CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

santa's coming to town. ) momie

 :: terminés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Salome Reiss
Salome Reiss
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : honey.moon
CREDITS : chrysalis (avatar)
FACE : bridget satterlee
DOLLARS : 310
SACRIFICES : 341
PORTRAIT : santa's coming to town. ) momie 9YI0z1m
ANNEES : 21 ans
CŒUR : Certaines femmes ne sont pas faites pour être apprivoisées. Elles ont peut-être juste besoin de courir, libres, jusqu’à trouver quelqu’un d’aussi sauvage pour courir avec elles.
RÉINCARNATION : dilwica, déesse serbe de la chasse et de la vie sauvage, protectrice des forêts
TALENT(S) : animorphose (canidé) - carence sensorielle - traces perceptives
FACTION : sans
OCCUPATION : serveuse au 447 Harbor Club (apprécie les pourboires mais pas les mains baladeuses -- avis aux téméraires, elle mord)
GENÈSE : novum consciente (stade 3)
JUKEBOX : shiny toy guns - stripped | still corners - the trip
RUNNING GUN BLUES :
santa's coming to town. ) momie L7iVFTL
ANDROME
uc.

santa's coming to town. ) momie XPGQxx7
STANOME
juré, on s'en fume une et on vide le plancher ; mais grillés, les flics se pointent et... qu'est-ce qu'on s'en fout puisque demain on sera des voleurs envolés ? et souris ma Bonnie, car jamais plus ils ne pourront nous retrouver.

santa's coming to town. ) momie ZxhMlmp
ANDROME
faim on a très faim. on voudrait bien manger. faire un bon festin pour bien se régaler. j'ai faim soir et matin, j'ai encore faim, j'ai toujours faim.

santa's coming to town. ) momie FLorEhK
ANDREAS & SABOLO

santa's coming to town. ) momie Tumblr_nwsbcw96qT1tlmbsuo3_250
DEMAIN
j'affronte la vie comme un aveugle avec un walkman, comme une anomalie dans leur programme ; vos rêves sont mes cauchemars ; j'aurai 20 ans toute ma vie, rien n'est jamais trop tard ; laisse-moi faire c'que j'fais de mieux ; me demande pas ce que nous réserve l'avenir, j'sais pas ; vivre au jour le jour comme si l'suivant n'existait pas ; marre d'observer le monde de loin ; personne ne m'souhaite bonne chance, mais je passerai pas ma vie à me demander quand elle commence.

santa's coming to town. ) momie Tumblr_inline_om5i96aNcb1s1fojl_250
DEMAIN
un jour on est venu au monde ; depuis on attend que le monde vienne à nous ; tant mieux si la route est longue, on pourra faire un peu plus de détours ; l'avenir appartient à ceux qui se lèvent à l'heure où je me couche


santa's coming to town. ) momie Empty
santa's coming to town. ) momie - Jeu 27 Déc - 16:07

Santa’s coming to town.

- - - - - - - - - - -

Irina & Salome



Ca n’a jamais été un jour plein de joie et de feu d’artifice, Noël. Juste un moment de plus à passer tous les deux ; des cadeaux échangés, un repas de rois, et le droit de manger n’importe quoi. Jamais rien d’exaltant et pourtant, ça n’a jamais entaché ta bonne humeur à l’approche de la fête.

Dans les rues d’Arcadia, le vent s’est levé et quelques flocons commencent à virevolter au dessus des piétons. Bonnet vissé sur les oreilles, écharpe autour du cou, manteau bouclé sur un pull moche - ton préféré, celui avec le renne, tu sautilles gaiement sur l’avenue principale en évitant quelques obstacles de justesse. Des airs de circonstances - George, Sia, Mariah, Dean Martin et enfin Queen, crachés par les enceintes, résonnent entre les murs et trouvent écho entre tes lèvres.

Insouciance, légèreté, et gaufre à la cannelle en ce shopping de Noël, tu poses ta main collante sur la poignée d’un premier magasin. Une librairie spacieuse, un nom en lettres d’or, et l’odeur du papier, mêlée au bois vieilli, te donnent envie de t’avancer. C’est probablement l’endroit parfait pour trouver un présent à offrir au seul homme de ta vie.

« Je peux vous aider ? » Rapidement, un binoclard dégarni t’accostes en lorgnant sournoisement sur ton goûter. Tu refuses poliment en continuant de manger, sans-gêne Salome, mais tellement spontanée.
Orbes avelines attirées par les couvertures qui brillent, et le papier glacé, tu flânes entres les étagères, admirant quelques livres, découvrant des auteurs, sans avoir la moindre idée de l’ouvrage à saisir. Parcourant les rayons, tu t’attardes finalement sur les bandes dessinées, avant de relever des yeux brillants sur un visage désormais familier. Quarantaine entamée, cheveux bruns, peau de lait, une élégance divine et ce parfum épicé… « Bonjour », oses-tu un peu embarrassée.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Some days I am more wolf than woman, and I am still learning how to stop apologizing for my wild. Nikita Gill

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Buchenko
Irina Buchenko
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : !
CREDITS : Myself
FACE : Rachel Weisz
DOLLARS : 2081
SACRIFICES : 785
PORTRAIT : https://66.media.tumblr.com/b163e045b2e668e83ee55504c7afc555/tumblr_nyqmvhAGxI1v0zjaxo1_500.gif
ANNEES : 44
CŒUR : Aime peut-être un homme absent
RÉINCARNATION : Jiva - déesse slave du printemps, de la fertilité et de la vitalité
TALENT(S) : Thaumaturgie - inséminat° divine & percept° karmiq
FACTION : Bratva - znakhar, médecin et sage-femme selon les besoins
OCCUPATION : Désoeuvrée
GENÈSE : Primus stade 3
TALON(S) D'ACHILLE : L'hiver / Les deuils / Salome
JUKEBOX : Imagine Dragons - Tiptoe
RUNNING GUN BLUES :
santa's coming to town. ) momie Tumblr_n83u1wYzYI1t5wmgwo3_250santa's coming to town. ) momie Tumblr_nwsbcw96qT1tlmbsuo6_250 
Les mots — Je ne manque nulle part, je ne laisse pas de vide. Les métros sont bondés, les restaurants comblés, les têtes bourrées à craquer de petits soucis. J'ai glissé hors du monde et il est resté plein. Comme un oeuf. Il faut croire que je n'étais pas indispensable. J'aurais voulu être indispensable. A quelque chose ou à quelqu'un. A propos, je t'aimais. Je te le dis à présent parce que ça n'a plus d'importance.

santa's coming to town. ) momie Empty
santa's coming to town. ) momie - Jeu 27 Déc - 17:39


santa's coming to town

« Bonjour, fait une voix non loin de là. » L'accent est familier et elle le replace presque sans effort. C'en est presque effrayant. Irina relève la tête de la BD dans laquelle elle était plongée depuis vingt-et-une pages. Le visage que ses yeux viennent éprouver fait tilt comme un petit choc électrique. « Bonjour, réplique-t-elle en miroir. » Elle rabat la première de couverture de Tintin au Congo. Un sourcil est arqué et un sourire curieux se dessine. Daniel va me tuer, songe-t-elle en s'approchant. Il est peut-être ici. Peut-être. Mais Irina est joueuse, alors elle préfère parier sur son absence. Parce qu'elle est grande, Salome, suffisamment pour se balader où bon lui semble. Elle a vingt ans. C'est sûrement la seule chose que la mère sait de sa fille. Majeure mais encore interdite d'alcool. Bon départ.

« Ah ! Bon appétit, ajoute-t-elle en pointant de l'index la gaufre déjà bien entamée. Comment ça va depuis... Elle ne sait pas quel terme utiliser. Rien de sensé ne lui vient alors elle se contente d'une petite moue presque complice. L'épisode n'a pourtant rien d'un secret. Sur les trois joueurs, deux s'étaient démasqués. Irina attrape l'album qu'elle feuilletait et le glisse sous son bras, là où reposait déjà le pavé qu'est Wolf Hall d'Hilary Mantel. Deux genres bien différents qui la passionnent tout autant. Achats de Noël ou lèche-vitrine ? » La question reste très correcte. Vraiment, c'est un très bon départ.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salome Reiss
Salome Reiss
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : honey.moon
CREDITS : chrysalis (avatar)
FACE : bridget satterlee
DOLLARS : 310
SACRIFICES : 341
PORTRAIT : santa's coming to town. ) momie 9YI0z1m
ANNEES : 21 ans
CŒUR : Certaines femmes ne sont pas faites pour être apprivoisées. Elles ont peut-être juste besoin de courir, libres, jusqu’à trouver quelqu’un d’aussi sauvage pour courir avec elles.
RÉINCARNATION : dilwica, déesse serbe de la chasse et de la vie sauvage, protectrice des forêts
TALENT(S) : animorphose (canidé) - carence sensorielle - traces perceptives
FACTION : sans
OCCUPATION : serveuse au 447 Harbor Club (apprécie les pourboires mais pas les mains baladeuses -- avis aux téméraires, elle mord)
GENÈSE : novum consciente (stade 3)
JUKEBOX : shiny toy guns - stripped | still corners - the trip
RUNNING GUN BLUES :
santa's coming to town. ) momie L7iVFTL
ANDROME
uc.

santa's coming to town. ) momie XPGQxx7
STANOME
juré, on s'en fume une et on vide le plancher ; mais grillés, les flics se pointent et... qu'est-ce qu'on s'en fout puisque demain on sera des voleurs envolés ? et souris ma Bonnie, car jamais plus ils ne pourront nous retrouver.

santa's coming to town. ) momie ZxhMlmp
ANDROME
faim on a très faim. on voudrait bien manger. faire un bon festin pour bien se régaler. j'ai faim soir et matin, j'ai encore faim, j'ai toujours faim.

santa's coming to town. ) momie FLorEhK
ANDREAS & SABOLO

santa's coming to town. ) momie Tumblr_nwsbcw96qT1tlmbsuo3_250
DEMAIN
j'affronte la vie comme un aveugle avec un walkman, comme une anomalie dans leur programme ; vos rêves sont mes cauchemars ; j'aurai 20 ans toute ma vie, rien n'est jamais trop tard ; laisse-moi faire c'que j'fais de mieux ; me demande pas ce que nous réserve l'avenir, j'sais pas ; vivre au jour le jour comme si l'suivant n'existait pas ; marre d'observer le monde de loin ; personne ne m'souhaite bonne chance, mais je passerai pas ma vie à me demander quand elle commence.

santa's coming to town. ) momie Tumblr_inline_om5i96aNcb1s1fojl_250
DEMAIN
un jour on est venu au monde ; depuis on attend que le monde vienne à nous ; tant mieux si la route est longue, on pourra faire un peu plus de détours ; l'avenir appartient à ceux qui se lèvent à l'heure où je me couche


santa's coming to town. ) momie Empty
santa's coming to town. ) momie - Ven 28 Déc - 12:27

Santa’s coming to town.

- - - - - - - - - - -

Irina & Salome


Il n’apprécierait pas. Que tu sois toujours là à la saluer. Pas après ce que vous avez vécu ensemble. Mais il est trop tard pour faire demi-tour, et il faut bien te l’avouer : tu n’en as pas envie. Elle exerce toujours sur toi cette attraction inexpliquée. C’est peut-être aussi le goût du danger.

« Ah ! Bon appétit ». Quand tu la remercies, tu réalises que tu ne sais toujours pas qui elle est. Une inconnue seulement, tombée au mauvais endroit et au mauvais moment. Éliakim ne t’en a pas dit plus, et tu ne lui as rien demandé. Tu commences à le savoir enclin à voir le mal partout.

« Bien. Et vous ? » Les joues remplies de pâtisserie, tu lorgnes les ouvrages entre ses bras. « Je cherche un cadeau » ; et dieu sait que c’est chaque année plus difficile de trouver quelque chose à offrir à ton père. Après les t-shirts rigolos et les tasses du meilleur papa, les coffrets de star-trek, tu aimerais trouver un présent plus sérieux cette fois. « Peut-être deux en fait ». Parce qu’il y a aussi Rachele. Et que Noël, cette année, ce sera sûrement entre vous trois.

« Vous n’auriez pas une idée ? » Bien sûr, elle ne les connaît pas. Et c’est un peu gonflé de lui demander ça alors que l’homme auquel l’achat sera destiné l’a menacée avec son pistolet. Mais tout ce que tu vois, c’est une femme de bon goût et surtout d’un âge approchant celui d’Éliakim. « Je veux dire… vous, vous aimeriez quoi ? » Et son écharpe tombe au sol ; tes doigts collants essuyés sur un pan enneigé de ta veste, tu te dépêches de la ramasser.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Some days I am more wolf than woman, and I am still learning how to stop apologizing for my wild. Nikita Gill

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Buchenko
Irina Buchenko
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : !
CREDITS : Myself
FACE : Rachel Weisz
DOLLARS : 2081
SACRIFICES : 785
PORTRAIT : https://66.media.tumblr.com/b163e045b2e668e83ee55504c7afc555/tumblr_nyqmvhAGxI1v0zjaxo1_500.gif
ANNEES : 44
CŒUR : Aime peut-être un homme absent
RÉINCARNATION : Jiva - déesse slave du printemps, de la fertilité et de la vitalité
TALENT(S) : Thaumaturgie - inséminat° divine & percept° karmiq
FACTION : Bratva - znakhar, médecin et sage-femme selon les besoins
OCCUPATION : Désoeuvrée
GENÈSE : Primus stade 3
TALON(S) D'ACHILLE : L'hiver / Les deuils / Salome
JUKEBOX : Imagine Dragons - Tiptoe
RUNNING GUN BLUES :
santa's coming to town. ) momie Tumblr_n83u1wYzYI1t5wmgwo3_250santa's coming to town. ) momie Tumblr_nwsbcw96qT1tlmbsuo6_250 
Les mots — Je ne manque nulle part, je ne laisse pas de vide. Les métros sont bondés, les restaurants comblés, les têtes bourrées à craquer de petits soucis. J'ai glissé hors du monde et il est resté plein. Comme un oeuf. Il faut croire que je n'étais pas indispensable. J'aurais voulu être indispensable. A quelque chose ou à quelqu'un. A propos, je t'aimais. Je te le dis à présent parce que ça n'a plus d'importance.

santa's coming to town. ) momie Empty
santa's coming to town. ) momie - Ven 28 Déc - 13:05


santa's coming to town

Beh merde, elle ne fait que sourire. Ce doit être la magie de Noël qui fait gonfler ses fossettes. Non, c'est pas vrai. C'est que la jeune femme l'intrigue autant qu'elle la ramène en arrière. Vingt ans c'est plus qu'une page. C'est trois tomes de la Pléiade. Irina répond un petit “Ça va. J'ai changé les housses des sièges de ma voiture. Elles sont rouges maintenant, je préfère”. Même si avec la voiture violette, ça jure et pas qu'un peu.

Un cadeau. Ce n'est pas très original pour la saison mais c'est normal. Elle-même ne fête plus Noël depuis presque trente ans. Et puis, elle est adepte du cadeau spontané. « Deux ? Pour la même personne ? C'est pas rien. Vous pouvez mettre combien ? Elle laisse échapper un léger rire lorsque Salome lui propose de brainstormer. C'est un jeu comme un autre, allez. Un jeu n'a jamais tué personne, pas vrai Daniel ? Moi ? Je me base sur les goûts que j'ai en commun avec la personne. Bonne technique, hein ? Parce que c'est trop dur de s'imaginer à la place de l'autre. Sauf quand on l'aime. Là, on se passe de tout conseil et on suit l'instinct. J'offrais souvent des habits. Ou des CDs. C'est pas ici qu'ils en vendent. C'est dans l'allée d'en face. Je ne sais pas si ça se fait encore. » Y a pourtant rien de mieux que danser à quatre devant un poste de radio grésillant.

« J'ai déjà tout ce qu'il me faut. Elle tapote les deux volumes papier. Cela dit, elle aurait bien fait un tour du côté des DVDs. Cette librairie possède un rayon dédié aux adaptations cinématographiques. Ce serait l'occasion de découvrir Misery à l'écran. Ah, merci, ajoute-t-elle en récupérant son écharpe poisseuse. » Le sol est un peu humide. La neige sous les bottes a fondu et ne laisse que de légères flaques noires qui stagnent. De quoi s'attraper une armée de micro organismes.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salome Reiss
Salome Reiss
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : honey.moon
CREDITS : chrysalis (avatar)
FACE : bridget satterlee
DOLLARS : 310
SACRIFICES : 341
PORTRAIT : santa's coming to town. ) momie 9YI0z1m
ANNEES : 21 ans
CŒUR : Certaines femmes ne sont pas faites pour être apprivoisées. Elles ont peut-être juste besoin de courir, libres, jusqu’à trouver quelqu’un d’aussi sauvage pour courir avec elles.
RÉINCARNATION : dilwica, déesse serbe de la chasse et de la vie sauvage, protectrice des forêts
TALENT(S) : animorphose (canidé) - carence sensorielle - traces perceptives
FACTION : sans
OCCUPATION : serveuse au 447 Harbor Club (apprécie les pourboires mais pas les mains baladeuses -- avis aux téméraires, elle mord)
GENÈSE : novum consciente (stade 3)
JUKEBOX : shiny toy guns - stripped | still corners - the trip
RUNNING GUN BLUES :
santa's coming to town. ) momie L7iVFTL
ANDROME
uc.

santa's coming to town. ) momie XPGQxx7
STANOME
juré, on s'en fume une et on vide le plancher ; mais grillés, les flics se pointent et... qu'est-ce qu'on s'en fout puisque demain on sera des voleurs envolés ? et souris ma Bonnie, car jamais plus ils ne pourront nous retrouver.

santa's coming to town. ) momie ZxhMlmp
ANDROME
faim on a très faim. on voudrait bien manger. faire un bon festin pour bien se régaler. j'ai faim soir et matin, j'ai encore faim, j'ai toujours faim.

santa's coming to town. ) momie FLorEhK
ANDREAS & SABOLO

santa's coming to town. ) momie Tumblr_nwsbcw96qT1tlmbsuo3_250
DEMAIN
j'affronte la vie comme un aveugle avec un walkman, comme une anomalie dans leur programme ; vos rêves sont mes cauchemars ; j'aurai 20 ans toute ma vie, rien n'est jamais trop tard ; laisse-moi faire c'que j'fais de mieux ; me demande pas ce que nous réserve l'avenir, j'sais pas ; vivre au jour le jour comme si l'suivant n'existait pas ; marre d'observer le monde de loin ; personne ne m'souhaite bonne chance, mais je passerai pas ma vie à me demander quand elle commence.

santa's coming to town. ) momie Tumblr_inline_om5i96aNcb1s1fojl_250
DEMAIN
un jour on est venu au monde ; depuis on attend que le monde vienne à nous ; tant mieux si la route est longue, on pourra faire un peu plus de détours ; l'avenir appartient à ceux qui se lèvent à l'heure où je me couche


santa's coming to town. ) momie Empty
santa's coming to town. ) momie - Lun 31 Déc - 12:57

Santa’s coming to town.

- - - - - - - - - - -

Irina & Salome


Rouges, les housses, Salome. Comme tes joues cramoisies.

Ca t’embarrasse de repenser à l’épisode de l’autrefois, et d’ailleurs, être gênée ne te ressemble pas. Tu t’en fiches, en principe, de ce qu’on peut penser de toi. Mais c’était quelque chose, de redevenir toi sous le regard interdit de l’inconnue. Ah, l’inconnue. Si douce, et si attentionnée alors qu’elle ne savait rien de toi… Elle a gardé son sang-froid pour te raccompagner, et n’a trouvé pour l’accueillir qu’un père rongé d’angoisse avec un pistolet braqué droit sur sa carcasse. A bien y réfléchir, ça relève de la folie de prendre cette histoire avec autant de flegme. Elle aurait dû fuir en te voyant s’approcher à nouveau d’elle. Te poser des questions. Crier même. Pas plaisanter sur l’état de ses sièges…

« Vous n’êtes pas en colère ? », oses-tu lui demander, le minois déconfit. C’est le terme « choquée » qui aurait été approprié. Car au fond, si l’horreur l’a si peu offusquée, c’est peut-être qu’elle s’y connaît en la matière ? Même si tu gardes tes œillères, tu sais qu’il s’en passe des choses étranges dans cette ville paumée du Maine.  

« Pour deux personnes, plutôt ». Le regard égaré sur deux types méconnaissables sous leur déguisement de père Noël et de lutin, tu reviens aux cadeaux, quoiqu’un peu distraite. « Ma grand-mère et mon père ». Et ta main vient retourner la poche de ton denim, d’où les billets s’envolent, accompagnés de quelques pièces. « Ah, j’ai dû en perdre un peu », que tu constates en ramassant le tout et en faisant les comptes. Un haussement d’épaules, un air peu concerné. « Y a un peu plus de cent dollars » ; l’argent de poche négligemment conservé. « J’adore la musique », concèdes-tu avec une moue pincée. C’est parce qu’il y a un mais. « Mais plus personne n’écoute de CD de nos jours » ; c’est vrai. Tout est numérisé.  

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Some days I am more wolf than woman, and I am still learning how to stop apologizing for my wild. Nikita Gill

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Buchenko
Irina Buchenko
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : !
CREDITS : Myself
FACE : Rachel Weisz
DOLLARS : 2081
SACRIFICES : 785
PORTRAIT : https://66.media.tumblr.com/b163e045b2e668e83ee55504c7afc555/tumblr_nyqmvhAGxI1v0zjaxo1_500.gif
ANNEES : 44
CŒUR : Aime peut-être un homme absent
RÉINCARNATION : Jiva - déesse slave du printemps, de la fertilité et de la vitalité
TALENT(S) : Thaumaturgie - inséminat° divine & percept° karmiq
FACTION : Bratva - znakhar, médecin et sage-femme selon les besoins
OCCUPATION : Désoeuvrée
GENÈSE : Primus stade 3
TALON(S) D'ACHILLE : L'hiver / Les deuils / Salome
JUKEBOX : Imagine Dragons - Tiptoe
RUNNING GUN BLUES :
santa's coming to town. ) momie Tumblr_n83u1wYzYI1t5wmgwo3_250santa's coming to town. ) momie Tumblr_nwsbcw96qT1tlmbsuo6_250 
Les mots — Je ne manque nulle part, je ne laisse pas de vide. Les métros sont bondés, les restaurants comblés, les têtes bourrées à craquer de petits soucis. J'ai glissé hors du monde et il est resté plein. Comme un oeuf. Il faut croire que je n'étais pas indispensable. J'aurais voulu être indispensable. A quelque chose ou à quelqu'un. A propos, je t'aimais. Je te le dis à présent parce que ça n'a plus d'importance.

santa's coming to town. ) momie Empty
santa's coming to town. ) momie - Ven 4 Jan - 22:55


santa's coming to town

Salome pose une question colorée. Toute rouge. L'est-elle, en colère ? Non. Et à bien y réfléchir, elle n'est pas souvent en rogne et n'élève pas facilement la voix. Pour pallier à ça, elle jure et râle - mais seulement dans sa langue natale. J'vous ai pardonnée depuis longtemps, répond sobrement Irina. L'épisode relevait du divin, pas d'un sale coup ni d'un mauvais hasard... Puis ses joues imitent celles de Salome, ou bien est-ce le contraire, après tout : Et aujourd'hui... Ça peut rester entre nous ? Il n'a pas besoin de tout savoir, clignotent les sous-titres dans son regard.

Salome évoque sa famille de la taille d'un neutron et le coeur d'Irina se serre. Elle devine trop bien de qui il s'agit, et il serait affreux de la questionner sur sa mère... Elle a lu les dossiers leakés et ils lui sont restés en travers de la gorge. Vogh, comme l'autre de la NC. On dirait la contraction de Van Gogh. Salome Keller, avait-elle naturellement supposé. Mise à jour : Salome Vogh. C'est déjà beaucoup cent dollars. A son âge, elle n'avait ni parents ni salaire. Et la Bratva ne l'entretenait certainement pas pour courir les grandes enseignes. D'accord, pas de CD. Le constat l'attriste. Mon frère adorait ça. Enfin bon, n'en parlons plus puisque c'est passé de mode...

Réfléchissons. Cent dollars... c'est largement suffisant pour un petit coffret sympa. Bonnet, gants, écharpe. Ou un pull. C'est classique mais toujours d'actualité ! L'hiver est un ennemi contre lequel il faut s'armer avec style : c'est Jiva qui le dit et Irina qui l'affirme. Elle se dirige vers la caisse avec ses bouquins, s'en tire pour moins de 20 dollars et propose à Salome : Il y a un magasin pas trop loin... élégant et abordable. C'est sur mon chemin. Mensonge. Elle vient de l'opposé. Puis elle s'essaye au tutoiement, qu'elle camoufle consciemment par des tas de banalités évidentes. Par contre, je suis venue en métro, je ne pourrai pas te ramener. Tant mieux dans un certain sens... Enfin, si tu dois rentrer avant la nuit noire, on n'a pas beaucoup de temps. Ça te dit ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salome Reiss
Salome Reiss
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : honey.moon
CREDITS : chrysalis (avatar)
FACE : bridget satterlee
DOLLARS : 310
SACRIFICES : 341
PORTRAIT : santa's coming to town. ) momie 9YI0z1m
ANNEES : 21 ans
CŒUR : Certaines femmes ne sont pas faites pour être apprivoisées. Elles ont peut-être juste besoin de courir, libres, jusqu’à trouver quelqu’un d’aussi sauvage pour courir avec elles.
RÉINCARNATION : dilwica, déesse serbe de la chasse et de la vie sauvage, protectrice des forêts
TALENT(S) : animorphose (canidé) - carence sensorielle - traces perceptives
FACTION : sans
OCCUPATION : serveuse au 447 Harbor Club (apprécie les pourboires mais pas les mains baladeuses -- avis aux téméraires, elle mord)
GENÈSE : novum consciente (stade 3)
JUKEBOX : shiny toy guns - stripped | still corners - the trip
RUNNING GUN BLUES :
santa's coming to town. ) momie L7iVFTL
ANDROME
uc.

santa's coming to town. ) momie XPGQxx7
STANOME
juré, on s'en fume une et on vide le plancher ; mais grillés, les flics se pointent et... qu'est-ce qu'on s'en fout puisque demain on sera des voleurs envolés ? et souris ma Bonnie, car jamais plus ils ne pourront nous retrouver.

santa's coming to town. ) momie ZxhMlmp
ANDROME
faim on a très faim. on voudrait bien manger. faire un bon festin pour bien se régaler. j'ai faim soir et matin, j'ai encore faim, j'ai toujours faim.

santa's coming to town. ) momie FLorEhK
ANDREAS & SABOLO

santa's coming to town. ) momie Tumblr_nwsbcw96qT1tlmbsuo3_250
DEMAIN
j'affronte la vie comme un aveugle avec un walkman, comme une anomalie dans leur programme ; vos rêves sont mes cauchemars ; j'aurai 20 ans toute ma vie, rien n'est jamais trop tard ; laisse-moi faire c'que j'fais de mieux ; me demande pas ce que nous réserve l'avenir, j'sais pas ; vivre au jour le jour comme si l'suivant n'existait pas ; marre d'observer le monde de loin ; personne ne m'souhaite bonne chance, mais je passerai pas ma vie à me demander quand elle commence.

santa's coming to town. ) momie Tumblr_inline_om5i96aNcb1s1fojl_250
DEMAIN
un jour on est venu au monde ; depuis on attend que le monde vienne à nous ; tant mieux si la route est longue, on pourra faire un peu plus de détours ; l'avenir appartient à ceux qui se lèvent à l'heure où je me couche


santa's coming to town. ) momie Empty
santa's coming to town. ) momie - Dim 6 Jan - 16:02

Santa’s coming to town.

- - - - - - - - - - -

Irina & Salome


C’est fou, à quel point ça te réchauffe le coeur de savoir qu’elle ne t’en veut pas du tout. Hochant la tête d’un air complice à sa question, tu te sens plus légère à l’idée que l’épisode soit balayé. Ton père dirait que c’est « trop beau pour être vrai ». Que ça cache quelque chose. Tu préfères t’en moquer. Jouer avec le feu et profiter des gens qui ne partent pas en courant en apprenant ce que tu es. La prudence n’a jamais été ton point fort, et après tout, en plein centre-ville, entourée de monde, que pourrait-il bien t’arriver ?

« C’est que… ce n’est pas commun, ce que vous avez vu », oses-tu lui faire remarquer. Le nez plissé, les lèvres tordues de côté, tu retires ton bonnet en attendant sa réponse. Même si tu ne la crains pas, son absence de surprise et son acceptation rapide ont éveillé ta curiosité. Peut-être qu’elle en connaît un rayon sur les phénomènes étranges ?


« Qu’est-ce que vous écoutez ? » t’empresses-tu de demander en croyant lire la déception dans ses orbes avelines. Après tout, se renseigner sur ses goûts musicaux est un moyen comme un autre de faire connaissance avec quelqu’un. « Des vêtements ce sera bien. Moins difficile à choisir qu’un bouquin », tu lui concèdes en souriant, avant de la talonner jusqu’à la caisse. Même si tu sais qu’Éliakim et Rachele n’ont pas besoin de toi pour s’habiller, tu penses que l’attention saura leur faire plaisir. Ou qu’ils feront semblant, du moins - car tu n’as décidément pas les moyens d’offrir du Versace à ta grand-mère. « Ca marche », et il n’en faut pas plus pour te convaincre d’accepter la proposition qu’elle te fait. A voir son élégance, nul doute qu’elle saura bien te conseiller. « Au fait, j’peux vous appeler comment ? », tu lui demandes en avalant ta dernière bouchée. Même si elle a choisi le tutoiement, tu ne te permettras pas de faire de même. En revanche, il te semble soudain important de pouvoir la nommer. « Moi, c’est Salome », crois-tu bon de préciser.

Quand la divine patiente enfin pour payer ses articles, tu ranges de nouveau ta monnaie avant de rouler entre tes doigts le papier de la gaufre terminée. Interpelée par l’agitation soudaine autour d’un des gars déguisés, tu fronces un peu les sourcils en voyant affluer les clients du fin fond des rayons. Bizarre. Ils doivent distribuer des chocolats ou des bons de réduction.
Et dépassant de quelques mètres la bulgare, tu t’approches du petit attroupement pour tenter d'apercevoir la raison du rassemblement.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Some days I am more wolf than woman, and I am still learning how to stop apologizing for my wild. Nikita Gill

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Buchenko
Irina Buchenko
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : !
CREDITS : Myself
FACE : Rachel Weisz
DOLLARS : 2081
SACRIFICES : 785
PORTRAIT : https://66.media.tumblr.com/b163e045b2e668e83ee55504c7afc555/tumblr_nyqmvhAGxI1v0zjaxo1_500.gif
ANNEES : 44
CŒUR : Aime peut-être un homme absent
RÉINCARNATION : Jiva - déesse slave du printemps, de la fertilité et de la vitalité
TALENT(S) : Thaumaturgie - inséminat° divine & percept° karmiq
FACTION : Bratva - znakhar, médecin et sage-femme selon les besoins
OCCUPATION : Désoeuvrée
GENÈSE : Primus stade 3
TALON(S) D'ACHILLE : L'hiver / Les deuils / Salome
JUKEBOX : Imagine Dragons - Tiptoe
RUNNING GUN BLUES :
santa's coming to town. ) momie Tumblr_n83u1wYzYI1t5wmgwo3_250santa's coming to town. ) momie Tumblr_nwsbcw96qT1tlmbsuo6_250 
Les mots — Je ne manque nulle part, je ne laisse pas de vide. Les métros sont bondés, les restaurants comblés, les têtes bourrées à craquer de petits soucis. J'ai glissé hors du monde et il est resté plein. Comme un oeuf. Il faut croire que je n'étais pas indispensable. J'aurais voulu être indispensable. A quelque chose ou à quelqu'un. A propos, je t'aimais. Je te le dis à présent parce que ça n'a plus d'importance.

santa's coming to town. ) momie Empty
santa's coming to town. ) momie - Ven 11 Jan - 2:24


santa's coming to town

Pas commun, Irina apprécie l'euphémisme. Elle se demande quel sera le jour où Salome ouvrira les yeux et comprendra. Ou peut-être est-ce son rôle à elle, la mère, la déesse, de l'éduquer et éclater la bulle des impressions. Peut-être. Dans un autre univers. Bowie, Orbison, The Animals, Pink Floyd, ce genre. Irina fredonne souvent Heroes sur le chemin du bureau.

Elle est contente d'entendre l'approbation de Salome, qui se présente parce qu'elle est honnête, elle. Irina se sent un peu à l'étroit, un peu de traviole. Un peu malhonnête. Elle aurait pu être une adulte responsable, une mère pour une fois, et prendre le taureau par les cornes. Non, jouer l'inconnue souriante, c'est plus facile. Ça soulève moins de question. Moins de cendres. Eum... Irina ? C'est marmonné. Raclement de gorge. Irina. Ça te convient ? Parce que ça n'ira probablement pas au-delà. Maman, c'est sa mère à elle. Son fantôme de mère qu'elle a laissé en Bulgarie. Oui, c'est certain à présent : Irina ne sera la maman de personne.

Il y a du mouvement. Les clients se dirigent tous dans la même direction et forment un attroupement auprès des types déguisés. Irina retrouve Salome, l'observe s'approcher, ne songe pas une seconde à lui attraper une épaule. C'est fou ce qu'elle dégage. Son propre aura devrait l'aveugler. Suite à leur première rencontre, Irina avait parié la moitié de ses estimations sur une créature inconnue. Elle avance de quelques pas, cherche à comprendre ce qui retient l'attention de Salome. Elle aperçoit des silhouettes masculines, l'un est perché sur un escabeau. Il brandit quelque chose... Je crois que... Elle est mal à l'aise. Cette agitation ne lui plaît pas. Quelque chose ne tourne pas rond.

Une voix d'homme étouffée vient briser le semblant de calme du magasin. Il gueule quelque chose à la fois indistinct et tout à fait compréhensible. PAS UN GESTE, il veut la CAISSE -ou du CASH ?-. Irina a peut-être $110 sur elle. Puis le mec exige qu'AUCUN APPEL ne soit fait à la police SINON JE TIRE. La petite foule se paralyse, une faible clameur s'élève. La peur est vibrante. Irina attrape le bras de Salome tout en cherchant la sortie du regard. Derrière le braillard. Chuchotement, ou ordre : Reste calme. Elle resserre son étau. Hors de question d'attirer l'attention.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salome Reiss
Salome Reiss
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : honey.moon
CREDITS : chrysalis (avatar)
FACE : bridget satterlee
DOLLARS : 310
SACRIFICES : 341
PORTRAIT : santa's coming to town. ) momie 9YI0z1m
ANNEES : 21 ans
CŒUR : Certaines femmes ne sont pas faites pour être apprivoisées. Elles ont peut-être juste besoin de courir, libres, jusqu’à trouver quelqu’un d’aussi sauvage pour courir avec elles.
RÉINCARNATION : dilwica, déesse serbe de la chasse et de la vie sauvage, protectrice des forêts
TALENT(S) : animorphose (canidé) - carence sensorielle - traces perceptives
FACTION : sans
OCCUPATION : serveuse au 447 Harbor Club (apprécie les pourboires mais pas les mains baladeuses -- avis aux téméraires, elle mord)
GENÈSE : novum consciente (stade 3)
JUKEBOX : shiny toy guns - stripped | still corners - the trip
RUNNING GUN BLUES :
santa's coming to town. ) momie L7iVFTL
ANDROME
uc.

santa's coming to town. ) momie XPGQxx7
STANOME
juré, on s'en fume une et on vide le plancher ; mais grillés, les flics se pointent et... qu'est-ce qu'on s'en fout puisque demain on sera des voleurs envolés ? et souris ma Bonnie, car jamais plus ils ne pourront nous retrouver.

santa's coming to town. ) momie ZxhMlmp
ANDROME
faim on a très faim. on voudrait bien manger. faire un bon festin pour bien se régaler. j'ai faim soir et matin, j'ai encore faim, j'ai toujours faim.

santa's coming to town. ) momie FLorEhK
ANDREAS & SABOLO

santa's coming to town. ) momie Tumblr_nwsbcw96qT1tlmbsuo3_250
DEMAIN
j'affronte la vie comme un aveugle avec un walkman, comme une anomalie dans leur programme ; vos rêves sont mes cauchemars ; j'aurai 20 ans toute ma vie, rien n'est jamais trop tard ; laisse-moi faire c'que j'fais de mieux ; me demande pas ce que nous réserve l'avenir, j'sais pas ; vivre au jour le jour comme si l'suivant n'existait pas ; marre d'observer le monde de loin ; personne ne m'souhaite bonne chance, mais je passerai pas ma vie à me demander quand elle commence.

santa's coming to town. ) momie Tumblr_inline_om5i96aNcb1s1fojl_250
DEMAIN
un jour on est venu au monde ; depuis on attend que le monde vienne à nous ; tant mieux si la route est longue, on pourra faire un peu plus de détours ; l'avenir appartient à ceux qui se lèvent à l'heure où je me couche


santa's coming to town. ) momie Empty
santa's coming to town. ) momie - Lun 28 Jan - 14:31

Santa’s coming to town.

- - - - - - - - - - -

Irina & Salome


L’instinct. Une alarme qui sonne, à l’intérieur du crâne, que tu entends mais n’écoutes pas. Mouton du troupeau qui s’amasse, victime de ta curiosité, tu te dresses sur tes pieds pour mieux voir, et… « Je crois que... » ; Irina t’a rejointe. Tu peux sentir sa présence et son parfum avant de reculer d’un bond à la vue de l’éclat du métal.

Ce shopping de Noël est en train de tourner mal. Et l’instinct, tu l’entends un peu tard.

« Reste calme », renchérit la bulgare alors que des cris de terreur s’élèvent de la foule. Il y a ses doigts refermés sur ton bras, le tissu chiffonné. Regard braqué sur la porte d’entrée, tu remarques une mère de famille qui a eu la même idée ; courir et se tirer, mais les issues sont verrouillées, et la malheureuse finit plaquée sur le carrelage avec son ado à côté. Tu crois rêver en le voyant sourire ; putain, c’est pas la Casa de Papel...

Les mains en l’air, tout le monde à terre, et fermez-la… Tu t’exécutes et pour la première fois depuis longtemps, ton coeur tambourine à l’intérieur de ta poitrine. A côté d’Irina, la joue collée au sol, tu peines à respirer. La peur est là, réelle, sournoise.
Les deux gus ont un flingue, le doigt sur la gâchette. Avec les lois sur le port d’armes, ils ne sont sûrement pas les seuls dans le périmètre. Aucun client ne s’est encore interposé, mais si un seul d’entre eux essaie de jouer les héros, combien de temps leur restera-t-il avant le bain de sang ?

Tout va trop vite, et tu gamberges, Salome. Ca t’étonne même d’avoir vécu tant de choses invraisemblables et difficiles pour paniquer autant devant deux idiots en costume. Que veulent-ils réellement, comment vont-ils sortir, comment espèrent-ils s’effacer une fois dehors dans ces accoutrements ? sont autant de questions qui vont et viennent pour faire passer le temps.

A-t-on déjà vu un lutin donner des ordres au Père Noël ? Le plus petit a l’air du cerveau de l’opération. Et tandis que l'employé obéit, canon de l’acolyte soumis sur la tempe, des billets verts s’envolent échappés de la caisse. Ca lui vaut une sacrée remontrance ; un coup de crosse à l’arrière de la tête, peut-être ? Tout le monde sursaute et geint au bruit qui vient annoncer le coup, et ta main rampe à l’aveuglette pour trouver celle de la divine à tes côtés.

« Je ne peux pas le contrôler », tu chuchotes en espérant rester discrète.
Capter son regard, y ancrer tes prunelles, c’est pour l’instant le seul remède que tu penses efficace contre le mal qui te prend. Sous les effets de l’angoisse, tu n’as plus qu’une seule crainte : celle de voir surgir la bête qui remue déjà au fond de tes entrailles par réflexe...

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Some days I am more wolf than woman, and I am still learning how to stop apologizing for my wild. Nikita Gill

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Buchenko
Irina Buchenko
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : !
CREDITS : Myself
FACE : Rachel Weisz
DOLLARS : 2081
SACRIFICES : 785
PORTRAIT : https://66.media.tumblr.com/b163e045b2e668e83ee55504c7afc555/tumblr_nyqmvhAGxI1v0zjaxo1_500.gif
ANNEES : 44
CŒUR : Aime peut-être un homme absent
RÉINCARNATION : Jiva - déesse slave du printemps, de la fertilité et de la vitalité
TALENT(S) : Thaumaturgie - inséminat° divine & percept° karmiq
FACTION : Bratva - znakhar, médecin et sage-femme selon les besoins
OCCUPATION : Désoeuvrée
GENÈSE : Primus stade 3
TALON(S) D'ACHILLE : L'hiver / Les deuils / Salome
JUKEBOX : Imagine Dragons - Tiptoe
RUNNING GUN BLUES :
santa's coming to town. ) momie Tumblr_n83u1wYzYI1t5wmgwo3_250santa's coming to town. ) momie Tumblr_nwsbcw96qT1tlmbsuo6_250 
Les mots — Je ne manque nulle part, je ne laisse pas de vide. Les métros sont bondés, les restaurants comblés, les têtes bourrées à craquer de petits soucis. J'ai glissé hors du monde et il est resté plein. Comme un oeuf. Il faut croire que je n'étais pas indispensable. J'aurais voulu être indispensable. A quelque chose ou à quelqu'un. A propos, je t'aimais. Je te le dis à présent parce que ça n'a plus d'importance.

santa's coming to town. ) momie Empty
santa's coming to town. ) momie - Jeu 31 Jan - 20:45


santa's coming to town

Et que ça gueule et que ça menance. Ce n'est pas très fin. C'est même très mauvais, comme scénario. Combien peut contenir la caisse de ce genre de magasin ? Grande enseigne, d'accord, mais presque tout le monde paie par carte. Surtout les femmes d'après une étude. Les hommes préfèrent le cash. Mais ce ne sont pas les statistiques d'une émission qui vont les sortir de là.

Irina n'a pas tant reculé face au canon tueur. Elle en côtoie alors... oui, une menace, mais pas étrangère. Elle est même surprise que Salome réagisse ainsi. Elia en garde un dans son dos... Elles s'exécutent sans protester et les voilà à terre, à la fermer, comme ils l'ordonnent. C'est horrible ça. De n'avoir aucun contrôle. De sentir les ennuis affluer, le piège se refermer. Mieux vaut regarder Titanic.

Irina se concentre sur le souffle de Salome, tout proche et pas des plus assurés. Elle espère qu'elle n'est pas asthmatique. Ou facilement en proie aux crises de panique. Si son père apprend ça... Bien sûr qu'il l'apprendra. Eh merde, siffle-t-elle, un bout de la joue pressé contre le sol froid. Du carrelage. Même pas de la moquette. Et tandis que le caissier s'active, Irina se demande si les mecs ne sont pas des génies, au fond. Ainsi costumés, ils se fondent sans effort dans le décor de décembre...

Il y a sa main moite qui débarque dans la sienne. S'y loge, les yeux en parallèle. Dans un autre contexte, et si Irina n'était pas Irina, elle serait peut-être émue d'un tel rapprochement. Mais là, ça n'apporte qu'un mauvais pressentiment... Je ne peux pas le contrôler. Ses pupilles se dilatent de surprise. Ne la quittent pas. Elle comprend qui est Le. Coup d'oeil aux malfrats de bas étage. Ils n'en ont pas fini. L'aveu de sa fille lui fout les jetons comme Shining. Crispée, elle commande : Non-Sa-lo-me-tu-peux-pas. Elle a vu ce qui arrive lorsque... Ce n'est ni beau ni silencieux ni discret. Attirer les regards relève du suicide à ce stade. Elle chuchote, le ton pressant. Tu m'entends ? Salome ? Tout sauf ça. Combats-le. Et gagne... Elles auraient dû avoir cette conversation dans la voiture... Maintenant c'est trop tard. Résiste-lui. Elle serre la main qu'elle prie de ne pas devenir patte ou tentacule. Si Salome ne se maîtrise pas, elles y laisseront plus que des plumes.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salome Reiss
Salome Reiss
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : honey.moon
CREDITS : chrysalis (avatar)
FACE : bridget satterlee
DOLLARS : 310
SACRIFICES : 341
PORTRAIT : santa's coming to town. ) momie 9YI0z1m
ANNEES : 21 ans
CŒUR : Certaines femmes ne sont pas faites pour être apprivoisées. Elles ont peut-être juste besoin de courir, libres, jusqu’à trouver quelqu’un d’aussi sauvage pour courir avec elles.
RÉINCARNATION : dilwica, déesse serbe de la chasse et de la vie sauvage, protectrice des forêts
TALENT(S) : animorphose (canidé) - carence sensorielle - traces perceptives
FACTION : sans
OCCUPATION : serveuse au 447 Harbor Club (apprécie les pourboires mais pas les mains baladeuses -- avis aux téméraires, elle mord)
GENÈSE : novum consciente (stade 3)
JUKEBOX : shiny toy guns - stripped | still corners - the trip
RUNNING GUN BLUES :
santa's coming to town. ) momie L7iVFTL
ANDROME
uc.

santa's coming to town. ) momie XPGQxx7
STANOME
juré, on s'en fume une et on vide le plancher ; mais grillés, les flics se pointent et... qu'est-ce qu'on s'en fout puisque demain on sera des voleurs envolés ? et souris ma Bonnie, car jamais plus ils ne pourront nous retrouver.

santa's coming to town. ) momie ZxhMlmp
ANDROME
faim on a très faim. on voudrait bien manger. faire un bon festin pour bien se régaler. j'ai faim soir et matin, j'ai encore faim, j'ai toujours faim.

santa's coming to town. ) momie FLorEhK
ANDREAS & SABOLO

santa's coming to town. ) momie Tumblr_nwsbcw96qT1tlmbsuo3_250
DEMAIN
j'affronte la vie comme un aveugle avec un walkman, comme une anomalie dans leur programme ; vos rêves sont mes cauchemars ; j'aurai 20 ans toute ma vie, rien n'est jamais trop tard ; laisse-moi faire c'que j'fais de mieux ; me demande pas ce que nous réserve l'avenir, j'sais pas ; vivre au jour le jour comme si l'suivant n'existait pas ; marre d'observer le monde de loin ; personne ne m'souhaite bonne chance, mais je passerai pas ma vie à me demander quand elle commence.

santa's coming to town. ) momie Tumblr_inline_om5i96aNcb1s1fojl_250
DEMAIN
un jour on est venu au monde ; depuis on attend que le monde vienne à nous ; tant mieux si la route est longue, on pourra faire un peu plus de détours ; l'avenir appartient à ceux qui se lèvent à l'heure où je me couche


santa's coming to town. ) momie Empty
santa's coming to town. ) momie - Dim 10 Fév - 22:24

Santa’s coming to town.

- - - - - - - - - - -

Irina & Salome


L’étreinte se resserre autour de la main d’Irina. Prunelles ancrées dans son regard, tu cherches à y cueillir la force qui t’a aidée à redevenir toi le jour de la rencontre. Tu avais senti quelque chose, ce soir là. De l’apaisement, un appel au contrôle, inexplicable. Tu t’en rappelles précisément parce que tu as l’impression de devoir retrouver ce sentiment, là, maintenant. Si la mutation n’avait pas eu lieu par hasard, si quelque part la bulgare l’avait influencée, alors peut-être que ça pouvait fonctionner en sens inverse ?

Quoi que ce soit, même une simple illusion de l’esprit cherchant un soutien sur lequel s’appuyer, tu en as besoin, Salome. Car plus que l’odeur du métal et la vue des canons braqués sur des dizaines d’innocents, c’est ton propre fardeau qui t’effraie.  

« Non-Sa-lo-me-tu-peux-pas » ; tes yeux se ferment brusquement et tu te concentres sur la voix. C’est tout ton corps qui tremble et ton propre squelette qui commence à craquer. « Tu m'entends ? Salome ? » ; elle prend des risques en haussant le ton, Irina. Tu l’entends, tu la vois quand tu rouvres les yeux. Tu serres sa main plus fort quand ta respiration s’accélère et quand ton coeur s’emballe. « Combats-le ». L’ordre qu’on donne au chien. Ou plutôt à la fille pour qu’elle dompte la bête. Tu souffres à l’intérieur, Salome. Et tu souffles sans pouvoir t’empêcher de geindre, attirant l’attention du lutin de Noël. « Résiste-lui », la bulgare renchérit. Elle se fait entendre, et on lui crie dessus. Tu dois lâcher sa main si tu ne veux pas qu’on lui explose la cervelle. Abonnée à la poisse, et aux flingues, Irina.

Et la louve en profite. Elle s’étire, regagne du terrain. Quelques secondes d’inattention et la voilà libérée de ses chaînes… croit-elle.

Le lutin furieux repart en sens inverse. Il a vu quelqu’un fouiller son jean et saisir un portable. Un instant de répit pour vous deux, pourtant, c’est bien un coup de feu qui soudain retentit. Quelques cris à nouveau, étouffés aussitôt, et tu peux sentir la poigne peser sur ton bras. Tu ne veux pas prendre le risque de vous faire descendre en croisant son regard, mais il est évident qu’elle a repris son rôle, Irina.

La lutte reprend, et l’animal recule tandis qu’aidée de la bulgare, tu parviens à barrer son chemin. Chassé, de nouveau entravé, il se tapit dans l’ombre en attendant la prochaine occasion… et le calme retrouvé peu à peu, ta respiration se fait plus régulière ; tu peux rouvrir les yeux.

Etrange, la lumière t’éblouit à cramer tes rétines. Ca crie plus fort à l’autre bout de la pièce, et ça menace encore. Les rayons des néons sont comme le feu du soleil, tandis que sans le vouloir, et surtout sans savoir, tu déclenches ta faculté complémentaire ; privant chaque personne de sa vue, plongeant braqueurs et otages dans l’obscurité la plus totale...  

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Some days I am more wolf than woman, and I am still learning how to stop apologizing for my wild. Nikita Gill

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Buchenko
Irina Buchenko
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : !
CREDITS : Myself
FACE : Rachel Weisz
DOLLARS : 2081
SACRIFICES : 785
PORTRAIT : https://66.media.tumblr.com/b163e045b2e668e83ee55504c7afc555/tumblr_nyqmvhAGxI1v0zjaxo1_500.gif
ANNEES : 44
CŒUR : Aime peut-être un homme absent
RÉINCARNATION : Jiva - déesse slave du printemps, de la fertilité et de la vitalité
TALENT(S) : Thaumaturgie - inséminat° divine & percept° karmiq
FACTION : Bratva - znakhar, médecin et sage-femme selon les besoins
OCCUPATION : Désoeuvrée
GENÈSE : Primus stade 3
TALON(S) D'ACHILLE : L'hiver / Les deuils / Salome
JUKEBOX : Imagine Dragons - Tiptoe
RUNNING GUN BLUES :
santa's coming to town. ) momie Tumblr_n83u1wYzYI1t5wmgwo3_250santa's coming to town. ) momie Tumblr_nwsbcw96qT1tlmbsuo6_250 
Les mots — Je ne manque nulle part, je ne laisse pas de vide. Les métros sont bondés, les restaurants comblés, les têtes bourrées à craquer de petits soucis. J'ai glissé hors du monde et il est resté plein. Comme un oeuf. Il faut croire que je n'étais pas indispensable. J'aurais voulu être indispensable. A quelque chose ou à quelqu'un. A propos, je t'aimais. Je te le dis à présent parce que ça n'a plus d'importance.

santa's coming to town. ) momie Empty
santa's coming to town. ) momie - Sam 2 Mar - 17:01


santa's coming to town

C'est quand même sacrément dommage pour un premier câlin. Câlin ? Peut-on considérer que s'écrabouiller mutuellement la main est un câlin ? Oui pour cette fois, décide Irina. On peut difficilement faire plus poignant. Ah ah ! Tu l'as ? Les aboiements du braqueur la forcent à contenir son rire - jaune, mais rire quand même. Quelle drôle de situation. Elle n'a peut-être pas l'âme d'une meneuse, ce n'est pas pour autant qu'elle apprécie de jouer la descente de lit.

Rien de tout ça ne serait arrivé si Salome avait été prévenue. Coachée. Quelque chose comme ça. On l'aurait avertie, on lui aurait appris les risques. Elle n'aurait pas tout écouté mais ç'aurait été déjà ça de gagné. Elle saurait peut-être mieux se maîtriser... Le trouble se lit sur son visage, son visage qui tutoie le sol et qui grimace, comme pour dire Avec des si, on mettrait San Francisco en bouteille. Le contact charnel est rompu et Irina s'en mord la lèvre inférieure. Si Salome déconne...

Puis le braqueur va jouer ailleurs, à croire que son attention est éphémère. S'ensuit un coup de feu. Il vocifère qu'il ne FAUT PAS ME PRENDRE POUR UN CON. Le spectacle suffit pour remuer tout le monde. La mère en profite pour attraper sa fille, à la va-vite. C'est sûrement inconfortable de se faire harponner le bras, mais c'est nécessaire. C'est un contact réel, pour rester les deux pieds dans la réalité, pour chasser ce qui tente de s'immiscer et de la remplacer. Les agitations de Salome cessent tant bien que mal. Irina croit apercevoir une de ses pupilles avant qu'un épais voile n'obstrue sa vue.

Noir. Il fait tout noir. Pas comme lorsqu'on vient d'éteindre la lumière, ou qu'on nage la tête sous l'eau salée. Un noir sans étincelle, un noir auquel on accède sans clore ses paupières. Un noir auquel on ne soustrait pas. Irina tâtonne pour poser ses deux mains sur ce qu'elle suppose être Salome. Aucune trace de fourrure. Y a du progrès.

Dans le périmètre, les gens laissent libre court à leur panique et les types menacent de tirer dans le tas si ça ne se calme pas. Mais comment tirer quand on n'y voit que dalle ? Salome ! Pour s'assurer que c'est bien elle, déjà. Faut qu'on sorte de là, le temps que... Que quoi ? Je crois qu'il y a une sortie, à dix heures, enfin, tu vois, non tu vois pas, il fait noir, c'est pas complètement droit devant nous, un peu sur la gauche, à peut-être dix mètres, on a peut-être le temps, en y allant à quatre... Pattes ? Elle ravale le mot pour ne pas... pour ne pas prendre ce risque-là. Mais si l'idée a fait le chemin jusqu'aux divins confins de son être... Est-ce que ça suffirait ? La prochaine fois, elle se taira. Jvois rien. Jvois rien. Elle le dit, pour elle-même, en clignant frénétiquement des paupières, comme on s'acharne sur un interrupteur déficient. Cela fait un peu moins de trente secondes que la cécité générale a pris le pas sur la peur des revolvers. Ils ne vont pas tarder à tirer, faut qu'on se tire. Ah ah... Elle se maudit.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salome Reiss
Salome Reiss
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : honey.moon
CREDITS : chrysalis (avatar)
FACE : bridget satterlee
DOLLARS : 310
SACRIFICES : 341
PORTRAIT : santa's coming to town. ) momie 9YI0z1m
ANNEES : 21 ans
CŒUR : Certaines femmes ne sont pas faites pour être apprivoisées. Elles ont peut-être juste besoin de courir, libres, jusqu’à trouver quelqu’un d’aussi sauvage pour courir avec elles.
RÉINCARNATION : dilwica, déesse serbe de la chasse et de la vie sauvage, protectrice des forêts
TALENT(S) : animorphose (canidé) - carence sensorielle - traces perceptives
FACTION : sans
OCCUPATION : serveuse au 447 Harbor Club (apprécie les pourboires mais pas les mains baladeuses -- avis aux téméraires, elle mord)
GENÈSE : novum consciente (stade 3)
JUKEBOX : shiny toy guns - stripped | still corners - the trip
RUNNING GUN BLUES :
santa's coming to town. ) momie L7iVFTL
ANDROME
uc.

santa's coming to town. ) momie XPGQxx7
STANOME
juré, on s'en fume une et on vide le plancher ; mais grillés, les flics se pointent et... qu'est-ce qu'on s'en fout puisque demain on sera des voleurs envolés ? et souris ma Bonnie, car jamais plus ils ne pourront nous retrouver.

santa's coming to town. ) momie ZxhMlmp
ANDROME
faim on a très faim. on voudrait bien manger. faire un bon festin pour bien se régaler. j'ai faim soir et matin, j'ai encore faim, j'ai toujours faim.

santa's coming to town. ) momie FLorEhK
ANDREAS & SABOLO

santa's coming to town. ) momie Tumblr_nwsbcw96qT1tlmbsuo3_250
DEMAIN
j'affronte la vie comme un aveugle avec un walkman, comme une anomalie dans leur programme ; vos rêves sont mes cauchemars ; j'aurai 20 ans toute ma vie, rien n'est jamais trop tard ; laisse-moi faire c'que j'fais de mieux ; me demande pas ce que nous réserve l'avenir, j'sais pas ; vivre au jour le jour comme si l'suivant n'existait pas ; marre d'observer le monde de loin ; personne ne m'souhaite bonne chance, mais je passerai pas ma vie à me demander quand elle commence.

santa's coming to town. ) momie Tumblr_inline_om5i96aNcb1s1fojl_250
DEMAIN
un jour on est venu au monde ; depuis on attend que le monde vienne à nous ; tant mieux si la route est longue, on pourra faire un peu plus de détours ; l'avenir appartient à ceux qui se lèvent à l'heure où je me couche


santa's coming to town. ) momie Empty
santa's coming to town. ) momie - Mer 13 Mar - 20:16

Santa’s coming to town.

- - - - - - - - - - -

Irina & Salome



« Jvois rien. Jvois rien ». Et toi non plus. C’est flou, ça brûle, comme quand on a regardé le soleil droit devant ou le globe d’une ampoule. Dans cette lumière aveuglante, tu distingues quelques formes, des silhouettes qui prennent vie et soudain reparaissent.

C’est la panique dans cette foutue librairie.

Les gens crient, se relèvent, et commencent à courir dans tous les sens. Beaucoup trébuchent, s’étalent par terre, s’affolent de ne rien voir mais ne perdent pas espoir de sortir sains et saufs de l’endroit.
Au beau milieu de cette cacophonie, un lutin et un père Noël un peu maigre sont plantés comme des radis.
Le premier hurle mais on ne l’entend pas. Le second est bientôt bousculé par un caissier qui tripote des boutons sur un mur à l’aveuglette.

Hallelujah.

Les portes d’entrée se déverrouillent et s’ouvrent comme la caverne d’Ali-Baba. Quelques otages agglutinés contre les vitres s’écroulent sur le bitume et attirent l’attention des passants qui s’agitent à leur tour. Ca ne finira jamais, tu penses en agrippant le bras d’Irina. « Pas besoin, moi j’y vois ». Tu restes concentrée. Pas question de sombrer dans tes travers inexpliqués alors que le salut n’est plus qu’à quelques pas. Rien n’est plus fort en toi que le désir de quitter ce trou à rats, alors tu enjoins la bulgare à faire comme toi et à se relever. « Viens ! »

Plus de barrières entre elle et toi, le vous s’envole avec le contrôle que la bête exerçait sur toi. Pour un temps.
Tu cours, Irina sur les talons, beuglant des « par ici ! » aux êtres encore coincés entre les murs de la libraire maudite. On te pousse, on te marche dessus, et pourtant habile, tu t’effondres à ton tour, entraînant la bulgare dans ta chute. Ca ne dure que quelques secondes, car il en faut plus pour vous détourner de l’objectif suprême. La porte.

Difficile à franchir, tant il y a de monde autour. Pourtant en quelques enjambées, et armées de patience, vous finissez par passer de l’autre côté. « Ca y est ! » Tu dois crier pour qu’elle entende, mais tu ne peux pas ne pas la rassurer. Tu veux l’emmener le plus loin possible même si à l’intérieur, ça semble mort pour les braqueurs. Tu te doutes qu’eux non plus ne voient rien, et que tirer à l’aveuglette n’est pas vraiment ce qu’ils avaient prévu. Peut-être qu’ils essaient de s’enfuir à leur tour ?

Tu veux savoir où ça en est et les cherches du regard quand la douleur devient soudain trop difficile à supporter. Lancinante à t’écorcher les rétines, elle déclenche la migraine qui te fait t’écrouler sur l’asphalte à genoux.

« Ma tête va exploser », tu annonces du bout des lèvres.

Et la cécité générale commence progressivement à se dissiper.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Some days I am more wolf than woman, and I am still learning how to stop apologizing for my wild. Nikita Gill

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Buchenko
Irina Buchenko
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : !
CREDITS : Myself
FACE : Rachel Weisz
DOLLARS : 2081
SACRIFICES : 785
PORTRAIT : https://66.media.tumblr.com/b163e045b2e668e83ee55504c7afc555/tumblr_nyqmvhAGxI1v0zjaxo1_500.gif
ANNEES : 44
CŒUR : Aime peut-être un homme absent
RÉINCARNATION : Jiva - déesse slave du printemps, de la fertilité et de la vitalité
TALENT(S) : Thaumaturgie - inséminat° divine & percept° karmiq
FACTION : Bratva - znakhar, médecin et sage-femme selon les besoins
OCCUPATION : Désoeuvrée
GENÈSE : Primus stade 3
TALON(S) D'ACHILLE : L'hiver / Les deuils / Salome
JUKEBOX : Imagine Dragons - Tiptoe
RUNNING GUN BLUES :
santa's coming to town. ) momie Tumblr_n83u1wYzYI1t5wmgwo3_250santa's coming to town. ) momie Tumblr_nwsbcw96qT1tlmbsuo6_250 
Les mots — Je ne manque nulle part, je ne laisse pas de vide. Les métros sont bondés, les restaurants comblés, les têtes bourrées à craquer de petits soucis. J'ai glissé hors du monde et il est resté plein. Comme un oeuf. Il faut croire que je n'étais pas indispensable. J'aurais voulu être indispensable. A quelque chose ou à quelqu'un. A propos, je t'aimais. Je te le dis à présent parce que ça n'a plus d'importance.

santa's coming to town. ) momie Empty
santa's coming to town. ) momie - Jeu 14 Mar - 1:56


santa's coming to town

Du bruit, des souffles, et c'est tout. Irina tente de visualiser l'espace mais son coeur bat trop vite. Elle l'entend, elle n'entend que lui, et entend à peine Salome qui prend les choses en main. Bon Dieu ce qu'elle se sent impuissante aux côtés de sa fille. Une mère devrait être capable de protéger son enfant, pas vrai ? Et aujourd'hui c'est le parfait inverse. Viens ! Sur ses deux jambes, elle en oublie son sac, ses achats, et se laisse guider.  Elle lui obéit, très sage malgré son stade de panique avancée. Le moment n'est pas opportun pour blaguer sur les chiens d'aveugle. Elle ne les verra plus jamais du même oeil. C'est une promesse.

Concentrée sur la voix de Salome, qu'elle croit perdre dans la mêlée, dans les chutes et les cris, Irina n'a pas le loisir de réfléchir. Après un temps mort effrayant, il semblerait qu'elles soient hors de danger. Ça y est ! Et la cavalcade aveugle s'achève sans que les lumières ne réapparaissent. La Bulgare reprend son souffle, dénoue gauchement son écharpe puis entend un bruit mat. C'est celui de Salome qui heurte le sol gris, dur et froid. D'instinct -médical ou maternel-, Irina la rejoint. Shhh... Elle cligne des yeux une fois, deux fois. A la troisième, ce qui reste de jour reparaît. Elle aperçoit vaguement les mollets des passants curieux, puis Salome en proie à sa propre caboche. Et son aura qui se déploie, comme un second manteau. Plus de doute à partir d'aujourd'hui... C'est le papa qui doit être ravi. Tu–Tu l'avais déjà fait ? C'était encore elle, pas vrai ? Le dialogue pour chasser la douleur, ce n'est pas très efficace mais ça reste un moyen de rester présent. Tu savais que tu pouvais faire ça ? Elle pose son écharpe et entreprend de masser les tempes de Salome. Puis le haut et l'arrière du crâne. Le front. Tout y passe et c'est froidement clinique. Mais la voix elle, est douce comme le soleil indien lorsqu'il s'apprête à se coucher. Et que la nuit ne fait que commencer. Parle-moi, Salome. Comme si on n'était que toutes les deux. Mère et fille agenouillées sont moins distrayantes que deux braqueurs sacrément désorientés.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salome Reiss
Salome Reiss
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : honey.moon
CREDITS : chrysalis (avatar)
FACE : bridget satterlee
DOLLARS : 310
SACRIFICES : 341
PORTRAIT : santa's coming to town. ) momie 9YI0z1m
ANNEES : 21 ans
CŒUR : Certaines femmes ne sont pas faites pour être apprivoisées. Elles ont peut-être juste besoin de courir, libres, jusqu’à trouver quelqu’un d’aussi sauvage pour courir avec elles.
RÉINCARNATION : dilwica, déesse serbe de la chasse et de la vie sauvage, protectrice des forêts
TALENT(S) : animorphose (canidé) - carence sensorielle - traces perceptives
FACTION : sans
OCCUPATION : serveuse au 447 Harbor Club (apprécie les pourboires mais pas les mains baladeuses -- avis aux téméraires, elle mord)
GENÈSE : novum consciente (stade 3)
JUKEBOX : shiny toy guns - stripped | still corners - the trip
RUNNING GUN BLUES :
santa's coming to town. ) momie L7iVFTL
ANDROME
uc.

santa's coming to town. ) momie XPGQxx7
STANOME
juré, on s'en fume une et on vide le plancher ; mais grillés, les flics se pointent et... qu'est-ce qu'on s'en fout puisque demain on sera des voleurs envolés ? et souris ma Bonnie, car jamais plus ils ne pourront nous retrouver.

santa's coming to town. ) momie ZxhMlmp
ANDROME
faim on a très faim. on voudrait bien manger. faire un bon festin pour bien se régaler. j'ai faim soir et matin, j'ai encore faim, j'ai toujours faim.

santa's coming to town. ) momie FLorEhK
ANDREAS & SABOLO

santa's coming to town. ) momie Tumblr_nwsbcw96qT1tlmbsuo3_250
DEMAIN
j'affronte la vie comme un aveugle avec un walkman, comme une anomalie dans leur programme ; vos rêves sont mes cauchemars ; j'aurai 20 ans toute ma vie, rien n'est jamais trop tard ; laisse-moi faire c'que j'fais de mieux ; me demande pas ce que nous réserve l'avenir, j'sais pas ; vivre au jour le jour comme si l'suivant n'existait pas ; marre d'observer le monde de loin ; personne ne m'souhaite bonne chance, mais je passerai pas ma vie à me demander quand elle commence.

santa's coming to town. ) momie Tumblr_inline_om5i96aNcb1s1fojl_250
DEMAIN
un jour on est venu au monde ; depuis on attend que le monde vienne à nous ; tant mieux si la route est longue, on pourra faire un peu plus de détours ; l'avenir appartient à ceux qui se lèvent à l'heure où je me couche


santa's coming to town. ) momie Empty
santa's coming to town. ) momie - Ven 15 Mar - 19:44

Santa’s coming to town.

- - - - - - - - - - -

Irina & Salome


« Tu–Tu l'avais déjà fait ? C'était encore elle, pas vrai ? ». Elle est toujours, , Irina. Accroupie près de toi, du souci dans la voix. A moins que ce ne soit de la surprise ? Un intérêt particulier quoiqu’il en soit… Elle a les gestes que seuls Eliakim et Rachele ont déjà eu pour toi ; mais pas de mots de réconfort pour les accompagner. Seulement des interrogations qu’elle répète et qui ne te plaisent pas.

« Quoi ?! » Le ton est agressif, empreint de la douleur qui pourtant s’évapore au contact de la bulgare. Encore.
Est-ce que c’est vraiment toi la responsable ? Tu connais la réponse mais il est trop tôt pour voir la vérité en face.
« J’ai rien fait », tu insistes, et pourtant tout concorde : au moment où l’assemblée recouvre ses sens, ton mal continue de s’échapper. La lumière se fait plus douce, les contours moins intenses. La brûlure disparaît au bout de quelques secondes. Pas la migraine qui s’est logée et semble apprécier son coin de paradis.

A l’étroit dans tes vêtements d’hiver, tu exhales un soupir et commences à t’agiter. Descends la fermeture éclair de ton blouson, jette un rapide coup d’oeil à l’horizon. « Je meurs de chaud », tu glisses à l’attention de la bulgare. Avec l’intention maladroite de montrer que tu t’es adoucie ; que tu ne lui en veux pas, mais préfères éluder sa question.

« Je... » ; les orbes avelines s’égarent sur les otages et distinguent au milieu quelques silhouettes en uniforme fraîchement débarquées. « La police est là », tu lui fais remarquer en pointant du doigt les gardiens de la paix.

Et les braqueurs ? Impossible de les discerner dans la masse, même si tout le monde est invité à reculer. « Ils… ils vont nous interroger ? » Tu en es presque certaine et te relèves avec précipitation. « Je dois rentrer » ; tes mains tiennent encore tes tempes endolories.
Tu ne veux pas leur parler. Tu ne veux pas les suivre au poste s’ils t’en font la demande. Assez d’émotions pour aujourd’hui. Le regard suppliant que tu lances à la divine a tout l’air de  lui dire “on peut partir discrètement, vous croyez ?”
Il ne faudrait pas qu’après tous les drames évités, le commissariat assiste à la transformation violente d’une jeune adulte en canidé...

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Some days I am more wolf than woman, and I am still learning how to stop apologizing for my wild. Nikita Gill

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Buchenko
Irina Buchenko
- GODS AMONGST MEN -
BLAZE : !
CREDITS : Myself
FACE : Rachel Weisz
DOLLARS : 2081
SACRIFICES : 785
PORTRAIT : https://66.media.tumblr.com/b163e045b2e668e83ee55504c7afc555/tumblr_nyqmvhAGxI1v0zjaxo1_500.gif
ANNEES : 44
CŒUR : Aime peut-être un homme absent
RÉINCARNATION : Jiva - déesse slave du printemps, de la fertilité et de la vitalité
TALENT(S) : Thaumaturgie - inséminat° divine & percept° karmiq
FACTION : Bratva - znakhar, médecin et sage-femme selon les besoins
OCCUPATION : Désoeuvrée
GENÈSE : Primus stade 3
TALON(S) D'ACHILLE : L'hiver / Les deuils / Salome
JUKEBOX : Imagine Dragons - Tiptoe
RUNNING GUN BLUES :
santa's coming to town. ) momie Tumblr_n83u1wYzYI1t5wmgwo3_250santa's coming to town. ) momie Tumblr_nwsbcw96qT1tlmbsuo6_250 
Les mots — Je ne manque nulle part, je ne laisse pas de vide. Les métros sont bondés, les restaurants comblés, les têtes bourrées à craquer de petits soucis. J'ai glissé hors du monde et il est resté plein. Comme un oeuf. Il faut croire que je n'étais pas indispensable. J'aurais voulu être indispensable. A quelque chose ou à quelqu'un. A propos, je t'aimais. Je te le dis à présent parce que ça n'a plus d'importance.

santa's coming to town. ) momie Empty
santa's coming to town. ) momie - Mar 26 Mar - 23:48


santa's coming to town

Elle entend les nouvelles intonations de Salome et se raidit. L'idée de souligner que l'agressivité n'est pas une vertu fait son chemin mais est très vite ravalée. Elle n'a pas envie de jouer à qui fera monter le ton le plus vite et le plus haut. Du peu qu'elles se sont côtoyées, Irina estime avoir le droit de s'inquiéter. Parce qu'elles sont liées, quoiqu'elles en pensent -et Irina n'en pense pas que du bien-, les dés sont jetés. J’ai rien fait, renchérit-elle. La Bulgare s'octroie un soupir appuyé. Eh bien ôte-le, qu'elle réplique à propos du manteau. Puis elle fixe les uniformes. Ils débarquent et ça se voit. Ça s'entend. Elle n'a aucune envie de les approcher ou de répondre à leurs questions. Aucune envie de poliment décliner son identité et signer des papiers. Partons, décrète-t-elle les yeux encore braqués sur les flics occupés à disperser les curieux. Elle hoche la tête plusieurs fois pour s'auto-convaincre. Salome se relève promptement et Irina l'imite, le front barré de quelques plis soucieux. Elle pense à son sac, ses achats, son petit bazar. Tout est resté à l'intérieur du magasin. Tant pis. Il y a son adresse, on lui enverra...

Les deux femmes s'éloignent de la scène de crime à bonne cadence. Leur pas n'attire aucun regard. Côte à côte sans pour autant se tenir la main ou savoir quoi se dire. Ce qu'elles ont vécu se passe de mots. Irina fourre ses mains dans ses poches, cogite en silence. Elle ne peut pas raccompagner Salome. C'est très certainement en périphérie et elle n'a pas de quoi payer un taxi - et aucune envie de revoir Èlia dans des circonstances jumelles à celles de leur 11/09. Elle a besoin de temps et le temps file. Il fera bientôt nuit. Je vais devoir t'abandonner, annonce-t-elle sans relever l'ironie de la formule réchauffée. J'ai des choses importantes à régler... Elle ne précise pas quoi puisqu'elle cherche seulement à s'échapper. Avec un petit sourire et un ton qui se veulent complices : Tu te souviens, pas un mot à ton père ! Quelques secondes après la nouvelle approbation de sa fille, Irina tourne les talons. Direction Siren Alley.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
santa's coming to town. ) momie -

Revenir en haut Aller en bas

santa's coming to town. ) momie

 :: terminés
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la momie 24

Sauter vers: