenta afin de prendre commande.

L'Élixir
⇜ code by bat'phanie ⇝


Leprechaun et Lionel:
 
Revenir en haut Aller en bas
Molly Oak
Molly Oak
- CRY OF THE MARTYRS -
BLAZE : Ash-vi
FACE : Paulina Singer
DOLLARS : 998
SACRIFICES : 289
PORTRAIT : RT&D ˥ Rencontre Thé & Dessert ˥ Molly Da10
ANNEES : 26
CŒUR : Seule dans la nuit
TALENT(S) : Prophète aux mains qui soignent
FACTION : Neutre
OCCUPATION : Gagner sa croute comme elle le peut
JUKEBOX : A Tribe Called Red Ft. Black Bear - Stadium Pow Wow /
RT&D ˥ Rencontre Thé & Dessert ˥ Molly Empty
RT&D ˥ Rencontre Thé & Dessert ˥ Molly - Mer 27 Fév - 14:00

La demoiselle tire sur la cigarette. Nerveuse. Cela fait pas si longtemps que ça qu'elle connaît Lionel. Pour l'Autre c'était un pigeon comme un autre, ayant pitié d'eux. Pour ma Dame, un potentiel client a qui elles pourraient tirer plus de frics, plus d'avantages. Mais non il n'y a eut que ces repas, ces conversations. Parfois l'Autre a tenté de l'envoyer balader, ma Dame a tenté de le charmer. Mais rien à faire. Le jeune homme est aussi caractériel qu'elle et ne semble pas intéressé par ma Dame. Chose rare, d'ailleurs. Elle a tiré la gueule un sacré temps après cette fois-là. Mais maintenant il est un homme qui permet quelques plaisirs au niveau gastronomie et qui change l'esprit de la brune de temps en temps. Mais aujourd'hui Molly a peur. Peur de cet équilibre précaire dans son esprit qui pourrait basculer ou ses amis qui pourraient en faire qu'à leur tête aujourd'hui. D'habitude Ils se tiennent tranquilles, même si l'Autre grogne de temps en temps. Mais aujourd'hui ? Rien n'est sur. Tant mieux alors, j'suis contente pour toi répond la belle dans un sourire.
Le Centre-ville. Molly cherche ce qui s'était passé ce jour-là. Journée à mendier. Un foule qui se presse devant ses yeux. C'est bientôt l'heure de manger en plus. Regard des gens qui ne font que de l'effleurer. Trop de pitié pour elle ou juste de 'indifférence. Et Lionel qui arrive par là. Malgré ses protestations, il la tire à sa suite pour aller à un restau'. La demoiselle est toujours gênée. Toujours des regards étranges sur elle. Pas des plus propres Molly, même si elle se démerde comme elle peut. Il faut surtout retenir l'Autre qui souhaite juste aboyer, grogner sur ceux qui l'observe, critique trop. Et ce jour-ci, qu'ont-ils manger ? Ces merdes froides.. Claquement de langue de ma Dame, les yeux sombres de Molly fusillent l'Autre du regard. C'est vrai que ce jour là, elle a découvert que les sushis n'étaient pas son plat préféré. Mais malgré ça, elle avait mangé. Pas le temps, pas le droit de faire sa difficile quand on cherche tous les soirs comment manger..

Molly se laisse mené, confiance en Lionel pour trouver le bon chemin, son super téléphone en main. Un des choses qui ne l'intéresse. La bouclée n'est pas traçable, pas joignable. Libre et invisible quand elle le veut. Elle garde à l'oeil le brun alors qu'il lui explique. Ma Dame ronronne. Qu'est-ce qu'il est mignon quand il s'égaille comme ça.. Si triste qu'il soit si souvent sérieux... Pourquoi je ne l'intéresse pas. ? Mots pathétiques. Molly hausse des épaules. Elle s'en fout bien. Veut pas de Lionel comme ça. Supporte même pas parfois son aide. Elle n'aime pas la pitié.. Sourire un peu taquin qui étire ses lèvres, voix plus joyeuse. Et ça te va très bien cette tenu. J'suis sur que tu as assuré. Je pari que tu as déjà des noms d'artistes en tête non ? Molly ne connaît pas bien ce milieu et le regrette un peu. Elle aimerait s'émerveiller sur les couleurs, les formes.. Mais pas le temps. Pas l'argent. Déjà plus tard il faudra qu'elle aille donné un coup de main à Aislin, et ce soir elle ira sûrement proposer son corps laissant la main à ma Dame, qui s'amuse, profite de tous ça. Sourire un peu plus amer qui déforme ses lèvres. Ouais, ce n'est pas le même programme qu'une personne lambda. Mais bon. Elle ne pleur plus la dessus depuis longtemps.

Les voilà finalement arrivés. Molly est passée de nombreuses fois devant. Elle s'émerveillait et adorait sentir l'odeur des pâtisseries et des boissons chaudes. Mais quelque chose vibre. La bouclée observe le brun regarder son téléphone qui vibre bruyamment. Acquiesce docilement à sa demande, fais quelques pas. Se stoppe. Qu'est-ce que tu attends gamine ? Ils ne vont jamais me laisser rentrer. Mais si ! Regarde moi ! Vêtement d'homme trop grand, bonnet troué d'une couleur fané. Veste à capuche de Jan qu'elle n'a pas réussi à s'en séparer pour le moment. Pull léger abîmé, chemise et débardeur. Accumulation de couches pour échapper au froid qui n'a pas encore diminuer. Surtout les nuits sont difficiles. Rien n'a foutre. Tu vas rentrer et demander une table. Et si ils refusent y'en a certains qui vont dire bonjours à une table. Ou Lionel va leur expliquer qu'ils n'ont pas le choix j'en suis sur La belle n'a pas envie que le jeune homme soit mêlé à ça. Une grande inspiration, la porte sonne quand elle la pousse. Regard sur le serveur sur elle. Seulement l'Autre l'oblige à ne pas baisser les yeux. Il s'installe même un peu, prenant ses aises, redressant le corps. La demande est passé, une seconde le serveur ne dit rien et se décide. Elle est menée à une table un peu à l'écart. Manteau enlevé, ainsi que le bonnet. Elle commence à regarder la carte, les doigts tambourinant légèrement la table. Et finalement Lionel revient. La belle lui adresse un sourire pour l’accueillir et secoue la tête pour son excuse. Pas besoin. Il en fait déjà beaucoup. Mais elle voit quelque chose dans ses yeux. Une ombre. Elle espère que rien de grave ne la tracasse. Ses yeux sombres parcourent les lieux à ses mots. Alice aux pays des merveilles ? Ce titre lui rappelle quelque chose. Un des livres qu'elle a lut, ou plutôt commencé quand elle n'était qu'une gamine. Une enfant tombant dans un trou en suivant un lapin. Un chat, un chapelier et autres personnages complètement fous. Une reine qui veut couper toutes les têtes.. la suite, elle n'a dû jamais la lire. Oui pourquoi pas. Si tu en veux. Molly ne veut pas s'imposer mais Lionel a l'air vraiment content d'être ici. Pourquoi il l'aide en particulier ? A cause de sa nature profonde ? L'Autre qui se tend soudainement, grogne. Il ne touchera pas. Je sais je sais. Mais il ne sait rien j'en suis sur. Ah ouais ? Ben moi j'ai pas confiance. On se casse dès que tu as fini. C'est mal poli. Rien à foutre. Mais ! Ma Dame.. Il n'a pas tord. Souffle qui émerge bruyamment de ses lèvres. Quand Ils se liguent tous les deux contre elle, la demoiselle n'a aucune chance. La serveuse la ramène à la réalité. Un cheese cake citron s'il vous plaît. Et un chocolat viennois Molly veut profiter à fond de cette opportunité. Sucre à foison, chose si rare. Le regard de la belle s'arrête un instant sur Lionel, se rend compte qu'elle n'a jamais trop posée de questions sur lui. Animal sauvage. Et reste le Sourde oreille à l'Autre qui s'agace. Dis moi, tu es à Arcadia depuis pas longtemps si j'ai bien compris non ? Et.. Morsure sur la lèvre. L'Autre qui clôt ses lèvres. Poings qui se ferment sur le rebord de la table. Ça suffit ! Esprit qui se rebelle. Gagne cette partie. Pourquoi tu m'aide ? Ou fais tu ça avec d'autres ? Pourquoi moi ?

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
RT&D ˥ Rencontre Thé & Dessert ˥ Molly Empty
RT&D ˥ Rencontre Thé & Dessert ˥ Molly - Sam 2 Mar - 20:52


RT&D ˥ Rencontre Thé & Dessert
Molly Oak & lionel fullmight
Ils déambulent entre ces passants, ces citoyens qui se trouvent également dans ce quartier particulièrement vert. C’est agréable, toute cette fraîcheur et ce semblant de pureté dans l’air. Le téléphone à la main, il est cette flèche qui suit la ligne bleue. Il va trouver ce qu’il recherche. Le sens de l’orientation lui fait défaut, cette application qui se trouve dans tous les téléphones est importante à ses yeux ; sans elle, il se perdrait dans trois rues. L’explication se fait ; il est sur un contrat pour une clinique privée, à la recherche d’œuvres contemporaines pour ce chirurgien. Molly hausse les épaules, il tique sur ce geste tandis qu’il la quitte à présent du regard. Tu sais qu’elle n’en a rien à faire de toi ? Il ne l’écoute pas, cette créature qui tente encore de faire son intéressante. Elle s’intéresse à présent à ce qu’il vient d’expliciter. Un sourire légèrement gêné se dissipe, à peine fut il apparu entre ses lèvres. « Merci… » répondit-il dans un murmure « J’ai quelques noms de galeries en tête, je sais qu’elles travaillent avec des artistes dont les tableaux me parlent. Après, le souci, ça reste mon interprétation personnelle. Ce que j’aime ne plaira peut-être pas à mes clients. Enfin, on verra mais je vais essayer d’assurer ! » Un regard rapide, un large sourire bienveillant aux lèvres.

Arriver sur place. Un appel au père, il invite la jeune femme à entrer et à leur prendre une table. Bien qu’occuper sur son téléphone, il peut voir dans le reflet qu’elle se fait hésitante. Vas-y Molly, entre pensa-t-il une fraction de seconde, tandis que son père revint rapidement à la charge pour son superbe discours déplaisant. La conversation se termine, enfin. Il inspire profondément. Une chose est sûre, ô grand jamais on n’offrira de chance à ton père ! Ce vieux con, il peut crever dans la poisse ! Pour une fois qu’on est d’accord tous les deux… Il entre, balaye la salle et aperçoit son invitée dans un coin de l’établissement. Elle s’est débarrassée de son bonnet et de ce manteau. Tout semble trop large sur elle, mais il n’en fait pas attention. Il s’excuse, disant que c’était pour le boulot. Elle lui sourit, secoue la tête pour son excuse. Il répond à ce visage chaleureux, et s’installe. Une petite remarque sur Alice aux Pays des Merveilles, le thème qui fonctionnera encore dans plusieurs siècles. Il lui dit de prendre ce qu’elle veut, et demande si la commande d’un plateau de cupcakes la dérange. Elle ne refuse pas, un sourire satisfait apparaît sur les lèvres du garçon.

Sans comprendre pourquoi, l’attitude de la jeune femme change un instant. Elle soupire bruyamment, semble ailleurs. Il ne dit rien, tandis que la créature ne manque pas l’opportunité pour faire parler d’elle. Elle est quand même étrange ta copine tu sais… Il ne répond rien, fait mine de l’ignorer. La serveuse se présente à leur table. Il se laisse aller sur ce bon vieux Irish Coffee et son plateau de cupcakes, une dizaine qu’il dit. Tu te laisses aller mon mignon ! Une nouvelle fois, la réflexion mentale pour qu’il la ferme s’ensuit instantanément. La métissée réalise sa commande, et lui pose ensuite une question qui se veut plus personnelle. Est-il à Arcadia depuis longtemps, la réponse est négative selon elle. Elle a raison, tout à fait raison. Ses gestes se font de nouveaux étranges. Elle semble se mordre les lèvres, tandis que ses poings se ferment. Dubitatif, il lui répond ; « Tu as raison, je suis arrivé à Arcadia sur les fins du dernier été. En vérité, je suis aux Etats-Unis depuis tout aussi longtemps, je suis européen et j’ai grandi sur le vieux continent ! » rigola-t-il sans pour autant donner beaucoup de détails sur ses origines. Ca va Molly ? lui demanda-t-il, elle qui semble toujours aussi crispée. Il lui demanderait bien d’où vient-elle ? Mais ces questions continuent. Alors, pourquoi tu l’aides mon bon samaritain ? Le leprechaun l’exaspère. Il ne dit rien, tente une énième fois de faire la sourde oreille. Les cupcakes, la pâtisserie de Molly et les boissons arrivèrent sur la table. Un silence s’installa tandis que la serveuse déposait tout l’assortiment face à eux. Le ticket placé sur la table, Lionel posa sa main dessus et le tira vers lui. « J’aide les autres parce que j’aurai aimé qu’on m’aide, tout simplement… » Ô le pauvre fils à papa ! Celui qui à tout eu dans la vie, sauf l’amour inconditionnel de son petit papounet ! Il serre le poing tenant l’addition. « Disons que je suis né dans un milieu privilégier, avec une mère aimante, fort heureusement ! J’ai un frère aîné, et c’est lui qu’on regarde. Moi, je ne suis que son ombre. Le cadet qui tente par tous les moyens de se faire voir, de se faire aimer mais qui dans le fond, ne fait qu’ennuyer papa » Tête sur le côté, un sourire forcé aux lèvres. Il ne voulait pas parler, c’est sorti tout seul. Tu devrais être honteux, un sale gosse de riche comme il en existe tant d’autres ! Le murmure suivit, perceptible à l’oreille. « ta gueule… » Il inspire, il expire. Et il sourit. « Mes problèmes sont moins difficiles que les tiens j’imagine. Comment en es-tu arrivée là, jolie Molly ? » Une question personnelle. Il n’aurait pas dû, mais il l’a fait. Il a osé. « Tu sais que je pourrai t’aider pour t’héberger si jamais tu le voulais ? Ou en avais besoin ? Mon cher père est ignoble, mais il m’a filé un appart ici. Si tu veux, tu pourrais dormir là-bas ? » T’es fêlé mon gars ! ! « Nous… » Panique à bord, il secoue les mains, gêné « Je serai ravi de t’accueillir si tu le voulais… Ne demande rien, il te suffit d’accepter » Il est trop gentil, mais il comprend que ça doit être dur dans cette situation. Il tend cette main qu’il lui suffit d’attraper, d’accepter.

Les rues de Cornucopia District
⇜ code by bat'phanie ⇝


Leprechaun et Lionel:
 
Revenir en haut Aller en bas
RT&D ˥ Rencontre Thé & Dessert ˥ Molly -

Revenir en haut Aller en bas

RT&D ˥ Rencontre Thé & Dessert ˥ Molly

 :: abandonnés
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Sauter vers: