CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

Never gonna give you up, never gonna run around and desert you~

 :: abandonnés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
Never gonna give you up, never gonna run around and desert you~ - Mar 24 Avr - 13:51

Never gonna give you up
Never gonna run around and desert you~ feat Archer & Damariss




C'était immonde. Pire, inhumain.

Elle ne pouvait pas rester là et assister à ce spectacle répugnant plus longtemps. Ça allait à l'encontre de toutes ses valeurs, de tout ce en quoi elle croyait.
Mais, de la même manière qu'on ne pouvait détacher les yeux d'un massacre horrible, curiosité malsaine humaine, elle ne pouvait quitter du regard la scène devant elle.

Comme au ralenti d'un mauvais film de série B, elle observa avec une fascination morbide la frite être plongée dans le milkshake avant de finir comme ses camardes déjà tombées au front dans la bouche luisante de graisse de James.

Pire rendez-vous Tinder EVER.
Elle savait que ses selfies étaient trop beaux et qu'ils devaient cacher quelque chose. Au moins, maintenant, elle savait à quel genre de dérangé elle avait affaire.
Il était temps d'enclencher la procédure de fuite. Tant pis pour le délicieux bubble tea qu'elle abandonnait, aucun potentiel booty call ne valait cette torture.

Elle allait simuler une urgence familiale, sa grand-mère avait fait tomber leur chat dans les escaliers, ou l'inverse, partir, puis le ghoster dans les règles de l'art.

Elle venait tout juste de lancer discrètement l'application de son portable simulant un appel ; la technologie avait été inventée pour les lâches comme elle, les yeux déjà attirés par la sortie, lorsqu'elle le remarqua entrer dans le petit snack.

Impossible.
Il était mort. Elle avait un souvenir limpide des informations du lendemain du deal. Les secours et forces de l'ordre n'avaient trouvé aucun survivant, juste des cadavres et assez de sang pour supposer que les autres n'avaient pas survécu.

Elle l'avait vu en train de mourir.

Elle commençait tout juste à croire à son professeur sur la nature de ses visions et voilà que les morts lui refaisaient le coup du faux plan. Pourquoi les gens ne voulaient-ils pas juste être morts ?!

«  Euh... ton téléphone sonne ? »

Fuck.

Tout était de la faute de James et de ses goûts ignobles.
Elle éteignit son portable dans la précipitation, coupant MC Hammer dans un énième groovy « Can't touch this ».

Elle attrapa rapidement l'un des menus encore posés sur leur table et le déplia entièrement devant elle, s'abaissant légèrement pour dissimuler son visage derrière.

Et s'il était bien mort mais qu'elle le voyait quand même ? Ça sentait la mauvaise réadaptation du « Sixième sens ». Elle ne voulait pas voir des morts partout.
Elle devait en avoir le cœur net, Schrödinger pouvait garder ses théories pour lui, elle avait besoin de savoir concrètement s'il était vivant ou non.

« Tu veux que j'aille te commander autre chose... ? »

Toujours cachée derrière le menu, Damariss tentait d'apercevoir son ancien client au comptoir. Si l'employé prenait sa commande il ne pouvait pas être mort. Les serveurs se donnaient déjà peu de peine pour les clients en vie alors les décédés...
Elle répondit distraitement à son compagnon de table :

« Non, non, c'est bon, j'admire la police d'écriture. »

Elle ne pouvait pas sortir sans lui passer devant mais quelles étaient ses chances de pouvoir rester cachée assez longtemps pour pouvoir s'éclipser ensuite ?

« James, j'ai besoin que tu poses cette frite et que tu te concentres. Surtout, ne te retourne pas ! Juste un petit coup d’œil, discret. Regarde vers le comptoir et dis moi si tu vois le jeune homme asiatique. »

Elle l'observa commencer à tourner la tête, l'air perplexe et elle porta aussi son regard vers le comptoir, ses yeux dépassant légèrement du haut de son abri de fortune.

Fuuuuuuuck, il regardait dans leur direction.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Never gonna give you up, never gonna run around and desert you~ - Dim 29 Avr - 15:56

Never gonna give you up
Never gonna run around and desert you~ feat Archer & Damariss



Archer avait passé la journée à travailler, enfin plutôt à faire des allers-retours entre un de ses frères d’armes et un de leur fournisseur. Il avait aussi dû aider une des grands-mères du quartier à cueillir sa beuh. Autant dire qu’il avait été occupé et qu’il méritait de se changer les esprits. Il avait donc décidé d’aller à la salle, comme un vrai broTM  et c’est donc ce qu’il avait fait. Il avait travaillé ses bras, et ses jambes et sa fesse droite. Et quelle est la meilleure récompense après une séance de sport intense ? de la bouffe bien entendu.

Archer se sentait quand même un peu coupable de son désir intense de bouffe grasse après avoir fait tant d’efforts. Il avait donc décidé de s’éloigner de là où était la salle et de marcher ou plutôt d’errer dans la rue jusqu’à ce qu’il trouve un endroit qui lui donnerait envie plus qu’un autre, ou jusqu’à ce qu’il soit trop désespéré et décide de s’arrêter au premier endroit venu.

C’est comme ça qu’il s’est retrouvé dans le quartier historique. Après avoir marché une bonne heure, ce qui devait arriver arriva et il dut succomber au désespoir du trou béant que devenait son estomac et avait été attiré par l’image du bubble tea qui trônait fièrement devant un petit snack. Bien qu’il soit chinois et non taïwanais, c’était voisin et le bubble tea coulait donc tout de même dans son sang, il n’avait donc pas eu le choix que de s’y arrêter.

Il était donc entré et avait passé sa commande : thé vert (parce qu’il était tard), goût fraise et mangue (pour faire genre d’être healthy) et avec boba saveur kiwi. Malheureusement, la vendeuse n’avait pas de boba saveur kiwi, ce qui était une franche tragédie. Il était donc occupé à analyser les possibilités disponibles ainsi que leur pourcentage de compatibilité avec le reste de sa commande, lorsqu’un bruit attira son attention.

« … let them know, that you’re too much and this is a beat, they can’t touch… »

Archie reconnaissait la chanson, en même temps, qui ne connaissait pas MC Hammer ? mais pourtant quelque chose le chiffonnait, la musique n’avait pas l’air de venir des hauts parleurs présents dans le snack.

Il balaya la salle de son regard afin de détecter qui avait de si bons goûts musicaux. Plissant les yeux, son regard s’arrêta à une table à laquelle se trouvait un homme pas franchement attirant et une femme dont plus de la moitié du visage était rendue invisible par le menu qu’elle tenait devant elle. Bizarrement, cette moitié de visage lui semblait familière. Il était sûr de l’avoir vue quelque part.
Il pouvait distinguer que les deux avaient l’air de parler, et Archie s’imaginait que la conversation n’était pas forcément plaisante, au vu de la panique qu’il pouvait lire dans ses yeux. Soudain, ces yeux se tournèrent vers lui. C’était Destiny. Destiny la folle qui avait prédit sa mort avec une justesse époustouflante. Bon, certes, il n’était pas mort mais il avait bien failli et elle, elle le savait. C’était trop pour être une coïncidence ou un coup de chance. Et il ne pouvait pas la laisser partir comme ça. Il se doutait qu’elle n’allait sans doute pas réagir de façon agréable à ses propos malveillants. Il prit donc la décision de ne pas faire semblant d’être un être humain normal et bondit de son tabouret au bar, attrapant de justesse son bubble tea qui venait d’être servi et couru en direction de la jeune fille, pourchassé par le serveur qui lui courrait après en réclamant son argent. Il jeta un billet par-dessus son épaule et continua vers la table en question.
Arrivé à ladite table, il put apercevoir les mains luisantes de l’homme présent ainsi que la vision déroutante d’une frite baignant dans un reste de milkshake à la fraise. Il dut ravaler son vomi avant de se tourner vers la jeune et de lui arracher le menu des mains.

« Destiny ! Quelle coïncidence de te voir en ce lieu charmant. Tu me dois 10$, une très bonne explication et tout une vie de psychothérapie. »

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Never gonna give you up, never gonna run around and desert you~ - Ven 11 Mai - 17:24

Never gonna give you up
Never gonna run around and desert you~ feat Archer & Damariss


Si tout était de la faute d'un mauvais karma, que pouvait-elle faire pour rééquilibrer son aura cosmique ?

Les orphelinats en feu à sauver ne courraient pas les rues et elle n'avait pas les compétences pour empêcher un avion d'être détourné par un groupe de terroristes.
Elle avait laissé ses coupons de réductions à la mamie derrière elle au supermarché la semaine précédente, ça devait bien compter pour quelque chose, non ?  

Si elle en croyait le psychopathe qui courrait vers elle, lui même poursuivi par un serveur, l'écume aux lèvres, il fallait croire que non.

Wtf.

Si le serveur avait abandonné sa course, apaisé par les billets négligemment jetés, son ancien client se trouvait, lui, devant leur table.
Elle retint un « Same » lorsqu'elle vit son expression dégoûtée face au reste de ce qu'elle se refusait à appeler un repas devant James.

Depuis sa position assise, elle devait lever la tête pour le fixer correctement dans toute sa gloire. Un vrai Douche BroTM.
Elle était sûre qu'il sortait de la salle. Ou qu'il était sur le point d'y aller. Ou les deux. Il devait même y vivre, tiens.
Un Bubble Tea ?? Et le riz-dinde, la Whey ?!
Mais surtout, est-ce qu'il pensait « No homo » après chaque utilisation de sa paille ?

Damariss fut sortie de ses considérations philosophiques et éthiques lorsque le menu qui dissimulait son visage lui fut brutalement arraché de sous les yeux.
RIP petit ange parti trop tôt.

« Destiny ! Quelle coïncidence de te voir en ce lieu charmant. Tu me dois 10$, une très bonne explication et tout une vie de psychothérapie. »

Au moins elle n'était pas la seule à ne pas savoir à qui elle s'adressait.
Elle pensait l'avoir envoyé à sa mort et elle ne connaissait même pas son nom. Pas que l'information ne l'intéresse spécialement mais ça devait rester plus facile à prononcer que « Le Ruineur de Tout ce qui était Beau et Bon en ce Monde ».
Elle n'était pas du genre à dire du mal des morts mais maintenant qu'il ne l'était apparemment pas, ou plus, à moins qu'il ne l'ait jamais été – toute cette histoire devenait compliquée – elle ne se gênerait plus.

« Pardon mais je pense qu'il y a erreur sur la personne ?  Je ne connais pas de Destiny et je ne crois pas vous avoir déjà vu... »

Damariss avait plaqué un savant mélange de confusion et de politesse sur son visage, l'image même de la parfaite inconnue perplexe face à l'interruption, un léger sourire contrit aux lèvres.
Sorry not sorry, bish

Intérieurement, elle sentait le rage mode venir.

Lui devoir 10$ ? Qui ça ?
Moi ? Moi ?! MOIII ?!

Le culot. Le toupet. L'audace.

Elle savait que sa prédiction s'était avérée correcte, au moins partiellement, – cf le problème de l'absence de décès - sinon pourquoi demander des explications ou encore une psychothérapie – qu'elle l'encourageait fortement à suivre - ?
De quel droit alors réclamer le remboursement de la consultation ? S'il espérait un satisfait ou remboursé, il pouvait se brosser.

Pour appuyer ses propos, et son innocence, elle se tourna vers James, évitant du regard la scène du crime de sa frite, noyée dans les tréfonds de son milkshake, oubliée pendant qu'il suivait leur échange.

« Ça m'arrive de plus en plus souvent, je me demande si je ressemble à autant de gens que ça ? Mais j'avoue que c'est la première fois qu'on me demande de l'argent, surtout 10 dollars. »

Elle espérait qu'il saisissait le message, ce pingre.

« Bonne chance pour la retrouver en tout cas ».

Elle conclut par un sourire.

Si la conversation prenait fin, elle était prête à payer pour l'immondice que James avait commandé pour rétablir un bon karma. Et ça, c'était un plus grand effort que sauver tous les orphelins en feu du monde.




You know it:
 

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Never gonna give you up, never gonna run around and desert you~ - Lun 16 Juil - 20:56

Never gonna give you up
Never gonna run around and desert you~ feat Archer & Damariss



Archer était sur qu’elle l’avait reconnu. Il pouvait voir sur son visage feignant l’innocence le vice qui s’y cachait réellement. Sa grand-mère lui avait toujours dit que les vices et les secrets des gens résidaient dans la petite veine qui palpite sur les tempes et à ce stade, elle ne palpitait pas, elle était au bord de l’explosion. Il pouvait déjà imaginer la scène, l’explosion spectaculaire, le bain de sang qui s’en suivrait et la panique des clients du restaurant. Bon il avait peut-être une imagination un peu trop débordante.

Il se gratta sensuellement le bras, chose qui lui arrivait souvent. #feelingmyself
Cependant son bras n’était plus aussi lisse qu’avant, marqué à vie par une sorte de cicatrice circulaire qu’il avait depuis son “accident”, accident dont Destiny était d’ailleurs responsable, just saying. Cette marque était un trigger assez intense pour son début de ptsd mais aussi le symbole de choses bizarres qui lui arrivaient depuis peu. Il s’était découvert un talent presque surnaturel pour l’action de plier les raviolis chinois après avoir aidé une autre de ses grand-mères de coeur. Il les avait toujours aidé, mais jusqu’à présent, elles devaient repasser derrière lui pour chaque raviolis, qui ressemblaient plus à une masse sans forme qu’à la jolie demi-lune traditionnelle (http://cdn.noshon.it/wp-content/uploads/2014-04-22-dumplings-main.jpg). Pourtant cette-fois ci, ils étaient parfaits.


« Pardon mais je pense qu'il y a erreur sur la personne ?  Je ne connais pas de Destiny et je ne crois pas vous avoir déjà vu... »

Erreur sur la personne ? Pas possible même avec la carte kiwi, Archer se souvenait et se souviendrait de son visage pour toujours, comme il avait dit auparavant, on oublie ceux qui habitent dans nos cauchemars.


« Je crois pas non ... »

Avant même qu’il ne puisse continuer son argumentation en trois partie à coup de

1) Tu hantes mes nuits et pas dans le bon sens du terme
2) Un Wu n’oublie jamais le visage de ses ennemies
3) J’ai vu dans tes yeux la panique quand tu m’as vu et c’est l’argument le plus puissant

Elle s’était tournée vers la chose avec qui elle dînait, ce qui en disait déjà long sur sa personne.
« Ça m'arrive de plus en plus souvent, je me demande si je ressemble à autant de gens que ça ? Mais j'avoue que c'est la première fois qu'on me demande de l'argent, surtout 10 dollars. »

Il pouvait clairement voir qu’elle le pensait ridicule, de s’énerver pour une somme si insignifiante.


« Déjà c’est 10$ plus la psychothérapie et en plus t’imagines même pas tout ce que je peux te vendre pour 10$. »


Elle devait être riche pour apporter si peu d’importance à 10$.

« Bonne chance pour la retrouver en tout cas ».

Ca, c’était le signe de la fin de cette merveilleuse conversation, en tout cas c’est que non-Destiny souhaitait probablement.
Malheureusement pour elle, Archer n’était pas du genre à abandonner si vite.

« Bon okay, peut-être que je me suis trompé, mais ce serait dommage de mettre fin à une si belle rencontre vous ne trouvez pas ? » dit-il en affichant son plus beau sourire à non-Destiny et son rencard. Il prit soin de voler une chaise à la table d'à côté, sans demander, et de s'installer à côté du petit couple charmant.
« Ca fera une bonne anecdote à raconter à nos petits enfants !
Si tu n’es pas Destiny, dis moi qui tu es, je suis sûre qu’on peut se trouver des points communs ! Tu fais quoi dans la vie ? Avec quel argent tu peux te payer ce restaurant ? Tu viens d’où ? Et tes parents, ils font quoi ? »


Forcer ? Archie ? Pff n’importe quoi.


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Never gonna give you up, never gonna run around and desert you~ - Sam 18 Aoû - 0:24

Damariss D. Noble a écrit:
Never gonna give you up
Never gonna run around and desert you~ feat Archer & Damariss


« Déjà c’est 10$ plus la psychothérapie et en plus t’imagines même pas tout ce que je peux te vendre pour 10$. »

Mais wtf. Le culot. L'outrecuidance.

Elle s'était entièrement tourné vers le squatteur, délaissant le spectacle immonde, en suspens, certes, small mercies, de son rencard.

Avec un sourire forcé qui affichait clairement son désir de le voir partir rejoindre Hadès, qui qu'il soit, sa réincarnation ne devait pas être funky, elle lui répondit :

« Je me doute que vos frais de psychothérapie sont élevés mais encore une fois, je ne vois pas le rapport avec moi. »

Qui était celui qui voulait trouver des deals dans des allées sombres et creepy la nuit ? Hmmmm not me.
Qui était celui qui suivait la prédiction d'une meuf random dans la rue pour atteindre son but ? Hmmm NOT ME.

Qui était celui qui s'était tout de même déplacé en sachant qu'il allait mourir ? HMMM NOT ME.

Ses 10 dollars avaient été justement gagnés, merci bien, et s'il souhaitait les revoir, il faudrait les arracher à ses doigts bleuis par la rigidité cadavérique.

Elle ne voulait pas imaginer ce qu'il vendait pour 10 dollars.
Même si elle connaissait suffisamment de vendeurs de rue pour s'en douter, elle avait le pressentiment qu'elle n'était pas prête pour l'absurdité qui sortirait de sa bouche en réponse.

Et voilà qu'il s'asseyait à sa table maintenant.

[b]« Bon okay, peut-être que je me suis trompé, mais ce serait dommage de mettre fin à une si belle rencontre vous ne trouvez pas ? »

Une belle rencontre ?

Est-ce qu'il pensait que faire un sourire de beau gosse suffirait à faire passer son bullshit ?

Bon, ok, elle avait été éblouie deux secondes, juste assez pour qu'elle n'ait pas le réflexe de donner un coup dans le pied de sa chaise avant qu'il ne s'asseye.
Elle préférait penser que c'était son côté civilisé qui avait survécu.

« Ca fera une bonne anecdote à raconter à nos petits enfants !
Si tu n’es pas Destiny, dis moi qui tu es, je suis sûre qu’on peut se trouver des points communs ! Tu fais quoi dans la vie ? Avec quel argent tu peux te payer ce restaurant ? Tu viens d’où ? Et tes parents, ils font quoi ? »


Ah, il était apparemment temps de s'inventer une descendance et un arbre généalogique.

« Petits-enfants... C'est un peu rapide, non ? Impossible d'arriver à cette étape si on est incapables de se mettre d'accord sur le nom et le nombre des enfants. Ma famille a une grande tradition, on ouvre une page du dictionnaire au hasard et le premier mot sur lequel le regard tombe est le prénom du futur enfant. Je ne sais pas si je peux accepter d'y déroger pour qui que ce soit. »

« Mon oncle Goblet ne s'en est toujours pas remis. Surtout depuis le quatrième tome d'Harry Potter.»

« Mon père, Ralph, est armurier, et ma mère, Tea pot, tient naturellement une boutique de café Nespresso, what else ? Ils vivent à Humansville, Missouri, où je suis née. »

Elle allait enchaîner quand elle remarqua que James, le vil couard, s'était éclipsé.
Le rat n'avait même pas lâché un billet pour l'addition.

Il parlait de dollars volés, obtenus injustement, de dus, il allait voir ce que c'était du vol.
Reposant son regard sur l'intrus, elle poursuivit :

« Je suis étudiante en... je sais pas trop, je crois que les cours sont trop compliqués pour moi, et je paye avec de l'argent que j'obtiens de façon très légale mais peu importe, ce qui compte c'est que j'en ai beaucoup. »

Elle se redressa, écartant la chaise de son passage.

« Tellement d'argent que finalement, je me dis que je serais bien intéressée par tout ce que je peux acheter pour 10 dollars, alors pourquoi ne pas me faire une liste le temps que j'aille me repoudrer le nez ? »

Le café se situait au deuxième étage du bâtiment historique, à une hauteur plus élevée que les structures modernes, et était d'ailleurs apprécié pour la petite vue surélevée qu'il donnait sur la rue marchande, donnant l'opportunité d'observer les badauds vaquer à leurs occupations dans un fourmillement fluctuant.

Fort heureusement pour elle, vieux bâtiment signifiait beaucoup plus d'artifices, de moulures, de coins et recoins pour prendre appui, s'agripper ou atterrir.

De la fenêtre des toilettes, d'une manœuvre plutôt complexe mais qu'elle maîtrisait sans peine – merci la police d'Arcadia pour toutes ces années d'entraînement, votre entêtement à vouloir arrêter la petite friture au lieu de vous occuper des vrais problèmes de trafic est tout à votre honneur – elle allait pouvoir se retrouver au sol sans souci.  

Qu'il essaye de la suivre jusqu'aux toilettes, ou pire, jusqu'en bas.

On allait bien voir si son sourire serait suffisant pour distraire le serveur de leur addition.


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Never gonna give you up, never gonna run around and desert you~ -

Revenir en haut Aller en bas

Never gonna give you up, never gonna run around and desert you~

 :: abandonnés
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I'm gonna love you like a Black Widow baby !
» I'm gonna make you smile - Really? (Abigail, terminé)
» SATANA φ your soul's gonna burn in a lake of fire
» Tasha R. ◆ I don't give a shit, no one else can have you
» Plus de routes après MAJ

Sauter vers: